Berryoska

     Cela faisait un petit moment que je ne vous avais pas proposé de cocktail donc hop hop hop on reprend, avec une boisson moins connue que les précédentes cette fois-ci. Elle se réalise sur une base de fruits rouges donc sera parfaite pour l’été ! A vos glaçons !!!
(Par contre quand je vois mes photos, je me dis qu’il me faut de nouveaux verres à cocktails : les long drink servis dans des mason jars, ce n’est vraiment pas l’idéal T-T)

.

IMG_20200617_133208__01

.

Temps : 5mn de préparation
Pour 1 cocktail (long drink)

.

Ingrédients :

  • 20g de fruits rouges (que vous pouvez remplacer par du coulis ou la préparation aux fruits de Monin qui est godtiers pour les cocktails) + un peu pour la déco
  • 1.5cL de jus de citron vert (soit le jus de 1/2 citron environ)
  • des glaçons
  • 5cL de vodka
  • 1.5cL de sirop de sucre (à enlever si vous utiliser une préparation sucrée à la place des fruits rouges)
  • 5cL d’eau gazeuse

.

Recette :

  • Dans un verre à long drink, versez puis écrasez les fruits rouges à l’aide d’un pilon. Ajoutez le jus de citron. Remplissez le verre de glaçons puis versez la vodka, le sirop de sucre et l’eau gazeuse. Mélangez, décorez avec des fruits rouges et servez immédiatement !

Eclairs mousseline vanille et brunoise de mangue

     Après mes choux au chocolat, j’ai rapidement eu envie de retenter l’expérience, sous forme d’éclair cette fois et avec une garniture plus légère et fruitée. J’ai donc gardé la recette de choux et de craquelin de Christophe Michalak pour les éclairs et je les ai fourrés avec une brunoise de mangue au citron vert surmontée d’une mousseline vanille dont j’ai piqué la recette à Il était une fois la pâtisserie. Un délice qui se dévore vraiment tout seul grâce à la légèreté de sa garniture !

.

IMG_20200530_125139__02

.

Temps : 20mn de préparation + 1h d’infusion pour la mousseline ; 5mn pour la brunoise ; 5mn pour le craquelin ; 25mn de préparation + 35/40mn de cuisson pour les éclairs ; 10mn pour le montage
Conservation : 24/48h max au frigo (la mousseline se conserve très mal)
Pour 8 éclairs

.

Ingrédients :

Pour la mousseline vanille :

  • 250mL de lait entier
  • 1 gousse de vanille
  • 50g de jaune d’œuf (environ 2 jaunes et demi)
  • 50g de sucre en poudre
  • 25g de maïzena
  • 10g de farine
  • 25g + 100g de beurre mou coupés en morceaux

.

Pour la brunoise  de mangue :

  • 1 mangue bien mûre
  • 1 citron vert

.

Pour le craquelin (optionnel) :

  • 50g de beurre mou
  • 60g de cassonade
  • 60g de farine

.

Pour les éclairs :

  • 45g de lait
  • 45g d’eau
  • 2g de sel
  • 2g de sucre semoule
  • 40g de beurre
  • 50g de farine
  • 90g d’œuf (2 œufs environ)

.

.

Recette :

Pour la mousseline vanille :

  • Dans une casserole, portez le lait et la gousse de vanille fendue et grattée à ébullition puis laissez infuser une heure hors du feu. Vous pouvez laisser la crème infuser moins longtemps mais son goût de vanille sera peu prononcé.
  • Une fois le lait infusé, battez les jaunes avec le sucre dans un cul de poule. Incorporez ensuite la maïzena et la farine tamisées. Filtrez le lait puis versez-le sur le mélange précédent petit à petit, sans cesser de remuer. Transvasez la crème dans une casserole puis chauffez à feu moyen jusqu’à ce que la crème épaississe. Incorporez les 25g de beurre coupé en petits morceaux. Transvasez dans un autre récipient, filmez au contact et laissez refroidir complétement à température ambiante (vous pouvez préparer le craquelin et les choux pendant ce temps).
  • Une fois que la crème est revenue à température ambiante, à l’aide du robot muni du fouet, fouettez-la quelques secondes pour l’assouplir puis incorporez ensuite les 100g de beurre restants, coupés en morceaux, petit à petit, à vitesse moyenne. Quand l’intégralité du beurre est incorporé, continuez de fouetter quelques minutes jusqu’à ce que la crème monte bien et soit légère. Réservez au frigo.

.

Pour la brunoise de mangue :

  • Épluchez la mangue et coupez la en brunoise. Ajoutez le zeste et le jus du citron vert et mélangez bien. Réservez au frigo.

.

Pour le craquelin :

  • Travaillez tous les ingrédients ensemble jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Étalez la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé jusqu’à obtenir une épaisseur d’un millimètre : on doit voir les grains de sucre apparaitre en transparence lorsque l’on regarde la pâte face à une source de lumière. Réservez au congélateur sur une surface bien plane.

.

Pour les éclairs :

  • Préchauffez votre four à 220°. Dans une casserole, faîtes chauffer l’eau, le lait, le sucre, le sel et le beurre ensemble. Une fois le beurre totalement fondu, portez le mélange à ébullition. Hors du feu, ajoutez la farine en une fois et mélangez jusqu’à obtenir un pâton homogène. Desséchez alors la pâte : remettez-la sur le feu et travaillez-la avec une cuillère en bois jusqu’à ce qu’elle se décroche des bords de la casserole et qu’une fine pellicule se forme au fond de celle-ci (sur de petites quantités, cette étape peut se faire en seulement quelques secondes, c’est normal car il y a alors très peu d’humidité). Transvasez la pâte dans un saladier et incorporez environ 3/4 des œufs en mélangeant régulièrement. Il faudra alors être vigilant et incorporez le reste petit à petit en vérifiant la consistance de la pâte à chou régulièrement. Pour cela, faites une fente dans la pâte à l’aide d’une spatule : si la pâte reste droite il faut ajouter de l’œuf, si elle se referme progressivement c’est parfait, si elle se referme vite vous avez ajouté trop d’œuf. Une fois que la consistance de votre pâte à chou est bonne, transvasez-la immédiatement dans une poche à douille munie d’une douille cannelée de 2cm de large.
  • Dressez 8 éclairs de 11cm de long en quinconce sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé (le silpat est à éviter). Pour un joli pochage, maintenez une pression régulière et prenez votre temps pour avoir une belle largeur. Personnellement je trace des traits de 11cm au crayon de papier sur le côté opposé de celui sur lequel je poche pour avoir une belle régularité et une main plus sûre pendant le pochage.
  • Sortez votre craquelin du congélateur et détaillez-y 8 rectangles de 11cm de long sur 2.5cm de large. Déposez ces derniers bien au centre de vos éclairs en appuyant légèrement. Il vous restera du craquelin. Vous pouvez le conserver au congélateur 3 mois. Il suffira alors de le retravailler pour pouvoir le ré-étaler. Si vous ne désirez pas faire de craquelin, badigeonnez vos éclairs de lait ou de jaune d’œuf avec une pincée de sel : il faut TOUJOURS un élément pour emprisonner l’air dans vos éclairs, sinon ils ne gonfleront pas.
  • Enfournez dans votre four préchauffé et éteignez-le immédiatement. Laissez vos éclairs ainsi pendant 15mn dans le four éteint puis rallumez ce dernier sur 170° et prolongez la cuisson pour 20/25mn : vos éclairs doivent être légers et bien dorés. Si vos éclairs retombent, c’est qu’ils ne sont pas assez cuits, tout simplement. N’ouvrez jamais la porte pendant la cuisson. Laissez refroidir vos éclairs sur une grille.

.

Pour le montage :

  • Coupez vos éclairs en deux en essayant de laisser une certaine hauteur à la base des éclairs. Répartissez la brunoise de mangue dans les moitiés inférieures des éclairs, en faisant bien attention à ne pas prendre le jus de citron avec (cela détremperait la pâte à chou). Fouettez un peu la mousseline pour lui redonner sa souplesse et transvasez-la dans une poche à douille munie d’une large douille cannelée. Pochez-la dans les éclairs, sur la brunoise. (Personnellement j’ai poché en faisant des petits cercles comme ici.) Posez le chapeau de chaque éclair sur sa base et servez immédiatement.

Mojito

     Comme vous aviez sûrement réussi à le deviner au vu de tous les cocktails à base de citron vert que j’ai pu concocter et de mon amour de la menthe, le mojito est l’un de mes cocktails préférés et de loin ! Je pourrais en boire des litres je pense tellement je trouve ça bon et désaltérant ! En voici donc la recette pour pouvoir profiter de ce délice tout l’été ;). (En tout cas je ne vous cache pas que j’ai hâte de pouvoir déménager pour vous offrir des photos qui donneront bien plus envie de vacances que celles que je peux faire actuellement ! Un mojito est supposé donner envie de voyager et celui-là est autant confiné que moi :p)

.

IMG_20200527_165029__01

.

Temps : 5mn de préparation
Pour 1 cocktail (long drink)

.

Ingrédients :

  • 10 feuilles de menthe lavées
  • 1 cuillère à soupe de cassonade
  • 1 citron vert lavé (et bio de préférence)
  • 4cL de rhum
  • des glaçons ou de la glace pilée
  • 5cL d’eau gazeuse

.

Recette :

  • Dans un verre à long drink (le mason jar sur la photo est une double dose), déposez les feuilles de menthe et la cassonade. A l’aide d’un pilon, écrasez délicatement. Coupez le citron vert en 8, ajoutez-le au fond du verre puis pilez à nouveau. Versez le rhum. Remplissez le verre jusqu’à mi-hauteur de glaçons ou de glace pilée puis versez l’eau gazeuse. Mélangez, ajoutez un brin de menthe fraiche et servez.

 

  • Conseil : Le mojito est parfait une fois le sucre fondu, sinon il peut paraître un peu trop acide. Il sera ainsi meilleur au bout d’une dizaine de minutes et sera toujours frais grâce aux nombreux glaçons. Je vous conseille donc de ne pas le déguster immédiatement. Si vous ne désirez pas attendre, vous pouvez remplacer la cassonade par 1.5cL de sirop de sucre de canne mais je trouve personnellement le cocktail moins bon comme cela.

(Frozen) Daiquiri

     Nouvelle semaine, nouveau cocktail ! Il faut dire que le beau temps donne envie de siroter des boissons rafraichissantes ! Je vous propose donc deux versions d’un même cocktail : le daiquiri, dans sa version standard et sa version frozen. Un délice 🙂

.

IMG_20200516_185101__01

.

Temps : 5mn de préparation
Pour 1 cocktail (short drink)

.

Ingrédients :

  • 4 cL de rhum
  • 2 cL de jus de citron vert (soit le jus d’1 petit citron vert environ)
  • 2,5 cL de sirop de sucre de canne
  • 4 ou 5 glaçons (plus pour la version standard)

.

Recette :

  • Pour un frozen daiquiri : Mixez tous les ingrédients ensemble jusqu’à ce que les glaçons soient complétement pilés puis versez dans un verre à cocktail.
  • Pour un daiquiri normal : Remplissez votre shaker de glaçons puis versez-y tous les ingrédients. Frappez 30s environ puis versez dans un verre à cocktail à travers une passoire à cocktail pour retenir les glaçons.

Cointreau Fizz

     Nouveau jour, nouvelle recette. Un cocktail cette fois-ci ! C’est vraiment quelque chose que j’adore faire, un milieu dans lequel il n’y a pas de limite à l’imagination et aux possibilités. Seul problème : pour diversifier, il faut beaucoup d’alcools différents et l’alcool coûte cher. Avec le prix de mes courses qui a déjà pris 25% depuis le début du confinement, en me cantonnant pourtant à des basiques, impossible d’acheter de nouvelles bouteilles pour faire des tests. Ma CB grince un peu des dents :p. Du coup, j’ai réutilisé l’alcool que j’avais acheté pour mon cosmo et je suis partie sur un cocktail bien plus « léger » : le cointreau fizz, qui est uniquement composé de Cointreau, de citron vert et d’eau gazeuse. Rien de plus simple et basique. Et c’est délicieux. Il s’agit probablement d’un des cocktails les plus rafraichissants que j’ai pu goûter dans ma vie. On ne sent quasiment pas l’alcool. Il sera parfait pour cet été ! Ne vous y trompez pas par contre, mon verre fait 1/2 dose, il s’agit d’un long drink donc il vous faudra un grand verre pour cette fois 😉

.

IMG_20200508_163520__01

.

Temps : 5mn de préparation
Pour 1 cocktail (long drink)

.

Ingrédients :

  • des glaçons
  • 5cl de Cointreau
  • 2cl de citron vert (soit 1 citron vert environ)
  • 10cL d’eau gazeuse

.

IMG_20200508_163456__01

.

Recette :

  • Remplissez le verre de glaçons. Versez-y le Cointreau puis le jus de citron et enfin l’eau pétillante. A déguster immédiatement pour faire le plein de fraicheur !

 

Cosmopolitan

     Je ne suis pas forcément très alcool mais j’ai toujours adoré faire (et boire) des cocktails. Ça faisait un moment que mon beau-frère m’avait offert le nécessaire pour m’y mettre sérieusement mais je n’avais jamais pris le temps jusqu’à présent. C’est chose faite désormais avec le confinement qui m’a permis de faire plein de tests ! Et même si mon cocktail préféré est le mojito, j’ai voulu me faire la main sur ce cocktail signature de Sex & the city : le Cosmopolitan. Il existe autant de recettes de cocktail qu’il y a sûrement de barman car même si les ingrédients sont fixés, les quantités ne le sont pas. Je me suis donc orientée vers un cosmo plutôt citronné et dans lequel la vodka ne prendrait pas trop le pas sur le cointreau afin qu’il colle parfaitement à mes goûts. N’hésitez pas à adapter les quantités pour que ce soit le cas pour vous aussi 😀

.

IMG_20200323_171224__01

.

Temps : 5mn de préparation
Pour 1 cocktail

.

Ingrédients :

  • 2cL de Cointreau
  • 2.5cL de vodka
  • 1.5cL de jus de citron vert (soit le jus d’1 petit citron vert environ)
  • 1cL de jus de cranberry
  • des glaçons.

.

Recette :

  • Remplissez votre shaker de glaçons puis versez-y tous les ingrédients. Frappez 30s environ puis versez dans un verre à cocktail à travers une passoire à cocktail pour retenir les glaçons.

Bûche tout framboise (avec un twist de citron vert)

     La voici enfin, ma « vraie » bûche 2019 (un peu en retard puisqu’on a fêté Noël seulement aujourd’hui dans ma famille). Il s’agit d’une bûche issue de la flemme (pour une fois je n’étais vraiment pas motivée pour faire le dessert) et qui s’est révélée au final délicieuse ! Probablement une des meilleures que j’ai jamais faite. Elle est composée de deux biscuits dacquoise amande, d’un croustillant au chocolat blanc, d’un insert confit de framboises aux zestes de citron vert (histoire de donner du peps à la recette) et d’une mousse framboise ! Pour la mousse je me suis basée sur la recette d’une de mes anciennes bûches que j’ai désucrée et allégée en gélatine pour la rendre plus mousseuse. Elle était vraiment meilleure comme ça ! J’ai également enlevé du sucre de la recette de base de mes inserts fruités. Le résultat n’en a été que plus intense en bouche. Je suis super heureuse ! Si vous désirez glacer votre bûche, je vous renvoie vers cette recette (n’oubliez pas de multiplier les proportions du glaçage rouge par deux). Et concernant l’insert, il sera parfait à la découpe si vous respectez bien le temps de décongélation au réfrigérateur (sur ma photo il parait un peu liquide car la part était coupée depuis un moment) : moins il sera encore congelé et plus il se transformera en coeur coulant donc soyez bien attentifs ! Si vous voulez éviter cela, vous pouvez ajouter une feuille de gélatine à votre préparation au moment de l’ébullition par prudence.

.

IMG_20191229_121840__01

.

Temps :
Pour l’insert : 5mn de préparation + 4h de congélation
Pour la dacquoise :  10mn de préparation + 15mn de repos  + 15/20mn de cuisson
Pour le croustillant : 5mn de préparation
Pour la mousse : 20mn de préparation
Pour la bûche : 12h de congélation
Conservation : aucune (mais peut-être préparée 48h à l’avance si laissée au congélateur)
Pour 1 bûche 10/12 personnes

.

Ingrédients :

Pour l’insert :

  • 360g de coulis de framboise
  • 5g de pectine
  • 15g de confisuc
  • 10g de sucre
  • le zeste d’un citron vert

.

Pour la dacquoise :

  • 85g de sucre glace + un peu pour poudrer
  • 85g de poudre d’amandes
  • 2 blancs d’oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 20g de sucre

.

Pour le croustillant :

  • 35g de crêpes dentelles
  • 65g de chocolat blanc :

.

Pour la mousse framboise (il en restera) :

  • 300g de coulis de framboises
  • 300g de crème liquide entière
  • 50 + 25g de sucre
  • 6g de gélatine

.

IMG_20191229_162300__01

.

Recette :

Pour l’insert framboise/citron vert :

  • Dans une casserole, mélangez puis faîtes chauffer le coulis, la pectine, le confisuc, le sucre et le zeste de citron vert. Sans cesser de remuer, portez à ébullition pendant 5mn. Laissez un peu refroidir puis versez dans votre moule à insert. Couvrez de film alimentaire et placez au congélateur.

.

Pour la dacquoise :

  • Tamisez la poudre d’amande et le sucre glace et mélangez-les. Montez les blancs en neige avec une pincée de sel. Quand les fouets commencent de laisser des traces, ajoutez le sucre semoule et fouettez jusqu’à ce que les blancs soient fermes. Incorporez-y délicatement les poudres.
  • Tapissez une plaque de cuisson de papier sulfurisé. Dressez une bande de 15x35cm. Saupoudrez d’un peu de sucre glace et laissez crouter 15 mn. Préchauffez le four à 160°. Re-saupoudrez légèrement de sucre glace et enfournez de 15 à 20 minutes. La dacquoise doit être légèrement dorée. Laissez refroidir sur une grille puis détaillez une bande de 30x8cm et une de 30×4 cm.

.

Pour le croustillant :

  • Faîtes fondre le chocolat blanc au bain-marie. Pendant ce temps émiéttez les gavottes. Mélangez les deux puis étalez une couche pas trop épaisse directement sur la grosse bande de dacquoise. Laissez figer au frigo.

.

Pour la mousse framboise :

  • Mettez les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide et disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur 15mn avant de commencer.
  • Dans une casserole, chauffez le coulis de framboises avec 50g de sucre. Une fois le coulis à frémissement, ajoutez la gélatine essorée. Mélangez et laissez refroidir jusqu’à ce que le coulis soit tiède voire froid.
  • Sortez le cul de poule et les fouets du congélateur. Versez la crème dans le cul de poule et montez la crème en crème fouettée. Une fois que la crème fouettée est ferme, incorporez les 25g de sucre restants en 3 fois. Incorporez-en une première cuillère au coulis en fouettant vigoureusement puis le reste délicatement avec une maryse.

.

Pour le montage :

  • Si vous disposez d’un tapis déco en silicone comme moi, remplissez le décor de mousse framboise et lissez bien à l’aide d’une spatule puis déposez-le dans la gouttière à bûche. Sinon, garnissez votre gouttière à bûche de rhodoid (facultatif mais le démoulage sera bien plus facile). Versez une partie de la mousse. Démoulez l’insert et déposez-le sur la mousse, côté arrondi en dessous. Appuyez légèrement. Versez une fine couche de mousse puis déposez la petite bande de dacquoise. Versez le reste de mousse puis déposez la dacquoise surmontée de croustillant, le croustillant contre la mousse. Placez la bûche recouverte de film alimentaire une nuit au congélateur (ou plus. Vous pouvez ainsi préparer la bûche plusieurs jours en avance et ne procéder au glaçage que le jour même si vous décidez d’en faire un). Sortez la gouttière à bûche du congélateur 4h avant de servir, démoulez puis réservez au réfrigérateur jusqu’à dégustation.

Detox water menthe/citron vert

     Malgré le fait que le temps ne soit toujours pas plus clément, j’ai décidé de continuer sur un peu de fraicheur. Il s’agit ici d’une astuce minute, plus que d’une recette soyons honnêtes (de simples proportions pour vous aiguiller en somme), afin de parfumer les tonnes d’eau que vous serez amenés à boire cet été. Je pense que je vous en proposerai plusieurs dans les prochains mois car j’adore le concept simple mais efficace qui donne l’impression de se faire plaisir sans culpabiliser (un peu comme les nice cream). Parce que oui, la recette est dépourvue de sucre afin de ne pas nuire à la bonne tenue de vos maillots (ne vous inquiétez pas, pour ça j’aurai bientôt des recettes de glace à vous proposer ;)). Je suis quand même consciente que l’acidité du citron vert peut ne pas plaire à tout le monde. Vous pouvez ainsi vous permettre de glisser une cuillère à café dans la bouteille afin d’adapter cette boisson à vos gouts évidemment (le côté detox passera en retrait évidemment mais le goût reste sympa).

.

IMG_20190612_185316__01__01

.

Temps : 5mn de préparation + quelques heures de refroidissement
Conservation : quelques jours au frigo
Pour 1L d’eau aromatisée

.

Ingrédients :

  • 1 litre d’eau
  • 1 citron vert non traité
  • 20g de branches de menthe fraiche

.

Recette :

  • Lavez le citron et la menthe. Coupez le citron vert en tranches de quelques millimètres d’épaisseur. Glissez-le citron avec la menthe dans une bouteille d’un litre (essayez d’en choisir une avec un goulot plutôt large car vous devrez non seulement mettre les ingrédients ce qui s’avère facile mais surtout les enlever ce qui s’avère bien plus dur…). Ajoutez un peu de sucre si vous le désirez. Remplissez la bouteille avec de l’eau et laissez refroidir au frigo quelques heures a minima (une nuit reste le must) afin que le parfum se développe.
  • Petite astuce : Si vous videz la bouteille assez rapidement, vous pouvez remettre de l’eau immédiatement dedans et recommencer le processus (une à deux fois) car le citron et la menthe auront encore assez de punch pour parfumer le tout.

 

 

Cheesecake vanille, mangue, citron vert

     Depuis que j’ai fait des cheesecakes au beurre de cacahuètes il y a deux semaines, qui peuvent être qualifiés de vraie tuerie je pense (vous aurez bientôt la recette promis ;)), je crois que j’ai réalisé que le cheesecake, sans cuisson en tout cas, est vraiment LE dessert de gros de l’été. Il permet de faire le plein de calories de la plus délicieuse des façons sans en avoir l’impression. C’est gourmand, c’est léger (en tout cas en bouche), fruité si on le veut pour se donner bonne conscience, frais et surtout ça ne nécessite pas d’utiliser le four en plein cagnard. Le rêve ! Merci aux américains pour avoir inventé ce délice.

     J’ai trouvé cette recette de cheesecake vanille, mangue et citron vert dans le sublime livre Atelier pâtisserie chez les blogueuses qui comporte autant de recettes délicieuses que de photos sublimes. Toutes ces blogueuses sont de vrais modèles pour une amatrice comme moi et cette recette leur a fait honneur. J’ai apporté ce cheesecake au boulot et tout le monde l’a trouvé incroyable. L’équilibre des saveurs est parfait et la texture aussi. La recette est un peu longue à faire vous verrez, mais surtout à cause des temps de pause. Vous pouvez donc la réaliser sur deux jours si vous le désirez.

.

20180626_081931

.

Temps : 1h00 de préparation + 6h00 de réfrigération
Conservation : quelques jours au frigo
Pour un cheesecake de 20cmx20cm (12 à 16 personnes)

.

Ingrédients :

Pour la base biscuitée :

  • 100g de beurre
  • 200g de petits-beurres

.

Pour l’appareil à cheesecake :

  • 1,5g de gélatine
  • 20cL de crème liquide entière
  • 150g de mascarpone
  • 150g de philadelphia
  • 1 gousse de vanille
  • 100g de sucre glace

.

Pour la gelée mangue/citron-vert :

  • 2 grosses mangues bien mûres
  • 2 citrons verts non traités
  • 3g d’agar-agar

.

20180626_081944

.

Recette :

Pour la base biscuitée :

  • Faites fondre le beurre à feu doux dans une casserole. Pendant ce temps, mixez les petits-beurres en poudre fine. Mélangez les deux. Répartissez la base biscuitée dans un carré pâtissier de 20cm de côté déposé sur une plaque de pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. Tassez bien à l’aide de la main ou d’un ustensile (personnellement je m’aide de mon pilon). Réservez une heure au frigo.

.

Pour l’appareil à cheesecake :

  • Déposez un cul de poule (ou la cuve de votre robot) et les fouets de votre batteur au congélateur et faites tremper la gélatine dans un bol d’eau froide pendant 15mn.
  • Faites chauffer 2cL de crème, ajoutez-y la gélatine essorée, mélangez bien et réservez. Dans un saladier, à l’aide d’une maryse, travaillez le mascarpone, le philadelphia et les graines que pour aurez prélevé de la gousse de vanille  puis incorporez le mélange crème/gélatine.
  • Sortez le cul de poule et les fouets du congélateur. Versez le reste de crème (18cL) dans le cul de poule et montez-la en chantilly. Dès qu’elle épaissit, ajoutez le sucre glace sans cesser de fouetter. Incorporez la chantilly  au mélange précédent puis versez le tout sur la base du cheesecake. Laissez prendre au réfrigérateur pendant au moins 4 heures.

.

Pour la gelée :

  • Épluchez la mangue, coupez-la en petits morceaux et placez-la dans votre blender. Lavez les citrons verts et prélevez-en les zestes et le jus. Ajoutez le tout dans le blender et mixez jusqu’à ce que la purée de fruit soit bien homogène, sans morceau.
  • Transvasez votre purée dans une casserole et ajoutez l’agar-agar. Mélangez bien. Portez le mélange à ébullition sans cesser de remuer pour que les fruits n’adhèrent pas au fond de la casserole et laissez bouillir 30 secondes.
  • Versez sur le cheesecake et laissez prendre une heure au réfrigérateur.

 

Rillettes de crabe au citron vert

     On va être clair tout de suite : ça ne ressemble à rien. La photo n’est clairement pas joli, elle a été volée in extremis au moment où le dernier blini allait être chippé sur la table. Mais qu’est ce que c’est bon ! Ces rillettes seront parfaites pour vos apéritifs de fêtes !

.

20170101_134611

.

Temps : 5mn
Conservation : très peu de temps au frigo
Pour 6/8 personnes

.

Ingrédients :

  • 200g de chair de crabe
  • 1 échalote
  • 60g de crème fraiche épaisse
  • 25g de crème fraiche liquide
  • le zeste et le jus d’un citron vert
  • 1/4 de botte de coriandre ciselée
  • sel
  • poivre

.

Recette :

  • Épluchez et hachez l’échalote. Émiettez la chair de crabe. Mélangez-la avec l’échalote hachée, la coriandre ciselée, la crème liquide et la crème fraiche. Ajoutez le zeste et le jus du citron vert puis rectifiez l’assaisonnement avec le sel et le poivre. Mélangez jusqu’à ce que les rillettes soient bien homogènes. Réservez au réfrigérateur couvert de film alimentaire jusqu’au moment de servir (avec des blinis par exemple).