Flammekueche (tarte flambée alsacienne)

     Les derniers jours se sont faits particulièrement froids. Tellement froids qu’ils m’ont rappelé les marchés de Noël alsaciens et la souffrance qu’on endure parfois à y trépigner toute la journée. Mais heureusement, là bas il y a de quoi compenser : les magnifiques décorations, les artisans, le vin chaud et aussi bien évidemment la nourriture ! Il n’y a plus de décorations et pas d’artisan chez moi, mais la nourriture, ça, je peux la ramener dans ma cuisine ! Et que serait un marché de Noël sans flammekueche ? Si vous n’en avez jamais mangé il s’agit d’un genre de tarte avec une pâte très fine et croustillante, recouverte d’un mélange crème et fromage blanc, de lardons et d’oignons. Un délice qui réchauffe le corps et le cœur, accoudé sur un fut transformé en table d’appoint. Évidemment pas de four à pain ici, mais la cuisson au four traditionnelle fait parfaitement l’affaire pour pouvoir déguster cette merveille hors de notre belle Alsace ! J’ai piqué la recette chez Mélanie et elle est parfaite !

.

IMG_20200111_221908__01

.

Temps : 20mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : 48h dans du papier alu au frigo
Pour 1 tarte flambée (4 à 6 personnes)

.

Ingrédients :

Pour la pâte

  • 270 g de farine
  • 5 cl d’huile
  • 15 cl d’eau tiède
  • 1 cuillère à café de sel

.

Pour la garniture

  • 2 oignons
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 100 g de fromage blanc
  • 10 cl de crème fraîche épaisse
  • un peu de noix de muscade râpée
  • du poivre et du sel
  • 150 g de lardons

.

Recette :

Pour la pâte :

  • Mélangez tous les ingrédients ensemble et pétrissez-les pendant 5mn environ. Si la pâte vous parait trop collante ajoutez un peu de farine.
  • Préchauffez le four à 250°. Découpez une feuille de papier sulfurisé de la taille de votre plaque de cuisson (plate de préférence) ou de votre lèche-frite et étalez la pâte sur toute la surface. : elle doit être assez fine afin d’être croustillante.

.

Pour la garniture :

  • Émincez les oignons (pas trop finement) et faites les revenir dans une poêle avec l’huile jusqu’à ce qu’ils soient translucides. Mélangez le fromage blanc avec la crème fraiche. Assaisonnez avec une pincée de muscade, du sel (pas trop à cause des lardons) et du poivre. Étalez ce mélange sur la pâte puis répartissez de façon bien homogène les oignons et les lardons dessus.
  • Faites glisser le tout sur la plaque puis enfournez 15mn. Servez chaud avec de la salade par exemple.

Flocon de neige brioché au nutella

     Cette brioche fera votre plaisir au petit-déjeuner comme au goûter, visuellement comme gustativement ! Je la trouve personnellement vraiment trop mignonne et elle fait son petit effet à la présentation alors même qu’elle n’est pas spécialement difficile à faire. Le façonnage est assez enfantin et demande simplement un peu de délicatesse. Quant au goût… du nutella, du nutella, du NU-TE-LLA ! Personnellement j’adore. La texture de la brioche est à la fois ferme sur le dessus et moelleuse à l’intérieur. Je n’avais jamais mangé de kringle estonien et je vais vraiment devoir essayer puisque cette pâte en est inspirée et qu’elle est délicieuse. En tout état de cause, vous pouvez avoir un visuel plus « propre » que le mien si vous mettez moins de nutella comme Manue à qui j’ai piqué la recette (je suis tellement triste d’avoir cassé le centre à cause d’une mauvaise manipulation, elle était pourtant magnifique avant mais je n’ai pas réussi à la réparer :'() mais dans ce cas le goût de pâte à tartiner sera moins prononcé. A vous de choisir votre camp 😉

.

IMG_20191004_151417__01

.

Temps : 55mn de préparation, 1h40 de pousse, 30mn de congélation, 25mn de cuisson
Conservation : quelques jours dans du papier alu
Pour 1 brioche

.

Ingrédients :

  • 300 g de farine T55
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 15 g de levure fraîche de boulangerie
  • 12 cl de lait tiède
  • 1 œuf
  • 30 g de beurre mou coupé en dès
  • 200g de nutella (moins pour un visuel parfait mais la brioche aura moins de goût, faites à votre convenance)

.

Recette :

  • Dans le bol de votre robot muni du pétrin, mettez la farine, le sel, le sucre, la levure fraîche émiettée, le lait tiède et l’œuf en faisant attention à ce que la levure n’entre pas en contact direct avec le sucre et le sel pour ne pas la « tuer ». Pétrissez jusqu’à ce que la pâte soit humide et à peu près homogène puis ajoutez le beurre et pétrissez doucement une dizaine de minutes. Formez une boule avec la pâte puis déposez-la dans un cul de poule propre couvert d’un linge humide. Laissez-la reposer dans un endroit chaud jusqu’à ce qu’elle double de volume (cela vous prendra 1h environ dans un four préchauffé à 30°, sinon il faudra plus de temps).

  • Déposez le pâton sur un plan de travail fariné. Divisez-le en 4 morceaux de 125g environ. Laissez-les reposer une dizaine de minutes pour qu’ils se détendent puis formez des boules. Étalez chaque boule (sur le plan de travail fariné) en un cercle de plus de 20cm de diamètre (attention la pâte sera très fine).

  • Réchauffez le nutella au micro-ondes une trentaine de secondes afin qu’il soit facile à travailler puis étalez-en une première couche sur le premier disque de pâte. Posez le second disque de pâte dessus, tartinez-le de nutella et faîtes de même avec le 3e disque de pâte. Finissez en déposant votre 4e disque de pâte (sans tartiner de nutella sur celui-ci bien évidemment). Placez ensuite votre pâte au congélateur 30mn afin de pouvoir effectuer une découpe bien nette.

  • Une fois la pâte sortie du congélateur, déposez un moule ou un cul de poule de 20cm de diamètre dessus (ou tracez simplement un cercle si vous voulez utiliser un compas, sait-on jamais ;)) et coupez en suivant le tour afin d’avoir votre cercle final. Déposez un coquetier ou un petit verre au centre et découpez 16 quartiers autour. Afin de faciliter les choses, en partant de la base de votre verre, coupez d’abord la pâte en 4, puis chaque quart en 2 et chaque huitième encore en 2. Prenez deux quartiers (un dans chaque main) et roulez-les vers l’intérieur 2 fois délicatement afin de ne pas casser la pâte qui sera très fragile à la base. Répétez l’opération pour tous les quartiers. Laissez à nouveau la brioche pousser pendant 30mn dans un four préchauffé à 30° (plus longtemps à température ambiante) sans la couvrir d’un torchon dessus cette fois sinon celui-ci collera à la pâte et risque de déchirer le dessus de votre flocon !

  • 1576780958975Préchauffez le four à 160° et enfournez le flocon 25mn environ. Laissez-le refroidir avant de le servir saupoudré de sucre glace.

 

Meringues au thé chaï

     Je vous propose aujourd’hui une nouvelle petite pépite hivernale : des meringues au thé chaï. Elles sont très simples à réaliser et leur goût sera parfait pour accompagner vos thés hivernaux !

.

IMG_20191209_191125__01

.

Pour 48 mini meringues
Temps : 5mn de préparation + 45mn de cuisson
Conservation : quelques jours dans une boîte en métal hermétique (pour éviter qu’elles ramollissent)

.

Ingrédients :

  • 70g de blanc d’œuf (soit le blanc de 2 œufs)
  • 70g de sucre semoule
  • un sachet de thé chaï

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 100°. Mélangez le sucre et le thé, réservez. Montez les blancs à l’aide d’un fouet. Lorsque le fouet commence à laisser une trace dans les blancs, versez environ 1/3 du sucre sans cesser de battre. Quand la neige est bien ferme ajoutez le reste du sucre et continuez de fouetter pendant quelques minutes. La meringue doit être bien brillante et faire un bec d’oiseau.
  • Recouvrez une plaque de cuisson de papier sulfurisé ou de silpat. Transvasez les blancs dans une poche à munie d’une grosse douille étoilée et pochez les meringues. Recommencez jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus de meringue.  Enfournez pour 45mn environ. Attendez que les meringues sèchent puis entreposez-les dans une boite hermétique afin d’éviter qu’elles ne ramollissent.

Velouté de chou-fleur au comté

     ENFIN nous allons attaquer les préparatifs de Noël ! Bon… après j’avoue que pour le coup je ne sais pas trop si ce velouté fait vraiment Noël (promis je serai moins raisonnable cette fin de semaine ;)) mais il sera parfait pour vous accompagner tout l’hiver et il est tellement bon que vous pourrez sans problème le servir en entrée pendant les fêtes ou même en petites verrines ! Croyez moi ! Sa blancheur quasiment parfaite sera du plus bel effet sur la table et sa texture est incroyable. Je vous propose une version assez liquide ici pour en faire un vrai velouté mais avec moins d’eau de cuisson, on dirait vraiment la super purée de ma maman, si fluide et si bonne… Bref un vrai coup de cœur. Je suis fan de cette nouvelle soupe !

.

IMG_20191203_221011__01__01

.

Temps : 30mn de préparation
Conservation : quelques jours au frigo dans un récipient fermé
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

  • 1kg de chou-fleur (soit 1 chou-fleur entier en principe)
  • 2L d’eau
  • 2 cubes de bouillon de légumes
  • 100g de crème liquide entière
  • 200g de comté + un peu pour décorer
  • du poivre

.

Recette :

  • A l’aide d’un grand couteau, retirez la base du trognon et les feuilles du chou-fleur. Divisez-le en bouquets (afin de faciliter la cuisson) et lavez-le. Plongez les fleurons de chou-fleur dans l’eau bouillante pendant 3mn afin de les blanchir puis égouttez-les. Faites ensuite chauffer 2L d’eau dans une casserole avec les 2 cubes de bouillon de légumes. Lorsque ces derniers sont dissous et que l’eau frémit, ajoutez le chou-fleur et laissez cuire pendant 20mn en couvrant la casserole aux 3/4. Mixez ensemble le chou-fleur, l’eau de cuisson et la crème puis reversez le velouté ainsi obtenu dans la casserole. Si ce dernier n’est pas assez liquide à votre goût, ajoutez de l’eau afin d’obtenir la texture désirée en mélangeant bien. Remettez la casserole sur feu doux, râpez le comté sur le velouté et remuez jusqu’à ce que le fromage soit fondu. Poivrez légèrement si vous le désirez, servez et parsemez d’un peu de comté.

Cidre chaud aux épices (ou mulled cider)

     La température extérieure est désormais telle que sortir sans gants et bonnet s’apparente à une mort à petit feu causée par le vent qui semble porter des petits coups de couteau à chacun de ses souffles. Il est donc temps de déclarer ouverte la saison des boissons chaudes (très chaudes) et épicées (et même un peu alcoolisées parfois). Ayant déjà fait du vin chaud (un délice), je me suis demandée ce qu’une version plus douce donnerait. C’est là que m’est venue l’idée de faire du cidre chaud aux épices sur le modèle de mon jus de pomme chaud. J’ai tout d’abord tenté une version avec des fruits (comme pour le vin chaud) mais j’ai trouvé que ces derniers prenaient trop le pas sur la pomme qu’on ne sentait plus du tout du fait de sa douceur. J’ai donc ensuite opté pour une réalisation totalement exempte de fruit (vous pouvez ajouter un peu d’orange bio si vous désirez, mais rien de plus) avec la même dose d’épices que dans le vin chaud de Christophe Felder mais beaucoup moins de sucre évidemment et je suis très satisfaite du résultat. Ce cidre chaud se boit comme du petit lait 😉

.IMG_20191111_163029__01.jpg

.

Temps : 10mn
Conservation : aucune (à boire chaud évidemment)
Pour un peu moins d’un litre de cidre chaud

.

Ingrédients :

  • 1 bouteille de cidre de pomme brut (de 75cL)
  • 100mL d’eau
  • 50 à 60g de sucre semoule (à adapter selon votre cidre et votre goût)
  • 2 bâtons de cannelle
  • 2 étoiles d’anis
  • 2 clous de girofle
  • 1 pointe de couteau de noix de muscade râpée

.

Recette :

  • Mettez tous les ingrédients dans une casserole et portez le tout à ébullition. Laissez frémir de 5 à 10mn en remuant de temps à autres. Filtrez à l’aide d’un chinois. Servez et dégustez !

 

Jus de citrouille

     Halloween 2019, c’est partiiii !!! Cette année j’ai décidé de m’y prendre tôt et si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu voir un aperçu de toutes mes créations du week-end (plus de 10h de cuisine en tout, autant vous dire que ça m’a bien occupée !). Je me suis orientée vers quelque chose de plus « magique » qu’effrayant cette fois-ci car j’étais en manque d’inspiration et l’univers fantastique a toujours bercé toutes les composantes de ma vie (imagination, lecture, cinéma, etc).  Dans tout ce que j’ai pu tester (soit 6 recettes), une seule ne vous sera pas proposée dans les deux semaines qui arrivent : la recette de la bièraubeurre. En effet, j’ai testé celle proposée par Gastronogeek et présentée comme LA meilleure bièraubeurre qui existe et… c’était sincèrement ignoble… La recette était composée entre autre de bière, de beurre et de glace et les couches de gras se dissociaient après quelques secondes de repos. Yeuuurk. Après, je pense sincèrement que si les recettes françaises de bièraubeurre ne fonctionnent pas c’est à cause de leur appellation trompeuse. En effet le butterbeer anglais est devenu logiquement le bièraubeurre français. Mais l’appelation « butter – beer » ne viendrait pas à mon sens de beurre ajouté dans de la bière mais plus du butterscotch qui est un caramel écossais (le mot butter fait alors référence au beurre qui compose le caramel avec le sucre et la crème comme dans le caramel au beurre salé français). Cela paraitrait plus cohérent avec les livres de J.K. Rowling qui décrivent son goût comme doux, sucré et caramélisé. En définitif, il s’agirait plus de bière au caramel que de bière… au beurre ;). Des recherches que j’approfondirai en ce sens pour l’année prochaine où je vous livrerai très certainement MA vision de la recette de la bièraubeurre.
Enfin bref, très large digression de ma part sur le sujet xD. Si l’on revient à nos moutons, concernant cette recette de jus de citrouille, elle est quant à elle délicieuse. Le goût de citrouille n’est pas trop prononcé (je sais que cela peu effrayer les plus réfractaires à la courge :p) et les épices rappellent les jus de pommes chauds sur les marchés de Noël. Vraiment parfait à déguster le week-end prochain en révisant vos cours de potion à Poudlard 😉

.

IMG_20191020_212453__01

.

Temps : 5mn de préparation
Conservation : 2/3j au frigo
Pour 1,5L environ

.

Ingrédients :

  • 300g de purée de potiron (maison ou tout simplement en faisant cuire comme indiqué sur le sachet des cubes de potiron surgelés de chez Picard puis en les mixant (attention il faut faire cuire plus de potiron que la quantité de purée demandée car cette dernière sera moindre du fait de l’évaporation, 300g de purée de potiron = 535g de potiron surgelé environ))
  • 1l de jus de pommes
  • 125g de confiture d’abricots
  • 1 cuillère à café de cannelle ou d’épices à pain d’épices

.

Recette :

  • Mixez la purée de potiron avec le jus de pomme puis, une fois homogène, avec la confiture d’abricots puis épicez le jus de citrouille à votre convenance ! Gardez au frais jusqu’au moment de servir.

Salade savoyarde

     Je ne sais pas vous mais actuellement j’ai l’impression que le temps ne sait pas trop où il en est. On passe de 25° et un grand soleil à 10 avec de la pluie en l’espace de 24h. Du coup je suis un peu paumée moi aussi et ça se retrouve dans mon assiette. Je me suis trouvée à avoir envie de raclette un jour où il faisait bien 20°. J’ai donc associé cette lubie avec une bonne salade histoire de déculpabiliser et le résultat est super bon. Je pense avoir réussi à trouver un équilibre dans le plat même s’il reste assez gras avec le fromage (on est raclette ou on ne l’est pas !). Et surtout ne sous-estimez pas les pignons de pin, c’est vraiment délicieux ajouté dans cette salade !

.

IMG_20191015_212025__01__01

.

Temps : 25/30mn
Conservation : aucune
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

  • 4 pommes de terre de taille moyenne
  • 200g de mâche
  • une vingtaine de tomates cerises
  • de la charcuterie (8 tranches de viande des grisons et 4 de jambon cru pour moi)
  • une douzaine de cornichons
  • 50g de pignons de pin
  • 8 tranches de fromage à raclette

.

Recette :

  • Lavez les pommes de terre et faites les cuire dans une casserole d’eau bouillante pendant 20mn environ. Un couteau doit pouvoir entrer et ressortir de la chair facilement. Pendant ce temps, lavez et essorez la salade. Répartissez-la dans les assiettes. Faîtes pareil avec les tomates cerises. Ajoutez joliment la charcuterie et les cornichons. Faites dorer les pignons de pain dans une poêle à sec (attention c’est très rapide). Une bonne odeur se dégagera lorsqu’ils seront prêts. Lorsque les pommes de terre sont cuites, enlevez la peau, découpez-les et disposez-les dans les assiettes. Faites enfin fondre doucement le fromage à raclette à la poêle, au micro-ondes ou au four (si vous le chauffez trop longtemps ou trop rapidement il n’aura plus aucune consistance) avant de le verser sur vos pommes de terre. Servez immédiatement.

Jus de pommes chaud aux épices

     Pas d’automne pour moi. Je passe directement des recettes d’été aux recettes d’hiver, un peu comme le temps. Je vous propose donc de faire un jus de pommes chaud aux épices de Noël (dans l’esprit de mon jus d’orange ou de mon vin chaud) qui vous permettra de vous réchauffer de ce temps glacial ! Personnellement j’adore ces boissons qui me rappellent les marchés de Noël. Elles me permettent (un peu) de temporiser jusqu’au jour J.

     J’ai trouvé cette recette sur le site de l‘atelier des chefs. Vous pouvez bien sur variez les épices selon vos goûts !

.

20181111_113138~2

.

Temps : 15mn de préparation
Conservation : plusieurs semaines au frigo (vous n’aurez plus qu’à le réchauffer)
Pour 1l de jus de pommes

.

Ingrédients :

  • 1L de jus de pommes
  • 25cl d’eau
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 2 bâtons de cannelle
  • 2g de clous de girofle
  • 2 étoiles de badiane
  • 1 pincée de noix de muscade râpée

.

Recette :

  • Déposez tous les ingrédients dans une casserole et faites chauffer à feu moyen jusqu’à ce que le mélange soit très chaud mais sans bouillir. Laissez infuser 10Mn hors du feu puis filtrez et servez immédiatement.

Soupe carotte orange

     Si je ne me trompe pas, je n’ai pas encore publié de recette salée en 2018 (oupsi). Comme il fait encore un peu froid, je vais donc vous proposer une nouvelle recette de soupe, à la carotte et à l’orange, pour faire le plein de Vitamine C et ne pas tomber malade avant le retour des beaux jours ! C’est super facile à faire et vous en aurez une grosse quantité (j’en ai eu pour la semaine comme je vis seule). Si en plus contrairement à moi vous ne mettez pas 15 ans pour éplucher vos légumes, ça devrait être assez rapide ;).

.

20180308_202219

.

Temps : 45mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : une semaine au frigo
Pour 6 personnes

.

Ingrédients :

  • 1kg de carottes
  • 2 oignons
  • 2 cuillères à café d’huile d’olive
  • 1,5 litre d’eau
  • 2 pincées de gros sel
  • 25 cL de jus d’orange (soit le jus de 2 oranges environ)
  • sel et poivre
  • (optionnel : 1 orange bio)

.

20180308_202241

.

Recette :

  • Épluchez-les carottes et coupez-les en grosses rondelles. Épluchez et émincez les oignons. Faites revenir les oignons dans une poêle avec l’huile sur feu moyen en remuant de temps en temps jusqu’à ce qu’ils soient translucides (5 à 10mn). Versez le tout dans une grosse casserole avec l’eau et le gros sel. Portez à ébullition, couvrez puis laissez cuire 30mn à feu moyen : les carottes doivent être tendres. Mixez, ajoutez le jus d’orange, mélangez puis rectifiez l’assaisonnement. Parsemez de zestes d’orange au moment de servir si vous voulez renforcer le goût.

Jus d’orange chaud à la cannelle

     Au début je comptais vous faire une semaine spéciale biscuit mais je vais me permettre d’intercaler cette recette entre celles de biscuits par manque de temps. Ce jus d’orange chaud à la cannelle et au miel me rappelle les marchés de Noël autant que le vin chaud. C’est une boisson hyper réconfortante et pleine d’énergie pour rester en forme pendant cette période totalement speed  !

.

20171214_194152

.

Temps : 15mn
Conservation : une semaine au frigo
Pour 1L (3/4 personnes)
.

Ingrédients :

  • 12 oranges (moins si vous avez des oranges à jus)
  • 45g de miel (à ajuster selon le goût de vos oranges)
  • 3 bâtons de cannelle
  • de la cannelle en poudre

.

20171214_194204

.

Recette :

  • Pressez les oranges et mettez le jus dans une casserole avec le miel et les bâtons de cannelle. Chauffez tout doucement en mélangeant. Laissez une quinzaine de minutes sur feu doux. Le mélange doit fumer mais ne doit pas bouillir. Si vous êtes pressés vous pouvez diminuer le temps de chauffe mais la cannelle n’aura pas le temps d’infuser et d’épicer le jus d’orange. Versez dans des verres et saupoudrez d’un peu de cannelle en poudre.