Galettes de pois chiches, menthe, coriandre et cumin

Il y a peu de recettes avec des légumineuses sur le blog. Je me suis donc dit qu’il pourrait être sympathique de vous proposer une recette de galettes trouvée chez Bernard. Les pois chiches y sont classiquement associés à la menthe, la coriandre et le cumin pour des galettes au final très rapides à faire ! Le plus long sera la cuisson car il vous faudra faire plusieurs « fournées » pour cuire toute la pâte.

Temps : 10mn de préparation + 5x10mn de cuisson
Conservation : 3/4j dans une boite hermétique au frigo
Pour 20 petites galettes (vous pouvez en faire 10 plus grosses)

Ingrédients :

  • 285g de pois chiches en boîte
  • 2 gros œufs
  • 55g de son d’avoine
  • 55g de flocons de pommes de terre
  • 55g de farine de riz
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 30g d’huile d’olive + un peu pour la poêle
  • 375g de lait
  • 1 cuillère à café de cumin bombée
  • du sel et du poivre
  • 20g de menthe
  • 20g de coriandre

Recette :

  • Placez les pois chiches, les œufs, le son d’avoine, les flocons de pommes de terre, la farine de riz, la levure chimique, l’huile d’olive et le lait dans un saladier. Mixez en purée fine à l’aide d’un mixeur plongeant puis assaisonnez avec le cumin, le sel et le poivre. Effeuillez la menthe et la coriandre, hachez-les et ajoutez-les à la pâte. Mélangez bien. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Chauffez un peu d’huile dans une poêle sur feu moyen. Faites-y des petits tas de pâte (de environ 2 cuillères à soupe). Etalez-les à l’aide du dos d’une cuillère. Laissez les-cuire jusqu’à ce qu’ils soient dorés du premier côté (environ 3/4mn) puis retournez-les et laissez-les dorer sur le second (3/4mn aussi). Recommencez avec le reste de la pâte jusqu’à épuisement. Dégustez bien chaud.

Maâkouda (galettes de pommes de terre à la marocaine)

Voilà de délicieuses galettes de pommes de terre d’origine marocaine pleines de saveurs avec leurs épices et leurs herbes. C’est un véritable régal, super simple à réaliser et qui se mariera avec énormément de protéines, viandes comme poissons. Elle est donc bonne à garder sous la main quand on manque d’inspiration et qu’on se lasse des riz/pâtes/pommes de terre habituels. Recette trouvée chez « C’est moi qui l’ai fait ».

Temps : 15mn de préparation + 35mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique
Pour 12 galettes (je n’en avais fait que 10 comme préconisé mais je les ai trouvées un peu grosses : en plus il est plus facile de diviser 12 galettes que 10 par 3 ou 4 convives !)

Ingrédients :

Pour les galettes :

  • 650 g de pommes de terre à chair farineuse
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 2 cuillères à café de cumin en poudre
  • 0,5 cuillère à café de curcuma en poudre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 œuf
  • 10g de persil plat
  • 10g de coriandre

Pour la panure :

  • de l’huile végétale (type tournesol)
  • 50g de farine

Recette :

  • Pelez et coupez les pommes de terre en 4. Mettez-les dans une casserole d’eau froide salée. Portez l’eau à ébullition et laissez cuire 20/25mn : un couteau doit les traverser sans difficulté. Égouttez les pommes de terre, versez-les dans un saladier et écrasez-les (ou passez-les au presse-purée si vous en avez un). Ajoutez les gousses d’ail écrasées au presse ail, la farine, le cumin, le curcuma et le sel. Mélangez bien puis incorporez l’œuf battu et enfin les herbes lavées, séchées et ciselées. N’hésitez pas à travailler la préparation avec les mains, ce sera plus facile. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire ainsi que la texture (il faut pouvoir former des boulettes souples, il ne faut donc pas hésiter à ajouter un peu plus de farine si nécessaire).
  • Préparez votre bain de friture en chauffant doucement votre huile dans une casserole (à fond épais si possible) jusqu’à ce qu’elle atteigne une température comprise entre 165 et 180°. Pendant ce temps, préparez vos croquettes. Versez la farine dans une assiette creuse et formez des boulettes de pommes de terre de 60g environ. Aplatissez-les légèrement pour former des galettes et passez-les dans la farine : elles doivent être totalement recouvertes. Tapotez pour enlever le surplus. Plongez les 4 par 4 dans l’huile (pas plus pour que la température de l’huile ne redescende pas trop) jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées (3/4mn). Retournez avec un écumoire à mi-cuisson puis égouttez-les sur du sopalin. Servez immédiatement !

Soupe de butternut épicée au lait de coco

J’espère que vous n’en avez pas marre des soupes parce que là je suis bien partie pour vous en proposer une par semaine jusqu’à la fin de l’année j’ai l’impression. J’ADORE faire des soupes. C’est goûtu, réconfortant, facile et rapide à faire. C’est bien simple quand je vivais seule je me nourrissais exclusivement de soupe tous les soirs pendant environ 6 mois dans l’année. Et maintenant que j’ai les moyens de les faire moi même et de les décliner au gré de mes envies ça me rend encore plus accro ! C’est pour ça que dans la lignée de ma soupe thaïe aux crevettes, j’ai craqué sur cette soupe de butternut épicée au lait de coco de Chic Chic chocolat. Elle est bien épicée comme il faut, ce qui contraste parfaitement avec la douceur de la butternut et du lait de coco. Juste trop bon !

Temps : 10mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 3/4j dans un récipient hermétique au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 oignon
  • 600g de chair de courge butternut (soit 1 butternut moyenne à grosse)
  • une pincée de sel et de poivre
  • 1 cuillère à soupe rase de pâte de curry tikka massala
  • un demi bouquet de coriandre
  • 150 + 50mL de lait de coco
  • 200 + 200ML de bouillon de volaille (soit 400mL d’eau bouillante avec 1 cube de bouillon de volaille)
  • le jus d’1 citron vert
  • des pistaches

Recette :

  • Chauffez l’huile d’olive dans une grosse casserole sur feu moyen. Pelez, émincez l’oignon et ajoutez-le. Mélangez et laissez revenir 5mn jusqu’à ce qu’il soit translucide. Pendant ce temps, coupez la butternut en cubes puis ajoutez-la. Salez et poivrez et laissez revenir 10mn en remuant régulièrement. Ajoutez la pâte de curry ainsi que les feuilles de coriandre lavées, séchées et hachées grossièrement. Mélangez bien puis versez 150mL de lait de coco et 200mL de bouillon. Laissez cuire une vingtaine de minutes à petit bouillon, en couvrant aux 3/4 la casserole d’un couvercle. Les cubes de butternut doivent être fondants. Ajoutez le reste de bouillon et le jus de citron vert et mixez à l’aide d’un mixeur plongeant ou d’un blender (dans ce cas laissez refroidir avant pour éviter le choc thermique) jusqu’à obtenir une texture lisse et homogène. Servez avec le reste de lait de coco, quelques feuilles de coriandre fraiche et des pistaches torréfiées à sec dans une poêle.

Riz sauté poulet cacahuètes coriandre

Et on est repartis sur une recette très facile et rapide à faire, aux accents asiatiques, mon pêché mignon. J’ai trouvé celle-ci sur le blog de Bernard qui est une source inépuisable d’idées toutes plus excellentes les unes que les autres. Ce riz sauté est plein de saveurs grâce aux assaisonnements qui accompagnent le poulet et les légumes. N’en boudez aucun ou remplacez-les mais ne les enlevez pas sans contrepartie pour ne pas avoir un résultat fade !

.

.

Temps : 30mn de préparation/cuisson
Conservation : 3/4j dans une boite hermétique au frigo
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

  • 200g de riz
  • 1 oignon
  • 2 carottes
  • 4 cuillères à soupe d’huile de sésame
  • 125g de petits pois surgelés (ou d’edamame)
  • 3 gousses d’ail
  • 2cm de gingembre
  • 1 gros blanc de poulet (de 300g minimum)
  • 2 œufs
  • du sel et du poivre
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 4 cuillères à soupe de nuoc-mam
  • 2 poignées de cacahuètes grillées non salées
  • quelques brins de coriandre
  • 3 ciboules
  • une poignée d’oignons frits

.

Recette :

  • Commencez par préparer le riz. Rincez-le 1mn à l’eau claire puis versez-le dans une casserole avec 250g d’eau. Portez à ébullition sur feu moyen à couvert pendant 10mn puis réservez hors du feu, toujours à couvert, le temps de faire la suite (vous pouvez préparer le riz la veille et le conserver au frigo toute une nuit).
  • Épluchez l’oignon puis coupez-le en lamelles. Réservez. Épluchez les carottes, coupez-les en tranches puis en fins bâtonnets. Réservez. Versez l’huile dans une sauteuse ou un wok et chauffez-la sur feu vif. Ajoutez l’oignon, les carottes, les petits pois surgelés, les gousses d’ail écrasées au presse-ail et le gingembre épluché et râpé. Remuez régulièrement pour que les légumes ne brûlent pas et soient uniformément cuits. Coupez le poulet en deux dans l’épaisseur puis en fine lamelles et ajoutez-le dans la poêle lorsque l’oignon devient translucide (cela devrait prendre une dizaine de minutes). Quand le poulet est saisi sur toutes les faces (juste à l’extérieur, l’intérieur est encore légèrement sous cuit à ce stade), poussez le contenu de la poêle dans un coin et cassez les oeufs dans l’espace que vous aurez libéré. Mélangez-les avec une cuillère en bois pour faire comme une omelette et laissez-les cuire. Découpez-les ensuite en morceaux et mélangez-les avec le reste des ingrédients. Assaisonnez avec le sel (mettez-en très peu car la sauce nuoc-mam est déjà très salée), le poivre, le sucre et la sauce nuoc-mam. Mélangez bien puis ajoutez les cacahuètes, la coriandre lavée, séchée et hachée, la ciboule hachée et les oignons frits. Mélangez une dernière fois et servez.

Taboulé

     Voici une recette qui m’effrayait un peu avant que je la débute. S’agissant d’une première dans un type de cuisine que je ne maîtrise pas, j’avais vraiment peur de me louper. Mais je suis tombée sur la super recette de C’est ma fournée qui en fait un jeu d’enfant ! La semoule n’est pas du tout compacte ou sèche (on sent bien tous les grains séparés à la dégustation), la garniture (que j’ai légèrement modifiée) est bien présente (ce qui n’est pas le cas dans la plupart des taboulés industriels), la quantité de citron qui me faisait un peu douter est en fait parfaite. Ce taboulé est frais et délicieux. C’était un vrai plaisir et c’est bien plus facile et rapide à faire que ce que j’imaginais. C’est vraiment agréable de manger un taboulé qui n’est pas « pollué » par un paquet de sauce qui en dénature le goût ! Plus d’excuses donc pour ne pas vous lancer !

.

IMG_20200711_192234__01

.

Temps : 20mn de préparation et 2H de réfrigération
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique au frigo
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

  • 125g de raisins secs
  • 300g de couscous moyen (de marque Dari conseille Valérie et j’avoue qu’il est parfait)
  • 70g de jus de citron jaune (environ 1 citron et demi)
  • 80g d’eau
  • 25g d’huile d’olive
  • 2 cuillères à café de sel fin
  • 20g de feuilles de menthe fraîche (de feuilles, pas « en tout », il vous faudra donc un poids total supérieur car il faudra enlever les tiges)
  • 20g de feuilles de coriandre (même remarque)
  • 70g d’oignons nouveaux
  • 1 concombre bio
  • 3 belles tomates bio

.

Recette :

  • Versez les raisins secs dans un bol et recouvrez-les d’eau bouillante (cela permettra de les faire gonfler et qu’ils soient plus moelleux). Réservez.
  • Dans un grand saladier, versez le couscous, le jus de citron, l’eau et l’huile d’olive. Mélangez bien à l’aide d’une fourchette afin que les grains se détachent tous les uns des autres. Ajoutez le sel puis mélangez à nouveau. Lavez vos bouquets de menthe fraiche de coriandre et vos oignons nouveaux. Retirez les tiges des herbes afin de ne conserver que les feuilles. Coupez les extrémités des oignons. Mixez la menthe, la coriandre et les oignons nouveaux ensemble puis versez le tout dans le couscous. Lavez le concombre, coupez-le en deux, égrainez-le puis coupez-le en petits dés. Versez dans la semoule. Faites de même avec les tomates. Égouttez les raisins secs, séchez-les dans du sopalin en serrant un peu pour enlever le surplus de liquide puis ajoutez-les aussi au couscous. Mélangez bien pour que la garniture soit répartie de façon homogène dans la semoule puis entreposez au frigo en recouvrant le saladier de film étirable pour que le taboulé ne sèche pas. Laissez refroidir au moins 2h avant de servir.