Purée de patates douces au sirop d’érable

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu une envie subite de manger une purée de patates douces. Peut-être l’arrivée prochaine de Thanksgiving, je ne sais pas trop. En tout cas j’avais cette envie au fond de moi. Sauf que je n’en ai jamais fait ou mangé. J’ai donc totalement improvisé. Je me suis dit qu’on mettait du beurre et du lait ou de la crème dans une purée de pommes de terre donc j’ai fait la même chose puis j’ai ajouté du sirop d’érable pour le côté américain et fini par assaisonner un peu au feeling. Traditionnellement, on retrouve des épices un peu plus « sucrées » type cannelle ou noix de muscade mais je voulais un peu de punch. Vous pouvez bien évidemment modifier l’assaisonnent, que ce soit les épices ou les herbes. Au vu des différentes recettes que j’ai vu sur internet, vous pouvez aussi à mon avis twister les autres ingrédients comme enlever le beurre ou en mettre le double, n’utiliser que du lait ou de la crème ou même probablement utiliser du cream cheese à la place comme pour ma purée de chou fleur. Les possibilités ont l’air immense (et toutes délicieuses).

Temps : 25mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : 3/4j dans un récipient hermétique au réfrigérateur
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 1,5kg de patates douces
  • 100mL de lait
  • 100mL de crème entière liquide
  • 50g de beurre
  • 50g de sirop d’érable
  • 1 à 2 cuillères à café de sel (cela dépendra d’à quel point vous aurez salé l’eau de cuisson)
  • 1 cuillère à café d’ail en poudre
  • 1 cuillère à café de thym séché
  • une pincée de poivre
  • une pincée de piment de Cayenne

Recette :

  • Pelez et coupez les patates douces en grosses rondelles (si vous n’avez pas d’économe, vous pouvez enlever la peau après cuisson, elle se détachera toute seule). Versez-les dans une casserole d’eau froide salée, portez à ébullition et laissez cuire 15mn environ : un couteau doit les traverser sans difficulté. Égouttez les patates douces, remettez-les dans la casserole et écrasez-les au presse-purée (ou à la fourchette si vous n’en avez pas). Chauffez sur feu doux et ajoutez le lait et la crème chauds en plusieurs fois en mélangeant entre chaque puis le beurre coupé en petits morceaux. Quand celui-ci est totalement incorporé, ajoutez enfin le sirop d’érable puis les épices et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Servez chaud.

Soupe de patates douces au cheddar

Avec le froid vient ma première soupe de la saison. Je suis partie sur la recette de Barbara à base de saveurs hyper réconfortantes que sont la patate douce et le cheddar et je l’ai modifiée à ma convenance. Une soupe généreuse et assez originale par ses accents américains. N’hésitez pas à adapter la quantité de liquide suivant le résultat désiré : une soupe plutôt épaisse avec du corps ou très claire.

.

.

Temps : 15mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans un récipient hermétique au frigo
Pour 4 à 6 personnes
.

Ingrédients :

  • 1,3kg de patates douces (1kg une fois épluchées)
  • 2 carottes
  • 2 litres de bouillon de poulet (2L d’eau avec 2 cubes)
  • 450g de cheddar râpé

.

Recette :

  • Épluchez les patates douces et les carottes (n’hésitez pas à utiliser un couteau plutôt qu’un économe pour les patates, ce sera bien plus facile) et coupez-les en morceaux. Versez-les dans une grosse casserole avec le bouillon de poulet et portez à ébullition. Laissez cuire 30mn, à couvert, en maintenant l’ébullition sur feu moyen. Les légumes doivent être tendres : un couteau doit les traverser sans difficulté. Mixez à l’aide d’un mixeur plongeant ou d’un blender (dans ce cas laissez refroidir avant pour éviter le choc thermique). Si besoin, ajoutez de l’eau jusqu’à obtenir la consistance désirée (plus ou moins fluide). Remettez sur le feu, ajoutez le cheddar et mélangez jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu.

Note : La quantité d’eau est à adapter suivant votre matériel. Mes casseroles entrainent beaucoup d’évaporation à la cuisson malgré le couvercle. Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez diminuer la quantité de bouillon de moitié (mais pas le nombre de cubes pour ne pas influer sur la saveur), quitte à remettre du liquide au moment de mixer pour fluidifier jusqu’à la consistance voulue.