Pain d’épices de Thierry Mulhaupt

Enfin une recette sucrée de Noël qui me donne satisfaction… Je commençais à désespérer, mes deux premiers tests ayant été des échecs cuisants… Mais avec du pain d’épices, comment se louper ? En tout cas celui de Thierry Mulhaupt, lui, ne nous fait pas faux bond. Il est ultra parfumé et bien moelleux. A la cuisson, il embaume la cuisine avec cette odeur d’épices et de miel typique de Noël, un véritable régal. Et pour pouvoir vous donner un avis complet de cette recette, j’ai imbibé une partie du cake avec du Gewüztraminer et une avec le jus d’orange, comme ça pas de jaloux. J’ai trouvé ça meilleur avec le jus d’orange qui apporte un petit goût sucré et fruité supplémentaire mais libre à vous de choisir ce que vous préférez !

Temps : 10mn de préparation + 55mn de cuisson
Conservation : 1 à 2 semaines, bien emballé dans du film alimentaire, à température ambiante ou au frigo
Pour un cake ou 2 petits

Ingrédients :

  • 320g de miel de fleurs
  • 55g d’œuf (entre 1 œuf de calibre normal et de gros calibre)
  • le zeste d’une orange (cet ingrédient est absent de la recette originale mais ça me faisait de la peine d’utiliser le jus pour l’imbibage et de gâcher le zeste)
  • 110g de beurre fondu
  • 130g de lait frais entier
  • 270g de farine T55
  • 9g de bicarbonate de soude
  • 9g de cannelle en poudre
  • 2g de gingembre en poudre
  • 1g de clou de girofle en poudre
  • 1g de cardamome en poudre

Pour l’imbibage et la décoration :

  • 100ml de Gewüztraminer ou le jus d’une orange (je n’ai pas tout utilisé, je me suis arrêtée quand le pain d’épices ne pouvait plus absorber de liquide)
  • 150g de nappage abricot (je n’en ai pas mis : il sert à rendre le pain d’épices brillant mais je le trouvais déjà très beau comme ça et assez sucré surtout)
  • des fruits confits (facultatif)

Recette :

  • Préchauffez le four à 165°C. Versez le miel dans une casserole et chauffez-le jusqu’à atteindre 50°. Transvasez-le dans un saladier, ajoutez l’œuf et le zeste d’orange et fouettez la préparation jusqu’à ce qu’elle devienne homogène. Incorporez ensuite le beurre fondu refroidi et le lait puis la farine, le bicarbonate et les épices ensemble. Fouettez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit homogène. Versez-la dans un moule à cake de taille standard (ou 2 petits de 18x7cm) beurré et fariné si besoin et enfournez 55mn (35mn pour les petits cakes) : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche.
  • Démoulez le pain d’épices et imbibez-le avec le Gewüztraminer (ou le jus d’orange) à l’aide d’un pinceau. Nappez-le ensuite avec le nappage abricot si vous désirez en mettre puis décorez-le avec les fruits confits.

Cake champignons persillés, magrets de canard séchés, emmental

Je suis hyper contente de ce cake salé. Il n’a vraiment l’air de rien, ce n’est qu’un cake salé après tout ! Mais pour moi, il est signe de ma prise d’indépendance dans les recettes que je réalise. Depuis le début de mon blog, j’ai quasiment constamment eu besoin d’un support ou d’une inspiration extérieure pour mes recettes. J’ai toujours eu du mal à faire preuve d’originalité et à trouver des idées inédites par moi-même. Mais ces derniers temps, je trouve que c’est de plus en plus le cas, surtout en terme de cuisine quotidienne et j’en suis très heureuse ! Je suis quasiment sure que je ne suis pas la première à faire un cake aux champignons persillés, aux magrets de canard séchés et à l’emmental mais je n’en ai jamais vu et c’est ce qui rend cette recette si spéciale à mes yeux. Voilà donc mon premier cake perso aux bons goûts de l’automne. J’ai repris la base de pâte à cake salée du cake au jambon de ma maman et j’y ai tout simplement ajouté une poêlée de champignons de Paris au persil et à l’ail, des magrets de canards séchés et de l’emmental. Le cake est moelleux à l’intérieur, avec de la texture à l’extérieur et énormément de goûts. J’espère qu’il vous plaira !
PS : Désolée d’avoir été absente plus de 10 jours. Je ne pensais vraiment pas que ce serait le cas. J’ai espacé mes articles car je n’en avais plus trop en réserve au début puis j’ai été très occupée au travail et au final je suis partie quelques jours en vacances sans rien anticiper en terme de publications. Mes excuses 😦

Temps : 20/25mn de préparation + 40mn de cuisson
Conservation : 5j dans du papier aluminium au frigo
Pour 1 cake saké

Ingrédients :

  • 400g de champignons de Paris frais
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 20g de beurre
  • 4 gousses d’ail
  • 5 brins de persil
  • du sel et du poivre
  • 200g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 100mL de lait
  • 90mL d’huile d’olive
  • 3 œufs
  • 100g d’emmental râpé
  • 70g de magrets de canard séchés

Recette :

  • Équeutez, lavez et émincez les champignons. Chauffez l’huile dans une grande poêle sur feu moyen et ajoutez les champignons dedans. Faites-les revenir 8/10mn jusqu’à ce qu’ils soient mous et commencent de dorer. Ajoutez le beurre, laissez-le fondre puis ajoutez les gousses d’ail émincées et le persil lavé, séché et haché. Mélangez et assaisonnez l’ensemble. Poursuivez la cuisson 5mn jusqu’à ce que l’ail et les champignons soient parfaitement dorés.
  • Pendant la cuisson finale des champignons, préparez la pâte à cake. Préchauffez le four à 200°. Mélangez la farine et le levure. Incorporez ensuite le lait, l’huile et les œufs un par un. Mélangez bien et assaisonnez légèrement avec le sel et le poivre. Ajoutez l’emmental, les magrets de canards dégraissés et coupés en petits morceaux puis les champignons persillés. Homogénéisez la pâte. Versez-la dans un moule à cake beurré et fariné si nécessaire. Enfournez 40mn environ. La pointe d’un couteau doit ressortir sèche.

Cake ultra pistache de Bernard

Encore à ce jour, le cake ultime au citron de Bernard reste le meilleur cake au citron que j’ai pu faire et manger. Moelleux, parfumé, équilibré : juste parfait. C’est pourquoi je me suis fait le serment de tester plus ou moins tous les cakes qui sont sur son site. Impossible de dormir correctement la nuit en laissant passer de telles pépites. Cette fois-ci, je me suis concentrée sur la pistache et là encore j’ai adoré. Bien évidemment, il faut être un aficionado de ce fruit à coque pour apprécier ce cake, cela va sans dire. Mais si vous l’êtes, vous serez comblé : entre la pâte de pistache, la poudre de pistache et les pistaches concassées, vous avez vraiment des pistaches à tous les étages. Le cake n’est pour autant ni écœurant ni trop sucré (pas besoin de baisser la quantité de sucre). A faire impérativement si vous voulez régaler les amoureux de pistache !

Temps : 10mn de préparation + 45mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans du film étirable
Pour 1 cake

Ingrédients :

  • 170g de sucre semoule
  • 100g de beurre mou
  • 70g de pâte de pistache
  • 3 gros œufs
  • 100g de poudre de pistaches*
  • 70 + 30g de pistaches concassées*
  • 80g de farine
  • 0.5 cuillère à café de levure chimique

Recette :

  • Préchauffez le four à 170°. Dans un saladier, travaillez le sucre, le beurre et la pâte de pistache jusqu’à avoir un mélange crémeux et homogène. Incorporez ensuite les œufs, puis la poudre de pistache et 70g de pistaches concassées et enfin la farine et la levure ensemble. Versez dans un moule à cake beurré (même s’il est en silicone car la pistache colle beaucoup), parsemez les 30g de pistaches concassées restants par-dessus et enfournez 45/50mn (35/40mn dans la recette originale donc surveillez bien la cuisson qui va varier suivant la taille de votre moule et le modèle de votre four) : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche.

Note :
– * Si vous ne trouvez pas de pistaches concassées ou de poudre de pistache, il vous suffit d’acheter des pistaches entières, de verser 200g dans votre mixeur, d’enlever 100g lorsqu’elles sont concassées et de prolonger le mixage jusqu’à obtenir une poudre fine avec les 100g restants.

Cake ultra marron

En fouillant dans mes placards, j’ai retrouvé des marrons glacés que j’avais acheté pour Noël mais que je n’avais malheureusement pas pu offrir. J’aurais pu manger toute la boite toute seule mais il y en avait quand même un bon paquet. Je me suis donc dit que ça serait sympa de faire un gâteau avec des brisures de marrons glacés, surtout que cette année je ne vous en avais pas proposé pendant l’hiver. Du coup, même si on est un peu hors saison puisque le printemps pointe le bout de son nez, je vous présente mon cake ultra marron. Il est composé de farine de châtaignes, de crème de marrons et de brisures de marrons glacés pour un maximum de saveurs et de moelleux. Même si d’habitude je suis fan de la crème de marrons artisanale, j’ai utilisé celle de Faugier pour ma recette. Si vous n’utilisez pas la même que moi, je vous conseille d’augmenter un peu la quantité de sucre dans le cake car les produits artisanaux sont très souvent bien moins sucrés que ceux du commerce !

Temps : 10mn de préparation + 45mn de cuisson
Conservation : 3/4j dans du film étirable
Pour un cake de 22x7cm (10 parts environ)

Ingrédients :

  • 150g de beurre
  • 110g de sucre
  • 3 gros œufs (180g)
  • 285g de crème de marrons
  • 100g de farine
  • 80g de farine de châtaignes
  • 7g de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 100g de brisures de marrons glacés

Recette :

  • Faites fondre le beurre au micro-ondes ou au bain-marie puis versez-le dans un saladier. Ajoutez le sucre et les œufs et battez les ingrédients jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Incorporez ensuite la crème de marrons puis les farines, la levure et le sel ensemble et enfin les brisures de marrons glacés en homogénéisant bien la pâte entre chaque étape. Versez la pâte dans un moule à cake de 7x22cm, chemisé de papier sulfurisé si nécessaire. Enfournez pour 45/50 minutes : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Laissez le cake refroidir 5mn avant de le démouler sur une grille de refroidissement.

Note :
– Vous pouvez parfumer votre pâte à cake avec une cuillère à café d’extrait de vanille liquide ou une cuillère à soupe de rhum à incorporer en même temps que la crème de marrons !

Cake marbré façon François Perret

Je me suis donnée comme objectif cette année de tester plus de gâteaux ou recettes de chefs pour me mettre au défi. Mais parfois, il arrive aussi qu’ils partagent des recettes du quotidien d’une grande simplicité. Adieu donc le défi mais impossible de passer à côté sans commettre un impair. C’est comme ça qu’en cherchant un gâteau pour l’anniversaire de mon conjoint je suis tombée sur cette recette chez Fashion Cooking. Je me suis dit qu’un marbré aussi gourmand serait PARFAIT pour l’occasion. La recette n’est pas certifiée 100% François Perret mais Anne-Sophie l’a recréée avec les indications qui lui ont été données par le chef et je dois vous avouer que c’était incroyable ! Le gâteau est super moelleux, presque fondant, ultra vanillé ce qui contraste avec le glaçage au chocolat et cette petite touche de rhum ajoute le je ne sais quoi qui rend ce marbré parfait. Je ne peux que vous recommander de tester cette recette au plus vite ! Elle peut paraître très longue mais au final elle est assez rapide à faire : il y a juste un énorme temps de cuisson et de réfrigération à respecter. Mais croyez-moi, ça vaut la peine d’attendre ! C’est vraiment le meilleur marbré et l’un des meilleurs gâteaux du quotidien que j’ai pu déguster dans ma vie !

Temps : 35mn de préparation + 70mn de cuisson + 12h de réfrigération + 1h de repos
Conservation : 4/5j au réfrigérateur (pensez à le sortir 15mn avant dégustation)
Pour 1 marbré (12 personnes environ)

Ingrédients :

Pour la pâte vanillée :

  • 75g de beurre mou
  • 165g de sucre
  • 1 gousse de vanille
  • 2g de sel
  • 1 œuf
  • 140g de farine
  • 3g de levure chimique
  • 110g de crème liquide entière

Pour la pâte cacaotée :

  • 75g de beurre mou
  • 165g de sucre
  • 2g de sel
  • 1 œuf
  • 120g de farine
  • 20g de cacao en poudre non sucré
  • 3g de levure chimique
  • 110g de crème liquide entière

Pour le sirop d’imbibage :

  • 50g de sucre
  • 120ml d’eau
  • 3 cuillères à soupe de rhum

Pour le glaçage tendre au chocolat noir :

  • 250g de crème liquide entière
  • 60g de miel
  • 150g de chocolat noir (à 60/66%)
  • 60g de beurre mou

Recette :

Pour le cake :

  • Préchauffez le four à 150°.
  • Commencez par préparer la pâte vanillée. Travaillez le beurre avec le sucre, les graines de la gousse de vanille grattée et le sel jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Incorporez ensuite l’œuf puis la farine avec la levure et enfin la crème. Quand la pâte est homogène, versez-la dans une poche à douille.
  • Préparez ensuite la pâte cacaotée. Travaillez le beurre avec le sucre et le sel jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Incorporez ensuite l’œuf puis la farine avec le cacao et la levure et enfin la crème. Quand la pâte est homogène, versez-la dans une seconde poche à douille.
  • Prenez votre moule à cake et, s’il n’est pas en silicone, chemisez-le de papier sulfurisé. Prenez la poche de pâte à la vanille et faites un gros trait de pâte au fond du moule sur toute la longueur (le mien faisait un peu plus de moitié de la largeur pour vous donner une idée). Prenez la poche de pâte au cacao et dressez un trait de pâte au chocolat SUR la pâte à la vanille. Alternez les pâtes jusqu’à épuisement des deux poches. La pâte va forcément s’incliner d’un côté ou de l’autre du moule, c’est normal, ne paniquez pas et continuez de monter les couches les unes sur les autres. Quand vous n’avez plus de pâte, tapez votre moule à cake plusieurs fois sur votre plan de travail pour égaliser la pâte dans le moule. Enfournez pour 1h minimum : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche (Anne-Sophie précise que la cuisson peut prendre jusqu’à 1h30 suivant le moule et le four, il faut donc vous fier à votre couteau et non strictement au temps indiqué, personnellement j’ai du le laisser 1h10).

Pour le sirop d’imbibage:

  • Pendant que le cake cuit, préparez le sirop. Portez le sucre et l’eau à ébullition jusqu’à ce que le sucre soit parfaitement dissout. Ajoutez le rhum hors du feu et réservez le temps que le cake soit cuit. Dès la sortie du four, imbibez le cake avec le sirop à l’aide d’un pinceau jusqu’à ce qu’il ne l’absorbe plus (il m’a fallu plus de la moitié du sirop). Entreposez le cake dans son moule au réfrigérateur pendant 12h.

Pour le glaçage tendre au chocolat noir :

  • Avant de débuter le glaçage, démoulez le cake et entreposez-le au congélateur.
  • Portez la crème avec le miel à ébullition et versez-la en trois fois sur le chocolat coupé en morceaux en mélangeant bien entre chaque ajout. S’il reste quelques morceaux non fondus, passez la ganache juste quelques secondes au micro-ondes. Réservez à température ambiante jusqu’à ce que la ganache soit à 40°. Incorporez alors le beurre coupé en petits morceaux à l’aide d’un mixeur plongeant.
  • Sortez le cake du congélateur, déposez-le sur une grille elle-même déposée sur un plat. Coulez le glaçage dessus uniformément et en une seule fois en faisant bien attention de ne pas laisser de trous sur les côtés. Si besoin, récupérez l’excédent de glaçage pour un second passage ou aidez vous d’une spatule pour lisser le glaçage (vous pouvez conserver l’excédent de glaçage si vous avez un autre gâteau prévu dans les jours suivants). Réservez à température ambiante 1h avant de le servir.

Cake saumon ciboulette

Je n’arrive pas à croire que ça faisait presque 2 ans que je n’avais pas fait de cake salé… Pourtant c’est un plat vraiment pratique : 10/15mn de préparation suivant les ingrédients et une quantité suffisante pour plusieurs repas accompagné d’une bonne salade. C’est aussi un incontournable des pique-niques ou des soirées entre amis. Je ne m’explique pas cette absence. Peut-être une habitude de faire des quiches ou peut-être l’envie de vous proposer des recettes différentes du sucré. Bref je ne sais pas trop pourquoi mais en tout cas j’ai eu envie d’un cake au saumon. J’ai tout d’abord essayé de l’associer à du fromage ail et fines herbes car c’est un mélange divin mais la cuisson fait perdre énormément de goût à ce genre de produit. Le résultat m’a donc un peu déçue car plutôt fade. Du coup je suis retournée sur ma base de cake au jambon et j’ai mis de la moutarde, des herbes et de l’emmental pour un résultat extra moelleux et un poil plus relevé qui me convienne. Si vous avez peur de mettre de la moutarde, vous pouvez totalement l’enlever mais je vous conseille de la substituer par des épices comme du cumin pour avoir un cake bien goûtu !

Temps : 15mn de préparation + 45mn de cuisson
Conservation : 3/4j dans du papier alu au frigo
Pour 1 cake standard (6/8 personnes)

Ingrédients :

  • 4 œufs
  • 90g d’huile d’olive
  • 125mL de lait
  • 2 cuillères à soupe de moutarde
  • 200g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0.5 cuillère à café de poivre
  • 100g d’emmental râpé
  • 1 petit bouquet de ciboulette (10g)
  • 250g de saumon frais (sans peau et sans arête)

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans un saladier, fouettez les œufs avec l’huile, le lait et la moutarde. Incorporez ensuite la farine, la levure, le sel et le poivre ensemble puis l’emmental râpé, la ciboulette finement ciselée et enfin le saumon coupé en cubes. Mélangez bien puis versez dans un moule à cake (beurré et fariné si besoin) et enfournez 45mn : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Si votre cake est déjà doré alors que l’intérieur est encore cru, couvrez-le de papier aluminium jusqu’à la fin de la cuisson. Laissez légèrement refroidir avant de démouler et de déguster.

Pain d’épices de Philippe Conticini

Voilà une quête bien longue et difficile que celle de trouver le pain d’épices parfait (enfin parfait à mes yeux). Mais s’agissant d’un gâteau toujours excellent (car très difficile à louper), c’est un plaisir de tester de nouvelles recettes chaque année. Après le pain d’épices de Christophe Michalak l’année dernière (non publié mais réalisé en masterclass), c’est au tour de celui de Philippe Conticini de faire un tour dans ma cuisine. C’est une recette très parfumée et surtout très moelleuse. Je suis sure qu’elle fera beaucoup d’heureux !

.

.

Temps : 15mn de préparation, 10mn de repos et 35mn de cuisson
Conservation : 1 à 2 semaines, bien emballé dans du film alimentaire, à température ambiante ou au frigo
Pour un pain d’épices

.

Ingrédients :

  • 135g de lait demi écrémé
  • 1 clou de girofle
  • 90g de beurre
  • 80g de vergeoise
  • 110g de miel liquide (si possible de sapin)
  • 2 petits œufs (70g d’œuf environ)
  • 105g de farine T45
  • 60g de farine de sarrasin
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 3g de bicarbonate de soude
  • 1g de gingembre en poudre
  • 2g de cannelle en poudre
  • 2g d’épices à pain d’épices
  • 1g de réglisse en poudre
  • 18g de mélasse
  • le zeste d’un citron bio
  • 20g de zestes d’oranges confites
  • 20 g de gingembre confit taillé en fines lamelles
  • 30 g d’amandes effilées et grillées

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 170°.
  • Portez le lait à ébullition. Ajoutez le clou de girofle et laissez infuser 5mn hors du feu.
  • Dans une casserole, faites fondre le beurre, la vergeoise et le miel ensemble. Mélangez et laissez tiédir. Incorporez alors les œufs.
  • Dans un petit saladier, mélangez les farines, la fleur de sel, le bicarbonate, les épices, la mélasse, le zeste de citron et les zestes d’oranges confites hachés. Incorporez les poudres au mélange précédent puis ajoutez le gingembre confit et les amandes effilées et enfin le lait tiède.
  • Versez la pâte dans un moule à cake beurré et fariné. Laissez reposer 10mn puis enfournez 35mn.

Muffins champignons/vache qui rit/cumin

     Voici des petits muffins très rapides à faire que j’ai préparé lundi soir pour un pique-nique au travail et autant vous dire qu’ils ont été dévorés très rapidement. Le cumin s’associe très bien à la douceur de la vache qui rit et aux champignons, mais reste très subtil (je n’ai pas forcé la dose pour plaire au plus grand monde). Il est rare que je fasse des cakes/quiches/muffins végétariens mais j’ai vraiment apprécié ceux-là ! Vous pouvez les manger aussi bien froids que chauds, même si je vous conseille plutôt d’opter pour la seconde option car les saveurs ressortent plus !

.

IMG_20200708_210322_638

.

Temps : 20mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 12 muffins

.

Ingrédients :

  • 200g de champignons de Paris frais
  • 20g + 150g de beurre
  • du sel et du poivre
  • 225g de farine
  • 8g de levure chimique
  • 75mL de lait
  • 3 œufs
  • 2 cuillères à café de cumin en poudre
  • 6 portions de vache qui rit

.

IMG_20200708_210322_639

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Lavez, équeutez et émincez les champignons. Faites fondre 20g de beurre dans une poêle et faites-y revenir les champignons pendant 5mn environ, jusqu’à ce qu’ils soient légèrement grillés et qu’ils ne rendent plus d’eau. Salez et poivrez. Réservez.
  • Dans un saladier, mélangez la farine et le levure. Faites fondre les 150g de beurre restants puis incorporez-les à la farine. Ajoutez ensuite le lait puis les œufs un par un. Mélangez. Salez, poivrez puis incorporez délicatement les champignons (vous pouvez garder quelques morceaux pour décorer), le cumin et  les vaches qui rit coupées en morceaux (je les ai coupées en trois pour garder de la matière et qu’elles ne se « perdent » pas trop dans la pâte, que ce soit au moment de les incorporer ou au moment de la cuisson).
  • Répartissez la pâte dans 12 empreintes à muffins, beurrées et farinées si nécessaire (déposez les lamelles de champignons mises de côté pour la déco à ce moment là si vous l’avez fait) puis enfournez 15mn environ : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Laissez refroidir les muffins quelques minutes avant de les démouler. Dégustez froid ou chaud.

Cake au sirop d’érable

     Après avoir charbonné ardemment pendant le confinement, je vous avoue être bientôt à court de nouvelles recettes. Je ralentis le rythme de production tout en conservant celui de publication donc mes réserves sont bientôt épuisées. Je me retrouve à piocher dans de vieilles réalisations que je gardais de côté. C’est pour cela qu’aujourd’hui je vous propose un cake avec une saveur plutôt hivernal : le sirop d’érable.
Comme vous pouvez le voir, il n’y a pas le glaçage sur la photo. J’avais peur qu’en l’ajoutant mon gâteau ne devienne trop sucré donc je l’ai d’abord photographié et testé comme ça. C’est seulement ensuite que j’ai ajouté le glaçage… et oublié de reprendre une photo. Mais faites moi confiance, il est bien meilleur avec (et bien plus joli aussi) ;). Ce cake est particulièrement moelleux et très peu sucré malgré la quantité de sirop d’érable. Ajouter le glaçage permet tout simplement d’en renforcer le goût !

     S’agissant de mon 300e post sur le blog (youpiiiii), je me permets aussi d’ouvrir une petite parenthèse pour vous prévenir que j’ai enfin commencé de faire quelque chose qui me tenait à cœur depuis un moment : tester des pâtisseries et des restaurants (ainsi que des musées ou spectacles) et en faire des critiques plus ou moins détaillées afin de pouvoir vous aiguiller et/ou aiguiser votre curiosité. Je souhaite découvrir et vous faire découvrir différentes pâtisseries ou activités plus ou moins connues (surtout centrées sur Paris mais pas que). J’ai vraiment envie d’élargir mon horizon, moi qui reste tout le temps cloîtrée à la maison. Pour l’instant, cela ne fait l’objet que de publications sur mon Instagram pour ne pas trop alourdir le blog ! Mon premier test concerne d’ailleurs l’Helena de Pierre Hermé ;). Je n’exclus pas de faire des critiques sur mon blog dans un avenir plus ou moins proche mais pour l’instant cela n’est pas à l’ordre du jour car je trouve le format Instagram bien plus simple pour ce genre de choses. En tant que cinéphile, j’y partage aussi mes avis sur les nombreux films que je regarde en story (mais aussi sur les séries, les produits de tous les jours, etc). N’hésitez donc pas à y faire un tour ! 😀

.

IMG_20200306_011017__01

.

Temps : 10mn de préparation + 40mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans du papier aluminium
Pour 1 cake 22x7cm

.

Ingrédients :

Pour le cake :

  • 2 œufs
  • 180g de sirop d’érable
  • 250g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 200mL de lait
  • 70g de beurre fondu

.

Pour le glaçage :

  • 170g de sirop d’érable
  • 25g de sucre glace

.

Recette :

Pour le cake :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans un cul de poule, fouettez les œufs avec le sirop d’érable. Incorporez la farine et la levure puis, une fois le mélange homogène, le lait et le beurre fondu, sans cesser de remuer. Versez dans un moule à cake, beurré et fariné si nécessaire, et enfournez 40mn. La lame d’un couteau doit ressortir sèche. Démoulez et laissez refroidir sur une grille.

.

Pour le glaçage :

  • Lorsque le cake est totalement refroidi, mélangez le sirop d’érable et le sucre glace et nappez le gâteau avec. Laissez figer puis servez.

 

Cake jambon, gruyère, moutarde

     Voici la recette de cake salé la plus basique que je cache dans mes tiroirs ! Eh oui, qui n’aime pas le jambon et le gruyère ? Personne je pense ! Et la moutarde, bien que facultative, permet de bien relever le goût du cake qui se révèle un peu fade sinon, même avec les herbes. Un must have à déguster froid pendant les pique-niques de cet été ou chaud au printemps bien calé à la maison !

.

IMG_20200225_214139__01__01

.

Temps : 10mn de préparation + 40mn de cuisson
Conservation : 5j environ dans du papier alu
Pour 1 cake standard (6/8 personnes)

.

Ingrédients :

  • 200g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 10cL d’huile d’olive
  • 10cL de lait
  • 3 œufs
  • 3 cuillères à soupe de moutarde forte
  • du sel et du poivre
  • 5g de brins de ciboulettes frais, lavés et essorés (soit une vingtaine)
  • 200g de dés de jambon
  • 100g de gruyère

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 200°. Mélangez la farine et le levure. Incorporez ensuite l’huile, le lait, les œufs un par un et la moutarde. Mélangez bien et assaisonnez avec le sel et le poivre. Ajoutez la ciboulette ciselée, les dés de jambon et le gruyère. Homogénéisez la pâte. Beurrez et farinez votre moule à cake si nécessaire et versez-y la pâte. Enfournez 40mn environ. La pointe d’un couteau doit ressortir sèche.