Gnocchis de pommes de terre maison

Attention tuerie !!! Encore une fois Bernard a frappé… Il y a quelques temps j’aurais cru impossible pour moi de réussir à faire des gnocchis maison et me voilà à réussir ce chef d’œuvre dont je suis hyper fière ! La recette est d’ailleurs tellement simple au final que je les ai (quasiment) réussis du premier coup (pour être honnête il m’a fallu m’y reprendre à deux fois mais uniquement parce que je n’avais pas de presse-purée donc il restait quelques morceaux de pommes de terre entiers dans la première fournée, la seconde post achat d’un moulin à légumes étant en revanche parfaite). Vous obtiendrez des gnocchis moelleux à souhait, très goûtus et la sauce elle-même est très savoureuse. Le seul point noir de la recette est le temps qu’elle demande, non seulement à cause de la cuisson des pommes de terre mais aussi car il faut façonner les gnocchis. Vous pouvez tenter d’esquiver cette partie et juste couper les boudins en gnocchis sans les rouler et les marquer mais ils seront un petit peu moins bons, les striures ayant pour but de capturer la sauce pour que les gnocchis soient mieux enrobés donc meilleurs à la dégustation !

Temps : 1h de préparation et 45mn de cuisson
Conservation : 24/48h cuits au frigo dans une boite hermétique (mais ils seront beaucoup moins bons) ou plusieurs mois crus au congélateur
Pour 4 à 6 personnes (environ 150 gnocchis)

Ingrédients :

Pour les gnocchis :

  • 1kg de pommes de terre à chair farineuse (type Bintje)
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 œuf
  • 1 jaune d’œuf
  • 350g de farine
  • 1 cuillère à café de sel

Pour la sauce :

  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 4 gousses d’ail
  • 250g de crème fraîche épaisse
  • 30g de parmesan râpé
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 1 pincée de poivre

Recette :

Pour les gnocchis :

  • Déposez les pommes de terre dans une grande casserole d’eau froide salée. Portez à ébullition et laissez cuire 25/30mn jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites à cœur : un couteau doit les traverser sans difficulté. Laissez-les refroidir puis épluchez-les. Réduisez-les en purée à l’aide d’un presse-purée ou d’un moulin à légumes et versez-les dans un saladier. Incorporez l’huile d’olive puis l’œuf et le jaune ensemble et enfin la farine et le sel. N’hésitez pas à travailler la pâte à la main pour qu’elle soit bien homogène. Elle restera collante même à la fin, c’est normal.
  • Farinez votre plan de travail et prélevez environ 1/6e de la pâte. Enrobez-la de farine, roulez-la en un boudin de 2cm de diamètre et coupez-la tous les 1,5cm environ. Roulez en boule puis sur une planche à gnocchis ou une fourchette posée à l’envers pour faire les striures. Faites de même avec tout le reste de la pâte en farinant bien votre plan de travail à chaque fois (essayez de ne pas empiler les gnocchis une fois formés ; ils vont prendre de la place mais il ne faudrait pas qu’ils collent entre eux).
  • Portez un gros volume d’eau salée à ébullition et ajoutez-y une partie des gnocchis. Ils sont cuits dès qu’ils remontent à la surface (environ 2mn). Sortez-les à l’aide d’un écumoire et déposez-les dans une volume d’eau froide pendant que vous faites cuire la suite. Une fois que tous vos gnocchis sont cuits, préparez la sauce.

Pour la sauce :

  • Faites chauffez l’huile d’olive sur feu moyen puis ajoutez les gousses d’ail écrasées au presse-ail. Quand elles sont dorées (1/2mn), ajoutez la crème, le parmesan et le cube de bouillon dilué dans un peu d’eau bouillante. Laissez épaissir pendant quelques minutes, poivrez puis ajoutez les gnocchis. Mélangez pour qu’ils soient bien enrobés, prolongez la cuisson de 3mn et servez immédiatement.

Pommes dauphines maison

Ce soir, nous nous attaquons à un monument de la cuisine française. Bon, j’exagère peut-être un peu en disant monument mais personnellement j’adore les pommes dauphines. C’est une façon de cuisiner les pommes de terre plus raffinée que les frites qu’on peut facilement sortir pour les grandes occasions. Je pensais d’ailleurs que ce serait plus difficile à faire mais finalement pas du tout. A partir du moment où vous savez faire une pâte à choux et que vous avez un presse-purée, la recette va filer entre vos doigts très facilement. J’ai juste apporté une modification entre la recette que je vous partage et ma réalisation : la taille des pommes dauphines. En effet, quand je les ai réalisées, je me suis basée sur des blogs qui conseillaient de les faire d’une taille de 4cm environ. Je me suis donc armée de ma cuillère à glace et j’ai façonné 20 pommes dauphines de belle taille en deux temps trois mouvements. Le résultat était délicieux mais manquait quand même un peu de croustillant. Ce qu’on aime dans la pomme dauphine c’est cette couche extérieure bien dorée qui renferme une purée moelleuse. Or, avec un si gros volume, l’équilibre des textures n’était pas là : le cœur était bien trop gros. Je vous conseille donc de faire de petites pommes dauphines si vous n’êtes pas pressés : cela risque de vous prendre un poil plus longtemps mais le jeu en vaut la chandelle.

Temps : 30mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : 2j au réfrigérateur (mais comme toute friture elles seront beaucoup moins bonnes le lendemain)
Pour 4 à 6 personnes (une cinquantaine de petites pommes dauphines)

Ingrédients :

  • 600g de pommes de terre à chair farineuse (type Bintje)
  • du sel et du poivre
  • 150g d’eau
  • 60g de beurre
  • 100g de farine
  • 3 œufs
  • de l’huile de friture

Recette :

  • Épluchez les pommes de terre, coupez les en 4 et déposez-les dans une grande casserole d’eau froide salée. Portez à ébullition et laissez cuire 15/20mn jusqu’à ce qu’elles soient cuites à cœur : un couteau doit les traverser sans difficulté. Réduisez-les en purée à l’aide d’un presse-purée ou d’un moulin à légumes, versez-les dans un saladier et assaisonnez. Réservez.
  • Dans une casserole, faîtes chauffer l’eau et le beurre. Une fois le beurre totalement fondu, assaisonnez le mélange puis portez-le à ébullition. Hors du feu, ajoutez la farine en une fois et mélangez jusqu’à obtenir un pâton homogène. Desséchez alors la pâte : remettez-la sur le feu et travaillez-la avec une cuillère en bois jusqu’à ce qu’elle se décroche des bords de la casserole et qu’une fine pellicule se forme au fond de celle-ci. Transvasez la pâte dans un saladier. Travaillez-la pour la refroidir un peu jusqu’à ce qu’elle ne fume plus. Incorporez ensuite les œufs un à un puis la purée de pommes de terre. Mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.
  • Versez l’huile de friture dans un grande sauteuse ou une friteuse. Chauffez le bain d’huile à 170° (entre 165 et 180°). A l’aide de deux cuillères à café, formez des boules de pâte et plongez-les petit à petit dans le bain de friture. Ne plongez pas plus d’un tiers de la pâte en même temps pour ne pas faire trop redescendre la température de l’huile. Laissez-les cuire jusqu’à ce qu’elles soient dorées (2mn environ) puis retirez-les de l’huile et déposez-les sur du sopalin. Réitérez l’opération deux fois avec le reste de la pâte. Dégustez immédiatement.

Paillassons lyonnais

Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler des paillassons lyonnais. Il s’agit de galettes de pommes de terre bien dorées, aussi appelées pommes darphin, qu’on sert en accompagnement dans ma région natale. C’est une excellente façon de préparer les pommes de terre car le résultat est à la fois croustillant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur et tout ça sans matériel spécifique nécessaire comme pour les frites ou sans technique difficile à maîtriser comme les pommes dauphines. J’espère qu’elles sauront trouver une place sur votre table malgré la photo qui leur rend peu honneur (la fameuse période covid dont je vous ai déjà parlé).

Temps : 10mn de préparation+ 15x2mn de cuisson
Conservation : 3j dans une boite hermétique au frigo (mais ils perdront leur croustillant)
Pour 8 paillassons

Ingrédients :

  • 500g de pommes de terre à chair farineuse (type Bintje)
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • une pincée de poivre
  • 6 brins de ciboulette (ou du persil)
  • 20g de beurre
  • 1 cuillère à soupe d’huile neutre

Recette :

  • Épluchez les pommes de terre et déposez-les au fur et à mesure dans un grand saladier d’eau froide pour les rincer. Essuyez-les avec un torchon propre ou du papier absorbant et râpez-les à l’aide d’une râpe à gros trous. Pressez fortement les pommes de terre entre vos mains pour enlever l’excès d’humidité et d’amidon puis mélangez-les avec le sel, le poivre et la ciboulette ciselée. Faites fondre le beurre avec l’huile dans une poêle sur feu moyen et déposez 3 à 4 tas de pommes de terre en les tassant à l’aide d’une cuillère à soupe (ils faisaient environ 7/8cm de large une fois étalés, comme des pancakes). Laissez cuire les paillassons 15mn environ en les retournant à mi-cuisson pour qu’ils soient dorés des deux côtés. Réitérez l’opération avec le reste des pommes de terre. N’hésitez pas à remettre un peu de matière grasse si nécessaire. Servez bien chaud (avec un peu de fleur de sel pour que ce soit encore meilleur).

Notes :
– Vous pouvez aussi faire une seule grosse galette de pommes de terre au lieu de 8 petites. Il faudra juste augmenter le temps de cuisson et être bien vigilant au moment de retourner le paillasson : il doit être bien doré sur la première face pour ne pas casser.
– Vous pouvez utiliser les paillassons comme des pains burgers en garnissant l’intérieur.
– Une cuisson à la crêpe party est envisageable sans problème !

Salade de pommes de terre rôties miel moutarde

Aujourd’hui, une première sur le blog : une salade de pommes de terre. Je n’ai pas pour habitude d’en faire mais j’avais envie d’un peu de changement. L’avantage c’est que cette recette peut se déguster froide comme chaude. Vous pouvez donc la ressortir tant un jour pluvieux que pour un pique-nique ensoleillé.

Temps : 20/25mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 3j dans une boite hermétique au réfrigérateur
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 1kg de pommes de terre nouvelles
  • 2 +1 cuillères à soupe de miel
  • 2 +1 cuillères à soupe d’huile de sésame
  • 2 +1 cuillères à café de moutarde (au cumin pour moi)
  • 2 cuillères à soupe de parmesan râpé
  • du sel et du poivre
  • un peu de fleur de sel
  • 1 oignon nouveau
  • 100g de salade
  • 100g de coppa

Recette :

  • Préchauffez le four à 200°. Lavez et séchez les pommes de terre. Coupez-les en deux voire plus si elles sont top grosses (il faut qu’à la fin les morceaux aient à peu près le même calibre) et déposez-les dans un saladier. Dans un bol, mélangez 2 cuillères à soupe de miel, 2 cuillères à soupe d’huile de sésame, 2 cuillères à café de moutarde et 2 cuillères à soupe de parmesan râpé et mélangez bien pour que la sauce soit homogène. Versez-la sur les pommes de terre et mélangez jusqu’à ce qu’elles soient toutes bien enrobées. Étalez ensuite les pommes de terre sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé sur une seule couche (il faut éviter qu’elles ne se chevauchent pour cuire de façon homogène), salez et poivrez et enfournez 30mn. Elles doivent être bien dorées. Sortez du four, parsemez d’un peu de fleur de sel par-dessus et réservez.
  • Pendant que les pommes de terre tiédissent, préparez le restez de la salade. Dans un saladier, mélangez le miel, l’huile de sésame et la moutarde restants et ajoutez-y l’oignon nouveau finement ciselé ainsi que la salade lavée et séchée. Mélangez bien pour que la sauce enrobe la salade puis ajoutez les pommes de terre et enfin la coppa coupée en morceaux. Servez froid ou chaud.

Maâkouda (galettes de pommes de terre à la marocaine)

Voilà de délicieuses galettes de pommes de terre d’origine marocaine pleines de saveurs avec leurs épices et leurs herbes. C’est un véritable régal, super simple à réaliser et qui se mariera avec énormément de protéines, viandes comme poissons. Elle est donc bonne à garder sous la main quand on manque d’inspiration et qu’on se lasse des riz/pâtes/pommes de terre habituels. Recette trouvée chez « C’est moi qui l’ai fait ».

Temps : 15mn de préparation + 35mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique
Pour 12 galettes (je n’en avais fait que 10 comme préconisé mais je les ai trouvées un peu grosses : en plus il est plus facile de diviser 12 galettes que 10 par 3 ou 4 convives !)

Ingrédients :

Pour les galettes :

  • 650 g de pommes de terre à chair farineuse
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à soupe de farine
  • 2 cuillères à café de cumin en poudre
  • 0,5 cuillère à café de curcuma en poudre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 œuf
  • 10g de persil plat
  • 10g de coriandre

Pour la panure :

  • de l’huile végétale (type tournesol)
  • 50g de farine

Recette :

  • Pelez et coupez les pommes de terre en 4. Mettez-les dans une casserole d’eau froide salée. Portez l’eau à ébullition et laissez cuire 20/25mn : un couteau doit les traverser sans difficulté. Égouttez les pommes de terre, versez-les dans un saladier et écrasez-les (ou passez-les au presse-purée si vous en avez un). Ajoutez les gousses d’ail écrasées au presse ail, la farine, le cumin, le curcuma et le sel. Mélangez bien puis incorporez l’œuf battu et enfin les herbes lavées, séchées et ciselées. N’hésitez pas à travailler la préparation avec les mains, ce sera plus facile. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire ainsi que la texture (il faut pouvoir former des boulettes souples, il ne faut donc pas hésiter à ajouter un peu plus de farine si nécessaire).
  • Préparez votre bain de friture en chauffant doucement votre huile dans une casserole (à fond épais si possible) jusqu’à ce qu’elle atteigne une température comprise entre 165 et 180°. Pendant ce temps, préparez vos croquettes. Versez la farine dans une assiette creuse et formez des boulettes de pommes de terre de 60g environ. Aplatissez-les légèrement pour former des galettes et passez-les dans la farine : elles doivent être totalement recouvertes. Tapotez pour enlever le surplus. Plongez les 4 par 4 dans l’huile (pas plus pour que la température de l’huile ne redescende pas trop) jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées (3/4mn). Retournez avec un écumoire à mi-cuisson puis égouttez-les sur du sopalin. Servez immédiatement !

Pommes de terre tapées et leur sauce crémeuse à l’ail

J’ai enfin pu tester les pommes de terre tapées ou smashed potatoes (il n’y a pas à dire, ça rend tout de suite mieux en anglais). Ça faisait un moment que cette façon de préparer les pommes de terre me faisait de l’œil et j’ai ENFIN pu tester. Il n’y a absolument rien de compliqué dans cette recette, qui demande juste d’anticiper un peu car il y a un gros temps de cuisson du à la double préparation (précuisson à l’eau et passage au four). D’ailleurs, non seulement ce n’est pas compliqué, mais c’est d’ailleurs plutôt thérapeutique et amusant d’écraser les pommes de terre (de quoi satisfaire le Dexter sommeillant en chacun de nous !). Et tout ça pour un résultat épatant : des pommes de terre ultra croustillantes à l’extérieur mais encore fondantes à l’intérieur. Le seul point noir vient du fait qu’il n’est pas possible pas préparer de grosses quantités. Avec 800g, je n’avais vraiment plus du tout de place sur la plaque et je n’ai personnellement qu’une seule grille : je n’ai donc pas pu compter les 250g par personne comme je fais habituellement. Et même si j’avais eu deux grilles je ne sais pas si j’aurais tenté ma chance car je pense qu’une des deux fournées aurait forcément été moins croustillante que l’autre à cause de la superposition des plaques dans le four. Concernant la sauce, j’ai hésité à vous partager la recette car au début je n’étais pas convaincue. Mais plus je la goûtais, plus j’avais envie de racler le pot, ce qui est plutôt bon signe en terme de qualité ! Je remercie donc énormément Lady Coquillette pour sa recette qui m’a enfin fait sauter le pas et nous a régalés !

Temps : 15mn de préparation + 1h de cuisson
Conservation : 3j dans une boite hermétique au frigo (24h pour la sauce)
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 800g de petites pommes de terre (type pommes de terre nouvelles ou grenailles)
  • 1 tête d’ail (une tête, pas une gousse)
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • les herbes et les épices de votre choix (pour moi 1 cuillère à café de paprika fumé + 1 cuillère à café d’herbes de Provence)
  • de la fleur de sel

Pour la sauce :

  • 100g de crème fraîche épaisse
  • 1 cuillère à café de vinaigre de vin
  • du sel et du poivre
  • quelques brins de ciboulette

Recette :

  • Lavez soigneusement les pommes de terre. Déposez-les dans une grosse casserole d’eau froide et portez à ébullition. Lorsque l’eau bout, salez-la avec du gros sel et laissez cuire à petite ébullition à couvert pendant 20/25mn environ : la pointe d’un couteau doit traverser les pommes de terre sans difficulté.
  • Préchauffez le four à 200° (convection naturelle). Séchez les pommes de terre. Répartissez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et écrasez-les avec un fond de casserole ou un verre par exemple (attention, il ne faut pas non plus trop les écraser : il s’agit de les aplatir jusqu’à une épaisseur de environ 1cm juste pour faire sortir leur chair). Séparez les gousses de la tête d’ail, lavez-les et répartissez-les sur la plaque avec les pommes de terre (sans enlever leur peau). Badigeonnez les pommes de terre et les gousses d’ail avec l’huile et saupoudrez les aromates par dessus. Enfournez 20mn, retournez les pommes de terre, huilez-les à nouveau un peu si nécessaire (mais en principe ça devrait être bon) et réenfournez 20mn : les pommes de terre doivent être grillées et croustillantes et les gousses d’ail caramélisées. Saupoudrez les pommes de terre de fleur de sel et préparez la sauce.

Pour la sauce :

  • Retirez la peau des gousses d’ail et réduisez-les en purée. Je vous conseille de bien travailler l’ail à ce stade pour obtenir une purée fine car il sera difficile de réduire les morceaux une fois les autres éléments ajoutés. N’hésitez pas à utiliser un fouet de façon énergique pour cela. Mélangez la purée d’ail avec la crème et le vinaigre. Assaisonnez avec le sel et le poivre puis ajoutez quelques brins de ciboulette lavés, séchés et ciselés. Servez avec les pommes de terre et une viande rouge.

Faux filet de bœuf, sauce barbecue et ses pommes de terre rôties au four

J’ai un peu hésité avant de vous proposer cette recette car je n’ai pas réussi la cuisson de la viande comme je le voulais. C’était la première fois que je m’essayais à la cuisson d’une grosse pièce de viande épaisse donc je n’avais pas une très bonne visibilité. J’ai tenté de gérer ça à la vue mais ça n’a apparemment pas très bien fonctionné. Mais au moins maintenant je suis fixée : 4mn de chaque côté était bien trop, je passerai à 3 la prochaine fois. Malgré ce petit désagrément, nous nous sommes régalés avec la sauce Barbecue d’Elodie. J’ai donc finalement décidé de vous partager cette réalisation. Vous serez sûrement plus dégourdis que moi sur la cuisson ! J’ai accompagné cette belle pièce de bœuf et sa sublime sauce barbecue de pommes de terre rôties toutes simples, faites au four. Je trouve cette méthode de cuisson moins agréable que les faire sauter à la poêle mais c’est beaucoup plus gérable pour organiser sa cuisine quand on doit en parallèle s’occuper d’une sauce et de la viande. C’est donc une alternative appréciable qui permet d’avoir tous les éléments sur table en même temps. Bien évidemment, vous pouvez anticiper la préparation de la sauce barbecue et la préparer la veille si vous le désirez. Comme ça, elle sera bien froide au moment du service.

Temps : 45mn de préparation/cuisson
Conservation : 48h dans une boite hermétique au réfrigérateur
Pour 2 personnes

Ingrédients :

Pour les pommes de terre rôties :

  • 1kg de pommes de terre
  • 30g de beurre
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à café de fleur de sel

Pour la sauce barbecue :

  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 tranches de poitrine fumée (bacon)
  • 1 gousse d’ail
  • 150ml de vin rouge
  • 100g de ketchup
  • 1 cuillère à café d’herbes de Provence
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 50ml de vinaigre balsamique
  • 1 pincée de piment d’Espelette
  • 3 cuillères à soupe de paprika fumé
  • 2 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
  • 1 cuillère à soupe de moutarde aigre-douce

Pour la viande :

  • un peu de beurre
  • 1 faux-filet de bœuf d’environ 400g
  • du sel et du poivre

Recette :

Pour les pommes de terres rôties :

  • Préchauffez le four à 180°. Coupez les pommes de terre en morceaux, lavez-les et séchez-les avec du sopalin pour enlever l’excès d’humidité et d’amidon. Réservez dans un saladier. Dans un petit bol, faites fondre le beurre au micro-ondes puis ajoutez l’huile d’olive et le sel. Homogénéisez et versez sur les pommes de terre. Mélangez jusqu’à ce qu’elles soient totalement imprégnées. Versez dans un plat à gratin et enfournez 30mn en mélangeant à mi-cuisson. Si vos pommes de terre ne dorent pas, vous pouvez allumer le grill pour les 5 dernières minutes de cuisson.

Pour la sauce barbecue :

  • Faites chauffer l’huile dans une poêle sur feu moyen. Émincez l’oignon rouge finement et le bacon et ajoutez-les Lorsqu’ils commencent à colorer, ajoutez l’ail finement émincé, le vin, le ketchup, les herbes, le miel, le vinaigre et les épices. Laissez réduire jusqu’à ce que la sauce épaississe (10/15mn) en mélangeant de temps en temps. Mixez à l’aide d’un mixeur plongeant puis ajoutez la sauce Worcestershire et la moutarde. Mélangez, versez dans un bol et réservez jusqu’au moment du service (n’hésitez pas à la mettre au frigo quand elle aura assez refroidi à température ambiante).

Pour la viande :

  • 10mn avant que les patates ne terminent de cuire, préparez votre viande. Faites fondre une noix de beurre dans une poêle sur feu moyen-vif. Lorsque la poêle est bien chaude, ajoutez la viande et cuisez-la plusieurs minutes de chaque côté suivant la cuisson désirée. Comme vous pouvez le voir, la mienne était un peu trop cuite car je l’aurais préférée saignante. Je l’ai laissée 4mn par face au vu de l’épaisseur de la viande mais c’était trop. La prochaine fois, je la laisserai 3mn de chaque côté. Salez, poivrez et laissez reposer la viande 5mn avant de la servir (de préférence dans une assiette chaude recouverte de papier aluminium pour qu’elle ne refroidisse pas trop). Servez avec les pommes de terre et la sauce.

Moussaka

La moussaka. Voilà un plat grec qui de base ne m’attire pas des masses. Je ne sais pas pourquoi mais je n’ai jamais envisagé d’en faire. Peut-être parce qu’il s’agit de base de viande de mouton et que je ne suis pas vraiment fan. J’avoue avoir peu d’affinités avec la cuisine grecque à cause de certains aliments très présents comme les olives. Mais quand j’ai demandé des idées un peu originales à mon conjoint, il a immédiatement pensé à ce plat. Repoussant mon a priori négatif, j’ai cherché chaussure à mon pied avec la recette de Chic chic chocolat. Il s’agit d’une version plus française de la moussaka traditionnelle, avec une couche généreuse de béchamel et de la viande de bœuf à la place du mouton. Je ne pouvais tout simplement pas dire non. Et je ne l’ai pas du tout regretté. Les aubergines sont fondantes, les pommes de terre légèrement croustillantes, la béchamel super crémeuse. De quoi sublimer cette viande hachée à la sauce tomate. Un plat familial super réconfortant qui deviendra un habituel de la maison.

Temps : 1h00 de préparation + 35mn de cuisson
Conservation : 3/4j au frigo dans une boite hermétique
Pour 6/8 personnes

Ingrédients :

Pour les légumes :

  • 2 grosses aubergines
  • 2 grosses pommes de terre
  • de l’huile d’olive
  • du sel et du poivre

Pour la viande hachée :

  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 700g de viande de bœuf hachée
  • du sel et du poivre
  • 100ml de vin rouge
  • 0,5 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 600ml de coulis de tomates

Pour la béchamel :

  • 40g de beurre
  • 60g de farine
  • 500ml de lait
  • 75g de pecorino râpé
  • du sel et du poivre

Recette ;

Pour les légumes :

  • Lavez, séchez et coupez les rondelles en tranches de 1cm d’épaisseur. Epluchez les pommes de terre et coupez-les en rondelles de 0,5cm d’épaisseur. Badigeonnez les 2 faces des rondelles d’un peu d’huile d’olive à l’aide d’un pinceau et chauffez une poêle sur feu moyen-vif. Laissez cuire les légumes 5Mn sur chaque face jusqu’à ce qu’ils soient légèrement grillés. Réservez dans une assiette au fur et à mesure.

Pour la viande hachée :

  • Pendant que les légumes cuisent, préparez la viande hachée. Chauffez l’huile dans une grande sauteuse. Pelez, émincez l’oignon et ajoutez-le à l’huile lorsqu’elle est chaude. Pelez et émincez les gousses d’ail puis ajoutez-les. Lorsque l’oignon et l’ail sont bien dorés, ajoutez la viande hachée, assaisonnez légèrement et laissez-la revenir pendant 5 à 10mn en la remuant régulièrement pour qu’elle commence à colorer. Ajoutez le vin rouge, la cannelle et le coulis de tomate. Assaisonnez à nouveau et laissez mijoter pendant 30mn à feu doux.

Pour la béchamel :

  • Pendant que la viande hachée mijote, préparez la béchamel (n’oubliez pas de continuer à faire griller les légumes). Faîtes fondre le beurre dans une casserole. Une fois, le beurre totalement fondu, hors du feu, ajoutez la farine en une fois. Mélangez jusqu’à obtenir une masse. Remettez la casserole sur le feu puis ajoutez le lait petit à petit, en mélangeant à l’aide d’un fouet. Laissez cuire sur feu moyen sans cesser de fouetter jusqu’à ce que la béchamel épaississe. Ajoutez alors le fromage et mélangez jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu. Assaisonnez et réservez.

Pour le montage :

  • Quand tous vos éléments sont prêts, préchauffez le four à 180°. Huilez légèrement un plat à gratin. Commencez par faire une première couche avec moitié des aubergines. Assaisonnez légèrement. Versez moitié de la viande hachée par dessus. Déposez les pommes de terre, assaisonnez. Recouvrez avec la seconde moitié de viande hachée puis la seconde moitié des aubergines. Versez la béchamel par dessus et enfournez environ 35/40mn jusqu’à ce que la béchamel soit bien colorée.

Note :
– Il y avait plus de couches dans la recette originale mais avec mes légumes je n’ai pas pu en faire plus. N’hésitez pas à mettre des courgettes au niveau de la couche de pommes de terre si vous en avez trop.

Purée aux 3 fromages

Il est de ces plats de mon enfance que je sais que je ne réussirai jamais aussi bien que ma mère ou ma grand-mère. J’aurais beau tester des dizaines et des dizaines de recettes, commander ce plat au restaurant : rien ne battra leur recette. C’est le cas avec la purée. Je ne sais pas comment ou pourquoi mais la leur est TOUJOURS meilleure que la mienne.C’est pour ça que j’ai décidé de faire de la purée mais avec un twist dedans. Le point de comparaison étant plus éloigné, je suis forcément moins déçue ! J’ai donc testé une recette qui serait un croisement entre l’aligot et la purée traditionnelle : une purée aux trois fromages. J’y ai mis trois de mes fromages préférés une fois fondus : de l’ossau iraty, du gruyère et du parmesan et j’ai obtenu ce que je voulais : une purée ultra fromagère. Et ne vous y trompez pas, malgré sa texture ultra crémeuse, cette purée vous calera plus que vous ne pouvez l’imaginer. Je vous conseille donc de faire de plus petites parts qu’avec de la purée lambda, sauf si vous comptez dévaler les pistes 😉

Temps : 25mn de préparation + 20/25mn de cuisson
Conservation : 48h dans une boite au frigo
Pour 4 à 6 personnes

Ingrédients :

  • 1kg de pommes de terre à chair farineuse
  • 2 gousses d’ail
  • 3 cubes de bouillon de volaille
  • 350mL de lait entier
  • 50g de beurre demi sel
  • 100g d’ossau iraty coupé en lamelles
  • 100g de gruyère râpé
  • 50g parmesan râpé
  • du sel et du poivre

Recette :

  • Pelez et coupez les pommes de terre en 4. Versez-les dans une casserole d’eau froide salée avec les gousses d’ail épluchées et écrasées et les cubes de bouillon de volaille. Portez l’eau à ébullition et laissez cuire 20/25mn : un couteau doit les traverser sans difficulté. Égouttez les pommes de terre et les gousses d’ail, remettez-les dans la casserole et écrasez-les (ou passez-les au presse-purée si vous en avez un). Chauffez sur feu doux et ajoutez le lait entier chaud en plusieurs fois en mélangeant à chaque fois. Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux. Quand celui-ci est totalement incorporé, ajoutez les fromages en plusieurs fois. Laissez la chaleur les faire fondre puis mélangez bien. La purée doit être homogène entre chaque ajout. Si vous tournez la purée toujours dans le même sens, vous aurez de beau fils comme pour l’aligot. Vous pouvez laisser quelques morceaux d’ossau iraty partiellement fondus aussi, c’est divin ! Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire et servez immédiatement.

Twice baked potatoes brocoli cheddar

Je ne sais pas si vous connaissez les « twice baked potatoes ». Ce type de recette se fait beaucoup outre-Atlantique mais peu chez nous je pense. Il s’agit, comme son nom l’indique très littéralement, de pommes de terres cuites deux fois. On va procéder à une première cuisson au four pour avoir une chair bien fondante, prélever la chair sans altérer la peau de la pomme de terre qui va servir de contenant, la mélanger à d’autres ingrédients préparés en parallèle puis procéder à une seconde cuisson en fourrant les pommes de terre avec la garniture. On obtient comme ça des pommes de terre super croustillantes à l’extérieur avec une garniture hyper fondante à l’intérieur. Même si d’extérieur, ces pommes de terre ne payent pas de mine (on peut même dire qu’elles sont carrément moches), elles étaient vraiment bonnes, surtout réchauffées le lendemain ! Juste deux regrets : j’ai privilégié des pommes de terre longues quand j’aurais du choisir des larges (plus faciles à garnir) et mon cheddar était vraiment sec donc il n’a pas joliment fondu mais séché (la prochaine fois je le réhydraterai dans un peu de lait).

Temps : 20mn de préparation + 1h30 de cuisson
Conservation : 2/3j dans un récipient hermétique au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 4 pommes de terre à chair farineuse moyennes (type bintje)
  • 1 brocoli
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 50g de beurre mou
  • 150g de yaourt grec
  • 50mL de lait
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café d’oignons en poudre
  • 0,75 cuillère à café d’ail en poudre
  • 0,5 cuillère à café de poivre
  • 0,5 cuillère à café de paprika
  • 1 cuillère à café de ciboulette séchée
  • 150 + 100g de cheddar râpé

Recette :

  • Préchauffez le four à 205°. Lavez les pommes de terre et séchez-les avant de les poser sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Enfournez 1h : les pommes de terre doivent être molles. Pendant ce temps, préparez le brocoli. Lavez-le et détaillez-le en petits bouquets. Plongez-le dans un gros volume d’eau salée pendant 10mn puis égouttez (si vous préférez les brocolis plus croquants que fondants, réduisez le temps de cuisson de quelques minutes). Réservez le brocoli et les pommes de terre jusqu’à ce que ces dernières aient assez tiédi pour être manipulées. Coupez les alors en 2. A l’aide d’une cuillère à soupe, prélevez la chair des pommes de terre en faisant bien attention de préserver la peau (laissez un peu de chair pour que la peau ne se déforme pas trop et être sur de ne pas la transpercer). Badigeonnez la peau des pommes de terre avec un peu d’huile et déposez-les à nouveau sur la plaque de cuisson. Réservez. Dans un bol, mélangez la pulpe des pommes de terre avec le beurre jusqu’à ce qu’il soit parfaitement incorporé. Ajoutez alors le yaourt, le lait, les épices, les herbes et 150g de cheddar. Mélangez énergiquement. Incorporez ensuite les brocolis délicatement pour ne pas trop les écraser. Répartissez la garniture dans les peaux de pomme de terre et parsemez le reste du cheddar râpé par dessus. Enfournez 20mn environ jusqu’à ce que le fromage soit totalement fondu et que la garniture soit bien chaude.

Note :
– Vous pouvez préparer vos pommes de terre plusieurs heures en avance avant de les utiliser (idem pour les brocolis). Dans ce cas, n’oubliez pas de préchauffer à nouveau votre four avant de faire la garniture pour ne pas perdre de temps.