Carrot cake

     Le carrot cake et moi c’est une grande histoire d’amour. J’ai découvert ce gâteau à Londres. Avant au grand jamais je n’aurais mangé un gâteau à base de carotte (beurk). Mais par curiosité (et faim aussi, parce que l’Angleterre c’est pas la grande joie culinairement il faut l’avouer), j’ai goûté dans un prêt-à-manger et OH MON DIEU, teeellement bon. Un gâteau moelleux à souhait, pas trop sucré, épicé et avec un glaçage qui tue ??? Mais pourquoi n’ai-je pas essayé avant sérieusement ? Je suis beaucoup trop butée parfois ! En tout cas depuis que cette monumentale erreur est réglée, j’en mange régulièrement. Je vous propose cette fois la recette de La bible de la pâtisserie qui est délicieuse ! En plus qui dit Pâques dit lapin dit carottes (CQFD) tout en changeant des traditionnels gâteaux de Pâques au chocolat dont vous pourriez faire une overdose !

.

20160418_130722

..

Temps : 20mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : 1 ou 2 jours dans du papier sulfurisé au frigo (le glaçage ne se conserve pas longtemps)
Pour un carrot cake de 20cm de diamètre

.

Ingrédients :

Pour le gâteau :

  • 125g de farine
  • 1 cuillère à café de levure
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 125g de sucre blond
  • 2 oeufs
  • 100mL d’huile de tournesol
  • 125g de carottes, pelées et finement râpées
  • 25g de noix de coco râpée déshydratée
  • 25g de noix de pécan hachées

.

Pour le nappage

  • 50g de beurre à température ambiante
  • 50g de philadelphia
  • 225g de sucre glace
  • 1 cuillère à café de jus de citron

.

20160418_130640

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Beurrez et farinez un moule de 20 cm de diamètre si nécessaire.
  • Mélangez la farine, la levure, le sel et la cannelle dans une jatte. Ajoutez le sucre puis les œufs et l’huile. Incorporez les carottes râpées, la noix de coco et les noix de pécan hachées.
  • Versez la pâte dans le moule et enfournez pour 20 à 25mn, jusqu’à ce que la lame d’un couteau ressorte sèche.
  • Pendant que le gâteau refroidi, préparez le nappage en battant le beurre, le philadelphia, le sucre glace et le jus de citron jusqu’à ce que le mélange soit homogène et crémeux. Répartissez le glaçage sur le gâteau uniformément.

Chocolats fourrés ou non

     Aujourd’hui, une « recette » (ou plutôt une technique) de circonstance : le tempérage du chocolat. Il permet d’avoir des chocolats brillants, bien croquants et qui ne blanchissent pas. En période de Pâques c’est l’idéal pour faire plaisir :D. (Mes photos et chocolats ne sont pas forcément très réussis mais promis, les votres le seront).

Ingrédients :

  • Du chocolat (blanc, noir, au lait)
  • Du fourrage (facultatif : confiture, caramel beurre salé)
  • Du beurre de cacao (facultatif, 1% de la quantité de chocolat pour le fluidifier)

Technique :

  • En gros, il faut utiliser la courbe de température du chocolat. A certaines températures, le chocolat se cristallise et c’est de là que viendra l’aspect brillant. On chauffera le chocolat, puis le fera refroidir et enfin on le refera chauffer. Ces températures changent selon le chocolat (cf le tableau ci-dessous (issu de wikipédia)).
  • Hachez le chocolat et faites en fondre 2/3 avec le beurre de cacao au bain-marie jusqu’à ce qu’il atteigne entre 50 et 55° pour le chocolat noir, 45-50° pour le chocolat au lait et 40° pour le chocolat blanc.
  • Ajoutez le tiers restant et laissez le refroidir jusqu’à atteindre une température de 27/28° pour le chocolat noir, 27-28 pour le chocolat au lait et 26-27 pour le chocolat blanc.
  • Remettez enfin le chocolat sur le bain-marie jusqu’à atteindre 31/32° pour le chocolat noir, 30-31 pour le chocolat au lait et 27-29 pour le chocolat blanc. Si vous dépassez ces températures, le tempérage échouera et le chocolat aura des marbrures blanches. Ne vous en faites pas, vous pouvez alors recommencer dès le début.
https://i0.wp.com/static.chefnini.com/wp-content/uploads/2012/04/temperage.png

Courbe trouvée sur wikipédia

  • Une fois le chocolat prêt, remplissez les alvéoles de vos empreintes. Retournez les et tapotez pour retirer l’excédent et éviter les bulles d’air. Entreposez au frais environ 30mn. Remplissez alors soit avec le fourrage de votre choix puis du chocolat pour couvrir soit avec du chocolat directement pour de la friture. Raclez et remettez au frais. Une fois pris, retournez la plaque et tapez pour extraire les chocolats.