Dulce de leche ou confiture de lait

     Vous connaissez probablement tous la technique pour faire de la confiture de lait grâce à une conserve de lait concentré sucré chauffée au bain-marie. C’est pourquoi je ne vous proposerai pas cette technique mais une autre proposée par Bernard qui permet d’utiliser du lait entier directement. Le rendu est délicieux et plus proche du goût du lait que les autres recettes de dulce beaucoup plus sucrées. En plus,  cette technique est plus rapide ! Je vous recommande donc d’essayer 😉

.

20170219_172229

.

Temps : environ 1h20

Conservation : quelques semaines au frigo (mais pensez alors à le sortir à l’avance pour l’utiliser car il figera)

Pour un gros pot (entre 400 et 500g)

.

Ingrédients :

  • 1 litre de lait entier
  • 275g de sucre
  • 1 pointe de bicarbonate de soude

.

20170219_172236

.

Recette :

  • Mettez le sucre, le lait et le bicarbonate dans une casserole. Portez à ébullition et laissez cuire 30 à 40mn en remuant régulièrement, jusqu’à ce que le lait réduise et jaunisse. Laissez encore bouillir une quarantaine de minutes sans cesser de remuer cette fois, jusqu’à ce que le lait soit épais et marron clair. (Si le mélange est plus liquide que la confiture de lait à ce stade, c’est normal. Le mélange se solidifiera un peu en refroidissant). Versez dans un pot stérilisé et dégustez !

Pâte d’amande

     Pour ma dernière petite douceur d’Halloween, j’avais besoin de pâte d’amande. C’est tellement facile à faire et peu cher par rapport au commerce qu’il ne faut vraiment pas hésiter ! En plus vous pourrez customiser les couleurs à volonté !

.

20161031_140520

.

Temps : 5mn de préparation + un petit temps de réfrigération

Conservation : 1 semaine au réfrigérateur ou 6 mois au congélateur bien enveloppée dans du cellophane

Pour 400g de pâte d’amande

.

Ingrédients :

  • 130g de sucre glace
  • 200g de poudre d’amandes
  • 1 blanc d’oeuf de calibre moyen
  • extrait d’amande amère
  • colorant (facultatif)

 

Recette :

  • Si vous voulez un rendu parfaitement lisse (moins rustique que la mienne), mixez le sucre glace et la poudre d’amandes.
  • Battez le blanc d’oeuf à la fourchette (avec le colorant si vous voulez colorer la pâte) jusqu’à ce qu’il mousse (je vous recommande du colorant en poudre pour un rendu vif et du colorant liquide si vous voulez une couleur plus douce). Mélangez-le au sucre glace et à  la poudre d’amande. Ajoutez quelques gouttes d’extrait d’amande amère. Pétrissez jusqu’à obtenir une boule.
  • Si le mélange est trop sec ajoutez un peu de blanc d’oeuf. S’il vous apparait trop liquide, ajoutez un peu de poudre d’amandes.
  • Filmez la pâte d’amande et laissez la reposer un peu avant de la manipuler.

Chokinis maison

     Oui oui oui, vous l’aurez compris, mon obsession du home-made ne m’a pas encore quittée. Et là les gâteaux qui y sont passés ce sont les chokinis puisque dès qu’apparaissent les premiers signes de froid je ne rêve que d’orange et de chocolat (vous en verrez beaucoup les prochaines semaines, désolée par avance si vous n’aimez pas ça ;)). Je n’ai pas eu l’idée de googliser directement ma recherche et c’est sûrement tant mieux. Du coup, j’ai pu découvrir d’autres biscuits avec un goût un peu différent ou une texture plus moelleuse qui étaient tout aussi bons (voire meilleurs). Mais ce que je voulais c’était des chokinis quand même ! Alors j’ai persévéré et persévéré jusqu’à tomber sur la recette d’Applemini qui a été reprise par pas mal de blogs… et c’est souvent bon signe ;). J’ai très peu changé sa recette. J’ai juste mis plus de zestes d’orange et des écorces d’oranges confites même s’il n’y en a pas dans les chokinis originels mais… c’est trop booon. En tout cas, ces biscuits ont quasiment le même goût (selon mon lointain souvenir puisqu’on n’en trouve plus chez moi depuis longtemps) et ils sont croquants bien comme il faut. Vous pouvez y aller les yeux fermés !

     PS : Désolée pour la qualité des photos mais avec l’hiver il y a peu d’heures où leur prise est optimale (en ce moment d’ailleurs il fait nuit tout le temps, aucun éclairage naturel total sous ma véranda) donc beaucoup d’ombres. Je ferai mieux lorsque le soleil reviendra (j’espère :D).

.

20151121_155757~2~2

.

Temps : 15mn de préparation + 30mn de repos + 20mn de cuisson par plaque

Conservation : une semaine dans une boîte en fer

Pour une 50aine de biscuits

.

Ingrédients :

  • 200g de farine
  • 5.5g de levure chimique
  • 60g de maïzéna
  • 100g de sucre
  • 7.5g de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 1 oeuf
  • 130g de beurre pommade
  • 30g de jus d’orange pressé (environ 1/2 orange)
  • le zeste d’une orange
  • 100g de pépites de chocolat noir
  • 40g d’écorces d’oranges confites coupées en dés (optionnel)

.

20151121_155814~2

.

Recette :

  • Mélangez la farine, la levure, la maïzena, les sucres et le sel. Incorporez l’oeuf puis le beurre coupé en petits morceaux. Ajoutez le zeste d’orange, le jus d’orange, les écorces d’orange et les pépites de chocolat. Mélangez bien.

 

  • 20151120_145632Divisez la pâte en deux et formez avec deux rectangles de la taille d’un chokini que vous emballerez dans du film alimentaire. Laissez la reposer 30mn au congélateur.

 

 

  • Préchauffez le four à 170°. Découpez des tranches de environ 0.7cm. (Laissez le 2e rectangle au congélateur lorsque vous découpez le premier.) Déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat (vous en aurez pour environ 3 fournées). Enfournez pour environ 20mn. Retirez les biscuits lorsqu’ils ont joliment bruni. Laissez les refroidir sur une grille.

 

Source : Le Chaudron magique

Palmiers ou palmitos maison

     Comme je vous le disais vendredi dernier, j’ai vérifié si ma pâte feuilletée était bien réussie en faisant des palmitos maison ! En ce moment je ne sais pas trop ce que j’ai mais je suis un peu obsédée par le homemade. En tout cas les palmiers sont la recette idéale si vous avez un reste de pâte feuilletée et que vous voulez faire un goûter sans prise de tête avec peu de temps devant vous. Et qui dit palmitos dit rétros pour les photos !

.

20151114_111430~2

.

Temps : 5mn + 30mn de réfrigération + 15mn de cuisson

Conservation : à manger immédiatement car la pâte perd de son croustillant avec le temps qui passe

Pour une 30aine de palmiers

.

Ingrédients :

.

20151114_111443~2

.

.Recette :

  • 151125_160617_COLLAGE-1Abaissez la pâte en un rectangle de environ 20cm sur 25. Badigeonnez d’oeuf et saupoudrez de sucre. Roulez un premier côté de la pâte (côté long) jusqu’au centre puis faites pareil avec le deuxième jusqu’à ce qu’ils se touchent. Déposez le rouleau au frais dans du film alimentaire pendant 30mn.
  • Préchauffez le four à 180°. Badigeonnez le rouleau d’oeuf puis de sucre et coupez le en tranches de 0.5 à 1cm d’épaisseur et déposez les palmiers sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Faites les cuire pendant une quinzaine de minutes. A mi-cuisson badigeonnez et saupoudrez une dernière fois d’oeuf et de sucre les palmiers (si vous les voulez dorés). Posez les sur une grille jusqu’à ce qu’ils aient refroidi.

20151114_111424~2

Pâte feuilletée

     Eh bien voilà, c’est enfin reparti ! Aujourd’hui encore un basique (la première partie de ma recette en deux temps) : la pâte feuilletée. Je ne m’étais jamais attaquée à ce monument de la pâtisserie parce que tout le monde avait l’air de dire que c’était compliqué. Au final ne vous alarmez pas, rien de bien difficile et, excepté les temps de pause, rien de bien long non plus. Pour être sur que la recette était bonne j’ai même fait des palmitos (façon la plus rapide et efficace de vérifier si la pâte feuillète) et c’est tout bon donc lancez vous ! 🙂

     (Je referai des photos étapes par étape du pliage lors de ma prochaine réalisation de pâte feuilletée pour que ce soit plus clair. Celles que j’ai prises ne me paraissent pas suffisantes (mais je vous les mets tout de même en attendant).)

.

Temps : 40mn + 2h de repos

Conservation : de 6 mois à 1 an au congélateur dans du film alimentaire (pour l’utiliser, la placer alors la veille au réfrigérateur)

Pour environ 600g de pâte

.

20151113_154322~2

.

Ingrédients :

  • 350g de farine tamisée
  • 125g de beurre très froid
  • 125mL d’eau
  • 1 pincée de sel

.

Recette :

  • Incorporez 45g de beurre à la farine du bout des doigts. Ajoutez le sel et l’eau en une seule fois et amalgamez, toujours du bout des doigts. Pétrissez jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Faîtes une boule et emballez-la dans du film alimentaire. Déposez-la au frigo 30mn.
  • Étalez le beurre restant entre deux feuilles de papier cuisson pour obtenir une plaque de 1cm d’épaisseur environ.
  • Abaissez la pâte en un carré 4 fois plus grand que la plaque de beurre tout en conservant plus d’épaisseur dans le carré central. Déposez la plaque de beurre au centre (donc l’endroit le plus épais). Repliez les bords de la pâte afin d’enfermer la plaque de beurre.
  • Abaissez la pâte en un rectangle trois fois plus long que large. Repliez l’extrémité du bas sur les deux tiers de la longueur. Repliez l’autre extrémité par dessus. Vous obtenez alors de nouveau un carré qui ressemble à un portefeuille. Donnez un demi tour à la pâte. Abaissez de nouveau la pâte en un rectangle trois fois plus long que large et repliez les extrémités comme précédemment. Remettez votre pâton ainsi formé dans du film alimentaire au frigo pendant 30mn.
  • Recommencez l’opération deux fois (vous obtenez ainsi 3 fois 2 tours soit 6 tours de pâte) sans oublier de laisser la pâte reposer au réfrigérateur entre chaque double tour ET à la fin du troisième. Vous pouvez marquer le pâton avec deux doigts avant chaque prise au frigo pour vous rappeler le nombre de tours effectués.

151121_220547_COLLAGE-1

.

Source : La bible de la pâtisserie

Pâte de pistaches de Pierre Hermé

     A la maison, on n’est pas trop trop fans de pistaches hormis mon père. Par contre ma grand mère adore ça. Comme il faut savoir faire plaisir à ceux qu’on aime (surtout avec les fêtes qui arrivent), j’ai voulu me lancer dans les recettes pistachées pour lui offrir un petit quelque chose à Noël. Et là stupeur, la majorité demande d’avoir de la pâte de pistache, ce qui coûte vraiment super cher. Et je ne vous parle pas de l’aspect… Qui a dit que les pistaches étaient entre vert entre émeraude et vert dégueux et que la pâte de pistache ressemblait à de la pâte d’amande bizarroïde ? Rien de naturel là dedans… Ni une, ni deux, je décroche la recette de la pâte de pistache de Pierre Hermé (une valeur sûre) et je me lance dans l’aventure… un peu chaotique mais finalement très réussie. Ok ce n’est pas spécialement sexy mais qu’est ce que c’est bon olala !

      Les proportions que je vous donne sont énormes. Vous pouvez diviser par deux ou plus sauf si comme moi vous finissez par plonger la cuillère dans le pot et à la manger comme de la pâte à tartiner (vous pouvez voir que du coup j’ai changé bien vite d’avis sur la pistache :D). Non seulement vous n’avez pas forcément besoin d’une telle quantité mais en plus ça vous simplifiera la vie. Personnellement il m’a fallu beaucoup plus que les 15/20mn prévue à la base. Mon robot n’était pas assez puissant donc vu la quantité j’ai du m’y reprendre plusieurs fois. Et j’ai aussi choisi d’acheter mes pistaches avec la coque car la différence de prix était impressionnante.

.

DSCN1424.

Temps : entre 30mn et 1h (+30mn si vous devez émonder)

Conservation : plusieurs mois au frigo

Pour environ 3 pots

.

Ingrédients :

  • 500 gr de pistaches mondées et non salées (comptez 30mn environ d’émondage si vous les achetez avec la coque)
  • 250 gr de sucre semoule
  • 70 ml (70 gr) d’eau
  • 120 gr de poudre d’amandes
  • 8 gouttes d’amandes amère
  • 1,5 cuillère à soupe d’huile neutre

.

DSCN1426.

Recette :

  • Préchauffez le four à 150°C. Étalez les pistaches sur une plaque et enfournez pendant 10 minutes afin de les torréfier (pour faire ressortir leur saveur).
  • Mettez l’eau et le sucre dans une casserole. Faîtes chauffer jusqu’à 116° afin d’obtenir un sirop. Versez les pistaches dans la casserole et mélangez. Elles vont alors sabler (blanchir). Si elles collent à la casserole, pas de panique c’est normal un filet d’eau réglera le tout.
  • DSCN1422Laissez refroidir et mettez les pistaches dans le bol du mixeur. Ajoutez la poudre d’amandes et l’extrait d’amande amère. Mixez pendant 15 à 20 minutes (selon la puissance de votre robot) en faisant régulièrement des pauses pour éviter la surchauffe de l’appareil. Une fois que la poudre devient compacte, ajoutez l’huile puis recommencez à mixer jusqu’à obtenir la consistance d’une pâte à tartiner. Le mixage peut alors être long puisqu’il faut attendre que les pistaches rendent leur gras. J’ai paniqué et pensé avoir totalement foiré personnellement mais en fait mon robot n’était pas très puissant donc il m’a juste fallu beaucoup de temps (peut-être 30mn).