Gaufres de Christophe Felder

Depuis quelques semaines, je mourrais d’envie de manger des gaufres. Étant toujours en quête de la recette qui fera chavirer mon cœur, j’ai testé celle de Christophe Felder, le pâtissier qui parle le plus à mes papilles. J’avais sincèrement un peu peur à cause du kirsch dans la pâte mais au final ce dernier apporte un arrière goût original et assez plaisant (qui ne sera clairement pas au goût de tout le monde mais était au mien). Les gaufres ont aussi une super texture : elles sont moelleuses sans être molles. Un vrai petite plaisir. Je regrette juste de ne pas en avoir fait plus.

.

.

Temps : 10 + 10mn de préparation, 2h de repos et 15mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique (à réchauffer au grille-pain)
Pour 10 gaufres

.

Ingrédients :

  • 150mL de lait
  • 15g de levure fraîche de boulanger
  • 60g de beurre
  • 2 œufs
  • 25g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • les graines d’1/2 gousse de vanille
  • 250g de farine
  • 100g de crème fraîche épaisse
  • 1 cuillère à soupe de kirsch
  • un peu d’huile ou de beurre fondu pour le gaufrier

.

Recette :

  • 10mn avant de commencer la préparation de vos gaufres, chauffez très légèrement le lait pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt) et ajoutez-y la levure de boulanger émiettée. Mélangez et réservez 10mn. Faites fondre le beurre et réservez également.
  • Battez les œufs avec le sucre, le sel et les graines de vanille grattées. Versez la farine dans un bol et ajoutez-y le mélange précédent. Mélangez bien puis incorporez le mélange lait/levure, le beurre fondu refroidi, la crème et le kirsch sans cesser de remuer. Couvrez le bol d’un linge propre et laissez la pâte lever pendant 2h à température ambiante (ou dans un four préchauffé à 30°). La pâte va tripler de volume et faire des bulles.
  • Préchauffez le gaufrier. Huilez-le à l’aide d’un pinceau. Versez de la pâte et laissez cuire jusqu’à ce que les gaufres soient dorées. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte.

Pains au chocolat de Philippe Conticini

Bonsoir à tous ! Petite parenthèse dans le cadre de notre mois spécial Noël, mais c’est pour la bonne cause croyez moi ! Qui n’aime pas les pains au chocolat ??? Personne je pense. Et si en plus la recette vient tout droit de Monsieur Philippe Conticini (merci à Ok ce bon pour le partage), ça ne peut être que démentiel ! S’agissant d’une première pour moi, le résultat n’était clairement par parfait, je l’avoue (et ça se voit) mais il était tout de même très réussi. Je pense que mon erreur a été de ne pas remettre un petit coup de rouleau après avoir découpé mes rectangles de pâte alors que j’avais bien vu qu’ils s’étaient un peu rétractés. En dehors de ça (qui m’a valu des couches de pâte un poil trop épaisses parfois), les pains au chocolat étaient vraiment délicieux. Je vous recommande FORTEMENT cette recette du grand maître. D’autant plus que la recette est longue du fait de ses nombreux temps de pause mais elle n’est pas si difficile que ça à réaliser !

.

.

Temps : 1h30 de préparation + 7h00 et une nuit de repos + 15mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique (le mieux est de les congeler)
Pour 15 pains au chocolat environ

.

Ingrédients :

Pour la poolish :

  • 95g de farine
  • 15g de levure fraiche de boulanger
  • 90g de lait

.

Pour la pâte :

  • 85g de beurre
  • 15g de levure fraîche de boulanger
  • 85g d’eau
  • 340g de farine de gruau T45 (vous pouvez utiliser de la farine T45 normale mais la farine de gruau est la meilleure pour faire des viennoiseries)
  • 8g de sel fin
  • 55g de sucre

.

Pour le feuilletage :

  • 250g de beurre
  • 1 œuf pour la dorure
  • une 30aine de bâtons boulanger en chocolat (ceux de 5g de préférence)

.

Recette :

Pour la poolish :

  • Mélangez la farine avec la levure de boulanger émiettée puis ajoutez le lait. Fouettez vigoureusement jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène. Couvrez le saladier d’un linge propre et laissez reposer à température ambiante pendant 1h jusqu’à ce que la poolish ait doublé de volume.

.

Pour la pâte :

  • Faîtes fondre le beurre et laissez-le refroidir. En parallèle, délayez la levure de boulanger dans l’eau et réservez.
  • Dans le bol du robot muni du crochet, versez la poolish et recouvrez-la avec la farine, le sel, le sucre et le beurre refroidi. Pétrissez pendant 2mn puis ajoutez la levure délayée. Pétrissez à nouveau pendant 10mn jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène. Filmez au contact et laissez lever la pâte dans un endroit chaud pendant 30mn (dans votre four éteint et préalablement préchauffé à 30°). Reformez une boule avec votre pâte, filmez-la à nouveau et laissez-la reposer au frigo pendant une nuit.

.

Pour le feuilletage :

  • Sortez votre beurre du frigo 1h avant de travailler la pâte.
  • Sur un plan de travail fariné, abaissez la pâte en un rectangle de 35x20cm environ. Filmez-la et entreposez-la au congélateur 30mn afin qu’elle raffermisse. Pendant ce temps, travaillez le beurre entre deux feuilles de papier sulfurisé jusqu’à obtenir un carré de 1cm d’épaisseur et 17cm de côté (n’hésitez pas à le taper avec votre rouleau à pâtisserie pour réussir à l’étaler). Remettez-le au frigo jusqu’au moment de sortir votre pâte du congélateur.
  • Déposez le beurre au milieu de la pâte et enfermez-le dedans en repliant les 4 côtés de la pâte dessus. Verrouillez bien les côtés. Sur un plan de travail fariné, étalez maintenant votre pâte en un rectangle trois fois plus long que large, sur 8mm d’épaisseur environ (il vaut mieux commencer en tapant la pâte avec votre rouleau pour éviter que le beurre ne sorte de la pâte), et donnez-lui un tour portefeuille (ou tour double) (cf image ci dessous). Afin d’effectuer un tour portefeuille, rabattez les extrémités des rectangles jusqu’à ce qu’elles se rejoignent, bord à bord, au centre. Puis, rabattez l’un des côtés sur le second afin d’obtenir un seul rectangle appelé portefeuille. Filmez la pâte puis réservez-la minimum 1h au frais.tour double
  • Recommencez l’opération en veillant bien à toujours mettre la pliure du même côté (je l’oriente personnellement toujours à gauche, comme pour un livre, histoire d’avoir un moyen mnémotechnique, avant de l’étaler) et à toujours re-fariner votre plan de travail. Réservez de nouveau au frais, filmée, minimum 1h. Répétez l’opération une 3e fois.
  • A la fin de ce temps de repos, étalez la pâte sur un plan de travail fariné en un rectangle de 3 à 4mm d’épaisseur. A l’aide d’un couteau aiguisé, découpez alors des rectangles de 7/8cm sur 15cm. Si votre pâte se rétracte, n’hésitez pas à donner un petit coup de rouleau à pâtisserie afin qu’elle retrouve une épaisseur de 3 à 4mm lorsque vous la roulerez.
  • Déposez un premier bâton de chocolat au bord d’un rectangle de pâte. Roulez la pâte pour emprisonner le bâton. Déposez le second bâton collé à ce morceau de pâte puis roulez l’ensemble sur toute la longueur de pâte restante en tenant bien les bâtonnets dans cette disposition (je vous mets au timer d’une vidéo de Cedric Grolet qui montre le geste qui est bien plus facile à observer qu’à expliquer). Disposez vos pains au chocolat sur 3 plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé en les espaçant bien. Laissez à nouveau pousser dans un endroit chaud pendant 2h (votre four préchauffé à 30° fera là encore très bien l’affaire) jusqu’à ce que les pains au chocolat aient doublé de volume.
  • Préchauffez votre four à 230°et déposez au fond de celui-ci votre lèche-frite (ou un plat à gratin) rempli d’eau chaude. Battez l’œuf et badigeonnez-en vos pains au chocolat à l’aide d’un pinceau en faisant attention à n’en mettre que sur la surface et pas sur les côtés où il y a le chocolat (sinon la pâte ne se développera pas). Enfournez 12 à 15mn, jusqu’à ce que les pains au chocolat soient bien colorés. Laissez légèrement refroidir avant de déguster.