Courges spaghetti façon lasagnes

Les courges spaghetti, voilà un légume dont le nom m’a toujours intrigué. D’extérieur, elles ressemblent vraiment beaucoup aux autres types de courges, je ne comprenais donc pas trop la particularité. Mais comme j’ai vu qu’elles étaient souvent utilisées garnies, je me suis dit que j’allais tenter de les utiliser comme contenants pour des lasagnes, à la place des pâtes, pour une alternative un peu plus saine. Je n’étais pas sûre d’aimer mais au final j’ai adoré. Le goût de la courge reste présent mais s’efface quand même un peu face à la gourmandise de la bolognaise et de la béchamel et les textures fonctionnent très bien ensemble. Ce n’est d’ailleurs qu’une fois cuites que j’ai compris pourquoi on les appelait courges spaghetti. C’est assez rigolo de gratter la courge au fur et à mesure de la dégustation pour en faire des « fils ». Ils se mélangeant très bien à la garniture comme ça. En revanche, grosse alerte de ma part. Le seul élément primordial de cette recette est la maturité des courges : si elles ne sont pas assez mûres non seulement vous allez lutter pour les couper (j’y ai même perdu un couteau) mais elles seront aussi un peu sèches en sortie de cuisson. Il vaut donc mieux éviter sinon vous risquez de perdre beaucoup de temps et d’énergie pour un résultat plus que passable. En dehors de ça, ce plat est aussi bon que ma photo est moche 😉

Temps : 30mn de préparation + 1h00 de cuisson
Conservation : 2/3j bien emballées au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

Pour la « bolognaise » :

  • 1 tête d’ail
  • un filet d’huile d’olive
  • 300g de viande hachée
  • 1 oignon
  • du sel et du poivre
  • 600g de sauce tomate
  • 2 cuillères à café de thym frais

Pour la béchamel :

  • 35g de beurre
  • 35g de farine
  • 350mL de lait
  • du sel et du poivre
  • 10g de basilic frais

Pour la finition :

  • 2 courges spaghetti (de préférence assez profondes pour pouvoir mettre beaucoup de garniture)
  • du sel et du poivre
  • 50 + 200g de scarmoza

Recette :

Pour la « bolognaise » :

  • Préchauffez le four à 215°. Coupez le haut de la gousse d’ail pour exposer les gousses. Déposez-la sur une feuille de papier aluminium et arroser la généreusement d’huile d’olive. Refermez le papier aluminium par-dessus et enfourner 25/30mn jusqu’à ce que les gousses d’ail soient tendres. Réservez (et n’éteignez pas le four).
  • Versez la viande hachée dans une grande sauteuse sur feu moyen. Dès qu’elle est colorée, ajoutez l’oignon haché et les gousses d’ail rôties (pour les récupérer, c’est très facile, il suffira de presser les côtés de la tête d’ail : l’intérieur sortira tout seul). Mélangez, assaisonnez légèrement puis versez la sauce tomate et le thym. Laissez chauffer tranquillement sur feu doux.

Pour la béchamel :

  • Faîtes fondre le beurre dans une petite casserole. Une fois totalement fondu, hors du feu, ajoutez la farine en une fois. Mélangez jusqu’à obtenir une masse. Remettez la casserole sur le feu puis ajoutez le lait petit à petit, en mélangeant à l’aide d’un fouet. Laissez cuire la sauce sur feu moyen sans cesser de fouetter jusqu’à ce qu’elle épaississe puis assaisonnez. Ajoutez le basilic finement haché et mélangez. Réservez sur feu doux pour maintenir la chaleur.

Pour la finition :

  • Coupez les courges spaghettis en 2 et déposez-les dans le micro-ondes 3mn à pleine puissance avec un verre d’eau (si vous avez du mal à les couper, mettez les entières dans le micro-ondes en les perçant de quelques trous à l’aide d’une fourchette, elles seront plus faciles à découper ensuite). Laissez-les refroidir quelques minutes si elles sont trop chaudes pour vous et grattez-en l’intérieur pour enlever les graines. Déposez les courges évidées dans plat allant au four puis salez et poivrez-les. Coupez la scarmoza en dés et répartissez les 50 premiers grammes au fond des courges. Ajoutez ensuite la sauce bolognaise puis la béchamel de façon égale entre les 4 demies courges. Répartissez le reste de la scarmoza par-dessus. Couvrez le plat de papier aluminium puis enfournez 20mn. Retirez ensuite le papier alu et prolongez la cuisson de 15/20mn : la courge doit être bien tendre. Servez immédiatement. Pour déguster la courge, grattez les côtés avec votre fourchette pour former des fils et mélangez-les à la garniture !

Note :
– Sur la photo, vous pouvez voir que la scarmoza déposée au-dessus a été coupée en tranches et non en dés. J’ai testé les deux et j’ai préféré le premier que j’avais oublié de photographier. Je trouve que la découpe en dés permet une meilleure fonte.

Spaghettis à la crème de courge butternut (option vegan)

La voici la voilà, la recette salée de la semaine. Salée et saine en plus !!! Avec même une option vegan pour les intéressés ! Ça me permet de cocher assez de cases pour pouvoir manger uniquement des gâteaux tout le reste du mois de mars non ? 😉 Concernant la recette, elle est très facile à préparer. Le plus pénible est, comme d’habitude, d’éplucher la courge butternut, ce qui n’est pas une mince à faire au vu de l’épaisseur de la peau. Mais le reste se déroule très facilement et c’est une façon facile de faire manger des légumes aux plus réticents. Par contre ne lésinez pas sur l’ail, le bouillon et même le parmesan. J’ai du faire plusieurs tests pour obtenir un résultat avec un minimum de caractère. Il n’est pas forcément nécessaire de respecter la recette à la lettre mais si vous enlevez un des éléments qui vient renforcer le goût, n’oubliez pas de le remplacer par un autre !

.

.

Temps : 35mn de préparation/cuisson
Conservation : 48h dans un tupperware au frigo
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

  • 450g de chair de courge butternut (un peu plus d’une demie courge)
  • 1 cube de bouillon de volaille (de bouillon de légumes pour la version vegan)
  • 250mL d’eau bouillante
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 3 gousses d’ail pressées
  • quelques feuilles de laurier
  • 3 cuillères à soupe de crème (de crème de soja pour une version végan)
  • du poivre
  • 250 de spaghettis
  • du parmesan (du parmesan végétal pour l’option vegan)

.

Recette :

  • Coupez votre courge butternut en deux, évidez la partie avec les graines et épluchez-la à l’aide d’un petit couteau ou un économe. Pesez 450g de chair, lavez-la et coupez-la en petits cubes. Réservez. Dissolvez le cube de bouillon de volaille dans l’eau bouillante, mélangez bien et réservez également.
  • Chauffez l’huile dans une poêle sur feu moyen et ajoutez-y les gousses d’ail pressées. Faites-les revenir 2 minutes jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Ajoutez les dés de butternut, le bouillon de volaille et les feuilles de laurier. Laissez cuire 20/25mn jusqu’à ce qu’un couteau puisse transpercer les morceaux de courge sans difficulté. Pendant ce temps, cuisez les pâtes en suivant les indications sur le paquet.
  • Une fois que votre courge est prête, enlevez le surplus de bouillon de la poêle et versez le reste dans un mixeur. Mixez avec la crème jusqu’à ce que la consistance soit lisse et crémeuse. Poivrez (vous pouvez également épicer votre sauce avec de la muscade par exemple). Mélangez la sauce avec les pâtes égouttées. Servez avec du parmesan.

Courge butternut hasselback au beurre de sauge et prosciutto

La voici, la voilà : ma très probable seule et unique recette salée constituant un vrai plat, spéciale fêtes de fin d’année ! Et il semblerait que j’aime énormément les courges puisque je vous avais présenté des aiguillettes de canard à l’orange avec son potimarron et ses marrons rôtis l’année dernière. Oupsi ! Mais ne vous en faites pas, cette recette diffère quand même énormément de l’autre. Déjà, ici, c’est vraiment la courge butternut la star ! Tout dans cette recette est là pour la sublimer : le mode de cuisson, le visuel et les accompagnements. Je ne sais pas si vous vous souvenez mais je vous avais présenté les pommes de terre hasselback il y a un peu plus d’un an. La présentation rend toujours aussi bien comme vous pouvez le voir (et elle serait encore plus belle si j’avais assez confiance pour faire des incisions plus rapprochées d’ailleurs). Quant à son effet à la cuisson, contrairement aux pommes de terre qui allient croustillant et moelleux, on est ici sur du 100% fondant pour la courge. Mais rassurez-vous, les croutons et les chips de prosciutto sont là pour ajouter ce qu’il faut de texture. Ils permettent aussi, en plus du beurre de sauge, de rehausser le goût de la butternut : un délice ! Si vous êtes fan de ce légume et que vous n’êtes pas très nombreux pour les fêtes, laissez vous tenter, je ne pense pas que vous le regretterez ! N’hésitez d’ailleurs pas à faire plus de chips de prosciutto, c’est incroyablement délicieux ! Merci à Half baked harvest pour le partage de cette recette !

.

.

Temps : 30mn de préparation + 1h00 de cuisson
Conservation : 48h dans un tupperware au frigo
Pour 2 ou 4 personnes (selon si vous servez ou non ce plat avec un accompagnement, comme du riz, des pommes de terre, etc)

.

Ingrédients :

  • 1 courge butternut
  • de l’huile d’olive
  • du sel et du poivre
  • 55g de beurre demi-sel à température ambiante
  • 1,5 cuillère à soupe de miel liquide
  • 3 + 5 feuilles de sauge fraiches
  • 50g de miche de pain
  • 3 tranches de prosciutto

.

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 215°.
  • Coupez la courge en deux et égrainez-la avec une cuillère à soupe. Enlevez la peau à l’aide d’un économe (c’est la partie la plus difficile de la recette ! 😉). Enduisez les deux moitiés d’une fine pellicule d’huile d’olive puis déposez-les dans un plat à gratin. Assaisonnez-les avec le sel et le poivre. Enfournez une quinzaine de minutes pour que la courge commence à ramollir.
  • Pendant ce temps, travaillez le beurre pommade et le miel ensemble puis incorporez les trois feuilles de sauge que vous aurez au préalable finement ciselées.
  • Sortez la courge du four et déposez-la sur une planche à découper, partie bombée vers le haut. A l’aide d’un couteau aiguisé, coupez-la tous les 3mm environ en faisant attention à ne pas aller jusqu’au bout ! Pour vous aider, vous pouvez l’enserrer entre les manches de deux cuillères en bois. Cela vous permettra d’arrêter le couteau avant qu’il ne la transperce totalement. Reposez délicatement votre courge dans votre plat à gratin, côté bombé toujours vers le haut. Badigeonnez les deux morceaux avec moitié du beurre de sauge de façon bien régulière. Enfournez de nouveau, pour 30mn cette fois-ci.
  • Sortez à nouveau la courge du four, badigeonnez-la avec le restant de beurre puis arrosez-la à l’aide d’une cuillère sur toute la longueur avec le reste de beurre déjà fondu qui sera resté au fond du plat. Enfournez à nouveau 15/20mn jusqu’à ce que la courge soit bien fondante. A moitié du timer, n’hésitez pas à sortir rapidement votre courge et à l’arroser à nouveau avec le beurre fondu pour qu’elle ne sèche pas.
  • Pendant les 20 dernières minutes de cuisson, coupez le pain en petits dés de la taille de croutons et déposez-les sur une plaque de cuisson. Arrosez-les avec un filet d’huile d’olive. Ajoutez les feuilles de sauge restantes au milieu et les tranches de prosciutto autour. Enfournez 10/15mn, jusqu’à ce que le prosciutto soit bien doré et croustillant. Vous devriez sortir la courge et l’accompagnement à peu près en même temps en principe. Mixez les croutons et le prosciutto pour les réduire en grosses miettes.
  • A l’aide d’une spatule, transférez les courges sur un plat de service en faisant très attention (comme elles seront fondantes et coupées aux 3/4, elles seront très fragiles). Versez le beurre fondu restant dessus et parsemez de prosciutto et de miettes de pain. Servez immédiatement.

Aiguillettes de canard à l’orange avec son potimarron et ses marrons rôtis

     Pour aujourd’hui, je vous propose un plat salé et complet, qui peut être servi tant pour les fêtes que simplement pour vous faire plaisir. Le temps de préparation demandé n’est pas extraordinaire alors que le résultat est époustouflant. Tous les éléments vont très bien ensemble grâce à la sauce qui sert de liant. Une très bonne découverte automnale que je vous livre un peu en retard (mais que vous pouvez encore servir demain si vous n’êtes pas trop nombreux ;)). Je vous souhaite un très bon réveillon et une très bonne année en avance ! Profitez bien et pas de bêtises !

.

IMG_20191210_210121__01

.

Temps : 20mn de préparation + 20mn de cuisson pour les marrons ; 10mn de préparation + 45mn de cuisson pour le potimarron ; 10mn de préparation/cuisson pour les aiguillettes
Conservation : 2j au frigo dans du papier alu (mais la qualité sera grandement impactée)
Pour 3 personnes

.

Ingrédients :

Pour les marrons rôtis :

  • 240g de châtaignes fraiches

.

Pour le potimarron rôti :

  • 1 petit potimarron (bio de préférence)
  • de l’huile de sésame (ou une autre huile parfumée de votre choix)
  • de l’ail en poudre
  • du sel et du poivre

.

Pour le canard à l’orange :

  • une noix de beurre
  • 300g d’aiguillettes de canard
  • du sel et du poivre
  • 250mL de jus d’orange
  • 50mL de vinaigre balsamique
  • 4 cuillères à soupe de cassonade

.

Recette :

Pour les marrons rôtis :

  • Préchauffez le four à 200°. Plongez les marrons dans un volume d’eau et retirez ceux qui flottent (ils ne sont plus bons à la dégustation). Incisez les survivants sur toute la longueur à l’aide d’un couteau pointu afin qu’ils n’explosent pas à la cuisson. Déposez-les sur une plaque de cuisson (perforée de préférence) recouverte de papier sulfurisé ou de silpat et enfournez 20/30mn environ. Les marrons doivent être ouverts et colorés (mais pas brûlés). Laissez-les tiédir avant de les décortiquer (vous pouvez réaliser cette étape pendant la cuisson du potimarron pour rentabiliser votre temps, et même en profiter pour regarder une petite série en même temps ;)). 

.

Pour le potimarron rôti :

  • Préchauffez le four à 160°. Lavez, coupez en tranches et égrainez le potimarron. Nul besoin d’enlever la peau qui ramollit à la cuisson et peut-être mangée (ou enlevez-la alors au moment de servir, ce sera bien plus simple car elle se décollera toute seule). Déposez les tranches dans un plat allant au four. Arrosez-les d’huile de sésame, saupoudrez d’ail en poudre, salez et poivrez. Enfournez 40 à 50mn jusqu’à ce que la chair du potimarron soit tendre et le potimarron presque grillé. Conservez au chaud le temps de préparer le canard (ou commencez de préparer le canard 10mn avant la fin de cuisson du potimarron).

.

Pour les aiguillettes de canard à l’orange :

  • Faites fondre le beurre dans une poêle antiadhésive et saisissez le canard 2/3mn de chaque côté : il doit encore être rosé à l’intérieur mais cuit à l’extérieur. Salez et poivrez légèrement. Débarrassez les aiguillettes dans une assiette en faisant attention à laisser le jus/les sucs.
  • Déglacez la poêle avec le jus d’orange et le vinaigre. Faites revenir plusieurs minutes avec la cassonade jusqu’à ce que la sauce réduise.
  • Réchauffez légèrement les marrons et dressez-les avec le potimarron et les aiguillettes dans les assiettes. Arrosez de sauce à l’orange.

Velouté de courge butternut et magrets fumés

     Bonjour à tous ! Il me restera une dernière petite recette sucrée à partager avec vous avant de finir ce mois de Noël chargé mais je vais tout d’abord vous proposer quelques recettes salées. Aujourd’hui un velouté de courge butternut que vous pouvez servir comme entrée pour les fêtes (ou juste déguster pendant tout l’hiver). L’orange et le thym se marient à merveille avec la butternut dont ils font parfaitement ressortir le goût. Il s’agit d’une recette que j’ai souvent réclamée à ma mère tellement je l’adore. Maintenant que je lui ai volé (avec son consentement bien sur ;)), j’ai hâte d’en refaire souvent !

.

20171208_201454

.

Temps : 30 minutes
Conservation : quelques jours au frigo
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

  • 90g de magrets de canard fumé (soit un paquet)
  • 600g de courge butternut (soit environ 1 pièce)
  • 125g d’oignon
  • 1/2 gousse d’ail
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1L de bouillon de volaille (soit 2 cubes)
  • 2-3 branches de thym
  • le zeste d’1/4 d’orange
  • du poivre

.

20171208_201539

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Ôtez le gras des magrets puis placez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé (ou de silpat). Enfournez 10mn.
  • Epluchez le potimarron, l’oignon et l’ail. Coupez le potimarron en cubes et émincez l’oignon et l’ail. Faîtes revenir l’oignon avec l’huile d’olive puis ajoutez le potimarron, le bouillon de volaille, le thym, les zestes d’orange et l’ail. Laissez cuire une vingtaine de minutes.
  • Ôtez les branches de thym et mixez la soupe. Passez au chinois et poivrez.
  • Servez dans des assiettes creuses avec les magrets séchés.