Gâteau clémentine amande de Yotam Ottolenghi

La saison des agrumes n’est pas encore finie ! Il est donc encore temps de tester cette recette de Yotam Ottolenghi (pour laquelle j’ai encore une fois un train de retard hahaha) ! On a souvent l’habitude de voir des recettes de gâteau à l’orange mais plus rarement à la clémentine qui est une saveur plus subtile. Heureusement, le chef remet les pendules à l’heure avec sa sublime recette. Comme d’habitude, les amandes et les agrumes sont une association exceptionnelle (encore plus avec le chocolat) mais, surtout, son gâteau est hyper moelleux. Le fait de l’imbiber avec l’intégralité du sirop le rend presque fondant en bouche. C’est pour cela que vous ne devez pas avoir peur de l’heure de cuisson. Je redoutais un peu que le gâteau soit sec car il avait l’air cuit au bout de 50mn mais le fait d’avoir une croute plus dorée permet que le gâteau tienne une fois imbibé. C’est délicieux.

Temps : 25/30mn de préparation + 1h de cuisson
Conservation : 3/4j filmé au contacte à température ambiante
Pour un gâteau de 24cm (12 personnes)

Ingrédients :

Pour le gâteau :

  • 200g de beurre mou
  • 300g de sucre
  • les zestes finement râpés d’un citron non traité
  • les zestes finement râpés de 4 clémentines non traitées
  • 280g de poudre d’amandes
  • 5 œufs
  • 100g de farine T55
  • Une grosse pincée de sel

Pour le sirop d’imbibage :

  • 80g de sucre
  • 80g de jus de clémentine (le jus des clémentines zestées)
  • 40g de jus de citron (le jus du citron zesté)

Pour le glaçage (facultatif) :

  • 90g de beurre
  • 150g de chocolat noir
  • 0.75 cuillère à soupe de miel
  • 0.5 cuillère à soupe de cognac

Recette ;

Pour le gâteau :

  • Préchauffez le four à 160°. Travaillez le beurre avec le sucre, les zestes de citron et les zestes de clémentine jusqu’à ce que le mélange soit crémeux et homogène. Incorporez ensuite moitié de la poudre d’amandes, les œufs un à un puis le reste de la poudre d’amandes. Finissez en incorporant la farine et le sel. Mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Beurrez et farinez un moule rond de 24cm de diamètre. Versez la pâte dedans, tapez le moule plusieurs fois sur le plan de travail pour égaliser la surface et enfournez 50mn à 1h : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche et le gâteau doit être doré.

Pour le sirop d’imbibage :

  • Quand le gâteau est presque cuit, préparez le sirop. Versez le sucre et les jus dans une casserole et portez à ébullition tout en mélangeant jusqu’à ce que le sucre soit parfaitement dissout. Dès la sortie du four, imbibez le gâteau avec l’intégralité du sirop (vous pouvez le verser directement dessus ou utiliser un pinceau). Laissez ensuite refroidir le gâteau dans le moule (il sera trop fragile pour être démoulé tout de suite).

Pour le glaçage :

  • Quand votre gâteau a assez refroidi pour être manipulé, préparez le glaçage. Faites fondre le beurre, le chocolat et le miel au bain-marie ou au micro-ondes. Mélangez pour homogénéiser puis ajoutez le cognac. Laissez refroidir 5/10mn pour que le glaçage prenne un peu de consistance (ce n’est pas dans la recette mais je l’ai trouvé beaucoup trop liquide à la sortie du bain-marie et je doute qu’il aurait adhéré au gâteau dans ces conditions) puis versez-le sur le gâteau (j’ai décidé de laisser mon gâteau dans le moule car je ne voulais pas de glaçage sur les côtés mais vous pouvez bien évidemment entièrement le glacer). Décorez-le avec de longs zestes d’orange.

Galettes des rois à la frangipane au chocolat (option orange et oranges confites)

Il est venu le temps ! Non pas des rires et des chants mais bien évidemment de la galette. Pendant un mois vous allez manger des galettes et des brioches à ne plus savoir qu’en faire au point d’en être écœurés jusqu’à l’année prochaine ! Mais pour l’instant nous n’en sommes qu’au début du mois de janvier, aux prémices, au moment où vous rêvez que vos collègues aient prévu d’en emmener une au boulot (grosse pensée pour vous si vous n’aimez pas l’amande, vous allez souffrir). Il est donc temps de retourner derrière les fourneaux et de tenter une nouvelle recette ! Pour ma première comme j’étais un peu ric-rac pour vous la présenter avant ce week-end, j’ai fait simple. Déjà, j’ai utilisé deux pâtes feuilletées qui restaient au frigo du nouvel an au lieu d’une pâte feuilletée maison (qui arrivera plus tard) pour ne pas gâcher : le visuel est donc clairement moins net et la pâte feuilletée moins croustillante, moins beurrée et moins développée mais ça fait le travail quand même. Et niveau goût : une simple frangipane au chocolat. Bon évidemment vous me connaissez, je n’ai pas pu m’empêcher de mettre un peu d’orange mais elle trainait au frigo et je ne voulais pas gâcher. Je me suis sacrifiée quoi… Si vous n’aimez pas l’association, pas de soucis : exit le zeste d’orange, le grand marnier et les oranges confites et vous retrouvez une frangipane chocolat toute simple et basique. Et si vous voulez vraiment mettre le paquet niveau chocolat, rien ne vous empêche d’ajouter des pépites !

Temps : 30mn de préparation + 1h00 de réfrigération + 40mn de cuisson
Conservation : plusieurs jours dans du papier aluminium
Pour une galette (30x22cm environ)

Ingrédients :

Pour la crème pâtissière :

  • 90g de lait entier
  • 20g de jaune d’œuf (environ 1 jaune)
  • 20g de sucre
  • 7,5g de Maïzena
  • 66g de chocolat noir
  • 9g de beurre mou

Pour la crème d’amande :

  • 100g de beurre mou
  • 100g de sucre glace
  • 100g de poudre d’amande
  • 1 cuillère à café de Maïzena
  • 1 pincée de sel
  • 2 œufs
  • le zeste d’une orange (facultatif)
  • 1 cuillère à café de Grand Marnier (facultatif)
  • 50g d’écorces d’orange confites (facultatif)

Pour la galette :

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée (ou 500/600g de pâte feuilletée maison)
  • 1 fève
  • 1 jaune d’œuf + 1 cuillère à soupe de lait

Recette :

Pour la crème pâtissière :

  • Versez le lait dans une casserole et portez-le à ébullition. Pendant ce temps, fouettez le jaune avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez alors la maïzena. Versez ensuite le lait bouillant petit à petit et fouettez jusqu’à ce que ce que le liquide soit homogène. Reversez ce mélange dans la casserole et faites-le chauffer jusqu’à ébullition (le mélange épaissit). Retirez du feu, ajoutez le chocolat et mélangez jusqu’à ce qu’il soit parfaitement fondu et incorporé. Laissez refroidir un peu (jusqu’à atteindre environ 50°) puis incorporez le beurre mou coupé en morceaux. Réservez.

Pour la crème d’amande :

  • Mélangez le beurre mou, le sucre glace, la poudre d’amandes, la fécule et le sel ensemble. Ajoutez ensuite les œuf ainsi que le zeste d’orange et le grand marnier si vous décidez d’en mettre et mélangez jusqu’à incorporation, pas plus. Ne travaillez pas trop le mélange : il ne doit pas devenir mousseux. Incorporez ensuite les écorces d’oranges confites coupées en dés et réservez.

Pour la galette :

  • Incorporez la crème pâtissière à la crème d’amande pour obtenir votre frangipane.
  • Séparez votre pâte feuilletée en deux et étalez sur un plan de travail fariné le premier pâton en un rectangle de 30x23cm (ou un disque de 28cm de diamètre) et le second en un rectangle de 32x25cm (ou un disque de 30cm de diamètre). Déposez votre première pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Tracez légèrement un rectangle de 28x21cm de diamètre dessus (ou un cercle de 26cm). Déposez-y la frangipane de façon régulière (je vous conseille d’utiliser une poche à douilles ou un cadre/cercle). La bordure de 2cm doit rester parfaitement nette. Placez la fève vers le bord. Mouillez la bordure à l’aide d’un pinceau humidifié avec de l’eau. Déposez la seconde pâte sur la première en essayant de chasser l’air vers l’extérieur et soudez les deux ensemble en appuyant avec vos doigts sur les bords. Enlevez l’excédent de pâte tout autour de la galette (vous pouvez enlever environ 2cm de pâte, le fait d’avoir une seconde pâte plus large au-dessus permet simplement de rendre le soudage plus facile). A l’aide d’un pinceau, dorez une première fois votre galette en la badigeonnant avec le jaune battu avec le lait en faisant attention de ne pas mettre de jaune d’œuf sur les côtés de la galette (cela empêcherait la pâte de bien monter). Laissez reposer 1h au réfrigérateur : le fait de refroidir la pâte feuilletée permettra qu’elle se développe mieux une fois au four.
  • Préchauffez le four à 200°. Dorez votre galette une seconde fois. Faites un trou au milieu de la tarte puis dessinez à l’aide du dos d’un couteau des motifs dessus. Chiquetez les côtés de la galette. Enfournez 10mn puis baissez la température du four à 180° et prolongez la cuisson de 25/30mn.
  • Si vous voulez une galette brillante comme celle que vous achetez en boulangerie, un peu avant la fin de la cuisson, faites chauffer 25g de sucre avec 25g d’eau dans une casserole jusqu’à ce que le mélange devienne translucide. Dès que la galette sort du four, badigeonnez-la du sirop de sucre ainsi obtenu à l’aide d’un pinceau.

Notes :
– Pour renforcer le goût du chocolat, vous pouvez ajouter un peu de cacao à la crème d’amande.
– Si vous trouvez votre frangipane un peu liquide, n’hésitez pas à la laisser reposer au réfrigérateur 1h pour éviter qu’elle ne coule sur la bordure au moment de l’étaler : la garniture pourrait alors s’échapper à la cuisson.

Moelleux amande poire chocolat

Et oui encore des poires ! En ce moment ma vie pâtissière se résume à la citrouille, les poires et les pommes, encore et encore. Mais que voulez-vous, j’adore les fruits de l’automne. Je suis donc ravie de les utiliser en boucle dans différentes recettes. D’ailleurs pour tout vous dire, je pensais qu’il serait très facile de vous proposer un gâteau à base de poire et de chocolat mais ça s’est avéré plus compliqué que prévu. J’ai essayé plusieurs recettes de suite qui ne m’ont pas apporté satisfaction (immense déception concernant le cake poire/chocolat que j’ai essayé car j’en salivais d’avance…) jusqu’à celle-ci. Il s’agit d’une recette de J’en reprendrai bien un bout que j’ai tout simplement dessucré. Il est extrêmement simple et rapide à réaliser, le batteur fera tout le travail pour vous 😉

Temps : 15mn de préparation + 35mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans du papier aluminium à température ambiante
Pour 1 gâteau (8 personnes)

Ingrédients :

  • 3 œufs
  • 100g de sucre semoule
  • 150g de poudre d’amandes
  • 4 gouttes d’extrait d’amande amère
  • 75g de beurre mou
  • 125g de pépites de chocolat noir
  • 1 grosse poire bien mûre (ou 2 petites)

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans un gros saladier, fouettez les œufs et le sucre ensemble à l’aide d’un batteur électrique jusqu’à ce que le mélange blanchisse et triple de volume. Incorporez ensuite la poudre d’amandes et l’extrait d’amande amère puis le beurre mou coupé en petits morceaux, toujours avec le batteur. Travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit lisse et homogène. Ajoutez ensuite les pépites de chocolat noir puis la poire épluchée et coupée en morceaux. Mélangez pour les répartir dans la pâte puis versez dans un moule de 18cm de diamètre (beurré et fariné si nécessaire). Enfournez 30/35mn : la pointe d’un couteau doit ressortir propre. Dégustez tiède ou froid.

Financiers au chocolat de Jean-Paul Hévin

Voilà de petits financiers au chocolat tous simples dont j’ai piqué la recette à Jean-Paul Hévin. Ils sont super moelleux, avec une excellente texture grâce aux amandes et un bon goût de chocolat. De quoi parfaitement accompagner votre café du goûter.

Temps : 15mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique à température ambiante
Pour 12 financiers

Ingrédients :

  • 60g de beurre
  • 150g de crème liquide
  • 150g de chocolat noir (66 à 70% de cacao)
  • 55g de sucre glace
  • 40g de farine
  • 40g de poudre d’amandes
  • 0,5 cuillère à café de levure chimique
  • 110g de blancs d’œuf (un peu moins de 3 blancs)

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Faites fondre le beurre et laissez-le chauffer jusqu’à obtenir un beurre noisette (il va mousser puis « chanter » puis roussir et dégager une odeur de noisette). Réserver. Préparez une ganache. Portez la crème à ébullition et versez-la en trois fois sur le chocolat coupé en morceaux en mélangeant bien entre chaque ajout. Réservez également.
  • Dans un saladier, mélangez le sucre glace tamisé, la farine, la poudre d’amandes, et la levure chimique. Fouettez légèrement les blancs juste pour les casser (il ne faut pas les monter) et incorporez-les délicatement aux poudres à l’aide d’une maryse. Incorporez ensuite le beurre noisette refroidi et enfin la ganache au chocolat noir. Répartissez la pâte dans 12 moules individuels et enfournez 15mn ; la pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Laissez les refroidir 5mn dans le moule avant de les démouler sur une grille de refroidissement.

Amaretti au chocolat

En ce moment je ne sais pas pourquoi mais j’ai un immense besoin de chocolat. Je me retrouve donc à tester plein de recettes différentes juste pour assouvir mes envies. Certaines recettes ne les satisfont pas du tout et d’autres, comme celle-ci, les comblent totalement (au moins temporairement ;)). Ces amaretti sont ultra chocolatés, moelleux à l’intérieur et craquants à l’extérieur : la bouchée parfaite de fin de repas.

Temps : 10mn de préparation et 20mn de cuisson
Conservation : environ 1 semaine dans une boîte en métal hermétique
Pour une vingtaine d’amaretti

Ingrédients :

  • 200g de poudre d’amandes
  • 80g de cassonade
  • 30g cacao en poudre non sucré
  • 100g de chocolat noir à 70 %
  • 3 blancs d’œufs
  • environ 40 g sucre glace

Recette :

  • Dans un saladier, mélangez la poudre d’amandes, la cassonade et le cacao en poudre tamisé. Faites fondre le chocolat au micro-ondes ou au bain-marie et ajoutez-le au mélange précédent. Travaillez la pâte jusqu’à obtenir une texture légèrement sablée. Incorporez ensuite les blancs d’œuf et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  • Préchauffez le four à 155°. Prenez une grosse cuillère à café de pâte (20g), roulez-la entre vos mains pour qu’elle ait la forme d’une truffe puis dans le sucre glace et déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte en disposant les biscuits en quinconce. Enfournez 20mn. Laissez refroidir sur la plaque avant de conserver dans une boite hermétique.

Amaretti aux écorces d’oranges confites et chocolat

A chaque année sa recette d’amaretti, ces délicieux petits biscuits moelleux italiens à l’amande. Parce que j’avais envie d’un petit goût de Noël dans ma vie, j’y ai incorporé des écorces d’oranges confites et je les ai trempés dans le chocolat noir. C’était vraiment délicieux. Je suis amoureuse de ces biscuits. Je ne peux que vous conseiller de les essayer.

.

.

Temps : 20mn de préparation, 30mn de réfrigération et 12mn de cuisson
Conservation : environ 2 semaines dans une boîte métallique à température ambiante
Pour 28 amaretti environ

.

Ingrédients :

  • 200g de poudre d’amandes
  • 150g de sucre glace
  • 2 blancs d’œuf
  • 2 cuillères à café d’amaretto
  • 60g d’écorces d’oranges confites
  • 100g de chocolat noir corsé (à 70% pour moi)

.

Recette :

  • Mixez la poudre d’amandes et le sucre glace jusqu’à obtenir une poudre fine et homogène. Ajoutez les blancs d’œuf et l’amaretto et mixez à nouveau jusqu’à obtenir une sorte de pâte d’amande bien amalgamée. Coupez les oranges confites en dés et incorporez-les à la pâte. Réservez 30mn au réfrigérateur.
  • Préchauffez le four à 180°. Humidifiez vos mains (cela évitera à la pâte de coller). Prenez une petite cuillère à café de pâte, roulez-la entre vos mains pour qu’elle ait la forme d’une truffe et déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Continuez jusqu’à épuisement de la pâte en disposant les biscuits en quinconce. Enfournez 12mn. Laissez refroidir sur la plaque.
  • Une fois vos amaretti froids, décollez-les du papier sulfurisé. Faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes (les plus courageux le tempéreront mais ce n’est pas une obligation) et trempez les biscuits dedans jusqu’à moitié. Laissez-les sécher complètement à l’air libre sur une feuille de papier aluminium avant de les ranger dans une boite en métal hermétique.

Truffes chocolat/framboises et leur cœur amande

Je vous présente mes truffes de Noël 2020 : des truffes à la framboise. C’est une saveur de truffes que je n’avais jamais testée, même hors blog et j’en suis très contente. Je ne sais d’ailleurs pas pourquoi mais ce Noël sera très très framboise. Il y en a au moins dans mes deux bûches et dans ces truffes. D’ailleurs, maintenant que j’y pense, c’est un fruit que j’ai énormément utilisé toute l’année entre les panna cottas, la tarte de Cyril Lignac, la gelée, la charlotte, le fondant, les cookies ou la galette des rois : il y aura vraiment eu de la framboise sous toutes ses formes. Il va falloir que je trouve un nouveau fruit à exploiter pour 2021 ! Enfin bref, pour en revenir à ces truffes, je suis partie de la recette de truffes de ma maman que j’ai parfumée avec du coulis de framboises (le coulis industriel fera très bien l’affaire si vous voulez gagner du temps, pas de soucis) et j’y ai mis au centre un peu de pâte d’amandes à la framboise. Pour faire cette dernière j’ai tout simplement repris la recette de pâte d’amandes du blog dans laquelle j’ai remplacé le blanc d’œuf par du coulis de framboises. Le goût de la framboise est donc très subtil mais personnellement j’aime beaucoup. J’y aurais bien mis un peu de framboisine pour renforcer le goût mais je pense aussi aux plus jeunes pour cette période de l’année ;). Vous pouvez d’ailleurs faire ces truffes sans le coeur amande si vous voulez gagner du temps et vous obtiendrez alors des truffes tout chocolat/framboises. Pendant que j’écris ces quelques mots cette recette me donne d’ailleurs une nouvelle idée de chocolats que je ne vais pas vous dévoiler mais que j’espère avoir le temps de faire en plus de mon planning de Noël déjà prévu, je n’en dis pas plus ! 😉

.

.

Temps : 30mn de préparation + 1h de refroidissement
Conservation : plusieurs semaines dans une boite métallique au frigo
Pour 25 truffes environ

.

Ingrédients :

Pour le cœur amande :

  • 50g de poudre d’amandes
  • 32,5g de sucre glace
  • 15g de coulis de framboises*

.

Pour les truffes :

  • 125g de chocolat noir
  • 75g de beurre
  • 1 jaune d’œuf
  • 25g de sucre glace
  • 40g de coulis de framboises*
  • 1 cuillère à soupe de cacao en poudre non sucré

.

*Si vous voulez faire le coulis de framboises maison, rien de plus facile : chauffez le double de la quantité de framboises indiquée dans la recette dans une casserole. Quand les framboises sont molles, mixez-les jusqu’à obtenir un mélange homogène (avec un tout petit peu d’eau si votre coulis est trop épais) puis filtrez pour enlever tous les grains.

.

.

Recette :

Pour le cœur amande :

  • Mixez finement la poudre d’amandes et le sucre glace puis incorporez le coulis de framboises. Travaillez le mélange avec une maryse jusqu’à obtenir une pâte d’amande à la framboise bien homogène. Filmez et entreposez au frigo.

.

Pour les truffes :

  • Faites fondre le chocolat et le beurre au bain-marie. Ajoutez le sucre glace et mélangez jusqu’à ce que le chocolat soit bien homogène. Laissez refroidir. Une fois le mélange à température ambiante, incorporez le jaune d’œuf puis le coulis de framboises. Mélangez bien. Versez dans un plat (carré ou rectangulaire de préférence pour faciliter le futur calibrage), filmez au contact et laissez prendre 1h au frigo (comme il faut que la ganache soit manipulable, il faut qu’elle soit moins prise que pour les autres truffes).
  • Sortez la pâte d’amande et la ganache du frigo. Divisez la pâte d’amande en 25 et roulez chaque morceau entre vos mains pour obtenir des petites boules qui deviendront vos coeurs amande. Divisez de la même façon la ganache chocolat framboise en 25. Prélevez un des morceaux de ganache, aplatissez-le entre vos mains, déposez un coeur amande au milieu puis refermez-le. Roulez la truffe entre vos mains pour bien l’arrondir et réservez. Procédez de même pour les 24 autres.
  • Versez le cacao dans une assiette creuse, roulez les truffes dedans et tapez-les contre l’assiette pour enlever l’excédent. Réservez dans une boite hermétique au frigo jusqu’à dégustation.

Amaretti à la cannelle

Les amaretti, ce sont des petits biscuits italiens dont j’avais déjà pu vous parler précédemment. Pour être plus traditionnelle, je les ai faits cette fois-ci aux amandes (normal) mais j’ai suivi la recette de J’amène le dessert en les parfumant à la cannelle pour leur donner un petit coup de Noël. Oui je sais, encore et toujours les mêmes goûts, mais je n’y peux vraiment rien si ce sont les saveurs de la saison !!! Je suis totalement innocente ! Bon par contre j’avoue que si sur les saveurs on y est, la déco ne fait pas du tout Noël. Il faut dire qu’il n’y en a pas… Eh oui comme je n’ai pas encore fini d’ouvrir les cartons, j’ai du faire un choix entre cuisiner et décorer et j’ai choisi le premier. j’espère que vous me pardonnerez !

.

.

Temps : 10mn de préparation, 30mn de réfrigération et 12mn de cuisson
Conservation : environ 2 semaines dans une boîte métallique
Pour 14 amaretti

.

Ingrédients :

  • 100g de poudre d’amandes
  • 75g de sucre glace + environ 15g pour rouler
  • 1 blanc d’œuf
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre

.

Recette :

  • Mélangez la poudre d’amandes, le sucre glace et la cannelle puis incorporez le blanc d’oeuf. Travaillez bien la pâte avec une maryse jusqu’à ce qu’elle soit homogène. Réservez 30mn au réfrigérateur.
  • Préchauffez le four à 180°. Prenez une petite cuillère de pâte, roulez-la entre vos mains pour qu’elle ait la forme d’une truffe puis dans le sucre glace et déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte en disposant les biscuits en quinconce. Enfournez 12mn. Laissez refroidir sur la plaque avant de conserver dans une boite hermétique.

Macarons lait/coco

     Je vous rassure, ce ne sont pas mes premiers macarons. Toutefois je n’ai partagé que très peu de mes réalisations jusqu’à maintenant alors que j’en ai quelques unes en réserve ! J’ai donc choisi de commencer par ce doux goût de coco et de chocolat au lait. Les autres viendront au fur et à mesure !
Je réalise personnellement des coques à la meringue française car la meringue italienne ne m’a jamais réussi et je n’ai jamais eu de soucis avec donc je pense que je continuerai comme ça. Cela permet aussi à ceux qui n’auraient pas de thermomètre de pouvoir essayer ! En tout cas n’oubliez pas que les macarons sont très capricieux. Parfois la simple humidité de l’air peut les faire rater. Plusieurs essais peuvent donc s’avérer nécessaires pour trouver la façon de faire adaptée à votre environnement, surtout en terme de température et de temps de cuisson, éléments primordiaux et totalement dépendants de votre four. N’hésitez donc pas à tester plusieurs fournées avec des paramètres de cuisson différents et surtout persévérez : cela vaut le coup si vous êtes dingues de macarons !

.

IMG_20200401_175521__01

.

Temps : 10mn de préparation pour la ganache ; 30mn de préparation + 30mn de croûtage + 20mn de cuisson pour les coques
Conservation : 4/5j au frigo dans une boite métallique couverte de papier sulfurisé
Pour 33 macarons environ

.

Ingrédients :

Pour la ganache lait/coco :

  • 140g de lait de coco
  • 110g de chocolat au lait coupé en petits morceaux
  • 15g de beurre
  • 45g de noix de coco râpée

.

Pour les coques :

  • 125g de poudre d’amandes
  • 210g de sucre glace
  • 90g de blancs d’œuf (3 blancs environ) vieillis (c’est à dire des blancs d’oeuf séparés en avance des jaunes et ayant été conservés minimum 24h dans une boîte hermétique à température ambiante ou 48h au frigo, le mieux étant plus de 5j, et sortis du frigo au moins 12h avant leur utilisation)
  • 30g de sucre semoule
  • du colorant en poudre blanc
  • un peu de noix de coco râpée

.

Recette :

Pour la garniture :

  • Portez le lait de coco à ébullition puis versez-le en trois fois sur le chocolat au lait en mélangeant bien entre chaque ajout. Incorporez ensuite le beurre coupé en petits morceaux (la ganache doit alors être lisse et brillante) puis la noix de coco râpée. Filmez au contact et conservez au réfrigérateur le temps de préparer les coques.

.

Pour les coques :

  • Répartissez votre poudre d’amande sur une plaque de cuisson puis torréfiez la en la passant 10mn au four à 150°. Mixez le sucre glace avec la poudre d’amande puis tamisez-l’ensemble. Réservez. Montez les blancs en neige. Lorsque le fouet commence à laisser une trace dans les blancs, versez environ 1/3 du sucre sans cesser de battre. Quand la neige est bien ferme ajoutez le reste du sucre et le colorant en poudre et continuez de fouetter pendant quelques minutes jusqu’à ce que les blancs soient brillants et fassent un bec d’oiseau. Incorporez peu à peu les poudres aux blancs à l’aide d’une maryse en macaronnant (il faut racler les bords et le fond en soulevant la masse et l’écraser en la ramenant vers le milieu pour chasser l’air) jusqu’à ce que la pâte soit brillante, lisse et fasse le ruban (comme pour un biscuit à bûche).
  • Tapissez votre plaque de cuisson (de préférence perforée) de papier sulfurisé (pour une fois n’utilisez pas de tapis en silicone car vos macarons ne cuiraient pas correctement). Versez votre pâte dans une poche à douilles puis dressez des macarons de 3.5cm de diamètre en quinconce (personnellement je glisse un gabarit sous mes feuilles de papier sulfurisé afin de pouvoir dresser régulièrement, si vous suivez cette technique soyez très délicat en enlevant le gabarit : il ne faut pas casser les coques ou les faire couler). Tapez délicatement votre plaque contre le plan de travail pour enlever les bulles d’air. Parsemez vos coques de noix de coco râpée. Laissez croûter 30mn à température ambiante puis enfournez 20mn à 150° (je le répète car c’est très très important en matière de macarons : la cuisson dépendra de votre four donc n’hésitez pas à tester différentes températures et durées pour obtenir celles qui vous conviendront). Glissez doucement votre papier sulfurisé hors de la plaque et laissez les coques refroidir complétement sur le papier sulfurisé avant de les détacher.
  • Transvasez la ganache dans une poche à douille (travaillez-la un peu au fouet si elle est trop prise) et garnissez une coque de macaron sur deux. Refermez avec une coque non garnie. Tapissez une boite en métal de papier sulfurisé et entreposez-y vos macarons, sur la tranche, 24 à 48h pour que la garniture imprègne bien les coques. Sortez les macarons 20Mn avant de les déguster pour les ramener à température ambiante.

Linzeles

     C’est parti pour la deuxième recette de bredele de cette année : des linzeles. Il s’agit de biscuits aux amandes et à la cannelle (la base), légèrement cacaotés, avec un cœur de confiture de framboises. Il s’agit d’un classique des fêtes de Noël que vous adopterez assez facilement j’en suis sure ;). Ils ne sont pas aussi jolis que d’autres sablés de Noël mais leur goût compense amplement !

.

IMG_20191220_151954__01

.

Temps : 25mn de préparation, 1h de repos, 15mn de cuisson
Conservation : plusieurs semaines dans une boîte en métal hermétique
Pour 20 linzeles

.

Ingrédients :

  • 115g de farine
  • 65g de poudre d’amandes
  • 50g de sucre en poudre
  • 0,5 cuillère à café de levure
  • 1 cuillère à soupe de cannelle
  • 1,5 cuillère à soupe de cacao en poudre non sucré
  • 1 pincée de sel
  • 1 œuf
  • 50g de beurre à température ambiante
  • environ 100g de gelée ou de confiture de framboises

.

Recette :

  • Dans un cul de poule, mélangez la farine, la poudre d’amandes, le sucre, la levure, le sel, la cannelle et le cacao Incorporez l’œuf puis ajoutez le beurre en morceaux. Pétrissez jusqu’à obtenir une boule (n’hésitez pas à utiliser vos mains, ce sera bien plus rapide et donnera un meilleur résultat qu’avec une cuillère en bois). Emballez la pâte dans du film alimentaire et laissez-la reposer au moins 1h au frigo.

  • Préchauffez le four à 160°. Prélevez de la pâte et façonnez une boule de la même taille qu’une truffe. Applatissez-la légèrement. Déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat et formez un creux dessus assez gros pour pouvoir mettre assez de confiture à l’aide du dos d’une cuillère en bois ou de vos doigts (je fais personnellement la base du trou avec la cuillère puis je lisse et forme la pâte avec mes doigts). Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Garnissez les trous de confiture ou de gelée de framboises. N’hésitez pas à la détendre un peu au micro-ondes ou dans une casserole sur feu doux afin que le remplissage soit optimal et plus joli (la chaleur du four n’est pas assez forte pour faire fondre la confiture et la modeler au trou du biscuit). Enfournez 15mn. Laissez tiédir légèrement sur la plaque avant de laisser refroidir complétement sur une grille.