Crumpets-Madame

Si vous aimez les Croque-Madame mais que vous avez envie d’un peu de changement, je vous propose des Crumpets Madame. Il s’agit ni plus ni moins de crumpets toastés, surmontés de jambon, de béchamel gratinée et d’un œuf au plat. Vraiment délicieux, parfaits pour le brunch, assez originaux, je pense qu’ils sauront pour séduire. Petite mise en garde, n’hésitez pas à bien assaisonner la béchamel et à tartiner la base de vos crumpets pour avoir un peu de punch dans votre assiette. Vous pouvez aussi mettre des épices dans votre béchamel ou sur vos œufs pour plus de saveurs ! A servir accompagnés d’une belle salade 😉

Temps : 20/25mn de préparation/cuisson
Conservation : 24h au frigo dans une boite hermétique (sans œuf)
Pour 6 crumpets

Ingrédients :

Pour la béchamel :

  • 30g de beurre demi-sel
  • 30g de farine
  • 250mL de lait
  • 2 cuillères à café de moutarde
  • une pincée de poivre
  • 75g de gruyère

Pour les crumpets :

  • 6 crumpets (de 8cm de diamètre environ, pas des petits)
  • un peu de moutarde (ou de harissa – facultatif mais les crumpets auront l’air un peu fade sinon)
  • 6 tranches de jambon
  • 30g de parmesan
  • 6 œufs
  • du sel et du poivre

Recette :

  • Préchauffez le four à 220° – position grill.

Pour la béchamel :

  • Faîtes fondre le beurre dans une casserole. Une fois le beurre totalement fondu, hors du feu, ajoutez la farine en une fois. Mélangez jusqu’à obtenir une masse. Remettez la casserole sur le feu puis ajoutez le lait petit à petit, en mélangeant à l’aide d’un fouet. Laissez cuire sur feu moyen sans cesser de fouetter jusqu’à ce que la béchamel épaississe (ce sera très rapide puisqu’on a ici une béchamel épaisse pour ne pas qu’elle coule des crumpets). Incorporez alors la moutarde, poivrez légèrement puis ajoutez le gruyère. Mélangez jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu et réservez.

Pour les crumpets :

  • Toastez les crumpets au grille-pain puis déposez-les sur une plaque de cuisson. Tartinez un peu de moutarde dessus puis ajoutez une tranche de jambon par crumpet (en découpant les tranches en morceaux pour qu’elles ne dépassent pas trop). Répartissez la sauce béchamel par-dessus, saupoudrez de parmesan et enfournez 3mn sous le grill jusqu’à ce que le parmesan soit doré.
  • Pendant ce temps, faites fondre un peu de beurre dans une poêle sur feu moyen. Cassez-y délicatement les œufs en faisant attention de ne pas crever le jaune. Salez, poivrez et laissez cuire 2 à 3 min jusqu’à ce que le blanc soit cuit et le jaune encore coulant. A la sortie du four, déposez un œuf au plat sur chaque crumpet et servez immédiatement.

Gratin de riz poulet courgettes et gruyère

Voilà une recette qui va vous surprendre. Que ce soit dans son intitulé ou même sa photo, ce n’est pas un plat qui a l’air extraordinaire et pourtant… Ce gratin est vraiment super bon. Déjà, c’est un plat complet : protéines, légumes, féculents. Il y a tout ce qu’il faut dedans. Ensuite et surtout, le rendu est hyper moelleux : il fond en bouche. Et n’ayez pas peur qu’il soit fade à cause de ses ingrédients assez neutres : il est assaisonné bien comme il faut pour avoir du goût et ultra gourmand grâce au gruyère. Le temps passé en cuisine vaudra le coup, surtout avec cette quantité de nourriture qui peut facilement vous faire plusieurs jours !

Temps : 25mn de préparation/cuisson + 25mn de cuisson
Conservation : 3/4j dans une boite hermétique au frigo
Pour 6 personnes

Ingrédients :

  • 1 + 1 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 3 courgettes (moyennes)
  • du sel et du poivre
  • 1 oignon
  • 450/500g de blanc de poulet
  • 30g de beurre demi-sel
  • 2 gousses d’ail
  • 400g de riz basmati
  • 2 cuillères à soupe de thym frais
  • une pincée de piment de Cayenne
  • 750mL de bouillon de volaille (soit 2 cubes de bouillon de volaille dissouts dans 750mL d’eau bouillante)
  • 250 + 30g de gruyère

Recette :

  • Chauffez 1 cuillère à soupe d’huile d’olive dans une grande sauteuse sur feu moyen. Lavez les courgettes, parez-les, coupez-les en cubes et ajoutez-les quand l’huile frémit. Assaisonnez et laissez cuire environ 5mn jusqu’à ce que les courgettes soient dorées, en les retournant à mi-cuisson. Réservez-les dans un récipient hors du feu.
  • Dans la même sauteuse, ajoutez la seconde cuillère d’huile d’olive. Quand elle est chaude, ajoutez l’oignon pelé et émincé. Laissez cuire environ 5mn jusqu’à ce que l’oignon commence à s’attendrir. Ajoutez alors le poulet coupé en cubes. Assaisonnez-le et laissez-le cuire quelques minutes jusqu’à ce qu’il soit doré. Ajoutez alors le beurre et, quand il est fondu, les gousses d’ail écrasées, le riz et le thym. Mélangez bien et laissez chauffer 2/3mn jusqu’à ce que le riz devienne translucide. Remettez alors les courgettes dans la sauteuse, saupoudrez d’un peu de piment de Cayenne et versez le bouillon de poulet. Mélangez puis laissez cuire à couvert à petit bouillon pendant 10/15mn jusqu’à ce que le riz soit tendre. Pendant ce temps, préchauffez le four à 215°.
  • Quand le riz est prêt, ajoutez les 250g de gruyère, mélangez jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu et versez le contenu de la sauteuse dans un plat à gratin. Parsemez le reste de gruyère par-dessus et enfournez 10/15mn jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu. Si vous voulez que le gratin soit croustillant sur le dessus, passez-le 2mn sous le grill en fin de cuisson. Servez chaud !

 

Oeufs brouillés au gruyère

On continue dans la lignée des recettes typiques du brunch pour compenser l’absence de boulange avec les œufs brouillés. Personnellement je crois n’en avoir jamais mangé à la maison quand j’étais plus jeune. J’en ai goûté une fois à un brunch parisien et ça doit être tout. Mon expérience de la chose n’est donc pas spécialement poussée. Comme je voulais quand même essayer d’en faire, j’ai regardé quelques recettes sur internet et j’en ai ressorti ma version, au gruyère bien évidemment pour que ce soit généreux. C’est moelleux, bien « fromagé » et surtout ultra consistant. Je n’aurais pas pensé que des œufs puissent être aussi nourrissants. En tout cas c’est vraiment très facile à préparer. Là encore je ne suis pas sure que ma méthode soit la bonne. J’ai lu une dizaine de façon différente de les faire mais le plus important c’est qu’ils étaient excellents 😉

Temps : 10mn de préparation/cuisson
Conservation : aucune
Pour 2 personnes

Ingrédients :

  • 6 œufs
  • 15g de beurre
  • 45g de gruyère
  • 2 cuillères à soupe de crème épaisse
  • du sel et du poivre
  • quelques brins de ciboulette

Recette :

  • Cassez les œufs dans une casserole et ajoutez le beurre coupé en morceaux par dessus. Déposez la casserole sur feu moyen et mélangez. Quand le beurre est totalement fondu et incorporé, ajoutez le fromage. Continuez de mélanger jusqu’à ce que les œufs soient cuits au fond de la casserole (ils commencent de prendre un aspect d’œufs brouillés). Retirez du feu et continuez de mélanger : le reste de la préparation va finir de cuire en contact avec le fond de la casserole toujours chaud. Les œufs doivent être encore un peu baveux. Ajoutez alors la crème pour couper la cuisson et mélangez bien. Assaisonnez avec le sel et le poivre et ajoutez des brins de ciboulette ciselés.

Note :

– Même si ça apparaît un peu étrange, il est apparemment important de saler uniquement en fin de cuisson car sinon les œufs vont rendre de l’eau.

Gougères truite fumée/pousses d’épinards

Je vous avais parlé il y a un bon moment de mon amour pour les gougères lorsque je vous ai donné la recette traditionnelle familiale. Eh bien je réitère l’expérience en les garnissant avec de la truite fumée et des pousses d’épinard. Ce sont des saveurs qui se combinent très bien et font assez festives. C’est juste parfait pour un apéritif dînatoire ! Petite nouveauté aussi, j’ai essayé de dresser mes gougères avec une cuillère à glace au lieu d’une cuillère à soupe ou une poche à douilles et j’adore le résultat. Non seulement les gougères sont extrêmement régulières mais elles sont aussi bien moelleuses et généreuses en bouche. Je trouve que c’est une taille parfaite pour un repas, bien qu’un peu grosse pour un apéritif !

Temps : 15mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 3/4j dans une boite hermétique au frigo
Pour 12 gougères moyennes/grosses

Ingrédients :

  • 150mL d’eau
  • 60g de beurre
  • du sel et du poivre
  • 100g de farine
  • 3 œufs
  • 75g de gruyère râpé
  • 100g de truite fumée
  • 30g de pousses d’épinard

Recette :

  • Préchauffez le four à 200°. Dans une casserole, faîtes chauffer l’eau et le beurre. Une fois le beurre totalement fondu, assaisonnez le mélange puis portez-le à ébullition. Hors du feu, ajoutez la farine en une fois et mélangez jusqu’à obtenir un pâton homogène. Desséchez alors la pâte : remettez-la sur le feu et travaillez-la avec une cuillère en bois jusqu’à ce qu’elle se décroche des bords de la casserole et qu’une fine pellicule se forme au fond de celle-ci. Transvasez la pâte dans un saladier. Travaillez-la pour la refroidir un peu jusqu’à ce qu’elle ne fume plus. Incorporez ensuite les œufs un à un puis le gruyère râpé, la truite fumée découpée en lamelles et les pousses d’épinards lavées, séchées et hachées. Mélangez bien.
  • Chemisez deux plaques de cuisson de papier sulfurisé et dressez-y des petits tas de pâte en quinconce à l’aide d’une cuillère à glace. Enfournez 30mn, une plaque à la fois (il faut éviter d’enfourner deux plaques en même temps car l’humidité pourrait fausser la pousse des choux). Les choux doivent être bien dorés.

Purée aux 3 fromages

Il est de ces plats de mon enfance que je sais que je ne réussirai jamais aussi bien que ma mère ou ma grand-mère. J’aurais beau tester des dizaines et des dizaines de recettes, commander ce plat au restaurant : rien ne battra leur recette. C’est le cas avec la purée. Je ne sais pas comment ou pourquoi mais la leur est TOUJOURS meilleure que la mienne.C’est pour ça que j’ai décidé de faire de la purée mais avec un twist dedans. Le point de comparaison étant plus éloigné, je suis forcément moins déçue ! J’ai donc testé une recette qui serait un croisement entre l’aligot et la purée traditionnelle : une purée aux trois fromages. J’y ai mis trois de mes fromages préférés une fois fondus : de l’ossau iraty, du gruyère et du parmesan et j’ai obtenu ce que je voulais : une purée ultra fromagère. Et ne vous y trompez pas, malgré sa texture ultra crémeuse, cette purée vous calera plus que vous ne pouvez l’imaginer. Je vous conseille donc de faire de plus petites parts qu’avec de la purée lambda, sauf si vous comptez dévaler les pistes 😉

Temps : 25mn de préparation + 20/25mn de cuisson
Conservation : 48h dans une boite au frigo
Pour 4 à 6 personnes

Ingrédients :

  • 1kg de pommes de terre à chair farineuse
  • 2 gousses d’ail
  • 3 cubes de bouillon de volaille
  • 350mL de lait entier
  • 50g de beurre demi sel
  • 100g d’ossau iraty coupé en lamelles
  • 100g de gruyère râpé
  • 50g parmesan râpé
  • du sel et du poivre

Recette :

  • Pelez et coupez les pommes de terre en 4. Versez-les dans une casserole d’eau froide salée avec les gousses d’ail épluchées et écrasées et les cubes de bouillon de volaille. Portez l’eau à ébullition et laissez cuire 20/25mn : un couteau doit les traverser sans difficulté. Égouttez les pommes de terre et les gousses d’ail, remettez-les dans la casserole et écrasez-les (ou passez-les au presse-purée si vous en avez un). Chauffez sur feu doux et ajoutez le lait entier chaud en plusieurs fois en mélangeant à chaque fois. Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux. Quand celui-ci est totalement incorporé, ajoutez les fromages en plusieurs fois. Laissez la chaleur les faire fondre puis mélangez bien. La purée doit être homogène entre chaque ajout. Si vous tournez la purée toujours dans le même sens, vous aurez de beau fils comme pour l’aligot. Vous pouvez laisser quelques morceaux d’ossau iraty partiellement fondus aussi, c’est divin ! Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire et servez immédiatement.

Galette complète

ENFIIIIIIIIIIIIIIIIIN !!!!!!!!! Ma recette de galette bretonne est là ! Après avoir galéré pendant des semaines, je peux enfin vous la proposer. Rassurez vous, il ne s’agissait pas tant d’un soucis de recette que du à l’achat d’une billigs (crêpière traditionnelle bretonne) bien plus difficile à utiliser qu’une crêpière normale (encore aujourd’hui j’ai du mal pour étaler la pâte mais j’ai confiance en le fait que l’expérience rendra cette étape de plus en plus facile). Malgré le respect de la notice, mon premier culottage s’est avéré insuffisant et j’ai donc du recommencer la semaine suivante. Et cette semaine en question, je n’ai pas été totalement conquise par la cuisson. Je n’avais pas ce côté un peu croustillant que j’aime tant dans les galettes bretonnes. Un ami m’a alors conseillé de beurrer et non huiler la plaque et de mettre un peu de beurre dans la pâte et POUF enfin des galettes comme j’aime. J’essayerai sûrement d’autres variations de pâte dans les prochains mois mais ça y est, je tiens ma base et c’est le principal ! Le plus important est vraiment d’avoir une chaleur très élevée (dites vous qu’on utilise une billigs à 230° pour faire cuire des galettes salées) et d’utiliser ce fameux beurre. Une fois ces basiques en tête, toutes vos galettes devraient être une réussite.

Temps : 5mn de préparation, 3h de repos + 5 à 10mn de cuisson par galette
Conservation : 2/3j dans un film alimentaire au frigo une fois les galettes cuites mais sans garniture (sinon aucune conservation)
Pour 10 galettes de blé noir de 30cm (+ les proportions pour garnir une galette complète)

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 350 g de farine de blé noir
  • 1 cuillère à soupe de gros sel
  • 1 œuf
  • 1L d’eau froide
  • 15g de beurre demi sel fondu

Pour 1 galette complète :

  • du beurre demi-sel
  • 1 œuf
  • 35/40g de bon gruyère râpé
  • 1 tranche de jambon
  • du sel et du poivre

Recette :

Pour la pâte :

  • Mélangez la farine et le sel dans un saladier et faites-y un puits. Incorporez l’œuf avec un peu d’eau puis le reste de l’eau petit à petit, sans cesser de remuer, et enfin le beurre fondu. Laissez reposer au moins 3h à température ambiante.

Pour une galette complète :

  • Faites chauffer votre crêpière. Lorsqu’elle est très chaude, beurrez-la légèrement. Versez une grosse louche de pâte et répartissez-la finement et uniformément. Lorsque la galette est prise, beurrez légèrement sa surface et cassez un œuf bien au milieu. Étalez légèrement le blanc pour qu’il cuise plus rapidement puis parsemez la galette de gruyère râpé. Coupez le jambon en morceaux et déposez-le tout autour du jaune d’œuf. Repliez les bords de la galette sur la garniture. Salez et poivrez l’œuf. Une fois que le blanc est cuit et le fromage fondu, décollez délicatement la galette et mangez immédiatement.

Gratin de macaronis croustillant de Cyril Lignac

Je ne vais pas faire l’affront de vous présenter l’émission Tous en cuisine avec Cyril Lignac. Le chef nous y offre des recettes plus ou moins difficiles et originales pour toutes les occasions. J’avais déjà pu faire les sandwich-rolls aux crevettes accompagnés de leur mayonnaise au curry dont j’étais tombée totalement amoureuse. Cette fois-ci j’ai réalisé quelque chose de plus simple et plus classique : son gratin de macaronis croustillant. Personnellement, je l’ai adoré. Entre le fond du gratin super crémeux et la surface hyper croustillante avec la pancetta, le pain de mie et le parmesan, il y a tout ce qu’on peut attendre d’un gratin de pâtes. La note de moutarde ajoute aussi une petite touche sympa et assez subtile en terme de goûts. J’ai eu du mal à m’arrêter d’en manger une fois sorti du four et tout ça pour 20mn de cuisine. Mon conjoint a, lui, beaucoup moins aimé car il n’est pas fan de parmesan et qu’il y en a vraiment beaucoup dans la recette. Si vous n’aimez pas trop ça non plus, je vous conseille donc de diminuer la dose ou de vous rabattre sur le gratin de Paul Bocuse !

Temps : 15mn de préparation + 5mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 6 personnes

Ingrédients :

  • 250g de macaronis (Je n’avais pas vu que c’était le poids cuit et non sec donc je suis partie sur ce poids de base avant cuisson. Au final, ça m’a très bien convenu au vu de la quantité de sauce et de garniture mais si vous voulez respecter la recette à la lettre il vous faudra environ 100/125g de macaronis crus et dans ce cas comptez un plat pour 4 personnes et non 6)
  • 20g de beurre
  • 20g de farine
  • 500mL de lait (entier dans la recette originale)
  • du sel et du poivre
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • 100g de fromage râpé type emmental, gruyère, comté…
  • 150g de pancetta, bacon ou lardons
  • 50g de pain de mie
  • 100g de fromage râpé type parmesan

Recette :

  • Préchauffez le four à 200°. Faites cuire les pâtes dans un grand volume d’eau bouillante salée le temps indiqué sur le paquet (8-9mn en principe). Pendant ce temps, préparez la sauce. Faîtes fondre le beurre dans une casserole. Une fois, le beurre totalement fondu, hors du feu, ajoutez la farine en une fois. Mélangez jusqu’à obtenir une masse. Remettez la casserole sur le feu puis ajoutez le lait petit à petit, en mélangeant à l’aide d’un fouet. Laissez cuire sur feu doux à petit bouillon pendant 4mn sans cesser de fouetter jusqu’à ce que la sauce épaississe. Salez et poivrez. Incorporez la moutarde puis le gruyère râpé et, une fois la sauce bien homogène, les macaronis égouttés. Versez dans un plat allant au four.
  • Coupez la pancetta en dés et faites-la revenir à sec dans une poêle sur feu moyen jusqu’à ce qu’elle soit bien croustillante. Retirez-la de la poêle et déposez-la sur une feuille de papier absorbant puis ajoutez le pain de mie coupé en dés de 0,5cm de côté environ dans le gras de cuisson (les miens étaient trop gros et je l’ai un peu regretté, il faut bien les faire petits pour en avoir sur toute la surface du gratin). Faites le colorer légèrement des deux côtés puis ajoutez la viande, mélangez et répartissez le tout sur les macaronis. Parsemez de parmesan et enfournez 5mn pour que le gratin soit bien doré (pour ma part j’ai du laisser environ 10 car le parmesan refusait de fondre).

Potato stacks aux fromages et herbes fraiches

Si vous voulez changer de la traditionnelle purée de pommes de terre pour les fêtes de fin d’année et que vous n’êtes pas trop nombreux, je vous recommande de faire des potato stacks (littéralement des piles de pommes de terre). J’ai vu des photos de ces petites merveilles sur l’Instagram de certaines blogueuses américaines et j’ai trouvé le concept dingue. Le fait de trancher finement les pommes de terre, de les empiler et de les mettre au four vous permet d’obtenir un résultat à la fois fondant à l’intérieur et super croustillant à l’extérieur. C’est une façon très originale et très facile de les préparer. Un maximum de résultat pour un minimum d’effort. Au vu de la quantité de beurre et de fromage, évidemment ne vous attendez pas à du allégé ici. C’est d’ailleurs pour ça que je ne vous dis pas de beurrer les moules : au vu de la quantité de matière grasse, en principe ça ne devrait pas coller ! J’en profite pour préciser que les piles vont nettement diminuer à la cuisson : ne vous laissez donc pas berner par la taille finale. Les potato stacks seront petites mais très nutritives.

Temps : 20mn de préparation et 50mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 4 à 6 pommes de terre à chair farineuse de tailles moyennes (suivant la grosseur)
  • 75g de beurre demi-sel fondu
  • 5g d’herbes fraiches au choix (romarin, ciboulette, origan, etc)
  • 10g de thym frais
  • 2 gousses d’ail
  • 45g de parmesan râpé
  • 50g de gruyère râpé
  • du poivre noir
  • de la fleur de sel

Recette :

  • Préchauffez le four à 205°. Lavez les pommes de terre, séchez-les et coupez-les en tranches de 0.3cm d’épaisseur à l’aide d’une mandoline ou d’un couteau bien aiguisé. Réservez. Dans un bol, mélangez le beurre fondu, les herbes, les gousses d’ail écrasées au presse-ail et les fromages avec une grosse pincée de poivre. Ajoutez les pommes de terre tranchées et mélangez bien pour les enrober. Disposez les pommes de terre uniformément dans 12 empreintes à muffins jusqu’à ras bord (elles vont réduire à la cuisson). Couvrez le moule de papier aluminium et enfournez 30mn. Retirez le papier aluminium et prolongez la cuisson de 20/25mn jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres au centre et croustillantes à l’extérieur. Retirez les pommes de terre du moule sans vous brûler et servez immédiatement surmontées d’un peu de fleur de sel.

Friands au fromage

S’il y a un jour où j’étais heureuse de manger à la cantine quand j’étais petite, c’est bien quand il y avait des feuilletés au fromage. Même avec des ingrédients aussi basiques que de la pâte feuilletée, de la béchamel et du fromage, le résultat était toujours au rendez-vous. Évidemment, je ne vous propose pas ici de retrouver la version de votre enfance car au niveau du goût on en est très loin avec le fait maison, mais cela ne vous empêchera pas de tomber éperdument amoureux de ces feuilletés ultra réconfortants. Une béchamel soyeuse et douce, une tonne (OUI UNE TONNE) de gruyère râpé, le tout dans une pâte feuilletée bien dorée, c’est le nirvana accompagné d’une bonne soupe quand il fait froid dehors ! Et ne vous fiez pas à la photo qui est trompeuse, ces friands sont TRÈS généreux !

Temps : 15mn de préparation, 15mn de refroidissement et 30mn de cuisson
Conservation : aucune de préférence car la pâte feuilletée supporte très mal d’être réchauffée mais sinon 2/3j au frigo dans une boite hermétique (à réchauffer ensuite au four quelques minutes à 180° : pas de micro ondes si possible)
Pour 6 personnes

Ingrédients :

  • 65g de beurre salé (si vous utilisez du beurre doux, il faudra saler la préparation en même temps que vous poivrez)
  • 65g de farine
  • 500mL de lait
  • 0,5 cuillère à café de poivre
  • 300g de gruyère avec du GOÛT (j’utilise personnellement le gruyère IGP France d’Entremont)
  • 12 carrés de pâte feuilletée (J’utilise ceux de Croustipate qui ont une taille parfaite. Vous pouvez aussi acheter environ 750g de pâte feuilletée et la couper en 12 carrés de 12/15 cm de côté)
  • 2 jaunes d’œufs (ou un jaune dilué dans du lait)

Recette :

  • Commencez par préparer la béchamel. Faîtes fondre le beurre dans une casserole. Une fois, le beurre totalement fondu, hors du feu, ajoutez la farine en une fois. Mélangez jusqu’à obtenir une masse. Remettez la casserole sur le feu puis ajoutez le lait petit à petit, en mélangeant à l’aide d’un fouet. Laissez cuire sur feu moyen sans cesser de fouetter jusqu’à ce que la béchamel épaississe. Poivrez puis ajoutez le gruyère et mélangez bien. Laissez refroidir 15/30mn.
  • Préchauffez le four à 180°. Déposez moitié des carrés de pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Répartissez la garniture dessus en laissant une bordure bien propre de 1cm sur les côtés. Humidifiez les bords avec de l’eau à l’aide d’un pinceau et déposez les carrés de pâte restants sur la garniture. Appuyez bien sur la bordure avec vos doigts pour sceller les pâtes ensemble et marquez les côtés des feuilletés tout le tour avec le dos d’une fourchette, en appuyant légèrement. A l’aide d’un pinceau, dorez les feuilletés avec le jaune d’oeuf battu en faisant attention de ne pas en mettre sur les côtés (cela empêcherait la pâte de bien monter). Faites quelques incisions à l’aide du dos d’un côté sur le dessus de chaque feuilleté et enfournez 25/30mn jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Dégustez chaud.

Note : Comme vous pouvez le remarquer, j’ai changé les quantités de ma béchamel pour cette recette. D’habitude je pars sur une règle de 10 très facile à base de 10g de beurre pour 10g de farine et 100g de lait. Ici, j’ai diminué la quantité de lait pour avoir une béchamel moins liquide et donc qui se tiendra quand vous la déposerez sur la pâte feuilletée. Pas de risque de coulure qui vous empêcherait de fermer vos feuilletés ou provoquerait une catastrophe à base de béchamel échappée au fond du four !

Crème de navets au gruyère

Voilà une recette dénichée sur le Blog de châtaigne sur laquelle je n’aurais jamais parié. Comme surement 90% des personnes je ne suis pas une grande fan de navets… Mais sa photo me faisait tellement envie que j’avais besoin de tester. Et j’ai beaucoup aimé ! Évidemment, si vous détestez le navet, passez votre chemin. Mais si c’est simplement un légume qui ne vous attire guère allez-y. C’est un goût vraiment unique qui vous changera des autres soupes qu’on retrouve régulièrement l’hiver à base de carottes ou de courges et un peu de changement fait toujours du bien. Le fait de les cuire dans le lait et d’ajouter du gruyère râpé leur apporte beaucoup de douceur et de gourmandise. C’est vraiment intéressant. Contrairement à la recette de base, j’ai pour ma part utilisé des navets ronds et non des navets longs car je n’en ai pas trouvé. Le résultat semblait plus ou moins identique à celui de la photo (ouf). J’ai aussi du baisser le nombre de cubes de bouillon et de gruyère râpé par rapport à la version que j’ai testé (2 cubes et 150g de gruyère) car le résultat était beaucoup trop salé. Si ce n’est pas le cas pour vous, vous pouvez toujours ajouter du gruyère au moment de servir !

Temps : 30mn de préparation
Conservation : 2/3 au frigo dans un récipient fermé
Pour 3 à 4 personnes

Ingrédients :

  • 1 oignon
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 gros navets ronds
  • 500ml de lait entier + un peu pour fluidifier après le mixage (100mL pour moi)
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • une pincée de poivre
  • 100g de gruyère râpé

Recette :

  • Pelez l’oignon et émincez-le. Faites le revenir dans une grande casserole avec l’huile d’olive d’olive sur feu moyen. Pendant ce temps, coupez les bouts des navets, épluchez-les et coupez-les en morceaux de taille moyenne. Ajoutez-les aux oignons, mélangez puis versez le lait et le cube de bouillon de légumes. Portez à ébullition, mélangez pour bien dissoudre le cube et laissez cuire à petit bouillon pendant 20mn en couvrant la casserole aux ¾ . Surveillez régulièrement pour que le lait ne déborde pas. Dans ce cas, n’hésitez pas à baisser le feu. Les navets sont cuits lorsqu’un couteau les traverse sans difficulté. Mixez le tout jusqu’à obtenir un mélange homogène. Si celui-ci est trop épais, ajoutez un peu de lait et mixez à nouveau. Poivrez, mélangez et remettez sur le feu. Ajoutez le gruyère et mélangez jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu. Servez immédiatement.