Bûche tout framboise (avec un twist de citron vert)

     La voici enfin, ma « vraie » bûche 2019 (un peu en retard puisqu’on a fêté Noël seulement aujourd’hui dans ma famille). Il s’agit d’une bûche issue de la flemme (pour une fois je n’étais vraiment pas motivée pour faire le dessert) et qui s’est révélée au final délicieuse ! Probablement une des meilleures que j’ai jamais faite. Elle est composée de deux biscuits dacquoise amande, d’un croustillant au chocolat blanc, d’un insert confit de framboises aux zestes de citron vert (histoire de donner du peps à la recette) et d’une mousse framboise ! Pour la mousse je me suis basée sur la recette d’une de mes anciennes bûches que j’ai désucrée et allégée en gélatine pour la rendre plus mousseuse. Elle était vraiment meilleure comme ça ! J’ai également enlevé du sucre de la recette de base de mes inserts fruités. Le résultat n’en a été que plus intense en bouche. Je suis super heureuse ! Si vous désirez glacer votre bûche, je vous renvoie vers cette recette (n’oubliez pas de multiplier les proportions du glaçage rouge par deux). Et concernant l’insert, il sera parfait à la découpe si vous respectez bien le temps de décongélation au réfrigérateur (sur ma photo il parait un peu liquide car la part était coupée depuis un moment) : moins il sera encore congelé et plus il se transformera en coeur coulant donc soyez bien attentifs ! Si vous voulez éviter cela, vous pouvez ajouter une feuille de gélatine à votre préparation au moment de l’ébullition par prudence.

.

IMG_20191229_121840__01

.

Temps :
Pour l’insert : 5mn de préparation + 4h de congélation
Pour la dacquoise :  10mn de préparation + 15mn de repos  + 15/20mn de cuisson
Pour le croustillant : 5mn de préparation
Pour la mousse : 20mn de préparation
Pour la bûche : 12h de congélation
Conservation : aucune (mais peut-être préparée 48h à l’avance si laissée au congélateur)
Pour 1 bûche 10/12 personnes

.

Ingrédients :

Pour l’insert :

  • 360g de coulis de framboise
  • 5g de pectine
  • 15g de confisuc
  • 10g de sucre
  • le zeste d’un citron vert

.

Pour la dacquoise :

  • 85g de sucre glace + un peu pour poudrer
  • 85g de poudre d’amandes
  • 2 blancs d’oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 20g de sucre

.

Pour le croustillant :

  • 35g de crêpes dentelles
  • 65g de chocolat blanc :

.

Pour la mousse framboise (il en restera) :

  • 300g de coulis de framboises
  • 300g de crème liquide entière
  • 50 + 25g de sucre
  • 6g de gélatine

.

IMG_20191229_162300__01

.

Recette :

Pour l’insert framboise/citron vert :

  • Dans une casserole, mélangez puis faîtes chauffer le coulis, la pectine, le confisuc, le sucre et le zeste de citron vert. Sans cesser de remuer, portez à ébullition pendant 5mn. Laissez un peu refroidir puis versez dans votre moule à insert. Couvrez de film alimentaire et placez au congélateur.

.

Pour la dacquoise :

  • Tamisez la poudre d’amande et le sucre glace et mélangez-les. Montez les blancs en neige avec une pincée de sel. Quand les fouets commencent de laisser des traces, ajoutez le sucre semoule et fouettez jusqu’à ce que les blancs soient fermes. Incorporez-y délicatement les poudres.
  • Tapissez une plaque de cuisson de papier sulfurisé. Dressez une bande de 15x35cm. Saupoudrez d’un peu de sucre glace et laissez crouter 15 mn. Préchauffez le four à 160°. Re-saupoudrez légèrement de sucre glace et enfournez de 15 à 20 minutes. La dacquoise doit être légèrement dorée. Laissez refroidir sur une grille puis détaillez une bande de 30x8cm et une de 30×4 cm.

.

Pour le croustillant :

  • Faîtes fondre le chocolat blanc au bain-marie. Pendant ce temps émiéttez les gavottes. Mélangez les deux puis étalez une couche pas trop épaisse directement sur la grosse bande de dacquoise. Laissez figer au frigo.

.

Pour la mousse framboise :

  • Mettez les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide et disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur 15mn avant de commencer.
  • Dans une casserole, chauffez le coulis de framboises avec 50g de sucre. Une fois le coulis à frémissement, ajoutez la gélatine essorée. Mélangez et laissez refroidir jusqu’à ce que le coulis soit tiède voire froid.
  • Sortez le cul de poule et les fouets du congélateur. Versez la crème dans le cul de poule et montez la crème en crème fouettée. Une fois que la crème fouettée est ferme, incorporez les 25g de sucre restants en 3 fois. Incorporez-en une première cuillère au coulis en fouettant vigoureusement puis le reste délicatement avec une maryse.

.

Pour le montage :

  • Si vous disposez d’un tapis déco en silicone comme moi, remplissez le décor de mousse framboise et lissez bien à l’aide d’une spatule puis déposez-le dans la gouttière à bûche. Sinon, garnissez votre gouttière à bûche de rhodoid (facultatif mais le démoulage sera bien plus facile). Versez une partie de la mousse. Démoulez l’insert et déposez-le sur la mousse, côté arrondi en dessous. Appuyez légèrement. Versez une fine couche de mousse puis déposez la petite bande de dacquoise. Versez le reste de mousse puis déposez la dacquoise surmontée de croustillant, le croustillant contre la mousse. Placez la bûche recouverte de film alimentaire une nuit au congélateur (ou plus. Vous pouvez ainsi préparer la bûche plusieurs jours en avance et ne procéder au glaçage que le jour même si vous décidez d’en faire un). Sortez la gouttière à bûche du congélateur 4h avant de servir, démoulez puis réservez au réfrigérateur jusqu’à dégustation.

Fers à cheval à la noisette

     Troisième et dernière recette de sablés de Noël : des fers à cheval à la noisette. Il s’agit de biscuits que je faisais déjà dans mon enfance dans une version sans noisette mais avec du nutella (un délice également ;)). Cette version là a une texture plus sablée grâce à la poudre de noisette. Le goût de cette dernière est très prononcé, le chocolat noir et la fleur de sel sont ainsi nécessaires afin de casser le sucre qu’elle apporte. Ne faites pas l’impasse là dessus, ils donnent une autre dimension à la recette !

.

IMG_20191220_153140__01

.

Temps : 40mn de préparation, 1h de repos, 15mn de cuisson, 15mn de refroidissement
Conservation : plusieurs semaines dans une boite en métal hermétique
Pour 25 biscuits

.

Ingrédients :

  • 150g de farine
  • 125g de poudre de noisettes
  • 1 cuillère à café de fleur de sel
  • 60g de sucre
  • 1 jaune d’œuf
  • 130 g de beurre à température ambiante
  • 60 à 70g de chocolat noir

.

Recette :

  • Mélangez la farine, la poudre de noisettes, la fleur de sel et le sucre ensemble. Incorporez ensuite le jaune d’œuf puis le beurre coupé en petits morceaux. Pétrissez jusqu’à obtenir une boule (n’hésitez pas à utiliser vos mains, ce sera bien plus rapide et donnera un meilleur résultat qu’avec une cuillère en bois). Emballez la pâte dans du film alimentaire et laissez-la reposer au moins 1h au frigo.
  • Préchauffez le four à 170°. Prélevez un morceau de pâte de la taille d’une grosse truffe, formez une boule avec en le roulant entre la paume de vos mains puis transformez cette boule en boudin et donnez lui la forme d’un fer à cheval. Déposez ce dernier sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Enfournez 15mn environ jusqu’à ce que les biscuits soient dorés. Laissez les biscuits refroidir quelques minutes sur la plaque avant de les laisser refroidir complétement sur une grille (attention en les décollant du papier, ils sont très fragiles !). Faites fondre le chocolat au bain-marie et trempez les extrémités des fers à cheval dans le chocolat fondu. Laissez durcir sur une feuille de papier cuisson, de silpat ou une grille (attention là encore en les décollant lorsque vous les rangerez car ils sont très fragiles).

Linzeles

     C’est parti pour la deuxième recette de bredele de cette année : des linzeles. Il s’agit de biscuits aux amandes et à la cannelle (la base), légèrement cacaotés, avec un cœur de confiture de framboises. Il s’agit d’un classique des fêtes de Noël que vous adopterez assez facilement j’en suis sure ;). Ils ne sont pas aussi jolis que d’autres sablés de Noël mais leur goût compense amplement !

.

IMG_20191220_151954__01

.

Temps : 25mn de préparation, 1h de repos, 15mn de cuisson
Conservation : plusieurs semaines dans une boîte en métal hermétique
Pour 20 linzeles

.

Ingrédients :

  • 115g de farine
  • 65g de poudre d’amandes
  • 50g de sucre en poudre
  • 0,5 cuillère à café de levure
  • 1 cuillère à soupe de cannelle
  • 1,5 cuillère à soupe de cacao en poudre non sucré
  • 1 pincée de sel
  • 1 œuf
  • 50g de beurre à température ambiante
  • environ 100g de gelée ou de confiture de framboises

.

Recette :

  • Dans un cul de poule, mélangez la farine, la poudre d’amandes, le sucre, la levure, le sel, la cannelle et le cacao Incorporez l’œuf puis ajoutez le beurre en morceaux. Pétrissez jusqu’à obtenir une boule (n’hésitez pas à utiliser vos mains, ce sera bien plus rapide et donnera un meilleur résultat qu’avec une cuillère en bois). Emballez la pâte dans du film alimentaire et laissez-la reposer au moins 1h au frigo.

  • Préchauffez le four à 160°. Prélevez de la pâte et façonnez une boule de la même taille qu’une truffe. Applatissez-la légèrement. Déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat et formez un creux dessus assez gros pour pouvoir mettre assez de confiture à l’aide du dos d’une cuillère en bois ou de vos doigts (je fais personnellement la base du trou avec la cuillère puis je lisse et forme la pâte avec mes doigts). Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Garnissez les trous de confiture ou de gelée de framboises. N’hésitez pas à la détendre un peu au micro-ondes ou dans une casserole sur feu doux afin que le remplissage soit optimal et plus joli (la chaleur du four n’est pas assez forte pour faire fondre la confiture et la modeler au trou du biscuit). Enfournez 15mn. Laissez tiédir légèrement sur la plaque avant de laisser refroidir complétement sur une grille.

Basler brunsli

     Après cette petite pause chocolat, on part pour de nouveaux sablés de Noël (ne vous en faites pas il y aura aussi un peu de salé et des bûches en temps voulu). Je vous propose aujourd’hui des brunslis de Bâle. Je vous avais déjà proposé une première version à un Noël précédent et en voici une deuxième issue de la cuisine de Bernard ! J’aime énormément ces biscuits et je me devais d’essayer sa variante qui ressemble encore plus à ce qu’on peut trouver dans les marchés de Noël que la première (qui était pourtant néanmoins excellente). Par contre je ne vous cache pas que râper le chocolat est une étape fastidieuse donc si vous n’avez pas trop le temps je vous renvoie sur ma première recette qui devrait vous donner entière satisfaction !

.

IMG_20191220_152535__01

.

Temps : 30mn de préparation, une nuit de repos et 12mn de cuisson
Conservation : plusieurs semaines dans une boîte en métal hermétique
Pour 20 brunslis

.

Ingrédients :

  • 135g d’amandes entières (ou de poudre d’amandes directement si vous avez un peu la flemme)
  • 90g de sucre + un peu pour saupoudrer
  • 15g de cacao en poudre non sucré
  • 1/4 de cuillère à café de cannelle
  • 1 pincée de 4 épices
  • 50g de chocolat noir râpé
  • 45g de blancs d’oeuf (soit le blanc de environ 1 oeuf et demi)

.

Recette :

  • Mixez les amandes entières en poudre pas trop fine (ou utilisez de la poudre d’amande entière si jamais vous n’avez pas envie de vous embêter avec cette étape). Versez la poudre ainsi obtenue dans un cul de poule avec le sucre, le cacao et les épices. Râpez le chocolat dessus et mélangez. Ajoutez le blanc d’oeuf et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène (n’hésitez pas à utiliser vos mains, ce sera bien plus rapide et donnera un meilleur résultat qu’avec une cuillère en bois).
  • Saupoudrez une feuille de papier sulfurisé de sucre. Étalez la pâte dessus sur une épaisseur de 4/5mm (vous pouvez vous aider en déposant une seconde feuille de papier sulfurisé sur la pâte car celle-ci colle beaucoup). Saupoudrez le dessus de la pâte de sucre. Laissez la pâte sécher à température ambiante pendant au moins une nuit. Préchauffez le four à 145°.  Emporte-piecez la pâte et déposez les brunslis sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Enfournez 12mn environ (moins si vous faites des brunslis pour petits que les miens, plus s’ils sont plus gros, le temps de cuisson est donné pour 20 biscuits ici). Laissez tiédir légèrement sur la plaque avant de laisser refroidir complétement sur une grille.

Truffes after eight

     J’aime énormément l’association menthe/chocolat, c’est une de mes préférées. C’est pour ça que je fais souvent des truffes avec ces saveurs pour Noël (et que je dévore un bon paquet d’after eight aussi…). D’habitude, j’utilise du Get pour les aromatiser car le sirop de menthe a un très mauvais résultat sauf que là, je n’en avais pas sous la main… Il me restait par contre une fin de paquet d’after eight et je me suis dit « pourquoi pas tenter ? » (avec quand même une petite peur quant au résultat parce que ça aurait été triste de gâcher des chocolats aussi bons…). Eh bien… ça fonctionne ! (En même temps sinon vous n’auriez pas d’article). Ces truffes sont bien chocolatées, très fraiches et fondantes en bouche. Un délice !

.

IMG_20191220_151644__01

.

Temps : 20mn de préparation + 4h de refroidissement
Conservation : plusieurs semaines dans une boite métallique au frigo
Pour 20 truffes

.

Ingrédients :

  • 70g de crème liquide entière
  • 100g de chocolat noir
  • 12 after eight (environ 110g)
  • 15g de beurre
  • du cacao en poudre (environ 10g)

.

Recette :

  • Dans une casserole, portez la crème à ébullition et versez-la en trois fois sur le chocolat noir et les after eight coupés en morceaux, en incorporant bien la crème au chocolat à chaque fois à l’aide d’une maryse, comme pour une ganache. Ajoutez ensuite le beurre coupé en morceaux et mélangez bien jusqu’à ce que la pâte à truffe soit homogène. Filmez au contact et laissez reposer 4 heures au réfrigérateur.
  • Une fois la ganache solidifiée, versez le cacao en poudre dans une assiette creuse. Prélevez une cuillère à café de ganache, roulez-la entre la paume de vos mains jusqu’à former une boule puis roulez-la dans le cacao. Tapez les truffes contre l’assiette pour enlever l’excédent de cacao. Recommencez jusqu’à épuisement de la ganache. Entreposez au frais jusqu’à dégustation.

Flocon de neige brioché au nutella

     Cette brioche fera votre plaisir au petit-déjeuner comme au goûter, visuellement comme gustativement ! Je la trouve personnellement vraiment trop mignonne et elle fait son petit effet à la présentation alors même qu’elle n’est pas spécialement difficile à faire. Le façonnage est assez enfantin et demande simplement un peu de délicatesse. Quant au goût… du nutella, du nutella, du NU-TE-LLA ! Personnellement j’adore. La texture de la brioche est à la fois ferme sur le dessus et moelleuse à l’intérieur. Je n’avais jamais mangé de kringle estonien et je vais vraiment devoir essayer puisque cette pâte en est inspirée et qu’elle est délicieuse. En tout état de cause, vous pouvez avoir un visuel plus « propre » que le mien si vous mettez moins de nutella comme Manue à qui j’ai piqué la recette (je suis tellement triste d’avoir cassé le centre à cause d’une mauvaise manipulation, elle était pourtant magnifique avant mais je n’ai pas réussi à la réparer :'() mais dans ce cas le goût de pâte à tartiner sera moins prononcé. A vous de choisir votre camp 😉

.

IMG_20191004_151417__01

.

Temps : 55mn de préparation, 1h40 de pousse, 30mn de congélation, 25mn de cuisson
Conservation : quelques jours dans du papier alu
Pour 1 brioche

.

Ingrédients :

  • 300 g de farine T55
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 15 g de levure fraîche de boulangerie
  • 12 cl de lait tiède
  • 1 œuf
  • 30 g de beurre mou coupé en dès
  • 200g de nutella (moins pour un visuel parfait mais la brioche aura moins de goût, faites à votre convenance)

.

Recette :

  • Dans le bol de votre robot muni du pétrin, mettez la farine, le sel, le sucre, la levure fraîche émiettée, le lait tiède et l’œuf en faisant attention à ce que la levure n’entre pas en contact direct avec le sucre et le sel pour ne pas la « tuer ». Pétrissez jusqu’à ce que la pâte soit humide et à peu près homogène puis ajoutez le beurre et pétrissez doucement une dizaine de minutes. Formez une boule avec la pâte puis déposez-la dans un cul de poule propre couvert d’un linge humide. Laissez-la reposer dans un endroit chaud jusqu’à ce qu’elle double de volume (cela vous prendra 1h environ dans un four préchauffé à 30°, sinon il faudra plus de temps).

  • Déposez le pâton sur un plan de travail fariné. Divisez-le en 4 morceaux de 125g environ. Laissez-les reposer une dizaine de minutes pour qu’ils se détendent puis formez des boules. Étalez chaque boule (sur le plan de travail fariné) en un cercle de plus de 20cm de diamètre (attention la pâte sera très fine).

  • Réchauffez le nutella au micro-ondes une trentaine de secondes afin qu’il soit facile à travailler puis étalez-en une première couche sur le premier disque de pâte. Posez le second disque de pâte dessus, tartinez-le de nutella et faîtes de même avec le 3e disque de pâte. Finissez en déposant votre 4e disque de pâte (sans tartiner de nutella sur celui-ci bien évidemment). Placez ensuite votre pâte au congélateur 30mn afin de pouvoir effectuer une découpe bien nette.

  • Une fois la pâte sortie du congélateur, déposez un moule ou un cul de poule de 20cm de diamètre dessus (ou tracez simplement un cercle si vous voulez utiliser un compas, sait-on jamais ;)) et coupez en suivant le tour afin d’avoir votre cercle final. Déposez un coquetier ou un petit verre au centre et découpez 16 quartiers autour. Afin de faciliter les choses, en partant de la base de votre verre, coupez d’abord la pâte en 4, puis chaque quart en 2 et chaque huitième encore en 2. Prenez deux quartiers (un dans chaque main) et roulez-les vers l’intérieur 2 fois délicatement afin de ne pas casser la pâte qui sera très fragile à la base. Répétez l’opération pour tous les quartiers. Laissez à nouveau la brioche pousser pendant 30mn dans un four préchauffé à 30° (plus longtemps à température ambiante) sans la couvrir d’un torchon dessus cette fois sinon celui-ci collera à la pâte et risque de déchirer le dessus de votre flocon !

  • 1576780958975Préchauffez le four à 160° et enfournez le flocon 25mn environ. Laissez-le refroidir avant de le servir saupoudré de sucre glace.

 

Mousse de saumon fumé

     Voici une recette que vous pourrez servir pendant les fêtes à l’apéritif soit sous forme de verrines soit sous forme de tartinade, les deux versions sont parfaitement envisageables ! Toutefois si vous faites une version verrine comme moi, je vous encourage grandement à ne pas faire l’impasse sur la pomme. Celle-ci apporte la fraicheur et l’acidulé nécessaire au saumon pour qu’il ne devienne pas écœurant. J’avais vraiment peur en tentant cette association mais le résultat est délicieux, croyez-moi !

.

IMG_20191209_220739__01

.

Temps : 10mn de préparation
Conservation : 48h au réfrigérateur couvert de papier alu
Pour 4 verrines (ou 400g de tartinade)

.

Ingrédients :

  • 250 g de ricotta
  • 140 g de saumon fumé
  • un trait de jus de citron
  • un peu de sel et de poivre
  • une demie pomme

.

Recette :

  • Mixez la ricotta et le saumon fumé jusqu’à obtenir une mousse souple mais pas forcément homogène (on ne boude pas les petits morceaux de saumon fumé intacts dans la mousse !). Salez légèrement (pas trop car le saumon l’est déjà), poivrez et arrosez d’un trait de jus de citron. Mélangez puis répartissez dans 4 verrines.
  • Lavez votre demie-pomme, épépinez-la et pelez-la puis coupez-la en dés de taille moyenne. Déposez ces derniers sur la mousse et servez immédiatement.

Truffes au beurre de cacahuètes

     Afin de changer un peu des années précédentes, et influencée par les blogs américains sur lesquels je me perds en ce moment, j’ai décidé de changer un peu et de faire des truffes au beurre de cacahuètes cette année ! Il s’agit tout simplement d’une préparation au beurre de cacahuètes enrobée d’une fine couche de chocolat noir et relevée d’un peu de fleur de sel pour magnifier le goût. Un délice ! Ces truffes là sont différentes de celles que j’avais faites pour Halloween car je voulais vraiment une sensation de beurre de cacahuètes qui fond en bouche et j’ai obtenu exactement ce que j’avais en tête, je suis vraiment ravie !!! J’ai aussi tenté d’y incorporer des cacahuètes pour avoir plus de texture mais au final j’ai trouvé que cela n’apportait pas grand chose donc je suis restée sur mon idée de base que je vous présente dès maintenant !

.

IMG_20191206_152128__01

.

Temps : 20mn de préparation, 2h de réfrigération et 1h de congélation
Conservation : plusieurs semaines au frigo dans une boite en métal hermétique
Pour 25 truffes

.

Ingrédients :

  • 225g de beurre de cacahuètes lisse
  • 30g de beurre à température ambiante
  • 100g de sucre glace
  • 0.5 cuillère à café de vanille liquide
  • 1 cuillère à café de fleur de sel
  • 150g de chocolat noir
  • 1 cuillère à café d’huile de colza

.

Recette :

  • Mélangez le beurre pommade et le beurre de cacahuètes. Une fois les beurres homogènes, incorporez le sucre glace, la vanille et la fleur de sel (si vous désirez en parsemer un peu sur les truffes une fois enrobées, diminuez un peu la quantité dans la pâte). Laissez la pâte à truffe 2h au réfrigérateur afin qu’elle soit maniable puis prélevez-en une cuillère à café et roulez-la entre la paume de vos mains jusqu’à former une boule. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Disposez les truffes sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé et entreposez-la 1h au congélateur.
  • Faites fondre le chocolat au bain-marie avec la cuillère d’huile, laissez refroidir un peu puis enrobez chaque truffe de chocolat noir avant de les disposez sur une feuille de papier sulfurisé. Une fois le chocolat figé, conservez les truffes au réfrigérateur jusqu’à dégustation.

Truffes chocotella

     ALLEZ HOP C’EST PARTI ! On saute enfin vraiment à pieds joints dans les préparatifs des fêtes de Noël. Je pense d’ailleurs que j’alternerai entre recettes hivernales et recettes de Noël en décembre et que je ne ferai pas que de ces dernières. En tout cas, il s’agit ici tout simplement de truffes chocolat nutella (issues d’une légère modification de ma recette de ganache au nutella) que j’ai roulées dans des brisures de sablés aux noisettes. Au début je pensais mettre une noisette au cœur de ces truffes et les rouler dans des éclats de noisettes pour plus de mâche mais je me suis dis que quitte à faire ça, autant faire de vrais faux Ferreros rochers ! (Je pense que je m’y essayerai bientôt d’ailleurs ;)) J’ai aussi envisagé de rouler les truffes dans la poudre de noisette pour renforcer le goût du nutella mais je n’étais pas sûre que la texture serait agréable en bouche. La solution a donc été de mixer des sablés aux noisettes et ça rend plutôt bien au final ! (Par contre cette absence de luminosité due au temps me tue à chaque fois :()

.

IMG_20191206_152831__01__01

.

Temps : 15mn de préparation, 4h de réfrigération
Conservation : plusieurs semaines au frigo
Pour 25 truffes

.

Ingrédients :

  • 100mL de crème entière liquide
  • 100g de chocolat noir
  • 220g de Nutella
  • 60g (environ) de biscuits aux noisettes type Croissants de Lune (voire plus si vous faites des truffes plus petites)

.

Recette :

  • Dans une casserole, portez la crème à ébullition et versez-la en trois fois sur le chocolat noir coupé en morceaux, en incorporant bien la crème au chocolat à chaque fois à l’aide d’une maryse, comme pour une ganache. Parallèlement, détendez le nutella au micro-ondes une trentaine de secondes afin de le liquéfier. Incorporez-le alors au chocolat en mélangeant bien. La ganache doit être homogène Filmez au contact et laissez reposer 4 heures au réfrigérateur.
  • Une fois la ganache solidifiée, mixez les biscuits finement à l’aide d’un robot. Prélevez une cuillère à café de ganache, roulez-la entre la paume de vos mains jusqu’à former une boule puis roulez-la dans la poudre de biscuits. Recommencez jusqu’à épuisement de la ganache. Entreposez au frais jusqu’à dégustation.

Velouté de chou-fleur au comté

     ENFIN nous allons attaquer les préparatifs de Noël ! Bon… après j’avoue que pour le coup je ne sais pas trop si ce velouté fait vraiment Noël (promis je serai moins raisonnable cette fin de semaine ;)) mais il sera parfait pour vous accompagner tout l’hiver et il est tellement bon que vous pourrez sans problème le servir en entrée pendant les fêtes ou même en petites verrines ! Croyez moi ! Sa blancheur quasiment parfaite sera du plus bel effet sur la table et sa texture est incroyable. Je vous propose une version assez liquide ici pour en faire un vrai velouté mais avec moins d’eau de cuisson, on dirait vraiment la super purée de ma maman, si fluide et si bonne… Bref un vrai coup de cœur. Je suis fan de cette nouvelle soupe !

.

IMG_20191203_221011__01__01

.

Temps : 30mn de préparation
Conservation : quelques jours au frigo dans un récipient fermé
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

  • 1kg de chou-fleur (soit 1 chou-fleur entier en principe)
  • 2L d’eau
  • 2 cubes de bouillon de légumes
  • 100g de crème liquide entière
  • 200g de comté + un peu pour décorer
  • du poivre

.

Recette :

  • A l’aide d’un grand couteau, retirez la base du trognon et les feuilles du chou-fleur. Divisez-le en bouquets (afin de faciliter la cuisson) et lavez-le. Plongez les fleurons de chou-fleur dans l’eau bouillante pendant 3mn afin de les blanchir puis égouttez-les. Faites ensuite chauffer 2L d’eau dans une casserole avec les 2 cubes de bouillon de légumes. Lorsque ces derniers sont dissous et que l’eau frémit, ajoutez le chou-fleur et laissez cuire pendant 20mn en couvrant la casserole aux 3/4. Mixez ensemble le chou-fleur, l’eau de cuisson et la crème puis reversez le velouté ainsi obtenu dans la casserole. Si ce dernier n’est pas assez liquide à votre goût, ajoutez de l’eau afin d’obtenir la texture désirée en mélangeant bien. Remettez la casserole sur feu doux, râpez le comté sur le velouté et remuez jusqu’à ce que le fromage soit fondu. Poivrez légèrement si vous le désirez, servez et parsemez d’un peu de comté.