Linzeles

     C’est parti pour la deuxième recette de bredele de cette année : des linzeles. Il s’agit de biscuits aux amandes et à la cannelle (la base), légèrement cacaotés, avec un cœur de confiture de framboises. Il s’agit d’un classique des fêtes de Noël que vous adopterez assez facilement j’en suis sure ;). Ils ne sont pas aussi jolis que d’autres sablés de Noël mais leur goût compense amplement !

.

IMG_20191220_151954__01

.

Temps : 25mn de préparation, 1h de repos, 15mn de cuisson
Conservation : plusieurs semaines dans une boîte en métal hermétique
Pour 20 linzeles

.

Ingrédients :

  • 115g de farine
  • 65g de poudre d’amandes
  • 50g de sucre en poudre
  • 0,5 cuillère à café de levure
  • 1 cuillère à soupe de cannelle
  • 1,5 cuillère à soupe de cacao en poudre non sucré
  • 1 pincée de sel
  • 1 œuf
  • 50g de beurre à température ambiante
  • environ 100g de gelée ou de confiture de framboises

.

Recette :

  • Dans un cul de poule, mélangez la farine, la poudre d’amandes, le sucre, la levure, le sel, la cannelle et le cacao Incorporez l’œuf puis ajoutez le beurre en morceaux. Pétrissez jusqu’à obtenir une boule (n’hésitez pas à utiliser vos mains, ce sera bien plus rapide et donnera un meilleur résultat qu’avec une cuillère en bois). Emballez la pâte dans du film alimentaire et laissez-la reposer au moins 1h au frigo.

  • Préchauffez le four à 160°. Prélevez de la pâte et façonnez une boule de la même taille qu’une truffe. Applatissez-la légèrement. Déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat et formez un creux dessus assez gros pour pouvoir mettre assez de confiture à l’aide du dos d’une cuillère en bois ou de vos doigts (je fais personnellement la base du trou avec la cuillère puis je lisse et forme la pâte avec mes doigts). Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Garnissez les trous de confiture ou de gelée de framboises. N’hésitez pas à la détendre un peu au micro-ondes ou dans une casserole sur feu doux afin que le remplissage soit optimal et plus joli (la chaleur du four n’est pas assez forte pour faire fondre la confiture et la modeler au trou du biscuit). Enfournez 15mn. Laissez tiédir légèrement sur la plaque avant de laisser refroidir complétement sur une grille.

Basler brunsli

     Après cette petite pause chocolat, on part pour de nouveaux sablés de Noël (ne vous en faites pas il y aura aussi un peu de salé et des bûches en temps voulu). Je vous propose aujourd’hui des brunslis de Bâle. Je vous avais déjà proposé une première version à un Noël précédent et en voici une deuxième issue de la cuisine de Bernard ! J’aime énormément ces biscuits et je me devais d’essayer sa variante qui ressemble encore plus à ce qu’on peut trouver dans les marchés de Noël que la première (qui était pourtant néanmoins excellente). Par contre je ne vous cache pas que râper le chocolat est une étape fastidieuse donc si vous n’avez pas trop le temps je vous renvoie sur ma première recette qui devrait vous donner entière satisfaction !

.

IMG_20191220_152535__01

.

Temps : 30mn de préparation, une nuit de repos et 12mn de cuisson
Conservation : plusieurs semaines dans une boîte en métal hermétique
Pour 20 brunslis

.

Ingrédients :

  • 135g d’amandes entières (ou de poudre d’amandes directement si vous avez un peu la flemme)
  • 90g de sucre + un peu pour saupoudrer
  • 15g de cacao en poudre non sucré
  • 1/4 de cuillère à café de cannelle
  • 1 pincée de 4 épices
  • 50g de chocolat noir râpé
  • 45g de blancs d’oeuf (soit le blanc de environ 1 oeuf et demi)

.

Recette :

  • Mixez les amandes entières en poudre pas trop fine (ou utilisez de la poudre d’amande entière si jamais vous n’avez pas envie de vous embêter avec cette étape). Versez la poudre ainsi obtenue dans un cul de poule avec le sucre, le cacao et les épices. Râpez le chocolat dessus et mélangez. Ajoutez le blanc d’oeuf et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène (n’hésitez pas à utiliser vos mains, ce sera bien plus rapide et donnera un meilleur résultat qu’avec une cuillère en bois).
  • Saupoudrez une feuille de papier sulfurisé de sucre. Étalez la pâte dessus sur une épaisseur de 4/5mm (vous pouvez vous aider en déposant une seconde feuille de papier sulfurisé sur la pâte car celle-ci colle beaucoup). Saupoudrez le dessus de la pâte de sucre. Laissez la pâte sécher à température ambiante pendant au moins une nuit. Préchauffez le four à 145°.  Emporte-piecez la pâte et déposez les brunslis sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Enfournez 12mn environ (moins si vous faites des brunslis pour petits que les miens, plus s’ils sont plus gros, le temps de cuisson est donné pour 20 biscuits ici). Laissez tiédir légèrement sur la plaque avant de laisser refroidir complétement sur une grille.

Meringues au thé chaï

     Je vous propose aujourd’hui une nouvelle petite pépite hivernale : des meringues au thé chaï. Elles sont très simples à réaliser et leur goût sera parfait pour accompagner vos thés hivernaux !

.

IMG_20191209_191125__01

.

Pour 48 mini meringues
Temps : 5mn de préparation + 45mn de cuisson
Conservation : quelques jours dans une boîte en métal hermétique (pour éviter qu’elles ramollissent)

.

Ingrédients :

  • 70g de blanc d’œuf (soit le blanc de 2 œufs)
  • 70g de sucre semoule
  • un sachet de thé chaï

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 100°. Mélangez le sucre et le thé, réservez. Montez les blancs à l’aide d’un fouet. Lorsque le fouet commence à laisser une trace dans les blancs, versez environ 1/3 du sucre sans cesser de battre. Quand la neige est bien ferme ajoutez le reste du sucre et continuez de fouetter pendant quelques minutes. La meringue doit être bien brillante et faire un bec d’oiseau.
  • Recouvrez une plaque de cuisson de papier sulfurisé ou de silpat. Transvasez les blancs dans une poche à munie d’une grosse douille étoilée et pochez les meringues. Recommencez jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus de meringue.  Enfournez pour 45mn environ. Attendez que les meringues sèchent puis entreposez-les dans une boite hermétique afin d’éviter qu’elles ne ramollissent.

Pâte à tartiner chocolat orange

     Que diriez-vous d’une recette de pâte à tartiner bien de saison chocolat/orange soit une des meilleures associations possible ♥_♥ (ceci est bien évidemment totalement objectif de ma part) ? J’ai trouvé cette recette délicieux chez OkCeBon et je n’ai (presque) rien changé hormis un tout petit ajout d’écorces d’oranges confites pour booster le goût ! Autant vous dire qu’elle me servira de référence jusqu’à ce que je perce le secret de la pâte à tartiner de Noël du Comptoir de Mathilde (telle est ma quête finale afin d’obtenir le St Graal de la pâte à tartiner hivernale !!!)

.

IMG_20191120_215005__01

.

Temps : 10mn de préparation + 2h de réfrigération
Conservation : plusieurs semaines dans un récipient fermé au frigo
Pour 500g de pâte à tartiner environ

.

Ingrédients :

  • une orange bio
  • 1 pincée de 4 épices
  • 10g de sucre
  • 100mL de crème liquide entière
  • 130g de chocolat noir
  • 40g de beurre
  • 100mL (soit 130g) de lait concentré sucré
  • 50g d’écorces d’oranges confites

.

Recette :

  • Lavez l’orange, zestez-la, pressez-la et mettez le jus et les zestes ainsi obtenus dans une casserole. Ajoutez-y le 4 épices et le sucre puis chauffez l’ensemble sur feu doux jusqu’à ce qu’il réduise de moitié (5mn environ) en remuant de temps en temps. Ajoutez la crème, mélangez, puis portez à ébullition. Versez le mélange ainsi obtenu en trois fois sur le chocolat noir coupé en morceaux, en incorporant bien la crème au chocolat à chaque fois à l’aide d’une maryse, comme pour une ganache. Incorporez le beurre et le lait concentré, puis les écorces d’oranges confites hachées en tous petits morceaux. Une fois la pâte à tartiner bien homogène, versez-la dans des pots et laissez-la prendre au moins 2h au réfrigérateur avant de pouvoir l’utiliser.

Frites de patate douce épicées (au four)

     On passe directement au plat de résistance en cette semaine de Thanksgiving avec des frites de patate douce épicées. (On aime faire les choses à l’envers ici ! ;)) Les patates douces sont souvent servies en purée lors de cette fête mais j’ai décidé de faire une version sous forme de frites. Elles sont délicieuses et bien épicées comme on les aime (et même croustillantes) !!! Je comptais les servir avec de la dinde et de la sauce au cranberries comme le veut la tradition mais, étant seule la semaine, il aurait été impossible pour moi de manger autant de nourriture en aussi peu de temps. Je n’ai donc pas voulu gâcher. Il faudra attendre l’année prochaine pour en voir surgir une sur mon blog je pense 😉

.

IMG_20191125_231159__01

.

Temps : 10mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : quelques jours au frigo (mais ça sera beaucoup moins bon)
Pour 4 personnes si vous êtes raisonnables (sinon 2/3)

.

Ingrédients :

  • 2 grosses patates douces (environ 1kg)
  • 6 cuillères à soupe d’huile
  • 1 cuillère à soupe de sel
  • 0.5 cuillère à soupe de poivre
  • 1 cuillère à soupe d’ail en poudre
  • 1 cuillère à soupe de paprika
  • 1 blanc d’œuf légèrement battu à la fourchette

.

IMG_20191125_231205__01

.

Recette :

  • Préchauffez votre four à 200°. Épluchez, lavez et coupez vos patates douces en bâtonnets. Déposez les frites dans un tupperware assez grand et refermable. Dans un petit récipient, mélangez l’huile, le sel, le poivre, l’ail en poudre, le paprika et le blanc d’œuf jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène. Versez ce dernier dans le tupperware sur les frites. Fermez le tupperware et secouez-le bien pour enrober toutes les frites (vous pouvez faire cette étape en badigeonnant au pinceau mais ce sera beaucoup beaucoup plus long).
  • Déposez les frites sur des plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé en essayant au maximum qu’elles ne se touchent pas et ne se chevauchent pas (il vous faudra deux plaques en principe). Enfournez 15mn. Sortez la plaque, retournez les frites et réenfournez 15mn en passant le four en mode grill les 5 dernières minutes si vous les voulez bien croustillantes (surveillez bien pour qu’elles ne brûlent pas). N’hésitez pas à les déguster avec un peu de ketchup, les goûts s’associent très bien entre eux 😉

Cidre chaud aux épices (ou mulled cider)

     La température extérieure est désormais telle que sortir sans gants et bonnet s’apparente à une mort à petit feu causée par le vent qui semble porter des petits coups de couteau à chacun de ses souffles. Il est donc temps de déclarer ouverte la saison des boissons chaudes (très chaudes) et épicées (et même un peu alcoolisées parfois). Ayant déjà fait du vin chaud (un délice), je me suis demandée ce qu’une version plus douce donnerait. C’est là que m’est venue l’idée de faire du cidre chaud aux épices sur le modèle de mon jus de pomme chaud. J’ai tout d’abord tenté une version avec des fruits (comme pour le vin chaud) mais j’ai trouvé que ces derniers prenaient trop le pas sur la pomme qu’on ne sentait plus du tout du fait de sa douceur. J’ai donc ensuite opté pour une réalisation totalement exempte de fruit (vous pouvez ajouter un peu d’orange bio si vous désirez, mais rien de plus) avec la même dose d’épices que dans le vin chaud de Christophe Felder mais beaucoup moins de sucre évidemment et je suis très satisfaite du résultat. Ce cidre chaud se boit comme du petit lait 😉

.IMG_20191111_163029__01.jpg

.

Temps : 10mn
Conservation : aucune (à boire chaud évidemment)
Pour un peu moins d’un litre de cidre chaud

.

Ingrédients :

  • 1 bouteille de cidre de pomme brut (de 75cL)
  • 100mL d’eau
  • 50 à 60g de sucre semoule (à adapter selon votre cidre et votre goût)
  • 2 bâtons de cannelle
  • 2 étoiles d’anis
  • 2 clous de girofle
  • 1 pointe de couteau de noix de muscade râpée

.

Recette :

  • Mettez tous les ingrédients dans une casserole et portez le tout à ébullition. Laissez frémir de 5 à 10mn en remuant de temps à autres. Filtrez à l’aide d’un chinois. Servez et dégustez !

 

Brioches au potiron

     Histoire de varier les plaisirs (mais pas spécialement les saveurs, Halloween oblige), on se retrouve aujourd’hui pour une recette de brioches au potiron en forme de citrouilles ! J’ai trouvé cette recette sur le blog de La gourmandise est un joli défaut pour laquelle, à défaut de potimarron que je n’ai pas trouvé, j’ai utilisé du potiron. Visuellement le résultat est super (même pour juste décorer votre table) et les brioches ont un goût subtil de potiron tout en étant bien moelleuses. Pour tout vous dire je les ai dévorées au petit déjeuner avec un peu de nutella, c’était un délice !

.

IMG_20191020_212723__01

.

Temps : 40mn de préparation, 2h30 de repos, 15mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans du papier sulfurisé
Pour 8 brioches

.

Ingrédients :

  • 50mL de lait
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydraté
  • 250g de farine de blé
  • 300g de farine d’épeautre
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 1 cuillère à café de mélange pour pain d’épices
  • 65g de sucre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 235g de purée de potiron (maison ou tout simplement en faisant cuire comme indiqué sur le sachet des cubes de potiron surgelés de chez Picard puis en les mixant (attention il faut faire cuire plus de potiron que la quantité de purée demandée car cette dernière sera moindre du fait de l’évaporation, 235g de purée = 420g de potiron surgelé environ))

  • 2 œufs
  • 100g de beurre à température ambiante coupé en morceaux
  • de la ficelle alimentaire
  • 8 amandes non émondées

.

IMG_20191020_212943__01

.

Recette :

  • Faites tiédir le lait dans une casserole sur feu doux (cela permet un meilleur contrôle de la température) puis délayez-y la levure. Attention, le lait ne doit pas être trop chaud afin de ne pas « tuer » la levure (personnellement j’utilise mon doigt comme repère : il faut que le lait soit à peu près à la même température). Dans la cuve de votre robot, versez les farines, les épices, le sucre, le sel, la purée de potiron, les œufs et le lait en faisant bien attention à ce que le lait n’entre pas en contact avec le sel et le sucre (afin de ne pas tuer la levure encore une fois). Pétrissez les ingrédients lentement pendant environ 5 minutes pour que la pâte soit bien homogène puis incorporez le beurre petit à petit en augmentant la vitesse du robot. Quand la pâte est de nouveau homogène, formez une boule, couvrez-la d’un torchon humide et laissez-la lever pendant 1h30 environ. Elle doit doubler de volume. (Si comme moi vous mettez la pâte à lever dans un four préchauffé à 30°, pas plus afin de ne pas tuer la levure, le temps de pousse sera plus ou moins divisé par deux).
  • Dégazez la pâte sur un plan de travail fariné en l’aplatissant avec la paume de la pain. Reformez une boule et laissez-la de nouveau lever pendant 15mn sous un torchon humide.
  • Coupez ensuite la pâte en 8 morceaux de poids identiques et façonnez-les en boules. A l’aide de ficelle alimentaire, ficelez chaque boule de pâte comme une paupiette (cf les photos ci-dessous ou la technique expliquée ici, il suffit juste de ne pas faire le tour sur le côté du début). Vous pouvez marquer la pâte en 6 ou 8 quartiers selon vos préférences visuelles ! Cette étape va plutôt vite et est plutôt facile une fois qu’on prend le coup de main. Déposez vos brioches sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat puis laissez-les lever 45mn sous un torchon humide.

1572114229566

  • Préchauffez le four à 180° puis enfournez 15 à 20mn (surveillez bien la cuisson). Une fois les brioches refroidies, enlevez dé-li-ca-tement les ficelles et plantez-y une amande pour faire le pédoncule !

Jus de citrouille

     Halloween 2019, c’est partiiii !!! Cette année j’ai décidé de m’y prendre tôt et si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu voir un aperçu de toutes mes créations du week-end (plus de 10h de cuisine en tout, autant vous dire que ça m’a bien occupée !). Je me suis orientée vers quelque chose de plus « magique » qu’effrayant cette fois-ci car j’étais en manque d’inspiration et l’univers fantastique a toujours bercé toutes les composantes de ma vie (imagination, lecture, cinéma, etc).  Dans tout ce que j’ai pu tester (soit 6 recettes), une seule ne vous sera pas proposée dans les deux semaines qui arrivent : la recette de la bièraubeurre. En effet, j’ai testé celle proposée par Gastronogeek et présentée comme LA meilleure bièraubeurre qui existe et… c’était sincèrement ignoble… La recette était composée entre autre de bière, de beurre et de glace et les couches de gras se dissociaient après quelques secondes de repos. Yeuuurk. Après, je pense sincèrement que si les recettes françaises de bièraubeurre ne fonctionnent pas c’est à cause de leur appellation trompeuse. En effet le butterbeer anglais est devenu logiquement le bièraubeurre français. Mais l’appelation « butter – beer » ne viendrait pas à mon sens de beurre ajouté dans de la bière mais plus du butterscotch qui est un caramel écossais (le mot butter fait alors référence au beurre qui compose le caramel avec le sucre et la crème comme dans le caramel au beurre salé français). Cela paraitrait plus cohérent avec les livres de J.K. Rowling qui décrivent son goût comme doux, sucré et caramélisé. En définitif, il s’agirait plus de bière au caramel que de bière… au beurre ;). Des recherches que j’approfondirai en ce sens pour l’année prochaine où je vous livrerai très certainement MA vision de la recette de la bièraubeurre.
Enfin bref, très large digression de ma part sur le sujet xD. Si l’on revient à nos moutons, concernant cette recette de jus de citrouille, elle est quant à elle délicieuse. Le goût de citrouille n’est pas trop prononcé (je sais que cela peu effrayer les plus réfractaires à la courge :p) et les épices rappellent les jus de pommes chauds sur les marchés de Noël. Vraiment parfait à déguster le week-end prochain en révisant vos cours de potion à Poudlard 😉

.

IMG_20191020_212453__01

.

Temps : 5mn de préparation
Conservation : 2/3j au frigo
Pour 1,5L environ

.

Ingrédients :

  • 300g de purée de potiron (maison ou tout simplement en faisant cuire comme indiqué sur le sachet des cubes de potiron surgelés de chez Picard puis en les mixant (attention il faut faire cuire plus de potiron que la quantité de purée demandée car cette dernière sera moindre du fait de l’évaporation, 300g de purée de potiron = 535g de potiron surgelé environ))
  • 1l de jus de pommes
  • 125g de confiture d’abricots
  • 1 cuillère à café de cannelle ou d’épices à pain d’épices

.

Recette :

  • Mixez la purée de potiron avec le jus de pomme puis, une fois homogène, avec la confiture d’abricots puis épicez le jus de citrouille à votre convenance ! Gardez au frais jusqu’au moment de servir.

Muffins à la cannelle fourrés au nutella

     ATTENTION TUERIE ! Ok on ne dirait pas. Encore une fois les photos nous font un peu défaut. Mais ces muffins font partie des meilleurs que j’ai pu tester dans ma vie. J’ai été très surprise mais l’association cannelle/nutella fonctionne à merveille (merci Sally’s baking addiction pour la base de la recette !). Ces muffins sentent bon l’hiver. Et ce topping au sucre à la cannelle… Mamamia ! Il renforce juste ce qu’il faut le goût de cannelle des muffins en ajoutant un petit « croustillant » et sans trop les sucrer (étrangement). Ces muffins sont juste parfaits ! Le seul soucis est qu’ils perdent leur moelleux très vite, il faudra les consommer dans les deux jours (mais ça ne devrait pas être un réel problème croyez-moi ;)).

.

IMG_20191010_012100__01

.

Temps : 20mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : 2 jours dans une boite en métal hermétique (après ils ne seront plus aussi bons)
Pour 8 muffins

.

Ingrédients :

Pour les muffins :

  • 75g de beurre à température ambiante
  • 100g de sucre
  • 1 oeuf
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 130mL de lait demi-écrémé
  • 190g de farine complète
  • 1 cuillère à café et demi de levure
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • une demie cuillère à café de noix de muscade
  • une demie cuillère à café de sel
  • 8 cuillères à café de nutella (environ 150g)

.

Pour le topping à la cannelle :

  • 45g de beurre
  • 50g de sucre
  • 2 cuillères à café de cannelle

.

IMG_20191010_011930__01

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 210°. A l’aide d’un batteur électrique, fouettez le beurre et le sucre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Ajoutez l’œuf, l’extrait de vanille et le lait. Mélangez (la pâte sera très liquide mais c’est normal). Incorporez la farine, la levure, les épices et le sel. Mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène, pas plus. Ne la travaillez pas trop. Beurrez et farinez vos moules à muffins si nécessaire. Déposez dans chaque empreinte une cuillère à soupe de pâte. Ajoutez ensuite une cuillère à café de nutella au milieu de chacune et recouvrez de pâte jusqu’aux 4/5e des moules environ. Enfournez 5mn puis abaissez la température du four à 180° et poursuivez la cuisson pour 15mn environ. La pointe d’un couteau doit ressortir sèche (attention à ne pas piquer dans le nutella !).
  • Laissez refroidir les muffins pendant 5/10mn puis préparez votre topping. Faites fondre le beurre dans une casserole ou au micro-ondes (préférez un contenant qui ne soit pas très large afin de rendre le trempage des muffins plus facile). Dans un bol, mélangez le sucre et la cannelle. Trempez le dessus de chaque muffin dans le beurre avant de le plonger dans le sucre à la cannelle. Tournez-le bien dans tous les sens pour que le topping soit homogène et assez épais. Laissez les muffins finir de refroidir sur une grille.

Madeleines orange cardamome de Martha Stewart

     29 septembre, un mois que je trépigne d’impatience, c’est parti la saison automnale culinaire est lancée !!! Ok ok j’ai peut-être un mois d’avance sur le passage officiel à l’automne mais on ne me la fait pas à moi : les températures qui baissent, la pluie, le vent… J’AI LE DROIT ! Du coup c’est parti pour toutes mes saveurs préférées : l’orange, la cannelle, le pain d’épices, le chocolat… J’en salive d’avance ! Et on commence directement avec une recette de madeleines que j’ai trouvée chez la célèbre Martha Stewart ! Orange cardamome, une association que je n’avais jamais essayée mais qui fonctionne parfaitement. Les gâteaux sont délicieusement parfumés et très moelleux. Un délice ! Comme d’habitude j’ai changé quelques petits détails de la recette (plus d’épice, ajustements plus que nécessaires sur le glaçage). Seul bémol : la bosse n’est pas vraiment là :/. Je suppose que le choc thermique n’est pas suffisant. En tout état de cause, cette recette étant délicieuse, je vous la partage quand même et dès que j’aurai découvert le secret des madeleines, je viendrai éditer la recette pour que les votres deviennent aussi belles que bonnes !

.

IMG_20190927_155709__01

.

Temps : 10mn de préparation + 45mn de repos + 8mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite en métal hermétique
Pour une vingtaine de madeleines

.

Ingrédients :

Pour les madeleines :

  • 60g de beurre
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 50g de sucre en poudre
  • 2 gros œufs
  • 105g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café de cardamome moulue
  • 1/4 de cuillère à café de sel

.

Pour le glaçage :

  • 80g de sucre glace
  • le zeste finement râpé d’une orange
  • 4 cuillères à soupe de jus d’orange

.

IMG_20190927_155731__01

.

Recette :

  • Faites fondre le beurre à feu moyen et laissez-le chauffer jusqu’à obtenir un beurre noisette (il va mousser puis « chanter » puis roussir et dégager une odeur de noisette). Retirez-le du feu. Filtrez-le. Ajoutez le miel et la vanille. Mélangez et laissez tiédir. Dans un bol, fouettez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Incorporez le beurre fondu puis les poudres ensemble (la farine, la levure, la cardamome et le sel). La pâte doit être bien homogène. Recouvrez-la de film alimentaire et laissez reposer 30mn au réfrigérateur.
  • Préchauffez le four à 160°. Beurrez et farinez vos moules à madeleines si nécessaire. Remplissez-les aux 3/4 de pâte. Enfournez 8/10mn jusqu’à ce que les bords des madeleines soient dorés. Laissez-les refroidir quelques instants avant de les démouler sur une grille.
  • Une fois tiédies, préparez le glaçage en mélangeant le sucre glace, les zestes et le jus d’orange. Le glaçage sera assez épais. Badigeonnez-en le côté rainuré des madeleines à l’aide d’un pinceau. Laissez figer pendant 15mn avant de les déguster ou de les ranger (ne les empilez pas sinon elles colleront entre elles).