Pommes dauphines maison

Ce soir, nous nous attaquons à un monument de la cuisine française. Bon, j’exagère peut-être un peu en disant monument mais personnellement j’adore les pommes dauphines. C’est une façon de cuisiner les pommes de terre plus raffinée que les frites qu’on peut facilement sortir pour les grandes occasions. Je pensais d’ailleurs que ce serait plus difficile à faire mais finalement pas du tout. A partir du moment où vous savez faire une pâte à choux et que vous avez un presse-purée, la recette va filer entre vos doigts très facilement. J’ai juste apporté une modification entre la recette que je vous partage et ma réalisation : la taille des pommes dauphines. En effet, quand je les ai réalisées, je me suis basée sur des blogs qui conseillaient de les faire d’une taille de 4cm environ. Je me suis donc armée de ma cuillère à glace et j’ai façonné 20 pommes dauphines de belle taille en deux temps trois mouvements. Le résultat était délicieux mais manquait quand même un peu de croustillant. Ce qu’on aime dans la pomme dauphine c’est cette couche extérieure bien dorée qui renferme une purée moelleuse. Or, avec un si gros volume, l’équilibre des textures n’était pas là : le cœur était bien trop gros. Je vous conseille donc de faire de petites pommes dauphines si vous n’êtes pas pressés : cela risque de vous prendre un poil plus longtemps mais le jeu en vaut la chandelle.

Temps : 30mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : 2j au réfrigérateur (mais comme toute friture elles seront beaucoup moins bonnes le lendemain)
Pour 4 à 6 personnes (une cinquantaine de petites pommes dauphines)

Ingrédients :

  • 600g de pommes de terre à chair farineuse (type Bintje)
  • du sel et du poivre
  • 150g d’eau
  • 60g de beurre
  • 100g de farine
  • 3 œufs
  • de l’huile de friture

Recette :

  • Épluchez les pommes de terre, coupez les en 4 et déposez-les dans une grande casserole d’eau froide salée. Portez à ébullition et laissez cuire 15/20mn jusqu’à ce qu’elles soient cuites à cœur : un couteau doit les traverser sans difficulté. Réduisez-les en purée à l’aide d’un presse-purée ou d’un moulin à légumes, versez-les dans un saladier et assaisonnez. Réservez.
  • Dans une casserole, faîtes chauffer l’eau et le beurre. Une fois le beurre totalement fondu, assaisonnez le mélange puis portez-le à ébullition. Hors du feu, ajoutez la farine en une fois et mélangez jusqu’à obtenir un pâton homogène. Desséchez alors la pâte : remettez-la sur le feu et travaillez-la avec une cuillère en bois jusqu’à ce qu’elle se décroche des bords de la casserole et qu’une fine pellicule se forme au fond de celle-ci. Transvasez la pâte dans un saladier. Travaillez-la pour la refroidir un peu jusqu’à ce qu’elle ne fume plus. Incorporez ensuite les œufs un à un puis la purée de pommes de terre. Mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.
  • Versez l’huile de friture dans un grande sauteuse ou une friteuse. Chauffez le bain d’huile à 170° (entre 165 et 180°). A l’aide de deux cuillères à café, formez des boules de pâte et plongez-les petit à petit dans le bain de friture. Ne plongez pas plus d’un tiers de la pâte en même temps pour ne pas faire trop redescendre la température de l’huile. Laissez-les cuire jusqu’à ce qu’elles soient dorées (2mn environ) puis retirez-les de l’huile et déposez-les sur du sopalin. Réitérez l’opération deux fois avec le reste de la pâte. Dégustez immédiatement.

Onion rings

Je suis vraiment vraiment désolée… J’ai beaucoup de recettes salées en réserve mais quasiment aucune qui se prête au temps actuel. Elles comportent toutes sans exception des cuissons il me semble. Comme je les ai préparées il y a quelques temps, allumer le four, les plaques de cuisson ou la friteuse était encore supportable alors que maintenant c’est l’enfer sur terre. Je me rassure en me disant que ça ne va pas durer mais en attendant, cette recette ne risque pas de vous combler tout de suite. PAR CONTRE, quand vous pourrez à nouveau vraiment cuisiner, réservez un peu d’huile de friture pour tester cette recette de Chic chic chocolat car elle vaut vraiment le coup. Que ce soit pour accompagner une salade ou un burger, ces onions rings sauront satisfaire tout le monde. Encore meilleur qu’au restaurant !

Temps : 30mn de préparation, 30mn de repos et 10mn de cuisson (comme j’ai utilisé une friteuse j’ai pu faire seulement 2 bains de friture mais si vous utilisez une casserole, ce sera plus long)
Conservation : aucune (comme toute friture ce n’est pas bon réchauffé)
Pour 3/4 personnes

Ingrédients :

  • 2 gros oignons
  • 40g de farine
  • 2 œufs
  • 100g de chapelure fine
  • 1.5 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café d’ail en poudre
  • 0.5 cuillère à café de thym
  • de l’huile de friture

Recette :

  • Épluchez les oignons et coupez-les en lamelles assez larges. Laissez-les tremper dans un grand bol d’eau froide pendant 30mn environ puis enlevez les peaux transparentes qui auront commencé à se détacher. Séchez les oignons à l’aide d’un torchon propre et réservez.
  • Dans trois assiettes creuses, versez : la farine dans la première, les œufs battus dans la deuxième et la chapelure, le sel, l’ail et le thym mélangés dans la troisième. Préparez votre bain de friture en chauffant doucement votre huile dans une casserole (à fond épais si possible) jusqu’à ce qu’elle atteigne une température comprise entre 165 et 180°. Pendant ce temps, préparez vos onion rings. Passez-les dans la farine : ils doivent être totalement recouverts. Tapotez pour enlever le surplus. Passez-les ensuite dans l’œuf battu puis la chapelure en les enrobant généreusement. Plongez-en plusieurs à la fois dans l’huile (mais pas trop pour que la température de l’huile reste stable) pendant 5mn environ jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Retournez avec un écumoire à mi-cuisson puis égouttez-les sur du sopalin. Servez immédiatement !

Coleslaw

     Le coleslaw est une salade de chou typique des Etats-Unis, souvent servie en entrée ou en accompagnement avec un burger par exemple. C’est un plat beaucoup moins répandu dans nos contrées et pourtant, c’est vraiment délicieux. Si vous avez goûté la version industrielle baignant dans la sauce, ne vous en faites pas, le coleslaw maison n’a vraiment pas le même goût. Je vous avoue que c’est un plat qui ne m’inspirait pas du tout et pourtant, la première fois que ma maman en a fait, je suis devenue totalement accro. Alors évidemment, comme d’habitude, elle a rajouté pas mal de trucs à la recette originale mais ça le rend encore meilleur, croyez-moi 😉

.

IMG_20200819_221418__01

.

Temps : 10mn de préparation + 2h au réfrigérateur
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique
Pour 4 personnes (2 si vous ne mangez que ça)

.

Ingrédients :

  • 100g de raisins secs blonds (optionnel : il n’y en a pas dans le coleslaw original mais comme pour le taboulé, ça apporte vraiment un plus à la salade !)
  • 1 yaourt nature
  • 40g de mayonnaise
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc
  • du sel et du poivre
  • 200g de chou blanc (soit 1/2 chou environ )
  • 150g de carottes (soit 2 carottes environ)
  • environ 10g de brins de ciboulette (optionnel là encore : la recette originale n’en comporte pas mais cela permet de relever le goût)

.

Recette :

  • Versez les raisins secs dans un bol et recouvrez-les d’eau bouillante (cela permettra de les faire gonfler et qu’ils soient plus moelleux). Réservez.
  • Dans votre saladier, préparez votre sauce en mélangeant le yaourt, la mayonnaise, le sucre et le vinaigre blanc. Mélangez bien et assaisonnez avec le sel et le poivre. Réservez.
  • Lavez les légumes. Coupez le chou en gros morceaux et mixez-le rapidement dans votre robot muni du couteau jusqu’à obtenir de fines lamelles. Versez dans le saladier. Épluchez les carottes, coupez-les au moins en 4 puis passez-les aussi au mixeur muni du couteau jusqu’à obtenir des petits morceaux. Versez dans le saladier. Mélangez. Égouttez les raisins secs, séchez-les dans du sopalin en serrant un peu pour enlever le surplus de liquide puis ajoutez-les avec la ciboulette ciselée dans le saladier. Mélangez une dernière fois pour que la sauce et l’assaisonnement soient bien répartis. Entreposez le saladier au frigo après l’avoir recouvert de film étirable. Laissez refroidir au moins 2h avant de servir.

.

Note : Si vous voulez faire un coleslaw au sens le plus traditionnel, enlevez les raisins secs et la ciboulette et râpez les carottes et hachez le chou au lieu de les passer au mixeur (cela ne change pas le goût mais uniquement le visuel, la technique du mixeur est juste bien plus rapide). Dans ce cas, vous pouvez ajouter un peu de moutarde pour relever la sauce !

Quenelles de pommes de terre et courgettes

     Voici un accompagnement très doux qui saura accompagner quasiment n’importe quelle source de protéines, poissons comme viandes, et que vous pourrez assaisonner selon vos envies du moment du fait de sa neutralité. Ayant très envie de falafels en ce moment, j’y ai personnellement mis de la coriande, du cumin, de l’ail en poudre et des graines de sésames mais je pourrais très bien y mettre des graines de tournesol, du curry et de la ciboulette la prochaine fois ! La texture des quenelles étant naturellement celle de la purée, n’hésitez vraiment pas à y mettre des graines pour la texture même si ce n’est pas une habitude pour vous ;). J’ai trouvé cette super recette chez Jenna.

.

IMG_20200403_200305__01__01

.

Temps : 45mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : quelques jours dans un tupperware au frigo
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

  • 3 pommes de terre de taille moyenne
  • 2 courgettes moyennes bio
  • 1 œuf
  • du sel et du poivre
  • des graines (2 càs de sésame pour moi)
  • des herbes (quelques brins de coriandre pour moi)
  • des épices (1 càc d’ail en poudre et 2 càc de cumin pour moi)
  • 30g de beurre environ

.

Recette :

  • Faites cuire les pommes de terre dans un grand volume d’eau bouillante jusqu’à ce qu’un couteau puisse les transpercer sans difficulté (soit pendant 30mn environ). Pelez-les puis écrasez-les à l’aide d’une fourchette dans un grand saladier. Lavez puis râpez les courgettes avec leur peau avec une râpe à gros trous. Placez-les dans un torchon et serrez-le au maximum pour leur ôter le plus de jus possible. Ajoutez-les à l’écrasé de pommes de terre et mélangez bien. Incorporez ensuite l’œuf. Salez et poivrez puis ajoutez les graines, les herbes et les épices de votre choix. Mélangez bien. N’hésitez pas à goûter au fur et à mesure pour rectifier l’assaisonnement.
  • Préchauffez le four à 200°. Tapissez votre plaque de cuisson de papier sulfurisé. Faites fondre votre beurre au micro-ondes puis badigeonnez votre papier cuisson avec. Faites des quenelles en vous aidant de deux cuillères à soupe (ou tout simplement en les façonnant avec vos mains). Déposez-les sur la plaque puis badigeonnez-les de beurre fondu (les quenelles étant assez molles je vous conseille de le faire en tapotant votre pinceau dessus). Enfournez 25/30mn.

Pommes de terre Hasselback

     Eh non, vous ne rêvez pas… Une recette salée ! Et une recette salée qui n’est ni une soupe, ni une salade, ni un cake, ni une quiche qui plus est. Un spécimen rare ! Cette façon de travailler la pomme de terre m’a tapé dans l’oeil il y a quelques années lorsqu’elle a fait le tour de la blogosphère mais je n’avais jamais essayé. En manque d’inspiration il y a quelques semaines, et poussée par la fraicheur qui commençait à se faire ressentir, elles me sont revenues en mémoire et je me suis lancée. Et je ne regrette absolument pas ! Ces pommes de terre sont croustillantes à l’extérieur et moelleuses à l’intérieur. En plus elles ne nécessitent que peu de temps de préparation et de surveillance à la cuisson : elles se débrouillent toutes seules comme des grandes. (En plus ça impressionne les convives assez facilement ;)). Essayez, vous ne regretterez pas !

.

IMG_20190921_181618__01

.

Temps : 10mn de préparation + environ 45mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans un tupperware au frigo
Pour 3 personnes

.

Ingrédients :

  • 6 pommes de terre de taille moyenne (j’en compte 2 par personne)
  • 10g de beurre
  • 30g d’huile
  • des épices et herbes au choix (pour moi 1 cuillère à soupe de paprika + 1 cuillère à soupe de thym)
  • du gros sel
  • du poivre

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 210°.
  • Lavez les pommes de terre. Séchez-les. Placez-les à plat sur le plan de travail et coupez-les environ tous les 3mm en faisant attention à ne pas aller jusqu’au bout ! Pour vous aider, vous pouvez déposer les pommes de terre entre des baguettes (oui oui, celles qui vous servent à manger des sushis) ou les manches de cuillères en bois. Cela vous permettra d’arrêter le couteau à la bonne hauteur avant qu’il ne transperce totalement la pomme de terre (petite vigilance à conserver tout de même car les pommes de terre ne sont jamais totalement régulières). Disposez-les au fur et à mesure dans un plat allant au four.
  • Versez le beurre et l’huile dans une casserole et faîtes chauffer sur feu doux jusqu’à ce que le beurre soit fondu. Ajoutez les épices et les herbes à votre convenance. Mélangez. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez les pommes de terre de ce mélange. Parsemez de gros sel et saupoudrez légèrement de poivre.
  • Enfournez de 45mn à 1h environ (cela dépendra de la variété de vos pommes de terre et de leur grosseur). Il faut que les pommes de terre soient dorées. Servez immédiatement.

Beurre de caramel

     Bonjour à tous ! Ça doit bien faire au moins 10 jours que je n’ai rien posté (ici en tout cas parce que j’ai enfin mis les photos du Salon du Chocolat de Lyon 2015 sur la page facebook du blog !) mais je ne vous oublie pas. J’ai juste été pas mal occupée entre mes révisions, des problèmes au boulot et quelques à côté personnels. J’ai d’ailleurs pris un cours de cuisine à l’école de Sébastien Bouillet la semaine dernière dont je vous livrerai les secrets plus tard ;). En tout cas autant vous avouer tout de suite que je n’ai pas de recette spéciale Saint Valentin à vous proposer. Je comptais sur une sublime recette de coulant car rien ne dit mieux je t’aime que du chocolat (en tout cas pour moi hahaha) mais les photos étaient vraiment trop « meeeh » et cette recette mérite mieux. Du coup je vous fais un petit récap des recettes déjà présentes sur le blog qui à mon avis peuvent être parfaites pour une St Valentin :

DSCN1025~2

Pour le goûter, des coeurs à la confiture

20151031_122749

En dessert, des roses feuilletées aux pommes

DSCN1717

ou une tarte aux pralines (format individuel pour plus de glamour)

DSCN1454

Si vous êtes plus petit déj au lit, ces crumpets seront parfaits

 

 

 

      La recette que je vous propose aujourd’hui est d’ailleurs parfaite pour accompagner les crumpets. Il s’agit de beurre au caramel. Déposé sur les crumpets juste encore un peu chaud, il donnera du croquant et un bon goût de beurre fondu et de caramel. Juste trop bon !!!

.

DSCN1453

.

Temps : 5/10mn

Conservation : Plusieurs semaines au frigo

Pour une petite motte de beurre (190g)

.

Ingrédients :

  • 65g de sucre
  • 1 càs de golden syrup (à défaut de sirop d’érable ou de miel)
  • 1 càs d’eau
  • 1/2 càc de bicarbonate de soude
  • 125g de beurre doux mou

.

DSCN1464

.

Recette :

  • Beurrez et tapissez une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé.
  • Faîtes chauffer le sucre, le golden syrup et l’eau à feu doux. Lorsque le sucre est dissous, chauffez à feu moyen jusqu’à ce qu’il atteigne les 115°, ce qui correspond au stade du petit boulé si vous n’avez pas de thermomètre (une goutte de caramel dans l’eau doit former une petite boule molle). Ajoutez le bicarbonate au caramel et fouettez énergiquement jusqu’à ce que le mélange mousse. Versez le sur la plaque à pâtisserie.
  • Lorsqu’il est refroidi, cassez-le en petits morceaux. Vous pouvez casser la plaque en gros morceaux puis les mettre dans un sac congél et les éclater avec un rouleau à pâtisserie ! Faîtes vous plaisir !
  • Etalez le beurre entre deux feuilles de papier sulfurisé grâce à un rouleau à pâtisserie puis saupoudrez les morceaux de caramel. Mélangez (avec les doigts ou une spatule) puis formez un boudin. Roulez-le dans du papier célophane (ou déposez-le dans un beurrier) et gardez-le au frais jusqu’au moment de servir.

.

Source : Un goûter à Londres