Pizza tomates cerises, mozza, prosciutto et roquette

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle pizza aux couleurs de l’Italie qui fera sûrement plus sensation que mes deux dernières assez « originales » à la butternut ou aux champignons avec une pizza aux tomates cerises, à la mozzarella, au prosciutto et à la roquette. Des saveurs totalement typiques donc, qui plairont au plus grand nombre. Pour l’occasion, j’ai testé une nouvelle recette de pâte à pizza vraiment top trouvée chez Délice céleste composée partiellement de lait. Résultat : une pâte ultra moelleuse qui permet de faire une grosse pizza pour 6/8 personnes facilement. Entre ça et la garniture, nous avons vraiment passé un repas de rêve.

Temps : 15mn de préparation + 1h de pousse pour la pâte ; 20mn de préparation + 25mn de cuisson pour la pizza
Conservation : 2/3j au frigo dans une boite hermétique
Pour 1 pizza de 35x25cm environ (6/8 personnes)

Ingrédients :

Pour la pâte à pizza (vous pouvez évidemment l’acheter toute prête) :

  • 100mL d’eau
  • 100mL de lait
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 300g de farine
  • 1 cuillère à café de sel
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Pour les tomates cerises :

  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 4 gousses d’ail
  • 500g de tomates cerises
  • 2 cuillères à soupe de thym frais (ou autre herbe type basilic)
  • 2 cuillères à soupe d’origan frais (ou autre herbe type basilic)
  • 3 pincées de sel
  • 1 pincée de poivre

Pour la finition :

  • environ 65g de pesto
  • 250g de mozzarella râpée
  • 30g de parmesan
  • 80g de prosciutto
  • 30g de roquette

Recette :

Pour la pâte à pizza :

  • Chauffez très légèrement le lait et l’eau pour qu’ils soient tièdes (un tout petit peu plus chauds que la température de votre doigt) et versez-les dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, laissez reposer 10mn et mélangez. Ajoutez la farine, le sel et l’huile d’olive et pétrissez à l’aide du crochet jusqu’à ce que la pâte soit lisse et homogène. Transférez-la sur un plan de travail fariné et pétrissez-la légèrement jusqu’à former une boule. Huilez un gros saladier, déposez la pâte dedans puis couvrez-le avec un linge propre ou du film alimentaire. Laissez la pâte pousser environ 1h00 dans un endroit chaud (un four préchauffé à 30° puis éteint pour moi) jusqu’à ce qu’elle double de volume. Versez-la sur un plan de travail fariné. Pétrissez-la légèrement et laissez-la reposer au frigo le temps de procéder à la suite de la recette.

Pour les tomates cerises :

  • Dans une grosse poêle sur feu moyen, faites chauffer l’huile avec les gousses d’ail écrasées au presse-ail. Quand elles sont dorées, ajoutez les tomates cerises lavées et séchées ainsi que les herbes, le sel et le poivre. Mélangez bien et laissez cuire une dizaine de minutes jusqu’à ce que les tomates soient tendres. Ecrasez-les alors grossièrement avec le dos d’une fourchette et réservez.

Pour la finition et la cuisson :

  • Préchauffez le four à 230°. Sortez la pâte à pizza du frigo. Farinez votre plan de travail et votre pâton puis aplatissez-le à l’aide de vos mains en le repoussant vers l’extérieur petit à petit pour l’étirer jusqu’à ce que la pizza fasse une taille de environ 35x30cm (la taille d’une plaque de cuisson en gros). Évitez d’utiliser un rouleau à pâtisserie car il chasserait l’air de la pâte qui serait alors plus dure. Laissez un bord plus épais sur l’extérieur qui formera la croûte et déposez sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.
  • Tartinez le pesto sur la pâte en laissant la croûte propre puis répartissez les tomates cerises par-dessus. Parsemez de mozzarella râpée et de parmesan puis ajoutez le prosciutto (vous pouvez aussi l’ajouter à la sortie du four si vous préférez qu’il reste cru et ne croustille pas). Enfournez 15mn environ jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Ajoutez le prosciutto si vous ne l’avez pas mis précédemment puis la roquette au dernier moment. Servez chaud.

Cannelloni ricotta épinards

Voilà une recette simple et efficace : des cannelloni ricotta épinards. Un plat familial, généreux et encore une fois végétarien qui est un classique dans beaucoup de familles. Ici, pas de prise de tête, on part sur une recette express : on achète les pâtes fraîches, les épinards hachés surgelés et la sauce tomate déjà faite. Bien évidemment rien ne vous empêche de faire ces éléments maison pour que le plat soit encore meilleur mais ce n’est pas obligatoire. Vous avez totalement le droit d’avoir la flemme de passer 3h en cuisine tous les jours 😉

Temps : 20mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 3/4 personnes

Ingrédients :

  • 400g d’épinards hachés surgelés (j’utilise les findus à la crème : attention si vous utilisez des épinards standards car ils perdront beaucoup d’eau à la cuisson contrairement à ceux-là, il faudra donc prévoir une plus grosse quantité initiale)
  • 500g de ricotta
  • 1 œuf
  • 35g de parmesan râpé
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0,25 cuillère à café de poivre
  • 0,25 cuillère à café de noix de muscade râpée
  • 6 feuilles (250g) de pâte à lasagnes fraîche (vous pouvez utiliser des cannelloni directement si vous en trouvez mais ce n’était pas mon cas ; dans ce cas s’il ne s’agit pas de pâte fraîche n’oubliez pas de les faire précuire préalablement quelques minutes dans un grand volume d’eau salée)
  • 600g de sauce tomate (au basilic pour moi)
  • environ 100g de gruyère râpé

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Décongelez les épinards au micro-ondes en respectant les consignes du paquet. S’ils sont encore gorgés d’eau (ce qui sera le cas si vous utilisez des épinards normaux contrairement aux épinards pré-préparés comme moi), pressez-les pour enlever le maximum d’eau possible.
  • Dans un saladier, mélangez la ricotta, l’œuf, le parmesan et l’ail écrasé au presse-ail. Incorporez ensuite les épinards puis assaisonnez avec le sel, le poivre et la muscade. Prenez une première feuille de pâte et roulez-la en essayant de former un tube de environ 5cm de diamètre (roulez-la dans le sens qui vous permettra d’avoir un cannelloni le plus long possible, sinon la couche de pâte sera trop épaisse et la garniture pas assez présente : ce ne sera pas très bon). Humidifiez légèrement l’extrémité de la bande et appuyez pour souder le cannelloni. Tenez-la fermement en déposant un embout plaqué contre le plat (celui que vous utiliserez pour la cuisson, il faut qu’il fasse environ 35x23cm si vous voulez que tous les cannelloni tiennent dedans) pour que la farce ne s’échappe pas puis, à l’aide d’une cuillère à soupe, remplissez le tube de farce au maximum. Allongez-le délicatement dans le plat en essayant que la garniture ne s’échappe pas et placez-le dans un coin. Répétez l’opération avec les 5 autres feuilles en déposant les cannelloni côte à côte, bien collés pour qu’ils tiennent tous dans le plat. Versez la sauce tomate par dessus et enfournez 20mn. Parsemez de fromage râpé et prolongez la cuisson pendant 10mn. Servez chaud.

Note :

– La technique moins barbare pour rouler les cannelloni consiste à prendre votre feuille de pâte, déposer la garniture sur un bout et à rouler ensuite la pâte en serrant bien pour que la garniture ne s’échappe pas. J’ai essayé de faire comme ça mais je trouve qu’il est très difficile de remplir les cannelloni généreusement ainsi. Il n’y aura pas assez de garniture à l’intérieur. J’ai donc opté pour une technique beaucoup moins conventionnelle et un peu moins pratique à réaliser mais qui fonctionne particulièrement bien !

Épis de maïs ail et parmesan

L’année dernière, je vous ai proposé des épis de maïs grillés au four pour accompagner vos meilleurs barbecues estivaux. Eh bien je réitère cette année avec des saveurs que j’affectionne tout particulièrement : l’ail et le parmesan. Une association qui fonctionne particulièrement bien avec le maïs et s’accorde très bien avec toutes les viandes. J’ai fait cuire mon maïs au grill mais vous pouvez très bien le faire cuire au barbecue ou même au four comme je l’avais fait la dernière fois! (Mon seul regret concernant cette recette : j’ai fait tomber l’assiette avant de faire la photo… le rendu n’est donc pas terrible terrible :()

Temps : 25mn de préparation/cuisson
Conservation : 3/4j dans une boite hermétique au frigo
Pour 2 personnes

Ingrédients :

  • 15g de beurre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de sauce Worcestershire
  • 1 cuillère à café d’ail en poudre
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 0,25 cuillère à café de poivre
  • 2 épis de maïs
  • un peu de parmesan râpé
  • quelques brins de persil frais

Recette :

  • Chauffez votre grill sur moyen/vif. Faites fondre le beurre au micro-ondes puis mélangez-le avec l’huile d’olive, la sauce Worcestershire, l’ail, le sel et le poivre. Réservez. Ôtez les feuilles des épis de maïs et les petits filaments. Lavez-les, séchez-les puis badigeonnez-les avec le beurre aux épices à l’aide d’un pinceau. Faites griller le maïs pendant 20mn en le retournant régulièrement pour que toutes les faces soient cuites et légèrement grillées. Retirez du grill, badigeonnez à nouveau avec le beurre à l’ail, saupoudrez de parmesan et de persil haché et servez immédiatement.

Spaghetti carbonara de Cyril Lignac

Bon, je l’avoue, c’était la première fois que je faisais de vraies spaghetti carbonara… Je suis une aficionado des fausses carbo où on coupe l’œuf avec de la crème… C’était une totale découverte que d’utiliser uniquement des œufs pour la sauce. Et ma foi, même si je pense que je préférerais toujours la version à la française pour son crémeux incomparable, j’ai trouvé ça excellent (et bien plus consistant), surtout avec la charcuterie grillée. La seule difficulté de cette recette justement est de se procurer du guanciale, souvent trouvable uniquement dans des épiceries spécialisées italiennes. Mais vous pouvez le remplacer par de la pancetta sans soucis.

Temps : 20mn de préparation/cuisson
Conservation : 24h dans un récipient hermétique au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 120g de guanciale (ou de pancetta si vous n’en trouvez pas)
  • 400g de spaghetti fraîches
  • 2 œufs
  • 4 jaunes d’œuf
  • 1 cuillère à café de poivre noir
  • 120g de pecorino râpé
  • 80g de parmesan râpé

Recette :

  • Coupez le guanciale en lardons et versez-le dans une grande sauteuse sur feu moyen. Laissez cuire 7mn environ, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les lardons soient bien croustillants. Retirez-les de la poêle à l’aide d’une pince et réservez-les sur du sopalin pour absorber l’excédent de gras. Dans le même temps, cuisez les pâtes fraîches al dente en respectant les indications du paquet (en principe 4mn dans une casserole d’eau bouillante salée). Dans un saladier, battez les œufs avec les jaunes et le poivre puis incorporez-y les fromages râpés (vous pouvez en garder un peu de côté pour saupoudrer au moment du service).
  • Une fois les lardons enlevés de la poêle, versez une louche d’eau de cuisson des pâtes dans la sauteuse (sans essuyer le gras : on le garde pour donner du goût aux pâtes) et portez à ébullition. Ajoutez alors les pâtes et faites les rouler en va-et-vient pendant 4/5mn. Hors du feu, ajoutez le mélange œuf/fromage et mélangez pendant 1mn. Remettez chauffer sur feu très doux, ajoutez les lardons (là encore gardez-en un peu pour le dressage) et faites de nouveau rouler les pâtes pendant 2/3mn. Servez à l’assiette immédiatement avec le guanciale et le fromage râpé mis de côté précédemment.

Ranch popcorn au parmesan

J’avais envie de vous proposer un petit quelque chose original pour mettre sur la table à l’apéritif ce week-end donc j’ai décidé de faire du popcorn salé. Je me suis inspirée des wraps à la sauce ranch que j’ai fait récemment et j’en ai fait un mélange d’herbes et d’aromates pour assaisonner le popcorn, en ajoutant un peu de parmesan pour plus de saveurs. Le résultat est assez addictif, vous verrez !

Temps : 10mn de préparation
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique à température ambiante
Pour 8 personnes environ (je vous avoue ne pas être sûre, c’est toujours très difficile d’évaluer la quantité qu’il faut pour l’apéritif)

Ingrédients :

  • 40g de parmesan râpé
  • 1 cuillère à café d’ail en poudre
  • 1 cuillère à café d’oignon en poudre
  • 1 cuillère à café de persil séché
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0.5 cuillère à café d’aneth séché
  • 0.5 cuillère à café de ciboulette séchée
  • 0.5 cuillère à café de poivre noir
  • 75g de beurre
  • 2 cuillères à soupe d’huile neutre (type colza, tournesol, pépins de raisins)
  • 125g de grains de maïs à éclater

Recette :

  • Mélangez le parmesan, l’ail, l’oignon, le persil, le sel, l’aneth, la ciboulette et le poivre ensemble. Versez-les dans votre robot ou votre mixeur (ou aidez vous d’un mortier et d’un pilon si vos appareils ne fonctionnent pas avec des quantités aussi petites) et mixez-les jusqu’à obtenir une fine poudre. Réservez. Faites fondre le beurre au micro-ondes et réservez également. 
  • Versez l’huile dans une grande casserole sur feu moyen. Ajoutez le maïs, mélangez pour que tous les grains soient enrobés d’huile et refermez la casserole avec un couvercle. Le maïs va commencer d’exploser au bout de quelques minutes. Secouez la casserole (sans l’ouvrir) de temps en temps pour faire tomber les grains encore entiers au fond. Retirez la casserole du feu quand les « pop » caractéristiques se font rares (cela devrait prendre environ 5mn). Versez le popcorn dans un saladier et le beurre par-dessus, petit à petit, en mélangeant bien pour qu’il imbibe tout le popcorn. Parsemez la poudre de parmesan aux herbes dessus et mélangez bien pour enrober tous les grains de maïs. Servez immédiatement !

Tarte aux asperges

Eh oui encore des asperges ! Mais il faut dire que le timing pour en profiter est vraiment très court et que c’est un légume parfait pour servir à Pâques. Je me dépêche donc d’en profiter avant qu’il n’y en ait plus ! Après les pâtes, voici une déclinaison sous forme de tarte. Cette recette est tellement bonne que j’en ai fait 2 fois en 4j. Je suis d’ailleurs un peu déçue de ne pas avoir pu la photographier la première fois car elle était magnifique avec une belle pâte feuilletée maison. Pour la seconde, je n’en avais plus donc j’ai du faire avec une pâte du commerce. Et il n’y a pas à dire, en terme de goût, ça change vraiment tout même si je sais qu’il est impossible de toujours la faire soi-même. J’ai trouvé cette pépite chez C’est ma fournée ! J’ai conservé toutes ses proportions mais j’ai changé la méthode de cuisson des asperges en procédant à une cuisson au four comme pour mes pâtes. Quitte à ce que le four soit chaud, autant en profiter ! Surtout qu’il n’y a pas besoin de surveiller pendant ce temps. Vous pourrez donc vaquer à vos occupations. Le seul point négatif de cette recette c’est qu’elle ne nourrira que 4 personnes. Il ne faut donc pas être très nombreux pour en profiter (ou alors la servir à l’apéritif ou en entrée).

Temps : 50mn de préparation/cuisson (mais rassurez vous il y a bien plus de cuisson que de temps de préparation au final)
Conservation : 2j dans une boite hermétique au frigo
Pour 1 tarte (4 personnes)

Ingrédients :

  • environ 200g de pâte feuilletée (si vous en prenez une du commerce, essayez de choisir une rectangulaire, vous aurez moins de rafistolage à faire)
  • 500g d’asperges vertes fraîches
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • du sel et du poivre
  • 100g de crème liquide entière
  • 1 œuf
  • 15g de parmesan râpé
  • une poignée de pignons de pin (facultatif)

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Abaissez la pâte feuilletée sur un plan de travail fariné sur quelques millimètres et foncez-la dans un moule rectangulaire de 35x11cm (ou rond de 22cm). Piquez le fond de tarte à l’aide d’une fourchette, recouvrez de papier cuisson et lestez à l’aide de billes en céramique ou de légumes secs. Enfournez 20mn, enlevez le papier et les billes de céramique (attention de ne pas vous brûler) et prolongez la cuisson 5mn pour bien cuire le fond.
  • Pendant ce temps, préparez les asperges. Épluchez-les (la petite vidéo tuto). Déposez-les dans un plat allant au four, versez l’huile par-dessus, assaisonnez de sel et de poivre et mélangez bien pour enrober toutes les asperges. Enfournez 10/15mn suivant l’épaisseur de vos légumes : les asperges doivent être légèrement grillées et tendres. Un couteau doit les traverser sans problème. Je vous conseille d’enfourner les asperges sans attendre que la pâte ne finisse de cuire. Avec les dimensions du moule, ça ne devrait pas poser de problème et vous allez gagner beaucoup de temps.  Remuez le plat une ou deux fois pendant la cuisson pour que la coloration soit homogène. Coupez les pointes des asperges pour qu’elles aient la même longueur que la largeur du moule et réservez-les. 
  • Coupez le corps des asperges en 2 ou 3 et mixez-les avec la crème à l’aide d’un mixeur plongeant. Une fois le mélange bien homogène, Incorporez l’œuf, le parmesan et assaisonnez. Versez l’appareil sur le fond de tarte et déposez les pointes d’asperges joliment dessus. Parsemez de pignons de pin (je ne les ait pas torréfiés au préalable car je trouve que la cuisson au four se suffit à elle-même) et enfournez 20mn environ jusqu’à ce que l’appareil soit cuit : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Démoulez et servez immédiatement.

Purée aux 3 fromages

Il est de ces plats de mon enfance que je sais que je ne réussirai jamais aussi bien que ma mère ou ma grand-mère. J’aurais beau tester des dizaines et des dizaines de recettes, commander ce plat au restaurant : rien ne battra leur recette. C’est le cas avec la purée. Je ne sais pas comment ou pourquoi mais la leur est TOUJOURS meilleure que la mienne.C’est pour ça que j’ai décidé de faire de la purée mais avec un twist dedans. Le point de comparaison étant plus éloigné, je suis forcément moins déçue ! J’ai donc testé une recette qui serait un croisement entre l’aligot et la purée traditionnelle : une purée aux trois fromages. J’y ai mis trois de mes fromages préférés une fois fondus : de l’ossau iraty, du gruyère et du parmesan et j’ai obtenu ce que je voulais : une purée ultra fromagère. Et ne vous y trompez pas, malgré sa texture ultra crémeuse, cette purée vous calera plus que vous ne pouvez l’imaginer. Je vous conseille donc de faire de plus petites parts qu’avec de la purée lambda, sauf si vous comptez dévaler les pistes 😉

Temps : 25mn de préparation + 20/25mn de cuisson
Conservation : 48h dans une boite au frigo
Pour 4 à 6 personnes

Ingrédients :

  • 1kg de pommes de terre à chair farineuse
  • 2 gousses d’ail
  • 3 cubes de bouillon de volaille
  • 350mL de lait entier
  • 50g de beurre demi sel
  • 100g d’ossau iraty coupé en lamelles
  • 100g de gruyère râpé
  • 50g parmesan râpé
  • du sel et du poivre

Recette :

  • Pelez et coupez les pommes de terre en 4. Versez-les dans une casserole d’eau froide salée avec les gousses d’ail épluchées et écrasées et les cubes de bouillon de volaille. Portez l’eau à ébullition et laissez cuire 20/25mn : un couteau doit les traverser sans difficulté. Égouttez les pommes de terre et les gousses d’ail, remettez-les dans la casserole et écrasez-les (ou passez-les au presse-purée si vous en avez un). Chauffez sur feu doux et ajoutez le lait entier chaud en plusieurs fois en mélangeant à chaque fois. Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux. Quand celui-ci est totalement incorporé, ajoutez les fromages en plusieurs fois. Laissez la chaleur les faire fondre puis mélangez bien. La purée doit être homogène entre chaque ajout. Si vous tournez la purée toujours dans le même sens, vous aurez de beau fils comme pour l’aligot. Vous pouvez laisser quelques morceaux d’ossau iraty partiellement fondus aussi, c’est divin ! Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire et servez immédiatement.

Gratin de macaronis croustillant de Cyril Lignac

Je ne vais pas faire l’affront de vous présenter l’émission Tous en cuisine avec Cyril Lignac. Le chef nous y offre des recettes plus ou moins difficiles et originales pour toutes les occasions. J’avais déjà pu faire les sandwich-rolls aux crevettes accompagnés de leur mayonnaise au curry dont j’étais tombée totalement amoureuse. Cette fois-ci j’ai réalisé quelque chose de plus simple et plus classique : son gratin de macaronis croustillant. Personnellement, je l’ai adoré. Entre le fond du gratin super crémeux et la surface hyper croustillante avec la pancetta, le pain de mie et le parmesan, il y a tout ce qu’on peut attendre d’un gratin de pâtes. La note de moutarde ajoute aussi une petite touche sympa et assez subtile en terme de goûts. J’ai eu du mal à m’arrêter d’en manger une fois sorti du four et tout ça pour 20mn de cuisine. Mon conjoint a, lui, beaucoup moins aimé car il n’est pas fan de parmesan et qu’il y en a vraiment beaucoup dans la recette. Si vous n’aimez pas trop ça non plus, je vous conseille donc de diminuer la dose ou de vous rabattre sur le gratin de Paul Bocuse !

Temps : 15mn de préparation + 5mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 6 personnes

Ingrédients :

  • 250g de macaronis (Je n’avais pas vu que c’était le poids cuit et non sec donc je suis partie sur ce poids de base avant cuisson. Au final, ça m’a très bien convenu au vu de la quantité de sauce et de garniture mais si vous voulez respecter la recette à la lettre il vous faudra environ 100/125g de macaronis crus et dans ce cas comptez un plat pour 4 personnes et non 6)
  • 20g de beurre
  • 20g de farine
  • 500mL de lait (entier dans la recette originale)
  • du sel et du poivre
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • 100g de fromage râpé type emmental, gruyère, comté…
  • 150g de pancetta, bacon ou lardons
  • 50g de pain de mie
  • 100g de fromage râpé type parmesan

Recette :

  • Préchauffez le four à 200°. Faites cuire les pâtes dans un grand volume d’eau bouillante salée le temps indiqué sur le paquet (8-9mn en principe). Pendant ce temps, préparez la sauce. Faîtes fondre le beurre dans une casserole. Une fois, le beurre totalement fondu, hors du feu, ajoutez la farine en une fois. Mélangez jusqu’à obtenir une masse. Remettez la casserole sur le feu puis ajoutez le lait petit à petit, en mélangeant à l’aide d’un fouet. Laissez cuire sur feu doux à petit bouillon pendant 4mn sans cesser de fouetter jusqu’à ce que la sauce épaississe. Salez et poivrez. Incorporez la moutarde puis le gruyère râpé et, une fois la sauce bien homogène, les macaronis égouttés. Versez dans un plat allant au four.
  • Coupez la pancetta en dés et faites-la revenir à sec dans une poêle sur feu moyen jusqu’à ce qu’elle soit bien croustillante. Retirez-la de la poêle et déposez-la sur une feuille de papier absorbant puis ajoutez le pain de mie coupé en dés de 0,5cm de côté environ dans le gras de cuisson (les miens étaient trop gros et je l’ai un peu regretté, il faut bien les faire petits pour en avoir sur toute la surface du gratin). Faites le colorer légèrement des deux côtés puis ajoutez la viande, mélangez et répartissez le tout sur les macaronis. Parsemez de parmesan et enfournez 5mn pour que le gratin soit bien doré (pour ma part j’ai du laisser environ 10 car le parmesan refusait de fondre).

Panna cottas à la courge butternut

Que diriez vous d’une verrine de légumes à la douceur infinie pour l’apéritif ou pour servir avec votre entrée ? C’est ce que Gourmandiseries nous propose avec ses panna cottas à la courge butternut. Elles sont particulièrement soyeuses, avec un bon goût de butternut et de parmesan. Les noisettes et la tuile permettent d’ajouter un peu de texture. Encore une fois, c’est une recette extrêmement facile et rapide à préparer que vous pouvez faire dès la veille pour alléger votre emploi du temps le jour J !

Temps : 10mn de préparation, 20mn de cuisson et 4h de réfrigération
Conservation : 48h bien filmées au contact au frigo
Pour 6 verrines

Ingrédients :

  • 330g de chair de courge butternut
  • 400mL de bouillon de légumes (soit 1 cube de bouillon de légumes dilué dans 400mL d’eau bouillante)
  • 6g de gélatine (soit 3 feuilles)
  • 200mL de crème liquide entière
  • 20g de parmesan râpé
  • 1 pincée de curry en poudre
  • 1 pincée de 4 épices
  • une quinzaine de noisettes, quelques brins de ciboulette et des tuiles de parmesan pour la déco

Recette :

  • Coupez la courge butternut en cubes et versez-la dans une casserole avec le bouillon. Laissez cuire une vingtaine de minutes à petit bouillon, en couvrant aux 3/4. Les cubes de butternut doivent être fondants. Pendant ce temps, faites tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pour les ramollir. Mixez à l’aide d’un mixeur plongeant ou d’un blender (dans ce cas laissez refroidir avant pour éviter le choc thermique) jusqu’à obtenir une texture lisse et homogène. Ajoutez la gélatine essorée. Mélangez bien jusqu’à ce qu’elle soit totalement fondue. Ajoutez alors la crème, le parmesan et les épices. Mixez une dernière fois pour que votre préparation soit totalement homogène et versez-la dans 6 verrines. Laissez revenir à température ambiante puis entreposez au réfrigérateur au moins 4h.
  • Avant de servir, coupez les noisettes en deux. Déposez-les délicatement sur les verrines. Cisaillez un peu de ciboulette par-dessus et plantez-y une tuile de parmesan.

Note :
– Pour faire des tuiles de parmesan, préchauffez votre four à 200°. Faites des petits tas de parmesan sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Aplatissez-les finement avec une cuillère pour faire des tuiles et enfournez 3mn environ, jusqu’à ce que le fromage soit fondu. Placez les sur un rouleau à pâtisserie dès la sortie du four pour leur donner une forme incurvée.
– Vous pouvez remplacer la gélatine par de l’agar-agar pour une version végétarienne, bien évidemment !

Potato stacks aux fromages et herbes fraiches

Si vous voulez changer de la traditionnelle purée de pommes de terre pour les fêtes de fin d’année et que vous n’êtes pas trop nombreux, je vous recommande de faire des potato stacks (littéralement des piles de pommes de terre). J’ai vu des photos de ces petites merveilles sur l’Instagram de certaines blogueuses américaines et j’ai trouvé le concept dingue. Le fait de trancher finement les pommes de terre, de les empiler et de les mettre au four vous permet d’obtenir un résultat à la fois fondant à l’intérieur et super croustillant à l’extérieur. C’est une façon très originale et très facile de les préparer. Un maximum de résultat pour un minimum d’effort. Au vu de la quantité de beurre et de fromage, évidemment ne vous attendez pas à du allégé ici. C’est d’ailleurs pour ça que je ne vous dis pas de beurrer les moules : au vu de la quantité de matière grasse, en principe ça ne devrait pas coller ! J’en profite pour préciser que les piles vont nettement diminuer à la cuisson : ne vous laissez donc pas berner par la taille finale. Les potato stacks seront petites mais très nutritives.

Temps : 20mn de préparation et 50mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 4 à 6 pommes de terre à chair farineuse de tailles moyennes (suivant la grosseur)
  • 75g de beurre demi-sel fondu
  • 5g d’herbes fraiches au choix (romarin, ciboulette, origan, etc)
  • 10g de thym frais
  • 2 gousses d’ail
  • 45g de parmesan râpé
  • 50g de gruyère râpé
  • du poivre noir
  • de la fleur de sel

Recette :

  • Préchauffez le four à 205°. Lavez les pommes de terre, séchez-les et coupez-les en tranches de 0.3cm d’épaisseur à l’aide d’une mandoline ou d’un couteau bien aiguisé. Réservez. Dans un bol, mélangez le beurre fondu, les herbes, les gousses d’ail écrasées au presse-ail et les fromages avec une grosse pincée de poivre. Ajoutez les pommes de terre tranchées et mélangez bien pour les enrober. Disposez les pommes de terre uniformément dans 12 empreintes à muffins jusqu’à ras bord (elles vont réduire à la cuisson). Couvrez le moule de papier aluminium et enfournez 30mn. Retirez le papier aluminium et prolongez la cuisson de 20/25mn jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres au centre et croustillantes à l’extérieur. Retirez les pommes de terre du moule sans vous brûler et servez immédiatement surmontées d’un peu de fleur de sel.