Flan pâtissier au chocolat de Yann Brys

Attention petite dinguerie. Je pense vous l’avoir déjà dit mais je ne suis pas trop fan de flan ou de flan pâtissier en général. La texture ne m’est pas forcément très agréable. Mais là… Je n’ai RIEN à redire. Cette recette de Yann Brys est magique. La pâte est très gourmande, bien cacaotée et apporte une belle texture. Le flan quant à lui est très chocolaté, pas trop sucré et uuuultra fondant. C’est vraiment tout ce que j’attends de ce genre de gâteau : avoir envie de plonger la cuillère encore et encore car le résultat est addictif et pas du tout écœurant. Si vous aimez les flans pâtissiers ou que vous êtes chocoaddict, n’hésitez pas une seule seconde et lancez-vous. Vous ne le regretterez pas !

Temps : 45mn de préparation, 2h de refroidissement (+une nuit avant dégustation) et 1h05 de cuisson
Conservation : 4/5j bien filmé au frigo
Pour 10/12 personnes

Ingrédients :

Pour la pâte brisée au cacao :

  • 135g de farine T55
  • 112g de beurre mou
  • 18g de sucre semoule
  • 2g de sel
  • 15g de cacao en poudre non sucré
  • 37g de lait
  • 20g de jaune d’œuf (le jaune d’un œuf de gros calibre)

Pour l’appareil à flan chocolaté :

  • 500g de lait entier
  • 150g de crème entière liquide
  • 120g de jaunes d’œuf (soit 6 jaunes d’œufs de gros calibre ou 7/8 d’œufs normaux)
  • 125g de sucre semoule
  • 20g de farine
  • 24g de fécule de maïs (maïzena)
  • 150g de chocolat noir à 70%

Recette :

Pour la pâte brisée au cacao :

  • Dans le robot muni de la feuille (ou du bout des doigts), travaillez la farine et le beurre jusqu’à obtenir une texture sableuse. Ajoutez le sucre, le sel et le cacao et mélangez à nouveau. Incorporez enfin le lait et le jaune d’œuf et travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle s’agglomère. Faites-en une boule, filmez-la et entreposez-la au réfrigérateur pendant 1h.
  • Sur un plan de travail fariné ou entre deux feuilles de papier sulfurisé, étalez votre pâte sur 7mm d’épaisseur. Beurrez légèrement un moule à bords hauts de 20cm de diamètre puis foncez-le en faisant des rebords de 5cm de hauteur. Personnellement je fais un cercle de pâte de 20cm que je place dans le moule, puis une ou plusieurs bande(s) de 5cm de haut que je soude à la base (et entre elles) en appuyant au niveau des jointures. Réservez au congélateur pendant 1h.

Pour l’appareil à flan chocolaté :

  • Préchauffez le four à 175°. Dans une casserole, chauffez le lait et la crème jusqu’à ce qu’ils soient tièdes. En parallèle, fouettez les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez-y la farine et la fécule puis moitié du mélange lait-crème. Mélangez puis reversez l’ensemble dans la casserole. Chauffez sur feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe. Ajoutez alors le chocolat coupé en morceaux et mélangez jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu et que la crème soit lisse et homogène. Versez l’appareil à flan sur le fond de pâte cacaoté et enfournez 15mn. Baissez la température du four sur 160° et prolongez la cuisson de 50mn : le flan est cuit lorsqu’il est encore légèrement tremblotant au centre. Laissez totalement refroidir avant de déguster (laissez-le reposer une nuit au réfrigérateur de préférence).

Despacito, gâteau au chocolat brésilien

Comme d’habitude, je suis un peu à la bourre en matière de tendances culinaires. C’est ainsi que 4 ans après que ce gâteau ait fait le tour de la blogosphère (soit sûrement la même année que la sortie de la chanson, olalala que je me sens vieillir), je vous le propose enfin : le despacito. Il s’agit d’un gâteau nous venant tout droit du Brésil et composé d’une génoise chocolat, d’un sirop cacao/café et d’une mousse au chocolat au lait. Et laissez moi vous dire que c’est un bon gâteau. Pas un excellent gâteau dont vous reparlerez toute votre vie mais ce qu’on peut qualifier de « bon gâteau ». Il fait juste parfaitement le travail. Il est tout en moelleux, en douceur et en légèreté avec sa génoise et sa mousse. Il n’est pas trop chocolaté et on sent à peine le café (vous pouvez d’ailleurs en renforcer le goût en en ajoutant dans la pâte ou la mousse si vous aimez vraiment ça). Il plaira donc au plus grand nombre et surtout aux enfants. Il est particulièrement adapté à la saison estivale car il est très frais grâce à sa couche supérieure et surtout il est assez simple à faire alors que la découpe et la déco sont du plus bel effet. N’hésitez donc pas à le servir à vos invités cet été après un bon repas.

Temps : 15mn de préparation + 15mn de cuisson + le temps de refroidissement pour la génoise ; 10mn de préparation/cuisson pour le sirop ; 25mn pour la préparation de la mousse au chocolat et le montage
Conservation : 3j au frigo
Pour un gâteau (10/12 personnes)

Ingrédients :

Pour la génoise au cacao :

  • 3 œufs
  • 80g de sucre semoule
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 80g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 25g de cacao en poudre non sucré
  • 1 pincée de sel

Pour le sirop d’imbibage :

  • un stick de café soluble (ou 1 cuillère à café de vanille en poudre si vous n’aimez pas le café mais on ne le sent vraiment pas, croyez moi je déteste ça)
  • 1 cuillère à café de cacao en poudre non sucré
  • 40g de sucre semoule
  • 100mL de lait

Pour la mousse au chocolat :

  • 100g de chocolat au lait
  • 50g de chocolat noir
  • 330mL de crème entière liquide

Recette :

Pour la génoise au cacao :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans un grand saladier, fouettez les œufs et les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse et triple de volume. Tamisez ensuite la farine, la levure, le cacao et le sel par dessus et incorporez-les délicatement à l’aide d’une maryse. Il ne faut pas que la préparation retombe trop. Versez la pâte dans un moule rond à fond amovible de 20cm de diamètre beurré et fariné et enfournez 15mn : la pointe d’un gâteau doit ressortir sèche. Laissez refroidir 5mn dans le moule avant de démouler sur une grille.

Pour le sirop d’imbibage :

  • Quand la génoise est totalement refroidie, passez à la préparation du sirop. Versez tous les ingrédients dans une petite casserole et portez à ébullition pendant 5mn en remuant de temps en temps pour que le sirop soit bien homogène. Piquez votre génoise avec une fourchette sur toute la surface, remettez-la dans votre moule à fond amovible en l’entourant d’une bande de rhodoïd et imbibez-la avec l’intégralité du sirop. Réservez.

Pour la mousse au chocolat :

  • Une fois votre génoise imbibée, disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur pour 10mn (pas besoin d’anticiper, il vaut mieux laisser au sirop le temps de refroidir si vous ne voulez pas que votre mousse fonde à son contact). Versez ensuite la crème dedans et fouettez-la jusqu’à obtenir une crème fouettée assez souple. Pendant ce temps, faites fondre les chocolats ensemble au micro-ondes ou au bain-marie. Mélangez pour homogénéiser. Réservez 2 cuillères à soupe de chocolat dans une petite poche à douilles (j’utilise un cornet à écriture pour ce genre d’utilisation histoire de ne pas gâcher une grosse poche à douilles) puis incorporez délicatement la crème fouettée au chocolat en plusieurs fois à l’aide d’une maryse. Attention de bien procéder dans ce sens et non dans l’autre : si vous versez votre chocolat dans le bol de votre robot qui sera encore froid, il va figer instantanément et vous n’aurez pas une mousse lisse. Versez la mousse au chocolat sur la génoise et lissez-la bien à l’aide d’une spatule. Coupez l’embout de votre poche à douille pour avoir une fine ouverture et tracez des lignes de chocolat parallèles espacées de plusieurs centimètres sur toute la surface de la mousse. Munissez-vous d’un cure-dent et tracez des lignes perpendiculaires aux lignes de chocolat une fois dans un sens et une fois dans l’autre pour donner cette aspect de vague (comme pour un mille-feuille, n’hésitez pas à regarder des vidéos sur internet si vous ne visualisez pas bien le geste à faire). Entreposez le gâteau au frigo pendant au moins 2h. Enlevez le moule et le rhodoïd délicatement au moment du service.

Fondant au chocolat

Comme vous le savez, je suis en recherche perpétuelle DU fondant au chocolat qui saura ravir mon cœur. J’en ai testé sûrement plusieurs dizaines qui n’apparaissent pas sur mon blog car je ne vous propose que celles qui sont vraiment géniales. C’est le cas de cette recette de Bernard. Ce gâteau est extrêmement fondant et chocolaté. Ultra gourmand, chaud comme froid. Un véritable régal. Il n’a pas fait long feu chez nous. Attention par contre, il devient très dense si vous le mettez au frigo. Si vous n’aimez pas ça, il faudra donc le réchauffer quelques dizaines de secondes au micro-ondes pour qu’il retrouve son fondant avant de le déguster !

Temps : 10mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique au frigo
Pour 10 parts

Ingrédients :

  • 200g de chocolat noir à 70%
  • 150g de beurre (si vous utilisez du demi-sel, pas besoin de mettre la pincée de sel avec la farine)
  • 3 œufs
  • 150g de sucre
  • 50g de farine
  • 1 pincée de sel

Recette :

  • Préchauffez le four à 150°. Faites fondre le chocolat et le beurre coupés en morceaux au micro-ondes ou au bain-marie. Réservez. Dans un saladier, mélangez les œufs et le sucre sans blanchir les œufs. Ajoutez le mélange chocolaté tiédi (il ne doit pas être chaud pour ne pas cuire les œufs sinon le résultat ne sera pas celui attendu). Mélangez et incorporez enfin la farine et le sel. La pâte doit être bien homogène. Versez-la dans un moule à fond amovible de 20cm chemisé de papier sulfurisé. Enfournez 25mn : la pointe d’un couteau doit ressortir avec quelques traces de chocolat. Laissez refroidir dans le moule et démoulez. Dégustez tiède.

Bundt cake à la stout et au chocolat

Jeudi c’est la Saint Patrick ! Et même si c’est une fête que je ne célèbre pas vraiment (la bière verte très peu pour moi), j’adore en profiter pour faire des gâteaux pour l’occasion. Et comme d’habitude, je trouve que les gâteaux à la guinness ont vraiment leur charme. Ils donnent un arrière goût au gâteau très plaisant mais quasiment impossible à identifier si on ne vous dit pas que c’est de la bière ! Le goût est en revanche bien plus prononcé dans le glaçage. Donc si vous avez peur de ne pas aimer, vous pouvez le zapper et faire une ganache au chocolat pur sans soucis, pas de ganache du tout ou tenter un glaçage au cream cheese pour apporter plus de douceur.

Temps : 30mn de préparation + 50mn de cuisson
Conservation : 4/5j bien emballé au frigo
Pour 12 personnes

Ingrédients :

Pour le gâteau :

  • 230mL de stout (de préférence au chocolat mais la guinness normale fonctionne très bien)
  • 150g de chocolat noir
  • 225g de beurre
  • 90g de cacao en poudre non sucré
  • 3 œufs
  • 225g de cassonade
  • 75g de sucre
  • un pot de yaourt à la vanille (125g)
  • 200g de farine
  • 1,5 cuillère à café de bicarbonate
  • 1 cuillère à café de sel

Pour le glaçage :

  • 100mL de stout (de préférence au chocolat mais la guinness normale fonctionne très bien)
  • 140mL de crème entière liquide
  • 100g de chocolat noir
  • 40g de chocolat au lait

Recette :

Pour le gâteau :

  • Préchauffez le four à 180°. Versez la stout, le chocolat noir et le beurre coupé en morceaux dans une casserole et laissez fondre sur feu moyen en remuant régulièrement. Quand le chocolat est bien homogène, incorporez le cacao en poudre et laissez refroidir 5/10mn jusqu’à ce que le mélange soit à température ambiante. Incorporez ensuite les œufs un à un puis les sucres, le yaourt et enfin la farine, le bicarbonate et le sel ensemble. Beurrez et saupoudrez d’une fine couche de cacao un gros moule à bundt cake (le mien faisait 22cm de largeur sur 7 de profondeur) et versez la pâte à l’intérieur. Enfournez 50/55mn jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte sèche. Laissez refroidir une dizaine de minutes dans le moule (sinon il risque de casser) puis démoulez sur une grille et laissez totalement refroidir.

Pour le glaçage :

  • Versez la stout dans une casserole et chauffez sur feu vif jusqu’à ce qu’elle réduise et devienne sirupeuse. Ajoutez alors la crème, mélangez, portez à ébullition et versez en trois fois sur les chocolats coupés en morceaux en mélangeant bien entre chaque ajout. Déposez votre gâteau (toujours sur la grille) sur une plat (pour récupérer l’excédent de glaçage) et versez la ganache immédiatement sur le gâteau. Laissez prendre et servez.

Brownie ultra chocolaté

Ma grande passion de ce début d’année se résume en trois mots : gâteau au chocolat. J’ai déjà testé 4 ou 5 recettes depuis janvier mais aucune n’a su me convaincre jusqu’à ce brownie et pour une simple et bonne raison : il est triplement chocolaté. Entre le chocolat fondu, le cacao et les pépites de chocolat, il y a de quoi satisfaire toutes les envies de chocolat possibles et imaginables. D’autant plus grâce au café qui permet d’en renforcer le goût. Associez cette tonne de chocolat à une texture ultra fondante et vous aurez forcément un brownie du tonnerre.

Temps : 15mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 3j dans une boite en métal hermétique
Pour 1 brownie (16/20 parts)

Ingrédients :

  • 300g de chocolat noir (66% pour moi)
  • 225g de beurre
  • 1 cuillère à café de café instantané
  • 225g de sucre
  • 75g de cassonade
  • 5 œufs
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille liquide
  • 170g de farine
  • 30g de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à café de sel
  • 150g de pépites de chocolat

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Faites fondre le chocolat noir avec le beurre et le café au micro-ondes ou au bain-marie. Mélangez puis incorporez les sucres. Ajoutez les œufs un à un en mélangeant entre chaque puis la vanille. Dans un bol, mélangez la farine, le cacao et le sel et incorporez les poudres à la pâte précédente. Ajoutez enfin les pépites de chocolat et mélangez une dernière fois. Versez dans un moule carré de 20cm préalablement beurré et fariné et enfournez 20/25mn jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte légèrement humide, avec quelques miettes. Laissez refroidir quelques minutes avant de démouler sur une grille jusqu’à refroidissement complet.

Note :
– Il est important de ne pas trop mélanger la pâte. Arrêtez de la travailler dès que les ingrédients sont incorporés.

Coulants au chocolat, cœur au caramel

Comme tous les ans, qui dit Saint Valentin dit coulant au chocolat sur le blog. Je suis tout simplement repartie sur la recette de l’année dernière car je l’avais adorée et qu’elle est quasiment inratable et j’y ai ajouté le caramel de Cyril Lignac que j’avais fait récemment avec des pancakes car il est très facile à réaliser également. Et BING de sublimes mi-cuits au chocolat avec un cœur coulant au caramel. C’est DÉLICIEUX et très gourmand. Votre Valentin(e) ne pourra que vous remercier 😉

Temps : 20mn de préparation, le temps de refroidissement du caramel, une nuit de réfrigération et 12mn de cuisson
Conservation : à déguster immédiatement
Pour 5 gros coulants au chocolat

Ingrédients :

Pour le caramel :

  • 115g de crème liquide entière
  • 100g de sucre
  • 2g de fleur de sel

Pour les coulants :

  • 165g de chocolat noir (70% pour moi)
  • 120g de beurre
  • 4 œufs
  • 105g de sucre
  • 40g de farine

Recette :

Pour le caramel :

  • Quelques heures avant de faire la pâte, préparez le caramel. Portez la crème à ébullition dans une petite casserole et réservez. Dans une seconde casserole, versez le sucre et laissez-le cuire jusqu’à ce qu’il se transforme en caramel blond foncé. Ajoutez la crème et la fleur de sel en mélangeant vivement pour éviter les amas de caramel figé. Redonnez un bouillon pour faire fondre les éventuels morceaux de caramel puis passez à la passette pour une sauce parfaitement lisse. Réservez à température ambiante pour que le caramel tiédisse puis au frigo pour qu’il fige (vous pouvez utiliser le congélateur si vous êtes pressé mais attention à ce qu’il ne devienne pas tellement dur que vous ne pourrez pas le prélever avec une petite cuillère).

Pour les coulants :

  • Beurrez généreusement vos ramequins et réservez-les au frigo (les miens faisaient environ 8 cm de large sur 5cm de profondeur). Faites fondre le chocolat et le beurre au bain-marie ou au micro-ondes. En parallèle, battez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez le chocolat à ce mélange puis la farine tamisée. Mélangez bien jusqu’à obtenir une texture homogène. Versez environ 1.5cm de pâte au fond de vos ramequins puis déposez une énorme cuillère à café de caramel au milieu des empreintes et recouvrez avec le reste de pâte (vos moules devraient être aux 3/4 plein). Entreposez au réfrigérateur une nuit.
  • Préchauffez le four à 180° et enfournez 12mn : le centre des coulants doit encore paraitre liquide mais être légèrement ferme au toucher. Démoulez et servez immédiatement.

Fantôme tout mignon pour Halloween (layer cake chocolat, glaçage beurre de cacahuètes et m&m’s)

La voilà : ma pièce maîtresse pour Halloween. Un gâteau fantôme tout mignon (j’avoue ne pas du tout avoir joué le côté effrayant pour le coup…) pratiquement prêt à aller faire une tournée de porte à porte pour des bonbons ! Et je vous avoue qu’il m’aura donné du fil à retordre celui-là. Au début j’avais une vision très claire de ce que je voulais et j’ai du changer tous mes plans. Exit le piñata cake avec pour surprise des bonbons à l’intérieur pour accentuer le côté Halloween. Mon gâteau était beaucoup trop moelleux pour avoir une structure qui se tienne si je le creusais. J’ai donc du me sacrifier et manger toute seule les bonbons prévus initialement pour le gâteau (quel dommage…). Je comptais aussi faire un fourrage au beurre de cacahuètes pour l’intérieur et un glaçage au chocolat pour l’extérieur mais au final la peur que le glaçage chocolat ne suffise pas à maintenir le gâteau et mon aversion pour un autre type de glaçage sans saveur qui n’ajouterait que du sucre m’a là aussi fait changer mes plans. Exit tout ça et place à une (énorme) quantité de glaçage super crémeux au beurre de cacahuètes, assez sucré pour tenir la structure mais pas trop pour ne pas être écœurant (parce qu’il y en a presque 2kg mine de rien…). Niveau déco aussi je n’ai pas réussi à faire exactement ce que je voulais. J’aurais voulu un fantôme un peu plus rondouillet et beaucoup plus mignon. Mais avec du recul je trouve que je ne me suis pas si mal débrouillée sachant que je suis vraiment nulle avec tout ce qui est pâte à sucre. Je vous avoue d’ailleurs que j’ai investi dans un peu de matériel pour l’occasion (rouleau à pâte à sucre, tapis, outils de modelage) et que la différence est quand même majeure. Ça m’a tellement simplifié la vie que je n’ai presque pas paniqué (presque) ! Dites vous donc que si j’ai pu le faire, vous pouvez le faire aussi car il s’agit vraiment de mon plus gros point faible en cuisine !
Concernant le gâteau plus spécifiquement (parce que j’ai beaucoup parlé du processus d’élaboration de la recette mais peu du résultat final), il est super super moelleux comme je l’ai indiqué au dessus. Il a un bon goût de cacao qui contraste bien avec le glaçage au beurre de cacahuètes qui n’est pas écœurant, ni trop sucré contrairement à ce qu’on pourrait croire. Les m&m’s ajoutent une petite touche craquante qui renforce à la fois le goût du gâteau et du glaçage. C’est un apport qui peut paraitre superficiel mais néanmoins essentiel à l’équilibre des textures à mon sens. J’ai vraiment adoré manger ce gâteau et je pense qu’il vous plaira tout autant ! Malheureusement, je n’ai pas de photo de la découpe à vous montrer pour que vous ayez une idée du rendu intérieur car j’ai fait don du gâteau qui a donc du être transporté. Impossible d’en couper un morceau pour ne pas qu’il s’effondre totalement pendant le trajet. Je n’ai pu récupérer qu’une part le soir à mon retour du boulot, ce qui a pu me donner une idée gustative du résultat de mon travail. Je vous assure donc que le gâteau sera excellent même si je ne peux pas vous en montrer plus sur les photos 😉

Temps : 15mn de préparation + 25/30mn de cuisson pour les gâteaux (par fournée) ; 10mn de préparation pour le glaçage ; 40mn pour le montage + 1h de prise au froid ; 45mn pour la décoration ;
Conservation : 3j au frigo (bien penser de le sortir 30mn avant la dégustation)
Pour une trentaine de personnes

Ingrédients :

Pour les gâteaux au chocolat :

  • 5 gros œufs
  • 450mL de lait ribot (aussi appelé babeurre ou buttermilk ; peut-être remplacé par du lait normal dans lequel vous aurez ajouté 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc 10mn avant de commencer à préparer la pâte)
  • 175g de yaourt grec
  • 270g d’huile de colza
  • 2 cuillères à soupe d’extrait de vanille liquide
  • 500g de farine
  • 625g de sucre
  • 300g de cacao en poudre non sucré
  • 4 cuillères à café de levure chimique
  • 1.5 cuillère à café de sel
  • 450mL de café chaud (soit 450mL d’eau bouillante + 2 dosettes)

Pour le glaçage au beurre de cacahuètes :

  • 1080g de beurre de cacahuète crémeux (SURTOUT PAS CRUNCHY)
  • 340g de beurre demi-sel mou/à température ambiante
  • 2 cuillères à soupe d’extrait de vanille liquide
  • 450g de sucre glace

Pour le montage :

  • 300g de m&m’s (les normaux qu’ils appellent peanut maintenant je crois)

Pour la décoration :

  • environ 1kg de pâte à sucre blanche (vous n’utiliserez pas tout mais le fait d’avoir un peu de marge permettra de vous faciliter le travail)
  • 250g de pâte à sucre noire
  • un peu de pâte à sucre rose

Recette :

Pour les gâteaux au chocolat :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans le bol de votre robot muni de la feuille, battez les œufs, le lait ribot, le yaourt grec, l’huile et la vanille ensemble jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, le cacao, la levure et le sel et incorporez-les progressivement au mélange précédent sans cesser de battre. Incorporez ensuite le café petit à petit et continuez de travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle soit lisse et homogène (elle va être assez liquide).
  • S’ils ne sont pas en silicone, beurrez et farinez (ou chemisez de papier sulfurisé) 4 moules à manqué de 18cm (si comme moi vous n’en avez qu’un, il faudra le laver entre chaque utilisation) ainsi qu’un moule demi-sphère de 20cm de diamètre (comme il ne sera pas rempli totalement, vous devriez obtenir un diamètre de 18cm après cuisson). Répartissez la pâte entre les moules (soit 600g par moule) et enfournez 25mn (30 pour la demi-sphère). La pointe d’un couteau doit ressortir légèrement humide. Laissez refroidir 5mn dans le moule puis démoulez sur des grilles de refroidissement. 

Pour le glaçage au beurre de cacahuètes :

  • Dans le bol du robot muni de la feuille, battez le beurre de cacahuètes, le beurre et la vanille jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporez le sucre glace petit à petit. Le glaçage doit être léger, crémeux mais se tenir assez pour faire la structure du gâteau. Si vous trouvez la texture trop molle, ajoutez un peu plus de sucre glace mais cuillère à soupe par cuillère à soupe, la texture pouvant devenir rapidement trop dure. 

Pour le montage (ATTENTION les gâteaux doivent être totalement refroidis quand vous passez à cette étape) :

  • Versez les m&m’s dans un sac congélation et concassez-les à l’aide d’un rouleau à pâtisserie ou d’un marteau. A l’aide d’un couteau, égalisez la surface des gâteaux pour qu’ils soient parfaitement plats (oui, vous avez le droit de manger les chutes bien évidemment, c’est même recommandé pour celui qui pâtisse ;))
  • Déposez  un premier gâteau de 18cm sur votre plat (ou votre plateau tournant si vous en avez un). Étalez une bonne couche de glaçage au beurre de cacahuètes et parsemez de m&m’s (75g par couche). Déposez un second gâteau par dessus. Alignez-le bien avec le premier et appuyez un peu pour qu’il adhère au glaçage. Etalez une nouvelle couche de glaçage par-dessus, parsemez de m&m’s et recommencez cette étape avec les autres gâteaux en finissant par poser le gâteau demi-sphère au-dessus, face arrondie vers le haut. Vérifiez que les différentes parties sont bien alignées puis masquez l’intégralité de votre gâteau d’une fine couche de glaçage (vous pouvez aussi masquer les côtés au fur et à mesure du montage si vous préférez). Il faut que le résultat soit lisse et régulier. Si les gâteaux se décalent pendant cette étape, veillez à bien les réaligner. Vous pouvez vous aider de tuteurs que vous enfoncerez dans le gâteau si vous en avez mais ce n’est pas nécessaire : il tient très bien tout seul. Placez au frais au moins une heure pour que le glaçage prenne.

Pour la décoration :

  • Pour les yeux, abaissez un peu de pâte à sucre noire en gardant une certaine épaisseur (environ 0,5cm) et découpez deux ovales de 4cm sur 2.5 environ (vous pouvez vous aider d’un emporte-pièce si vous en avez un). Abaissez un tout petit peu de pâte à sucre blanche très finement et découpez-y 4 petits ronds. Déposez 2 petits ronds en haut de chaque ovale noir, en les décalant légèrement en largeur et en longueur l’un par rapport à l’autre, comme sur la photo. Appuyez légèrement pour faire adhérer. Si les éléments ne collent pas assez, n’hésitez pas à les humidifier légèrement. Si vous n’avez pas d’emporte-pièce et que vous trouvez que la découpe des yeux est trop saccadée, vous pouvez lisser les bords avec vos doigts.
  • Pour les mains, modelez deux boudins assez épais de tailles identiques et coupez une des extrémités pour qu’elle soit plate afin que la fixation soit plus facile ensuite.
  • Pour le corps, prenez le reste de la pâte à sucre blanche et étalez-la le plus finement possible. Il vous faut un carré de 50x50cm environ. Enroulez ce dernier autour de votre rouleau à pâte à sucre pour faciliter le transport et déroulez-le sur le gâteau en essayant de le centrer. Une fois que vous estimez son placement sur la gâteau correct, lissez la pâte sur la partie haute du gâteau, jusqu’à moitié environ, et créer des plis sur le reste de la longueur du gâteau pour créer le « mouvement de drap » qui rendra votre fantôme plus « réaliste ». Si votre pâte à sucre dépasse trop sur les côtés, n’hésitez pas à couper l’excédent.
  • Fixez les yeux (environ 6/7cm en dessous du sommet du gâteau) en humidifiant légèrement la pâte à sucre (soyez surs de l’emplacement car la pâte à sucre noire peut tacher) et les bras légèrement plus décalés sur les côtés, vers moitié du gâteau, grâce à des cure-dents. 
  • Pour les joues, étalez un peu de pâte à sucre rose et découpez deux petits ovales ayant une longueur de 2.5cm environ (pour qu’ils s’adaptent parfaitement à la taille des yeux) et une largeur environ deux fois moindre. Fixez-les en dessous des yeux. 
  • Pour la bouche, étalez de la pâte à sucre noire en gardant une certaine épaisseur (environ 0,5cm) et découpez-y une bande rectangulaire de 4cm sur 3 environ.. A l’aide d’un emporte-pièce (ou du dos d’une douille), arrondissez le bas et le haut (l’arrondi dans le même sens si vous voulez cette forme de bouche un peu souriante). Prenez un peu de pâte à sucre rose. Etalez-la finement et, avec le même emporte-pièce, faites un ovale et fixez-le en bas de la bouche en alignant bien les lignes pour faire la langue. Lissez-les bords avec vos doigts si nécessaire pour que ce soit plus naturel. Fixez la bouche au niveau des joues, bien centrée.
  • Pour le chapeau, étalez de la pâte à sucre noire sur une épaisseur de 0.5cm environ et découpez-y un rond de 16cm de diamètre. Déposez-le sur le sommet de votre gâteau et lissez. Utilisez ensuite la pâte à sucre noir restante pour former le reste du chapeau. Pour se faire, partez d’un gros boudin de pâte à sucre. Affinez légèrement une des extrémités et tordez-la sur le côté pour former le bout du chapeau. Appuyez l’autre extrémité sur la table pour épaissir la base. Fixez ce morceau bien au centre du rond grâce à des cure-dents. Etalez un peu de pâte à sucre rose et détaillez une petite bande de 1cm de large environ. Fixez-la à la base du chapeau. Coupez l’excédent si elle est trop longue. Pour le noeud, faites un rectangle de environ 3/4cm sur 1.5cm d’épaisseur et appuyez pour le fixer sur le chapeau. Prenez deux morceaux de pâte à sucre rose et modelez-les en triangles. Arrondissez les angles. Appuyez légèrement pour étirer la base de vos nœuds et, à l’aide du plat d’un couteau ou d’un outil adapté, faites deux marques partant du sommet du triangle et allant chacune vers une des autres pointes. Cela donnera plus de réalisme à vos boucles. Fixez chaque boucle de part et d’autre du rectangle déjà fixé. C’est fini !
  • Conservez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

 

Notes :
– Comme vous avez pu le voir, la quantité de pâte est ÉNORME (que ce soit pour le robot ou une réalisation manuelle). Vous pouvez donc faire deux fois moitié des quantités de la recette pour que ce soit plus facile (même chose avec le glaçage).
– Pour ne pas manquer de glaçage à la fin, vous pouvez diviser les quantités nécessaires pour chaque étape avant de commencer le montage. Comptez alors 1/6e de glaçage entre chaque couche (soit 300g par couche) et 1/3 pour masquer le gâteau (soit 600g). 
– N’hésitez pas à changer les couleurs de la pâte à sucre pour un effet encore plus Halloween (pourquoi pas un chapeau violet et orange ?)
– Si vous avez peur de faire autant de déco, n’hésitez pas à l’épurer. Vous pouvez totalement enlever le chapeau ou ne faire que la base ou que le nœud. Ne faites pas les joues et mettez un peu de colorant en poudre rose à la place. Vous pouvez faire la bouche intégralement noire, etc. Simplifiez vous la vie ! Le plus important est de vous amuser et surtout que le gâteau soit bon 😉
– Vous pouvez bien évidemment faire un gâteau plus petit si vous n’êtes pas nombreux. Il faudra seulement trouver un moule adapté qui permettra d’avoir un certain respect des proportions hauteur/largeur. Il faudra aussi diminuer toutes les quantités et surtout le temps de cuisson ! N’hésitez pas à faire plusieurs petits fantômes au lieu d’un grand puisqu’il n’est pas aisé de trouver des moules d’une dizaine de centimètres de largeur (alors qu’on a tous des moules à muffins dans les placards !). 

Suzy, le gâteau au chocolat de Pierre Hermé

En ce moment, j’enchaine un peu les journées compliquées au boulot. J’ai donc peu le temps de faire des articles mais aussi de cuisiner. J’ai ainsi du ressortir une recette facile, rapide et surtout très réconfortante des placards : celle du gâteau au chocolat « Suzy » de Pierre Hermé. Elle vous donnera un gâteau hyper fondant et super chocolaté. Et pour une fois, pas question de baisser la quantité de sucre de mon côté : si Pierre Hermé pense que j’ai besoin d’autant de douceur, c’est que ça doit être vrai 😉

.

.

Temps : 10mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique à température ambiante
Pour un gâteau (8/10 personnes)

.

Ingrédients :

  • 250g de beurre
  • 250g de chocolat noir (66% pour moi)
  • 200g de sucre
  • 4 œufs
  • 70g de farine

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Faites fondre le beurre et le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes. Pendant ce temps, fouettez le sucre avec les œufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez ensuite le mélange beurre/chocolat puis la farine. Mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Versez-la dans un moule de 23cm de diamètre et enfournez pendant 25mn environ. La pointe d’un couteau doit ressortir légèrement humide. Servez une fois refroidi.

Note : Il existe une autre méthode pour cette recette sur internet où l’on bat le beurre avec le sucre, puis on incorpore le chocolat fondu, les œufs et la farine. Je n’ai pas réussi à trouver laquelle était la bonne mais celle-ci est tellement délicieuse que personnellement je m’en contente 😉

Fraicheur chocolat de Pierre Hermé

Le voici le voilà, le dessert spécial Pâques que je vous ai préparé cette année ! Je ne vous cache pas que je voulais forcément un entremets au chocolat. Et je comptais au début partir tout droit sur un classique 3 chocolats. Sauf que quand je suis allée fouiller ma clé USB très très fournie, je suis tombée avant sur cet entremets de Pierre Hermé : « le fraicheur chocolat ». Avec un nom pareil, j’ai forcément été interpelée. Comment un entremets au chocolat, souvent assez lourd en fin de repas, pourrait apporter de la fraicheur ? Je me devais de tenter. Et Pierre Hermé n’a clairement pas menti, ce nom n’est pas usurpé. Le crémeux est vraiment frais en bouche, c’est un pur plaisir. Et le brownie, avec ses noix de pécan torréfiées, apporte tout ce qu’il faut de mâche. C’est délicieux et très facile à faire. Un entremets à garder de côté pour toutes les occasions !

.

.

Temps : 20mn de préparation + 12mn de cuisson pour le brownie ; 15mn de préparation + 30mn de refroidissement +4h de congélation pour le crémeux ; 15mn de préparation + 30mn de refroidissement pour le glaçage
Conservation : 1j (2 grand max à cause du crémeux)
Pour 10 personnes environ

.

Ingrédients :

Pour le brownie :

  • 100g de noix de pécan (ou de noisettes)
  • 115g de beurre
  • 70g de chocolat noir à 70%
  • 2 œufs
  • 100g de sucre semoule
  • 60g de farine

Pour le crémeux chocolat :

  • 1 feuille de gélatine (1.7g environ)
  • 125g de chocolat noir
  • 160mL de lait
  • 160mL de crème liquide entière
  • 2 jaunes d’œufs
  • 50g de sucre semoule

Pour le glaçage (la recette initiale prévoit le double mais vous en aurez bien assez pour obtenir un glaçage propre avec cette quantité) :

  • 65g + 50g de chocolat noir à 66%
  • 125mL d’eau
  • 45g de sucre semoule
  • 62.5g de crème fraiche épaisse
  • 40ml de crème liquide entière
  • 10g de beurre

.

.

Recette :

Pour le brownie :

  • Préchauffez le four à 170°. Étalez les noix de pécan sur une plaque de cuisson et enfournez-les 10mn pour les torréfier. Pendant ce temps, faites fondre le beurre au micro-ondes et réservez. Faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes et réservez également. Sortez les noix de pécan du four et laissez-les refroidir. Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre sans les blanchir. Incorporez le chocolat fondu refroidi, puis le beurre fondu refroidi et enfin la farine avec les noix de pécan torréfiées, hachées grossièrement.
  • Versez la pâte dans un moule à manqué de 20cm de diamètre (ou un cercle à pâtisserie de 20cm légèrement beurré et déposé sur du papier d’aluminium, lui même déposé sur une plaque de cuisson, en repliant le papier d’alu autour du cercle pour étanchéifier). Enfournez entre 8 et 12mn selon votre four. Le gâteau doit être fondant : la pointe d’un couteau doit ressortir humide. Laissez le gâteau refroidir et démoulez-le sur une grille.

.

Pour le crémeux :

  • Faites ramollir votre gélatine en la mettant dans un grand bol d’eau froide 10mn avant de commencer. En parallèle, faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes et réservez.
  • Dans une casserole, portez le lait et la crème à ébullition. Pendant ce temps, battez les jaunes d’œuf avec le sucre, sans blanchir le mélange. Une fois l’ébullition atteinte, versez le mélange lait/crème sur les jaunes sans cesser de remuer. Transvasez le mélange à nouveau dans la casserole puis chauffez sur feu moyen, sans cesser de remuer, jusqu’à ce que la crème nappe la cuillère. Si vous avez un thermomètre, ce stade est atteint lorsqu’elle est à 87°. Incorporez alors la gélatine essorée. Mélangez bien et versez la crème anglaise sur le chocolat. Homogénéisez et laissez refroidir la crème jusqu’à ce qu’elle soit à température ambiante.
  • Déposez votre brownie sur un papier d’aluminium, lui même posé sur un plat. Entourez-le d’une bande de rhodoid, puis placez un cercle ajustable autour en serrant au maximum. Repliez le papier aluminium autour du cercle pour étanchéifier. Coulez la crème sur le gâteau et entreposez au congélateur au moins 4h. Dans la recette originale, le brownie de 20cm est déposé dans un cercle de 22cm. Vous pouvez donc aussi faire comme ça pour être parfaitement en adéquation avec Pierre Hermé. Je voulais juste que mon entremets ait un peu plus de hauteur, c’est pour cela que j’ai choisi un disque de la même taille, mais ça ne change rien au produit final !

.

Pour le glaçage :

  • Commencez par préparez une sauce au chocolat en mettant dans une casserole les 65g de chocolat, l’eau, le sucre et la crème épaisse. Faites fondre sur feu doux et mélangez jusqu’à obtenir une sauce homogène puis portez à ébullition jusqu’à ce qu’elle épaississe. Réservez.
  • Préparez ensuite la ganache au chocolat. Pour cela, portez la crème à ébullition et versez-la en trois fois sur les 50g de chocolat restants, coupés en morceaux, en mélangeant bien entre chaque ajout. S’il reste quelques morceaux non fondus, passez la ganache juste quelques secondes au micro-ondes. Incorporez ensuite le beurre coupé en petits morceaux et, une fois la ganache bien lisse, homogène et brillante, la sauce au chocolat préalablement préparée. Mélangez bien et laissez refroidir à température ambiante jusqu’à ce que le glaçage atteigne les 35°. Cela devrait prendre 30mn environ. Mélangez bien votre glaçage avant chaque prise de température car certaines zones seront forcément plus froides que d’autres.
  • Une fois votre glaçage à la bonne température, sortez l’entremets du congélateur, démoulez-le et déposez-le sur une grille elle-même posée sur un plat. Coulez le glaçage dessus uniformément et en une seule fois. Passez immédiatement un coup de spatule dessus pour bien étaler le glaçage et qu’il ne soit pas trop épais, Déposez sur votre plat de présentation. Décorez et conservez au réfrigérateur 2/3h pour décongélation.

Gâteau chocolat-caramel beurre salé

La voici la voilà, la dernière BOMBE calorique chocolatée que j’ai réalisée. Un gâteau à réserver pour les grandes occasions au vu sa taille ! Pas moins de trois gâteaux, un pot de caramel au beurre salé et 500g de glaçage vous attendent ici pour régaler une trentaine de personnes avec sa gourmandise. Et malgré ce qu’on pourrait penser, c’est un gâteau super moelleux et pas du tout étouffant ! On ne voit peut-être pas le caramel à la découpe mais il imbibe les différentes couches, les rendant presque fondantes en bouche. Hormis le montage qui demande un peu de dextérité d’ailleurs, malgré sa taille, ce dessert reste plutôt facile à faire si vous avez un robot pâtissier. Si vous n’en avez pas,ça reste largement faisable, mais je vous souhaite bien du courage pour mélanger ces 2kg de pâte à la main !

.

.

Temps : 15mn de préparation pour le caramel ; 10mn de préparation, 30mn de cuisson et le temps de refroidissement pour le gâteau au chocolat ; 10mn de préparation pour le glaçage ; 30mn de préparation et 1h de refroidissement pour le montage SOIT 1h05 de travail effectif et 1h30 de cuisson/repos en tout
Conservation : 5 jours au réfrigérateur
Pour 30 personnes environ

.

Ingrédients :

Pour le caramel au beurre salé (il vous en restera) :

  • 200g de sucre
  • 80g de beurre demi-sel
  • 300ml de crème liquide entière

Pour les gâteaux au chocolat :

  • 250g de sucre
  • 150g de sucre blond
  • 330g de farine
  • 180g de cacao en poudre non sucré
  • 3 cuillères à café de bicarbonate de sodium
  • 1,5 cuillère à café de levure chimique
  • 1,25 cuillère à café de sel
  • 3 gros œufs entiers + le jaune de 2 gros œufs
  • 360mL de crème aigre (ou crème sure/sour cream : si vous n’en trouvez pas vous pouvez la faire vous même en suivant cette recette par exemple, c’est très simple, je vous conseille alors de privilégier le vinaigre au citron qui fonctionne moins bien et de bien anticiper sa préparation)
  • 80mL de lait entier
  • 180mL d’huile neutre (colza, tournesol)
  • 2 cuillères à soupe d’extrait de vanille liquide
  • 360mL d’eau chaude

Pour le glaçage au chocolat :

  • 225g de beurre mou
  • 250g de sucre glace
  • 45g de cacao en poudre non sucré
  • 0,5 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 1,5 cuillère à soupe de crème fraiche épaisse
  • 2 cuillères à soupe du caramel au beurre salé
  • de la fleur de sel

.

Recette :

Pour le caramel au beurre salé :

  • Faîtes chauffer le sucre à sec sur feu moyen dans une poêle à rebord haut (la plus grand possible : plus il y aura de sucre en contact avec le fond de la poêle, plus il sera facile pour vous d’obtenir une fonte homogène et de contrôler la cuisson du caramel). Laissez le cuire jusqu’à ce qu’il fonde et atteigne une belle couleur ambrée, en évitant de le toucher au maximum (vous pouvez remuer légèrement si des paquets se forment ou qu’une partie du sucre est déjà caramélisée alors que l’autre n’est même pas fondue car votre poêle serait trop petite mais un corps étranger dans le sucre a tendance à le faire cristalliser et figer : il faut donc éviter au maximum). Ajoutez alors petit à petit le beurre demi-sel coupé en dés puis la crème en mélangeant vivement à l’aide d’un fouet pour éviter les grumeaux. Si des morceaux de caramel se forment et figent malgré tout, pas de problème, continuez de chauffer le caramel sur feu moyen en remuant continuellement : la chaleur aidant, le caramel se réchauffera, fondera et se mêlera à nouveau à la crème. Une fois votre caramel homogène et sans morceau, prolongez la cuisson pendant 5mn pour qu’il épaississe. Retirez du feu et versez dans deux pots à confiture. Laissez refroidir à température ambiante puis entreposez au frigo pendant que vous préparez le reste du gâteau.

Pour les gâteaux au chocolat :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Dans le bol de votre robot muni de la feuille, mélangez les sucres, la farine, le cacao en poudre, le bicarbonate, la levure et le sel. Dans un autre saladier, battez les œufs, les jaunes, la crème aigre, le lait entier, l’huile et l’extrait de vanille ensemble jusqu’à obtenir un mélange homogène. Versez ce dernier sur les poudres et mélangez sur vitesse lente jusqu’à obtenir une pâte homogène (au vu de la quantité, n’hésitez pas à arrêter votre robot de temps en temps pour racler les bords et le fond du bol). Incorporez alors l’eau chaude et continuez de mélanger pendant une minute environ pour avoir une belle pâte fluide et homogène.
  • Beurrez et chemisez de papier sulfurisé si nécessaire trois moules ronds de 22cm de diamètre. Si comme moi vous n’en avez qu’un, il vous faudra laisser refroidir votre moule et le laver (si votre moule est en silicone et ne nécessite pas d’être chemisé) ou le beurrer/chemiser à nouveau entre chaque fournée. Répartissez la pâte de façon égale entre les moules (700g dans chaque environ) et enfournez 30mn. La pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Laissez refroidir les gâteaux 10mn dans les moules avant de les démouler et de les laisser refroidir complètement sur une grille.

Pour le glaçage au chocolat :

  • Dans le bol de votre robot muni de la feuille, battez le beurre à vitesse moyenne pendant 2/3mn jusqu’à obtenir une texture crémeuse. Arrêtez le robot, ajoutez le sucre glace et le cacao et remettez en marche sur vitesse lente pendant 2mn jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène. Ajoutez alors la vanille, le sel, la crème et le caramel au beurre salé et mélangez sur vitesse moyenne. Si votre glaçage vous parait trop liquide, ajoutez un peu de sucre glace et s’il vous parait trop solide ajoutez un peu de crème.

Pour le montage :

  • Égalisez vos gâteaux en coupant le dessus afin d’obtenir une surface plane. Déposez un premier gâteau sur un plat (ou un plateau tournant si vous en avez un). Étalez une bonne couche de caramel (environ moitié d’un pot à confiture). Déposez votre second gâteau. Étalez comme précédemment du caramel (l’autre moitié du pot) et déposez votre dernier gâteau. Vérifiez que les trois étages sont bien alignés puis masquez l’intégralité de votre gâteau d’une fine couche de glaçage (si vous avez une spatule à glaçage cette étape sera plus facile). Il faut que le résultat soit lisse et régulier. Si les étages se décalent pendant cette étape, veillez à bien les réaligner. Placez au frais 1 heure pour que le glaçage prenne (laissez votre glaçage à température ambiante pendant ce temps pour pouvoir facilement le travailler à l’étape suivante).
  • Une fois le glaçage pris, finissez de glacer le haut et les côtés du gâteau avec le glaçage restant. Parsemez un peu de fleur de sel dessus et servez.