Truffes chocolat blanc noix de coco

Je vous le dis tout de suite, je ne suis pas une grande fan de chocolat blanc. J’adore l’utiliser comme support à d’autres saveurs mais à déguster tel quel je n’ai vraiment aucun plaisir, je trouve ça fade et trop sucré. Mais je sais qu’il y a énormément de férus un peu partout. Je voulais donc être un peu plus originale cette année et sortir des truffes au chocolat noir que j’affectionne plus que tout pour vous proposer quelque chose qui vous plairait à vous. J’ai donc fait des truffes chocolat blanc noix de coco, deux saveurs qui vont bien ensemble. La quantité de chocolat peut paraître énorme comparée à la quantité de crème mais j’ai testé avec moins et la ganache est trop liquide pour être modelée, il faut donc mettre la dose ! Concernant le malibu, c’est un petit ajout qui permet de renforcer la saveur de la coco mais qui n’est bien évidemment pas du tout obligatoire si vous faites ces truffes pour des enfants, c’est juste un petit plus pour les adultes 😉

Temps : 20mn de préparation + une nuit de réfrigération
Conservation : plusieurs semaines dans une boite en métal hermétique au frigo
Pour environ 25 truffes

Ingrédients :

  • 100g de crème de coco
  • 300g de chocolat blanc
  • 30g de beurre mou
  • 2 cuillère à soupe de malibu (facultatif)
  • environ 30g de noix de coco râpée

Recette :

  • Dans une casserole, portez la crème de coco à ébullition et versez-la sur le chocolat blanc coupé en petits morceaux. Laissez reposer une trentaine de secondes puis mélangez pour homogénéiser la ganache. Si des morceaux de chocolat subsistent, passez-la au micro-ondes quelques secondes pour les faire fondre. Ajoutez ensuite le beurre coupé en petits morceaux et mélangez bien jusqu’à ce que la ganache soit homogène. Si elle ne l’est pas totalement, n’hésitez pas à passer un petit coup de mixeur plongeant. Filmez au contact et laissez reposer une nuit au réfrigérateur.
  • Le lendemain, versez la noix de coco râpée dans une assiette creuse. Prélevez une cuillère à café de ganache, roulez-la entre la paume de vos mains jusqu’à former une boule puis roulez-la dans la noix de coco. Recommencez jusqu’à épuisement de la ganache. Entreposez au frais jusqu’à dégustation

Panna cottas chocolat blanc, framboise, citron vert

Je vous avais déjà proposé il y a bientôt 2 ans une recette de panna cotta au coulis de framboises sur le blog. Comme j’avais à nouveau envie d’en déguster pour le dessert mais que je ne fais jamais deux fois la même recette, j’y ai apporté un petit twist. En effet, j’ai enlevé la vanille pour la substituer par du chocolat blanc encore plus gourmand et j’ai ajouté du citron vert dans le coulis pour casser l’apport de sucre du chocolat comme je l’avais fait dans mes Eton mess framboises/citron vert. Le mélange marche du tonnerre ! Les verrines sont ultra rafraîchissantes et même si on dirait qu’il y a peu de coulis à cause des étages, rassurez vous la framboise prend sans réserve sa place de reine dans ce dessert !

Temps : 20mn de préparation + 2x2h de refroidissement
Conservation : 3j au réfrigérateur (filmées au contact ou couvertes)
Pour 4 verrines

Ingrédients :

Pour le coulis framboises/citron vert :

  • 300g de framboises (fraîches ou surgelées)
  • 30g de sucre
  • le jus et le zeste d’un citron vert

Pour les panna cotta au chocolat blanc :

  • 2 x 1,5 feuille de gélatine (j’en ai mis plus que d’habitude pour être sure que le coulis ne transperce pas la panna cotta au centre mais ne vous en faites pas, elle reste très crémeuse!)
  • 2 x 250ml de crème liquide entière
  • 2 x 15g de sucre glace
  • 2 x 50g de chocolat blanc

Pour la décoration (facultatif) :

  • quelques framboises fraîches
  • quelques zestes de citron vert
  • des copeaux de chocolat blanc

Recette :

Pour le coulis framboises/citron vert :

  • Dans une casserole, faites chauffer les framboises, le sucre, le jus de citron et les zestes jusqu’à ce que les framboises s’écrasent facilement. Mixez jusqu’à obtenir un mélange homogène puis filtrez pour enlever tous les grains. Réservez.

Pour les panna cotta :

  • Déposez votre gélatine dans un grand bol d’eau froide 15mn avant de commencer.
  • Dans une casserole, portez 250mL de crème et 15g de sucre glace à ébullition en mélangeant régulièrement. Pendant ce temps, faites fondre 50g de chocolat blanc au micro-ondes. Quand la crème frémit, incorporez 1,5 feuille de gélatine essorée hors du feu puis versez en un peu sur le chocolat blanc. Quand le mélange crème/chocolat est homogène, ajoutez le reste de la crème et mélangez bien. Laissez la crème revenir à température ambiante puis répartissez-la dans 4 verrines. Entreposez au réfrigérateur 2h.
  • A l’issue des 2h, quand les crèmes sont bien prises, déposez 2 cuillères à soupe du coulis de framboises délicatement dans chaque verrine. Mettez les verrines au congélateur et pendant que le coulis prend au froid, procédez comme précédemment pour préparer un 2e étage de panna cotta. Laissez tiédir à température ambiante avant de la répartir sur le coulis pour ne pas qu’il fonde. Entreposez à nouveau 2h au réfrigérateur avant de répartir le reste de coulis de framboises par-dessus. Décorez à l’envie avec des framboises fraiches, des zestes de citron vert ou des copeaux de chocolat blanc.

Note :
– Vous pouvez bien évidemment faire des panna cottas traditionnelles avec un seul étage pour aller plus vite !

Pavlovas aux fraises de Jérémie Runel

J’ai toujours eu envie d’essayer de faire une pavlova. C’est un dessert tout en légèreté et en douceur avec la meringue et la chantilly mais qui a aussi énormément de fraicheur avec les fruits. C’est une façon parfaite de finir un repas l’été quand on a des invités car c’est aussi un dessert très joli. J’ai démarré cette recette de Jérémie Runel trouvée chez Mercotte bille en tête sans vraiment faire attention (ce qu’il ne faut en principe jamais faire en cuisine). Je ne me suis rendue compte que je faisais une ganache montée qu’au moment de la mettre au réfrigérateur. Oui oui oui… Ce n’est donc pas LA recette de pavlova traditionnelle que je voulais essayer au début. Elle n’en est pas moins très bonne car la ganache montée apporte autant de légèreté qu’une chantilly. Elle est néanmoins plus sucrée, chose que je crains beaucoup aujourd’hui à force de dessucrer mes gâteaux. Cela ne nous a tout de même pas empêchés de manger les deux extrêmement rapidement. Au final ma plus grosse déception est le visuel. Non seulement je n’ai pas réussi à avoir un rendu aussi beau que celui que je visualisais mais j’ai aussi écrasé ma meringue lorsque je l’ai déplacée pour la photo…

Temps : 10mn de préparation, 15mn d’infusion et une nuit au réfrigérateur pour la ganache montée ; 15mn de préparation et 3h de cuisson ; 20/30mn pour la finition
Conservation : 24h maximum au réfrigérateur
Pour 2 petites pavlovas (environ 6/8 personnes)

Ingrédients :

Pour la ganache montée :

  • 125 + 190g de crème fleurette (ou de crème liquide entière à défaut)
  • 15g de miel
  • 2 gousses de vanille
  • 130g de chocolat blanc pâtissier

Pour la meringue :

  • 60g de sucre glace
  • 60g de cassonade
  • 75g de blancs d’œuf (soit le blanc de deux gros œufs environ)
  • 20g de poudre d’amandes
  • un peu de vanille en poudre

Pour la finition :

  • 500g de fraises
  • un peu de sucre glace

Recette :

Pour la ganache montée (la veille) :

  • Dans une casserole, portez à ébullition 125g de crème fleurette avec le miel et les gousses de vanille fendues et grattées. Laissez infuser hors du feu à couvert pendant au moins 15mn. Chauffez de nouveau la crème et en parallèle faites fondre le chocolat blanc au bain-marie ou au micro-ondes. Quand la crème frémit, versez-la en 3 fois sur le chocolat blanc fondu en mélangeant bien entre chaque. Une fois la ganache homogène, ajoutez les 190g de crème restants et mélangez. Filmez au contact et entreposez au réfrigérateur une nuit.

Pour la meringue (la veille) :

  • Préchauffez le four à 75°. Mélangez le sucre glace tamisé et la cassonade dans un bol. Débutez en montant vos blancs d’œuf à vitesse lente et, quand ils commencent à mousser, ajoutez petit à petit les sucres en augmentant progressivement la vitesse. Laissez tourner le batteur 3/4mn à grande vitesse jusqu’à avoir une meringue ferme et brillante. Incorporez ensuite délicatement la poudre d’amandes et la vanille en poudre à l’aide d’une maryse.
  • Versez la meringue dans une poche munie d’une douille, lisse ou cannelée selon votre choix, et dressez 2 disques de 16/18cm sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé (la recette préconise des disques de 14/16cm mais comme vous pouvez le voir sur mes photos ci-dessous, mon centre était beaucoup trop haut par rapport aux côtés, j’ai donc eu du mal ensuite à pocher correctement ma ganache. Je pense donc que le résultat serait plus esthétique avec un disque de 18cm). Si vous voulez faire un pochage comme le mien, munissez vous d’une douille lisse et pochez des ronds en suivant le cercle extérieur de votre pavlova. A l’aide d’une cuillère, étalez-les un peu vers l’intérieur puis pochez le reste de la meringue au centre.

1652545011890

  • Enfournez pendant 3 heures. 
  • Conservez-les dans une boite hermétique jusqu’au lendemain.

Pour la finition (le jour J) :

  • 15mn avant de commencer votre dressage, déposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur. Une fois bien frais, sortez-les et versez la ganache à l’intérieur. Fouettez-la jusqu’à ce qu’elle ait la consistance d’une chantilly. Versez-la dans une poche à douilles, munie d’une douille lisse ou cannelée suivant le rendu final que vous recherchez, et pochez-la sur les pavlovas. Entreposez au réfrigérateur le temps de préparer les fraises afin qu’elle puisse raffermir un peu.
  • Lavez et séchez les fraises puis coupez les en deux. Poudrez-les légèrement de sucre glace pour les faire briller et déposez-les joliment sur les pavlovas. Entreposez au réfrigérateur jusqu’à dégustation.

Hot cross buns au chocolat

Je vous avais déjà proposé l’année dernière à la même époque cette spécialité de Pâques anglaise de petits pains sucrés aux épices. Eh bien je récidive cette année. Contrairement à ce que j’avais prévu initialement, je ne les ai pas parfumés avec de l’orange mais avec du chocolat (beaucoup de chocolat). C’est bien simple, je n’ai pas su résister à cette version de Délice d’orient. J’ai été séduite par l’idée de remplacer les croisillons en pâte par du chocolat blanc encore plus gourmand. D’autant plus qu’on le sait tous : Pâques et chocolat font toujours bon ménage !

Temps : 45mn de préparation, 2h de pousse et 30mn de cuisson
Conservation : 4/5j à température ambiante dans une boite hermétique (ou le plat recouvert de papier alu)
Pour 10 petits pains

Ingrédients :

Pour les petits pains :

  • 215ml de lait entier + un peu pour dorer
  • 11g de levure fraîche de boulanger
  • 315g de farine T55
  • 25g de cacao en poudre non sucré
  • 50g de sucre
  • 30g d’œuf
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 0,5 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 0,25 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 0,25 cuillère à café de quatre épices
  • 50g de beurre mou
  • 100g de pépites de chocolat

Pour le glaçage et les croisillons :

  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 30g de chocolat blanc

Recette :

  • Chauffez très légèrement le lait pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt). Versez-le dans la cuve de votre robot. Emiettez la levure dedans, laissez reposer 10mn et mélanger. Ajoutez la farine, le cacao, le sucre, l’œuf et les épices et pétrissez la pâte à l’aide du crochet pendant 10mn jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène. Ajoutez alors le beurre mou coupé en petits morceaux et continuez de pétrir jusqu’à ce qu’il soit totalement incorporé et que la pâte se décolle des parois. Ajoutez les pépites de chocolat et pétrissez quelques secondes pour bien les répartir. 
  • Couvrez la cuve d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30°). Dégazez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et partagez-la en 10 pâtons de 80g environ. Façonnez-les en boules et déposez-les dans un plat rond de 20cm de diamètre légèrement beurré. Laissez de nouveau lever la pâte pendant 1h dans un endroit chaud, à couvert.
  • Préchauffez le four à 180°. Dorez vos buns avec un peu de lait à l’aide d’un pinceau et enfournez 30mn environ, jusqu’à ce que ce que les pains soient légèrement colorés. A la sortie du four, passez le miel quelques secondes au micro-ondes pour le liquéfier puis badigeonnez-en les buns à l’aide d’un pinceau. Faites fondre le chocolat blanc au micro-ondes ou au bain-marie. Attention c’est un chocolat très capricieux, il ne faut pas le faire fondre à trop haute température sinon il va sécher ou brûler. Personnellement, je le sors très régulièrement du micro-ondes et je mélange à chaque fois. Il est souvent prêt avant même que visuellement on ait l’impression qu’il ait commencé de fondre contrairement au chocolat noir. Versez-le dans une petite poche à douilles avec une fine ouverture (ou un crayon pâtissier pour dessiner) et tracez des croisillons sur les pains. Servez tiède.

Note :
– Vous pouvez remplacer les épices par 1 cuillère à café d’épices à pain d’épices.

Cookies cranberries, noix de macadamia et pépites de chocolat blanc

Après de multiples essais, voici la recette de cookies aux cranberries, noix de macadamia et chocolat blanc qui a su répondre à mes attentes. Même s’ils étaient tous bons (plus ou moins impossible que ce ne soit pas le cas avec des cookies), je me suis essayée à plusieurs recettes car je savais ce que je voulais : des cookies bien épais et super moelleux. Je ne voulais pas qu’ils s’étalent trop à la cuisson et qu’ils soient trop croustillants. Au final, je suis retombée comme toujours sur ma recette fétiche et je n’ai plus eu besoin que d’équilibrer les 3 saveurs pour que le chocolat blanc ne les rende pas trop sucrés. Si contrairement à moi vous préférez vos cookies plus croustillants, il vous suffira d’augmenter la quantité de beurre et de sucre et de diminuer celle de farine (comptez 110g de beurre et 130g de sucre pour 160g de farine environ en conservant le reste des ingrédients dans les proportions de cette recette). Vous pouvez aussi faire un panachage de sucres (2/3 cassonade et 1/3 sucre blanc) mais personnellement je préfère entièrement sucre roux.

Temps : 10mn de préparation + 12mn de cuisson
Conservation : environ une semaine dans une boite en métal hermétique
Pour environ 10 gros cookies

Ingrédients :

  • 80g de beurre mou
  • 100g de cassonade
  • 1 gros œuf
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 180g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 75g de pépites de chocolat blanc
  • 75g de cranberries séchées
  • 50g de noix de macadamia

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Travaillez le beurre mou avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange soit crémeux et homogène. Incorporez l’œuf et la vanille puis ajoutez la farine, la levure et le sel. Une fois la pâte homogène, ajoutez le chocolat blanc, les cranberries et les noix de macadamia grossièrement hachées et mélangez bien. N’hésitez pas à travailler la pâte à la main.
  • Chemisez des plaques de cuisson de papier sulfurisé ou de silpat puis, à l’aide d’une cuillère à glace, déposez des tas de pâte en les espaçant de 7/8cm environ. Enfournez 12/13mn jusqu’à ce que vos cookies soient légèrement colorés sur les côtés puis laissez-les refroidir 5 minutes sur la plaque avant de les sur une grille jusqu’à refroidissement complet.

Bûche roulée framboises/chocolat blanc

Mieux vaut tard que jamais, voici ma première recette de bûche 2021. Cette année j’ai décidé de vous proposer une bûche roulée traditionnelle et une bûche plus moderne pour satisfaire le plus grand nombre. Au niveau des saveurs, je suis restée sur quelque chose de très simple et basique : framboises et chocolat blanc. Simple est le maître mot de Noël cette année ! Au final, j’ai obtenu une bûche toute en rondeur et en moelleux. Les framboises apportent une petite pointe de fraicheur et d’acidulé à cette ganache aérienne. De quoi plaire au plus grand monde ! Niveau réalisation, je sais que le temps nécessaire parait énorme mais rassurez vous, il y a beaucoup de temps de repos. Il vous faudra en principe moins d’1h de travail effectif pour venir à bout de ce dessert 😉

Temps : 10mn de préparation, 1h d’infusion et 4h de refroidissement pour la ganache montée ; 15mn de préparation, 10mn de cuisson et 30mn de repos pour le biscuit roulé ; 25mn pour le montage
Conservation : 48h au frigo
Pour une bûche (une douzaine de parts)

Ingrédients :

Pour la ganache montée au chocolat blanc :

  • 150 + 150g de crème liquide entière
  • 1 gousse de vanille
  • 250g de chocolat blanc

Pour le biscuit roulé

  • 4 œufs
  • 80 g de sucre + un peu pour le linge
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 40g de farine
  • 30g de maïzena
  • 30g de fécule de pomme de terre
  • une pincée de sel

Pour le montage :

  • 75mL de coulis de framboises (il faut compter le double de poids si vous le faites maison)
  • 300g de framboises fraîches ou décongelées

Recette :

Pour la ganache montée au chocolat blanc :

  • Dans une casserole, portez 150g de crème et la gousse de vanille fendue et grattée à ébullition en mélangeant régulièrement. Laissez infuser 1h hors du feu à couvert. Retirez la gousse de vanille. Portez à nouveau la crème à ébullition et versez-la sur le chocolat blanc coupé en morceaux en une fois. Laissez reposer 2/3mn puis mélangez bien pour émulsionner et que la ganache soit homogène. S’il reste quelques morceaux non fondus, passez la ganache quelques secondes au micro-ondes. Incorporez les 150g de crème restants, mélangez et filmez au contact. Entreposez au réfrigérateur minimum 4h.

Pour le biscuit roulé :

  • 1h avant de monter la ganache, passez à la préparation du biscuit roulé. Préchauffez le four à 165°C. Séparez les blancs des jaunes. Battez les jaunes avec les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez les poudres tamisées. Dans un second cul de poule, montez les blancs d’œuf en neige avec la pincée de sel. Incorporez délicatement les blancs au premier mélange en faisant attention de ne pas les casser. La pâte est prête quand elle fait le ruban.
  • Beurrez une plaque de cuisson et tapissez-la de papier sulfurisé. Versez la pâte dessus en faisant attention à ce qu’elle soit répartie de façon homogène. Enfournez 12mn : le biscuit doit être légèrement coloré.
  • Pendant ce temps, prenez un linge propre et humidifiez-le (il ne doit pas être trempé mais doit être intégralement mouillé). Étalez-le sur votre surface de travail et saupoudrez-le de sucre. Une fois le gâteau cuit, démoulez-le en retournant la plaque sur le linge, débarrassez la plaque puis décollez immédiatement le papier sulfurisé du biscuit génoise (attention de ne pas vous brûler). Repliez un côté du linge sur le biscuit génoise (où vous démarrerez le roulage) et roulez la bûche dans le sens de la longueur. Laissez refroidir 30Mn comme ça. (Cette étape permet à la bûche de s’assouplir et de ne pas casser lorsque vous la roulerez plus tard). Profitez-en pour mettre votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur.

Pour le montage :

  • Déroulez et décollez votre biscuit génoise délicatement du linge et imbibez-le avec le coulis de framboises à l’aide d’un pinceau.
  • Versez la ganache dans votre cul de poule et fouettez-la jusqu’à ce qu’elle ait la consistance d’une chantilly. Étalez-en un peu plus d’un tiers sur votre biscuit roulé en vous arrêtant un peu avant le bord extérieur car la garniture va ressortir lorsque vous roulerez votre bûche. Répartissez les framboises sur la ganache en les enfonçant  bien. Roulez votre bûche en essayant de serrer assez pour qu’elle se tienne mais pas trop pour ne pas que la ganache ressorte. Parez-la (coupez les deux extrémités) puis coupez une autre part et déposez-la sur la bûche. Déposez cette dernière sur son assiette de présentation. A l’aide d’une spatule ou d’un couteau, étalez le reste de la ganache montée sur le biscuit roulé. Dessinez des striures à l’aide d’une fourchette et décorez à votre convenance (j’ai déposé quelques framboises supplémentaires et saupoudré d’un peu de sucre glace). Conservez au frigo jusqu’au moment de servir.

Note :
– Vous pouvez utiliser exclusivement de la farine dans le biscuit roulé mais il sera moins moelleux.

 

Truffes momies beurre de cacahuètes et chocolat blanc

     Voilà la deuxième recette que je vous propose pour Halloween. Je l’ai trouvée sur le blog de Geek & balsamique. Ces truffes sont divines. Je n’avais jamais mangé de beurre de cacahuètes avant et j’aurais peut-être du m’abstenir parce que c’est totalement addictif. Une fois que vous serez tombés dans ces truffes, vous n’en ressortirez pas le nez avant de les avoir toutes dévorées. Que dire sinon qu’elles sont sûrement diaboliques ;).

.

20161016_174656

.

Temps : 20mn de préparation + 45mn de réfrigération

Conservation : plusieurs semaines au frigo

Pour une vingtaine de truffes

.

Ingrédients :

  • 1 càs de beurre mou
  • 115g de beurre de cacahuètes
  • 50g de cassonade
  • 35g de farine
  • 1 càs de lait
  • quelques gouttes d’extrait de vanille
  • 150g de chocolat blanc
  • 1 carré de chocolat noir

.

20161016_174635

.

Recette :

  • Mélangez le beurre mou et le beurre de cacahuètes. Ajoutez le sucre, le lait, l’extrait de vanille et la farine en remuant entre chaque ingrédient. Prenez une cuillère à café de pâte et faites-en une boule. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Placez les truffes sur un plat recouvert de papier sulfurisé et mettez celui-ci au frigo une quinzaine de minutes.
  • Faîtes fondre le chocolat blanc au bain-marie. Trempez-y les truffes pour qu’elles soient entièrement recouvertes de chocolat. Placez de nouveau les momies au frigo pendant 15mn. A l’aide d’un stylo pâtissier, d’une poche à douille ou d’une fourchette et du reste de chocolat blanc, dessinez des bandages sur vos momies. Faites fondre un carré de chocolat noir et faites leurs des yeux. Remettez-les encore une fois au frigo jusqu’à dégustation.

Enucléation oculaire : panna cotta spéciale Halloween

     50 JOURS !!!! 50 JOURS QUE JE N’AI RIEN POSTE ICI ! SHAME SHAME SHAME (pour citer une série bien connue !). J’ai loupé plein de choses : la rentrée, octobre rose et j’en passe. Mais je reviens en force pour une fête que j’adore : Halloween. Je ne l’ai jamais fêtée quand j’étais petite mais je trouve le concept génial, surtout en cuisine. C’est bien le seul moment où on est ultra fier quand les gens autour poussent un gros « yeeeurk » quand on amène un plat à table et c’est assez jouissif niark niark niark !

     Je vous propose comme première recette cette année une panna cotta coco/chocolat blanc/kiwi avec son coulis de fruits rouges trouvée sur le site de Cuisine addict (j’ai juste un peu modifié les proportions pour finir ma brique de crème de coco) D’habitude les recettes d’Halloween sont alléchantes (enfin plutôt visuellement dégoutantes je devrais dire !!!), mais le goût est décevant. Ici je redoutais un peu l’association mais au final c’est une tuerie ! Le kiwi et le coulis contrastent bien avec le sucré de la panna cotta donc le tout se marie vraiment bien. Je vous conseille donc de dégouter vos invités cette année avec ce terrible dessert.

.

20161016_151028

.

Temps : 25mn de préparation + 3h de congélation + 2h de réfrigération

Conservation : quelques jours au réfrigérateur

Pour 6 panna cottas

Ingrédients :

  • 200mL de crème de coco
  • 130mL de crème liquide entière
  • 4g de gélatine (soit 2 feuilles de 2g)
  • 100g de chocolat blanc
  • 1 kiwi
  • colorant alimentaire noir
  • coulis de fruits rouges (framboises surgelées pour moi)

.

20161016_151105

.

Recette:

  • Faites ramollir les feuilles de gélatine 15mn  dans un bol d’eau froide.
  • Faites bouillir la crème de coco et la crème liquide puis ajoutez-y la la gélatine hors du feu. Mélangez jusqu’à dissolution complète. Versez sur le chocolat blanc, laissez le fondre et mélangez jusqu’à ce que la préparation soit homogène.
  • Coupez le kiwi en fines tranches que vous pouvez emporte-piècer si le tour n’est pas lisse. Déposez chaque tranche dans une demi-sphère en silicone puis versez la panna cotta par dessus. Laissez refroidir à température ambiante puis reposer au moins 3h au congélateur.
  • Démoulez les panna cottas sur des assiettes individuelles et mettez les au réfrigérateur au moins 2H pour qu’elles décongèlent. Au moment de servir, mettez un peu de coulis dans chaque assiette (si vous voulez faire votre coulis, faites chauffer des framboises (congelées ou pas) dans une casserole et une fois celles-ci cuites passez-les au chinois) et colorez le centre de vos kiwis avec du colorant noir (si comme moi votre colorant est du colorant en poudre, mélangez-le avec un peu de crème, de lait ou d’eau). Prenez un couteau à lame fine, trempez le dans le coulis et faites des traces verticales  superficielles sur les côtés des panna cottas pour plus de réalisme.