Moussaka

La moussaka. Voilà un plat grec qui de base ne m’attire pas des masses. Je ne sais pas pourquoi mais je n’ai jamais envisagé d’en faire. Peut-être parce qu’il s’agit de base de viande de mouton et que je ne suis pas vraiment fan. J’avoue avoir peu d’affinités avec la cuisine grecque à cause de certains aliments très présents comme les olives. Mais quand j’ai demandé des idées un peu originales à mon conjoint, il a immédiatement pensé à ce plat. Repoussant mon a priori négatif, j’ai cherché chaussure à mon pied avec la recette de Chic chic chocolat. Il s’agit d’une version plus française de la moussaka traditionnelle, avec une couche généreuse de béchamel et de la viande de bœuf à la place du mouton. Je ne pouvais tout simplement pas dire non. Et je ne l’ai pas du tout regretté. Les aubergines sont fondantes, les pommes de terre légèrement croustillantes, la béchamel super crémeuse. De quoi sublimer cette viande hachée à la sauce tomate. Un plat familial super réconfortant qui deviendra un habituel de la maison.

Temps : 1h00 de préparation + 35mn de cuisson
Conservation : 3/4j au frigo dans une boite hermétique
Pour 6/8 personnes

Ingrédients :

Pour les légumes :

  • 2 grosses aubergines
  • 2 grosses pommes de terre
  • de l’huile d’olive
  • du sel et du poivre

Pour la viande hachée :

  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 700g de viande de bœuf hachée
  • du sel et du poivre
  • 100ml de vin rouge
  • 0,5 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 600ml de coulis de tomates

Pour la béchamel :

  • 40g de beurre
  • 60g de farine
  • 500ml de lait
  • 75g de pecorino râpé
  • du sel et du poivre

Recette ;

Pour les légumes :

  • Lavez, séchez et coupez les rondelles en tranches de 1cm d’épaisseur. Epluchez les pommes de terre et coupez-les en rondelles de 0,5cm d’épaisseur. Badigeonnez les 2 faces des rondelles d’un peu d’huile d’olive à l’aide d’un pinceau et chauffez une poêle sur feu moyen-vif. Laissez cuire les légumes 5Mn sur chaque face jusqu’à ce qu’ils soient légèrement grillés. Réservez dans une assiette au fur et à mesure.

Pour la viande hachée :

  • Pendant que les légumes cuisent, préparez la viande hachée. Chauffez l’huile dans une grande sauteuse. Pelez, émincez l’oignon et ajoutez-le à l’huile lorsqu’elle est chaude. Pelez et émincez les gousses d’ail puis ajoutez-les. Lorsque l’oignon et l’ail sont bien dorés, ajoutez la viande hachée, assaisonnez légèrement et laissez-la revenir pendant 5 à 10mn en la remuant régulièrement pour qu’elle commence à colorer. Ajoutez le vin rouge, la cannelle et le coulis de tomate. Assaisonnez à nouveau et laissez mijoter pendant 30mn à feu doux.

Pour la béchamel :

  • Pendant que la viande hachée mijote, préparez la béchamel (n’oubliez pas de continuer à faire griller les légumes). Faîtes fondre le beurre dans une casserole. Une fois, le beurre totalement fondu, hors du feu, ajoutez la farine en une fois. Mélangez jusqu’à obtenir une masse. Remettez la casserole sur le feu puis ajoutez le lait petit à petit, en mélangeant à l’aide d’un fouet. Laissez cuire sur feu moyen sans cesser de fouetter jusqu’à ce que la béchamel épaississe. Ajoutez alors le fromage et mélangez jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu. Assaisonnez et réservez.

Pour le montage :

  • Quand tous vos éléments sont prêts, préchauffez le four à 180°. Huilez légèrement un plat à gratin. Commencez par faire une première couche avec moitié des aubergines. Assaisonnez légèrement. Versez moitié de la viande hachée par dessus. Déposez les pommes de terre, assaisonnez. Recouvrez avec la seconde moitié de viande hachée puis la seconde moitié des aubergines. Versez la béchamel par dessus et enfournez environ 35/40mn jusqu’à ce que la béchamel soit bien colorée.

Note :
– Il y avait plus de couches dans la recette originale mais avec mes légumes je n’ai pas pu en faire plus. N’hésitez pas à mettre des courgettes au niveau de la couche de pommes de terre si vous en avez trop.

Dinde de Noël au paprika fumé

Voilà une recette que j’aurais voulu vous partager depuis un bon moment mais impossible de trouver une dinde avant lundi… Il n’en est apparemment proposé des entières qu’aux derniers moments avant Noël. Je l’ai donc immédiatement préparée dès que je l’ai eu pour vous partager cette recette au plus vite. N’ayant jamais réalisé ce genre de plat, j’ai suivi la recette de Plus une miette dans l’assiette quasiment à la lettre. Je l’ai choisie car elle m’a fait de l’œil en tant que fan absolue de paprika fumé. J’ai été très satisfaite du résultat. La dinde était super moelleuse ! Sa méthode de cuisson est vraiment parfaite. Elle demande juste un peu d’investissement car il faut hydrater la viande régulièrement (votre minuteur sera votre meilleur ami). J’aurais juste préféré un goût un peu plus prononcé de paprika fumé dans la dinde en elle-même mais il est difficile de faire adhérer le beurre sur les zones lisses. Dans l’ensemble donc je suis très heureuse. Moi qui redoutais cet exercice, j’ai hâte de le retenter avec un bon poulet rôti par exemple !

Temps : 30mn de préparation/cuisson pour la farce ; 10mn de préparation + 3h de cuisson pour la dinde et 25mn de préparation/cuisson pour la garniture
Conservation : 3/4j dans le frigo bien emballé
Pour 8/10 personnes

Ingrédients :

Pour la dinde :

  • 250g de champignons bruns
  • 100g de chanterelles
  • un filet d’huile d’olive
  • du sel et du poivre
  • 2 échalotes
  • un petit oignon
  • 15g + 50g de beurre à température ambiante
  • 150g de marrons
  • 2 + 2 cuillères à café de paprika fumé
  • 200g de mie de pain de campagne imbibée dans du lait
  • une demie botte de persil
  • 1 dinde de 3,5kg vidée
  • 1l de bouillon de légumes (soit 2 cubes de bouillon de légumes dilués dans 1L d’eau bouillante)

Pour la garniture :

  • 15g de beurre
  • 1 échalote
  • 300g de chanterelles
  • 200g de marrons
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • un quart de botte de persil
  • du sel et du poivre

Recette :

Pour la dinde :

  • Commencez par préparer la farce. Nettoyez les champignons et coupez leurs pieds. Coupez les champignons bruns en petits morceaux et les chanterelles en 2 si elles sont grosses. Chauffez l’huile dans une grosse poêle sur feu moyen et ajoutez-y les champignons. Salez-les légèrement et laissez-les cuire 4mn. Égouttez-les et remettez-les dans la poêle. Poursuivez la cuisson jusqu’à ce qu’ils commencent à colorer. Pendant ce temps, émincez les échalotes et l’oignon. Quand les champignons sont prêts, ajoutez 15g de beurre. Une fois fondu, versez l’échalote et l’oignon. Mélangez bien, ajoutez les marrons et 2 cuillères à café de paprika fumé. Mélangez à nouveau, essorez la mie de pain et ajoutez-la en petits morceaux. Laissez cuire 5mn en remuant de temps en temps puis ajoutez le persil haché. Salez et poivrez et laissez complétement refroidir.
  • Préchauffez le four à 180°. Fourrez la dinde avec la farce puis recousez-la ou refermez-la avec des cure-dents. Travaillez les 50g de beurre pommade restants avec 2 cuillères à café de paprika fumé, 1 cuillère à café de sel et une pincée de poivre. A l’aide de vos mains, tartinez toute la surface de la dinde avec le beurre aromatisé (n’oubliez pas le dessous) et déposez-la dans un grand plat allant au four. Versez le bouillon de légume dans le plat et enfournez 3h. Arrosez la dinde avec le bouillon de légumes toutes les 20mn et baissez la température du four de 10° toutes les heures.

Pour la garniture :

  • Faites fondre le beurre dans une poêle sur feu moyen. Ajoutez l’échalote finement émincée. Faites-la revenir 5mn le temps qu’elle soit tendre. Pendant ce temps, nettoyez les chanterelles et coupez leurs pieds. Ajoutez-les ainsi que les marrons dans la poêle et laissez cuire 6/7mn en remuant de temps en temps. Déglacez avec le miel puis ajoutez le persil haché. Mélangez bien et assaisonnez.

Note :
– Si vous ne prévoyez pas d’autre accompagnement pour votre dinde (pommes dauphines, haricots verts, etc), n’hésitez pas à doubler la quantité de garniture pour l’accompagner !
– Si comme moi vous utilisez des marrons frais, il faut compter le double de poids avant décorticage et je vous renvoie à cette recette pour la préparation.

Poulet thaï cacahuètes coco

Attention tuerie !!!! Voici une recette de poulet thaï dont vous ne pourrez bientôt plus vous passer. Je dois encore cette merveilleuse découverte à la fabuleuse Tieghan, qui tient à mon sens le meilleur blog de cuisine que j’ai pu consulter. Cette recette vous donnera un poulet super tendre et moelleux, assaisonné pile comme il faut, bien relevé mais adouci par cette sauce coco/cacahuètes très crémeuse et généreuse. Un véritable plaisir. La mangue vient apporter la touche de fraicheur nécessaire pour rendre la recette parfaite. Pour les accros de la cuisine vraiment relevée, vous pouvez ajouter un piment à la mangue pour lui donner un coup de fouet 😉

.

.

Temps : 15mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique
Pour 4 personnes
.

Ingrédients :

  • 2 + 2 cuillères à soupe de pâte de curry rouge (environ 90g)
  • 2 cuillères à café de gingembre en poudre
  • 1 + 2 cuillères à soupe d’huile de sésame (à défaut de l’huile d’olive)
  • 4 filets de poulet (environ 600g)
  • 5g de basilic frais
  • 5g de coriandre fraiche
  • 400g (500ml) de crème de coco
  • 60mL de sauce soja
  • 60mL d’eau
  • 2 cuillères à soupe de sauce Nuoc-mâm
  • 125g de beurre de cacahuète lisse (creamy, sans morceau)
  • le jus d’un citron vert

Pour la mangue :

  • 1 mangue
  • le jus et le zeste d’1 citron vert
  • (1 piment)

.

Recette :

  • Dans un bol, mélangez 2 cuillères à soupe de pâte de curry rouge, le gingembre et 1 cuillère à soupe d’huile de sésame. Enduisez entièrement les filets de poulet avec cette pâte et laissez reposer 5mn. Chauffez les 2 cuillères à soupe d’huile restantes dans une grande sauteuse sur feu vif et ajoutez-y le poulet. Saisissez la viande 2mn de chaque côté jusqu’à ce qu’elle soit dorée. Ajoutez les 2 cuillères à soupe de pâte de curry restantes ainsi que le basilic et la coriandre lavés, séchés et hachés. Baissez la chaleur sur feu doux et ajoutez la crème de coco, la sauce soja, l’eau et la sauce Nuoc-mâm. Laissez mijoter pendant 20mn en couvrant partiellement la sauteuse. Ajoutez ensuite le beurre de cacahuètes et le jus de citron vert, mélangez bien et prolongez la cuisson de 5mn environ, jusqu’à ce que la sauce épaississe (vous pouvez enlever le poulet de la sauteuse le temps de mélanger la sauce pour faciliter l’incorporation du beurre de cacahuètes, sinon il se pourrait qu’il n’y en ait qu’à certains endroits et pas à d’autre car il sera difficile d’homogénéiser avec le poulet dedans).
  • Pendant la cuisson du poulet, coupez la mangue en dés et mélangez-la avec le jus et le zeste de citron vert. Pour les plus résistants, ajoutez un piment lavé, séché, épépiné et coupé en morceaux.
  • Servez le poulet avec du riz, la sauce et la mangue. Vous pouvez ajouter des cacahuètes pour le croquant et un peu de concombre finement coupé en rondelles pour la fraicheur.

Shakshuka

La shakshuka (ou chakchouka) est une spécialité culinaire du Maghreb composée d’une poêlée de poivrons, de tomates et d’épices dans laquelle on vient pocher des œufs. C’est un plat vraiment délicieux, plein de soleil et surtout très convivial dans sa façon d’être préparé. J’adore le concept de poser le plat au milieu de la table avec tout le monde qui vient se servir dedans. Évidemment, vous pouvez le servir avec un accompagnement comme du riz, mais je trouve qu’il se suffit à lui-même. Il me rappelle énormément un plat que ma grand mère nous préparait souvent composé de ratatouille, de semoule et d’œufs au plat !

.

.

Temps : 35/40mn de préparation/cuisson
Conservation : aucune à cause des œufs mais vous pouvez conserver la sauce 3j sans
Pour 3 personnes (6 si vous avez un accompagnement)
.

Ingrédients :

  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 poivron rouge
  • 1 oignon
  • 3 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de paprika
  • 1 cuillère à café de cumin
  • 0,5 cuillère à café de paprika fumé
  • 0,25 cuillère à café de piment de cayenne
  • 800g de pulpe de tomates
  • 1,5 cuillère à café de sel
  • 0,5 cuillère à café de sucre
  • 0,25 cuillère à café de poivre
  • 6 gros œufs
  • 50g de feta
  • du persil ou de la coriandre fraîches pour servir

.

Recette :

  • Chauffez l’huile dans une poêle à bords hauts de 27cm de largeur sur feu moyen. Ajoutez le poivron coupé en dés et l’oignon finement émincé et cuisez pendant 5mn jusqu’à ce qu’ils commencent à ramollir et à colorer. Ajoutez les gousses d’ail émincées et prolongez la cuisson pour 1 ou 2 minutes jusqu’à ce qu’elles colorent. Ajoutez le paprika, le cumin, le paprika fumé et le piment, mélangez bien pour enrober les légumes et prolongez la cuisson de quelques minutes. Ajoutez la pulpe de tomates, mélangez bien et, une fois le plat bien homogène, ajoutez le sel, le sucre et le poivre. Mélangez. Diminuez la chaleur sur feu doux et laissez cuire à petit bouillon pendant 5mn jusqu’à ce que la tomate réduise légèrement. Cassez les œufs dans le mélange et laissez mijoter 15mn ou jusqu’à ce que le blanc des œufs soit opaque. Salez et poivrez les jaunes d’œufs. Parsemez de feta et de persil ou de coriandre et servez immédiatement.

Filet mignon aux raisins secs

Bonsoir à tous ! J’espère que vous avez passé un bon week-end. Personnellement, j’en ai profité pour me reposer au vu de la semaine que je viens de passer au travail. Mais rassurez vous, je n’ai pas oublié que je vous avais promis des recettes plus diversifiées cette année, surtout du salé. Pour me mettre en jambe, j’ai choisi en premier lieu la recette du filet mignon aux raisins secs du Petit Larousse Cuisinier. C’est un plat que ma maman nous fait depuis des années et qui est un véritable coup de cœur. Il a l’avantage d’être très facile et rapide à cuisiner, ce qui me permet de prendre mes marques doucement dans ma cuisine. J’espère que ce plat saura vous séduire autant qu’il m’a séduite !

.

.

Temps : 15mn
Conservation : 24/48h dans une boite hermétique au frigo
Pour 3/4 personnes

.

Ingrédients :

  • 1 filet mignon de porc
  • 2 cuillères à soupe d’huile
  • du sel et du poivre
  • 65g de raisins secs blonds
  • 20cL de crème fraîche épaisse
  • 2 cuillères à soupe de cognac
  • 1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne

.

Recette :

  • Coupez le filet mignon en tranches de 1,5cm d’épaisseur. Chauffez l’huile dans une sauteuse puis déposez-y les médaillons et cuisez-les 3mn de chaque côté sur feu moyen en les assaisonnant avec le sel et le poivre à mi-cuisson. Retirez-les de la poêle et réservez-les au chaud le temps de faire la sauce.
  • Versez les raisins secs, la crème fraîche épaisse et le cognac dans la sauteuse. Laissez cuire sur feu moyen quelques minutes jusqu’à ce que la sauce épaississe. Salez, poivrez et ajoutez la moutarde. Mélangez bien. Servez la viande immédiatement et versez la sauce par dessus. Ce plat se marie très bien avec des pâtes fraiches ou du riz !

Empanadas aux sot-l’y-laisse de dinde et tomme de Savoie

Pour ce Noël 2020, j’avais prévu au départ de vous proposer deux alternatives apéritives, qui auraient aussi pu être servies en guise de plat à d’autres occasions. Malheureusement, mes panna cottas marrons/champignons se sont avérées être un échec. Elles étaient beaucoup trop insipides. Il ne me reste donc qu’une heureuse recette à vous proposer : ces empanadas assez festives aux sot-l’y-laisse de dinde et à la tomme de Savoie. C’est vraiment très simple à faire et vraiment délicieux ! Vous pouvez les déguster à l’apéritif ou avec une salade en guise de plat principal. Je les ai faites à partir d’une base de pâte brisée car c’est beaucoup plus facile et rapide à faire mais je vous conseille d’utiliser de la pâte feuilletée pour un résultat plus léger, ça n’en sera que meilleur !

.

.

Temps : 5mn de préparation + 1h de repos pour la pâte ; 30mn de préparation, 30mn de réfrigération + 20mn de cuisson pour les empanadas
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour environ 12 empanadas

.

Ingrédients :

Pour la pâte brisée (je vous donne la recette que j’ai réalisée mais je vous conseille d’utiliser 500g de pâte feuilletée en lieu et place de la pâte brisée car le résultat sera bien meilleur) :

  • 300g de farine
  • 150g de beurre pommade
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 80g d’eau

.

Pour la garniture :

  • 200g de sot-l’y-laisse de dinde
  • 100g de tomme de Savoie
  • 1 jaune d’œuf

.

Recette :

Pour la pâte brisée :

  • Dans la cuve du robot munie de la feuille, mettez la farine, le beurre coupé en dés, le sel et l’eau et pétrissez jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène. Filmez la pâte et réservez-la au frais pendant au moins 1h.

.

Pour la garniture :

  • Dans une poêle, cuisez les sot-l’y-laisse dans une poêle, sur feu doux, pendant 10mn en les retournant régulièrement. Laissez-les refroidir puis effilochez-les en petits morceaux. Réservez. Coupez la tomme de Savoie en fines lamelles et réservez également.
  • Sortez la pâte brisée (ou feuilletée) du frigo et étalez-la finement (2/3mm environ) sur un plan de travail fariné. Découpez des ronds de pâte de 10cm de diamètre. Déposez de la garniture (sot-l’y-laisse ET tomme de Savoie) sur la moitié inférieure des chaussons en faisant bien attention de ne pas toucher les bords. A l’aide d’un pinceau, humidifiez les bords avec de l’eau puis repliez les chaussons. Soudez bien les bords en appuyant avec vos doigts. Déposez les chaussons sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Badigeonnez-les de jaune d’œuf à l’aide d’un pinceau puis réservez 30mn au réfrigérateur.
  • Préchauffez le four à 180°. Enfournez les empanadas 20mn environ, jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée.

Pommes de terre farcies jambon/poireaux

     Depuis le début de l’année je vous ai proposé beaucoup, beaucoup plus de sucré que de salé. Je vais me rattraper aujourd’hui avec une recette super complète de pommes de terre farcies jambon, poireaux. Même si sur le papier l’intitulé n’est pas forcément vendeur, je peux vous promettre que la crème et le vin blanc rendent ce plat super gourmand et que l’ensemble est fondant en bouche. Je ne m’attendais pas à ce que le résultat soit aussi bon d’ailleurs. Je vous conseille par contre, même si vous pouvez évidemment conserver les restes au frigo, de tout manger le jour même car j’ai trouvé qu’elles étaient beaucoup moins bonnes le lendemain. J’ai piqué cette recette chez La main à la pâte !

.

IMG_20200303_214848__01

.

Temps : 50mn de préparation/cuisson
Conservation : 2/3j au frigo dans de l’alu (mais je déconseille)
Pour 10 pommes de terre farcies

.

Ingrédients :

  • 5 pommes de terre moyennes
  • sel et poivre
  • 30g de beurre
  • 2 blancs de poireaux
  • 10cL de vin blanc sec
  • 1 cuillère à soupe bombée de moutarde forte
  • 20cL de crème liquide entière
  • 150g de dés de jambon
  • 50g de gruyère
  • une dizaine de brins de ciboulette frais

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 210°. Lavez et coupez les pommes de terre en deux dans l’épaisseur puis déposez-les, peau en-dessous, dans un grand plat. Assaisonnez puis déposez un peu de beurre sur chaque. Ajoutez un grand verre d’eau au fond du plat, couvrez d’aluminium et enfournez 30mn environ. Enlevez l’aluminium puis prolongez la cuisson de 10mn : un couteau doit pénétrer facilement dans la chair.
  • Pendant ce temps, lavez et émincez les blancs de poireaux. Faites chauffer une noix de beurre dans une grande poêle puis saisissez-les pendant 3 à 5 minutes en remuant. Laissez ensuite mijoter à feu doux pendant 5 minutes, en couvrant. Déglacez avec le vin blanc puis ajoutez la moutarde et la crème. Laissez réduire de moitié puis ajoutez les dés de jambon et le gruyère. Salez et poivrez puis laissez cuire jusqu’à ce que le mélange devienne consistant. Répartissez alors la farce sur les pommes de terre. Ciselez la ciboulette par dessus et enfournez à nouveau 5 à 10mn.

Oeufs cocottes sur fondue de poireaux et jambon cru

     Allez un peu de salé pour une fois, ça ne peut pas faire de mal ! Cette recette fait partie des classiques de la maison quand on est peu nombreux (autrement dit quand il n’y a que ma mère et moi à la maison). Une autre façon de manger les oeufs, plus originale que les oeufs au plat ou l’omelette mais tout aussi simple et rapide à faire, et déclinable à volonté. Il n’y a qu’à faire parler vos envies. Du coup pour moi ce sera fondue de poireaux et jambon cru, association que j’adore. Une pure tuerie en bouche selon moi. La perfection se trouve dans la simplicité !

DSCN0766

.

Durée : 12mn de préparation + 8mn de cuisson

Pour 4 oeufs cocottes

.

Ingrédients :

  • 2 blancs de poireaux
  • 30g de beurre
  • 2 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 4 cuillères à soupe de crème liquide
  • 2 tranches de jambon cru
  • 4 oeufs
  • sel, poivre
  • gruyère râpé

.

Recette :

  • Lavez et émincez les blancs de poireaux. Faites chauffer le beurre et l’huile dans une poêle puis saisissez les poireaux (feu vif) pendant 3 à 5 minutes en remuant. Salez et poivrez. Laissez ensuite mijoter à feu doux pendant environ 5 minutes. Incorporez enfin 2 cuillères à soupe de crème.
  • Préchauffez le four à 220° (th 7-8) et beurrez quatre ramequins individuels. Répartissez la fondue de poireaux au fond des ramequins puis le jambon cru coupé en petits morceaux. Cassez ensuite 1 oeuf dans chaque ramequin puis ajoutez le reste de crème (soit 1/2 cuillère à soupe par récipient). Salez et poivrez puis parsemez de gruyère râpé. Enfournez pour 8 minutes environ. Sortez les ramequins dès que les oeufs sont pris. Servez chaud.

.

Source : Adaptation du petit larousse cuisinier