L’arc-en-ciel de Patrick Berger (entremets vanille fruits rouges)

ATTENTION TUERIE. Je sais que vous êtes nombreux à ne pas oser vous lancer dans la réalisation d’entremets mais si vous aimez les fruits rouges et que vous devez en essayer un, c’est celui-là. Très sincèrement je pense que je n’ai jamais mangé un entremets aux fruits rouges aussi bon. Il est juste incroyable, je n’ai pas les mots pour le décrire. Il est d’une douceur et d’un moelleux… Avec un goût puissant de vanille et de fruits rouges. La compotée apporte la mâche qu’il faut avec ses fruits entiers. Rien à voir avec ceux que j’avais déjà pu tester. Patrick Berger nous offre une recette sublissime. On ne peut que le remercier pour ce partage fabuleux. Mon seul minuscule regret est de ne pas pouvoir vous proposer une photo de la coupe, qui était elle aussi magnifique, car j’ai du transporter le gâteau.

Temps : 15mn de préparation, 4h de réfrigération et 10mn de cuisson pour le sablé ; 10mn de préparation/cuisson et 4h de congélation pour le confit ; 15mn de préparation et 15mn de cuisson pour la macaronnade ; 20mn de préparation pour la bavaroise ; 10mn pour le montage ; 10mn de préparation pour le glaçage ; 15mn pour la déco
Conservation : 2/3j au frigo
Pour un entremets (12 personnes)

Ingrédients :

Pour la pâte sablée :

  • 25g de beurre mou (à température ambiante)
  • 15g de sucre semoule
  • 15g de poudre d’amandes
  • 10g de trimoline (ou de miel)
  • 75g d’œufs
  • 30g de farine
  • 1g de levure
  • une pincée de fleur de sel

Pour le confit de fruits rouges :

  • 72g de sucre semoule
  • 10g de pectine (ou 40g de vitpris)
  • 20g de purée de fraises
  • 20g de purée de framboises (vous pouvez remplacer la purée de fraises et de framboises par du coulis de fruits rouges si vous n’en trouvez pas ou les faire maison en mixant tout simplement les fruits)
  • 125g de fraises
  • 125g de framboises

Pour la macaronnade :

  • 50g de blancs d’œufs (environ 2 petits blancs d’œufs)
  • 12 + 50g de sucre semoule
  • 25g de poudre d’amandes
  • 25g de poudre de noisettes
  • 10g de farine

Pour la mousse bavaroise à la vanille :

  • 8g de gélatine (soit 4 feuilles)
  • 150g de lait
  • 2 gousses de vanille
  • 140g de jaunes d’œufs (7 à 9 jaunes suivant leurs tailles)
  • 140g de sucre semoule
  • 450g de crème entière liquide

Pour le glaçage miroir :

  • 10g de gélatine
  • 75g d’eau
  • 150g de sucre semoule
  • 50g de glucose
  • 100g de lait concentré non sucré
  • 150g de chocolat blanc
  • un peu de colorants rose et rouge

Recette :

Pour la pâte sablée (la veille) :

  • Travaillez le beurre avec le sucre et la poudre d’amande jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporez ensuite la trimoline puis les œufs et enfin la farine avec la levure et le sel. Versez dans un moule (beurré et fariné si besoin) de 18cm de diamètre et entreposez au réfrigérateur pendant 4h. Préchauffez le four à 160° et enfournez 10mn. Laissez refroidir 5mn dans le moule avant de démouler sur une grille.

Pour le confit de fruits rouges (la veille) :

  • Mélangez le sucre et la pectine (ou le vitpris) dans un petit bol. Dans une casserole, faites bouillir les purées de fraise et de framboises. Ajoutez le mélange sucre/pectine ainsi que les framboises et les fraises coupées en morceaux. Portez à nouveau à ébullition pendant 1mn environ (2/3mn si vous utilisez du vitpris) sans cesser de mélanger.*
  • Positionnez votre pâte sablée dans un cercle à pâtisserie (ou un moule en silicone) de 18cm de diamètre et versez le confit par-dessus. Quand le coulis a refroidi, filmez-le au contact et entreposez le moule au congélateur au moins 4h.

Pour la macaronnade (la veille):

  • Préchauffez le four à 170°. Commencez par monter vos blancs d’œuf à vitesse lente et, quand ils commencent à mousser, ajoutez petit à petit les 12g de sucre en augmentant progressivement la vitesse du batteur. Laissez tourner le batteur quelques minutes et arrêtez quand la meringue est lisse, brillante mais fait encore le bec d’oiseau : elle doit rester souple. Tamisez les 50g de sucre restants, la poudre d’amandes, la poudre de noisettes et la farine par-dessus et incorporez-les délicatement à l’aide d’une maryse pour ne pas casser les blancs. Versez la pâte dans un moule de 18cm de diamètre beurré (même s’il est en silicone) et enfournez 15/20mn : le biscuit doit être doré. Laissez-le refroidir 5mn avant de le démouler sur une grille de refroidissement.

Pour la mousse bavaroise à la vanille (la veille) :

  • Mettez votre gélatine dans un grand volume d’eau froide 15mn avant de commencer la recette.
  • Dans une casserole, portez le lait à ébullition avec les gousses de vanille fendues et grattées. Pendant ce temps, battez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Versez le lait bouillant sur les jaunes petit à petit sans cesser de fouetter. Transvasez dans la casserole et laissez épaissir sur feu moyen sans cesser de remuer. Il faut que la crème anglaise nappe la cuillère. Si vous avez un thermomètre, ce stade est atteint lorsqu’elle est à 87°. Retirez la casserole du feu et ajoutez la gélatine essorée. Laissez refroidir.
  • Pendant que la crème anglaise refroidit, disposez votre cul de poule et les fouets de votre batteur au congélateur. Quand la crème à la vanille atteint 40°, versez la crème entière dans le cul de poule. Fouettez-la jusqu’à obtenir une crème fouettée assez souple puis incorporez-la délicatement à la crème anglaise à l’aide d’une maryse.

Pour le montage (la veille):

  • Posez un cercle à entremets de 20cm de diamètre sur du film alimentaire bien tendu et collez ce dernier sur les côtés pour bien étanchéifier la base. Déposez-le sur une surface plane (type planche à découper) qui pourra rentrer dans votre congélateur, film alimentaire vers le bas et chemisez l’intérieur d’une bande de rhodoid. Déposez le disque de pâte sablée/confit de fruits rouges bien au centre, confit vers le haut. Coulez ensuite moitié de la mousse par-dessus. Entreposez au congélateur 5 à 10mn pour qu’elle se solidifie légèrement puis déposez la macaronnade par-dessus. Versez enfin le reste de mousse et lissez à l’aide d’une spatule. Filmez au contact et entreposez au congélateur pour la nuit.

Pour le glaçage miroir (la veille ou le jour J):

  • 10mn avant de commencer le glaçage, déposez les feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau froide.
  • Une fois la gélatine bien hydratée, versez l’eau, le sucre et le glucose dans une casserole et chauffez jusqu’à atteindre 102° en remuant régulièrement. Pendant que le sirop de sucre cuit, ajoutez la gélatine essorée, le lait concentré non sucré, le chocolat blanc coupé en petits morceaux et les colorants dans un récipient haut. Versez le sirop de sucre par-dessus et attendez 2/3mn le temps que le chocolat fonde. Mixez à l’aide d’un mixeur plongeant jusqu’à obtenir un glaçage homogène (essayez de garder la tête du mixeur constamment immergée pour ne pas faire entrer de bulle d’air, si toutefois c’était le cas, passez tout simplement votre glaçage au chinois). Filmez au contact et entreposez au réfrigérateur jusqu’au lendemain ou attendez que votre glaçage atteigne 35° pour passer à la suite de la recette.

Pour la décoration (le jour J):

  • Une fois le glaçage prêt (soit réchauffé à température de 35° après un passage au frigo soit redescendu à 35° le jour même), démoulez l’entremets et déposez-le sur une grille elle-même posée sur un plat pour récupérer le surplus de glaçage. Si le glaçage ne vous apparaît pas assez fluide, n’hésitez pas à passer un petit coup de mixeur plongeant avant de le couler. Versez le glaçage en une fois sur l’entremets en partant du centre et en faisant des cercles de plus en plus larges. Lissez avec une spatule délicatement pour retirer l’excédent. Attendez quelques minutes pour que le glaçage finisse de s’écouler et enlevez les coulures qui dépassent en bas du gâteau à l’aide d’un couteau. Transférez sur votre plateau de présentation et décorez à l’envie (fruits rouges, coques de macarons, autre). Laissez décongeler au frigo pendant 5-6h avant de servir.

 

Notes :
– * Il n’y avait pas d’indication concernant les fruits dans la recette initiale. J’ai coupé mes fraises en 4 car elles étaient grosses pour qu’elles compotent légèrement à la cuisson mais qu’il y ait quand même un peu de texture à la dégustation.
– Vous pouvez aussi faire la recette sur 3 jours en faisant la pâte sablée et le confit de fruits rouges le premier jour, la macaronnade, la bavaroise et le montage le J2 et le reste le J3 (avec une pause possible entre le J2 et le J3 quand le gâteau est au congélateur).

Bavarois aux fraises

Ne vous en faites pas, si vous n’êtes pas aussi accro au chocolat que moi et que vous préférez finir votre repas de Pâques sur une note plus légère et fruitée, j’ai aussi pensé à vous. Pour contenter vos envies, que diriez vous d’un bavarois aux fraises ? Extrêmement facile à faire, rapide, léger comme un nuage, avec un bon goût de fraises, je dois cette trouvaille à C’est ma fournée. Ici on ne se prend pas la tête du tout mais par contre il y a un impératif à respecter : il vous faut de bonnes fraises. Il n’y a nul part où se cacher dans cette recette, on a de la fraise, de la fraise et encore de la fraise. Donc si vos fraises ne sont pas parfumées, vous aurez juste l’impression de manger une chantilly légèrement sucrée. C’est important d’avoir un produit d’excellente qualité. Si vous n’en avez pas (ou trop peu) pour l’intégralité de l’entremets (il en faut quand même 750g), je vous conseille de conserver le peu que vous trouvez pour la décoration (qui est facultative mais apportera ce bon goût de fruits frais indispensable à mes yeux pour avoir un bavarois de qualité qui ait un peu de texture et de fraicheur) et de remplacer les fraises et le sucre par de la purée de fraises de bonne qualité que vous pouvez trouver dans certains magasins ou sur internet. Elle fera très bien l’affaire !
PS : Ne vous laissez pas effrayer par la longueur de la recette qui comprend beaucoup de conseils en italique. Chaque élément de la recette ne ferait pas plus de 5 lignes sans ça. La réalisation de cet entremets ne vous prendra que 45mn de travail effectif, le reste n’est que temps de repos et de cuisson.

Temps : Pour la génoise : 10mn de préparation + 18mn de cuisson ; Pour la bavaroise : 15mn de préparation + 30mn de refroidissement ; Pour le montage : 10mn + 3h de prise au froid ; Pour le coulis : 5mn de préparation + une nuit de prise au froid ; Pour la déco : 5/10mn
Conservation : 24/48h au frigo dans du film alimentaire
Pour 1 bavarois (environ 12 personnes)

Ingrédients :

Pour la génoise :

  • 1 œuf
  • 30g de sucre
  • 25g de farine
  • 15g de poudre d’amandes
  • 1 pincée de sel

Pour la bavaroise à la fraise :

  • 4 feuilles (8g) de gélatine
  • 400g de fraises
  • 60g de sucre (à adapter suivant la sucrosité de vos fraises)
  • 15g de sucre vanillé (2 sachets)
  • 225g de crème liquide entière

Pour le coulis de fraises :

  • 2 feuilles (4g) de gélatine
  • 200g de fraises
  • 25g de sucre (à adapter suivant la sucrosité de vos fraises)

Pour la décoration :

  • 250g de fraises

Recette :

  • Commencez par déposer les feuilles de gélatine pour la bavaroise et le coulis dans deux bols d’eau froide et disposer votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur.

Pour la génoise :

  • Préchauffez le four à 160°. Fouettez l’œuf avec le sucre au batteur électrique à pleine vitesse pendant 5mn jusqu’à ce que le mélange blanchisse et triple (au moins) de volume. Tamisez la farine, la poudre d’amandes et le sel par-dessus et incorporez-les délicatement à l’aide d’une maryse. La pâte doit être homogène. Versez-la dans un moule de 18cm bien beurré (même s’il est en silicone car il va énormément coller) et enfournez 18mn (oui oui 18mn, ça a l’air énorme vu l’épaisseur de pâte que vous aurez au fond du moule mais c’est nécessaire). Démoulez et réservez sur une grille de refroidissement. 

Pour la bavaroise à la fraise :

  • Lavez les fraises, équeutez-les et mixez-les avec les sucres jusqu’à ce qu’il n’y ait plus du tout de morceaux. Versez le coulis dans une casserole et portez-le à ébullition. Au premier bouillon, retirez-le immédiatement du feu et incorporez la gélatine essorée. Laissez-le refroidir jusqu’à ce qu’il soit à température ambiante (il a fallu environ 30mn me concernant ; je vous conseille de le réserver dans un autre récipient car la casserole le maintiendrait au chaud plus longtemps). 
  • Quand le coulis est prêt, sortez le cul de poule et les fouets du congélateur et versez votre crème à l’intérieur. Fouettez-la en augmentant progressivement la vitesse du batteur jusqu’à obtenir une crème fouettée souple. Incorporez le coulis délicatement pour ne pas faire retomber la crème.

Pour le montage :

  • Filmez la base d’un cercle à pâtisserie de 18cm de film alimentaire pour l’étanchéifier, chemisez-le avec du rhodoïd ou du papier sulfurisé et déposez-le sur votre plat de présentation. Placez le biscuit génoise bien au centre du cercle (en principe il s’est un peu rétracté donc vous devriez avoir un peu de marge sur les côtés pour que la mousse entoure le biscuit et qu’il soit invisible au démoulage sinon retaillez-le légèrement). Versez la mousse à la fraise par-dessus. Personnellement j’ai des bandes de rhodoïd très hautes qui montent plus haut que les parois de mon cercle à entremets, j’ai donc pu tout mettre. Si ce n’est pas votre cas, vous risquez de ne pas pouvoir mettre toute la mousse. Pensez alors à vous arrêter à 3mm du bord car il faudra verser le coulis ensuite. Lissez la mousse si besoin (il faut que j’investisse dans une toute petite spatule coudée car je n’ai pas pu lisser correctement et la surface n’était donc pas égale, ce qui s’est vu quand j’ai versé mon coulis qui n’avait pas une épaisseur homogène sur tout le bavarois). Entreposez au réfrigérateur 3h le temps que la bavaroise soit prise.

Pour le coulis :

  • Pendant que la bavaroise prend au frigo, préparez le coulis. Lavez les fraises, équeutez-les et mixez-les avec le sucre jusqu’à ce qu’il n’y ait plus du tout de morceaux. Versez le coulis dans une casserole et portez-le à ébullition. Au premier bouillon, retirez-le immédiatement du feu et incorporez la gélatine essorée. Laissez-le refroidir pendant tout le temps de prise au froid : il faut absolument qu’il soit à température ambiante pour ne pas transpercer la mousse.
  • Au bout des 3h, versez doucement le coulis sur toute la surface de la mousse et entreposez au réfrigérateur une nuit. 

Pour la déco :

  • Commencez par retirer doucement le film alimentaire sous la bavaroise (opération assez périlleuse je trouve, n’hésitez pas à vous faire aider ou à vous munir d’une spatule pour pouvoir la soulever légèrement sans danger pendant que vous tirez). Enlevez ensuite le cercle puis le rhodoïd. Ajoutez des jolies fraises fraiches lavées et séchées, entières ou en morceaux, par-dessus. Conservez au frigo jusqu’au moment de servir.

Bûche bavaroise à la menthe et crémeux chocolat

On prend les mêmes et on recommence ! Voilà un peu ma devise pour les bûches de Noël. Je pense que je chercherai des concepts un peu plus novateurs pour 2022 mais cette année je repars sur les basiques : un gâteau, un insert et une bavaroise ! J’avais déjà pu tenter l’alliance menthe/chocolat dans une bûche pendant mes premières années de pâtisserie mais ça ne s’était pas très bien passé… (Il faut dire que la recette de base n’était pas transcendante puisqu’il n’y avait aucune menthe fraîche d’impliquée). Maintenant que je me suis essayée à l’exercice dans plusieurs desserts (comme le cheesecake menthe/citron vert), je me suis dit qu’il était temps de retenter l’expérience ! J’ai donc combiné le gâteau de Fashion Cooking, le crémeux au chocolat de mon entremets passion chocolat qui vient de Christophe Adam et ma bavaroise habituelle en remplaçant le chocolat par de la menthe et VOILA. Le résultat est vraiment super. La bavaroise est bien mousseuse et très rafraichissante, le crémeux bien chocolaté et le gâteau moelleux mais pas trop corsé pour ne pas dominer la menthe. Vraiment la fin parfaite à un gros repas grâce à sa légèreté de gout et de texture. En plus pour me simplifier la vie, j’ai décidé d’utiliser cette fois un spray velours blanc au lieu de faire un glaçage. C’était tellement rapide ! Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez toujours laisser votre bûche brute ou faire un glaçage au chocolat comme j’ai pu le faire auparavant !

Temps : 15mn pour le crémeux ; 10mn de préparation + 30mn de cuisson pour le gâteau ; 20mn de préparation, 1h d’infusion et 30mn de refroidissement pour la bavaroise ; 5mn pour le montage ; 10mn de déco
Conservation : 48h max au frigo, bien emballée
Pour 10/12 personnes

Ingrédients :

Pour le crémeux chocolat :

  • 150g de crème liquide entière
  • 150g de lait
  • 2 jaunes d’œufs
  • 15g de sucre
  • 120g de chocolat

Pour le gâteau au chocolat :

  • 45g de beurre demi-sel
  • 30g de chocolat noir à 70%
  • 2 œufs
  • 45g de sucre
  • 45g de miel
  • 75g de crème entière liquide
  • 45g de farine
  • 0.5 cuillère à café de levure chimique
  • 40g de poudre d’amandes
  • 20g de cacao en poudre non sucré

Pour la bavaroise à la menthe :

  • 250ml de lait
  • une demie botte de menthe fraîche
  • 4 feuilles de gélatine
  • 3 jaunes d’œufs
  • 65g de sucre
  • 250ml de crème entière liquide

Pour la déco :

  • un spray velours blanc
  • de la pâte à sucre bleue

Recette :

Pour le crémeux chocolat :

  • Dans une casserole, portez la crème et le lait à ébullition. Pendant ce temps, mélangez les jaunes avec le sucre, sans blanchir le mélange. Une fois l’ébullition atteinte, versez le mélange lait/crème sur les jaunes sans cesser de remuer. Transvasez le mélange à nouveau dans la casserole puis chauffez sur feu moyen, sans cesser de remuer, jusqu’à ce que la crème nappe la cuillère. Si vous avez un thermomètre, ce stade est atteint lorsqu’elle est à 87°. Coupez le chocolat noir en morceaux, déposez-le dans un saladier et versez la crème chaude dessus. Laissez reposer 2/3mn puis mélangez à l’aide d’un fouet pour obtenir une belle émulsion. Laissez un peu refroidir puis versez dans votre moule à insert. Couvrez de film alimentaire et placez au congélateur 4h environ.

Pour le gâteau au chocolat :

  • Préchauffez le four à 160°. Faites fondre le beurre et le chocolat dans un bol au micro-ondes, homogénéisez et réservez. Dans un saladier, fouettez les œufs avec le sucre et le miel jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez le beurre et le chocolat fondus puis la crème. Ajoutez enfin la farine, la levure, la poudre d’amandes et le cacao en poudre tamisés. Mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène puis versez-la dans un moule. Le mieux est évidemment d’avoir un moule de la longueur de votre gouttière à bûche soit 30x8cm pour moi par exemple. Si ce n’est pas le cas, versez-la dans un moule à cake standard ou un moule carré de 15x15cm. Si comme moi vous utilisez un moule à cake, enfournez 30mn (si vous avez un moule de 30cm ou de 15x15cm, votre cuisson sera moins importante donc surveillez à compter de 20Mn de cuisson). La pointe d’un couteau doit ressortir légèrement humide. Laissez refroidir puis démoulez sur une grille.
  • Retaillez le gâteau pour qu’il soit à la dimension de votre gouttière à bûche. Pour faire 30cm avec mon moule à cake, j’ai découpé le tiers supérieur de mon gâteau (dans le sens de l’épaisseur) puis j’ai recoupé ce même tiers en deux dans le sens de la longueur. J’ai superposé ces deux moitiés pour avoir ainsi la même épaisseur que le gâteau principal puis j’ai coupé l’excédent en longueur (environ 2cm pour que la longueur soit pile poil celle de la gouttière à bûche).

Pour la bavaroise à la menthe :

  • Dans une casserole, portez le lait à ébullition. Plongez-y la menthe lavée et séchée et laissez infuser hors du feu à couvert pendant 1h. Mettez les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide et disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur au bout de 45mn.
  • Une fois le lait infusé, mixez-le, filtrez-le et versez-le dans une casserole (si votre poids global a diminué, ajoutez du lait jusqu’à atteindre 250g). Portez à nouveau le lait à ébullition. Pendant ce temps, fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre. Versez le lait chaud dessus petit à petit sans cesser de fouetter. Transvasez dans la casserole et laissez épaissir à feu moyen sans cesser de remuer. Il faut que la crème anglaise nappe la cuillère.  Si vous avez un thermomètre, ce stade est atteint lorsqu’elle est à 87°. Laissez refroidir votre crème anglaise à température ambiante pendant 30mn environ jusqu’à ce qu’elle soit tiède (attention surtout pas de frigo sinon la gélatine va prendre et votre bavaroise sera moins lisse. Si toutefois vous faites cette erreur passez la un peu au fouet électrique pour limiter les dégâts).
  • Sortez le cul de poule et les fouets du congélateur. Versez la crème dans le cul de poule et montez la crème en crème fouettée. Incorporez-en une première cuillère à la crème anglaise en fouettant vigoureusement puis le reste délicatement avec une maryse.

Pour le montage :

  • Tapissez votre gouttière à bûche de rhodoid (non nécessaire si comme moi vous avez un tapis silicone décoratif ; sinon facultatif mais le démoulage sera plus difficile sans). Versez une partie de la bavaroise et déposez le moule environ 5mn au congélateur pour que la mousse prenne légèrement. Démoulez l’insert et déposez-le sur la bavaroise, côté arrondi en dessous. Appuyez légèrement. Versez de la bavaroise jusqu’à 1.5cm du bord environ puis déposez le gâteau au chocolat. Appuyez pour le faire adhérer à la bavaroise. Filmez au contact et placez la bûche au congélateur une nuit.

Pour la déco :

  • Démoulez la bûche et placez-la sur un plat qui ne sera pas votre plat de présentation. Pulvérisez la bûche avec le spray en respectant bien les consignes indiquées dessus (pièce aérée, 25cm de distance, température à 20/25°, pulvérisation fine et uniforme, etc). Transférez-la sur votre plat de présentation et décorez à l’envie. Personnellement j’ai découpé quelques flocons de neige en pâte à sucre bleue c’est tout. Laissez décongeler au frais jusqu’au moment de servir (je vous conseille de la mettre au frigo au moins 4h et de la sortir à température ambiante 10mn avant le service pour faciliter la découpe et avoir les bonnes textures soit une bavaroise mousseuse et non glacée et un crémeux fondant).

Note :
– Vous n’aurez pas besoin de tout le crémeux chocolat. Deux solutions s’offrent à vous : soit vous faites comme dans ma recette de l’entremets passion/chocolat avec les proportions pour 1 jaune d’œuf et demi soit vous dégustez le reste à la petite cuillère 😉

Charlotte aux framboises

     Je suis super heureuse de vous retrouver aujourd’hui pour vous présenter la première vraie charlotte que j’ai faite dans ma vie ! Par vraie charlotte j’entends une faite de A à Z. En effet, je n’avais jamais fait le biscuit, préférant la version plus rapide par l’utilisation de biscuits tous prêts. Et je suis vraiment super fière de ce que j’ai accompli. C’est très très rare que ce soit le cas donc je me dis que faire éclater ma joie de temps en temps ne fait pas de mal ! Surtout que pour une fois je n’ai pas foiré la déco, je la trouve super jolie. C’est vraiment incroyable !
Comme j’ai tout de même conscience qu’on n’a pas toujours autant de temps pour cuisiner (moi la première), pour la première fois je vous propose des équivalences « industrielles » qui vous feront gagner un temps fou pour le coulis et le biscuit. Ayant réalisé une fausse bavaroise (je voulais vraiment sentir le goût de la framboise j’ai donc utilisé uniquement du coulis et pas de lait), je vous mets également les indications vous permettant de réaliser une vraie pour respecter la tradition !

.

IMG_20200618_141055__01

.

Temps : 5mn pour le coulis ; 40mn de préparation + 10mn de cuisson pour le biscuit cuillère ; 20mn de préparation + 1h de refroidissement pour la bavaroise ; 10mn de préparation + une nuit de prise au frais pour le montage ; 15mn pour la déco
Conservation : 3/4j au frigo dans du film alimentaire
Pour 1 charlotte grosse charlotte (12 personnes environ)

.

Ingrédients :

Pour le coulis :

  • 125g de framboises (fraiches ou surgelées)
  • 12g de sucre
  • un trait de jus de citron

ou

  • 50g de coulis de framboises tout prêt (si vous utilisez des boudoirs il vous en faudra sûrement plus)

.

Pour le biscuit cuillère :

  • 3 œufs
  • 90g de sucre
  • 90g de farine tamisée
  • environ 20g de sucre glace

ou

  • des biscuits cuillère tous prêts

.

Pour la fausse bavaroise :

  • 10g de gélatine
  • 300g de coulis de framboises (préparé en multipliant par 6 les proportions au dessus ou tout prêt) –> si vous désirez faire une réelle bavaroise faites alors moitié lait moitié coulis de framboises
  • 4 jaunes d’œuf
  • 45g de sucre semoule
  • 320mL de crème liquide entière

.

Pour le montage :

  • 500g de framboises fraîches

.

Pour la déco :

  • 100mL de crème liquide entière + 1 cuillère à café de sucre glace (ou une bombe de chantilly toute prête)
  • 150g de framboises fraîches
  • quelques feuilles de menthe

.

IMG_20200618_141753__01

.

Recette :

Pour le coulis :

  • Versez les framboises, le sucre et le jus de citron dans une grande assiette creuse. Faîtes cuire 2mn au micro-ondes. Laissez refroidir quelques instants pour ne pas vous brûler puis filtrez au dessus d’un bol en pressant les fruits dans une passoire pour en récupérer le jus. Réservez le coulis ainsi obtenu.

.

Pour le biscuit cuillère :

  • Séparez les blancs des jaunes. Montez les blancs en neige. Lorsque le fouet commence à laisser une trace dans les blancs, versez environ 1/3 du sucre sans cesser de battre. Quand la neige est bien ferme ajoutez le reste du sucre et continuez de fouetter pendant quelques minutes. La meringue doit être lisse, brillante et faire un bec d’oiseau. Incorporez les jaunes d’œuf délicatement à l’aide d’une maryse. Versez la farine en pluie et incorporez-la délicatement là encore pour ne pas que le mélange retombe.
  • Préchauffez le four à 170°. Sur 2 feuilles de papier sulfurisé, tracez au crayon à papier sur chacune 1 cercle de 18cm de diamètre et une bande de 5.5cm de hauteur sur toute la longueur. Déposez chaque feuille sur une plaque de cuisson en les retournant pour que le crayon ne déteigne pas sur la pâte. Transvasez la pâte dans une poche à douille munie d’une douille de 12mm. Pochez-la en escargot dans les cercles et en bâtonnets dans les bandes, sans laisser d’espace vide (les bâtonnets doivent se toucher). Saupoudrez de sucre glace deux fois. Enfournez 10mn environ, en retournant les plaques à mi-cuisson si votre four ne cuit pas de façon homogène. Le biscuit est prêt lorsqu’il est très légèrement doré. Laissez refroidir.

.

Pour la « fausse » bavaroise :

  • Déposez vos feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau froide et disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur 15mn avant de commencer.
  • Portez le coulis de framboise à ébullition dans une casserole (le lait et le coulis si vous voulez faire une vraie bavaroise). Pendant ce temps, battez les jaunes avec le sucre dans un cul de poule jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Versez le coulis sur les jaunes, mélangez, puis transvasez le tout dans la casserole. Portez à ébullition à nouveau puis incorporez la gélatine essorée. Versez dans un bol, filmez au contact puis laissez refroidir à température ambiante pendant 1h : l’appareil ne doit pas être à plus de 30°.
  • Sortez le cul de poule et les fouets du congélateur. Versez la crème dans le cul de poule et montez-la en crème fouettée. Incorporez-la délicatement avec une maryse à la préparation aux framboises.

.

Pour le montage :

  • Chemisez un cercle à pâtisserie de 20cm avec un rhodoïd de 7cm de hauteur (vous pouvez scotcher deux bandes).  Décollez délicatement les biscuits cuillère du papier sulfurisé et parez les bords pour obtenir des bandes de 4.5cm de hauteur. Déposez une première bande de biscuit contre le cercle (le dessous orienté vers l’intérieur du cercle) puis comblez le reste du cercle avec la seconde bande découpée à la longueur nécessaire. Déposez un premier disque de biscuit, à l’envers dans le fond du cercle à pâtisserie, en le retaillant si nécessaire. Appuyez bien pour que les bandes et le cercle soient « soudées ». A l’aide d’un pinceau, imbibez le cercle et les bandes de biscuit de coulis de framboises. Versez de la bavaroise jusqu’à mi-hauteur du biscuit. Répartissez moitié des framboises dessus en appuyant légèrement pour les enfoncer. Recouvrez avec le second disque, à l’envers et retaillé si nécessaire, en appuyant légèrement pour chasser l’air et qu’il adhère bien à la bavaroise. Imbibez de coulis de framboises. Versez de la bavaroise jusqu’à hauteur du biscuit, déposez le reste des framboises, appuyez légèrement pour les enfoncer et versez le restant de bavaroise pour arriver jusqu’en haut du rhodoïd. Lissez à l’aide d’une spatule puis placez au réfrigérateur une nuit.
  • Si vous utilisez des biscuits cuillère tous prêts : découpez-les pour obtenir la taille adéquate, imbibez le dessous de coulis (le côté non saupoudré de sucre) et positionnez-les sur les côtés et dans le fond du cercle. Je vous conseille alors de mettre un film alimentaire en dessous pour renforcer la base que vous déplacerez plus tard. Le reste du montage sera identique, en répétant la même opération pour remplacer le cercle de biscuit du milieu.

.

Pour la déco (le lendemain) :

  • Sortez votre charlotte du frigo. En vous aidant de spatules, déplacez-la sur votre plat ou votre assiette de présentation. Enlevez délicatement le cercle à pâtisserie puis le rhodoïd.
  • Disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur 15mn avant de commencer la déco. Sortez le cul de poule et les fouets du congélateur. Versez la crème dans le cul de poule et montez-la en crème fouettée (cela peut prendre jusqu’à 10mn selon votre robot). Une fois que la crème fouettée est ferme, incorporez le sucre glace et continuez de fouetter quelques secondes.
  • Versez la chantilly dans une poche à douille munie de la douille de votre choix (une douille cannelée moyenne pour ma part). Pochez des ronds de chantilly de différentes tailles sur la charlotte. Déposez les framboises fraiches. Lavez, séchez et découpez les feuilles de menthe en petits morceaux puis placez les délicatement à l’aide d’une pince à épiler. Servez immédiatement