Chai latte

Voilà une recette qui me tient particulièrement à cœur : le chai latte. Je ne compte plus les litres de boisson que j’ai pu boire à Starbucks et le nombre de recettes testées pour arriver à un résultat qui me convienne. Attention, ne vous attendez pas à un copier/coller de votre thé préféré du géant industriel américain. Il serait impossible de le reproduire sans recourir à BEAUCOUP de sucre. Eh oui car après avoir maintes et maintes fois observé leur processus, il semblerait qu’ils utilisent juste le sirop chai de Monin dans du lait bouillant (en tout cas en France). Et qui dit sirop, dit une grosse quantité de sucre qui aura réduit. Peut-être tenterai-je un jour de faire une version parfaitement semblable mais là je suis partie sur une version plus saine et bien épicée comme j’aime. Après tous ces tests, vous trouverez des tonnes de conseils au dessous de la recette, qui elle n’est pas très longue de son côté. Par exemple, je vous y explique de ne pas paniquer concernant la liste des ingrédients car vous pouvez faire une version quasiment tout aussi bonne avec moitié moins d’épices, il faut juste conserver les bonnes !

Temps : 10mn de préparation
Pour 2 mugs (ou une énorme tasse)

Ingrédients :

  • 500mL d’eau
  • 3 bâtons de cannelle
  • 8 graines de cardamome
  • 5 grains de poivre
  • 2 clous de girofle
  • 1 étoile de badiane
  • 0.25 cuillère à café de noix de muscade moulue (j’ai râpé une noix fraiche mais de la muscade en poudre sera parfaite)
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre (vous pouvez utiliser du gingembre frais mais je trouve ça très difficile à doser pour obtenir l’intensité voulue dans une boisson)
  • 1 cuillère à soupe de thé chai (ou de thé noir normal si vous n’en avez pas)
  • 250mL de lait
  • 25g de miel
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide

Recette :

  • Versez l’eau et toutes les épices hormis la vanille dans une casserole. Portez à ébullition pendant 3Mn. Ajoutez le thé et prolongez l’ébullition pendant 5mn. Ajoutez enfin le lait et le miel et laissez bouillir pendant encore 3mn en mélangeant bien pour dissoudre le miel. Filtrez à l’air d’une passoire, ajoutez la vanille, mélangez et servez bien chaud (surmonté d’un peu de chantilly saupoudrée de cannelle comme moi si vous voulez plus de gourmandise).

Notes :
– J’ai essayé de moudre les épices ou de les torréfier mais je n’ai pas vraiment senti de différence à la dégustation alors que ce sont des étapes supposées renforcer le goût des épices. Libre à vous d’essayer pour tester mais la recette sera plus longue et vous aurez plus de vaisselle 😉
– Vous n’êtes pas obligés de mettre toutes les épices. Pour une version simplifiée mais toujours pleine de saveurs, conservez seulement la cannelle, la cardamome, le poivre et le gingembre !
– Dans beaucoup de recettes la vanille est mise avec les autres épices à bouillir mais je trouve que loin de la renforcer, son goût disparait totalement. Si vous voulez en mettre, il faut donc la verser au dernier moment dans le mug.
– Contrôlez bien la température : il est nécessaire d’avoir une grosse ébullition mais il ne faut pas que le thé déborde de la casserole.
– Le but est de faire réduire le thé aux épices pour avoir un concentré plein de saveurs qui ne sera pas trop dilué une fois le lait ajouté. Il est donc important de ne JAMAIS COUVRIR la casserole. Vous recherchez l’évaporation. Si vous avez l’impression que le volume ne réduit pas, n’hésitez pas à prolonger de quelques minutes l’ébullition avant de mettre le lait.
– Adaptez la quantité de miel à vos goûts. C’est une boisson qui se veut sucrée de base donc je vous conseille de commencer avec 20g de miel si vous n’aimez pas le thé trop sucré puis d’augmenter petit à petit suivant vos préférences (avec 25 à 30g je trouve personnellement ça parfait).

Snickerdoodles

Si vous ne connaissez pas encore les snickerdoodles, laissez-moi vous les présenter. Il s’agit de biscuits d’origine américaine dont la pâte ressemble énormément à celle des cookies (moins les pépites de chocolat) et qui sont enrobés de sucre à la cannelle. Depuis le temps que j’avais mes yeux dessus je suis super contente d’avoir enfin testé. En terme de texture, c’est tout ce que j’en attendais : des biscuits très moelleux qui fondent en bouche. Un véritable plaisir. Côté goût, je m’attendais à une saveur de cannelle plus prononcée (étant une fanatique de cette épice) mais au final elle est assez subtile, faisant des ces biscuits un ami de ceux qui peuvent craindre l’excès d’épices dans certains gâteaux. C’est donc le biscuit de Noël américain par excellence. Il est parfait pour accompagner un thé ou un chocolat chaud devant la cheminée. Seule ombre au tableau : ils ne se conservent pas très longtemps. S’agissant de biscuits très moelleux, ils sèchent assez vite. Normalement vous devriez les avoir finis avant qu’il n’y ait de soucis tellement ils sont délicieux mais n’oubliez pas de les ranger dès refroidissement dans une boite en métal hermétique pour éviter tout problème !

Temps : 15mn de préparation, 30mn de réfrigération et 12mn de cuisson
Conservation : 48h dans une boite hermétique à température ambiante
Pour 16 snickerdoodles

Ingrédients :

  • 180g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 0,5 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 115g de beurre mou
  • 85g de sucre blond
  • 50g de sucre
  • 1 gros œuf
  • 0,5 cuillère à café de vanille liquide

Pour l’enrobage :

  • 50g de sucre
  • 2 cuillères à café de cannelle en poudre

Recette :

  • Dans un bol, mélangez la farine, la levure, la cannelle et le sel. Réservez. Battez le beurre avec les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse et soit crémeux. Ajoutez l’œuf et la vanille. Mélangez puis incorporez les poudres. Une fois la pâte homogène, entreposez-la une trentaine de minutes au réfrigérateur pour qu’elle soit plus facile à modeler.
  • Préchauffez le four à 180°. Dans une assiette creuse, mélangez le sucre et la cannelle. Prenez une cuillère à soupe de pâte, roulez-la en boule et enrobez-la entièrement de sucre à la cannelle. Placez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Espacez bien les boules en les plaçant en quinconce. Enfournez 12mn jusqu’à ce qu’elles soient légèrement dorées (les biscuits seront encore mous). Laissez-les reposer 5mn sur la plaque avant de les faire refroidir sur une grille.
  • (Étape supplémentaire facultative : Après les 5mn de repos sur la plaque, vous pouvez replonger les snickerdoodles dans le sucre à la cannelle. Ils seront moins jolis mais meilleurs. Attention par contre car ils seront assez mous. Il faudra donc être délicat pour ne pas les casser. Si vous avez peur de vous bruler, vous pouvez juste saupoudrer du sucre à la cannelle en extra dessus).

Sirop de pomme à la cannelle maison

L’automne est vraiment là. Il fait froid dehors, le vent fouette les fenêtres, les feuilles mordorées virevoltent autour de nous et Halloween est partout dans les magasins : il est donc temps de se mettre à la page. Et quoi de mieux pour ça que de rendre hommage au fruit phare de la saison : la pomme. Même si c’est un fruit qu’on trouve toute l’année chez nous, c’est vraiment en automne, lors de la pleine saison, qu’il est le meilleur. Je n’ai donc pas pu résister quand j’ai vu la recette de Jujube. Et après quelques ajustements au niveau de la méthode, je me suis retrouvée avec un sublime sirop, épais mais pas trop, qui sent bon la pomme et la cannelle. Un véritable coup de cœur pour une fan de ces saveurs comme moi. Rien qu’à l’odeur, je savais que ce serait un délice. J’adore quand mon appartement est embaumée par ces délicieuses odeurs d’épices. Vous pouvez le déguster normalement comme tout sirop mais je pense aussi qu’il pourrait facilement sublimer un thé aux épices si vous avez pour habitude de le sucrer !

Temps : 10mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : quelques mois au frigo (apparemment plus d’un an dans un bocal stérilisé mais je n’ai pas testé)
Pour un peu plus d’un demi-litre de sirop

Ingrédients :

  • 3 pommes
  • 600g de sucre
  • le jus d’1 citron
  • 1 cuillère à soupe de cannelle en poudre

Recette :

  • Nettoyez les pommes, essuyez-les et coupez-les en morceaux. Passez-les à l’extracteur de jus (si vous avez une centrifugeuse il faudra aussi enlever les pépins) et versez 400mL du jus récolté dans une casserole. Ajoutez le sucre, le jus de citron et la cannelle et chauffez sur feu vif jusqu’à atteindre l’ébullition sans cesser de remuer pour que le sirop ne caramélise pas au fond de la casserole. Cela devrait prendre environ 10mn. Réduisez sur feu moyen et prolongez la cuisson de 15mn en remuant régulièrement jusqu’à ce que le jus réduise et devienne sirupeux. Ecumez, filtrez si besoin, laissez refroidir à température ambiante, mettez en bouteille (ou dans des bocaux stérilisés c’est encore mieux) et entreposez au réfrigérateur jusqu’à dégustation. N’hésitez pas à mélanger le sirop avant de vous servir, la cannelle ayant tendance à rester au fond. 

Brioche à effeuiller tout chocolat

Voilà une brioche que je ne suis pas prête d’oublier… J’ai vu ses semblables pulluler sur internet il y a des années mais sans jamais essayer. Pourtant, j’avoue que leur visuel et leur côté pratique (les tranches se séparent d’elles-mêmes grâce au façonnage) m’ont toujours intriguée. L’autre jour, en furetant dans mes recettes, je me suis donc arrêtée sur la recette de J’amène le dessert et je me suis enfin lancée. Le résultat est une brioche bien caramélisée à l’extérieur et ULTRA FONDANTE à l’intérieur. C’est vraiment super bon. La mie fond presque en bouche et offre ce goût incroyable de chocolat. Une tuerie. Mais les bonnes choses arrivant rarement facilement, cette brioche vous demandera un peu de travail. Rien de bien compliqué à comprendre, mais une certaine délicatesse dans le montage si vous ne voulez pas que toute la garniture s’échappe avant la cuisson 😉

.

.

Temps : 45mn de préparation, 2h de pousse et 30mn de cuisson
Conservation : 48h dans du papier aluminium ou un torchon propre
Pour une brioche

.

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 85mL de lait
  • 60mL d’eau
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 350g de farine
  • 40g de cacao en poudre non sucré
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 2 œufs
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 50g de beurre mou

Pour la garniture :

  • 25g de beurre
  • 100g de cassonade
  • 2 cuillères à café de cannelle (facultatif)
  • 100g de pépites de chocolat

.

Recette :

Pour la pâte :

  • Mélangez le lait et l’eau et chauffez-les très légèrement pour qu’ils soient tièdes (un tout petit peu plus chauds que la température de votre doigt). Versez-les dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, laissez reposer 10mn et mélangez. Versez la farine et le cacao tamisés ainsi que le sel dessus et mélangez à l’aide du crochet. Incorporez ensuite les œufs et l’extrait de vanille sans cesser de pétrir. Une fois votre pâte homogène, incorporez le beurre coupé en petits morceaux. Continuez de la pétrir jusqu’à ce qu’elle se décolle des parois et qu’elle soit lisse, souple et élastique (entre 5 et 10mn). Couvrez la cuve d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four éteint, précédemment préchauffé à 30°).

Pour la garniture et le montage :

  • Une fois votre pâte levée, faites fondre le beurre et laissez-le de côté pour qu’il refroidisse. Mélangez la cassonade et le cannelle et réservez également.
  • Dégazez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et abaissez-la en un rectangle de 50x30cm environ. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez-la de beurre fondu sur toute la surface. Saupoudrez le mélange cassonade/cannelle par-dessus puis les pépites de chocolat. Appuyez légèrement à l’aide d’un rouleau à pâtisserie pour les enfoncer. Découpez la pâte en 6 bandes de 8cm environ (donc dans le sens du bord le plus long) et superposez-les.  Attention en les déplaçant, c’est une étape assez technique car la pâte est souple. Il y a donc de grandes chances que non seulement elles se déforment légèrement mais aussi qu’une partie de la garniture tombe. Allez y progressivement sans vous presser ! Découpez la superposition de couches de brioche ainsi obtenue à nouveau en 6 : vous devriez obtenir des rectangles de environ 8cm sur 5cm. Disposez ces derniers à la verticale (donc le bord le plus petit vers le bas) dans un moule à cake, beurré si nécessaire. Laissez à nouveau lever pendant 1h dans un endroit chaud.
  • Préchauffez le four à 180° et enfournez 30mn. La croute extérieure doit être bien cuite.

Pain d’épices de Philippe Conticini

Voilà une quête bien longue et difficile que celle de trouver le pain d’épices parfait (enfin parfait à mes yeux). Mais s’agissant d’un gâteau toujours excellent (car très difficile à louper), c’est un plaisir de tester de nouvelles recettes chaque année. Après le pain d’épices de Christophe Michalak l’année dernière (non publié mais réalisé en masterclass), c’est au tour de celui de Philippe Conticini de faire un tour dans ma cuisine. C’est une recette très parfumée et surtout très moelleuse. Je suis sure qu’elle fera beaucoup d’heureux !

.

.

Temps : 15mn de préparation, 10mn de repos et 35mn de cuisson
Conservation : 1 à 2 semaines, bien emballé dans du film alimentaire, à température ambiante ou au frigo
Pour un pain d’épices

.

Ingrédients :

  • 135g de lait demi écrémé
  • 1 clou de girofle
  • 90g de beurre
  • 80g de vergeoise
  • 110g de miel liquide (si possible de sapin)
  • 2 petits œufs (70g d’œuf environ)
  • 105g de farine T45
  • 60g de farine de sarrasin
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 3g de bicarbonate de soude
  • 1g de gingembre en poudre
  • 2g de cannelle en poudre
  • 2g d’épices à pain d’épices
  • 1g de réglisse en poudre
  • 18g de mélasse
  • le zeste d’un citron bio
  • 20g de zestes d’oranges confites
  • 20 g de gingembre confit taillé en fines lamelles
  • 30 g d’amandes effilées et grillées

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 170°.
  • Portez le lait à ébullition. Ajoutez le clou de girofle et laissez infuser 5mn hors du feu.
  • Dans une casserole, faites fondre le beurre, la vergeoise et le miel ensemble. Mélangez et laissez tiédir. Incorporez alors les œufs.
  • Dans un petit saladier, mélangez les farines, la fleur de sel, le bicarbonate, les épices, la mélasse, le zeste de citron et les zestes d’oranges confites hachés. Incorporez les poudres au mélange précédent puis ajoutez le gingembre confit et les amandes effilées et enfin le lait tiède.
  • Versez la pâte dans un moule à cake beurré et fariné. Laissez reposer 10mn puis enfournez 35mn.

Amaretti à la cannelle

Les amaretti, ce sont des petits biscuits italiens dont j’avais déjà pu vous parler précédemment. Pour être plus traditionnelle, je les ai faits cette fois-ci aux amandes (normal) mais j’ai suivi la recette de J’amène le dessert en les parfumant à la cannelle pour leur donner un petit coup de Noël. Oui je sais, encore et toujours les mêmes goûts, mais je n’y peux vraiment rien si ce sont les saveurs de la saison !!! Je suis totalement innocente ! Bon par contre j’avoue que si sur les saveurs on y est, la déco ne fait pas du tout Noël. Il faut dire qu’il n’y en a pas… Eh oui comme je n’ai pas encore fini d’ouvrir les cartons, j’ai du faire un choix entre cuisiner et décorer et j’ai choisi le premier. j’espère que vous me pardonnerez !

.

.

Temps : 10mn de préparation, 30mn de réfrigération et 12mn de cuisson
Conservation : environ 2 semaines dans une boîte métallique
Pour 14 amaretti

.

Ingrédients :

  • 100g de poudre d’amandes
  • 75g de sucre glace + environ 15g pour rouler
  • 1 blanc d’œuf
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre

.

Recette :

  • Mélangez la poudre d’amandes, le sucre glace et la cannelle puis incorporez le blanc d’oeuf. Travaillez bien la pâte avec une maryse jusqu’à ce qu’elle soit homogène. Réservez 30mn au réfrigérateur.
  • Préchauffez le four à 180°. Prenez une petite cuillère de pâte, roulez-la entre vos mains pour qu’elle ait la forme d’une truffe puis dans le sucre glace et déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte en disposant les biscuits en quinconce. Enfournez 12mn. Laissez refroidir sur la plaque avant de conserver dans une boite hermétique.

Punch aux pommes

Le voici le voilà, le cocktail de Noël de cette année !!! Après le vin chaud, le lait de poule et le cidre chaud aux épices, je vous propose un petit punch aux pommes ! Une saveur originale pour un punch mais parfaite pour la saison. Plus corsé que le cidre chaud aux épices, il vous réveillera et vous donnera un coup de chaud pour contrer le froid de l’hiver ;). Comme tout cocktail par contre, il est assez sucré. Si vous craignez ça, je vous conseille de ne mettre que moitié du sirop de cidre et de réévaluer la quantité de rhum à la baisse. En effet, moins il y a de sucre, plus on sent l’alcool. Vous pouvez à mon avis baisser à 10/15cL !

.

.

Temps : 20mn de préparation
Conservation : plusieurs semaines dans une bouteille
Pour 2L environ

.

Ingrédients :

  • 500mL de cidre doux
  • 250g de sucre
  • 2 bâtons de cannelle
  • 0.5 cuillère à café d’épices au choix (épices à pain d’épices, gingembre, muscade, etc)
  • 1L de jus de pommes
  • 20cL de rhum

.

.

Recette :

  • Commencez par préparer un sirop de cidre. Pour cela, versez le cidre, le sucre, la cannelle et les épices dans une casserole (attention le cidre va mousser quand vous verserez le sucre dessus). Portez à ébullition et laissez réduire jusqu’à obtenir une texture sirupeuse (15mn environ). Versez dans un saladier et ajoutez le jus de pomme et le rhum. Réfrigérez plusieurs heures jusqu’à obtenir un cocktail bien frais ! (Je ne vous cache pas que j’ai également goûté chaud et que je trouve ça super bon donc si vous voulez un cocktail plus dans l’esprit « vin chaud » pour la fin d’année, vous pouvez aussi le servir comme ça.)

Cinnamon rolls (2020)

Voici une de mes voire ma viennoiserie préférée ! Depuis que j’ai découvert les cinnamon rolls à Starbucks (merci Starbucks) je suis archi fan : entre leur texture bien moelleuse, limite chewy, leur bon goût de cannelle et leur glaçage au philadelphia légèrement fondu, je ne peux pas résister. J’avais déjà fait des cinnamon rolls il y a quelques années mais j’ai voulu tester une nouvelle version. Celle-ci est bien plus moelleuse que la précédente. C’est très rare que j’utilise de l’huile à la place du beurre dans mes viennoiseries mais j’ai l’impression que la brioche se conserve bien mieux : elle reste moelleuse plus longtemps. Et puis ce n’est pas la saison pour faire un régime de toute façon donc autant ne pas regarder les calories ! Par contre j’avoue que j’ai du mettre plus de farine que d’habitude pour compenser parce que la pâte collait beaucoup mais rien qui n’a pu empêcher la brioche d’être super moelleuse. Pour la garniture, pas de surprise : du beurre, de la cassonade et de la cannelle comme avant. C’est comme ça que je préfère mes cinnamon rolls ! Pour le glaçage, j’ai repris la recette de la garniture de mes whoopie pies car je trouve que cet ordre d’incorporation permet d’éviter les grumeaux et qu’elle n’est pas trop sucrée ! J’espère sincèrement que vous aimerez cette recette de cinnamon rolls autant que moi. Je sais que même si c’est une viennoiserie qui se popularise, elle reste encore méconnue par certains alors que c’est une merveille. En plus en cette période, sa saveur épicée rappelle Noël. Vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas essayer !

.

.

Temps : 45mn de préparation + 1h de pousse + 20mn de cuisson
Conservation : 4/5j à température ambiante dans une boite hermétique (ou le plat recouvert de papier alu)
Pour 12 cinnamon rolls

.

Ingrédients :

Pour la brioche :

  • 360mL de lait
  • 120mL d’huile (environ 110g)
  • 1 sachet de levure de boulanger instantanée
  • 45g de sucre
  • 0.75 cuillère à café de sel
  • 350g de farine T45
  • 350g de farine T55
  • 2 œufs

.

Pour la garniture :

  • 50g de beurre
  • 125g de cassonade
  • 2 cuillères à soupe de cannelle en poudre

.

Pour le glaçage (il en restera surement) :

  • 90g de beurre mou
  • 90g de sucre glace
  • 170g de cream cheese type Philadelphia
  • une pincée de sel
  • 0.5 cuillère à café d’extrait de vanille

.

.

Recette :

Pour la brioche :

  • Chauffez très légèrement le lait et l’huile pour qu’ils soient tièdes (un tout petit peu plus chauds que la température de votre doigt). Versez dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, mélangez et laissez reposer 5mn. Ajoutez le sucre, le sel et les farines et mélangez avec le crochet. Incorporez les œufs. Pétrissez avec le crochet jusqu’à ce que la pâte soit totalement homogène puis continuez de pétrir encore 5mn. A l’issue de ce délai, si la pâte est trop collante, ajoutez un peu de farine et si elle est trop sèche ajoutez un tout petit peu de lait.
  • Huilez un saladier et placez-y la boule de pâte ainsi obtenue. Couvrez d’un torchon et laissez-la lever pendant 30mn environ jusqu’à ce qu’elle double de taille. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30° afin de ne pas avoir de mauvaise surprise liée aux aléas de la température de la pièce, il faudra compter potentiellement 1h de pousse sinon). Pendant ce temps, beurrez un plat rectangulaire de environ 35x23cm.
  • A l’issue de la pousse, abaissez votre pâte en un rectangle de 35x50cm environ sur un plan de travail fariné.

.

Pour la garniture :

  • Faites fondre le beurre et badigeonnez-en la pâte sur toute la surface. Mélangez la cassonade et la cannelle dans un bol et saupoudrez de façon bien homogène sur l’intégralité de la pâte.
  • Roulez le côté long du rectangle sur lui-même en serrant bien la pâte. Une fois au bout, appuyez légèrement sur la jointure pour la souder. A l’aide d’un couteau bien aiguisé, coupez le boudin en 12 parts (tous les 4cm). Déposez-les dans le plat préalablement beurré en les espaçant légèrement. Couvrez à nouveau d’un torchon et laissez lever pendant 30mn.
  • Préchauffez le four à 180° et enfournez les cinnamon rolls pendant 20mn jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés.

.

Pour le glaçage :

  • Pendant que les cinnamon rolls cuisent, préparez le glaçage. Dans le bol de votre robot muni de la feuille, crémez le beurre avec le sucre glace pendant 2-3mn. Ajoutez le philadelphia petit à petit jusqu’à ce que le glaçage soit homogène puis ajoutez le sel et la vanille. Changez la feuille pour le fouet et fouettez la garniture pendant au moins 5mn pour qu’elle soit légère et crémeuse. Etalez le glaçage sur vos cinnamon rolls à l’aide d’une spatule (à leur sortie du four si vous voulez qu’il fonde légèrement jusqu’à l’intérieur de vos rolls ou lorsque les rolls auront légèrement refroidi) et dégustez tièdes ou froids.

Lait chaud au miel et à la cannelle

Bonsoir à tous ! Aujourd’hui je vous propose une boisson super réconfortante. J’étais partie au début sur l’optique de vous trouver une recette hyper rapide de chai tea latte (peut-être ma boisson préférée) mais c’est une recette qui demande du temps pour être développée et obtenir un résultat qui vaille le coup. C’est une boisson dans laquelle il faut laisser du temps aux arômes pour se développer et pour laquelle trouver le bon équilibre entre la quantité de thé et de lait pour avoir une texture bien douce et crémeuse n’est pas évident. Du coup je me suis rabattue sur une boisson bien plus rapide à faire et qui demande bien moins d’ingrédients et de matériel: le lait chaud au miel et à la cannelle. C’est tout aussi bon et réconfortant (perso, je suis super fan !!!) et ça vous permettra d’attendre la période de Noël, au coin du feu, emmitouflés dans un plaid de façon très agréable 😉

.

.

Temps : 5mn de préparation + 10mn d’infusion
Pour un ÉNORME mug ou deux tasses

.

Ingrédients :

  • 200mL de crème liquide entière
  • 300mL de lait
  • 2 cuillères à soupe de miel (45g environ)
  • 2 cuillères à café de cannelle en poudre

.

Recette :

  • Chauffez doucement la crème et le lait avec le miel jusqu’à ce que le miel fonde puis ajoutez la cannelle et portez à ébullition. Retirez du feu et laissez infuser à couvert 10mn. Donnez un petit coup de mixeur plongeant pour faire mousser le lait et casser les « paquets d’épices » qui auraient pu se former et servez immédiatement.

Whoopie pies saveur pain d’épices

On se retrouve ce soir pour une recette un peu tardive mais terriblement délicieuse ! Les whoopie pies sont une douceur américaine composée de deux biscuits moelleux garnis d’un glaçage crémeux, un peu comme un sandwich sucré ! Traditionnellement, les biscuits sont au chocolat et la crème à la vanille mais sa composition permet de laisser libre court à sa créativité. Tout est modifiable en fonction de ses envies ! Mon premier test de whoopies fut d’ailleurs avec des biscuits au chocolat et une garniture au caramel. Un véritable délice mais malheureusement pas très présentable puisque la pâte était trop liquide et que les biscuits se sont trop étalés à la cuisson (une autre de mes recettes ratées du moment !). Mais j’ai appris de mes erreurs et cette pâte là avait la texture parfaite ! Point de chocolat ou de caramel par contre car le froid m’a donné une terrible envie d’épices… Mais ne vous en faites pas, ce n’est que partie remise 😉

.

.

Temps : 25mn de préparation, 2h de réfrigération, 16mn de cuisson pour la pâte ; 20mn pour le glaçage et l’assemblage et 1 nouvelle heure de refroidissement avant dégustation
Conservation : 4/5j au frigo dans une boite hermétique
Pour une vingtaine de whoopies

.

Ingrédients :

Pour les gâteaux :

  • 250g de farine
  • 2 cuillères à café de cannelle en poudre*
  • 0.5 cuillère à café de gingembre en poudre*
  • 0.5 cuillère à café de noix de muscade en poudre*
  • 0.25 cuillère à café de clou de girofle en poudre*
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 0.75 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 75g de cassonade
  • 130g de beurre
  • 90g de miel
  • 1 œuf
  • 75g de lait ribot (aussi appelé babeurre ou buttermilk ; peut-être remplacé par du lait normal dans lequel vous aurez ajouté 1 cuillère à café de jus de citron ou de vinaigre blanc 10mn avant de commencer à préparer la pâte)
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille

* Vous pouvez remplacer l’ensemble des épices par 3 cuillères à café d’épices à pain d’épices ou à défaut de quatre épices.

.

Pour la garniture :

  • 90g de beurre mou
  • 90g de sucre glace
  • 170g de cream cheese type Philadelphia
  • une pincée de sel
  • 0.5 cuillère à café d’extrait de vanille

.

.

Recette :

Pour les gâteaux :

  • Dans un bol, mélangez la farine, les épices, le sel et le bicarbonate et réservez. Dans une casserole, versez la cassonade, le beurre et le miel et chauffez les ingrédients sur feu moyen jusqu’à ce que le beurre soit fondu. Mélangez bien. Incorporez l’œuf, le lait ribot et la vanille puis les poudres. Mélangez jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène. Filmez au contact et laissez reposer au moins 2h au réfrigérateur. Les arômes se développeront et vous pourrez plus facilement manipuler la pâte.
  • Préchauffez le four à 180°. Prenez une petite cuillère à soupe de pâte, roulez-la entre la paume de vos mains pour en faire une boule et déposez celle-ci sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte en espaçant légèrement les gâteaux qui vont s’étaler à la cuisson. Essayez d’en faire un nombre paire si possible. Vous devriez obtenir deux plaques. Enfournez-les chacune à leur tour, 8mn environ (si vous faites moins de 40 petits gâteaux, prolongez légèrement la cuisson de 2-3mn). Les gâteaux doivent être colorés, légèrement dorés, mais toujours moelleux. Laissez-les reposer 5mn sur la plaque avant de les transférer sur une grille jusqu’à refroidissement complet.

.

Pour la garniture :

  • Dans le bol de votre robot muni de la feuille, crémez le beurre avec le sucre glace pendant 2-3mn. Ajoutez le philadelphia petit à petit jusqu’à ce que le glaçage soit homogène puis ajoutez le sel et la vanille. Changez la feuille pour le fouet et fouettez la garniture pendant au moins 5mn pour qu’elle soit légère et crémeuse. Transférez-la dans une poche à douilles, coupez-en le bout et déposez une grosse noix de glaçage au centre de moitié des gâteaux, sur le côté plat. Vous pouvez aussi utiliser une petite cuillère. Refermez avec l’autre moitié des gâteaux puis conservez au frigo 1h pour que la garniture prenne. Sortez les whoopies 15mn avant dégustation.