Lebkuchens

Me voilà revenue d’un week-end d’exception à Disneyland (raison de mon absence hier), sur un petit nuage, remontée à bloc, pour vous proposer une nouvelle recette. Il s’agit de lebkuchens : de petits pains d’épices super moelleux, délicatement épicés, talonnés de chocolat, avec un glaçage légèrement citronné. De véritables délices trouvés chez Gourmandiseries et parfaitement conformes à ceux que j’ai pu manger en Alsace. J’en ai fait des énormes mais vous pouvez bien évidemment en faire des plus petits à condition de diminuer le temps de cuisson !

Temps : 35mn de préparation, 4h de réfrigération, 12h de séchage et 10mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite en métal hermétique à température ambiante
Pour 20 lebkuchens

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 2 œufs
  • 100g de sucre
  • 25g de miel
  • 45g d’amandes hachées
  • 45g de poudre d’amandes
  • 1 cuillère à café d’épices à pain d’épices
  • 100g de farine T55
  • 50g de farine de seigle
  • 1 cuillère à café de bicarbonate

Pour le façonnage :

  • environ 25g de beurre

Pour le glaçage :

  • 50g de sucre glace
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron

Pour le talonnage :

  • 150g de chocolat noir

Recette :

  • Commencez par les biscuits. Battez les oeufs avec le sucre pendant 5mn jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Ajoutez tous les autres ingrédients ensemble et mélangez bien jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Elle sera liquide et collante, c’est normal. Filmez au contact et entreposez au réfrigérateur 4h.
  • Beurrez 2 feuilles de papier sulfurisé et déposez-les sur des plaques de cuisson. Enduisez vos mains de beurre, prenez une cuillère à soupe de pâte  et roulez-la en boule entre vos mains. Déposez sur une plaque et recommencez jusqu’à épuisement de la pâte en les espaçant bien. Beurrez régulièrement vos mains. Laissez sécher 12h à température ambiante. Préchauffez le four à 160° et enfournez 10mn.
  • Pendant ce temps, préparez le glaçage en mélangeant le sucre glace avec le jus de citron jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de grumeaux. Le glaçage doit être lisse, liquide et presque translucide. Badigeonnez-en la face bombée des lebkuchens à l’aide d’un pinceau quand ils sont encore tièdes. Laissez sécher à l’air libre.
  • Une fois le glaçage sec et les biscuits refroidis, faites fondre le chocolat (si vous êtes motivé, tempérez-le). Trempez la face plate de vos lebkuchens dans le chocolat en les secouant pour enlever le surplus (ne les raclez pas, il faut quand même en conserver assez pour la gourmandise) et laissez-les sécher face plate vers le haut. Vous pouvez les déguster dès que le chocolat a figé.

Donuts à l’orange et leur glaçage au chocolat au lait (au four)

Ça faisait un moment que je ne vous avais pas proposé de recette de donuts sur le blog. Et pourtant, j’ADORE ces petits gâteaux. Eh oui, ne vous faites pas de fausse joie, il s’agit encore une fois de donuts cuits au four et non des délicieux beignets américains dégoulinants de gras que nous aimons tous. Nous restons ici sur une alternative un petit peu plus diététique. Et comme la saison des oranges est là et que, vous le savez maintenant, il s’agit de mon association préférée, je vous offre une recette de donuts orange/chocolat !!!! De délicieux petits gâteaux légèrement parfumés avec des zestes d’orange enrobés dans un glaçage brillant au chocolat au lait. Un véritable ravissement au goûter. Vous pouvez même envisager d’ajouter des pépites à la pâte pour encore plus de gourmandise… Attention par contre, il s’agit d’un glaçage mou/fondant, pas d’un qui va figer une fois à température ambiante. Les choses vont donc dégénérer très vite à la dégustation (mais uniquement pour le meilleur, faites moi confiance ;))

Temps : 25mn de préparation, 10mn de cuisson, 30mn de repos
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique (au frigo de préférence et bien protégé pour ne pas qu’ils se dessèchent)
Pour 9 donuts

Ingrédients :

Pour les donuts :

  • 150g de farine
  • 75g de sucre
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 0,75 cuillère à café de levure
  • 120mL de lait
  • 1 gros œuf
  • 30g d’huile
  • le zeste d’une orange
  • 10ml de jus d’orange

Pour le glaçage fondant au chocolat au lait :

  • 120mL de crème liquide entière
  • 20g de miel liquide
  • 140g de chocolat au lait pâtissier

Recette :

  • Commencez par préparer les donuts. Préchauffez le four à 180°. Dans un premier saladier, mélangez la farine, le sucre, le sel et la levure. Dans un second, mélangez le lait, l’œuf, l’huile, le zeste et le jus d’orange. Versez les ingrédients liquides sur les poudres doucement et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Beurrez et farinez vos moules à donuts si nécessaire puis remplissez-les jusqu’à 1-2 mm du bord central. Enfournez 10mn. La pâte doit être élastique au toucher et un couteau doit ressortir complètement sec. Laissez refroidir 5mn avant de démouler sur une grille.

  • Une fois les donuts totalement refroidis, passez à la préparation du glaçage. Dans une petite casserole, portez à ébullition la crème et le miel. Mélangez bien pour que le miel se dissolve. Pendant ce temps, concassez le chocolat en morceaux et déposez-le dans un saladier. Versez la crème sur le chocolat en trois fois en fouettant bien entre chaque ajout pour que le mélange soit homogène. Préparez une grille de refroidissement et déposez-la sur du papier absorbant ou sur une plaque de cuisson non trouée. Trempez vos donuts dans le glaçage aux ¾ et déposez-les au fur et à mesure sur la grille. Vous aurez alors une première couche de glaçage extrêmement fine. Laissez sécher 30mn à température ambiante et trempez-les une seconde fois dans le glaçage qui aura alors légèrement épaissi. Déposez-les à nouveau sur la grille pendant 30mn. Cette fois-ci, vous aurez une couche de glaçage assez épaisse et super fondante typique des donuts américains.

Sacher whoopies

Je pense que la Sachertorte est un de mes gâteaux préférés. J’adore le contraste entre la puissance du chocolat noir et l’acidulé de l’abricot. C’est un véritable petit bijou de la pâtisserie autrichienne. Quand j’ai vu les sacher whoopies de Doriann, mon sang n’a donc fait qu’un tour : je DEVAIS les essayer. Le concept est vraiment génial je trouve. Mais une fois les coques faites, j’ai eu peur qu’un enrobage chocolat et un poudrage au cacao masquent trop l’abricot que je voulais vraiment sentir. J’ai donc écarté ces deux composants de la recette de Doriann, même si cela signifiait m’éloigner un peu de la recette originale de la Sachertorte, et renforcé la quantité d’abricot dans la ganache pour les mêmes raisons. J’ai d’ailleurs essayé une ganache avec encore plus de confiture à l’intérieur. Malheureusement, elle n’avait plus assez de consistance et devenait trop coulante. J’en suis donc arrivée à un compromis où je vous propose deux alternatives : l’une avec une ganache à la confiture d’abricot, plus rapide à effectuer et avec un goût d’abricot plus subtil, et une autre avec la même ganache mais un cœur de confiture d’abricot pur, plus « fruitée » mais un poil plus longue au montage. Les deux vous offriront des gâteaux très moelleux avec une ganache super soyeuse. Il n’y a plus qu’à faire votre choix concernant l’intensité de l’abricot 😉

Temps : 40/50mn de préparation (suivant l’option choisie), 1h de réfrigération, 12mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite en métal hermétique au frigo (bien penser à les sortir 30mn avant de les manger pour qu’ils retrouvent leur moelleux)
Pour 14 whoopîes

Ingrédients :

Pour les coques :

  • 80g de beurre mou
  • 100g de sucre
  • 1 petit œuf
  • 100g de chocolat noir fondu
  • 120g de farine
  • 0.5 cuillère à café de levure
  • 1 pincée de sel
  • 20g de cacao en poudre non sucré

Pour la garniture :

  • 20g de crème liquide entière
  • 40g de chocolat noir
  • 70g de confiture d’abricots

ou

  • 10g de crème liquide entière
  • 20g de chocolat noir
  • 35g + environ 75g de confiture d’abricot

Recette :

Pour les coques :

  • Fouettez le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux. Incorporez ensuite l’œuf puis le chocolat noir fondu. Ajoutez enfin la farine, la levure, le sel et le cacao et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène. Filmez et entreposez au réfrigérateur pendant 1h.

Pour la garniture :

  • Dans une casserole, portez à ébullition la crème. Versez-la en trois fois sur le chocolat coupé en morceaux en mélangeant bien entre chaque ajout. Si des morceaux de chocolat subsistent, passez la ganache quelques secondes au micro-ondes. Incorporez la confiture d’abricot (seulement les 35 premiers grammes si vous optez pour la 2e option de recette) et filmez au contact. Entreposez au réfrigérateur le temps que les coques soient prêtes.

Pour la cuisson des coques :

  • Préchauffez le four à 160°. Formez 28 boules de pâte de la taille d’une truffe (soit 15g chacune) et déposez-les en quinconce sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en les espaçant légèrement. Enfournez 12mn. Laissez les coques refroidir 10mn sur une plaque puis transférez-les sur une grille de refroidissement.

Pour le montage :

  • Une fois vos coques totalement refroidies, passez au montage. Si vous optez pour la première option, prenez une bonne cuillère à café de ganache, déposez-la au centre d’une coque, posez une seconde coque par-dessus et appuyez jusqu’à ce que la ganache atteigne les bords du gâteau. Recommencez jusqu’à épuisement des coques.
  • Pour la seconde option, versez la ganache dans une poche à douille munie d’un embout rond de 1cm. Prenez moitié des coques et pochez la ganache le long du bord extérieur. Ajoutez une petite cuillère à café de confiture d’abricot au centre des cercles de ganache et posez la seconde moitié des coques par dessus. Appuyez légèrement pour faire adhérer.

 

Donuts au four tout chocolat

Je vous avais déjà proposé des donuts au four (alternative bien plus healthy que leurs comparses à l’huile et qui se rapprochent plus du gâteau que du beignet) il y a un peu plus d’un an avec une version à la vanille glacée au chocolat. Eh bien je récidive aujourd’hui avec une version totalement chocolat que je dois à Chic Chic Chocolat. Tout comme la version à la vanille, celle-ci vous donnera des petits gâteaux incroyablement moelleux. Et pour ne rien gâcher ils ont un goût puissant de chocolat non seulement grâce au cacao et au glaçage mais aussi grâce au café. Et si vous vous inquiétez de la présence de ce dernier, rassurez-vous, une fois cuits vous ne sentirez plus rien ! C’est seulement si vous les sortez un poil en sous cuisson que le goût du café ressortira un peu. Si vous détestez carrément et ne voulez pas prendre le risque, pas de soucis, incorporez simplement l’eau bouillante. Par contre si vous êtes fan, je vous propose une alternative : faites cuire la pâte dans des petits moules à muffins remplis à moitié et enfournez les environ 10mn là aussi jusqu’à avoir un cœur fondant : c’est encore meilleur qu’en version donut. Vous aurez des gâteaux d’un moelleux incomparable et très chocolatés grâce au goût du café. Et même pas besoin de vous embarrasser à faire le glaçage. C’est délicieux ! 😉

.

.

Temps : 30mn de préparation + 10mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique à température ambiante
Pour 15 donuts

.

Ingrédients :

Pour les donuts :

  • 120g de farine
  • 30g de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 + 1 pincée de sel
  • 110g de sucre
  • 3 œufs
  • 65g d’huile de tournesol
  • 1 dosette de café
  • 90mL d’eau bouillante

Pour le glaçage :

  • 100g de chocolat noir
  • 20g de beurre
  • 20g de golden syrup (ou du sirop d’érable si vous n’en avez pas)
  • 3 cuillères à soupe d’eau bouillante
  • des vermicelles en chocolat

.

Recette :

Pour les donuts :

  • Préchauffez le four à 160°.
  • Dans un saladier, tamisez la farine, le cacao, la levure et une pincée de sel. Ajoutez ensuite le sucre. Mélangez. Séparez les blancs des jaunes d’œuf et incorporez les jaunes et l’huile aux poudres. Dissolvez la dosette de café dans l’eau bouillante et incorporez le café à la pâte. Montez ensuite les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et incorporez-les délicatement au mélange précédent à l’aide d’une maryse.
  • Beurrez et farinez vos 15 moules à donuts si nécessaire puis remplissez-les jusqu’à 1-2 mm du bord central. Enfournez 10mn. La pâte doit être élastique au toucher et un couteau doit ressortir complétement sec. Laissez refroidir 5mn avant de démouler sur une grille.

Pour le glaçage :

  • Faites fondre le chocolat, le beurre et le golden syrup au bain-marie ou au micro-ondes. Ajoutez l’eau et émulsionnez-bien jusqu’à avoir un beau glaçage bien lisse et brillant. Trempez les donuts dans le glaçage en les secouant légèrement pour enlever l’excédent et parsemez immédiatement de vermicelles en chocolat. Laissez figer avant de servir !

 

Shortcakes

Voilà un combo qui ne peut que fonctionner :
– de délicieux petits gâteaux type scones légèrement sucrés et bien moelleux
– de la chantilly bien aérée et généreuse
– de sublimes fraises fraiches dont le goût est rehaussé par le citron des gâteaux.
Les britanniques ont décidément tout compris. Le résultat est léger, délicieux, pas trop lourd ou trop sucré, légèrement fruité. Juste parfait pour le printemps. Merci à Cakes in the city pour cette sublime découverte que je garderai précieusement !

.

.

Temps : 35mn de préparation + 12mn de cuisson
Conservation : Aucune (une fois montés, ces gâteaux se conservent théoriquement au frigo mais la chantilly va durcir et perdre tout moelleux et toute légèreté)
Pour 12 shortcakes

.

Ingrédients :

Pour les gâteaux :

  • 250g de farine
  • 70g + 30g de sucre
  • un sachet de levure chimique
  • 2g de sel
  • le zeste finement râpé d’un citron bio
  • 50g + 30g de beurre froid
  • 170g de crème fraiche épaisse

Pour la garniture :

  • 200mL de crème liquide entière
  • 10g de sucre glace
  • 300g de fraises

.

Recette :

Pour les gâteaux :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Dans la cuve de votre robot muni de la feuille, mélangez la farine, 70g de sucre, la levure, le sel et le zeste de citron. Ajoutez les 50g de beurre froid coupés en petits dés et mélangez en pulsant 5 ou 6 fois pour obtenir des « paquets de pâte » un peu similaires à de la pâte à crumble. Ajoutez la crème fraiche et pulsez à nouveau quelques fois. La pâte n’est pas encore homogène à ce stade. Transférez-la sur un plan de travail légèrement fariné et travaillez-la jusqu’à ce qu’elle forme une boule.
  • A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étalez-la sur votre plan de travail pour avoir une épaisseur de 2.5cm puis découpez des ronds de pâte à l’aide d’un emporte-pièce fariné de 5cm de diamètre. Déposez-les en quinconce sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en les espaçant bien. Faites fondre les 30g de beurre restants et badigeonnez-en les gâteaux à l’aide d’un pinceau. Saupoudrez les 30g de sucre restants par dessus puis enfournez 12mn. Ils doivent être tout juste dorés. Laissez refroidir quelques minutes sur la plaque avant de les transférer sur une grille de refroidissement.

Pour la garniture :

  • Déposez un cul de poule (ou la cuve de votre robot) et les fouets de votre batteur au congélateur 15mn avant de commencer. Une fois ce temps passé, versez la crème dedans et montez-la en chantilly bien ferme. Ajoutez alors le sucre glace et continuez de fouetter quelques secondes pour qu’il soit bien incorporé.
  • Pendant que la chantilly monte, lavez, séchez, équeutez vos fraises et découpez-les en fines lamelles.

Pour le montage :

  • Coupez les shortcakes en deux, recouvrez la base de lamelles de fraises puis ajoutez de la chantilly. Refermez avec le chapeau et servez immédiatement.

Moelleux au chocolat et leur cœur au beurre de cacahuètes

Finissons cette semaine par un ultime acte de pure gourmandise : ces moelleux au chocolat et leur cœur au beurre de cacahuètes. Une recette simple, efficace, gourmande, rapide et qui permet de bien se caler l’estomac au goûter grâce au beurre de cacahuètes. Elle ne demande que peu d’ingrédients (vous pouvez remplacer le sucre blond par un autre sucre de votre choix) donc pourra vous dépanner en cas d’urgence chocolatée ! Un must à avoir dans son carnet de recettes !

.

.

Temps : 15mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique
Pour 6 moelleux

.

Ingrédients :

  • 120g de chocolat noir
  • 95g de beurre
  • 2 œufs
  • 125g de sucre blond
  • 120g de farine
  • 6 cuillères à soupe de beurre de cacahuètes (100g environ)
  • de la fleur de sel

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Dans un bol, faites fondre le chocolat et le beurre au bain-marie ou au micro-ondes (par tranches de 30s en remuant bien entre chaque). Homogénéisez et réservez. Dans un autre bol, fouettez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez ensuite le mélange chocolaté puis la farine. Mélangez jusqu’à ce que la pâte soit lisse et homogène. Répartissez cette dernière dans 6 empreintes à muffins (beurrées et farinées au préalable si elles ne sont pas en silicone). Ajoutez une cuillère à soupe de beurre de cacahuètes au centre de chaque gâteau et appuyez légèrement dessus pour les enfoncer.
  • Enfournez 20/25mn, la pointe d’un couteau doit ressortir légèrement humide. Parsemez un peu de fleur de sel au centre de chaque moelleux et laissez tiédir (ou refroidir complétement) avant de déguster.

Pim’s orange

La voici : la dernière recette de biscuits qui viendra clôturer ma thématique axée sur le goûter pour la rentrée (qui est déjà loin maintenant). Elle apparait en dernier car, bien qu’elle soit très facile à réaliser, j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois et essayer différentes techniques pour la gelée afin d’en trouver une qui se rapprochait assez de l’originale. J’ai tout d’abord écarté les préparations à base de marmelade d’oranges amères dans lesquelles un liquide était ajouté puis l’ensemble regélifié. En effet, ces garnitures étaient trop liquides et « absorbées » par le biscuit : il ne restait que les écorces sous la fine couche de chocolat. Le résultat était plutôt bon mais assez amer et ne se rapprochait pas assez de l’originale. J’ai donc ensuite essayé de gélifier tout simplement du jus d’orange. Après avoir galéré pour trouver les bonnes proportions de gélifiant et la bonne épaisseur… je me suis perçue que le résultat n’était pas du tout mais alors pas du tout là : le goût n’avait rien à voir. Un véritable échec (qui a coûté la vie à de nombreuses oranges). Le dernier essai, le plus concluant, fut au final le plus simple : faire ramollir de la marmelade d’orange douce et la laisser se resolidifier naturellement. Et là le résultat est vraiment top ! Je me sens bête de ne pas y avoir pensé directement. En tout cas n’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ma version si vous la testez !

.

.

Temps : 45mn de préparation + 10mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique
Pour une quarantaine de Pim’s

.

Ingrédients :

Pour la génoise :

  • 3 œufs
  • 63g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 50g de maïzena
  • 25g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 pincée de sel

.

Pour la gelée à l’orange :

  • environ 450g de marmelade d’orange douce (soit 1 pot + 1/4 à peu près)

.

Pour les coques en chocolat :

  • 200g de chocolat noir
  • 10g de beurre ou 2g de beurre de cacao

.

.

Recette :

Pour la génoise :

  • Préchauffez le four à 180°. Séparez les blancs des jaunes d’œufs. Battez les jaunes avec les sucres jusqu’à ce qu’ils blanchissent puis incorporez les poudres tamisées. Montez les blancs en neige ferme avec la pincée de sel. Incorporez une cuillère à soupe de blancs au premier mélange en fouettant vivement pour détendre la pâte puis incorporez le reste très délicatement à l’aide d’une maryse. La pâte doit faire le ruban, comme pour une bûche roulée !
  • A l’aide d’une cuillère à café (ou d’une poche à douille munie d’une douille lisse pour les plus rigoureux), faites des ronds de pâte de 4/5cm de diamètre sur des plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé en les espaçant de quelques centimètres (vous aurez 2 ou 3 fournées avec cette quantité de pâte). Enfournez environ 10mn jusqu’à ce que les génoises soient légèrement dorées. Laissez-les refroidir 5mn sur la plaque avant de les déposer sur une grille jusqu’à refroidissement complet.

.

Pour la gelée à l’orange :

  • Versez la marmelade dans un bol et passez-la quelques secondes au micro-ondes afin de la liquéfier légèrement. Déposez environ une cuillère à soupe de gelée sur chaque génoise. Laissez refroidir complètement à température ambiante pour que la gelée redurcisse (une dizaine de minutes suffira).

.

Pour les coques en chocolat :

  • Pour les plus feignants (avec cette technique vous aurez bien une coque en chocolat mais elle ne sera pas croquante et brillante comme celle des Pim’s originaux) : Faites fondre le chocolat avec le beurre au bain-marie ou au micro-ondes. Homogénéisez puis nappez délicatement les génoises avec le chocolat (personnellement je n’utilise pas d’ustensile : je les trempe directement dans le chocolat pour qu’il n’y ait pas d’excédent et le moins de coulures possible mais il y a risque de chute avec cette technique ;)). Entreposez au frigo jusqu’à ce que le chocolat prenne.
  • Pour les plus motivés (qui veulent obtenir une coque en chocolat brillante et croquante sous la dent) : Il faudra tempérer le chocolat. Pour cela, faîtes fondre 2/3 de votre chocolat doucement au bain-marie jusqu’à ce qu’il atteigne une température de 50 à 55°. Retirez votre récipient du bain-marie, ajoutez le tiers restant de chocolat et mélangez jusqu’à ce que ce dernier soit fondu puis que la masse descende à 35°. A ce moment là, ajoutez le beurre de cacao et mélangez bien pour que le chocolat soit fluide et lisse. Continuez de mélanger jusqu’à ce que le chocolat atteigne les 31/32° : il est alors prêt à être utilisé. Si vous n’avez pas de beurre de cacao, il faudra respecter une courbe de température en trois étapes : faire fondre et chauffer le chocolat jusqu’à ce qu’il atteigne les 50/55°, le faire redescendre à 28/29° puis le faire remonter à 31/32°. Nappez-en délicatement les génoises (comme dit précédemment personnellement je les trempe dans le chocolat). Laissez prendre le chocolat à température ambiante (ce sera l’affaire de quelques minutes avec du chocolat tempéré).

Whoopie pies saveur pain d’épices

On se retrouve ce soir pour une recette un peu tardive mais terriblement délicieuse ! Les whoopie pies sont une douceur américaine composée de deux biscuits moelleux garnis d’un glaçage crémeux, un peu comme un sandwich sucré ! Traditionnellement, les biscuits sont au chocolat et la crème à la vanille mais sa composition permet de laisser libre court à sa créativité. Tout est modifiable en fonction de ses envies ! Mon premier test de whoopies fut d’ailleurs avec des biscuits au chocolat et une garniture au caramel. Un véritable délice mais malheureusement pas très présentable puisque la pâte était trop liquide et que les biscuits se sont trop étalés à la cuisson (une autre de mes recettes ratées du moment !). Mais j’ai appris de mes erreurs et cette pâte là avait la texture parfaite ! Point de chocolat ou de caramel par contre car le froid m’a donné une terrible envie d’épices… Mais ne vous en faites pas, ce n’est que partie remise 😉

.

.

Temps : 25mn de préparation, 2h de réfrigération, 16mn de cuisson pour la pâte ; 20mn pour le glaçage et l’assemblage et 1 nouvelle heure de refroidissement avant dégustation
Conservation : 4/5j au frigo dans une boite hermétique
Pour une vingtaine de whoopies

.

Ingrédients :

Pour les gâteaux :

  • 250g de farine
  • 2 cuillères à café de cannelle en poudre*
  • 0.5 cuillère à café de gingembre en poudre*
  • 0.5 cuillère à café de noix de muscade en poudre*
  • 0.25 cuillère à café de clou de girofle en poudre*
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 0.75 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 75g de cassonade
  • 130g de beurre
  • 90g de miel
  • 1 œuf
  • 75g de lait ribot (aussi appelé babeurre ou buttermilk ; peut-être remplacé par du lait normal dans lequel vous aurez ajouté 1 cuillère à café de jus de citron ou de vinaigre blanc 10mn avant de commencer à préparer la pâte)
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille

* Vous pouvez remplacer l’ensemble des épices par 3 cuillères à café d’épices à pain d’épices ou à défaut de quatre épices.

.

Pour la garniture :

  • 90g de beurre mou
  • 90g de sucre glace
  • 170g de cream cheese type Philadelphia
  • une pincée de sel
  • 0.5 cuillère à café d’extrait de vanille

.

.

Recette :

Pour les gâteaux :

  • Dans un bol, mélangez la farine, les épices, le sel et le bicarbonate et réservez. Dans une casserole, versez la cassonade, le beurre et le miel et chauffez les ingrédients sur feu moyen jusqu’à ce que le beurre soit fondu. Mélangez bien. Incorporez l’œuf, le lait ribot et la vanille puis les poudres. Mélangez jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène. Filmez au contact et laissez reposer au moins 2h au réfrigérateur. Les arômes se développeront et vous pourrez plus facilement manipuler la pâte.
  • Préchauffez le four à 180°. Prenez une petite cuillère à soupe de pâte, roulez-la entre la paume de vos mains pour en faire une boule et déposez celle-ci sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte en espaçant légèrement les gâteaux qui vont s’étaler à la cuisson. Essayez d’en faire un nombre paire si possible. Vous devriez obtenir deux plaques. Enfournez-les chacune à leur tour, 8mn environ (si vous faites moins de 40 petits gâteaux, prolongez légèrement la cuisson de 2-3mn). Les gâteaux doivent être colorés, légèrement dorés, mais toujours moelleux. Laissez-les reposer 5mn sur la plaque avant de les transférer sur une grille jusqu’à refroidissement complet.

.

Pour la garniture :

  • Dans le bol de votre robot muni de la feuille, crémez le beurre avec le sucre glace pendant 2-3mn. Ajoutez le philadelphia petit à petit jusqu’à ce que le glaçage soit homogène puis ajoutez le sel et la vanille. Changez la feuille pour le fouet et fouettez la garniture pendant au moins 5mn pour qu’elle soit légère et crémeuse. Transférez-la dans une poche à douilles, coupez-en le bout et déposez une grosse noix de glaçage au centre de moitié des gâteaux, sur le côté plat. Vous pouvez aussi utiliser une petite cuillère. Refermez avec l’autre moitié des gâteaux puis conservez au frigo 1h pour que la garniture prenne. Sortez les whoopies 15mn avant dégustation.

Donuts à la vanille, glaçage chocolat {au four}

     J’ai récemment commandé de nouveaux moules afin de pouvoir vous proposer de nouveaux types de gâteaux. En l’occurrence, nous allons nous intéresser aux donuts. Comme beaucoup je pense, je croyais qu’il n’existait que les donuts frits faits à base de pâte à beignet. En réalité, les blogs américains regorgent de recettes de donuts au four qui constituent une alternative plus saine. Je me suis donc inspirée de ça pour réaliser ces donuts tous simples à la la vanille. Ils sont super moelleux, bien parfumés et délicieux. Ils ont été dévorés presque aussi rapidement qu’ils ont été faits 😉

.

IMG_20200317_160845__01__01

.

Temps : 20mn de préparation + 10mn de cuisson
Conservation : 48h dans une boite hermétique
Pour 8 donuts

.

Ingrédients :

  • 150g de farine
  • 90g de cassonade
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de bicarbonate
  • 120mL de lait
  • 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille
  • 40g de beurre doux fondu refroidi
  • 1 gros œuf
  • 150g de chocolat noir ou 70g de chocolat noir + 80g de crème liquide entière

  • facultatif : des vermicelles en chocolat

.

IMG_20200317_160802__01(1)

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans un premier saladier, mélangez la farine, la cassonade, le sel et le bicarbonate. Dans un second, mélangez le lait légèrement chauffé (pour ne pas que le beurre fige), l’extrait de vanille, le beurre fondu et l’œuf. Versez les ingrédients liquides sur les poudres doucement et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Beurrez et farinez vos moules à donuts si nécessaire puis remplissez-les jusqu’à 1-2 mm du bord central. Enfournez 10mn. La pâte doit être élastique au toucher et un couteau doit ressortir complétement sec. Laissez refroidir 5mn avant de démouler sur une grille.
  • Une fois les donuts refroidis, trempez-les directement dans le chocolat noir fondu au bain-marie ou réalisez une ganache en versant en trois fois la crème portée à ébullition sur le chocolat en émulsionnant bien entre chaque. Parsemez de vermicelles de chocolat et laissez prendre quelques minutes avant de déguster.

Madeleines orange cardamome de Martha Stewart

     29 septembre, un mois que je trépigne d’impatience, c’est parti la saison automnale culinaire est lancée !!! Ok ok j’ai peut-être un mois d’avance sur le passage officiel à l’automne mais on ne me la fait pas à moi : les températures qui baissent, la pluie, le vent… J’AI LE DROIT ! Du coup c’est parti pour toutes mes saveurs préférées : l’orange, la cannelle, le pain d’épices, le chocolat… J’en salive d’avance ! Et on commence directement avec une recette de madeleines que j’ai trouvée chez la célèbre Martha Stewart ! Orange cardamome, une association que je n’avais jamais essayée mais qui fonctionne parfaitement. Les gâteaux sont délicieusement parfumés et très moelleux. Un délice ! Comme d’habitude j’ai changé quelques petits détails de la recette (plus d’épice, ajustements plus que nécessaires sur le glaçage). Seul bémol : la bosse n’est pas vraiment là :/. Je suppose que le choc thermique n’est pas suffisant. En tout état de cause, cette recette étant délicieuse, je vous la partage quand même et dès que j’aurai découvert le secret des madeleines, je viendrai éditer la recette pour que les votres deviennent aussi belles que bonnes !

.

IMG_20190927_155709__01

.

Temps : 10mn de préparation + 45mn de repos + 8mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite en métal hermétique
Pour une vingtaine de madeleines

.

Ingrédients :

Pour les madeleines :

  • 60g de beurre
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 50g de sucre en poudre
  • 2 gros œufs
  • 105g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café de cardamome moulue
  • 1/4 de cuillère à café de sel

.

Pour le glaçage :

  • 80g de sucre glace
  • le zeste finement râpé d’une orange
  • 4 cuillères à soupe de jus d’orange

.

IMG_20190927_155731__01

.

Recette :

  • Faites fondre le beurre à feu moyen et laissez-le chauffer jusqu’à obtenir un beurre noisette (il va mousser puis « chanter » puis roussir et dégager une odeur de noisette). Retirez-le du feu. Filtrez-le. Ajoutez le miel et la vanille. Mélangez et laissez tiédir. Dans un bol, fouettez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Incorporez le beurre fondu puis les poudres ensemble (la farine, la levure, la cardamome et le sel). La pâte doit être bien homogène. Recouvrez-la de film alimentaire et laissez reposer 30mn au réfrigérateur.
  • Préchauffez le four à 160°. Beurrez et farinez vos moules à madeleines si nécessaire. Remplissez-les aux 3/4 de pâte. Enfournez 8/10mn jusqu’à ce que les bords des madeleines soient dorés. Laissez-les refroidir quelques instants avant de les démouler sur une grille.
  • Une fois tiédies, préparez le glaçage en mélangeant le sucre glace, les zestes et le jus d’orange. Le glaçage sera assez épais. Badigeonnez-en le côté rainuré des madeleines à l’aide d’un pinceau. Laissez figer pendant 15mn avant de les déguster ou de les ranger (ne les empilez pas sinon elles colleront entre elles).