Noix de Saint-Jacques sur crème de chou-fleur

Et hop une nouvelle idée d’entrée pour Noël. Bon, je sais que c’est un peu redondant car je vous ai déjà proposé des St Jacques et du foie gras l’année dernière et que cette année c’est la même chose mais on ne se refait pas… Ces mets sont tellement délicieux que je ne peux pas m’en empêcher. Cette fois-ci, j’ai piqué l’idée de Jenna et j’ai accompagné mes St Jacques d’une crème de chou-fleur. C’est vraiment délicieux et tout en douceur. Vous pouvez même envisager de servir le tout en tant que plat principal en doublant les proportions pour le même nombre de convives !

Temps : 15mn de préparation + 40mn de cuisson
Conservation : 2j dans une boite hermétique au frigo
Pour 6 personnes

Ingrédients :

  • 1 chou-fleur (moyen ou gros)
  • 400ml de crème entière liquide
  • le jus d’un demi citron
  • du sel et du poivre
  • 12 noix de Saint-Jacques
  • 30g de beurre

Recette :

  • Lavez le chou-fleur et prélevez-en les bouquets. Versez ces derniers dans une casserole avec la crème et une bonne pincée de gros sel. Couvrez et faites cuire à feu moyen pendant 35mn en remuant de temps en temps : un couteau doit traverser le chou-fleur sans difficulté. Ajoutez le jus de citron, mixez finement puis rectifiez l’assaisonnement. Réservez sur feu doux pour garder au chaud.
  • Enlevez le corail des noix de St Jacques, lavez-les et séchez-les consciencieusement avec du papier absorbant. Faites fondre le beurre dans une grande poêle et laissez-le chauffer jusqu’à obtenir un beurre noisette (il va mousser puis « chanter » puis roussir et enfin dégager une odeur de noisette). Saisissez alors les Saint Jacques environ 1mn de chaque côté (visuellement, vous verrez un changement de couleur sur le côté : les St Jacques vont blanchir de plus en plus dans le sens de l’épaisseur et perdre leur côté nacré, retournez-les lorsque la démarcation atteint le milieu et laissez cuire sur la seconde face jusqu’à avoir la même couleur sur tout le côté). Salez et poivrez. Répartissez la crème de chou-fleur dans 6 assiettes creuses et déposez 2 noix de St-Jacques par-dessus. Vous pouvez saupoudrer un peu d’épices ou de fleur de sel si vous le désirez.

Terrine de foie gras mi-cuit au bain-marie

Noël arrive à grand pas, il était donc temps d’enfin se lancer dans les recettes de fêtes et surtout de tester une nouvelle recette de fois gras. La recette de Jean-François Piège pouvant avoir l’air assez compliquée pour ceux qui n’ont pas trop l’habitude de cuisiner, je me suis dit que cette année, j’allais faire plus simple. Je me suis donc orientée vers une nouvelle technique de cuisson hyper simple : le bain-marie. Il suffit de faire mariner le foie gras, de le faire cuire au bain-marie et de le laisser reposer. Simple comme bon jour. J’ai repris la base de marinade de Papille et pupilles et j’ai juste modifié légèrement les quantités et ajouter un peu de sucre. Cette recette est un peu moins savoureuse que celle du chef Piège (car on y verse la marinade réduite pleine de goût) mais elle a l’avantage d’être extrêmement simple à réaliser (et beaucoup moins chère qu’un foie gras qui sera moins bon dans le marché). C’était donc la recette parfaite pour lancer la saison. 25 jours de pur plaisir avec une recette par jour normalement.
(Ne faites pas attention à la hauteur de mon foie gras, comme l’année dernière je me suis retrouvée coincée avec ma terrine trop grande, il faut que j’en rachète une. Par contre je vous ai indiqué les bonnes mensurations dans la recette.)

Temps : 15mn de préparation, 30mn de marinade, 1h de cuisson et 60hh de réfrigération
Conservation : 1 semaine au frigo à compter de la réalisation (soit 5j à partir du moment où il est consommable)
Pour environ 500g de foie gras (une terrine de 14x9cm)

Ingrédients :

  • 500g de foie gras de canard cru déveiné à température ambiante
  • 50 ml de Floc de Gascogne (ou à défaut d’armagnac)
  • 10 g de sel
  • 8g de sucre
  • 4g de poivre

Recette :

  • Posez les morceaux de foie gras dans un plat assez grand pour pouvoir pile les accueillir en taille de façon bien alignés et sans qu’ils se chevauchent (personnellement j’avais un gros bloc, un magnifique foie et je l’ai coupé en deux… Je sais que c’est un peu honteux car plus le bloc est gros meilleur sera la qualité du foie gras mais j’avais peur qu’il n’ait aucun parfum avec si peu de surface en contact avec la marinade). Dans un bol, mélangez l’alcool, le sel, le sucre et le poivre et mélangez jusqu’à ce que le sel et le sucre soient dissouts. Arrosez le foie gras avec ce mélange et laissez mariner pendant 30mn en retournant régulièrement le foie gras pour qu’il soit uniformément parfumé (je l’ai retourné toutes les 5mn). Au bout de 25mn, préchauffez le four à 100°. Une fois les morceaux de foie gras bien marinés, déposez-les dans une terrine de 14x9cm en appuyant bien pour les tasser. Refermez la terrine et déposez-la dans un grand plat avec quelques centimètres d’eau au fond (pour faire un bain-marie). Enfournez le tout et laissez cuire pendant 1h. A la sortir du four, basculez la terrine délicatement pour vider la graisse déjà rendue par le canard. Conservez la graisse dans un petit bol au frigo. Filmez le foie gras au contact et posez une planchette en bois de la dimension de votre terrine par-dessus. Surmontez-le de boites de conserves pour faire pression et entreposez au réfrigérateur pendant une nuit.
  • Le lendemain, retirez la presse et récupérez la graisse qui a figé en surface. Faites la fondre à feu doux dans une casserole avec la graisse réservée dans le bol. Laissez tiédir puis reversez sur le foie gras pour le protéger. Entreposez au réfrigérateur 48h avant de déguster.

Verrines melon, mozza et prosciutto

La star de l’été dans ma famille, c’est vraiment le melon. Il y en a quasiment à tous les repas accompagné de jambon cru. C’est simple, bon et efficace. Ici, je vous propose une version un tout petit peu plus travaillée de ce classique de l’été si vous voulez impressionner des invités. C’est ultra frais et parfumé. Ces verrines feront une entrée parfaite qui plaira au plus grand monde !

Temps : 10mn de préparation
Conservation : 12h au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 2 boules de mozzarella
  • 1 gros melon (j’ai utilisé un mélange de melon cantaloup, de melon vert et de pastèque)
  • quelques feuilles de menthe ou de basilic
  • 4 tranches de prosciutto
  • un peu de vinaigrette ou de vinaigre balsamique pour servir

Recette :

  • Rompez les boules de mozzarella en deux et déposez chaque moitié dans une grosse verrine. Coupez le melon en deux, épépinez-le et prélevez-y des billes de chair à l’aide d’une cuillère parisienne. Empilez-les sur la mozzarella en déposant régulièrement des morceaux de basilic ou de menthe ciselés et finissez avec une tranche de prosciutto. Servez avec un peu de vinaigrette.

Oeufs mimosa saveur barbecue

Il y a deux ans, je vous avais déjà proposé une recette d’œufs mimosa. Rien de bien transcendant là-dedans mais c’est quand même une entrée super pratique et rapide à préparer, qui apporte un peu de fraîcheur pendant les pique-nique. Je me suis donc dit que j’allais réitérer l’expérience en la pimpant un peu. J’ai corsé l’assaisonnement avec de la sauce épicée et des épices à barbecue. C’est encore meilleur que la version traditionnelle et ça change un peu. Je vous laisse tester 😉

Temps : 10mn de cuisson + refroidissement + 5mn de préparation
Conservation : 1/2j max au frigo dans un récipient hermétique (mais il est préférable de les manger immédiatement)
Pour 4 œufs

Ingrédients :

  • 4 gros œufs
  • 50g de mayonnaise
  • 1 cuillère à café bombée de moutarde
  • 0,5 cuillère à café de sauce épicée (de la sauce sriracha par exemple)
  • 1 cuillère à soupe d’épices à barbecue (un mélange de paprika, oignon, ail et herbes de votre choix)
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • une pincée de poivre

Recette :

  • Portez un casserole d’eau à ébullition. Déposez-y délicatement les œufs à l’aide d’une cuillère à soupe pour ne pas les casser puis laissez-les cuire 10/11mn. Coupez la cuisson en les plongeant dans un volume d’eau froide, laissez-les refroidir puis écalez-les. Coupez-les en deux. Prélevez délicatement les jaunes d’œuf. Versez-les dans un petit saladier avec le reste des ingrédients. Écrasez le tout à la fourchette jusqu’à obtenir une garniture homogène. Répartissez celle-ci dans les cavités des blancs d’œufs à l’aide d’une cuillère (ou si vous désirez une jolie présentation, utilisez une poche à douille munie d’une douille cannelée). Servez bien frais.

Saint Jacques à la crème de chorizo

La dernière recette pour la Saint Valentin mais non des moindres : l’entrée ! J’ai trouvé cette merveilleuse recette de noix de Saint Jacques à la crème de chorizo chez Gourmandiseries. C’est une recette incroyablement simple et rapide à faire et pourtant délicieuse. La crème de chorizo s’associe parfaitement bien avec les Saint Jacques et la petite chips de chorizo apporte une touche craquante qui parfait cette entrée. Je vous recommande grandement de tester cette recette qui est probablement la meilleure des 4 que je vous propose pour cette Saint Valentin !

Temps : 15mn de préparation/cuisson
Conservation : 48h dans une boite hermétique au frigo
Pour 2 personnes

Ingrédients :

  • 6 noix de Saint Jacques
  • 10 + 2 tranches de chorizo (j’ai augmenté la quantité de chorizo dans la sauce car il était très doux)
  • 125mL de crème liquide
  • 1 pincée de piment d’Espelette
  • 20g de beurre
  • du sel et du poivre

Recette :

  • Enlevez le corail des noix de St Jacques, lavez-les et séchez-les consciencieusement avec du papier absorbant. Réservez au frais.
  • Dans une grande poêle, faites revenir à sec 10 tranches de chorizo sur feu moyen jusqu’à ce qu’elles commencent de rendre leur gras. Ajoutez alors la crème et le piment d’Espelette, remuez les tranches de chorizo avec une cuillère et laissez chauffer 3-4mn à feu doux jusqu’à ce que la crème épaississe. Ôtez les tranches de chorizo et gardez au chaud.
  • Faites chauffer les deux dernières tranches de chorizo à sec dans une petite poêle jusqu’à ce qu’elles grillent légèrement des deux côtés. Réservez sur un papier absorbant pour enlever l’excès de gras.
  • Faites fondre le beurre dans une grande poêle et laissez-le chauffer jusqu’à obtenir un beurre noisette (il va mousser puis « chanter » puis roussir et enfin dégager une odeur de noisette). Saisissez alors les Saint Jacques environ 30s de chaque côté (visuellement, vous verrez un changement de couleur sur le côté : les St Jacques vont blanchir de plus en plus dans le sens de l’épaisseur et perdre leur côté nacré, retournez-les lorsque la démarcation atteint le milieu et laissez cuire sur la seconde face jusqu’à avoir la même couleur sur tout le côté). Salez et poivrez.
  • Dressez 3 Saint-Jacques par assiette avec de la crème et une chips de chorizo. Servez immédiatement.

Terrine de foie gras de Jean-François Piège

Comme vous avez été très nombreux à solliciter du foie gras pour les fêtes de fin d’année, le voici la voilà ! Et sachez que le plus compliqué ne fut pas de le faire mais de savoir comment le faire. Il existe tellement de façons différentes entre la cuisson au gros sel, celle au bain-marie, celle à la poêle et ainsi de suite que je ne savais pas vers laquelle me tourner. Le champ des possibles est très vaste ce qui rend le choix complexe car je voulais vous proposer la recette avec le moins de ratés possibles lorsque vous la referez dans quelques jours chez vous. J’ai donc demandé conseil à ma mère qui le fait maison depuis des années. La cuisson au sel semblant plus risquée, elle m’a convaincue de vous proposer cette sublime recette de Jean-François Piège plus ou moins inratable et pourtant incroyablement délicieuse. Nous nous sommes vraiment régalés. Ce foie gras a énormément de goût sans que l’alcool soit omniprésent et il est parfaitement assaisonné. Un pur délice. Bien meilleur que ceux du commerce aux prix abusifs, croyez-moi !
Comme vous pouvez le voir cependant sur la photo, mes tranches n’étaient pas très grosses. Rassurez-vous, c’est simplement parce que j’ai divisé la recette par 2 (1kg de foie gras ça fait beaucoup pour 2) et que je n’ai pas trouvé de petite terrine. Le résultat était donc assez plat, ce qui ne sera pas votre cas si vous respectez les proportions ou que vous trouvez un moule adapté. Votre foie gras devrait être deux fois plus haut, ce qui le rendra plus majestueux que le mien une fois dans l’assiette. Visuellement, vous pouvez aussi voir que mon foie gras remontait un peu sur les côtés. Il se trouve que je n’avais pas de planche adaptée donc j’ai du utiliser une choppe à bière lestée de conserves… Bref je vous passe les détails mais ce fut un grand moment de cuisine, croyez-moi ! L’avantage étant que je peux vous montrer comme ça que l’on peut réussir son foie gras avec quasiment rien à la maison 😉

Temps : 15mn de préparation, 1h de marinade, 8h + 48h de refroidissement
Conservation : 1 semaine au frigo à compter de la réalisation (soit 5j à partir du moment où il est consommable)
Pour 1kg de foie gras

Ingrédients :

  • 1kg de foie gras de canard cru déveiné à température ambiante
  • 150mL de porto rouge
  • 50mL de cognac
  • 12g de sel fin
  • 2g de poivre blanc
  • 4g de sucre

Recette :

  • Coupez le foie gras en tranches de 2cm d’épaisseur et déposez-le dans un petit plat. Dans un bol, mélangez le porto, le cognac, le sel, le poivre et le sucre et mélangez jusqu’à ce que le sel et le sucre soient dissouts. Versez sur le foie gras. Mélangez délicatement pour ne pas le casser et filmez au contact. Laissez mariner à température ambiante pendant 1h.
  • Tapissez votre terrine de film alimentaire. Réservez la marinade, cuisez les tranches de foie gras, 1mn de chaque côté, dans une poêle anti-adhésive sur feu doux et posez-les au fur et à mesure dans le moule à terrine. Faîtes attention en les manipulant car elles sont très fragiles. A la fin, filtrez la graisse se trouvant dans la poêle à l’aide d’un tamis et réservez-la dans un bol au frigo. Déglacez la poêle avec la marinade sur feu moyen et laissez réduire jusqu’à ce que le liquide devienne sirupeux. Versez sur les tranches de foie gras et refermez le film alimentaire. Posez une planchette en bois de la dimension de votre terrine sur le film, surmontez-le de boites de conserves pour faire pression et entreposez au réfrigérateur 8h.
  • Au bout des 8h, réchauffez le gras quelques secondes au micro-ondes pour le faire fondre. Retirez les conserves, la planche et le film alimentaire du dessus et versez le gras sur la terrine. Couvrez à nouveau de film alimentaire et laissez au frigo 48h minimum avant de déguster.

Soupe de maïs, popcorn, crème fouettée aux épices et allumettes de bacon

Attention tuerie. De nom, cette recette pourrait ne pas vous paraitre alléchante et je comprends. Une soupe de maïs ça peut vraiment paraître bizarre. Je pense d’ailleurs que le maïs chaud tout court peut paraitre étrange à beaucoup d’entre nous car nous n’avons pas trop l’habitude d’en manger en France. Et pourtant… C’est délicieux. Si vous n’oubliez pas de filtrer votre soupe (et je vous conseille d’utiliser un tamis avec une presse si vous en avez un car ce sera PARFAIT), vous obtiendrez une soupe d’une onctuosité incroyable et avec énormément de goût. C’est un véritable coup de cœur pour ma part. Et avec le popcorn qui ajoute de la texture, la crème fouettée une touche d’épices et de crémeux et les allumettes de bacon une pointe de sel, votre soupe sera transportée à un tout autre niveau. Le rendu est tellement délicat qu’il sera parfait pour servir en guise d’entrée à Noël ou même d’apéritif, servi dans des petites verrines. En plus c’est extrêmement facile et rapide à faire. Un véritable jeu d’enfant. Le seul point négatif se trouve dans la quantité de vaisselle qu’il faudra faire à la fin à cause des multiples éléments. Mais croyez moi, ça vaut le coup !

Temps : 25mn de préparation/cuisson (si vous préparez les à-côtés pendant que la soupe cuit)
Conservation : 2/3j dans un récipient hermétique au frigo pour la soupe et les allumettes ; quelques heures au frigo pour la crème montée et 2/3j dans un récipient hermétique à température ambiante pour le popcorn (conservez tous les éléments séparés)
Pour 4 à 6 personnes (si c’est un repas ou une entrée)

Ingrédients :

Pour la soupe :

  • 10g de beurre
  • 1 petit oignon doux
  • 600g de maïs en boite
  • 750mL de bouillon de légume (soit 1.5 cube de bouillon de légumes dilué dans 750mL d’eau bouillante)
  • 2 portions de vache qui rit (je pense que c’est encore meilleur avec du cheddar si vous voulez tester)

Pour les à-côtés :

  • 1 cuillère à café d’huile
  • 1 poignée de grains de maïs à popcorn
  • du sel
  • 40g d’allumettes de bacon fumé
  • 100mL de crème liquide entière
  • 0.5 cuillère à café d’épices tandoori

Recette :

  • Disposez votre cul de poule et les fouets de votre batteur au congélateur.

Pour la soupe :

  • Faites fondre le beurre dans une casserole sur feu moyen. Pelez, émincez l’oignon doux et ajoutez-le. Mélangez et laissez revenir 5mn jusqu’à ce qu’il soit translucide. Ajoutez le maïs égoutté, mélangez et laissez à nouveau cuire pendant 5mn. Versez le bouillon et laissez frémir pendant 10mn. Mixez à l’aide d’un mixeur plongeant ou d’un blender (dans ce cas laissez refroidir avant pour éviter le choc thermique), filtrez (TRÈS important car il faut enlever la peau des grains de maïs pour obtenir une texture bien onctueuse), ajoutez le fromage et mixez à nouveau jusqu’à obtenir une texture lisse et homogène.

Pour les à-côtés :

  • Pendant que la soupe cuit, préparez les autres éléments. Versez l’huile dans une petite casserole sur feu moyen. Ajoutez le maïs, mélangez pour que tous les grains soient enrobés d’huile et refermez la casserole avec un couvercle. Le maïs va commencer d’exploser au bout de quelques minutes. Retirez la casserole du feu quand les « pop » caractéristiques s’arrêtent. Versez dans un petit bol et salez légèrement. Réservez.
  • Dans une petite poêle, faites revenir les allumettes de bacon à sec sur feu moyen jusqu’à ce qu’elles soient dorées. Réservez.
  • Versez la crème dans le cul de poule et montez-la en crème fouettée ferme. Salez légèrement, ajoutez les épices et mélangez doucement pour les incorporer sans faire redescendre la crème.
  • Pour servir, répartissez la soupe dans les assiettes, ajoutez un nuage de crème fouettée épicée et surmontez d’un peu d’allumettes de bacon dorées et de popcorn et saupoudrez encore un peu d’épices tandoori. Servez immédiatement.

Velouté potimarron, pommes de terre et carottes

Autant il y a certains hivers où je vous ai gâtés en terme de soupes autant cette année rien, nada, que tchi. Je profite donc du fait que le thermostat ne soit pas encore totalement remonté pour vous proposer une nouvelle recette de velouté délicieuse et réconfortante. Encore des courges (on ne change pas une équipe qui gagne) mais cette fois-ci du potimarron (même si cette recette est également délicieuse avec de la butternut). Il s’agit d’une recette que ma maman nous fait régulièrement l’hiver et que j’adore. Je n’y ai rien changé !

.

.

Temps : 20mn de préparation et 30mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans un récipient hermétique au frigo
Pour 6 personnes

.

Ingrédients :

  • 1 potimarron
  • 4 carottes
  • 3 pommes de terre
  • 1 gousse d’ail
  • de l’huile d’olive
  • 2 cubes de bouillon de volaille
  • 5cL de crème liquide
  • du sel et du poivre

.

Recette :

  • Coupez, égrainez, épluchez et coupez le potimarron en cubes. Épluchez et coupez les carottes et les pommes de terre de la même façon. Réservez. Faites revenir la gousse d’ail écrasée dans une grosse casserole avec l’huile sur feu moyen pendant 1/2mn. Ajoutez les légumes et les cubes de bouillon de volaille et versez de l’eau jusqu’à ce qu’ils soient couverts. Laissez cuire sur feu moyen une trentaine de minutes jusqu’à ce que les carottes soient tendres : un couteau doit les traverser sans difficulté. Passez les légumes avec l’eau de cuisson au mixeur (il vaut mieux s’y prendre en plusieurs fois pour éviter les morceaux au vu de la quantité, veillez alors à ce qu’il y ait des légumes et de l’eau de cuisson à chaque mixage pour que l’opération se fasse de façon fluide). Transvasez dans votre casserole. Ajoutez la crème. Mélangez. Rectifiez l’assaisonnement (le sel risque d’être inutile grâce aux cubes de bouillon) et servez.

Gaspacho avocat, vache qui rit et menthe

     J’avais envie d’une nouvelle soupe bien froide à déguster pour cet été. Évidemment  ma première idée fut celle d’un gaspacho à la tomate relevé avec quelques herbes ou épices. Mais manque de chance, les tomates dans le coin ont rarement de goût. La soupe aurait donc été particulièrement fade. Je me suis donc orientée vers les traditionnels courgettes et petits pois mais j’avais apparemment déjà testé des recettes très similaires (ici et ici)… Je me suis donc rabattue sur l’avocat, un des derniers légumes verts restant au bataillon, avec la recette de chic choc chocolat. J’étais bien décidée pour une fois à vous offrir une soupe sans menthe et avec de la coriandre pour respecter toutes les consignes et apporter de la variété mais il n’y en avait pas du tout au supermarché… Ce sera donc une énième recette avec de la menthe et j’en suis désolée ! J’ai aussi changé le yaourt par de la vache qui rit, augmenté la quantité pour plus de crémeux et ajouté de l’ail en poudre pour relever la soupe qui était un poil fade à mon goût et tadaaa j’espère que cette recette saura vous plaire !

.

IMG_20200822_164949__01

.

Temps : 10mn de préparation + le temps de refroidissement
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique
Pour 4 personnes (plus si vous la servez en verrines ou avec un à-côté)

.

Ingrédients :

  • 350mL d’eau
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 3 avocats
  • le jus d’un citron vert
  • 1 échalote
  • les feuilles de 4 tiges de menthe
  • 200mL de lait
  • 1 cuillère à café de sel
  • 2 pincées de piment d’Espelette
  • 1 cuillère à soupe légèrement bombée d’ail en poudre
  • 150g de vache qui rit
  • Optionnel : un peu plus d’avocat, de vache qui rit et de feuilles de menthe ciselées pour la décoration

.

IMG_20200822_164940__01

.

Recette :

  • Faites bouillir l’eau, versez-la dans un bol et émiettez-y le cube de bouillon de légumes. Laissez fondre et réservez jusqu’à ce que le bouillon ait refroidi.
  • Dans le bol de votre mixeur, ajoutez le bouillon de légumes refroidi, la chair des 3 avocats, le jus du citron vert, l’échalote épluchée, les feuilles de menthe lavées, le lait, le sel, le piment et l’ail en poudre puis mixez jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajoutez la vache qui rit et mixez à nouveau jusqu’à avoir une soupe bien lisse et onctueuse. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire puis réservez au frais jusqu’au moment de servir. Ajoutez des cubes d’avocat, de vache qui rit et de la menthe ciselée au dernier moment pour décorer.

.

Note : Vous pouvez remplacer la menthe et la vache qui rit par de la coriandre et du yaourt grec comme dans la recette originale. Vous pouvez aussi remplacer l’ail en poudre par de la moutarde et ajouter quelques dés de tomates par dessus pour une soupe façon guacamole.

Coleslaw

     Le coleslaw est une salade de chou typique des Etats-Unis, souvent servie en entrée ou en accompagnement avec un burger par exemple. C’est un plat beaucoup moins répandu dans nos contrées et pourtant, c’est vraiment délicieux. Si vous avez goûté la version industrielle baignant dans la sauce, ne vous en faites pas, le coleslaw maison n’a vraiment pas le même goût. Je vous avoue que c’est un plat qui ne m’inspirait pas du tout et pourtant, la première fois que ma maman en a fait, je suis devenue totalement accro. Alors évidemment, comme d’habitude, elle a rajouté pas mal de trucs à la recette originale mais ça le rend encore meilleur, croyez-moi 😉

.

IMG_20200819_221418__01

.

Temps : 10mn de préparation + 2h au réfrigérateur
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique
Pour 4 personnes (2 si vous ne mangez que ça)

.

Ingrédients :

  • 100g de raisins secs blonds (optionnel : il n’y en a pas dans le coleslaw original mais comme pour le taboulé, ça apporte vraiment un plus à la salade !)
  • 1 yaourt nature
  • 40g de mayonnaise
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc
  • du sel et du poivre
  • 200g de chou blanc (soit 1/2 chou environ )
  • 150g de carottes (soit 2 carottes environ)
  • environ 10g de brins de ciboulette (optionnel là encore : la recette originale n’en comporte pas mais cela permet de relever le goût)

.

Recette :

  • Versez les raisins secs dans un bol et recouvrez-les d’eau bouillante (cela permettra de les faire gonfler et qu’ils soient plus moelleux). Réservez.
  • Dans votre saladier, préparez votre sauce en mélangeant le yaourt, la mayonnaise, le sucre et le vinaigre blanc. Mélangez bien et assaisonnez avec le sel et le poivre. Réservez.
  • Lavez les légumes. Coupez le chou en gros morceaux et mixez-le rapidement dans votre robot muni du couteau jusqu’à obtenir de fines lamelles. Versez dans le saladier. Épluchez les carottes, coupez-les au moins en 4 puis passez-les aussi au mixeur muni du couteau jusqu’à obtenir des petits morceaux. Versez dans le saladier. Mélangez. Égouttez les raisins secs, séchez-les dans du sopalin en serrant un peu pour enlever le surplus de liquide puis ajoutez-les avec la ciboulette ciselée dans le saladier. Mélangez une dernière fois pour que la sauce et l’assaisonnement soient bien répartis. Entreposez le saladier au frigo après l’avoir recouvert de film étirable. Laissez refroidir au moins 2h avant de servir.

.

Note : Si vous voulez faire un coleslaw au sens le plus traditionnel, enlevez les raisins secs et la ciboulette et râpez les carottes et hachez le chou au lieu de les passer au mixeur (cela ne change pas le goût mais uniquement le visuel, la technique du mixeur est juste bien plus rapide). Dans ce cas, vous pouvez ajouter un peu de moutarde pour relever la sauce !