Poulet alfredo au bacon

Cette fois-ci, on reste sur le continent européen pour une nouvelle recette de poulet. Nulle épice ici mais une sauce italienne généreuse à la crème, au beurre, à l’ail et au parmesan. Un véritable délice qui tient bien au corps pour affronter l’hiver. J’y ai ajouté du bacon pour le croustillant mais ce n’est pas obligatoire si vous voulez rester fidèle à la recette originale. Servez avec du riz ou des légumes comme des brocolis ou du chou-fleur. Pour un plat végétarien, vous pouvez zapper le poulet (et le bacon évidemment) et servir la sauce alfredo avec des pâtes !

Temps : 30mn de préparation/cuisson
Conservation : 2j dans une boite hermétique au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 100g de poitrine de porc fumée (bacon)
  • du poivre et du sel
  • 4 blancs de poulet
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 30g de beurre
  • 2 gousses d’ail
  • 300mL de crème entière liquide
  • 85g de parmesan râpé

Recette :

  • Dans une poêle anti-adhésive, déposez le bacon et cuisez-le sur feu moyen jusqu’à ce qu’il soit croustillant des deux côtés. Cela devrait prendre environ 5mn. Laissez refroidir.
  • Salez et poivrez le poulet des deux côtés. Chauffez l’huile dans une grande poêle anti-adhésive sur feu moyen et déposez-y le poulet. Cuisez-le environ 5mn de chaque côté. Il doit être cuit à cœur. Si ce n’est pas le cas, prolongez la cuisson de quelques minutes. Quand il est prêt, retirez-le de la poêle. Ajoutez-y alors le beurre et, une fois fondu, les gousses d’ail écrasées au presse-ail. Laissez-les dorer 2mn puis versez la crème, un quart de cuillère à café de sel et un quart de cuillère à café de poivre. Mélangez et laissez mijoter à petit bouillon pendant 5mn : la crème va épaissir. Pendant ce temps, coupez le bacon en petits morceaux. Ajoutez-le ainsi que le parmesan râpé à la crème et mélangez jusqu’à ce que la sauce soit bien homogène. Remettez le poulet dans la crème, chauffez 2/3mn pour qu’il soit bien chaud et servez immédiatement.

Côtelettes de porc à la crème et champignons

Voilà une recette qui plaira au plus grand monde : des côtelettes de porc à la crème et aux champignons. Un repas traditionnel qu’on mange très souvent chez nous, accompagné de riz ou de haricots verts. Il s’agit d’une version un poil plus complexe que la version express avec de la viande et de la crème dans la poêle et basta, mais qui reste néanmoins simple. Pour varier un peu, si vous aimez cela, vous pouvez ajouter de la moutarde dans la sauce à la crème, ça se mariera très bien avec le porc et les champignons !

.

.

Temps : 15mn de préparation/cuisson + 20/25mn de cuisson
Conservation : 48h au réfrigérateur dans un récipient fermé
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

  • 4 côtelettes de porc sans os épaisses (de 4cm environ)
  • 2 + 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • du sel et du poivre
  • 30g de beurre
  • une boite de 390g de champignons émincés (240g égouttés)
  • 3 gousses d’ail
  • 250mL de bouillon de volaille (250mL d’eau bouillante avec un cube de bouillon de volaille)
  • 250mL de crème fraiche épaisse
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 0,25 cuillère à café de poivre noir
  • 15g de parmesan râpé

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 190°. Frottez les côtelettes avec un peu d’huile d’olive (il vous faudra environ 2 cuillères à soupe). Assaisonnez généreusement avec le poivre et le sel des deux côtés. Faites fondre le beurre avec une cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle sur feu vif (si la poêle peut passer au four c’est mieux). Ajoutez les côtelettes et saisissez-les 2/3mn de chaque côté jusqu’à ce qu’elles soient grillées. Retirez-les de la poêle et réservez-les dans un plat ou une assiette. Ajoutez les champignons et l’ail écrasé à l’aide d’un presse-ail dans la même poêle et cuisez-les 2/3mn jusqu’à ce qu’ils soient caramélisés. Ajoutez le bouillon, la crème, le sel, le poivre et le parmesan et mélangez bien pour obtenir une sauce homogène.
  • Si votre poêle passe au four, remettez les côtelettes dedans, arroser-les de sauce et enfournez. Si elle n’y passe pas, versez un peu de sauce au fond d’un plat allant au four, ajoutez les côtelettes, versez le reste de la sauce par dessus et enfournez. Laissez cuire 20/25mn jusqu’à ce que la viande soit cuite en l’arrosant de sauce 2/3 fois pendant la cuisson pour qu’elle ne sèche pas. Si vous n’avez pas de four, vous pouvez terminer la cuisson à la poêle mais votre sauce aura moins de corps. Servez chaud avec du riz, des haricots verts et surtout l’intégralité de la sauce !

Feuilletés jambon fromage

Et hop, voilà une autre recette qui est parfaite à avoir dans ses tiroirs quand le temps est aussi instable que ce week-end. Je vous avoue que je ne m’attendais pas à des torrents de pluie comme ceux que nous avons eu. Du coup je me suis réchauffée avec la super recette de feuilletés jambon fromage de Lady Coquillette. Je n’ai rien à dire dessus. Elle est vraiment excellente. Assaisonnée juste comme il faut, avec ÉNORMÉMENT de fromage. C’est un véritable plaisir à se faire peu importe la saison.

.

.

Temps : 15mn de préparation + 15/20mn de cuisson
Conservation : 2/3j au frigo dans une boite hermétique (mais je conseille de les manger immédiatement, la pâte feuilletée réchauffée ce n’est jamais extraordinaire)
Pour 4 feuilletés

.

Ingrédients :

Pour la garniture :

  • 100g de crème fraiche épaisse
  • 50g de fromage blanc
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • 5 brins de ciboulette fraiche
  • 1 pincée de noix de muscade
  • du sel et du poivre
  • 100g d’emmental
  • 2 tranches de jambon blanc

Pour les feuilletés :

  • 4 carrés de pâte feuilletée (J’ai utilisé ceux de Croustipate qui ont une taille parfaite. Vous pouvez acheter une pâte carrée et la couper en 4 carrés de 12/15 cm de côté)
  • 1 jaune d’œuf
  • un peu de lait
  • des graines de sésame

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 200°.
  • Dans un grand bol, mélangez la crème, le fromage blanc, la moutarde et la ciboulette lavée, séchée et ciselée. Assaisonnez avec la muscade, le sel et le poivre. Ajoutez ensuite l’emmental et le jambon coupés en petits morceaux et mélangez bien.
  • Sortez votre pâte feuilletée du frigo et piquez-la avec une fourchette. Déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Répartissez la garniture entre les carrés en la mettant bien au centre. Rabattez les 4 coins vers le centre en appuyant légèrement pour qu’ils adhèrent à la garniture. Battez le jaune d’œuf avec un trait de lait et badigeonnez-en la pâte feuilletée à l’aide d’un pinceau. Saupoudrez de graines de sésame et enfournez 15/20mn environ. La pâte doit être bien dorée.

Pâtes épicées au poulet

Je sais qu’avec la chaleur vous avez sûrement envie de fraicheur mais je me devais de vous partager cette recette de pâtes épicées au poulet. Elles sont gourmandes, généreuses et surtout relevées pile comme il faut. Un véritable délice !

.

.

Temps : 40mn de préparation/cuisson
Conservation : 2/3j dans un récipient fermé au frigo
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

Pour le poulet :

  • 6 cuillères à café d’huile d’olive
  • 1.5 cuillère à café de paprika fumé
  • 1 cuillère à café de piment de cayenne
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de poivre noir
  • 500g de blanc de poulet

Pour la sauce :

  • 30g de beurre
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de chili en poudre
  • 120g de tomates séchées
  • 120mL de vin blanc

Pour les pâtes :

  • 400g de linguine
  • 60g de concentré de tomates
  • 160mL de bouillon de volaille (0.5 cube dilué dans 160mL d’eau bouillante)
  • 320mL de crème fraiche épaisse
  • du sel et du poivre
  • 60g de parmesan
  • 2 cuillères à soupe de persil frais

.

Recette :

Pour le poulet :

  • Mélangez l’huile et les épices dans un petit bol. Coupez les blancs de poulet en deux dans le sens de l’épaisseur et enduisez-les uniformément de marinade. Faites les cuire dans une grosse poêle sur feu moyen jusqu’à ce que les deux côtés soient grillés et le milieu cuit (3 à 5 mn de chaque côté en principe). Enlevez le poulet de la poêle et découpez-le en lamelles. Réservez.

Pour la sauce :

  • Ajoutez le beurre dans la poêle et diminuez la chaleur sur feu doux. Grattez le fond de votre poêle avec une cuillère en bois pour récupérer les sucs. Ajoutez l’oignon émincé et cuisez-le jusqu’à ce qu’il commence à dorer (environ 5mn). Ajoutez l’oignon émincé et le chili en poudre. Mélangez et poursuivez la cuisson pendant 2mn. Ajoutez les tomates séchées coupées en morceaux. Laissez-les ramollir pendant 2mn puis versez le vin blanc. Laissez cuire environ 5Mn pour que l’alcool s’évapore.

Pour les pâtes :

  • Pendant que l’alcool s’évapore, faites cuire les pâtes dans un grand volume d’eau bouillante salée le temps indiqué sur le paquet.
  • Ajoutez le concentré de tomates à la poêle et laissez cuire 2/3mn pour qu’il s’adoucisse. Versez ensuite le bouillon de volaille et la crème fraiche épaisse. Mélangez bien et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Ajoutez les pâtes égouttées à votre sauce puis le parmesan, le poulet et le persil en mélangeant entre chaque ajout. Servez immédiatement !

Gaufres de Christophe Felder

Depuis quelques semaines, je mourrais d’envie de manger des gaufres. Étant toujours en quête de la recette qui fera chavirer mon cœur, j’ai testé celle de Christophe Felder, le pâtissier qui parle le plus à mes papilles. J’avais sincèrement un peu peur à cause du kirsch dans la pâte mais au final ce dernier apporte un arrière goût original et assez plaisant (qui ne sera clairement pas au goût de tout le monde mais était au mien). Les gaufres ont aussi une super texture : elles sont moelleuses sans être molles. Un vrai petite plaisir. Je regrette juste de ne pas en avoir fait plus.

.

.

Temps : 10 + 10mn de préparation, 2h de repos et 15mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique (à réchauffer au grille-pain)
Pour 10 gaufres

.

Ingrédients :

  • 150mL de lait
  • 15g de levure fraîche de boulanger
  • 60g de beurre
  • 2 œufs
  • 25g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • les graines d’1/2 gousse de vanille
  • 250g de farine
  • 100g de crème fraîche épaisse
  • 1 cuillère à soupe de kirsch
  • un peu d’huile ou de beurre fondu pour le gaufrier

.

Recette :

  • 10mn avant de commencer la préparation de vos gaufres, chauffez très légèrement le lait pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt) et ajoutez-y la levure de boulanger émiettée. Mélangez et réservez 10mn. Faites fondre le beurre et réservez également.
  • Battez les œufs avec le sucre, le sel et les graines de vanille grattées. Versez la farine dans un bol et ajoutez-y le mélange précédent. Mélangez bien puis incorporez le mélange lait/levure, le beurre fondu refroidi, la crème et le kirsch sans cesser de remuer. Couvrez le bol d’un linge propre et laissez la pâte lever pendant 2h à température ambiante (ou dans un four préchauffé à 30°). La pâte va tripler de volume et faire des bulles.
  • Préchauffez le gaufrier. Huilez-le à l’aide d’un pinceau. Versez de la pâte et laissez cuire jusqu’à ce que les gaufres soient dorées. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte.

Oeufs cocottes au saumon fumé

Les revoici les revoilà : les œufs cocottes. Je ne m’étais pas rendue compte que je ne vous avais pas proposé de nouvelle recette depuis plus d’un an malgré mon amour pour cette façon de faire les œufs. Le temps passe définitivement trop vite… J’ai eu l’envie d’en refaire après avoir regardé une émission de cuisine où ils les cuisaient au bain marie et non directement dans le four. Et pour tout vous dire, cette technique est bien meilleure ! Elle permet à mes yeux une cuisson plus uniforme là où sans bain marie souvent le timing pour obtenir un jaune coulant et un blanc bien cuit est plus délicat à déterminer. Je pense que je vais définitivement adopter ce mode de cuisson dorénavant ! Concernant l’accompagnement, j’ai tout simplement ajouté un peu de saumon fumé. Je ne l’ai pas mis directement dans les ramequins car non seulement ça aurait cuit le saumon mais il aurait aussi été bien plus salé. Le servir avec, sans autre préparation qu’une découpe, est à mes yeux le meilleur moyen de le déguster avec ces œufs (mais libre à vous d’essayer autrement bien évidemment). Je vous conseille de servir cette recette pendant vos brunchs dominicaux ou lors d’une soirée où vous recherchez un peu de légèreté et de sophistication. C’est un véritable délice.

.

.

Temps : 10mn de préparation + 10mn de cuisson
Conservation : à déguster immédiatement
Pour 4 œufs cocottes

.

Ingrédients :

  • 3 échalotes
  • l’équivalent d’une cuillère à soupe de beurre
  • 1 cuillère à soupe de vin blanc
  • 80mL de crème liquide entière
  • du sel et du poivre
  • 4 œufs
  • 4 tranches de pain frais
  • 100g de saumon fumé

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180° et déposez sur une grille au milieu du four un plat à gratin rempli d’eau à hauteur de moitié de celle de vos ramequins.
  • Pelez et émincez les échalotes. Faites fondre le beurre dans une poêle et faites-y revenir les échalotes jusqu’à ce qu’elles soient translucides (5mn environ). Déglacez avec le vin blanc et laissez réduire 2/3 minutes. Ajoutez la crème, assaisonnez, mélangez et retirez du feu. Répartissez ce mélange dans vos 4 ramequins. Cassez un œuf dans chaque en faisant bien attention pour ne pas les crever. Assaisonnez. Transférez les ramequins délicatement dans le plat à gratin (attention à ne pas vous brûler avec l’eau). Laissez cuire 10mn jusqu’à ce que la partie translucide de l’œuf devienne blanche et ferme.
  • Pendant ce temps, toastez le pain et coupez-le en mouillettes. Coupez également le saumon cru en lanières. Une fois les œufs cuits, servez-les avec le saumon, les mouillettes et un peu d’aneth ou de ciboulette si vous en avez !

Filet mignon aux raisins secs

Bonsoir à tous ! J’espère que vous avez passé un bon week-end. Personnellement, j’en ai profité pour me reposer au vu de la semaine que je viens de passer au travail. Mais rassurez vous, je n’ai pas oublié que je vous avais promis des recettes plus diversifiées cette année, surtout du salé. Pour me mettre en jambe, j’ai choisi en premier lieu la recette du filet mignon aux raisins secs du Petit Larousse Cuisinier. C’est un plat que ma maman nous fait depuis des années et qui est un véritable coup de cœur. Il a l’avantage d’être très facile et rapide à cuisiner, ce qui me permet de prendre mes marques doucement dans ma cuisine. J’espère que ce plat saura vous séduire autant qu’il m’a séduite !

.

.

Temps : 15mn
Conservation : 24/48h dans une boite hermétique au frigo
Pour 3/4 personnes

.

Ingrédients :

  • 1 filet mignon de porc
  • 2 cuillères à soupe d’huile
  • du sel et du poivre
  • 65g de raisins secs blonds
  • 20cL de crème fraîche épaisse
  • 2 cuillères à soupe de cognac
  • 1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne

.

Recette :

  • Coupez le filet mignon en tranches de 1,5cm d’épaisseur. Chauffez l’huile dans une sauteuse puis déposez-y les médaillons et cuisez-les 3mn de chaque côté sur feu moyen en les assaisonnant avec le sel et le poivre à mi-cuisson. Retirez-les de la poêle et réservez-les au chaud le temps de faire la sauce.
  • Versez les raisins secs, la crème fraîche épaisse et le cognac dans la sauteuse. Laissez cuire sur feu moyen quelques minutes jusqu’à ce que la sauce épaississe. Salez, poivrez et ajoutez la moutarde. Mélangez bien. Servez la viande immédiatement et versez la sauce par dessus. Ce plat se marie très bien avec des pâtes fraiches ou du riz !

Glace miel cannelle (sans œuf)

     Il y a des semaines avec et des semaines sans. Et cette semaine fait clairement partie des semaines sans, que ce soit au travail ou dans la cuisine. Pour tout vous avouer, toutes les recettes que j’ai testé depuis lundi se sont avérées être des ratés complets : de bonnes grosses déceptions comme on les déteste (au point que je ne sais pas quoi manger pour le reste de la semaine hahaha). Mais même si ça met un petit coup au moral je vais m’accrocher pour vous trouver de bonnes recettes dignes de la rentrée ! En tout cas, heureusement pour moi, il me restait à vous partager cette recette qui fut un de mes coups de cœur des vacances : celle de la glace miel cannelle ! Cette glace aux accents purement hivernaux (désolée mais je pense déjà à Noël…) est très légèrement sucrée avec un goût réconfortant d’épices : tout ce que j’aime. Elle est en outre très souple grâce au miel qui permet de « casser » la cristallisation. C’est un pur délice. Je songe déjà à la décliner autrement… En plus elle ne nécessite que 4 ingrédients !

.

IMG_20200826_174702__01

.

Temps : 5mn de préparation, 1h30 de repos et 30mn de turbinage
Conservation : quelques semaines au congélateur
Pour environ un demi-litre de glace

.

Ingrédients :

  • 25cL de crème liquide entière
  • 90g de miel (de votre choix)
  • 3 cuillères à café de cannelle en poudre
  • 25cL de lait frais entier

.

Recette :

  • Chauffez la crème avec le miel jusqu’à ce que le miel fonde. Hors du feu, ajoutez la cannelle puis laissez infuser au moins 30mn. Ajoutez le lait puis mixez à l’aide d’un mixeur plongeant pour « casser les paquets d’épice » qui auraient pu se former. Laissez reposer 1h au réfrigérateur.
  • Une fois la préparation refroidie, mélangez-la une dernière fois, démarrez votre sorbetière et versez-la dedans. Laissez la machine tourner une trentaine de minutes jusqu’à ce que la glace ait une consistance solide mais souple et versez-la dans un récipient qui va au congélateur. Laissez la reposer quelques heures avant de la déguster. Si vous n’avez pas de sorbetière, versez l’appareil dans un récipient et entreposez-le au congélateur en le remuant de temps en temps pour éviter qu’un maximum de cristaux ne se forment.
  • N’hésitez pas à saupoudrer votre glace d’une pincée de cannelle au moment de la servir pour en rehausser le goût 😉

 

Eton mess

     L’Eton mess est un dessert traditionnel britannique très réputé composé de fraises, de chantilly et de meringue. On trouve de nombreuses histoires en relatant l’origine très « tarte tatin » sur internet. Il semblerait que lors d’un rassemblement à l’Eton College, un étudiant ait ramené une pavlova, dessert typique de là-bas et que quelqu’un se serait assis dessus, faisant un « mess » (bordel, gâchis) de ce délice. Mais loin d’être rebutés et pour sauver la face, l’assistance y aurait goûté trouvant le résultat excellent. Il est depuis lors rentré dans les classiques de la cuisine britannique et il est d’ailleurs servi tous les ans au match de cricket annuel entre l’Eton College et le Winchester College ! On peut donc considérer ce dessert comme un bon bordel ! Comme toujours les accidents produisent parfois les meilleurs résultats en cuisine 😉

.

IMG_20200530_120611__01

.

Temps : 30mn de préparation + 1h30 de cuisson (+ le temps de refroidissement des meringues)
Conservation : Aucune (vous pouvez les conserver 24/48h au frigo si nécessaire mais la chantilly commencera de rendre de l’eau et le dessert sera beaucoup moins bon)
Pour 4 grosses verrines

.

Ingrédients :

  • 3 blancs d’œuf
  • 150g de sucre
  • 300g de crème liquide entière
  • 50g de mascarpone (vous pouvez utiliser uniquement de la crème, dans ce cas augmentez la quantité à 350g)
  • 15g + 1 cuillère à soupe de sucre glace
  • 250 + 250g de fraises

.

IMG_20200530_120617__01

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 120°. Montez les blancs en neige. Lorsque le fouet commence à laisser une trace dans les blancs, versez environ 1/3 du sucre sans cesser de battre. Quand la neige est bien ferme ajoutez le reste du sucre et continuez de fouetter pendant quelques minutes. La meringue doit être lisse, brillante et faire un bec d’oiseau. A l’aide d’une cuillère à soupe, déposez des tas de meringue sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (vous devriez avoir 20 meringues de taille moyenne à la fin) et enfournez 1h30. Laissez les meringues refroidir avant de passer à la suite (vous pouvez préparer vos meringues la veille ou même jusqu’à une semaine à l’avance sans soucis en les conservant dans une boite en métal hermétique pour gagner du temps le jour J).
  • 15mn avant de monter votre chantilly, placez votre fouet et votre cul de poule au congélateur. Versez votre crème et votre mascarpone dans le cul de poule et fouettez-les jusqu’à obtenir une crème fouettée ferme (cela peut prendre jusqu’à 10mn selon votre matériel). Ajoutez les 15g de sucre glace et fouettez encore quelques secondes pour bien les incorporer. Réservez.
  • Lavez et équeutez les fraises. Mixez-en 250g avec une cuillère à soupe de sucre glace et réservez le coulis ainsi obtenu. Découpez les 250g restants  en morceaux.
  • Dans vos verrines, alternez morceaux de fraises, coulis, meringues émiettées et chantilly. Répétez l’opération deux fois. (Il faut donc mettre 2 meringues et demie par couche. Cela peut paraître beaucoup mais j’ai testé avec moins et je peux vous assurer que c’est nécessaire à l’équilibre du dessert tant en terme de goût que de texture !) Lissez bien la couche de chantilly supérieure. Décorez avec quelques petites fraises et un peu de meringue s’il vous en reste et servez immédiatement.

Crèmes brûlées à la vanille

     Avec toutes les recettes à base de blanc d’oeuf que j’ai proposé récemment, il a bien fallu utiliser les jaunes. C’est comme ça que j’ai eu l’idée de faire des crèmes brûlées. Un dessert qui ne m’a jamais vraiment tenté au resto (je suis trop dépendante des gâteaux au chocolat…) mais que j’ai trouvé absolument fabuleux. J’ai été dans l’erreur pendant tellement d’années, je n’en reviens pas… Par contre, bien évidemment, lorsqu’il a fallu passer à la phase brûlée des crèmes : plus de gaz dans le chalumeau… Désastre désastre et confinement oblige, je n’allais pas sortir uniquement pour cela. J’ai donc du tester l’option four que je ne recommande pas. Comme vous pouvez le voir sur mes photos, le bord commencera de vraiment brûler avant que l’intérieur ne se transforme en la couche craquante tant attendue. En plus de cela, il y a un gros risque de faire tourner la crème et qu’elle graine à cause de la surcuisson que cela peut entrainer. Je vous recommande donc de faire des crèmes brûlées uniquement si vous avez en votre possession un chalumeau si vous voulez qu’elles soient parfaites. Cette recette donne néanmoins d’excellentes crèmes à la vanille peu importe la technique de finition donc vous pouvez toujours essayer pour votre plaisir personnel ;). Je vous conseille d’ailleurs d’ajouter un peu de rhum au mélange si vous aimez ça, elles seront encore meilleures !

.

IMG_20200329_174616__01

.

Temps : 20mn de préparation, 30mn d’infusion et 1h15 de cuisson
Conservation : 2/3j au frigo (mais elles seront moins bonnes car la surface va ramollir)
Pour 4 crèmes brûlées

.

Ingrédients :

  • 2 gousses de vanille
  • 250mL de lait entier
  • 5 jaunes d’œuf
  • 70g de sucre
  • 250g de crème liquide entière froide
  • de la cassonade pour la finition

.

Recette :

  • Fendez les gousses de vanille en deux et grattez les grains à l’aide d’un petit couteau. Portez le lait à ébullition avec les gousses et la vanille grattée.  Retirez du feu puis laissez infuser 30mn. Passez le lait au tamis pour enlever les résidus ainsi que les gousses de vanille puis préchauffez le four à 100°. Mélangez les jaunes avec le sucre sans les faire blanchir. Incorporez la crème froide puis le lait froid. Le mélange doit être bien homogène. Répartissez la crème dans 4 ramequins à crèmes brûlées à l’aide d’une louche. Enfournez 1h15. Le cœur des crèmes doit encore être tremblotant. Laissez reposer 2H au frigo pour bien refroidir les crèmes. Tapotez un sopalin sur la surface pour enlever toute trace d’humidité puis saupoudrez une fine couche régulière de cassonade dessus. Passez un coup de chalumeau pour bien faire caraméliser le sucre puis saupoudrez de cassonade et caramélisez la surface à nouveau. Servez immédiatement.
  • Si vous n’avez pas de chalumeau, passez votre four en mode grill et disposez les crèmes 2/3mn en dessous pour caraméliser le sucre. Dans ce cas, la couche de cassonade doit être très fine pour que la caramélisation soit rapide et ainsi éviter que vos crèmes ne grainent, qu’elles tournent et que le sucre des bords ne brûle. Comme précisé précédemment, je ne recommande pas ce mode de caramélisation qui est très risqué.