Risotto au potimarron

J’ai laissé les courges de côté pendant quelques temps à cause du beau temps qui nous a inondé pendant plusieurs semaines mais me voilà de retour avec une recette salée. Comme j’adore le risotto, j’ai décidé d’y intégrer une purée de potimarron qui est extrêmement rapide à préparer car nul besoin de se casser la tête à éplucher la courge : il suffit de la faire cuire à couvert une dizaines de minutes et la peau s’en va toute seule. Un plat végé parfait pour supporter les températures de saison ! D’ailleurs, le risotto peut avoir l’air assez liquide sur la photo mais rassurez-vous c’est parce que je l’ai pris en photo bouillant à la sortie de la casserole. Quand il va tiédir, il va prendre en consistance et n’aura rien d’une soupe !

Temps : 50mn de préparation/cuisson environ
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 5 personnes

Ingrédients :

  • 1 potimarron
  • 2 échalotes
  • 1 gousse d’ail
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 300g de riz à risotto
  • 100mL de vin blanc
  • 1L de bouillon de légumes (soit 2 cubes de bouillon de légumes dilués dans 1L d’eau bouillante)
  • 60g de parmesan râpé (100g si vous aimez beaucoup ça)
  • du poivre

Recette :

  • Commencez par préparer le potimarron. Lavez-le, séchez-le, coupez-le en 2, videz-le puis coupez-le en cubes moyens sans l’éplucher. Versez les morceaux dans une casserole avec quelques centimètres d’eau et une pincée de gros sel et portez à ébullition. Laissez cuire à couvert pendant 10/15mn : la pointe d’un couteau doit traverser la chair sans difficulté. Égouttez, laissez refroidir jusqu’à pouvoir manipuler le potimarron manuellement et prélevez la chair de la peau à l’aide d’une cuillère. Réservez la purée de potimarron obtenue le temps de faire le risotto.
  • Faites revenir les échalotes et les gousses d’ail finement émincées dans une grosse casserole avec 3 cuillères à soupe d’huile d’olive sur feu doux pendant 5mn. Ajoutez le riz et laissez cuire pendant 1-2mn en mélangeant bien pour que le riz s’imprègne. Versez le vin blanc et mélangez jusqu’à ce qu’il soit totalement incorporé. Versez ensuite quelques louches du bouillon et laissez cuire jusqu’à ce qu’il soit complètement absorbé par le riz en mélangeant de temps en temps. Renouvelez l’opération jusqu’à épuisement du bouillon en attendant bien qu’il soit totalement absorbé avant d’incorporer la suite à chaque fois. Cela devrait prendre 20mn environ (les premières louches seront très rapidement absorbées et la suite mettra de plus en plus de temps à l’être, c’est normal). Une fois le bouillon totalement absorbé, ajoutez le parmesan, poivrez puis incorporez la purée de potimarron. Mélangez jusqu’à obtenir un risotto lisse et homogène. Servez immédiatement.

Gnocchis de pommes de terre maison

Attention tuerie !!! Encore une fois Bernard a frappé… Il y a quelques temps j’aurais cru impossible pour moi de réussir à faire des gnocchis maison et me voilà à réussir ce chef d’œuvre dont je suis hyper fière ! La recette est d’ailleurs tellement simple au final que je les ai (quasiment) réussis du premier coup (pour être honnête il m’a fallu m’y reprendre à deux fois mais uniquement parce que je n’avais pas de presse-purée donc il restait quelques morceaux de pommes de terre entiers dans la première fournée, la seconde post achat d’un moulin à légumes étant en revanche parfaite). Vous obtiendrez des gnocchis moelleux à souhait, très goûtus et la sauce elle-même est très savoureuse. Le seul point noir de la recette est le temps qu’elle demande, non seulement à cause de la cuisson des pommes de terre mais aussi car il faut façonner les gnocchis. Vous pouvez tenter d’esquiver cette partie et juste couper les boudins en gnocchis sans les rouler et les marquer mais ils seront un petit peu moins bons, les striures ayant pour but de capturer la sauce pour que les gnocchis soient mieux enrobés donc meilleurs à la dégustation !

Temps : 1h de préparation et 45mn de cuisson
Conservation : 24/48h cuits au frigo dans une boite hermétique (mais ils seront beaucoup moins bons) ou plusieurs mois crus au congélateur
Pour 4 à 6 personnes (environ 150 gnocchis)

Ingrédients :

Pour les gnocchis :

  • 1kg de pommes de terre à chair farineuse (type Bintje)
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 œuf
  • 1 jaune d’œuf
  • 350g de farine
  • 1 cuillère à café de sel

Pour la sauce :

  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 4 gousses d’ail
  • 250g de crème fraîche épaisse
  • 30g de parmesan râpé
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 1 pincée de poivre

Recette :

Pour les gnocchis :

  • Déposez les pommes de terre dans une grande casserole d’eau froide salée. Portez à ébullition et laissez cuire 25/30mn jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites à cœur : un couteau doit les traverser sans difficulté. Laissez-les refroidir puis épluchez-les. Réduisez-les en purée à l’aide d’un presse-purée ou d’un moulin à légumes et versez-les dans un saladier. Incorporez l’huile d’olive puis l’œuf et le jaune ensemble et enfin la farine et le sel. N’hésitez pas à travailler la pâte à la main pour qu’elle soit bien homogène. Elle restera collante même à la fin, c’est normal.
  • Farinez votre plan de travail et prélevez environ 1/6e de la pâte. Enrobez-la de farine, roulez-la en un boudin de 2cm de diamètre et coupez-la tous les 1,5cm environ. Roulez en boule puis sur une planche à gnocchis ou une fourchette posée à l’envers pour faire les striures. Faites de même avec tout le reste de la pâte en farinant bien votre plan de travail à chaque fois (essayez de ne pas empiler les gnocchis une fois formés ; ils vont prendre de la place mais il ne faudrait pas qu’ils collent entre eux).
  • Portez un gros volume d’eau salée à ébullition et ajoutez-y une partie des gnocchis. Ils sont cuits dès qu’ils remontent à la surface (environ 2mn). Sortez-les à l’aide d’un écumoire et déposez-les dans une volume d’eau froide pendant que vous faites cuire la suite. Une fois que tous vos gnocchis sont cuits, préparez la sauce.

Pour la sauce :

  • Faites chauffez l’huile d’olive sur feu moyen puis ajoutez les gousses d’ail écrasées au presse-ail. Quand elles sont dorées (1/2mn), ajoutez la crème, le parmesan et le cube de bouillon dilué dans un peu d’eau bouillante. Laissez épaissir pendant quelques minutes, poivrez puis ajoutez les gnocchis. Mélangez pour qu’ils soient bien enrobés, prolongez la cuisson de 3mn et servez immédiatement.

Courgettes au parmesan au four

Aujourd’hui, petite recette de légumes ultra rapide à préparer. Vous n’aurez qu’à couper les courgettes en rondelles et les assaisonner légèrement et hop le four fait le reste. De quoi ne pas se prendre la tête en changeant un peu des courgettes natures.

Temps : 10mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 2 personnes

Ingrédients :

  • 4 courgettes de taille moyenne
  • 1,5 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à café d’ail en poudre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0,5 cuillère à café de poivre
  • une pincée de piment de Cayenne
  • 30g de parmesan râpé

Recette :

  • Préchauffez le four à 200°. Lavez les courgettes, coupez les extrémités puis détaillez-les en rondelles de 1cm d’épaisseur. Déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Dans un bol, mélangez l’huile d’olive, l’ail, le sel, le poivre et le piment puis badigeonnez-en la surface des courgettes. Parsemez de parmesan et enfournez 20mn : le parmesan doit être gratiné et les courgettes fondantes.

Polenta crémeuse, légumes d’été et saucisses fumées

Je suis vraiment désolée de ne vous proposer cette recette estivale que maintenant alors qu’il n’y a plus guère d’aubergines ou de tomates qui vaillent le coup dans les magasins mais j’avais pris un peu de retard cet été quand j’ai pris ma petite pause. Je me retrouve donc avec quelques vestiges du passé qu’il me convient encore de vous partager. C’est pour cela qu’aujourd’hui, on revient quelques semaines en arrière pour ce plat de polenta au parmesan accompagnée de légumes d’été type ratatouille et de saucisses pour avoir un plat parfaitement complet. Ça ne paye pas forcément de mine mais le crémeux de la polenta et son petit côté salé dû au parmesan fonctionnent très bien avec les tomates, les courgettes et les aubergines. Vous pouvez même vous dispenser des saucisses si vous n’êtes pas très viande (ou que vous faîtes attention à votre ligne).

Temps : 45mn de préparation/cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au réfrigérateur (mais la polenta sera beaucoup moins bonne)
Pour 4 personnes

Ingrédients :

Pour les légumes et la viande :

  • 4 saucisses fumées
  • 1 cuillère à soupe d’huile (facultatif)
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 2 petites aubergines
  • 1 + 1 cuillère à soupe de thym frais
  • 2 petites courgettes
  • 2 poivrons rouges
  • 800g de tomates pelées
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
  • 1 cuillère à soupe d’origan frais
  • 1 cuillère à soupe de sel
  • une pincée de sucre
  • une pincée de poivre

Pour la polenta :

  • 375mL de bouillon de volaille (soit 1 cube de bouillon de volaille dissout dans 375mL d’eau bouillante)
  • 375mL de lait
  • 75g de polenta
  • 45g de parmesan râpé
  • une pincée de poivre

Recette :

Pour les légumes et la viande :

  • Coupez les saucisses en rondelles de 1/1.5cm d’épaisseur environ et faites-les revenir dans une grande poêle sur feu moyen pendant environ 10mn en les retournant à mi-cuisson pour qu’elles dorent des deux côtés (profitez en pour vous avancer sur la découpe de vos légumes). Quand elles sont cuites, retirez les de la poêle et réservez.
  • Si elles n’ont pas rendu beaucoup de gras, ajoutez 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. Quand celle-ci est chaude, ajoutez l’oignon pelé et émincé ainsi que les gousses d’ail écrasées au presse-ail. Laissez cuire 5mn jusqu’à ce que les oignons soient caramélisés. Ajoutez alors les aubergines coupées en morceaux et 1 cuillère à soupe de thym frais. Laissez cuire 5mn supplémentaires. Ajoutez les courgettes coupées en morceaux et les poivrons rouges coupés en fines lamelles, mélangez et laissez à nouveau cuire l’ensemble 5mn. Ajoutez enfin les tomates pelées, le vinaigre balsamique, l’origan, le thym restant, le sel, le sucre et le poivre et prolongez la cuisson pendant 15mn à feu moyen. Quand il restera 5mn de cuisson, ajoutez les saucisses pour les réchauffer. Pendant ce temps, préparez la polenta.

Pour la polenta :

  • Versez le bouillon et le lait dans une casserole et portez à ébullition. Versez la polenta en pluie en mélangeant en même temps (pour éviter les grumeaux) et laissez cuire le temps indiqué sur le paquet (2mn pour moi) sans cesser de remuer. Lorsque la polenta est cuite, incorporez le parmesan. Poivrez et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Servez immédiatement avec les légumes et les saucisses !

 

Pizza tomates cerises, mozza, prosciutto et roquette

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle pizza aux couleurs de l’Italie qui fera sûrement plus sensation que mes deux dernières assez « originales » à la butternut ou aux champignons avec une pizza aux tomates cerises, à la mozzarella, au prosciutto et à la roquette. Des saveurs totalement typiques donc, qui plairont au plus grand nombre. Pour l’occasion, j’ai testé une nouvelle recette de pâte à pizza vraiment top trouvée chez Délice céleste composée partiellement de lait. Résultat : une pâte ultra moelleuse qui permet de faire une grosse pizza pour 6/8 personnes facilement. Entre ça et la garniture, nous avons vraiment passé un repas de rêve.

Temps : 15mn de préparation + 1h de pousse pour la pâte ; 20mn de préparation + 25mn de cuisson pour la pizza
Conservation : 2/3j au frigo dans une boite hermétique
Pour 1 pizza de 35x25cm environ (6/8 personnes)

Ingrédients :

Pour la pâte à pizza (vous pouvez évidemment l’acheter toute prête) :

  • 100mL d’eau
  • 100mL de lait
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 300g de farine
  • 1 cuillère à café de sel
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Pour les tomates cerises :

  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 4 gousses d’ail
  • 500g de tomates cerises
  • 2 cuillères à soupe de thym frais (ou autre herbe type basilic)
  • 2 cuillères à soupe d’origan frais (ou autre herbe type basilic)
  • 3 pincées de sel
  • 1 pincée de poivre

Pour la finition :

  • environ 65g de pesto
  • 250g de mozzarella râpée
  • 30g de parmesan
  • 80g de prosciutto
  • 30g de roquette

Recette :

Pour la pâte à pizza :

  • Chauffez très légèrement le lait et l’eau pour qu’ils soient tièdes (un tout petit peu plus chauds que la température de votre doigt) et versez-les dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, laissez reposer 10mn et mélangez. Ajoutez la farine, le sel et l’huile d’olive et pétrissez à l’aide du crochet jusqu’à ce que la pâte soit lisse et homogène. Transférez-la sur un plan de travail fariné et pétrissez-la légèrement jusqu’à former une boule. Huilez un gros saladier, déposez la pâte dedans puis couvrez-le avec un linge propre ou du film alimentaire. Laissez la pâte pousser environ 1h00 dans un endroit chaud (un four préchauffé à 30° puis éteint pour moi) jusqu’à ce qu’elle double de volume. Versez-la sur un plan de travail fariné. Pétrissez-la légèrement et laissez-la reposer au frigo le temps de procéder à la suite de la recette.

Pour les tomates cerises :

  • Dans une grosse poêle sur feu moyen, faites chauffer l’huile avec les gousses d’ail écrasées au presse-ail. Quand elles sont dorées, ajoutez les tomates cerises lavées et séchées ainsi que les herbes, le sel et le poivre. Mélangez bien et laissez cuire une dizaine de minutes jusqu’à ce que les tomates soient tendres. Ecrasez-les alors grossièrement avec le dos d’une fourchette et réservez.

Pour la finition et la cuisson :

  • Préchauffez le four à 230°. Sortez la pâte à pizza du frigo. Farinez votre plan de travail et votre pâton puis aplatissez-le à l’aide de vos mains en le repoussant vers l’extérieur petit à petit pour l’étirer jusqu’à ce que la pizza fasse une taille de environ 35x30cm (la taille d’une plaque de cuisson en gros). Évitez d’utiliser un rouleau à pâtisserie car il chasserait l’air de la pâte qui serait alors plus dure. Laissez un bord plus épais sur l’extérieur qui formera la croûte et déposez sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.
  • Tartinez le pesto sur la pâte en laissant la croûte propre puis répartissez les tomates cerises par-dessus. Parsemez de mozzarella râpée et de parmesan puis ajoutez le prosciutto (vous pouvez aussi l’ajouter à la sortie du four si vous préférez qu’il reste cru et ne croustille pas). Enfournez 15mn environ jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Ajoutez le prosciutto si vous ne l’avez pas mis précédemment puis la roquette au dernier moment. Servez chaud.

Cannelloni ricotta épinards

Voilà une recette simple et efficace : des cannelloni ricotta épinards. Un plat familial, généreux et encore une fois végétarien qui est un classique dans beaucoup de familles. Ici, pas de prise de tête, on part sur une recette express : on achète les pâtes fraîches, les épinards hachés surgelés et la sauce tomate déjà faite. Bien évidemment rien ne vous empêche de faire ces éléments maison pour que le plat soit encore meilleur mais ce n’est pas obligatoire. Vous avez totalement le droit d’avoir la flemme de passer 3h en cuisine tous les jours 😉

Temps : 20mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 3/4 personnes

Ingrédients :

  • 400g d’épinards hachés surgelés (j’utilise les findus à la crème : attention si vous utilisez des épinards standards car ils perdront beaucoup d’eau à la cuisson contrairement à ceux-là, il faudra donc prévoir une plus grosse quantité initiale)
  • 500g de ricotta
  • 1 œuf
  • 35g de parmesan râpé
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0,25 cuillère à café de poivre
  • 0,25 cuillère à café de noix de muscade râpée
  • 6 feuilles (250g) de pâte à lasagnes fraîche (vous pouvez utiliser des cannelloni directement si vous en trouvez mais ce n’était pas mon cas ; dans ce cas s’il ne s’agit pas de pâte fraîche n’oubliez pas de les faire précuire préalablement quelques minutes dans un grand volume d’eau salée)
  • 600g de sauce tomate (au basilic pour moi)
  • environ 100g de gruyère râpé

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Décongelez les épinards au micro-ondes en respectant les consignes du paquet. S’ils sont encore gorgés d’eau (ce qui sera le cas si vous utilisez des épinards normaux contrairement aux épinards pré-préparés comme moi), pressez-les pour enlever le maximum d’eau possible.
  • Dans un saladier, mélangez la ricotta, l’œuf, le parmesan et l’ail écrasé au presse-ail. Incorporez ensuite les épinards puis assaisonnez avec le sel, le poivre et la muscade. Prenez une première feuille de pâte et roulez-la en essayant de former un tube de environ 5cm de diamètre (roulez-la dans le sens qui vous permettra d’avoir un cannelloni le plus long possible, sinon la couche de pâte sera trop épaisse et la garniture pas assez présente : ce ne sera pas très bon). Humidifiez légèrement l’extrémité de la bande et appuyez pour souder le cannelloni. Tenez-la fermement en déposant un embout plaqué contre le plat (celui que vous utiliserez pour la cuisson, il faut qu’il fasse environ 35x23cm si vous voulez que tous les cannelloni tiennent dedans) pour que la farce ne s’échappe pas puis, à l’aide d’une cuillère à soupe, remplissez le tube de farce au maximum. Allongez-le délicatement dans le plat en essayant que la garniture ne s’échappe pas et placez-le dans un coin. Répétez l’opération avec les 5 autres feuilles en déposant les cannelloni côte à côte, bien collés pour qu’ils tiennent tous dans le plat. Versez la sauce tomate par dessus et enfournez 20mn. Parsemez de fromage râpé et prolongez la cuisson pendant 10mn. Servez chaud.

Note :

– La technique moins barbare pour rouler les cannelloni consiste à prendre votre feuille de pâte, déposer la garniture sur un bout et à rouler ensuite la pâte en serrant bien pour que la garniture ne s’échappe pas. J’ai essayé de faire comme ça mais je trouve qu’il est très difficile de remplir les cannelloni généreusement ainsi. Il n’y aura pas assez de garniture à l’intérieur. J’ai donc opté pour une technique beaucoup moins conventionnelle et un peu moins pratique à réaliser mais qui fonctionne particulièrement bien !

Épis de maïs ail et parmesan

L’année dernière, je vous ai proposé des épis de maïs grillés au four pour accompagner vos meilleurs barbecues estivaux. Eh bien je réitère cette année avec des saveurs que j’affectionne tout particulièrement : l’ail et le parmesan. Une association qui fonctionne particulièrement bien avec le maïs et s’accorde très bien avec toutes les viandes. J’ai fait cuire mon maïs au grill mais vous pouvez très bien le faire cuire au barbecue ou même au four comme je l’avais fait la dernière fois! (Mon seul regret concernant cette recette : j’ai fait tomber l’assiette avant de faire la photo… le rendu n’est donc pas terrible terrible :()

Temps : 25mn de préparation/cuisson
Conservation : 3/4j dans une boite hermétique au frigo
Pour 2 personnes

Ingrédients :

  • 15g de beurre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de sauce Worcestershire
  • 1 cuillère à café d’ail en poudre
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 0,25 cuillère à café de poivre
  • 2 épis de maïs
  • un peu de parmesan râpé
  • quelques brins de persil frais

Recette :

  • Chauffez votre grill sur moyen/vif. Faites fondre le beurre au micro-ondes puis mélangez-le avec l’huile d’olive, la sauce Worcestershire, l’ail, le sel et le poivre. Réservez. Ôtez les feuilles des épis de maïs et les petits filaments. Lavez-les, séchez-les puis badigeonnez-les avec le beurre aux épices à l’aide d’un pinceau. Faites griller le maïs pendant 20mn en le retournant régulièrement pour que toutes les faces soient cuites et légèrement grillées. Retirez du grill, badigeonnez à nouveau avec le beurre à l’ail, saupoudrez de parmesan et de persil haché et servez immédiatement.

Spaghetti carbonara de Cyril Lignac

Bon, je l’avoue, c’était la première fois que je faisais de vraies spaghetti carbonara… Je suis une aficionado des fausses carbo où on coupe l’œuf avec de la crème… C’était une totale découverte que d’utiliser uniquement des œufs pour la sauce. Et ma foi, même si je pense que je préférerais toujours la version à la française pour son crémeux incomparable, j’ai trouvé ça excellent (et bien plus consistant), surtout avec la charcuterie grillée. La seule difficulté de cette recette justement est de se procurer du guanciale, souvent trouvable uniquement dans des épiceries spécialisées italiennes. Mais vous pouvez le remplacer par de la pancetta sans soucis.

Temps : 20mn de préparation/cuisson
Conservation : 24h dans un récipient hermétique au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 120g de guanciale (ou de pancetta si vous n’en trouvez pas)
  • 400g de spaghetti fraîches
  • 2 œufs
  • 4 jaunes d’œuf
  • 1 cuillère à café de poivre noir
  • 120g de pecorino râpé
  • 80g de parmesan râpé

Recette :

  • Coupez le guanciale en lardons et versez-le dans une grande sauteuse sur feu moyen. Laissez cuire 7mn environ, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les lardons soient bien croustillants. Retirez-les de la poêle à l’aide d’une pince et réservez-les sur du sopalin pour absorber l’excédent de gras. Dans le même temps, cuisez les pâtes fraîches al dente en respectant les indications du paquet (en principe 4mn dans une casserole d’eau bouillante salée). Dans un saladier, battez les œufs avec les jaunes et le poivre puis incorporez-y les fromages râpés (vous pouvez en garder un peu de côté pour saupoudrer au moment du service).
  • Une fois les lardons enlevés de la poêle, versez une louche d’eau de cuisson des pâtes dans la sauteuse (sans essuyer le gras : on le garde pour donner du goût aux pâtes) et portez à ébullition. Ajoutez alors les pâtes et faites les rouler en va-et-vient pendant 4/5mn. Hors du feu, ajoutez le mélange œuf/fromage et mélangez pendant 1mn. Remettez chauffer sur feu très doux, ajoutez les lardons (là encore gardez-en un peu pour le dressage) et faites de nouveau rouler les pâtes pendant 2/3mn. Servez à l’assiette immédiatement avec le guanciale et le fromage râpé mis de côté précédemment.

Ranch popcorn au parmesan

J’avais envie de vous proposer un petit quelque chose original pour mettre sur la table à l’apéritif ce week-end donc j’ai décidé de faire du popcorn salé. Je me suis inspirée des wraps à la sauce ranch que j’ai fait récemment et j’en ai fait un mélange d’herbes et d’aromates pour assaisonner le popcorn, en ajoutant un peu de parmesan pour plus de saveurs. Le résultat est assez addictif, vous verrez !

Temps : 10mn de préparation
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique à température ambiante
Pour 8 personnes environ (je vous avoue ne pas être sûre, c’est toujours très difficile d’évaluer la quantité qu’il faut pour l’apéritif)

Ingrédients :

  • 40g de parmesan râpé
  • 1 cuillère à café d’ail en poudre
  • 1 cuillère à café d’oignon en poudre
  • 1 cuillère à café de persil séché
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0.5 cuillère à café d’aneth séché
  • 0.5 cuillère à café de ciboulette séchée
  • 0.5 cuillère à café de poivre noir
  • 75g de beurre
  • 2 cuillères à soupe d’huile neutre (type colza, tournesol, pépins de raisins)
  • 125g de grains de maïs à éclater

Recette :

  • Mélangez le parmesan, l’ail, l’oignon, le persil, le sel, l’aneth, la ciboulette et le poivre ensemble. Versez-les dans votre robot ou votre mixeur (ou aidez vous d’un mortier et d’un pilon si vos appareils ne fonctionnent pas avec des quantités aussi petites) et mixez-les jusqu’à obtenir une fine poudre. Réservez. Faites fondre le beurre au micro-ondes et réservez également. 
  • Versez l’huile dans une grande casserole sur feu moyen. Ajoutez le maïs, mélangez pour que tous les grains soient enrobés d’huile et refermez la casserole avec un couvercle. Le maïs va commencer d’exploser au bout de quelques minutes. Secouez la casserole (sans l’ouvrir) de temps en temps pour faire tomber les grains encore entiers au fond. Retirez la casserole du feu quand les « pop » caractéristiques se font rares (cela devrait prendre environ 5mn). Versez le popcorn dans un saladier et le beurre par-dessus, petit à petit, en mélangeant bien pour qu’il imbibe tout le popcorn. Parsemez la poudre de parmesan aux herbes dessus et mélangez bien pour enrober tous les grains de maïs. Servez immédiatement !

Tarte aux asperges

Eh oui encore des asperges ! Mais il faut dire que le timing pour en profiter est vraiment très court et que c’est un légume parfait pour servir à Pâques. Je me dépêche donc d’en profiter avant qu’il n’y en ait plus ! Après les pâtes, voici une déclinaison sous forme de tarte. Cette recette est tellement bonne que j’en ai fait 2 fois en 4j. Je suis d’ailleurs un peu déçue de ne pas avoir pu la photographier la première fois car elle était magnifique avec une belle pâte feuilletée maison. Pour la seconde, je n’en avais plus donc j’ai du faire avec une pâte du commerce. Et il n’y a pas à dire, en terme de goût, ça change vraiment tout même si je sais qu’il est impossible de toujours la faire soi-même. J’ai trouvé cette pépite chez C’est ma fournée ! J’ai conservé toutes ses proportions mais j’ai changé la méthode de cuisson des asperges en procédant à une cuisson au four comme pour mes pâtes. Quitte à ce que le four soit chaud, autant en profiter ! Surtout qu’il n’y a pas besoin de surveiller pendant ce temps. Vous pourrez donc vaquer à vos occupations. Le seul point négatif de cette recette c’est qu’elle ne nourrira que 4 personnes. Il ne faut donc pas être très nombreux pour en profiter (ou alors la servir à l’apéritif ou en entrée).

Temps : 50mn de préparation/cuisson (mais rassurez vous il y a bien plus de cuisson que de temps de préparation au final)
Conservation : 2j dans une boite hermétique au frigo
Pour 1 tarte (4 personnes)

Ingrédients :

  • environ 200g de pâte feuilletée (si vous en prenez une du commerce, essayez de choisir une rectangulaire, vous aurez moins de rafistolage à faire)
  • 500g d’asperges vertes fraîches
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • du sel et du poivre
  • 100g de crème liquide entière
  • 1 œuf
  • 15g de parmesan râpé
  • une poignée de pignons de pin (facultatif)

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Abaissez la pâte feuilletée sur un plan de travail fariné sur quelques millimètres et foncez-la dans un moule rectangulaire de 35x11cm (ou rond de 22cm). Piquez le fond de tarte à l’aide d’une fourchette, recouvrez de papier cuisson et lestez à l’aide de billes en céramique ou de légumes secs. Enfournez 20mn, enlevez le papier et les billes de céramique (attention de ne pas vous brûler) et prolongez la cuisson 5mn pour bien cuire le fond.
  • Pendant ce temps, préparez les asperges. Épluchez-les (la petite vidéo tuto). Déposez-les dans un plat allant au four, versez l’huile par-dessus, assaisonnez de sel et de poivre et mélangez bien pour enrober toutes les asperges. Enfournez 10/15mn suivant l’épaisseur de vos légumes : les asperges doivent être légèrement grillées et tendres. Un couteau doit les traverser sans problème. Je vous conseille d’enfourner les asperges sans attendre que la pâte ne finisse de cuire. Avec les dimensions du moule, ça ne devrait pas poser de problème et vous allez gagner beaucoup de temps.  Remuez le plat une ou deux fois pendant la cuisson pour que la coloration soit homogène. Coupez les pointes des asperges pour qu’elles aient la même longueur que la largeur du moule et réservez-les. 
  • Coupez le corps des asperges en 2 ou 3 et mixez-les avec la crème à l’aide d’un mixeur plongeant. Une fois le mélange bien homogène, Incorporez l’œuf, le parmesan et assaisonnez. Versez l’appareil sur le fond de tarte et déposez les pointes d’asperges joliment dessus. Parsemez de pignons de pin (je ne les ait pas torréfiés au préalable car je trouve que la cuisson au four se suffit à elle-même) et enfournez 20mn environ jusqu’à ce que l’appareil soit cuit : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Démoulez et servez immédiatement.