Cinnamon rolls cookies (biscuits roulés à la cannelle)

     Les cinnamon rolls et moi, c’est une grande histoire d’amour. Depuis que j’en ai goûté un chez Starbucks il y a plusieurs années je suis folle de ces viennoiseries. Leur moelleux associé à leur bon goût de cannelle et leur glaçage au philadelphia… Le résultat est juste parfait. Sauf que la boulange demande souvent du temps (en préparation ou tout du moins pour laisser la pâte pousser) et que ce temps là parfois on ne l’a pas. C’est de là que m’est venue l’idée de faire des biscuits à la façon des cinnamon rolls et ce fut un véritable succès. Ces biscuits sont une tuerie ! Ils sont croustillants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur, avec ce délicieux goût de cannelle typique des cinnamon rolls (j’en ai mis PARTOUT) et un glaçage qui parachève le tout d’une touche de gourmandise supplémentaire. Je suis vraiment super contente du résultat, c’est une de mes créations les plus réussies je pense ! 😀
Concernant le glaçage, comme vous pourrez le voir, il en faut une grande quantité si vous voulez glacer absolument tous vos biscuits. Pour moi cette quantité est idéale car j’adore ce glaçage et son association avec le biscuit mais vous pouvez bien évidemment en faire moins et en glacer seulement certains, juste étaler une fine couche dessus ou même ne pas en mettre du tout (ils sont délicieux sans glaçage également).
Concernant la conservation par contre, là réside tout le problème… Si vous comptez les dévorer tous tout de suite, ce sera parfait. Si vous ne faites pas de glaçage, les stocker comme d’habitude dans une boite en métal hermétique sera parfait. Par contre si vous voulez les glacer, plusieurs options s’offrent à vous. En principe, il faudra les mettre au frigo car le philadelphia est meilleur froid et qu’il en a besoin pour sa conservation. Par contre le frigo rendra vos biscuits plus mous. Vous pouvez donc les conservez au frigo puis les sortir un peu avant de les déguster (ils retrouveront en partie leur croustillant, technique testée et approuvée). Autre solution : ne pas glacer l’intégralité de vos biscuits tout de suite, conserver le glaçage au frigo et les biscuits dans une boite et les glacer au fur et à mesure de la dégustation.

.IMG_20191108_215918__01

.

Temps : 35mn de préparation, 2h de réfrigération, 10mn de cuisson, 30mn de refroidissement
Conservation : 4/5j dans une boite en métal hermétique ou au frigo (cf les explications ci-dessus)
Pour 60 biscuits

.

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 300g de farine
  • 0,5 cuillère à café de levure chimique
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 170g de beurre à température ambiante
  • 150g de sucre
  • 1 gros œuf
  • 2 cuillères à café de vanille liquide

.

Pour la garniture :

  • 15g de beurre
  • 50g de sucre
  • 2 cuillère à café de cannelle en poudre

.

Pour le glaçage :

  • 500g de philadelphia
  • 125g de sucre glace
  • 5 cuillères à café de cannelle
  • (facultatif : un peu de fleur de sel)

.

IMG_20191108_215854__01__01

.

Recette :

Pour la pâte :

  • Mélangez ensemble la farine, la levure, le sel et la cannelle et réservez. Dans un autre récipient, crémez le beurre mou avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez l’oeuf et la vanille puis les poudres. Mélangez bien jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Si elle vous paraît trop molle, ajoutez de la farine petit à petit jusqu’à obtenir une consistance que vous pourrez travailler facilement.

.

Pour le façonnage et la garniture :

  • Divisez la pâte en deux parts égales et étalez chacune en deux rectangles de 22x17cm environ(soit 0,6cm d’épaisseur) sur un plan de travail fariné. Faites fondre le beurre et badigeonnez-en les pâtes à l’aide d’un pinceau. Mélangez le sucre avec la cannelle et saupoudrez-le sur les pâtes beurrées. Roulez les pâtes dans le sens de la longueur (soit le long côté sur lui-même) en essayant de bien serrer. Réfrigérez la pâte environ 2h après l’avoir enveloppée de film étirable.
  • Préchauffez le four à 180°. A l’aide d’un couteau bien tranchant, coupez les rouleaux de pâte en tranches de 0,7cm environ. (Si les biscuits ne sont plus parfaitement ronds vous pouvez rectifier leur forme à ce moment là à l’aide de vos doigts si vous le désirez). Déposez-les sur des plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé ou de silpat en les espaçant de quelques centimètres et enfournez pour 10mn environ : l’extérieur des biscuits doit commencer de dorer. Laissez les biscuits reposer 5mn sur les plaques avant de les laisser refroidir sur une grille à température ambiante 30mn environ.

.

Pour le glaçage :

  • Mélangez tous les ingrédients ensemble. Versez le glaçage dans une poche à douille munie d’un embout rond de taille moyenne et pochez-le en spirale sur les biscuits. Si vous aimez, vous pouvez parsemer le glaçage de vos biscuits d’un peu de fleur de sel (juste un peu) pour casser le côté sucré.

Monster cake (layer cake chocolat caramel)

     Eh oui, aujourd’hui, 30 octobre 2019, à la veille de la fête d’Halloween, je vous dévoile la toute dernière recette réalisée expressément pour cette soirée (et la plus belle également). Il s’agit d’un monster cake (bon plutôt mignon reconnaissons-le mais c’est un monstre quand même !) composé d’une base de gâteau moelleux au chocolat, de caramel au beurre salé et évidemment d’un glaçage vanille au philadelphia pour la déco (et le fourrage aussi, on ne va pas bouder plus de garniture et de gourmandise ;)). Je me suis quasi exclusivement basée sur la recette de layer cake de Lilie Bakery pour réaliser ce gâteau (en diminuant drastiquement la quantité de sucre du gâteau que j’ai trouvé beaucoup trop élevée en raison de la présence du caramel et du glaçage). Le résultat est vraiment délicieux ! Le gâteau est bien moelleux et même si on ne le voit pas trop du fait de sa couleur trop proche des génoises, le caramel est bien présent, très soyeux et tout bonnement divin. En plus son côté salé casse le sucre du reste et donne une plus grande dimension gustative au gâteau. Je suis super contente de l’équilibre global. Concernant la déco, je vous avoue avoir un peu galéré car je ne suis pas une aficionado de la pâte à sucre et de la poche à douille (donc de tout ce qui permet de la réaliser en gros) mais au final les choses se sont bien passées (sauf pour le moment où j’ai du tout recommencer car j’ai fait tomber un couteau en plein milieu..). J’aime beaucoup le visuel même si je suis un peu déçue car j’ai mis tellement de temps à prendre ma photo que les éléments en pâte à sucre ont subi le revers de la gravité et… glissé tout simplement, gâchant un peu le visuel dont j’étais si fière à l’origine. Mais bon tant pis c’est la vie ! Je vous conseille donc suite à mes déboires de décorer votre gâteau le plus tard possible (que ce soit concernant les « poils » du monstre ou le placement des éléments en pâte à sucre). Seul réel inconvénient de ce gâteau, c’est qu’il faut le manger vite car le glaçage prendra le goût de votre frigo très rapidement (en moins de 48h). Mais est ce vraiment un inconvénient de devoir manger un tel gâteau au final ? 😉

.

IMG_20191020_213313__01

.

Temps : 40mn de préparation, 20mn de cuisson, le temps de refroidissement des gâteaux, 45mn pour le montage et la décoration environ et 30mn de repos
Conservation : 48h max au frigo
Pour 16 parts environ

.

Ingrédients :

Pour le caramel (vous en utiliserez environ moitié) :

  • 110g de sucre semoule
  • 65g de beurre salé
  • 75mL de crème liquide entière

.

Pour les gâteaux :

  • 255mL de lait demi-écrémé + 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 105g de cacao en poudre non sucré
  • 330g de farine
  • 300g de sucre en poudre
  • 2,25 cuillères à café de levure
  • 2,25 cuillères à café de bicarbonate
  • 0,75cc de sel
  • 130mL d’eau chaude
  • 80mL d’huile
  • 3 œufs
  • 2 cuillères à café de vanille

.

Pour le « glaçage » :

  • 200mL de crème liquide entière
  • 145g de sucre glace
  • 160g de philadelphia
  • 400g de mascarpone
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille
  • du colorant (orange et en poudre pour moi)

.

Pour la décoration :

  • de la pâte à sucre (noire, blanche, rose et orange pour moi)
  • une poche à douille + une douille 233 pour faire les poils
  • facultatif : une spatule pour glaçage et un plateau tournant histoire de se simplifier la vie (je n’en avais pas)

.

IMG_20191020_214458__01

.

Recette :

Pour le caramel :

  • Faites chauffer le sucre dans une poêle à feu moyen (lorsque vous le versez dans la casserole essayez de bien le répartir et de ne pas faire de tas pour avoir une caramélisation homogène). Dès qu’il prend une couleur ambrée, ajoutez le beurre salé coupé en petits morceaux et mélangez vivement. Une fois le mélange homogène, retirez la poêle du feu et ajoutez-y la crème liquide (attention aux éclaboussures). Mélangez jusqu’à ce que le caramel au beurre salé soit lisse et homogène. Versez ce dernier dans un récipient (un pot à confiture fera parfaitement l’affaire) et laissez-le refroidir et épaissir à température ambiante (vous pouvez le placer au réfrigérateur une fois qu’il sera refroidi afin de faciliter son étalage lors du montage).

.

Pour les gâteaux :

  • Mélangez le lait et le citron et laissez reposer pendant 15mn avant d’homogénéiser le tout. Préchauffez le four à 175°. Mélangez les ingrédients secs d’un côté (cacao, farine, sucre, levure, bicarbonate et sel) et les ingrédients liquides de l’autre (lait, eau chaude, huile, oeuf et vanille) puis incorporez les seconds aux premiers petit à petit en mélangeant bien.

  • Une fois la pâte bien homogène, beurrez et farinez 3 moules ronds de 18cm de diamètre (j’ai personnellement fait 3 fournées faute de multiples moules). Répartissez la pâte de façon égalitaire entre chaque pour une cuisson identique (comptez 450g de pâte par moule) et enfournez 20mn environ. La pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Laissez refroidir les gâteaux 5mn dans les moules avant de les démouler et de les laisser finir de refroidir sur une grille. (Si vous souhaitez servir votre gâteau le lendemain je vous conseille de vous arrêter à cette étape et de faire la suite le plus tard possible. Dans ce cas conservez vos gâteaux refroidis dans des boites hermétiques ou du papier aluminium jusqu’au lendemain).

.

Pour le « glaçage » :

  • Une fois les gâteaux totalement refroidis, disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur pendant 15mn (facultatif mais cela facilitera la montée de la chantilly). Montez votre crème liquide en chantilly. Lorsqu’elle est ferme et que les fouets y laissent des traces, ajoutez le sucre glace et continuez de battre jusqu’à ce qu’elle soit bien ferme et homogène. Pendant que votre chantilly monte, détendez le mascarpone et le philadelphia en les travaillant à l’aide d’une maryse. Lorsque votre chantilly est prête, ajoutez-y le mélange philadelphia/mascarpone et continuez de battre. Une fois la consistance ferme, ajoutez la vanille et le colorant. Lorsque votre « glaçage » est homogène, réservez au réfrigérateur.

.

Pour le montage et la décoration :

  • Si nécessaire, égalisez vos gâteaux en coupant le dessus afin d’avoir une surface plane. Déposez votre premier gâteau sur votre plat (ou votre plateau tournant si vous en avez un). Étalez une bonne couche de caramel puis du glaçage par dessus. Déposez votre second gâteau. Étalez comme précédemment du caramel et du glaçage et déposez votre dernier gâteau. Vérifiez que vos gâteaux sont bien alignés puis masquez l’intégralité de votre gâteau d’une fine couche de glaçage (si vous avez une spatule à glaçage cette étape sera plus facile). Il faut que le résultat soit lisse et régulier. Si les gâteaux se décalent pendant cette étape, veillez à bien les réaligner. Placez au frais une trentaine de minutes pour que le glaçage prenne.
  • Pendant ce temps, préparez les éléments en pâte à sucre :
    • Pour les cornes, partez d’un gros boudin de pâte à sucre noire dont vous affinerez un bout et aplatirez l’autre pour lui donner de l’épaisseur à la base.
    • Pour la bouche, étalez de la pâte à sucre noire et découpez-y une demie-lune (8cm de longueur pour la mienne je crois). Si vous le désirez, ajoutez une langue en étalant de la pâte à sucre rose que vous découperez en une demie-lune plus petite et déposerez sur la pâte à sucre noire (normalement appuyer suffi mais si cela ne colle pas humidifiez-la un peu).
    • Pour les yeux, abaissez les pâtes à sucre blanche, orange et noire et découpez deux cercles dans chaque en les faisant de plus en plus petit (respectivement 6, 4 et 2 cm environ). Empilez-les dans cet ordre et ajoutez un petit rond blanc au centre du noir. Là encore si les éléments ne collent pas assez quand vous appuyez, n’hésitez pas à les humidifier légèrement.
  • Sortez votre gâteau du frigo, munissez-vous d’une poche à douille, de votre douille 233 et de votre glaçage coloré et pochez une première ligne de poils à la base de votre gâteau. Placez votre bouche puis recouvrez l’intégralité de votre gâteau de poils (essayez de ne pas en mettre très épais au niveau des yeux). Une fois votre gâteau complétement poilu, fixez les yeux au dessus de la bouche en appuyant légèrement (vous pouvez les faire dépasser du gâteau pour que le rendu soit moins tassé et plus esthétique) puis déposez les cornes au dessus. Réservez au frais avant de déguster (mais de préférence pas trop longtemps pour que la pâte à sucre ne glisse pas).

Gâteau épicé aux pommes, glaçage à la cannelle

     Le gâteau d’aujourd’hui est ma grande fierté du mois de mai. Il faut dire que je n’ai pas souvent l’occasion de faire des gâteaux complexes, décorés ou glacés (faute de temps et surtout parce que je transporte la quasi totalité sur de grandes distances ce qui engendrerait des drames culinaires). Donc quand je peux le faire, je saute sur l’occasion et je tombe sur ce genre de pépites. J’ai pas mal changé les proportions (grosse baisse du sucre par exemple, comme d’hab ;)) et je les modifie d’ailleurs encore dans la version que je vous propose aujourd’hui. En effet, j’avais hésité à l’origine à doubler la quantité de pommes qui me semblait bien insuffisante sur le papier mais j’avais reculé en voyant « l’état » de ma pâte une fois les deux premières pommes intégrées (qui semblaient largement suffisantes). Eh bien j’aurais du croire mon instinct car le gâteau manquait de pomme (surtout un des deux dans lequel il y avait une disproportion flagrante pâte/pommes comme j’avais le fond de mon cul de poule). Du coup BOUM 4 pommes et là la recette devrait être parfaite ! La majorité des pommes étant tombée dans un de mes moules et la cuisson s’étant bien déroulée quand même, je ne pense pas qu’augmenter ainsi la quantité empêchera votre gâteau de lever donc pas d’inquiétude de ce côté.
Enfin bref pour en revenir au gâteau en lui même : il est archi moelleux, épicé et parfumé à souhait, avec cet effet « fraicheur » quand on croque dans ces bouts de pommes entiers et le glaçage est terrible. Il ne sucre pas le gâteau excessivement comme je le redoutais au départ. Je suis conquise. Décidément vive les américains ! Ce gâteau présente d’ailleurs aussi particulièrement bien malgré la simplicité de son montage et son décor. Il impressionnera sûrement vos invités. J’étais d’ailleurs moi même particulièrement fière du visuel pour une fois !!! Mais je vous avoue que la luminosité de mon appartement a gâché mes meilleures photos. Elles ne rendent vraiment pas hommage à ce que j’avais sous les yeux ce week-end. Je suis déçue de ce gâchis, il faut impérativement que je monte mon studio photo au plus vite… Je traine beaucoup trop. Enfin bref je radote, place à la recette de cette bombe épicée aux pommes !

.

IMG_20190511_164828__01

.

Temps : 35mn de préparation + 25mn de cuisson + temps de refroidissement
Conservation : une semaine au frigo
Pour un gâteau de 23cm de diamètre (12 personnes environ)

.

Ingrédients:

Pour le gâteau:

  • 180g de beurre mou
  • 160g de cassonade
  • 90g de sucre
  • 3 gros oeufs
  • 2 cuillères à café de vanille liquide
  • 280g de farine
  • 1,5 cuillère à café de bicarbonate
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 1,5 cuillère à café de cannelle
  • 0,25 cuillère à café de noix de muscade
  • 0,5 cuillère à café de quatre épices
  • 250mL de lait demi écrémé
  • 4 pommes moyennes

.

Pour le glaçage :

  • 230g de philadelphia
  • 120g de beurre
  • 200g de sucre glace
  • 2 cuillère à café de cannelle
  • 0,5 cuillère à café de vanille
  • Facultatif : 20g de noix de pécan hachées pour la déco

.

IMG_20190511_164627__01

.

Recette :

Pour le gâteau :

  • Dans un grand cul de poule, battez le beurre avec les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez les œufs un à un en mélangeant bien entre chaque. Incorporez la vanille. Dans un autre saladier, mélangez ensemble la farine, le bicarbonate, le sel et les épices. Incorporez la farine en trois fois en alternant à chaque fois avec moitié du lait (donc 1/3 farine, ½ lait, 1/3 farine, ½ lait, 1/3 farine en mélangeant bien entre chaque). Vérifiez que le mélange est bien homogène. Pelez les pommes, épépinez-les, coupez-les en morceaux de taille moyenne (je coupe ma pomme en 4, puis chaque quartier en tiers et je fais environ 4 morceaux par quartier) et ajoutez-les au mélange.
  • Préchauffez le four à 180°. Beurrez et farinez 2 moules de 23cm de diamètre (si vous n’en avez qu’un, faîtes cuire le gâteau en deux fois en lavant bien le moule entre les deux). Divisez la pâte équitablement entre les deux moules et enfournez 25mn environ : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Laissez refroidir un peu les gâteaux avant de les démouler puis laissez-les refroidir totalement avant de procéder au glaçage.

.

Pour le glaçage :

  • Dans un cul de poule, battez le cream-cheese avec le beurre jusqu’à ce que le mélange soit homogène et lisse (je n’ai pas été assez vigilante à ce niveau là en ne faisant pas attention aux petits morceaux encore accrochés au batteur, d’où les irrégularités de mon glaçage). Ajoutez petit à petit le sucre glace et, une fois qu’il est totalement incorporé, la cannelle et la vanille. Mélangez bien. Disposez un des gâteaux sur votre plat de service. Recouvrez-le avec moitié du glaçage (attention de ne pas trop en mettre sur les bords dès le début car le poids du second gâteau « évacuera » le glaçage vers les bords et pourrait le faire déborder). Puis déposez le second gâteau dessus et recouvrez ce dernier du reste du glaçage. Décorez avec les noix de pécan si désiré et entreposez quelques heures au frais pour laisser le glaçage prendre avant de servir.

Carrot cake

     Le carrot cake et moi c’est une grande histoire d’amour. J’ai découvert ce gâteau à Londres. Avant au grand jamais je n’aurais mangé un gâteau à base de carotte (beurk). Mais par curiosité (et faim aussi, parce que l’Angleterre c’est pas la grande joie culinairement il faut l’avouer), j’ai goûté dans un prêt-à-manger et OH MON DIEU, teeellement bon. Un gâteau moelleux à souhait, pas trop sucré, épicé et avec un glaçage qui tue ??? Mais pourquoi n’ai-je pas essayé avant sérieusement ? Je suis beaucoup trop butée parfois ! En tout cas depuis que cette monumentale erreur est réglée, j’en mange régulièrement. Je vous propose cette fois la recette de La bible de la pâtisserie qui est délicieuse ! En plus qui dit Pâques dit lapin dit carottes (CQFD) tout en changeant des traditionnels gâteaux de Pâques au chocolat dont vous pourriez faire une overdose !

.

20160418_130722

..

Temps : 20mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : 1 ou 2 jours dans du papier sulfurisé au frigo (le glaçage ne se conserve pas longtemps)
Pour un carrot cake de 20cm de diamètre

.

Ingrédients :

Pour le gâteau :

  • 125g de farine
  • 1 cuillère à café de levure
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 125g de sucre blond
  • 2 oeufs
  • 100mL d’huile de tournesol
  • 125g de carottes, pelées et finement râpées
  • 25g de noix de coco râpée déshydratée
  • 25g de noix de pécan hachées

.

Pour le nappage

  • 50g de beurre à température ambiante
  • 50g de philadelphia
  • 225g de sucre glace
  • 1 cuillère à café de jus de citron

.

20160418_130640

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Beurrez et farinez un moule de 20 cm de diamètre si nécessaire.
  • Mélangez la farine, la levure, le sel et la cannelle dans une jatte. Ajoutez le sucre puis les œufs et l’huile. Incorporez les carottes râpées, la noix de coco et les noix de pécan hachées.
  • Versez la pâte dans le moule et enfournez pour 20 à 25mn, jusqu’à ce que la lame d’un couteau ressorte sèche.
  • Pendant que le gâteau refroidi, préparez le nappage en battant le beurre, le philadelphia, le sucre glace et le jus de citron jusqu’à ce que le mélange soit homogène et crémeux. Répartissez le glaçage sur le gâteau uniformément.

Gâteau chocolat Guinness

     Demain c’est la St Patrick et pour la fêter dignement je vous propose un gâteau original puisqu’il est à base de guinness. Je vous avoue que j’ai eu un peu peur en le faisant parce que la pâte avait un goût vraiment prononcé (oui je goute toujours mes pâtes de gâteaux crues haha). Mais une fois le gâteau cuit, la saveur se fait plus subtile bien que toujours présente. Impossible de savoir qu’il s’agit de Guinness sauf si quelqu’un vous révèle le secret ;). La quantité de sucre peut paraitre énorme (alors que je l’ai déjà diminuée par rapport à la recette originale de Trish Deseine) mais je vous assure que le rendu n’est pas trop sucré, même avec le glaçage. Et rassurez vous, aucun alcool présent dans ce gâteau grâce à un petit passage à la casserole et au four donc pas de soucis pour les enfants.

     PS : Ne faîtes pas attention au-dessus de mon glaçage. J’ai renversé du cacao dessus juste avant de faire la photo et je n’avais ni le temps ni les ressources nécessaires pour en refaire un. J’ai donc enlevé le plus gros et tenté d’homogénéiser au mieux le glaçage restant, c’est pour ça qu’il revêt une pelure de dalmatien. Ne vous inquiétez pas, le votre sera blanc comme neige 😉

.

20180312_171940

.

Temps : 30mn de préparation + 1h de cuisson
Conservation : une semaine pour le gâteau dans du papier d’aluminium à température ambiante mais 24/48h au frigo si vous le glacez (car le glaçage va sécher)
Pour 12 personnes

.

Ingrédients :

Pour le gâteau :

  • 25 cl de Guinness
  • 250 g de beurre
  • 80 g de cacao non sucré
  • 145g de sucre semoule
  • 145g de cassonade
  • 1 sachet de sucre vanillé (7.5g)
  • 2 œufs
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 150 g de lait fermenté (ou 150g de lait + 1 cuillère à café de jus de citron)
  • 280 g de farine
  • 2 cuillères à café de bicarbonate de soude
  • 1/2 cuillère à café de levure chimique

.

Pour le glaçage :

  • 40g de beurre mou
  • 100g de cream cheese (philadelphia)
  • 200g de sucre glace

.

20180312_172003

.

Recette :

Pour le gâteau :

  • Préchauffez le four à 170°C.
  • Si nécessaire : beurrez et farinez un moule à manqué de 23cm de diamètre et ajoutez le jus de citron dans le lait.

  • Versez la bière dans une casserole avec le beurre et laissez chauffer sur feu moyen jusqu’à fonte complète. Hors du feu, ajoutez le cacao en poudre et les sucres puis mélangez.
  • Dans un autre récipient, fouettez les œufs avec le lait et l’extrait de vanille. Ajoutez ce mélange au premier et homogénéisez.
  • Incorporez enfin la farine avec le bicarbonate de soude et la levure chimique.
  • Versez la pâte (qui s’avérera très liquide) dans le moule. Enfournez pour environ 1h (commencez de vérifier la cuisson vers 45mn). La lame d’un couteau doit ressortir sèche. Laisser refroidir complètement le gâteau sur une grille avant de faire le glaçage.

.

Pour le glaçage :

  • Fouettez ensemble le beurre, le cream cheese et le sucre glace jusqu’à obtenir une crème homogène puis recouvrez-en le gâteau.