Velouté courgettes/curry

     Je pense que ces derniers temps ont été pas mal remplis avec des recettes sucrées (je ne me souviens même pas de la dernière fois que j’ai posté une recette salée pour tout vous dire). Il est donc temps de se ressaisir et de proposer des petites choses un peu plus saines. Et au vu du froid ambiant, je vous avoue que la simplicité me pousse vers des soupes (encore). A croire que je ne sais faire que ça et des gâteaux hahaha.

     L’association courgettes et curry peut paraitre étrange mais elle fonctionne parfaitement au final. Si vous êtes un peu délicat du palais comme moi, je vous conseille de mettre uniquement moitié des épices, puis la crème, de goûter et ensuite d’en ajouter petit à petit si nécessaire.

.

20190107_215927~2

.

Temps : 30mn de préparation
Conservation : quelques jours au frigo
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

  • 4 courgettes
  • 1 gros oignon
  • 50cL d’eau
  • sel
  • 2 cuillères à café bombées de curry en poudre
  • 10cL de crème liquide entière

.

Recette :

  • Ôtez les bouts des courgettes, lavez-les et coupez les en tronçons de taille moyenne. Épluchez les oignons et émincez-les. Mettez tous les légumes dans une casserole avec l’eau et du sel et faîtes cuire à feu moyen pendant environ 25mn (un couteau planté dans les courgettes doit les traverser sans résistance).
  • Mixez le tout à l’aide d’un blender. Transvasez la soupe dans la casserole et ajoutez y la crème et le curry. Mélangez. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.
Publicités

Galette des rois à la frangipane de Pierre Hermé

     3e et dernière recette de cette Épiphanie 2019 : l’éternelle et classique VRAIE galette des rois à la frangipane, c’est à dire composée d’une crème d’amande et d’une crème pâtissière. Pour la faire je me suis basée sur le Larousse des desserts de Pierre Hermé, une vraie bible quand il s’agit de classiques de la pâtisserie ! Rien à dire sur cette recette qui est parfaite (en même temps, c’est Pierre Hermé !). Ça ne se voit pas trop sur les photos mais comme d’habitude j’avais un peu raté ma galette. Cette fois, je n’avais pas raté mon soudage mais j’avais voulu tenter la technique de retournement pour qu’elle soit bien plate et je l’ai déformée à cette occasion. Pas de chance (et puis après tout c’est beau une tarte gonflée hein, oui d’accord ?). Mais j’y crois, 2020 sera mon année pour faire une galette totalement parfaite !

.

20180107_144457~2

.

Temps : 25mn de préparation + 30mn de réfrigération + 40mn de cuisson
Conservation : plusieurs jours dans du papier aluminium
Pour une galette de 30cm de diamètre (10 parts environ)

.

Ingrédients :

Pour la crème pâtissière :

  • 7.5g de fécule de maïs
  • 20g de sucre semoule
  • 1/2 gousse de vanille
  • 9cL de lait entier
  • 1 jaune d’œuf
  • 9g de beurre mou

.

Pour la crème d’amande :

  • 67g de beurre mou
  • 67g de sucre glace
  • 67g de poudre d’amande
  • 3/4 de cuillère à café de fécule de maïs
  • 67g d’œuf (soit 1 œuf normal + 1/3, gardez le reste pour dorer la galette !)
  • 1 cuillère à café de rhum (ou 1 goutte d’essence d’amande amère)

.

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée (ou 500/600g de pâte feuilletée maison)
  • 1 fève
  • 1 oeuf (ou plutôt les deux tiers restant de la crème d’amande) ou du lait

.

20180107_144508~2

.

Recette :

Pour la crème pâtissière :

  • Dans une casserole, versez la fécule, la moitié du sucre et le lait. Mélangez bien. Ouvrez la demie gousse de vanille en deux et grattez en les grains. Mettez le tout dans le lait puis portez le mélange à ébullition, sans cesser de fouetter.
  • Battez le jaune avec le reste du sucre. Une fois que le mélange blanchi, versez un peu de lait et fouettez jusqu’à ce que ce soit homogène. Reversez ce mélange dans la casserole contenant le reste du lait et faites le chauffer le tout jusqu’à ébullition (le mélange épaissit). Retirez du feu. Ôtez la gousse de vanille.
  • Laissez le mélange refroidir un peu (jusqu’à atteindre environ 50°) puis incorporez le beurre mou coupé en morceaux.

.

Pour la crème d’amande :

  • Mélangez successivement le beurre mou, le sucre glace, la poudre d’amandes et la fécule ensemble. Ajoutez le rhum puis les œufs. Ne travaillez pas trop le mélange : il ne doit pas devenir mousseux.

.

Pour la galette à la frangipane :

  • Incorporez la crème pâtissière à la crème d’amande pour obtenir votre frangipane.
  • Séparez votre pâte feuilletée en deux et étalez chaque pâton en un disque de 30cm de diamètre sur un plan de travail fariné. Déposez votre première pâte sur un papier sulfurisé sur une plaque allant au four. Tracez légèrement un cercle de 26cm de diamètre dessus. A l’aide d’une fourchette, piquez le cercle intérieur et déposez-y la frangipane. La bordure de 2cm doit rester parfaitement nette. Mouillez-la à l’aide d’un pinceau humidifié avec de l’eau (ou du jaune d’oeuf, ou du lait). Placez la fève vers l’extérieur du cercle. Déposez la seconde pâte sur la première en essayant de chasser l’air vers l’extérieur et soudez les deux ensemble en appuyant avec vos doigts sur les bords. Faites un trou au milieu de la tarte puis dessinez à l’aide du dos d’un couteau des motifs dessus. Chiquetez les côtés de la galette. A l’aide d’un pinceau, dorez le dessus de la tarte avec l’oeuf battu (si vous optez pour le lait, dorez la galette APRÈS le temps de repos). Laissez la galette reposer 30mn au réfrigérateur.
  • (Là je n’ai pas du tout suivi les préconisations de Pierre Hermé qui sont bien trop élevées à mon sens, ma galette aurait brûlé). Préchauffez le four à 200°. Faites cuire la tarte 10mn puis baissez la température du four à 180° et prolongez la cuisson de 30mn.
  • Si vous voulez une galette brillante comme celle que vous achetez en boulangerie, un peu avant la fin de la cuisson, faites chauffer 25g de sucre avec 25g d’eau dans une casserole jusqu’à ce que le mélange devienne translucide. Dès que la galette sort du four, badigeonnez-la du sirop de sucre ainsi obtenu à l’aide d’un pinceau.

Brioche des rois

      Hop on continue dans la lignée de l’Epiphanie avec un classique (en tout cas pour certains ! ) : une brioche des rois. Je vous avoue que personnellement je n’en ai jamais mangé puisque cela se fait uniquement dans le sud de la France donc je naviguais un peu en terre inconnue. Cela n’existe pas du tout chez moi donc je ne savais pas trop quelle recette choisir pour m’aiguiller ou quel gout je devais obtenir in fine. J’ai choisi une recette de turbigo comme base car elle ressemblait visuellement le plus à tout ce que j’ai pu voir au fil de mes recherches et je dois avouer que sa brioche a vraiment bon goût. Seul petit problème, elle est un peu « pouf pouf ». Ma brioche a pourtant très bien levé, pas de problème de ce côté. Elle était vraiment énorme ! Je me demande du coup si ça ne vient pas de la quantité de farine que je trouve très élevée. Peut-être faudrait il diminuer la quantité à 350g mais je ne peux pas vous donner un avis totalement éclairé sur le sujet comme je n’ai pas essayé. En tout état de cause, ne vous y trompez pas, cette brioche reste vraiment très bonne même avec 400g de farine et elle n’est pas non plus lourde ou dure. Juste un peu tassée je dirais. Je n’ai pas fait de décoration avec des gros fruits confits comme c’est la tradition car je n’aime pas trop ça et je n’ai pas trouvé d’écorces d’orange confites entières mais vous pouvez bien évidemment en mettre ! En tout cas, j’ai hâte d’en retenter une autre l’année prochaine, probablement avec des zestes d’orange ou de citron puisque j’ai croisé quelques recettes qui en comportaient.

.

20190105_224734~2

.

Temps : 50mn de préparation + 3h de pousse + 20mn de cuisson
Conservation : 3J dans du papier d’aluminium
Pour 1 (énorme) brioche

.

Ingrédients :

  • 100mL de lait + un peu pour dorer
  • 25 g de levure fraiche de boulanger
  • 400 g de farine
  • 20 ml de fleur d’oranger
  • 50 g de sucre
  • 2 oeufs
  • 1 cuillerée à café de sel
  • 50 g de beurre coupé en morceaux
  • 150 g de fruits confits coupés en morceaux
  • 50g de raisins secs blonds réhydratés (dans de l’eau avec un peu de rhum pour moi)
  • du sucre en grains
  • 1 fève

.

20190105_224613~2

.

Recette :

  • Faites chauffer le lait jusqu’à ce qu’il soit tiède (surtout pas trop chaud) et émiettez la levure fraiche dedans. Laissez reposer 5 minutes le temps que le liquide soit homogène.
  • A l’aide d’un robot muni d’un crochet, pétrissez à vitesse moyenne la farine avec le lait, la fleur d’oranger et le sucre. Puis, sans cesser de pétrir, ajoutez successivement (une fois l’ingrédient bien incorporé à chaque fois) les oeufs et le sel, le beurre et enfin les fruits confits avec les raisins secs réhydratés. Formez une boule que vous déposerez dans le bol du robot.
  • Couvrez ce dernier d’un torchon humide et laissez monter la pâte dans un endroit assez chaud pendant 2 heures (personnellement je chauffe mon four à 30°, son minimum, puis je l’éteins directement et je laisse ma brioche monter doucement dedans). La brioche doit doubler de volume.
  • Farinez votre plan de travail et déposez la pâte dessus. Dégazez-la en la pétrissant. Ajoutez la fève et formez une boule. Faites un trou au milieu de la pâte et agrandissez le en passant vos mains dedans. Faites tourner l’anneau ainsi obtenu entre vos mains pour l’élargir de plus en plus, jusqu’à obtenir un trou d’une quinzaine de centimètres. Déposez la couronne sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et laissez-la lever une nouvelle heure recouverte d’un torchon humide. Elle doit, là encore, doubler de volume.
  • Préchauffez le four à 180°. Dorez votre brioche au lait à l’aide d’un pinceau et recouvrez-la de sucre en grains. Enfournez la brioche une vingtaine de minutes.

Galette des rois pomme/amande saveur pain d’épices

     Sitôt les restes des fêtes finis, il faut déjà se lancer dans la réalisation de galettes des rois. Autant vous dire que les résolutions en terme de calories ingurgitées vont devoir attendre ! Entre l’Epiphanie, la chandeleur, le nouvel an chinois, la St Valentin, Mardi Gras et la ST Patrick, on en a jusqu’à mi-mars ! C’est un calendrier culinaire bien chargé qui nous attend !

    Du coup je me suis lancée immédiatement avec une galette que j’ai voulu plus originale qu’à l’amande uniquement. N’étant pas encore sortie de ma période Noël, j’avais envie d’ajouter des épices à pain d’épices et quoi de mieux pour aller avec que des pommes ? Par contre, j’ai bien cru provoquer une catastrophe car la soudure de ma galette n’était pas parfaite mais j’ai échappé au pire (ouf parce que je crois que je suis maudite dans la réalisation des galettes des rois et quand ça m’est arrivé la dernière fois ce n’était pas joli à voir :D). Tous les goûts se sentent bien malgré le fait qu’il y en ait 3. Je vous enlève 100g de compote dans la recette finale (par rapport à ma réalisation) car la garniture était un peu humide. Ne vous inquiétez pas, on sent tout de même la pomme avec une quantité moindre (j’avais goûté avant l’ajout de 100g supplémentaires et ça allait parfaitement).

.

20190105_225031~2

.

Temps : 15mn de préparation ; 30mn de réfrigération et 40mn de cuisson
Conservation : Quelques jours dans du papier aluminium
Pour une galette de 30cm de diamètre (10 parts environ)

.

Ingrédients :

  • 150g de beurre mou
  • 150g de sucre glace
  • 150g de poudre d’amandes
  • 1,5 càc (5g) de fécule de pomme de terre
  • 3 oeufs
  • 200g de compote de pommes (maison de préférence)
  • 1 cuillère à café d’épices à pain d’épices
  • 2 rouleaux de pâte feuilletée (ou 500g de pâte feuilletée maison)
  • un peu de lait pour la dorure (ou un jaune d’oeuf)

.

20190105_225104~2

.

Recette :

  • Mélangez le beurre, le sucre glace, la poudre d’amandes et la fécule ensemble. Ajoutez les oeufs puis la compote et enfin les épices. Ne travaillez pas trop le mélange : il ne doit pas devenir mousseux.
  • Séparez votre pâte feuilletée en deux et étalez chaque pâton en un disque de 30cm de diamètre sur un plan de travail fariné. Déposez votre première pâte sur un papier sulfurisé sur une plaque allant au four. Tracez légèrement un cercle de 26cm de diamètre dessus. A l’aide d’une fourchette, piquez le cercle intérieur et déposez-y la garniture. La bordure de 2cm doit rester parfaitement nette. Mouillez-la à l’aide d’un pinceau humidifié avec de l’eau. Placez la fève. Déposez la seconde pâte sur la première en essayant de chasser l’air vers l’extérieur et soudez les deux ensemble en appuyant avec vos doigts sur les bords. Faites un trou au milieu de la tarte puis dessinez à l’aide du dos d’un couteau des motifs dessus. Chiquetez les côtés de la galette. Laissez la galette reposer 30mn au réfrigérateur.
  • Préchauffez le four à 200°. Dorez le dessus de la galette avec le lait à l’aide d’un pinceau. Faites cuire la tarte 10mn puis baissez la température du four à 180° et prolongez la cuisson de 25/30mn.
  • Si vous voulez une galette brillante comme celle que vous achetez en boulangerie, un peu avant la fin de la cuisson, faites chauffer 25g de sucre avec 25g d’eau dans une casserole jusqu’à ce que le mélange devienne translucide. Dès que la galette sort du four, badigeonnez-la du sirop de sucre ainsi obtenu à l’aide d’un pinceau.

Bûche bavaroise chocolat insert poire

     Bonne année à tous, mes meilleurs vœux ! J’espère que la nouvelle année sera gourmande pour vous et que vous mènerez à terme tous vos projets !

     Je suis désolée de mon absence, la fin d’année s’est réalisée un peu en mode course et je n’ai donc pu vous proposer une nouvelle idée de bûche pour les fêtes, défaut que je vais m’empresser de corriger de ce pas ! Il s’agira donc d’une bûche composée d’une bavaroise chocolat (la même que celle de ma bûche bavaroise chocolat insert orange), d’un sablé reconstitué et d’un biscuit cuillère (piqués dans ma recette de bûche mousse vanille insert fruits rouges) et d’un insert aux poires. Beaucoup de récup donc, je ne me suis pas trop cassée la tête je vous avoue. J’avais juste terriblement envie d’une bûche poire chocolat et je n’avais pas trop d’idée pour innover au dernier moment ou de recette qui m’avait tapé dans l’oeil. Même si cette bûche est très bonne je pense tester la prochaine fois avec une bavaroise poire et un insert chocolat pour avoir des goûts plus francs et un résultat un peu moins doux.

     N’oubliez pas de vous y prendre à l’avance. Les éléments sont plutôt rapides à préparer, vous pouvez largement tout faire en un après-midi ou une soirée mais il y a tous les temps de repos et de congélation à prendre en compte !

.

20181224_170309~2

.
Temps : 5mn de préparation + quelques heures de congélation pour l’insert
25mn pour le sablé reconstitué
30mn pour le biscuit cuillère
20mn de préparation + le temps de refroidissement pour la bavaroise
quelques heures de congélation pour la bûche montée

Conservation : Quelques jours au frigo

Pour une bûche (10/12 personnes)

.

Ingrédients :

Pour l’insert poire :

  • 200g de poires au sirop (maison pour moi)
  • 50g du sirop des poires
  • 4g de gélatine (2 feuilles)

.

Pour le sablé reconstitué :

  • 40g de farine
  • 40g de sucre
  • 40g de beurre
  • 50g de poudre d’amandes

 

  • 20g de sucre
  • 50g de beurre
  • 1 pincée de sel

.

Pour le biscuit cuillère :

  • 1 oeuf
  • 25g de sucre
  • 25g de farine
  • du sucre glace

.

Pour la bavaroise au chocolat :

  • 250g de lait
  • 75g de sucre
  • 3 jaunes d’oeufs
  • 8g de gélatine (4 feuilles)
  • 100g de chocolat noir haché
  • 250g de crème liquide entière

.

20181224_170628~2

.

Recette :

Pour l’insert :

  • Mettez votre gélatine dans un bol d’eau froide pendant environ 15mn. Chauffez le sirop des poires jusqu’à frémissement et ajoutez la gélatine. Mélangez jusqu’à dissolution complète. Mixer les poires et ajoutez le sirop. Mélangez bien. Versez dans votre moule à insert. Placez au congélateur quelques heures.

.

Pour le sablé reconstitué :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Mélangez la farine, le sucre, le beurre et la poudre d’amandes du bout des doigts jusqu’à obtenir une pâte sablée. Étalez cette dernière sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé (ou de silpat). Enfournez pour 10 à 15mn. Laissez refroidir.
  • Dans le bol d’un mixeur, mettez votre pâte sablée cuite refroidie, la 2e partie de beurre et de sucre et le sel. Mixez jusqu’à obtenir une pâte homogène. Étalez la pâte pour obtenir une bande de 8cm sur 30. Placez le sablé au réfrigérateur.

.

Pour le biscuit cuillère :

  • Préchauffez le four à 170°.
  • Clarifiez l’oeuf. Montez le blanc d’oeuf et lorsque les fouets commencent à laisser des traces, ajoutez 12.5g de sucre et continuez de fouetter jusqu’à ce que le blanc soit ferme. Blanchissez le jaune d’oeuf avec les 12.5g de sucre restants. Ajoutez ce mélange au premier délicatement puis incorporez la farine tamisée en soulevant délicatement le mélange à l’aide d’une spatule pour que les blancs ne retombent pas.
  • Etalez la pâte sur une bande de 6x30cm. Saupoudrez de sucre glace une première fois. Une fois le sucre glace dissout, saupoudrez une seconde fois de sucre glace. Enfournez pour 8mn. Laissez le biscuit refroidir puis redétaillez-le si nécessaire.

.

Pour la bavaroise :

  • Mettez les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froid et disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur (pour monter la crème plus facilement à la fin de la recette).
  • Portez le lait à ébullition dans une casserole. Pendant ce temps, fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre. Versez le lait chaud dessus petit à petit sans cesser de fouetter. Transvasez dans la casserole et laissez épaissir à feu moyen sans cesser de remuer. Il faut que la crème anglaise nappe la cuillère.  Si vous avez un thermomètre, ce stade est atteint lorsqu’elle est à 87°.
  • Versez la crème anglaise sur le chocolat. Mélangez jusqu’à fonte complète. Ajoutez la gélatine essorée, mélangez. Laissez refroidir votre crème anglaise (attention pas de frigo pour le refroidissement sinon la gélatine va prendre et votre bavaroise sera moins lisse après incorporation de la crème fouettée. Si toutefois vous faites cette erreur passez la un peu au fouet électrique pour limiter les dégâts).
  • Sortez le cul de poule et les fouets du congélateur. Versez la crème dans le cul de poule et montez la crème en crème fouettée. Incorporez-en une première cuillère à la crème anglaise en fouettant vigoureusement puis le reste délicatement avec une maryse.

.

Montage :

  • Garnissez votre gouttière à bûche de rhodoid (facultatif mais le démoulage sera bien plus facile, vraiment conseillé à ce stade). Versez une partie de la bavaroise. Déposez le moule environ 5mn au congélateur pour que la bavaroise prenne un peu. Démoulez l’insert et déposez le sur la bavaroise, côté arrondi en dessous. Appuyez légèrement. Recouvrez d’un peu de bavaroise puis déposez le biscuit cuillère. Versez le reste de bavaroise puis déposez le sablé reconstitué. Réservez au congélateur jusqu’au lendemain.
  • Environ 6h à 8h avant de la servir (la poire met du temps à décongeler), démoulez la bûche et décorez-la selon votre envie. (Ma déco a été plutôt simple cette année car j’avais oublié le matériel chez moi. J’ai juste ajouté des sapins en chocolat. Pour les faire j’ai tout simplement fait fondre un peu de chocolat et je les ai dessinés sur une feuille de papier aluminium à l’aide d’une cuillère puis laissés prendre au frigo). Laissez-la ensuite décongeler au réfrigérateur doucement.

.

20181224_170316~2

Mini-roulés au nutella

    Je vous souhaite à tous un Joyeux Noël et de passer une soirée/journée merveilleuse et pleine de magie avec votre famille !!!
Ma recette du jour ne sera pas très festive mais je vais me rassurer en me disant qu’elle ressemble un peu à une bûche au moins ! 😉 Qui dirait non à des petits roulés au nutella pour le goûter, hein ? Dans la recette de base, la pâte était décorée à l’aide de stries de nutella, ce que du coup j’ai fait. Certes c’est très joli mais je ne vous conseille pas de le faire (je le supprime d’ailleurs de ma recette donc si vous voulez savoir comment faire vous pouvez aller sur le lien ci-dessus) car le biscuit est tellement fin que ça l’a fragilisé et qu’il a cassé à ces endroits (comme vous pouvez le voir sur les photos). En dehors de ça le biscuit est bien moelleux et le nutella… eh bien c’est du nutella 😉

.

20181212_210154~2

.

Temps : 15mn de préparation + 10mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans du papier d’aluminium
Pour 8 mini-roulés

.

Ingrédients :

  • 2 oeufs
  • 50g de sucre en poudre
  • 40g de farine
  • 20g de fécule de pommes de terre ou de maïzéna
  • 100g de nutella

.

20181212_210015~3

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Fouettez les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez délicatement la fécule et la farine puis fouettez le mélange quelques minutes jusqu’à ce qu’il soit mousseux.
  • Beurrez une plaque à pâtisserie et tapissez-la de papier sulfurisé. Etalez la pâte dessus de façon homogène. Enfournez 10mn.
  • Pendant que le biscuit est en train de cuire, humidifiez un torchon avec de l’eau et saupoudrez-le légèrement de sucre. A la sortie du four, retournez le biscuit immédiatement sur le torchon et ôtez délicatement le papier sulfurisé. Coupez le biscuit en 2 dans le sens de la longueur et en 4 dans le sens de la largeur (voire plus si vous voulez des biscuits plus petits) puis tartinez chaque bande de nutella avant de la rouler. Emballez les roulés dans du film étirable et placez-les au réfrigérateur au moins 2 heures. Parez les extrémités avant de servir.

Chocolat chaud au nutella

     Attention bombe calorique et sucrée ! Je n’ai plus de recettes de Noël à vous proposer pour le moment (du fait du peu de chance en terme de choix de nouvelles recettes de bredeles), je vais donc vous proposer en attendant quelques recettes qui restent hivernales dont ce chocolat chaud au nutella. Si vous n’aimez pas le nutella ou pas trop le sucre (je suis personnellement plus adepte de chocolats chauds plus profonds), passez votre chemin. Sinon cette recette sera parfaite pour réchauffer vos vacances (surtout qu’il n’y a rien de plus simple et de plus rapide ) !

.20181212_210414~2

.

Temps : 5 mn de préparation
Pour 1 gros mug ou 2 tasses

.

Ingrédients :

  • 300mL de lait
  • 3 cuillères à soupe bombées de nutella (soit 75g)
  • Facultatif : de la chantilly + 1 peu de nutella pour la déco

.

20181212_210336~2

.

Recette :

  • Chauffez sur feu moyen moitié du lait dans une casserole avec le nutella. Mélangez jusqu’à ce que le nutella soit bien dissout. Ajoutez le reste de lait et laissez sur le feu jusqu’à ce que le chocolat soit bien chaud. Versez le chocolat dans le mug (ou les tasses), recouvrez de chantilly et de quelques filaments de nutella (pour se faire personnellement je chauffe une cuillère à café de nutella au micro-ondes une dizaine de seconde pour le fluidifier) puis dégustez.

Zitronensterne (étoiles au citron)

     Petit changement de programme. Au début je comptais vous proposer 3 recettes de bredeles sur les 5 que j’ai confectionnées cette année. J’en avais déjà mis deux de côtés car je n’étais pas convaincue : une de brunslis vraiment décevants par rapport à ceux de l’année dernière qui étaient délicieux et une de linzers au nutella que j’ai juste trouvés bof. Finalement je vais aussi abandonner l’idée de vous partager la recette de Zimstern que j’ai testée cette année car, encore une fois, ceux de l’année dernière étaient meilleurs avec du recul. Ceux là ont durci bien plus vite et étaient plus sucrés. Aucun intérêt donc. Du coup, il ne me reste finalement plus qu’une seule recette de biscuits de Noël à vous proposer (trouvée ici). C’est un ratio un peu décevant, mais on ne peut pas trouver de pépite à tous les coups ! Dommage.

     Par contre, cette recette de zitronensterne est super. Les biscuits restent moelleux et ce petit goût de citron couplé à l’amande est vraiment tip top ! Je n’en avais jamais goûté avant et c’est une bonne découverte 😮

.

20181129_210705~2

.

Temps : 20mn de préparation + 10mn de cuisson par fournée
Conservations : 2/3 semaines dans une boite métallique
Pour 60 étoiles

.

Ingrédients :

Pour les sablés :

  • 3 blancs d’œufs
  • 400g de poudre d’amandes
  • 300g de sucre
  • le zeste de 3 citrons bio

.

Pour le glaçage :

  • 1 blanc d’œuf
  • 80g de sucre glace

.

20181129_210746~2

.

Recette :

Pour les biscuits :

  • Préchauffez le four à 150°.
  • Montez les blancs en neige ferme. Mélangez la poudre d’amande, le sucre, le zeste des citrons et les blancs d’œufs.
  • Étalez la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé à l’aide d’un rouleau à pâtisserie jusqu’à obtenir une épaisseur de 0.5cm et emporte-piècez la pâte. Déposez délicatement les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat et enfournez pour 10mn. Les étoiles doivent tout juste commencer de dorer. Laissez-les refroidir avant de les mettre sur une grille afin de les laisser durcir.

.

Pour le glaçage :

  • Montez le blanc d’oeuf en neige ferme. Ajoutez-y le sucre glace et mélangez jusqu’à obtenir un glaçage homogène. Trempez une face de chaque biscuit dans le glaçage, enlevez l’excédent si nécessaire et laissez sécher plusieurs heures avant de les conserver dans une boîte !

Carrés de pain d’épices amande et orange

     Comme promis (avec un peu de retard), fini les recettes de chocolats, on attaque les biscuits de Noël :D. Je vais commencer par vous proposer des petits carrés de pain d’épices aux amandes. Mon essai préféré de cette année ! Ils sont bien parfumés, moelleux, avec quand même un peu de mâche grâce aux oranges confites et aux amandes effilées. La recette originale provient d’ici. Je n’ai personnellement pas fait le glaçage pour ne pas sucrer d’avantage le pain d’épices qui l’est déjà assez naturellement (même si le rendu est probablement moins joli du coup). Je ne vous le mets donc pas dans ma recette. J’ai aussi changé les doses d’épices comme je n’avais pas d’anis vert et je les ai trouvés parfaits comme ça !

.

20181129_210727~2

.

Temps : 25mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : plusieurs semaines dans une boite métallique
Pour 50 carrés environ

.

Ingrédients :

  • 370 g de farine complète
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1 sachet de levure chimique
  • 3 cuillères à café de mélange 4 épices
  • 80g d’amandes effilées
  • 50 g d’écorces d’oranges confites coupées en dés
  • 100 ml de lait
  • 150 g de miel

.

20181129_210733~2

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Mélangez la farine, le sucre, la levure, les épices, les amandes et les écorces d’oranges confites. Réservez. Dans une casserole faites chauffer à feu doux le lait avec le miel (sans porter à ébullition) jusqu’à ce que le miel soit fondu. Versez le lait sur les poudres et mélangez bien jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Formez une boule.
  • Etalez la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé à l’aide d’un rouleau à pâtisserie jusqu’à obtenir à peu près un rectangle d’une épaisseur de 1cm. Enlevez la première feuille située sur votre pâte. Laissez la seconde située en dessous pour éviter que la pâte ne colle et déposez le tout sur une plaque de cuisson. Enfournez 15 minutes. Une fois le pain d’épices refroidi, découpez-le en carrés.

 

Truffes aux speculoos

     Troisième et dernière recette de truffes pour cet hiver 2018 (enfin je pense) : des truffes aux spéculoos. Pour ceux qui aiment les épices de Noël, c’est un très bon choix. La quantité de pâte de spéculoos est assez difficile à équilibrer pour retrouver le goût sans perdre une certaine fermeté dans les truffes (et ainsi conserver leur forme sphérique). Je n’en ai donc pas mis plus mais je pense sincèrement que cela suffit.

.

20181129_194728~2

.

Temps : 5mn de préparation + 4h de réfrigération + 20mn pour rouler
Conservation : plusieurs semaines dans une boite métallique au frigo
Pour une vingtaine de truffes

.

Ingrédients :

  • 100g de chocolat noir
  • 60g de crème liquide entière
  • 140g de pâte de spéculoos
  • 4 spéculoos

.

Recette :

  • Faites fondre le chocolat au bain-marie. Pendant ce temps, faîtes bouillir la crème à part puis ajoutez-la au chocolat en remuant bien. Incorporez ensuite la pâte de spéculoos et mélangez jusqu’à ce que la préparation soit homogène.
  • Laissez reposer 4 heures au frigo.
  • Mixez les spéculoos jusqu’à obtenir une poudre assez fine. Formez des boules à l’aide d’une cuillère à café puis roulez-les dans le spéculoos en poudre.