Sablés cardamome chocolat

Attention tuerie ! Ces sablés ne ressemblent peut-être pas à grand chose car ils sont passés par moult péripéties (dont une toile de cuisson qui a gondolé dans le four et les a rendus tous biscornus et une piètre tentative de sauvetage visuel à base de poudre dorée) mais ils sont vraiment incroyables. Déjà, que dire du bonheur de sentir leur délicieuse odeur de cardamome quand ils seront en train de cuire dans le four ? C’est un véritable plaisir. Ils sont aussi extrêmement chocolatés, avec juste ce goût subtil de cardamome qui n’est pas trop puissant mais bien présent. Et surtout, leur texture est probablement la meilleure que j’ai jamais eu pour des sablés. Ils sont super moelleux à l’intérieur et croustillants à l’extérieur. J’ai eu du mal à ne pas tout manger toute seule. Rien que la pâte crue était incroyablement bonne mais alors le résultat cuit… Ils se hissent très facilement dans le top des biscuits que j’ai pu faire et goûter.

Temps : 35mn de préparation, 1h15 de refroidissement, 15mn de cuisson
Conservation : 1 semaine dans une boite en métal hermétique à température ambiante
Pour 15 sablés

Ingrédients :

Pour les sablés :

  • 130g de farine
  • 30g de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à café de cardamome en poudre
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 120g de beurre mou
  • 90g de sucre blond
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 1 gros jaune d’œuf
  • 20g de pépites de chocolat

Pour le glaçage :

  • 100g de chocolat noir
  • 1 cuillère à café d’huile neutre (pépin de raison, colza, tournesol)

Recette :

Pour les sablés :

  • Dans un premier bol, mélangez la farine, le cacao, la cardamome et le sel. Réservez. Dans un second bol, battez le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux. Incorporez ensuite la vanille et le jaune d’œuf. Puis, ajoutez les poudres petit à petit sans cesser de mélanger. Quand la pâte commence à être homogène, ajoutez les pépites et continuez de la travailler jusqu’à ce qu’elle le soit totalement. N’hésitez pas à utiliser vos mains pour cette étape, ce sera beaucoup plus efficace qu’avec un robot ou un ustensile (leur chaleur aidera la pâte à s’amalgamer bien comme il faut). Étalez la pâte sur une épaisseur de 1.3cm et filmez-la au contact (vous pouvez l’étaler directement sur le film alimentaire pour gagner du temps). Entreposez bien à plat au réfrigérateur pendant 1h.
  •  Emporte-piècez la pâte et déposez les sablés sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat en les espaçant bien. Récupérez les chutes de pâte, façonnez une boule, réétalez sur 1.3cm d’épaisseur et emporte-piècez à nouveau. Procédez ainsi jusqu’à épuisement de la pâte. Entreposez au réfrigérateur une nouvelle fois pendant 15mn. Pendant ce temps, préchauffez le four à 180°. Enfournez 15/18mn environ : les biscuits doivent être encore légèrement mous au toucher (j’ai utilisé un emporte-pièce de taille moyenne qui m’a donné 15 sablés, si vous faites des sablés plus petits, il faudra donc diminuer le temps de cuisson). Laissez tiédir légèrement sur la plaque avant de laisser refroidir complétement sur une grille.

Pour le glaçage :

  • Faites fondre le chocolat au micro-ondes ou au bain-marie. Incorporez l’huile, mélangez bien et laissez reposer à température ambiante une dizaine de minutes jusqu’à ce que le chocolat soit un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt. Trempez les sablés à moitié dans le chocolat et déposez-les sur une feuille de papier aluminium ou sulfurisé le temps que le glaçage fige.

Thumbprints chocolat noisettes

Nouvelle recette de biscuits avec ces délices venus des États-Unis que sont les thumbprints (littéralement empreintes de pouce) : il s’agit de biscuits super sablés, qui s’effritent très facilement, et dans lesquels on creuse une cavité au centre (normalement grâce à son pouce, d’où le nom ;)) pour y mettre la garniture de son choix. Dans cette recette chipée chez Chocolat et caetera, les biscuits sont roulés dans les éclats de noisettes et fourrés de ganache. On a donc un contraste hyper intéressant entre le sablé du biscuit, le croquant des noisettes et le fondant de la ganache. Contrairement à Guillemette qui a opté pour un chocolat noir, j’ai pour ma part réalisé une ganache au chocolat Caramelia (chocolat au lait au caramel) car malgré ce qu’on pourrait croire vu la quantité de sucre, le biscuit n’est pas du tout sucré grâce au cacao. J’ai donc voulu ajouter une petite touche de douceur pour le goûter.

.

.

Temps : 35mn de préparation et 11mn de cuisson
Conservation : une semaine dans une boite en métal hermétique
Pour une trentaine de biscuits
.

Ingrédients :

Pour la ganache :

  • 120g de crème liquide entière
  • 200g de chocolat au lait au caramel (Caramelia de Valrhona pour moi)

Pour les biscuits :

  • 220g de beurre demi-sel mou
  • 150g de sucre
  • 280g de farine
  • 60g de cacao
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 100g de noisettes concassées

.

Recette :

Pour la ganache :

  • Portez la crème à ébullition dans une casserole. Versez-la en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. La ganache doit être lisse et brillante. S’il reste quelques morceaux non fondus, passez-la juste quelques secondes au micro-ondes. Réservez à température ambiante jusqu’à ce que la ganache ait refroidi puis filmez-la au contact et entreposez-la au réfrigérateur le temps de faire les biscuits (cela lui permettra de prendre de la consistance et donc d’en mettre plus quand on passera au fourrage).

Pour les biscuits :

  • Préchauffez le four à 180° C. Battez le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux. Ajoutez la farine, le cacao et la levure tamisés et mélangez jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte homogène. Prélevez une bonne cuillère à café de pâte (une vingtaine de grammes) et roulez-la entre vos mains pour former une boule. Roulez celle-ci dans les noisettes concassées et déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte en disposant les biscuits en quinconce et espacés de 5cm au moins. Appuyez légèrement au centre avec le manche d’une cuillère en bois ou votre index pour creuser les biscuits (normalement il faudrait faire ça avec le pouce mais je trouve le rendu moins joli et moins pratique car ça écrase plus le biscuit que ça ne le creuse). Enfournez 11mn : les biscuits ne doivent pas être trop cuits (temps de cuisson à adapter suivant le nombre de gâteaux que vous réalisez : j’en ai fait 32 ils étaient donc un peu plus gros que ceux de Guillemette qui du coup ne les faisait cuire que 6 à 8mn). Si les creux se sont trop refermés sous l’action de la levure, n’hésitez pas à appuyer de nouveau au centre à l’aide du manche de votre cuillère en bois pour qu’ils soient bien marqués. Laissez refroidir à température ambiante.
  • Une fois vos biscuits refroidis, sortez la ganache du frigo et déposez-en une cuillère à café au centre de chacun.

Roulé chocolat fourré à la chantilly

Voilà un gâteau simple et efficace qui plaira au plus grand monde et sera parfait pour la rentrée scolaire. Un biscuit roulé au cacao, une chantilly légèrement vanillée et une ganache au chocolat brillante : que demander de plus ? C’est un gâteau tout en moelleux, en douceur et en légèreté, avec des saveurs qui font très souvent l’unanimité. Un vrai nuage sucré pour se faire plaisir au goûter ou après un repas un peu lourd ! Je suis juste un peu déçue du visuel mais c’est parce que j’ai commis une erreur toute bête. Avec l’habitude des bûches de Noël qui nécessitent de faire beaucoup de parts, j’ai roulé mon biscuit dans le sens de la longueur et non de la largeur. Je n’ai donc pas eu une sublime spirale qui m’aurait apporté un roulé plus rond, plus haut, plus beau ! Ne faites pas la même erreur que moi 😉

.

.

Temps : 40mn de préparation, 10mn de cuisson et 1h de repos/prise au froid
Conservation : 2j bien emballé dans du cellophane au frigo (le cellophane empêchera votre gâteau de prendre les odeurs du frigo, préservera son moelleux et empêchera la chantilly de s’oxyder et de couler partout)
Pour 1 roulé (8/10 personnes)
.

Ingrédients :

Pour le biscuit roulé :

  • 4 gros œufs
  • 50g de cassonade
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 1 cuillère à café de café soluble (facultatif mais renforce le goût du cacao)
  • 40g de farine
  • 20g de maïzena (vous pouvez remplacer la maïzena par de la farine mais votre biscuit sera moins moelleux)
  • 20g + 10g de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à café de levure
  • 0,25 cuillère à café de sel + 1 pincée
  • 60g de beurre fondu
  • 50g de sucre + un peu pour saupoudrer

Pour la chantilly vanillée :

  • 220g de crème liquide entière
  • 20g de mascarpone (vous pouvez remplacer le mascarpone par de la crème mais votre chantilly sera moins ferme donc se tiendra moins au roulage)
  • 40g de sucre glace
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide

Pour le glaçage au chocolat :

  • 120g de crème liquide entière
  • 115g de chocolat noir (pas trop fort pour ne pas couvrir le goût de la vanille)
  • 1 cuillère à café de miel ou de sirop d’érable (facultatif : sert à faire briller le glaçage)

.

Recette :

Pour le biscuit roulé :

  • Préchauffez le four à 165°C. Séparez les blancs des jaunes. Dans un premier saladier, battez les jaunes avec la cassonade, la vanille et le café jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez ensuite la farine, la maïzena, 20g de cacao, la levure et le sel tamisés (c’est très important pour ce gâteau) puis le beurre fondu. Dans un second saladier, montez les blancs en neige avec une pincée de sel et, une fois fermes, ajoutez le sucre d’un coup et continuez de fouetter jusqu’à ce qu’ils soient serrés (ils font alors un bec d’oiseau). Incorporez-les délicatement au premier mélange en faisant attention de ne pas les casser. La pâte est prête quand elle fait le ruban.
  • Beurrez une plaque de cuisson (de 30x40cm environ) et tapissez-la de papier sulfurisé. Versez la pâte dessus en faisant attention à ce qu’elle soit bien répartie de façon homogène. Enfournez 10/12mn : le biscuit doit être moelleux quand vous appuyez dessus.
  • Pendant ce temps, prenez un linge propre et humidifiez-le (il ne doit pas être trempé mais doit être intégralement mouillé). Étalez-le sur votre surface de travail et saupoudrez-le de sucre et des 10g de cacao restants. Une fois le gâteau cuit, démoulez-le en retournant la plaque sur le linge, débarrassez la plaque puis décollez immédiatement le papier sulfurisé du biscuit génoise (attention aux doigts c’est chaud). Repliez un côté du linge sur le biscuit génoise (où vous démarrerez le roulage de votre bûche) et roulez la bûche dans le sens de la largeur (ou de la longueur si vous avez beaucoup d’invités mais ce sera moins joli). Laissez refroidir 30mn comme ça. (Cette étape permet à la bûche de s’assouplir et de ne pas casser lorsque vous la roulerez plus tard).

Pour la chantilly :

  • 15mn avant de monter votre chantilly, placez votre fouet et votre cul de poule au congélateur.
  • Versez votre crème et votre mascarpone dans le cul de poule et fouettez-les jusqu’à obtenir une crème fouettée ferme. Ajoutez-y alors le sucre glace et la vanille et fouettez encore quelques secondes pour bien les incorporer.
  • Étalez une bonne couche de chantilly sur votre biscuit roulé en vous arrêtant un peu avant le bord extérieur. Roulez votre bûche en essayant de serrer assez pour qu’elle se tienne mais pas trop pour ne pas que toute la chantilly ressorte. Déposez votre bûche sur une grille au frigo le temps de faire le glaçage.

Pour le glaçage au chocolat :

  • Portez la crème à ébullition et versez-la en trois fois sur le chocolat coupé en morceaux en mélangeant entre chaque ajout pour bien émulsionner. Ajoutez le miel et mélangez à nouveau. Sortez la grille avec le roulé du frigo et déposez-la sur un plat. Versez le glaçage uniformément sur tout le biscuit. Entreposez 30mn au réfrigérateur avant de servir.

Smoothie fraises chocolat

Voilà un smoothie qui fera le plaisir des petits et grands gourmands : fraise chocolat, un grand classique. Ce sont deux gouts qui vont parfaitement bien ensemble et qui raviront vos papilles grâce à leurs douceurs. Tout de même deux petites précisions avant de débuter les choses sérieuses. Tout d’abord, vous ne pouvez pas faire sans la banane. C’est elle qui donnera ce côté onctueux à votre smoothie. Mais il donnera également un léger goût impossible à totalement gommer avec une saveur aussi douce que celle de la fraise en face (plus de fraises et vous n’aurez plus l’onctuosité, plus de cacao et vous ne sentirez plus la banane mais plus la fraise non plus). J’ai donc du m’arrêter sur ce compromis en terme d’équilibre, compromis qui n’est pas parfait mais est le meilleur que j’ai pu atteindre. Ensuite, il faudra déguster votre smoothie immédiatement. Je l’ai trouvé génial quand il était encore légèrement glacé et onctueux. Une fois à température ambiante, le goût et la texture ont changé et n’étaient plus aussi agréables. Ces mises en garde effectuées, il est temps de passer à la recette 😉

.

.

Temps : 5mn de préparation
Conservation : à déguster immédiatement
Pour 2 gros smoothies

.

Ingrédients :

  • 500g de fraises
  • 1 banane
  • 700mL de lait d’amande au chocolat (Vous pouvez en mettre plus ou moins selon la texture que vous désirez. Avec cette quantité, le résultat sera assez liquide. Si vous voulez que ce soit presque comme une glace, ne mettez pas tout.)
  • 1 cuillère à soupe de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à soupe de miel

.

Recette :

  • La veille, coupez la banane en rondelles et les fraises en deux ou quatre selon leurs tailles et placez-les dans un sac au congélateur pour la nuit.
  • Le lendemain, mixez l’intégralité des ingrédients dans votre blender et dégustez aussitôt.

Brioche des rois chocolat/oranges confites

Bonjour à tous ! Je pense que vous ne l’ignorez pas mais aujourd’hui est le VRAI jour de l’Epiphanie !!! Même si elle est devenue une tradition se déroulant majoritairement le premier dimanche de janvier, cette fête est normalement fixée le 6 ! Il est donc encore temps de vous présenter une nouvelle recette. Et pour concilier mes habitudes (la galette) et celles de mon conjoint (la brioche), j’ai réalisé une de chaque cette année. Par contre, hors de question de faire une recette de brioche traditionnelle : j’en ai déjà faite une il y a deux ans et je voulais me renouveler un peu. N’ayant pas mangé assez d’orangettes pendant les fêtes (bon d’accord c’est un peu un mensonge mais j’aime tellement ça…), j’ai voulu retrouver ces saveurs dans une brioche des rois parfaitement de saison ! J’ai trouvé mon bonheur chez Délices d’Orient de qui j’ai quasiment tout repris. Sa recette est un vrai plaisir. J’en ai juste modifié la décoration et ajouté quelques précisions pour faciliter votre réalisation. Comme je voulais une ganache très douce, j’ai mélangé chocolat noir et chocolat au lait. J’ai également remplacé ses chocolats par du sucre en grains pour respecter la tradition et apporter une touche de texture craquante. Résultat : cette brioche est au top. Elle est vraiment ÉNORME mais reste moelleuse. La garniture et la décoration sont super gourmandes et je trouve le visuel assez accrocheur. Je suis super contente. Merci au sud pour ses délicieuses traditions qui régalent mes petits déjeuners et mes gouters de ces derniers jours !

.

.

Temps : 1h de préparation + 2h et une nuit de pousse + 30/35mn de cuisson
Conservation : 3J dans une boite hermétique (avec du papier aluminium sur les extrémités en plus si possible)
Pour une brioche de 16 parts environ

.

Ingrédients :

Pour la pâte à brioche :

  • 160mL de lait tiède (à la température de votre doigt)
  • 20g de levure fraiche de boulanger
  • 420g de farine T55
  • 40g de cacao en poudre non sucré
  • 3 œufs
  • 50g de sucre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 3 cuillères à soupe de miel
  • 1 cuillère à soupe de fleur d’oranger
  • 100g de beurre mou

.

Pour la garniture :

  • 100g de pépites de chocolat
  • 100g d’écorces d’oranges confites coupées en dés
  • 1 fève

.

Pour la décoration :

  • 140mL de crème liquide entière
  • 100g de chocolat noir
  • 40g de chocolat au lait
  • quelques écorces d’oranges confites
  • du sucre en grains

.

.

Recette :

Pour la brioche :

  • 10mn avant de commencer la préparation de votre brioche, émiettez la levure dans le lait tiède et réservez. Une fois les 10mn passées, mélangez le tout pour que la levure soit parfaitement délayée.
  • Dans le bol de votre robot muni du crochet, versez l’intégralité des ingrédients de la pâte à brioche sauf le beurre. Pétrissez 10mn à vitesse lente puis ajoutez progressivement le beurre mou coupé en morceaux et continuez de pétrir jusqu’à incorporation complète. Couvrez le bol d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30° afin de ne pas avoir de mauvaise surprise liée aux aléas de la température de la pièce, il faudra compter potentiellement le double de temps de pousse sinon).
  • Dégazez la pâte dans le bol (elle sera encore très collante donc cela vous permettra d’éviter de perdre de la matière sur un plan de travail, même bien fariné) puis transférez-la dans une grande boite hermétique. J’insiste sur le fait que la boite doit être à la fois grande ET hermétique : grande car votre brioche va continuer de pousser et que si vous la restreignez elle risque de ne pas se développer et d’être tassée ET hermétique car sinon elle sèchera et formera une croute plus épaisse. Réservez-la au réfrigérateur toute une nuit.
  • Le lendemain, sur un plan de travail bien fariné, étalez la pâte en un grand rectangle (de environ 30x50cm). Parsemez de pépites de chocolat (vous pouvez alors donner un petit coup de rouleau à pâtisserie pour les enfoncer dans la pâte et faciliter le roulage) puis de dés d’oranges confites. Placez votre fève où vous le désirez sur la bordure d’un des longs côtés. Roulez alors ce côté du rectangle sur lui-même en serrant bien la pâte. Une fois au bout, appuyez légèrement sur la jointure pour la souder. Scellez ensuite les deux extrémités afin d’obtenir un anneau. Si vous ne trouvez pas l’anneau assez grand, vous pouvez rouler votre boudin de pâte très délicatement sur le plan de travail pour l’étirer avant de le sceller. Si vous éprouvez une difficulté à souder vos extrémités, coupez 0.5cm de chaque côté et réessayez : ces parties « intérieures » étant moins farinées elles seront plus aptes à coller et se sceller. Déposez votre brioche sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et laissez-la pousser à nouveau 1h pour qu’elle double de volume (dans votre four préchauffé à 30° de préférence là aussi).
  • A l’issue du temps de pousse, préchauffez le four à 180°. Enfournez votre brioche et descendez immédiatement la température du four sur 160°. Laissez-la cuire 30/35mn puis laissez-la refroidir sur une grille.

.

Pour la décoration :

  • Commencez par préparer une ganache. Pour cela, portez la crème à ébullition et versez-la en trois fois sur les chocolats coupés en morceaux en mélangeant bien entre chaque ajout. Versez la ganache ainsi obtenue immédiatement sur la brioche (toujours posée sur sa grille et de préférence au dessus d’un plat qui permettra de récupérer de malchanceuses coulures). Placez joliment quelques écorces d’oranges confites pour décorer, parsemez de sucre en grains et servez !

Chocolat chaud tout lacté

Le chocolat chaud c’est un peu comme le gâteau au chocolat : il y a autant de recettes et de façon de faire que de personnes. J’essaye donc beaucoup de recettes différentes pour pouvoir vous proposer in fine un choix varié qui pourrait répondre à votre envie du moment quelle qu’elle soit : un chocolat épais ou plus fluide, un chocolat corsé ou plus doux, un chocolat gourmand ou bien plus classique. J’essaye beaucoup de combinaisons en mélangeant des recettes, en ajoutant un peu de ci et en enlevant un peu de ça. C’est un plaisir mais c’est assez laborieux, même pour quelque chose d’aussi facile qu’un chocolat chaud :p. C’est pour cela que j’ai décidé de vous proposer pour commencer la version la plus classique du chocolat chaud : celle entièrement faite avec du lait. Nulle trace de crème ici. Cette recette vous donnera donc un chocolat chaud assez chocolaté et réconfortant mais pas non plus hyper gourmand et consistant.

.

.

Temps : 5mn de préparation
Pour un mug

.

Ingrédients :

  • 1 cuillère à café de maïzena (facultatif mais cela permet de faire légèrement épaissir le lait, ce qui rend le chocolat chaud plus agréable à la dégustation)
  • 1 cuillère à soupe de cacao en poudre non sucré
  • 250mL de lait entier
  • 30g de chocolat noir
  • 3 cuillères à café de cassonade (j’utilise un chocolat à 66%, si le votre est un chocolat industriel normal comme le Nestlé à 55%, je vous conseille de n’en mettre que 2)
  • 0.5 cuillère à café d’extrait de vanille liquide

.

Recette :

  • Dans une casserole, hors du feu, mélangez la maïzena et le cacao en poudre. Ajoutez une ou deux cuillères à soupe de lait et mélangez jusqu’à obtenir une pâte épaisse sans grumeau. Versez le reste du lait dans la casserole en remuant constamment. Allumez le feu et chauffez sur feu moyen. Une fois que le mélange est chaud, ajoutez le chocolat et le sucre. Mélangez bien jusqu’à ce que le chocolat soit totalement fondu. Laissez sur le feu jusqu’à ce que le lait fume mais retirez-le avant qu’il ne frémisse. Ajoutez la vanille, mélangez, versez dans un mug et ajoutez au choix un peu de chantilly ou des petits marshmallows dessus.

Chocolat frappé super rapide

     Je vais être honnête avec vous : au départ j’étais partie pour vous donner la recette du millefeuille que j’ai fait récemment. Mais pendant que je faisais la relecture finale en sirotant tranquillement un chocolat frappé, je me suis dit que le rafraichissement n’attendait pas !!! Je pense qu’un chocolat frappé suuuuper frais vous sera bien plus bénéfique qu’un millefeuille que vous ne ferez pas dans l’immédiat à cause de la chaleur du four en cette période de canicule. Du coup allez hop sortez le mixeur et les glaçons et c’est parti !

.

IMG_20200813_175721__01

.

Temps : 1mn de préparation
Conservation : AUCUNE
Pour 1 ou 2 personnes selon votre degré de soif et de gourmandise

.

Ingrédients :

  • 400mL de lait
  • 3 cuillères à soupe (15g) de cacao en poudre non sucré
  • 4 cuillères à soupe (20g) de sucre glace (il s’agit pour moi de la quantité donnant une boisson moyennement sucrée : si vous aimez le chocolat un peu corsé mettez une cuillère de moins et si vous aimez le chocolat sucré, mettez-en une de plus)
  • 8 glaçons (un peu plus si vous voulez en mettre des entiers dans la boisson pour la conserver au frais plus longtemps)

.

Recette :

  • Versez tous les ingrédients dans le blender, mixez et servez ! Ajoutez quelques glaçons supplémentaires dans le verre si vous désirez conserver la boisson au frais plus longtemps.

Le gâteau au chocolat du confinement {sans farine et sans œuf}

     Ce gâteau est là pour répondre à une demande express de ma sœur qui m’a demandé un gâteau sans œuf et sans farine en raison des pénuries. Je vous avoue que chez moi, il y a bien pénurie de farine (à tel point que mon copain m’en a envoyé par la poste pour que je puisse continuer à pâtisser) mais pas d’œuf. Et autant la farine est très facile à remplacer (par de la Maïzena ou de la poudre d’amandes ou de noisettes par exemple), autant l’œuf c’est une autre paire de manches ! J’avais une seule recette dans mon répertoire qui répondait à ce critère et elle s’est avérée être un véritable fiasco (et a ruiné mon four tout juste lavé au passage :'(). J’ai donc essayé d’improviser totalement et le résultat est assez satisfaisant. Ce gâteau est super moelleux, à la limite du fondant et bien chocolaté. N’hésitez d’ailleurs pas à rajouter du sucre (c’est très rare que je dise ça) si vous le faites pour des enfants ou des palais sucrés car il est très corsé. Il sera d’ailleurs parfait accompagné de crème anglaise (toute prête du coup si vous n’avez pas d’œuf), de glace à la vanille ou de chantilly !

.

IMG_20200424_152404__01

.

Temps : 10mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique à température ambiante
Pour un gâteau de 20cm de diamètre (10 personnes)

.

Ingrédients :

  • 100g de beurre mou
  • 100g de sucre (n’hésitez pas à aller jusqu’à 125/150g pour des enfants ou si vous craignez les gâteaux corsés en chocolat)
  • 1 cuillère à café de vanille liquide (pas obligatoire si vous n’en trouvez pas)
  • 100g de cacao en poudre non sucré
  • 100g de maïzena
  • 50g de poudre d’amande (si vous n’en avez pas, remplacez-la par de la poudre de noisette ou de la maïzena)
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 30cL de lait

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Battez le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez la vanille. Dans un saladier, mélangez le cacao en poudre tamisé, la maïzena, la poudre d’amande, la levure et le sel. Incorporez les poudres au beurre en 3 fois en alternant avec le lait. Versez la pâte dans un moule de 20cm chemisé de papier sulfurisé et enfournez 25mn environ : la pointe d’un couteau doit ressortir légèrement humide. Laissez refroidir dans le moule avant de démouler. Saupoudrez de sucre glace et servez avec de la glace à la vanille ou de la crème anglaise pour encore plus de gourmandise.

Cookies chocolat/framboises

     Après l’association framboises/chocolat de ma galette des rois, je n’étais pas comblée. Il m’en fallait encore, il m’en fallait plus… Plus de chocolat, plus de framboises, plus de gourmandise ! Histoire d’assouvir cette envie le plus rapidement possible, j’ai décidé de la transformer en cookies. De délicieux cookies super moelleux au cacao avec des chunks de chocolat, des framboises et un tout petit peu de fleur de sel pour le peps. Un vrai régal. Ils étaient tellement bons que j’en ai fait deux fois en l’espace de quelques jours !

.

IMG_20200121_235715__01

.

Temps : 10mn de préparation + 12mn de cuisson
Conservation : environ une semaine dans une boite en métal hermétique
Pour environ 15 cookies

.

Ingrédients :

  • 80g de beurre mou
  • 100g de cassonade
  • 1 gros œuf
  • 155g de farine
  • 25g de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café de fleur de sel
  • 50g de chunks de chocolat noir (ou de chocolat coupé en petits morceaux)
  • 100g de framboises surgelées

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Travaillez le beurre mou avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez l’œuf puis ajoutez la farine, le cacao, la levure et la fleur de sel. Une fois la pâte homogène, ajoutez les chunks et les framboises surgelées et mélangez bien (il faut vraiment que les framboises soient surgelées car sinon elles s’écraseront quand vous les incorporerez). N’hésitez pas à travailler la pâte à la main pour que ce soit plus facile avec les framboises.
  • Chemisez des plaques de cuisson de papier sulfurisé ou de silpat puis, à l’aide d’une cuillère à soupe, déposez des tas de pâte dessus en les espaçant de 5cm environ. Enfournez 10/12mn (selon la grosseur de vos cookies) puis laissez-les refroidir 5 minutes sur la plaque avant de les mettre à refroidir sur une grille.

Basler brunsli

     Après cette petite pause chocolat, on part pour de nouveaux sablés de Noël (ne vous en faites pas il y aura aussi un peu de salé et des bûches en temps voulu). Je vous propose aujourd’hui des brunslis de Bâle. Je vous avais déjà proposé une première version à un Noël précédent et en voici une deuxième issue de la cuisine de Bernard ! J’aime énormément ces biscuits et je me devais d’essayer sa variante qui ressemble encore plus à ce qu’on peut trouver dans les marchés de Noël que la première (qui était pourtant néanmoins excellente). Par contre je ne vous cache pas que râper le chocolat est une étape fastidieuse donc si vous n’avez pas trop le temps je vous renvoie sur ma première recette qui devrait vous donner entière satisfaction !

.

IMG_20191220_152535__01

.

Temps : 30mn de préparation, une nuit de repos et 12mn de cuisson
Conservation : plusieurs semaines dans une boîte en métal hermétique
Pour 20 brunslis

.

Ingrédients :

  • 135g d’amandes entières (ou de poudre d’amandes directement si vous avez un peu la flemme)
  • 90g de sucre + un peu pour saupoudrer
  • 15g de cacao en poudre non sucré
  • 1/4 de cuillère à café de cannelle
  • 1 pincée de 4 épices
  • 50g de chocolat noir râpé
  • 45g de blancs d’oeuf (soit le blanc de environ 1 oeuf et demi)

.

Recette :

  • Mixez les amandes entières en poudre pas trop fine (ou utilisez de la poudre d’amande entière si jamais vous n’avez pas envie de vous embêter avec cette étape). Versez la poudre ainsi obtenue dans un cul de poule avec le sucre, le cacao et les épices. Râpez le chocolat dessus et mélangez. Ajoutez le blanc d’oeuf et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène (n’hésitez pas à utiliser vos mains, ce sera bien plus rapide et donnera un meilleur résultat qu’avec une cuillère en bois).
  • Saupoudrez une feuille de papier sulfurisé de sucre. Étalez la pâte dessus sur une épaisseur de 4/5mm (vous pouvez vous aider en déposant une seconde feuille de papier sulfurisé sur la pâte car celle-ci colle beaucoup). Saupoudrez le dessus de la pâte de sucre. Laissez la pâte sécher à température ambiante pendant au moins une nuit. Préchauffez le four à 145°.  Emporte-piecez la pâte et déposez les brunslis sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Enfournez 12mn environ (moins si vous faites des brunslis pour petits que les miens, plus s’ils sont plus gros, le temps de cuisson est donné pour 20 biscuits ici). Laissez tiédir légèrement sur la plaque avant de laisser refroidir complétement sur une grille.