Poro cake (gâteau noisette, ganache montée nutella et chantilly)

Cette recette est la plus ancienne que j’ai pu faire et que je n’ai pas encore publiée. Elle a bientôt 2 ans… Je l’avais faite à l’époque pour mes amis lors de la Paris Games Week. Parce que oui, ça ne se sent pas beaucoup sur mon blog mais je suis une grosse fan de jeux vidéos, de fantasy, de SF et de mangas. C’était d’ailleurs mon premier gâteau « visuellement » lié à cette passion. J’étais extrêmement fière d’avoir réussi aussi bien cette petite boule de poils tout droit issue de l’univers de League of Legends. Je ne pensais vraiment pas être capable de faire un gâteau aussi beau et « réaliste » (heureusement il y a plus de travail à la poche à douilles que de la pâte à sucre). J’avais vraiment hâte de la partager à l’époque mais au vu de mon boulot, je ne l’avais pas tapée directement et le temps passant et passant je repoussais toujours le moment de m’y attaquer. Je savais que ce serait une recette longue et difficile à écrire donc au final, je ne l’ai jamais fait, jusqu’à maintenant. Et encore aujourd’hui, j’ai hésité à vous la partager. Parce que oui en 2 ans je ne me souviens plus de rien… Il me semble que j’avais trouvé le gâteau un peu trop friable pour servir de base de cake design mais les personnes qui l’avaient gouté à l’époque l’avait trouvé excellent. J’ai eu du mal à me souvenir du moule utilisé mais aussi de tout un tas d’autres détails qui ne sont pas très importants mais influent quand même entre finir avec un gâteau juste décent ou vraiment bon. Le diable se cache dans les détails. Tout me poussait vers une non publication. Mais je suis tellement fière du rendu visuel que j’ai vraiment vraiment envie de vous le partager. N’hésitez donc pas à reprendre la base de gâteau de mes autres « layer-cake » qui sont des valeurs sures si vous ne voulez pas prendre de risque et à utiliser la ganache montée nutella et le visuel de cette recette là !

Temps : 10mn de préparation + 4h de refroidissement pour la ganache montée ; 15mn de préparation + 45mn de cuisson pour le gâteau ; 30mn de préparation + 30mn de refroidissement pour le fourrage ; 1h pour la décoration
Conservation : 24h maximum à cause de la chantilly
Pour 16 parts environ

Ingrédients :

Pour la ganache montée au nutella :

  • 125 + 125mL de crème liquide entière
  • 100g de chocolat noir à 50% de cacao
  • 150g de nutella

Pour le gâteau noisette :

  • 2 œufs
  • 90g de cassonade
  • 200g de compote de pomme
  • 100mL d’huile neutre (tournesol, colza, etc)
  • 155g de farine
  • 20g de cacao en poudre non sucré
  • 100g de poudre de noisettes
  • 1 pincée de sel
  • 1,5 cuillère à café de levure

Pour le fourrage :

  • 100g de nutella

Pour la décoration :

  • de la pâte à sucre rose, noire, blanche et marron
  • 250mL de crème liquide entière
  • 200g de mascarpone
  • 20g de sucre glace

Recette :

Pour la ganache montée au nutella :

  • Dans une casserole, portez à ébullition 125mL de crème. Versez-la en trois fois sur le chocolat coupé en morceaux en mélangeant bien entre chaque ajout. S’il reste quelques morceaux non fondus, passez la ganache juste quelques secondes au micro-ondes. Incorporez ensuite le nutella (si besoin passez-le une dizaine de secondes au micro-ondes pour le détendre) puis les 125mL de crème restants et filmez au contact. Entreposez au réfrigérateur minimum 4h.

Pour le gâteau noisette :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans un grand saladier, battez les œufs avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez ensuite la compote puis l’huile. Dans un second saladier, mélangez la farine, le cacao, la poudre de noisettes, le sel et la levure. Incorporez les poudres à la première préparation et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Versez-la dans un moule demi-sphère de 20 cm de diamètre, beurré et fariné au préalable si nécessaire. Enfournez 45mn environ : la pointe d’un couteau enfoncée profondément bien au centre doit ressortir sèche. Je vous conseille de faire très attention lors de la cuisson : mon moule était un cul de poule en métal et pas un moule traditionnel, ce qui a pu grandement influer sur ma cuisson. La votre pourrait prendre une bonne heure sans que ce soit inquiétant : il est IMPÉRATIF de vérifier la cuisson très régulièrement et de ne pas le sortir avant qu’il soit totalement cuit. Je vous conseille d’ailleurs de recourir à un moule en silicone si vous en avez l’opportunité pour que les bords ne soient pas brûlés, le centre mettant énormément de temps à cuire avec ce type de moule. Je vous avoue d’ailleurs qu’avec mon expérience aujourd’hui, j’aurais surement tendance à faire plus de pâte, à la faire cuire dans des petits moules à manqué et à sculpter mes gâteaux au lieu de prendre le risque d’une cuisson dans un moule demi sphère qui est très délicate et risquée.
  • Laissez refroidir à température ambiante, démoulez une fois le gâteau froid puis coupez-le en 3 dans le sens de la hauteur. Si le bas du gâteau n’est pas totalement plat, égalisez-le pour qu’il doit bien droit et stable.

Pour le fourrage et le montage :

  • Disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur 15mn avant de commencer le montage. Versez la ganache montée dans votre cul de poule et fouettez-la jusqu’à ce qu’elle ait la consistance d’une chantilly. Réservez.
  • Déposez la base de votre gâteau sur votre plat (ou votre plateau tournant si vous en avez un). Étalez une bonne couche de nutella (préalablement passé une dizaine de secondes au micro-ondes pour le détendre si nécessaire) puis de la ganache montée par dessus. Déposez votre seconde partie de gâteau. Étalez comme précédemment du nutella et de la ganache et finissez en posant la 3e partie du gâteau par dessus. Vérifiez que les différents éléments sont bien alignés puis masquez l’intégralité de votre gâteau d’une fine couche de ganache (si vous avez une spatule à glaçage cette étape sera plus facile). Il faut que le résultat soit lisse et régulier. Si les gâteaux se décalent pendant cette étape, veillez à bien les réaligner. Placez au frais une trentaine de minutes pour que le glaçage prenne.

Pour la décoration (n’hésitez pas à visualiser cette vidéo si mes explications ne vous paraissent pas claires, j’avais fait un pas à pas photographique mais depuis le temps j’ai tout perdu…) :

  • Pendant ce temps, lavez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur, séchez-les, déposez-les au congélateur et préparez les différents éléments en pâte à sucre :
    • Pour la langue, étalez de la pâte à sucre rose en gardant une certaine épaisseur (environ 0,5cm) et découpez-y une grande bande rectangulaire. Positionnez vos deux doigts côtes à côtes, très légèrement écartés et appuyez pour marquer la pâte à sucre. Découpez l’excédent de part et d’autre des démarcations faites par les doigts. Retaillez le bas du rectangle pour l’arrondir et faire le bout de la langue et lissez le tout avec vos doigts pour un aspect plus naturel. Vous obtenez ainsi une très jolie langue avec du relief.
    • Pour les yeux, abaissez la pâte à sucre noire en gardant une certaine épaisseur (environ 0,5cm) et découpez deux cercles de 5cm environ (je me suis aidée d’un verre mais vous pouvez utiliser un emporte pièce). Abaissez un tout petit peu de pâte à sucre blanche très finement et découpez-y de tous petits ronds. Déposez-les proches d’un bord du rond noir et appuyez pour faire adhérer. Si les éléments ne collent pas assez, n’hésitez pas à les humidifier légèrement.
    • Pour les pattes, travaillez la pâte à sucre marron pour qu’elle soit bien brillante et facilement maniable et faites 6 boules dont 2 un peu plus grosses que les autres. Collez deux petites boules de part et d’autre d’une grosse boule, légèrement en retrait pour que la grosse boule soit plus en avant. Appuyez légèrement du côté où les petits boules dépassent pour affiner la patte (les boules doivent presque devenir triangulaire) et coller l’ensemble. Recommencez avec les trois autres boules pour former la 2e patte.
    • Pour les cornes, partez d’un gros boudin de pâte à sucre marron. Affinez légèrement une des extrémités et tordez-la vers l’arrière pour recourber les cornes. Appuyez l’autre extrémité sur la table pour épaissir la base. Marquez la surface à l’aide du dos d’un couteau pour plus de réalisme.
  • Versez votre crème et votre mascarpone dans le cul de poule et fouettez-les jusqu’à obtenir une crème fouettée ferme. Ajoutez-y le sucre glace et fouettez encore quelques secondes pour bien l’incorporer. Transférez la chantilly ainsi obtenue dans une poche à douille munie d’une grosse douille cannelée/étoilée (je trouve que cette douille donne un aspect assez «fluffy» parfait pour les poros, même si normalement ils ont le poil long et soyeux).
  • En partant du bas, faites deux rangées de « poils » à l’aide de la poche à douilles. Faites une incision de la largeur de votre langue au dessus (si ça tombe au niveau de la ganache c’est encore mieux, il sera plus facile d’enfoncer la langue dedans) et glissez-la dedans (le bord droit, pas le bord rond évidemment). N’hésitez pas à affiner la partie que vous glisserez dans l’incision si elle est trop épaisse. A l’aide de cure-dents, fixez les cornes en haut de la tête de chaque côté). Une fois ces deux éléments placés, pochez l’intégralité du poro avec la chantilly en faisant bien attention à ne pas laisser de zones vides (le pourtour des cornes vous demandera un peu de contorsion des poignets). Placez les pattes contre le gâteau puis les yeux légèrement en dessous des cornes, le rond blanc vers le haut. Et voilà c’est prêt !

Fantôme tout mignon pour Halloween (layer cake chocolat, glaçage beurre de cacahuètes et m&m’s)

La voilà : ma pièce maîtresse pour Halloween. Un gâteau fantôme tout mignon (j’avoue ne pas du tout avoir joué le côté effrayant pour le coup…) pratiquement prêt à aller faire une tournée de porte à porte pour des bonbons ! Et je vous avoue qu’il m’aura donné du fil à retordre celui-là. Au début j’avais une vision très claire de ce que je voulais et j’ai du changer tous mes plans. Exit le piñata cake avec pour surprise des bonbons à l’intérieur pour accentuer le côté Halloween. Mon gâteau était beaucoup trop moelleux pour avoir une structure qui se tienne si je le creusais. J’ai donc du me sacrifier et manger toute seule les bonbons prévus initialement pour le gâteau (quel dommage…). Je comptais aussi faire un fourrage au beurre de cacahuètes pour l’intérieur et un glaçage au chocolat pour l’extérieur mais au final la peur que le glaçage chocolat ne suffise pas à maintenir le gâteau et mon aversion pour un autre type de glaçage sans saveur qui n’ajouterait que du sucre m’a là aussi fait changer mes plans. Exit tout ça et place à une (énorme) quantité de glaçage super crémeux au beurre de cacahuètes, assez sucré pour tenir la structure mais pas trop pour ne pas être écœurant (parce qu’il y en a presque 2kg mine de rien…). Niveau déco aussi je n’ai pas réussi à faire exactement ce que je voulais. J’aurais voulu un fantôme un peu plus rondouillet et beaucoup plus mignon. Mais avec du recul je trouve que je ne me suis pas si mal débrouillée sachant que je suis vraiment nulle avec tout ce qui est pâte à sucre. Je vous avoue d’ailleurs que j’ai investi dans un peu de matériel pour l’occasion (rouleau à pâte à sucre, tapis, outils de modelage) et que la différence est quand même majeure. Ça m’a tellement simplifié la vie que je n’ai presque pas paniqué (presque) ! Dites vous donc que si j’ai pu le faire, vous pouvez le faire aussi car il s’agit vraiment de mon plus gros point faible en cuisine !
Concernant le gâteau plus spécifiquement (parce que j’ai beaucoup parlé du processus d’élaboration de la recette mais peu du résultat final), il est super super moelleux comme je l’ai indiqué au dessus. Il a un bon goût de cacao qui contraste bien avec le glaçage au beurre de cacahuètes qui n’est pas écœurant, ni trop sucré contrairement à ce qu’on pourrait croire. Les m&m’s ajoutent une petite touche craquante qui renforce à la fois le goût du gâteau et du glaçage. C’est un apport qui peut paraitre superficiel mais néanmoins essentiel à l’équilibre des textures à mon sens. J’ai vraiment adoré manger ce gâteau et je pense qu’il vous plaira tout autant ! Malheureusement, je n’ai pas de photo de la découpe à vous montrer pour que vous ayez une idée du rendu intérieur car j’ai fait don du gâteau qui a donc du être transporté. Impossible d’en couper un morceau pour ne pas qu’il s’effondre totalement pendant le trajet. Je n’ai pu récupérer qu’une part le soir à mon retour du boulot, ce qui a pu me donner une idée gustative du résultat de mon travail. Je vous assure donc que le gâteau sera excellent même si je ne peux pas vous en montrer plus sur les photos 😉

Temps : 15mn de préparation + 25/30mn de cuisson pour les gâteaux (par fournée) ; 10mn de préparation pour le glaçage ; 40mn pour le montage + 1h de prise au froid ; 45mn pour la décoration ;
Conservation : 3j au frigo (bien penser de le sortir 30mn avant la dégustation)
Pour une trentaine de personnes

Ingrédients :

Pour les gâteaux au chocolat :

  • 5 gros œufs
  • 450mL de lait ribot (aussi appelé babeurre ou buttermilk ; peut-être remplacé par du lait normal dans lequel vous aurez ajouté 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc 10mn avant de commencer à préparer la pâte)
  • 175g de yaourt grec
  • 270g d’huile de colza
  • 2 cuillères à soupe d’extrait de vanille liquide
  • 500g de farine
  • 625g de sucre
  • 300g de cacao en poudre non sucré
  • 4 cuillères à café de levure chimique
  • 1.5 cuillère à café de sel
  • 450mL de café chaud (soit 450mL d’eau bouillante + 2 dosettes)

Pour le glaçage au beurre de cacahuètes :

  • 1080g de beurre de cacahuète crémeux (SURTOUT PAS CRUNCHY)
  • 340g de beurre demi-sel mou/à température ambiante
  • 2 cuillères à soupe d’extrait de vanille liquide
  • 450g de sucre glace

Pour le montage :

  • 300g de m&m’s (les normaux qu’ils appellent peanut maintenant je crois)

Pour la décoration :

  • environ 1kg de pâte à sucre blanche (vous n’utiliserez pas tout mais le fait d’avoir un peu de marge permettra de vous faciliter le travail)
  • 250g de pâte à sucre noire
  • un peu de pâte à sucre rose

Recette :

Pour les gâteaux au chocolat :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans le bol de votre robot muni de la feuille, battez les œufs, le lait ribot, le yaourt grec, l’huile et la vanille ensemble jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, le cacao, la levure et le sel et incorporez-les progressivement au mélange précédent sans cesser de battre. Incorporez ensuite le café petit à petit et continuez de travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle soit lisse et homogène (elle va être assez liquide).
  • S’ils ne sont pas en silicone, beurrez et farinez (ou chemisez de papier sulfurisé) 4 moules à manqué de 18cm (si comme moi vous n’en avez qu’un, il faudra le laver entre chaque utilisation) ainsi qu’un moule demi-sphère de 20cm de diamètre (comme il ne sera pas rempli totalement, vous devriez obtenir un diamètre de 18cm après cuisson). Répartissez la pâte entre les moules (soit 600g par moule) et enfournez 25mn (30 pour la demi-sphère). La pointe d’un couteau doit ressortir légèrement humide. Laissez refroidir 5mn dans le moule puis démoulez sur des grilles de refroidissement. 

Pour le glaçage au beurre de cacahuètes :

  • Dans le bol du robot muni de la feuille, battez le beurre de cacahuètes, le beurre et la vanille jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporez le sucre glace petit à petit. Le glaçage doit être léger, crémeux mais se tenir assez pour faire la structure du gâteau. Si vous trouvez la texture trop molle, ajoutez un peu plus de sucre glace mais cuillère à soupe par cuillère à soupe, la texture pouvant devenir rapidement trop dure. 

Pour le montage (ATTENTION les gâteaux doivent être totalement refroidis quand vous passez à cette étape) :

  • Versez les m&m’s dans un sac congélation et concassez-les à l’aide d’un rouleau à pâtisserie ou d’un marteau. A l’aide d’un couteau, égalisez la surface des gâteaux pour qu’ils soient parfaitement plats (oui, vous avez le droit de manger les chutes bien évidemment, c’est même recommandé pour celui qui pâtisse ;))
  • Déposez  un premier gâteau de 18cm sur votre plat (ou votre plateau tournant si vous en avez un). Étalez une bonne couche de glaçage au beurre de cacahuètes et parsemez de m&m’s (75g par couche). Déposez un second gâteau par dessus. Alignez-le bien avec le premier et appuyez un peu pour qu’il adhère au glaçage. Etalez une nouvelle couche de glaçage par-dessus, parsemez de m&m’s et recommencez cette étape avec les autres gâteaux en finissant par poser le gâteau demi-sphère au-dessus, face arrondie vers le haut. Vérifiez que les différentes parties sont bien alignées puis masquez l’intégralité de votre gâteau d’une fine couche de glaçage (vous pouvez aussi masquer les côtés au fur et à mesure du montage si vous préférez). Il faut que le résultat soit lisse et régulier. Si les gâteaux se décalent pendant cette étape, veillez à bien les réaligner. Vous pouvez vous aider de tuteurs que vous enfoncerez dans le gâteau si vous en avez mais ce n’est pas nécessaire : il tient très bien tout seul. Placez au frais au moins une heure pour que le glaçage prenne.

Pour la décoration :

  • Pour les yeux, abaissez un peu de pâte à sucre noire en gardant une certaine épaisseur (environ 0,5cm) et découpez deux ovales de 4cm sur 2.5 environ (vous pouvez vous aider d’un emporte-pièce si vous en avez un). Abaissez un tout petit peu de pâte à sucre blanche très finement et découpez-y 4 petits ronds. Déposez 2 petits ronds en haut de chaque ovale noir, en les décalant légèrement en largeur et en longueur l’un par rapport à l’autre, comme sur la photo. Appuyez légèrement pour faire adhérer. Si les éléments ne collent pas assez, n’hésitez pas à les humidifier légèrement. Si vous n’avez pas d’emporte-pièce et que vous trouvez que la découpe des yeux est trop saccadée, vous pouvez lisser les bords avec vos doigts.
  • Pour les mains, modelez deux boudins assez épais de tailles identiques et coupez une des extrémités pour qu’elle soit plate afin que la fixation soit plus facile ensuite.
  • Pour le corps, prenez le reste de la pâte à sucre blanche et étalez-la le plus finement possible. Il vous faut un carré de 50x50cm environ. Enroulez ce dernier autour de votre rouleau à pâte à sucre pour faciliter le transport et déroulez-le sur le gâteau en essayant de le centrer. Une fois que vous estimez son placement sur la gâteau correct, lissez la pâte sur la partie haute du gâteau, jusqu’à moitié environ, et créer des plis sur le reste de la longueur du gâteau pour créer le « mouvement de drap » qui rendra votre fantôme plus « réaliste ». Si votre pâte à sucre dépasse trop sur les côtés, n’hésitez pas à couper l’excédent.
  • Fixez les yeux (environ 6/7cm en dessous du sommet du gâteau) en humidifiant légèrement la pâte à sucre (soyez surs de l’emplacement car la pâte à sucre noire peut tacher) et les bras légèrement plus décalés sur les côtés, vers moitié du gâteau, grâce à des cure-dents. 
  • Pour les joues, étalez un peu de pâte à sucre rose et découpez deux petits ovales ayant une longueur de 2.5cm environ (pour qu’ils s’adaptent parfaitement à la taille des yeux) et une largeur environ deux fois moindre. Fixez-les en dessous des yeux. 
  • Pour la bouche, étalez de la pâte à sucre noire en gardant une certaine épaisseur (environ 0,5cm) et découpez-y une bande rectangulaire de 4cm sur 3 environ.. A l’aide d’un emporte-pièce (ou du dos d’une douille), arrondissez le bas et le haut (l’arrondi dans le même sens si vous voulez cette forme de bouche un peu souriante). Prenez un peu de pâte à sucre rose. Etalez-la finement et, avec le même emporte-pièce, faites un ovale et fixez-le en bas de la bouche en alignant bien les lignes pour faire la langue. Lissez-les bords avec vos doigts si nécessaire pour que ce soit plus naturel. Fixez la bouche au niveau des joues, bien centrée.
  • Pour le chapeau, étalez de la pâte à sucre noire sur une épaisseur de 0.5cm environ et découpez-y un rond de 16cm de diamètre. Déposez-le sur le sommet de votre gâteau et lissez. Utilisez ensuite la pâte à sucre noir restante pour former le reste du chapeau. Pour se faire, partez d’un gros boudin de pâte à sucre. Affinez légèrement une des extrémités et tordez-la sur le côté pour former le bout du chapeau. Appuyez l’autre extrémité sur la table pour épaissir la base. Fixez ce morceau bien au centre du rond grâce à des cure-dents. Etalez un peu de pâte à sucre rose et détaillez une petite bande de 1cm de large environ. Fixez-la à la base du chapeau. Coupez l’excédent si elle est trop longue. Pour le noeud, faites un rectangle de environ 3/4cm sur 1.5cm d’épaisseur et appuyez pour le fixer sur le chapeau. Prenez deux morceaux de pâte à sucre rose et modelez-les en triangles. Arrondissez les angles. Appuyez légèrement pour étirer la base de vos nœuds et, à l’aide du plat d’un couteau ou d’un outil adapté, faites deux marques partant du sommet du triangle et allant chacune vers une des autres pointes. Cela donnera plus de réalisme à vos boucles. Fixez chaque boucle de part et d’autre du rectangle déjà fixé. C’est fini !
  • Conservez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

 

Notes :
– Comme vous avez pu le voir, la quantité de pâte est ÉNORME (que ce soit pour le robot ou une réalisation manuelle). Vous pouvez donc faire deux fois moitié des quantités de la recette pour que ce soit plus facile (même chose avec le glaçage).
– Pour ne pas manquer de glaçage à la fin, vous pouvez diviser les quantités nécessaires pour chaque étape avant de commencer le montage. Comptez alors 1/6e de glaçage entre chaque couche (soit 300g par couche) et 1/3 pour masquer le gâteau (soit 600g). 
– N’hésitez pas à changer les couleurs de la pâte à sucre pour un effet encore plus Halloween (pourquoi pas un chapeau violet et orange ?)
– Si vous avez peur de faire autant de déco, n’hésitez pas à l’épurer. Vous pouvez totalement enlever le chapeau ou ne faire que la base ou que le nœud. Ne faites pas les joues et mettez un peu de colorant en poudre rose à la place. Vous pouvez faire la bouche intégralement noire, etc. Simplifiez vous la vie ! Le plus important est de vous amuser et surtout que le gâteau soit bon 😉
– Vous pouvez bien évidemment faire un gâteau plus petit si vous n’êtes pas nombreux. Il faudra seulement trouver un moule adapté qui permettra d’avoir un certain respect des proportions hauteur/largeur. Il faudra aussi diminuer toutes les quantités et surtout le temps de cuisson ! N’hésitez pas à faire plusieurs petits fantômes au lieu d’un grand puisqu’il n’est pas aisé de trouver des moules d’une dizaine de centimètres de largeur (alors qu’on a tous des moules à muffins dans les placards !). 

Gâteau chocolat-caramel beurre salé

La voici la voilà, la dernière BOMBE calorique chocolatée que j’ai réalisée. Un gâteau à réserver pour les grandes occasions au vu sa taille ! Pas moins de trois gâteaux, un pot de caramel au beurre salé et 500g de glaçage vous attendent ici pour régaler une trentaine de personnes avec sa gourmandise. Et malgré ce qu’on pourrait penser, c’est un gâteau super moelleux et pas du tout étouffant ! On ne voit peut-être pas le caramel à la découpe mais il imbibe les différentes couches, les rendant presque fondantes en bouche. Hormis le montage qui demande un peu de dextérité d’ailleurs, malgré sa taille, ce dessert reste plutôt facile à faire si vous avez un robot pâtissier. Si vous n’en avez pas,ça reste largement faisable, mais je vous souhaite bien du courage pour mélanger ces 2kg de pâte à la main !

.

.

Temps : 15mn de préparation pour le caramel ; 10mn de préparation, 30mn de cuisson et le temps de refroidissement pour le gâteau au chocolat ; 10mn de préparation pour le glaçage ; 30mn de préparation et 1h de refroidissement pour le montage SOIT 1h05 de travail effectif et 1h30 de cuisson/repos en tout
Conservation : 5 jours au réfrigérateur
Pour 30 personnes environ

.

Ingrédients :

Pour le caramel au beurre salé (il vous en restera) :

  • 200g de sucre
  • 80g de beurre demi-sel
  • 300ml de crème liquide entière

Pour les gâteaux au chocolat :

  • 250g de sucre
  • 150g de sucre blond
  • 330g de farine
  • 180g de cacao en poudre non sucré
  • 3 cuillères à café de bicarbonate de sodium
  • 1,5 cuillère à café de levure chimique
  • 1,25 cuillère à café de sel
  • 3 gros œufs entiers + le jaune de 2 gros œufs
  • 360mL de crème aigre (ou crème sure/sour cream : si vous n’en trouvez pas vous pouvez la faire vous même en suivant cette recette par exemple, c’est très simple, je vous conseille alors de privilégier le vinaigre au citron qui fonctionne moins bien et de bien anticiper sa préparation)
  • 80mL de lait entier
  • 180mL d’huile neutre (colza, tournesol)
  • 2 cuillères à soupe d’extrait de vanille liquide
  • 360mL d’eau chaude

Pour le glaçage au chocolat :

  • 225g de beurre mou
  • 250g de sucre glace
  • 45g de cacao en poudre non sucré
  • 0,5 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 1,5 cuillère à soupe de crème fraiche épaisse
  • 2 cuillères à soupe du caramel au beurre salé
  • de la fleur de sel

.

Recette :

Pour le caramel au beurre salé :

  • Faîtes chauffer le sucre à sec sur feu moyen dans une poêle à rebord haut (la plus grand possible : plus il y aura de sucre en contact avec le fond de la poêle, plus il sera facile pour vous d’obtenir une fonte homogène et de contrôler la cuisson du caramel). Laissez le cuire jusqu’à ce qu’il fonde et atteigne une belle couleur ambrée, en évitant de le toucher au maximum (vous pouvez remuer légèrement si des paquets se forment ou qu’une partie du sucre est déjà caramélisée alors que l’autre n’est même pas fondue car votre poêle serait trop petite mais un corps étranger dans le sucre a tendance à le faire cristalliser et figer : il faut donc éviter au maximum). Ajoutez alors petit à petit le beurre demi-sel coupé en dés puis la crème en mélangeant vivement à l’aide d’un fouet pour éviter les grumeaux. Si des morceaux de caramel se forment et figent malgré tout, pas de problème, continuez de chauffer le caramel sur feu moyen en remuant continuellement : la chaleur aidant, le caramel se réchauffera, fondera et se mêlera à nouveau à la crème. Une fois votre caramel homogène et sans morceau, prolongez la cuisson pendant 5mn pour qu’il épaississe. Retirez du feu et versez dans deux pots à confiture. Laissez refroidir à température ambiante puis entreposez au frigo pendant que vous préparez le reste du gâteau.

Pour les gâteaux au chocolat :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Dans le bol de votre robot muni de la feuille, mélangez les sucres, la farine, le cacao en poudre, le bicarbonate, la levure et le sel. Dans un autre saladier, battez les œufs, les jaunes, la crème aigre, le lait entier, l’huile et l’extrait de vanille ensemble jusqu’à obtenir un mélange homogène. Versez ce dernier sur les poudres et mélangez sur vitesse lente jusqu’à obtenir une pâte homogène (au vu de la quantité, n’hésitez pas à arrêter votre robot de temps en temps pour racler les bords et le fond du bol). Incorporez alors l’eau chaude et continuez de mélanger pendant une minute environ pour avoir une belle pâte fluide et homogène.
  • Beurrez et chemisez de papier sulfurisé si nécessaire trois moules ronds de 22cm de diamètre. Si comme moi vous n’en avez qu’un, il vous faudra laisser refroidir votre moule et le laver (si votre moule est en silicone et ne nécessite pas d’être chemisé) ou le beurrer/chemiser à nouveau entre chaque fournée. Répartissez la pâte de façon égale entre les moules (700g dans chaque environ) et enfournez 30mn. La pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Laissez refroidir les gâteaux 10mn dans les moules avant de les démouler et de les laisser refroidir complètement sur une grille.

Pour le glaçage au chocolat :

  • Dans le bol de votre robot muni de la feuille, battez le beurre à vitesse moyenne pendant 2/3mn jusqu’à obtenir une texture crémeuse. Arrêtez le robot, ajoutez le sucre glace et le cacao et remettez en marche sur vitesse lente pendant 2mn jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène. Ajoutez alors la vanille, le sel, la crème et le caramel au beurre salé et mélangez sur vitesse moyenne. Si votre glaçage vous parait trop liquide, ajoutez un peu de sucre glace et s’il vous parait trop solide ajoutez un peu de crème.

Pour le montage :

  • Égalisez vos gâteaux en coupant le dessus afin d’obtenir une surface plane. Déposez un premier gâteau sur un plat (ou un plateau tournant si vous en avez un). Étalez une bonne couche de caramel (environ moitié d’un pot à confiture). Déposez votre second gâteau. Étalez comme précédemment du caramel (l’autre moitié du pot) et déposez votre dernier gâteau. Vérifiez que les trois étages sont bien alignés puis masquez l’intégralité de votre gâteau d’une fine couche de glaçage (si vous avez une spatule à glaçage cette étape sera plus facile). Il faut que le résultat soit lisse et régulier. Si les étages se décalent pendant cette étape, veillez à bien les réaligner. Placez au frais 1 heure pour que le glaçage prenne (laissez votre glaçage à température ambiante pendant ce temps pour pouvoir facilement le travailler à l’étape suivante).
  • Une fois le glaçage pris, finissez de glacer le haut et les côtés du gâteau avec le glaçage restant. Parsemez un peu de fleur de sel dessus et servez.

Red velvet layer cake

     Bonjour à tous ! Le printemps est enfin arrivé avec sa dose de soleil, ça faisait longtemps que j’attendais ça !!! Dommage qu’il se cache encore le week-end (ça me rappelle une chanson de Claude François tiens…) mais au moins ça me laisse le temps de pâtisser puisque je ne mets pas le nez dehors.

     Il s’agit de mon premier essai de layer cake donc soyez indulgents ! J’ai opté pour un red velvet car ce gâteau que l’on retrouve dans quasiment toutes les séries américaines m’intriguait. J’ai donc adapté une recette de Lilie Bakery et je trouve que le résultat est vraiment au rendez-vous. J’ai juste eu un manqué sur le glaçage (et donc sur la déco) car j’ai oublié de laisser reposer avant de mettre la seconde couche donc le résultat n’est pas très net comme vous pouvez le voir… Mais hauts les coeurs, il faut juste que je ne refasse pas la même erreur la prochaine fois ! (Et si vous, vous ne la faîtes pas, tout devrait très bien se passer ;)). Le gâteau en lui-même est vraiment délicieux : ultra moelleux, pas étouffant du tout (malgré ce que l’on pourrait croire) et le glaçage apporte vraiment un plus. C’est l’alliance parfaite entre la vanille et le cacao : je comprends pourquoi les américains en sont fan ! Et malgré sa taille je peux vous dire qu’il a été dévoré très rapidement (même par des non-adeptes des gâteaux américains et plus particulièrement du cream-cheese). En tout cas, c’est sur, cette tentative m’a convaincue. Non seulement je referai des layer cakes (car c’est beaucoup moins difficile et long que ce que je pensais) mais je déclinerai aussi le red velvet en d’autres types de gâteaux !!!

.

IMG_20170402_201058_484~2

.

Temps : 45mn de préparation, 30mn de cuisson et 30mn de repos
Conservation : 1 semaine au réfrigérateur
Pour un gâteau de 18cm de diamètre (10/12 personnes)
.

Ingrédients :

Pour le gâteau :

  • 290ml de lait ribot (babeurre) ou 290 mL de lait entier + 1cs de vinaigre blanc
  • 145g de beurre mou
  • 360g de sucre en poudre
  • 2.5 œufs
  • 2càc d’extrait de vanille liquide
  • 18g de cacao amer
  • 360g de farine
  • 1 pointe de couteau de colorant rouge alimentaire en poudre (ou 1càc de colorant gel ou 3càc de colorant liquide)
  • 1/2 càc de sel
  • 1càc de bicarbonate de soude

.

Pour le glaçage :

  • 300g de Philadelphia nature
  • 250g de mascarpone
  • 110g de sucre glace
  • 1cc d’extrait de vanille liquide
  • 20cl crème fraîche épaisse

 

.

IMG_20170402_194253_668

.

Recette :

Pour le gâteau :

  • Préchauffez le four à 170°. Placez votre bol de batteur et vos fouets au congélateur.
  • Si vous n’avez pas de lait ribot, mélangez le lait et le vinaigre et réservez.
  • Mélangez le beurre et le sucre. Battez les œufs et incorporez-les au mélange précédent. Ajoutez ensuite la vanille liquide et le cacao amer. Si vous voulez un magnifique gâteau rouge vif (comme ceux que l’on voit dans les séries américaines !), vous pouvez diminuer la quantité de cacao jusqu’à 10g par contre le gâteau sera moins goûteux. A l’inverse, vous pouvez augmenter la quantité jusqu’à 25g. Le gâteau tirera plutôt sur le rouge-marron mais le chocolat sera plus puissant. J’ai pour ma part coupé la poire en deux ;).
  • Si comme moi vous utilisez du colorant en poudre, ajoutez-le maintenant dans le lait et homogénéisez. Mélangez la farine avec le sel et le bicarbonate. Incorporez tour à tour moitié du lait puis moitié de la farine jusqu’à épuisement. Si vous utilisez du colorant gel ou liquide, ajoutez-le maintenant. Mélangez bien.
  • Répartissez la pâte dans 3 moules de 18cm de diamètre (ou faites 3 cuissons successives si vous n’avez qu’un seul moule). Enfournez 30mn. Laissez refroidir les gâteaux puis démoulez-les. Egalisez un peu le sommet de chaque gâteau pour faciliter le montage.

.

Pour le glaçage :

  • Sortez vos ustensiles du congélateur pour réaliser le glaçage. Battez légèrement le Philadelphia avec le mascarpone pour détendre le mélange. Ajoutez le sucre glace et la vanille puis la crème fraîche épaisse. Battez le glaçage à vitesse maximale comme une chantilly, jusqu’à ce qu’il se tienne.

.

Montage :

  • Posez le premier gâteau sur le présentoir que vous aurez choisi et recouvrez le de glaçage. (Mes couches intermédiaires étaient très fines parce que j’avais peur de ne pas en avoir assez mais au final il m’en est resté donc n’hésitez pas à en mettre plus que moi 😉). Posez le second gâteau dessus, recouvrez-le de glaçage et ainsi de suite. Recouvrez les côtés du gâteau d’une fine couche de glaçage grâce à une spatule. Placez le gâteau au frais une trentaine de minutes puis recouvrez le gâteau d’une seconde couche de glaçage plus épaisse et décorez comme désiré.