Kanelsnurrer

3 mois sans faire de brioche ou de viennoiseries et me voici avec deux recettes coup sur coup. Celle-ci provient de chez Bernard. Il s’agit de la version scandinave des cinnamon rolls : une pâte à brioche gourmande à la cardamome fourrée d’un beurre sucré à la cannelle : divin. C’est un véritable plaisir. Ces tourbillons à la cannelle sont hyper moelleux et parfaits pour le petit déjeuner. Je me suis régalée. Le façonnage est assez facile en plus car les tourbillons se forment quasiment tous seuls en entortillant la pâte sur elle-même, vous verrez 😉

Temps : 50mn de préparation + 7h10 de pousse (minimum) + 15mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique à température ambiante
Pour 13 kanelsnurrer

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 240g de lait demi-écrémé
  • 6g de levure sèche de boulanger
  • 540g de farine T55
  • 85g de sucre semoule
  • 7,5g de cardamome moulue
  • 4g de sel
  • 1 œuf
  • 90g de beurre mou

Pour la garniture :

  • 100g de beurre mou
  • 50g de sucre semoule
  • 50g de cassonade
  • 10g de cannelle
  • une pincée de sel

Pour la dorure :

  • un œuf

Pour le sirop (facultatif) :

  • 30g de sucre semoule
  • 30g d’eau

Recette :

Pour la pâte :

  • Chauffez le lait très légèrement pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt) et versez-le dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, laissez reposer 10mn et mélangez. Versez la farine par-dessus puis le sucre, la cardamome et le sel ainsi que l’œuf en faisant attention que le sel et le sucre n’entrent pas en contact avec la levure. Mélangez à l’aide du crochet pendant 5-6mn. Incorporez ensuite le beurre coupé en petits morceaux et continuez de pétrir la pâte pendant 8mn jusqu’à ce qu’elle se décolle des parois et qu’elle soit lisse, souple et élastique. Couvrez la cuve d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four éteint, précédemment préchauffé à 30°). Dégazez-la, filmez-la et entreposez-la une nuit au réfrigérateur (au moins 4-5 heures).

Pour la garniture :

  • Versez tous les ingrédients dans un saladier et travaillez-les à l’aide d’une maryse jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Réservez.
  • Sortez la pâte du réfrigérateur et étalez-la sur un plan de travail fariné en un rectangle de 26x42cm. Tartinez les ¾ de sa surface avec la garniture en recouvrant toute la largeur (il faut donc recouvrir une surface de 26x31cm environ et il vous restera une bande de 10cm libre). Pliez la pâte en 3 dans le sens de la longueur pour obtenir un nouveau rectangle de 26x14cm. Pincez la jointure pour souder la pâte puis découpez-la en 13 bandes de 2cm de large (vous pouvez faire les kanelsnurrer plus fins si vous le désirez, il faudra juste surveiller la cuisson). Prenez une bande de pâte, étirez-la légèrement pour faciliter la torsion (je pense que je les ai étirées jusqu’à ce qu’elles gagnent 1,5 fois leur taille initiale environ). Tenez fermement une des extrémités puis tournez la bande sur elle même une dizaine de fois afin qu’elles se replient sur elle-même autour de l’extrémité que vous tenez en main, comme pour faire un chignon. Glissez la seconde extrémité au creux qui se sera formé au centre pour maintenir la torsade en place (j’ai essayé de rentrer le bout par le dessus et le dessous et je trouve le rendu plus joli en passant par en-dessous, mais faîtes comme vous préférez). Déposez le kanelsnurrer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez l’opération avec les autres bandes de pâtes en espaçant bien les viennoiseries sur la plaque (il vous faudra 2 plaques en tout). Couvrez les plaques d’un torchon et laissez la pâte lever à nouveau pendant 40mn environ dans un endroit chaud (les brioches vont beaucoup gonfler).

Pour la finition :

  • Préchauffez votre four à 180°C. Badigeonnez les kanelsnurrer avec de l’œuf battu à l’aide d’un pinceau et enfournez 15/18mn environ : ils doivent être bien dorés.
  • Si vous désirez qu’ils brillent, juste avant de les sortir du four, préparez un sirop en portant à ébullition l’eau et le sucre dans une petite casserole et badigeonnez-en les viennoiseries dès leur sortie du four.

Gâteau aux pommes et épices douces de Cyril Lignac

Et hop, encore une recette de Cyril Lignac. J’avais envie de manger un gâteau tout simple aux pommes aux délicieux accents automnaux donc je me suis dit que cette recette serait parfaite à essayer. J’ai eu un peu peur au moment de faire le gâteau car la pâte était assez épaisse et peu liquide mais au final le gâteau est hyper moelleux et les pommes dessus apportent goût et gourmandise. Un gouter parfait pour le mois de novembre.

Temps : 20mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique ou bien emballé
Pour 1 gâteau (8/10 personnes)

Ingrédients :

Pour les pommes caramélisées :

  • 4 pommes
  • 50g de sucre de canne blond (120g dans la recette originale)
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 0.5 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 25g de beurre (30g dans la recette originale)

Pour le gâteau :

  • 120g de beurre mou
  • 120g de sucre semoule
  • 3 œufs
  • 2 cuillères à soupe de yaourt grec (du yaourt à la vanille pour moi)
  • 1 gousse de vanille (ou 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide)
  • 275g de farine
  • 5g de levure chimique

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Épluchez les pommes, épépinez-les et coupez-les en cubes. Versez-les dans un saladier avec le sucre, la cannelle et le gingembre et mélangez pour les enrober. Faites fondre le beurre dans une sauteuse, laissez-le légèrement colorer puis versez les pommes. Laissez-les colorer sans les cuire sur feu moyen pendant 5mn environ. Pendant ce temps, préparez la pâte.
  • Dans un cul de poule, travaillez le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporez les œufs un à un, puis le yaourt et les graines de la gousse de vanille fendue et grattée et enfin la farine et la levure. Quand la pâte est homogène, versez-la dans un moule à manqué beurré de 21/22cm puis répartissez les dés de pommes par-dessus (juste les pommes, pas le caramel qui pourrait rester au fond de la sauteuse pour ne pas humidifier la pâte, elle aurait des difficultés à cuire). Enfournez 30/35mn ; la pointe d’un couteau doit ressortir propre.

Muffins citrouille noix de pécan

Attention tuerie. Et encore sur une recette à la purée de citrouille… Je pense que j’ai trouvé l’ingrédient miracle de l’automne en essayant ces boites de purée de citrouille toutes faites. J’étais un peu dubitative au début mais je trouve la purée de courge tellement pénible à préparer que j’ai fini par céder. Et je ne regrette absolument pas malgré le prix des frais de port. C’est de la purée 100% citrouille sans sucre ou sel ajouté. C’est incroyablement pratique, bon et sain. Et quand je vois que ça me permet de faire des pancakes ou des muffins aussi délicieux, je me dis que l’investissement est rentable. Ces muffins sont bien parfumés, moelleux, légèrement croustillants sur le dessus avec le sucre… J’ai ajouté un peu de noix de pécan pour la mâche mais ce n’est pas obligatoire : vous pouvez leur substituer des pépites de chocolat si vous préférez.

Temps : 15mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique
Pour 18 muffins

Ingrédients :

Pour les muffins :

  • 100g de noix de pécan
  • le zeste d’une orange finement râpée
  • 80g de sucre semoule
  • 80g de cassonade
  • 300g de farine
  • 2 cuillères à café d’épices à pain d’épices
  • 1 cuillère à soupe de levure chimique
  • 0,25 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 2 gros œufs
  • 175mL de lait
  • 175mL de purée de citrouille
  • 50g de jus d’orange
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 115g de beurre fondu

Pour le sucre à la cannelle :

  • 20g de sucre
  • 1 cuillère à café de cannelle

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Commencez par torréfier les noix de pécan en les enfournant 10mn dans le four chaud. Pendant ce temps, préparez la pâte à muffins. Dans un premier saladier, à l’aide d’une maryse, écrasez les zestes d’orange avec les sucres pour les parfumer. Ajoutez-y la farine, les épices, la levure, le bicarbonate et le sel. Mélangez et réservez. Dans un second saladier, fouettez les œufs, le lait, la purée de citrouille, le jus d’orange et la vanille jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporez les poudres sans trop travailler la pâte puis le beurre fondu et enfin les noix de pécan torréfiées grossièrement hachées. Répartissez la pâte dans 18 empreintes à muffins (beurrées et farinées ou munies de caissettes si nécessaire) remplies aux 3/4. Dans un petit bol, mélangez les ingrédients du sucre à la cannelle et saupoudrez-en un peu sur chaque muffin. Enfournez 15mn : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Laissez refroidir sur une grille.

Notes :
– Vous pouvez remplacer les noix de pécan par des pépites de chocolat voire totalement les supprimer : les muffins sont délicieux « natures » aussi.
– Si vous n’aimez pas l’orange, enlevez les zestes de la recette mais ne touchez pas au jus d’orange qui ne se sent pas du tout après cuisson (ou substituez-le par un autre liquide).

Pancakes citrouille, pépites de chocolat et sirop à la cannelle

Et oui j’ai récidivé… A peine une nouvelle recette testée, me voilà repartie dans mon addiction des pancakes et encore une nouvelle trouvaille. Et comme la précédente, elle est très automnale, plutôt originale et elle risque de ne pas plaire à tout le monde. Il s’agit de pancakes à la purée de citrouille, à la cannelle et aux pépites de chocolat que j’ai accompagnés d’une sauce à la cannelle. Ils ont été propulsés tout droit dans mon top 3 des pancakes testés. Ils réunissent tout ce que j’aime : des épices, un léger goût fruité, ÉNORMEMENT de pépites de chocolat et beaucoup de moelleux. Ils ne sont pas très sucrés donc la sauce à la cannelle n’est pas de trop quand on goûte l’ensemble. Bref un véritable coup de cœur. J’ai déjà de nouvelles idées de topping pour les accompagner la prochaine fois…

Temps : 15mn de préparation et 10mn de cuisson environ (avec la crêpe party)
Conservation : 2/3j dans du film transparent au frigo
Pour 16 pancakes

Ingrédients :

Pour les pancakes :

  • 250g de farine
  • 2 cuillères à café d’épices à pain d’épices
  • un sachet de levure chimique
  • 0,5 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 2 œufs
  • 175g de purée de citrouille (ou autre courge de votre choix type potimarron)
  • 50g de beurre fondu
  • 50g de sirop d’érable
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille liquide
  • 350mL de lait ribot (aussi appelé babeurre ou buttermilk ; peut-être remplacé par du lait normal dans lequel vous aurez ajouté 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc 10mn avant de commencer à préparer la pâte)
  • 150g de pépites de chocolat

Pour le sirop à la cannelle :

  • 50g de beurre
  • 125mL de lait ribot (aussi appelé babeurre ou buttermilk ; peut-être remplacé par du lait normal dans lequel vous aurez ajouté 2 cuillères à café de vinaigre blanc 10mn avant de commencer à préparer la pâte)
  • 100g de sucre
  • 0,5 cuillère à soupe d’extrait de vanille liquide
  • 0,5 cuillère à café de cannelle
  • 0,25 cuillère à café de bicarbonate alimentaire

Recette :

Pour les pancakes :

  • Dans un premier saladier, mélangez la farine, les épices à pain d’épices, la levure, le bicarbonate et le sel ensemble. Réservez. Dans un second, mélangez les œufs, la purée de citrouille, le beurre fondu, le sirop d’érable et la vanille. Fouettez jusqu’à obtenir un mélange homogène puis incorporez le lait. Versez les poudres par-dessus et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène, pas plus. Incorporez enfin les pépites de chocolat sans trop travailler la pâte. Laissez reposer 10/15mn, le temps de préparer le sirop à la cannelle.

Pour le sirop à la cannelle :

  • Faites fondre le beurre dans une casserole sur feu moyen. Quand il est parfaitement fondu, ajoutez le lait, le sucre, la vanille et la cannelle. Mélangez, portez à ébullition et laissez bouillir pendant 2 minutes sans cesser de mélanger. Incorporez alors le bicarbonate (la sauce va mousser) et poursuivez l’ébullition pendant 30s en continuant de mélanger. Réservez hors du feu pendant la cuisson des pancakes : la sauce va épaissir en refroidissant.

Pour la cuisson :

  • Chauffez une poêle et beurrez-la ou huilez-la légèrement. Faites-y des tas de pâte d’une dizaine de centimètres de diamètre (une grosse louche avec la louche de ma crêpe party). Faites cuire jusqu’à ce que la pâte soit cuite en dessous et assez ferme pour que le pancake puisse être retourné et que des bulles apparaissent au dessus. Retournez à l’aide d’une spatule et laissez cuire la seconde face. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. N’hésitez pas à beurrer à nouveau la poêle entre les pancakes si nécessaire. (Comme d’habitude j’ai utilisé ma crêpe party pour faciliter les choses).

Gâteau banane cacao, croustillant cannelle cacao

Ce n’est pas trop la saison des gâteaux à la banane mais il se trouve que j’ai eu un petit soucis de frigo dernièrement. Mes fruits ont donc mûri beaucoup trop vite et je me suis retrouvée avec un tas de bananes sur les bras. Comme d’habitude, j’ai décidé d’en faire un gâteau car elles apportent énormément de moelleux. Pour la gourmandise, je les ai associées avec du cacao et des pépites de chocolat ainsi qu’un croustillant (type semi crumble) : au top pour le goûter.

Temps : 20mn de préparation et 55mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique à température ambiante
Pour un gâteau de 24cm de diamètre (12 personnes)

Ingrédients :

Pour le gâteau :

  • 115g de beurre mou
  • 225g de cream-cheese (philadelphia) à température ambiante
  • 125g de cassonade
  • 25g de sucre semoule
  • 2 œufs
  • 2 grosses bananes écrasées
  • 250g de farine
  • 60g de cacao en poudre non sucré
  • 1,5 cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 125g de pépites de chocolat

Pour le croustillant :

  • 30g de farine
  • 15g de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • 45g de cassonade
  • 20g de flocons d’avoine
  • 30g de beurre fondu
  • 50g de pépites de chocolat

Recette :

Pour le gâteau :

  • Préchauffez le four à 180°. Travaillez le beurre, le philadelphia et les sucres dans un saladier jusqu’à ce que le mélange soit crémeux et homogène. Incorporez ensuite et les œufs et les bananes écrasées puis la farine, le cacao, la levure, le bicarbonate et le sel ensemble. Quand la pâte est bien homogène, incorporez les pépites de chocolat rapidement sans trop travailler la pâte. Versez dans un moule de 24cm de diamètre, beurré et fariné si nécessaire.

Pour le croustillant :

  • Dans un bol, mélangez la farine, le cacao, la cannelle, la cassonade et les flocons d’avoine. Incorporez ensuite le beurre fondu et travaillez la préparation jusqu’à ce qu’elle soit homogène et fasse des petits paquets (comme pour un crumble). Saupoudrez sur la pâte et enfournez 40mn. Sortez le gâteau du four, répartissez les pépites de chocolat par dessus et réenfournez pour 15mn environ : la pointe d’un couteau doit ressortir légèrement humide, avec quelques miettes dessus. Laissez refroidir. A déguster tiède ou froid.

Tourbillons croustillants cannelle chocolat

Voilà un bon moment que j’ai fait ces tourbillons croustillants cannelle/chocolat de Tiegan. Ça devait être en octobre ou novembre. Je voulais vous les partager immédiatement mais entre les recettes de Thanksgiving, Noël, galette des rois et Chandeleur le temps a filé et je n’en ai pas eu l’occasion. Je me rattrape aujourd’hui car l’hiver n’étant pas terminé, on est encore largement dans les temps pour ces douces saveurs d’épices. Ces tourbillons ont la même base que les roulés à la cannelle : une pâte moelleuse que l’on étale avant de saupoudrer du sucre, de la cannelle et, ici, du chocolat par-dessus. Seule différence, au lieu de rouler la pâte, on va venir la replier pour enfermer la garniture, la couper en fines bandes qui seront roulées sur elles-mêmes pour donner cet aspect de chignon et finir avec un topping à la cannelle. Cela leur donne une texture plus ferme et croustillante que leurs cousins les cinnamon rolls. Il vous reviendra de déterminer quelle sorte est votre préférée 😉

Temps : 45mn de préparation, 1h40 de repos/pousse, 20mn de cuisson
Conservation : 48h dans une boite hermétique
Pour 12 tourbillons

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 250mL de lait
  • 1 paquet de levure de boulanger déshydratée
  • 10g de miel
  • 335g de farine
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 15g de beurre mou

Pour la garniture :

  • 60g de beurre mou
  • 50g de sucre
  • 1 cuillère à café bombée de cannelle
  • 90g de pépites de chocolat

Pour le topping :

  • 30g de beurre
  • 2 cuillères à café de cannelle
  • 45g de sucre blond
  • 5g de farine

Recette :

Pour la pâte :

  • Chauffez le lait très légèrement pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chauds que la température de votre doigt). Versez-le dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure et le miel, laissez reposer 10mn et mélangez. Ajoutez la farine et le sel et mélangez rapidement à l’aide du crochet jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Incorporez alors le beurre coupé en morceaux et pétrissez pendant 5mn jusqu’à ce que la pâte forme une boule. Couvrez la cuve d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four éteint, précédemment préchauffé à 30°).

Pour la garniture :

  • Dégazez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et abaissez-la en un rectangle de 40x35cm environ (0,6cm d’épaisseur). Étalez le beurre mou sur la pâte délicatement pour ne pas la percer. Mélangez le sucre et la cannelle et saupoudrez-les sur le beurre. Répartissez enfin les pépites de chocolat sur moitié de la pâte (20x35cm) et appuyez légèrement à l’aide d’un rouleau à pâtisserie pour les enfoncer. Repliez la seconde moitié de la pâte sur la première et appuyez à l’aide du rouleau pour faire adhérer. Coupez en 12 bandes de 3x20cm. Tournez chaque bande sur elle-même jusqu’à former un chignon. Déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé au fur et à mesure. Si des pépites de chocolat tombent de la pâte, replacez-les dessus. Couvrez la plaque d’un torchon et laissez lever pendant 30mn environ. (Je vous conseille de la mettre dans un four éteint, précédemment préchauffé à 30°).

Pour le topping :

  • Préchauffez le four à 190°. Faites fondre le beurre et mélangez-le avec la cannelle, le sucre et la farine. Répartissez le mélange sur les tourbillons et enfournez pendant 18/20mn jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Dégustez tiède.

Chai latte

Voilà une recette qui me tient particulièrement à cœur : le chai latte. Je ne compte plus les litres de boisson que j’ai pu boire à Starbucks et le nombre de recettes testées pour arriver à un résultat qui me convienne. Attention, ne vous attendez pas à un copier/coller de votre thé préféré du géant industriel américain. Il serait impossible de le reproduire sans recourir à BEAUCOUP de sucre. Eh oui car après avoir maintes et maintes fois observé leur processus, il semblerait qu’ils utilisent juste le sirop chai de Monin dans du lait bouillant (en tout cas en France). Et qui dit sirop, dit une grosse quantité de sucre qui aura réduit. Peut-être tenterai-je un jour de faire une version parfaitement semblable mais là je suis partie sur une version plus saine et bien épicée comme j’aime. Après tous ces tests, vous trouverez des tonnes de conseils au dessous de la recette, qui elle n’est pas très longue de son côté. Par exemple, je vous y explique de ne pas paniquer concernant la liste des ingrédients car vous pouvez faire une version quasiment tout aussi bonne avec moitié moins d’épices, il faut juste conserver les bonnes !

Temps : 10mn de préparation
Pour 2 mugs (ou une énorme tasse)

Ingrédients :

  • 500mL d’eau
  • 3 bâtons de cannelle
  • 8 graines de cardamome
  • 5 grains de poivre
  • 2 clous de girofle
  • 1 étoile de badiane
  • 0.25 cuillère à café de noix de muscade moulue (j’ai râpé une noix fraiche mais de la muscade en poudre sera parfaite)
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre (vous pouvez utiliser du gingembre frais mais je trouve ça très difficile à doser pour obtenir l’intensité voulue dans une boisson)
  • 1 cuillère à soupe de thé chai (ou de thé noir normal si vous n’en avez pas)
  • 250mL de lait
  • 25g de miel
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide

Recette :

  • Versez l’eau et toutes les épices hormis la vanille dans une casserole. Portez à ébullition pendant 3Mn. Ajoutez le thé et prolongez l’ébullition pendant 5mn. Ajoutez enfin le lait et le miel et laissez bouillir pendant encore 3mn en mélangeant bien pour dissoudre le miel. Filtrez à l’air d’une passoire, ajoutez la vanille, mélangez et servez bien chaud (surmonté d’un peu de chantilly saupoudrée de cannelle comme moi si vous voulez plus de gourmandise).

Notes :
– J’ai essayé de moudre les épices ou de les torréfier mais je n’ai pas vraiment senti de différence à la dégustation alors que ce sont des étapes supposées renforcer le goût des épices. Libre à vous d’essayer pour tester mais la recette sera plus longue et vous aurez plus de vaisselle 😉
– Vous n’êtes pas obligés de mettre toutes les épices. Pour une version simplifiée mais toujours pleine de saveurs, conservez seulement la cannelle, la cardamome, le poivre et le gingembre !
– Dans beaucoup de recettes la vanille est mise avec les autres épices à bouillir mais je trouve que loin de la renforcer, son goût disparait totalement. Si vous voulez en mettre, il faut donc la verser au dernier moment dans le mug.
– Contrôlez bien la température : il est nécessaire d’avoir une grosse ébullition mais il ne faut pas que le thé déborde de la casserole.
– Le but est de faire réduire le thé aux épices pour avoir un concentré plein de saveurs qui ne sera pas trop dilué une fois le lait ajouté. Il est donc important de ne JAMAIS COUVRIR la casserole. Vous recherchez l’évaporation. Si vous avez l’impression que le volume ne réduit pas, n’hésitez pas à prolonger de quelques minutes l’ébullition avant de mettre le lait.
– Adaptez la quantité de miel à vos goûts. C’est une boisson qui se veut sucrée de base donc je vous conseille de commencer avec 20g de miel si vous n’aimez pas le thé trop sucré puis d’augmenter petit à petit suivant vos préférences (avec 25 à 30g je trouve personnellement ça parfait).

Snickerdoodles

Si vous ne connaissez pas encore les snickerdoodles, laissez-moi vous les présenter. Il s’agit de biscuits d’origine américaine dont la pâte ressemble énormément à celle des cookies (moins les pépites de chocolat) et qui sont enrobés de sucre à la cannelle. Depuis le temps que j’avais mes yeux dessus je suis super contente d’avoir enfin testé. En terme de texture, c’est tout ce que j’en attendais : des biscuits très moelleux qui fondent en bouche. Un véritable plaisir. Côté goût, je m’attendais à une saveur de cannelle plus prononcée (étant une fanatique de cette épice) mais au final elle est assez subtile, faisant des ces biscuits un ami de ceux qui peuvent craindre l’excès d’épices dans certains gâteaux. C’est donc le biscuit de Noël américain par excellence. Il est parfait pour accompagner un thé ou un chocolat chaud devant la cheminée. Seule ombre au tableau : ils ne se conservent pas très longtemps. S’agissant de biscuits très moelleux, ils sèchent assez vite. Normalement vous devriez les avoir finis avant qu’il n’y ait de soucis tellement ils sont délicieux mais n’oubliez pas de les ranger dès refroidissement dans une boite en métal hermétique pour éviter tout problème !

Temps : 15mn de préparation, 30mn de réfrigération et 12mn de cuisson
Conservation : 48h dans une boite hermétique à température ambiante
Pour 16 snickerdoodles

Ingrédients :

  • 180g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 0,5 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 115g de beurre mou
  • 85g de sucre blond
  • 50g de sucre
  • 1 gros œuf
  • 0,5 cuillère à café de vanille liquide

Pour l’enrobage :

  • 50g de sucre
  • 2 cuillères à café de cannelle en poudre

Recette :

  • Dans un bol, mélangez la farine, la levure, la cannelle et le sel. Réservez. Battez le beurre avec les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse et soit crémeux. Ajoutez l’œuf et la vanille. Mélangez puis incorporez les poudres. Une fois la pâte homogène, entreposez-la une trentaine de minutes au réfrigérateur pour qu’elle soit plus facile à modeler.
  • Préchauffez le four à 180°. Dans une assiette creuse, mélangez le sucre et la cannelle. Prenez une cuillère à soupe de pâte, roulez-la en boule et enrobez-la entièrement de sucre à la cannelle. Placez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Espacez bien les boules en les plaçant en quinconce. Enfournez 12mn jusqu’à ce qu’elles soient légèrement dorées (les biscuits seront encore mous). Laissez-les reposer 5mn sur la plaque avant de les faire refroidir sur une grille.
  • (Étape supplémentaire facultative : Après les 5mn de repos sur la plaque, vous pouvez replonger les snickerdoodles dans le sucre à la cannelle. Ils seront moins jolis mais meilleurs. Attention par contre car ils seront assez mous. Il faudra donc être délicat pour ne pas les casser. Si vous avez peur de vous bruler, vous pouvez juste saupoudrer du sucre à la cannelle en extra dessus).

Sirop de pomme à la cannelle maison

L’automne est vraiment là. Il fait froid dehors, le vent fouette les fenêtres, les feuilles mordorées virevoltent autour de nous et Halloween est partout dans les magasins : il est donc temps de se mettre à la page. Et quoi de mieux pour ça que de rendre hommage au fruit phare de la saison : la pomme. Même si c’est un fruit qu’on trouve toute l’année chez nous, c’est vraiment en automne, lors de la pleine saison, qu’il est le meilleur. Je n’ai donc pas pu résister quand j’ai vu la recette de Jujube. Et après quelques ajustements au niveau de la méthode, je me suis retrouvée avec un sublime sirop, épais mais pas trop, qui sent bon la pomme et la cannelle. Un véritable coup de cœur pour une fan de ces saveurs comme moi. Rien qu’à l’odeur, je savais que ce serait un délice. J’adore quand mon appartement est embaumée par ces délicieuses odeurs d’épices. Vous pouvez le déguster normalement comme tout sirop mais je pense aussi qu’il pourrait facilement sublimer un thé aux épices si vous avez pour habitude de le sucrer !

Temps : 10mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : quelques mois au frigo (apparemment plus d’un an dans un bocal stérilisé mais je n’ai pas testé)
Pour un peu plus d’un demi-litre de sirop

Ingrédients :

  • 3 pommes
  • 600g de sucre
  • le jus d’1 citron
  • 1 cuillère à soupe de cannelle en poudre

Recette :

  • Nettoyez les pommes, essuyez-les et coupez-les en morceaux. Passez-les à l’extracteur de jus (si vous avez une centrifugeuse il faudra aussi enlever les pépins) et versez 400mL du jus récolté dans une casserole. Ajoutez le sucre, le jus de citron et la cannelle et chauffez sur feu vif jusqu’à atteindre l’ébullition sans cesser de remuer pour que le sirop ne caramélise pas au fond de la casserole. Cela devrait prendre environ 10mn. Réduisez sur feu moyen et prolongez la cuisson de 15mn en remuant régulièrement jusqu’à ce que le jus réduise et devienne sirupeux. Ecumez, filtrez si besoin, laissez refroidir à température ambiante, mettez en bouteille (ou dans des bocaux stérilisés c’est encore mieux) et entreposez au réfrigérateur jusqu’à dégustation. N’hésitez pas à mélanger le sirop avant de vous servir, la cannelle ayant tendance à rester au fond. 

Brioche à effeuiller tout chocolat

Voilà une brioche que je ne suis pas prête d’oublier… J’ai vu ses semblables pulluler sur internet il y a des années mais sans jamais essayer. Pourtant, j’avoue que leur visuel et leur côté pratique (les tranches se séparent d’elles-mêmes grâce au façonnage) m’ont toujours intriguée. L’autre jour, en furetant dans mes recettes, je me suis donc arrêtée sur la recette de J’amène le dessert et je me suis enfin lancée. Le résultat est une brioche bien caramélisée à l’extérieur et ULTRA FONDANTE à l’intérieur. C’est vraiment super bon. La mie fond presque en bouche et offre ce goût incroyable de chocolat. Une tuerie. Mais les bonnes choses arrivant rarement facilement, cette brioche vous demandera un peu de travail. Rien de bien compliqué à comprendre, mais une certaine délicatesse dans le montage si vous ne voulez pas que toute la garniture s’échappe avant la cuisson 😉

.

.

Temps : 45mn de préparation, 2h de pousse et 30mn de cuisson
Conservation : 48h dans du papier aluminium ou un torchon propre
Pour une brioche

.

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 85mL de lait
  • 60mL d’eau
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 350g de farine
  • 40g de cacao en poudre non sucré
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 2 œufs
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 50g de beurre mou

Pour la garniture :

  • 25g de beurre
  • 100g de cassonade
  • 2 cuillères à café de cannelle (facultatif)
  • 100g de pépites de chocolat

.

Recette :

Pour la pâte :

  • Mélangez le lait et l’eau et chauffez-les très légèrement pour qu’ils soient tièdes (un tout petit peu plus chauds que la température de votre doigt). Versez-les dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, laissez reposer 10mn et mélangez. Versez la farine et le cacao tamisés ainsi que le sel dessus et mélangez à l’aide du crochet. Incorporez ensuite les œufs et l’extrait de vanille sans cesser de pétrir. Une fois votre pâte homogène, incorporez le beurre coupé en petits morceaux. Continuez de la pétrir jusqu’à ce qu’elle se décolle des parois et qu’elle soit lisse, souple et élastique (entre 5 et 10mn). Couvrez la cuve d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four éteint, précédemment préchauffé à 30°).

Pour la garniture et le montage :

  • Une fois votre pâte levée, faites fondre le beurre et laissez-le de côté pour qu’il refroidisse. Mélangez la cassonade et le cannelle et réservez également.
  • Dégazez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et abaissez-la en un rectangle de 50x30cm environ. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez-la de beurre fondu sur toute la surface. Saupoudrez le mélange cassonade/cannelle par-dessus puis les pépites de chocolat. Appuyez légèrement à l’aide d’un rouleau à pâtisserie pour les enfoncer. Découpez la pâte en 6 bandes de 8cm environ (donc dans le sens du bord le plus long) et superposez-les.  Attention en les déplaçant, c’est une étape assez technique car la pâte est souple. Il y a donc de grandes chances que non seulement elles se déforment légèrement mais aussi qu’une partie de la garniture tombe. Allez y progressivement sans vous presser ! Découpez la superposition de couches de brioche ainsi obtenue à nouveau en 6 : vous devriez obtenir des rectangles de environ 8cm sur 5cm. Disposez ces derniers à la verticale (donc le bord le plus petit vers le bas) dans un moule à cake, beurré si nécessaire. Laissez à nouveau lever pendant 1h dans un endroit chaud.
  • Préchauffez le four à 180° et enfournez 30mn. La croute extérieure doit être bien cuite.