Porc au caramel

Je sais qu’il y a déjà une recette de porc au caramel sur le blog mais pour tout vous dire, après toutes ces années, je ne me souvenais plus trop du goût qu’il avait. Je me suis donc dit que c’était l’occasion de tester une nouvelle recette trouvée chez Maman ça déborde. Le résultat est excellent. Une viande bien moelleuse, une sauce ultra parfumée (si vous n’aimez pas trop le quatre épices, je vous conseille de plutôt rester sur l’ancienne recette du blog). En plus, le fait de passer par un sirop de sucre permet d’avoir moins de chance de brûler son caramel pour les novices, ce qui devrait en ravir plus d’un ! De quoi faire un excellent repas !

Temps : 20mn de préparation + 35/40mn de cuisson
Conservation : 3j au frigo dans une boite hermétique
Pour 4 à 6 personnes

Ingrédients :

  • 1,5 kg d’échine ou de sauté de porc
  • 3 cuillères à soupe d’huile (de sésame pour moi)
  • une pincée de sel
  • 500 + 50mL d’eau
  • 2 cubes de bouillon de volaille
  • 1 cuillère à soupe de 4 épices
  • 1 cuillère à soupe de gingembre en poudre
  • 5 cuillères à soupe de sauce soja salée
  • 125g de sucre

Recette :

  • Coupez la viande en morceaux de 3cm environ en enlevant les parties dures de la viande mais en conservant le gras (c’est ça qui permettra à votre viande de rester fondante malgré la cuisson prolongée). Versez l’huile dans une grosse sauteuse et chauffez-la sur feu moyen-vif. Quand elle est prête, versez la viande. Faites la revenir pendant 5/10mn jusqu’à ce qu’elle soit dorée sur toutes les faces (elle ne sera pas totalement cuite, c’est normal). Salez légèrement en fin de cuisson et versez dans un récipient. Réservez.
  • Préparez le bouillon en portant à ébullition 500mL d’eau avec les cubes de bouillon. Quand les cubes sont totalement dissous, ajoutez le 4 épices, le gingembre et la sauce soja et réservez sur feu moyen pour entretenir la chaleur (ça permettra au caramel de ne pas figer quand vous le verserez dessus).
  • Lavez votre sauteuse puis versez 50mL d’eau ainsi que le sucre à l’intérieur. Chauffez sur feu moyen-vif jusqu’à ce que le sirop de sucre se transforme en un beau caramel ambré. Versez alors le bouillon, mélangez (si votre bouillon n’est pas assez chaud et que votre caramel fige, pas de soucis laissez cuire en mélangeant jusqu’à ce qu’il soit liquide à nouveau), puis ajoutez la viande. Laissez cuire sur feu vif pendant 25/30mn, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que le bouillon réduise et se transforme en sirop épais. Servez chaud.

Filet mignon séché au piment d’Espelette et baies roses

Comme il va vous falloir quelques semaines d’anticipation pour que cette recette soit prête le jour J, je me devais de vous la partager assez tôt. Il s’agit de ma première viande séchée maison. C’était super facile à faire, très rapide et franchement la qualité n’a rien à envier à celle que vous pouvez trouver sur certains marchés et en magasin. Pour une première, j’ai décidé de suivre la recette de byadc4you et de l’enrober de piment d’Espelette et de baies roses. Mais je vous avoue que c’est un peu trop fort pour mon palais. La prochaine fois je pense donc que je tenterai avec du paprika fumé, des épices cajun ou des herbes ! Vous pouvez choisir les herbes et épices de votre choix donc faites vous plaisir !

Temps : 10mn de préparation, 12 à 18h de salaison et 2/3 semaines de séchage
Conservation : 4 semaines dans le torchon dans le bas du réfrigérateur (donc en gros 1 mois et demi / 2 mois à compter de la salaison)
Pour 1 filet mignon

Ingrédients :

  • 1 filet mignon de porc
  • 1kg de gros sel
  • 1 cuillère à café de baies roses
  • 1,5 cuillère à café de piment d’Espelette

Recette :

  • Commencez par couper les extrémités du filet mignon si elles sont plus fines que le reste pour rendre le séchage homogène puis enlevez le gras en excès et les morceaux un peu durs s’il y en a pour rendre la dégustation plus agréable. Versez un lit de gros sel dans un moule à cake, posez le filet mignon dessus et recouvrez avec le reste du gros sel. La viande doit être totalement recouverte. Couvrez et entreposez au réfrigérateur de 12 à 18h suivant la taille de votre filet (il faut environ 24h pour 1kg de viande, donc 12h pour 500g, 18h pour 750g, etc, à vous de faire le calcul suivant le poids de votre morceau).
  • Jetez le sel et rincez la viande à l’eau froide. Séchez-la bien à l’aide de papier absorbant. Écrasez les baies roses à l’aide d’un pilon. Saupoudrez l’intégralité de votre filet mignon avec les baies concassées et le piment d’Espelette et déposez-le sur un linge propre et sec (lavé sans adoucissant si vous ne voulez pas que votre viande sente la lavande). Repliez les extrémités du torchon sur votre viande puis roulez-le (assez serré pour tenir le filet mais pas trop pour ne pas l’étouffer). Entreposez-le 2 à 3 semaines dans le bas de votre réfrigérateur pour qu’il sèche parfaitement.

Côtelettes de porc à la crème et champignons

Voilà une recette qui plaira au plus grand monde : des côtelettes de porc à la crème et aux champignons. Un repas traditionnel qu’on mange très souvent chez nous, accompagné de riz ou de haricots verts. Il s’agit d’une version un poil plus complexe que la version express avec de la viande et de la crème dans la poêle et basta, mais qui reste néanmoins simple. Pour varier un peu, si vous aimez cela, vous pouvez ajouter de la moutarde dans la sauce à la crème, ça se mariera très bien avec le porc et les champignons !

.

.

Temps : 15mn de préparation/cuisson + 20/25mn de cuisson
Conservation : 48h au réfrigérateur dans un récipient fermé
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

  • 4 côtelettes de porc sans os épaisses (de 4cm environ)
  • 2 + 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • du sel et du poivre
  • 30g de beurre
  • une boite de 390g de champignons émincés (240g égouttés)
  • 3 gousses d’ail
  • 250mL de bouillon de volaille (250mL d’eau bouillante avec un cube de bouillon de volaille)
  • 250mL de crème fraiche épaisse
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 0,25 cuillère à café de poivre noir
  • 15g de parmesan râpé

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 190°. Frottez les côtelettes avec un peu d’huile d’olive (il vous faudra environ 2 cuillères à soupe). Assaisonnez généreusement avec le poivre et le sel des deux côtés. Faites fondre le beurre avec une cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle sur feu vif (si la poêle peut passer au four c’est mieux). Ajoutez les côtelettes et saisissez-les 2/3mn de chaque côté jusqu’à ce qu’elles soient grillées. Retirez-les de la poêle et réservez-les dans un plat ou une assiette. Ajoutez les champignons et l’ail écrasé à l’aide d’un presse-ail dans la même poêle et cuisez-les 2/3mn jusqu’à ce qu’ils soient caramélisés. Ajoutez le bouillon, la crème, le sel, le poivre et le parmesan et mélangez bien pour obtenir une sauce homogène.
  • Si votre poêle passe au four, remettez les côtelettes dedans, arroser-les de sauce et enfournez. Si elle n’y passe pas, versez un peu de sauce au fond d’un plat allant au four, ajoutez les côtelettes, versez le reste de la sauce par dessus et enfournez. Laissez cuire 20/25mn jusqu’à ce que la viande soit cuite en l’arrosant de sauce 2/3 fois pendant la cuisson pour qu’elle ne sèche pas. Si vous n’avez pas de four, vous pouvez terminer la cuisson à la poêle mais votre sauce aura moins de corps. Servez chaud avec du riz, des haricots verts et surtout l’intégralité de la sauce !

Tonkatsu/donkatsu (escalope de porc panée japonaise/coréenne)

Comme vous le savez, j’adore la cuisine asiatique. Les vrais restaurants japonais sont probablement ce qui me manque le plus maintenant que je ne suis plus à Paris. La seule solution pour pouvoir continuer de dévorer leurs excellentes spécialités est de les préparer moi-même. Mais il est parfois difficile de trouver les ingrédients sans les commander à des prix exhorbitants. C’est pour cela que j’ai mis aussi longtemps à tester les escalopes de porc tonkatsu : impossible de trouver de la chapelure panko avant il y a quelques semaines. Maintenant trouvée, je sens vraiment la différence avec notre chapelure de pain ordinaire. La panure obtenue est bien plus épaisse et croustillante : c’est un délice. Concernant l’intitulé de ma recette qui peut paraître étrange, c’est juste que les deux spécialités, japonaise et coréenne, que sont respectivement le tonkatsu et le donkatsu, ont pour seule différence la sauce qui les accompagne. Je vous livre donc les deux recettes ici. Pour ma part je n’ai vraiment pas aimé la sauce tonkatsu. Je ne sais pas si les recettes que j’ai trouvé sont bonnes mais c’est non pour ma part. En revanche, j’ai beaucoup plus apprécié la sauce donkatsu (que j’ai trouvé chez Chic chic chocolat), bien plus douce.

.

.

Temps : 20mn de préparation + 12mn de cuisson
Conservation : 2/3j mais comme d’habitude avec la friture : ce sera nettement moins bon réchauffé et vous perdrez le croustillant
Pour 4 personnes
.

Ingrédients :

Pour les escalopes de porc panées :

  • 4 escalopes de porc
  • du sel et du poivre
  • environ 30g de farine
  • 1 gros œuf
  • environ 60 g de chapelure panko
  • de l’huile de friture

Pour la sauce donkatsu :

  • 100g de compote de pomme
  • 2 gousses d’ail
  • 3 cuillères à soupe de ketchup
  • 1 cuillère à soupe de sucre (à retirer si votre compote de pomme est sucrée)
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à soupe de mirin

Pour la sauce tonkatsu :

  • 6 cuillères à soupe de ketchup
  • 3 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
  • 3 cuillères à café de sucre

.

Recette :

Pour les escalopes de porc panées :

  • Aplatissez les escalopes de porc à l’aide du dos d’un couteau ou d’un maillet à viande pour les attendrir. Salez et poivrez des deux côtés. Réservez. Dans trois assiettes creuses, mettez respectivement : la farine, l’œuf battu et la chapelure. Passez les escalopes dans la farine : elles doivent être totalement recouvertes. Tapotez pour enlever le surplus. Passez-les ensuite dans l’oeuf battu puis la chapelure en appuyant légèrement pour la faire adhérer puis à nouveau dans l’oeuf battu et la chapelure (cette double épaisseur n’est pas obligatoire mais donne une panure plus croustillante). Réservez au frais pendant que vous préparez la sauce.

Pour la sauce donkatsu :

  • Versez tous les ingrédients dans une petite casserole, mélangez et laissez mijoter à feu doux pendant 5mn en remuant régulièrement. Laissez ensuite refroidir.

Pour la sauce tonkatsu :

  • Mélangez tous les ingrédients ensemble dans un petit bol et réservez.

Pour la cuisson :

  • Versez 500mL à 750mL d’huile de friture dans une sauteuse (ou utilisez une friteuse directement). Chauffez le bain d’huile à 170° (entre 165 et 180°) et cuisez-y vos escalopes 2 par 2 jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Retournez avec un écumoire à mi-cuisson puis, une fois cuites des deux côtés (c’est l’affaire de 2/3mn par face si votre huile est à la bonne température), égouttez-les sur du sopalin. Coupez-les en tranches et servez-les immédiatement avec la sauce de votre choix ainsi que du riz à sushis ou du chou chinois !

Côtelettes de porc aux pêches et à la fêta

J’aime de plus en plus manger des fruits dans mes plats. Je ne sais pas pourquoi, peut-être parce que je trouve que ça leur apporte une profondeur de plus que les légumes. Sûrement une question de sucré/salé. Du coup, après le saumon glacé à la confiture de pêches, c’est au tour des côtelettes de porc d’y passer. Let’s go.

.

.

Temps : 20mn de préparation/cuisson
Conservation : 3/4j au réfrigérateur
Pour 2 personnes
.

Ingrédients

  • 60mL de vinaigre balsamique
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • 1 cuillère à soupe d’herbes de Provence (de préférence des herbes fraiches comme du thym)
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 côtelettes de porc
  • du sel et du poivre
  • 2 pêches
  • 75g de fêta

.

Recette :

  • Préchauffez le four sur 230°, position grill.
  • Dans un bol, mélangez le vinaigre balsamique, le miel et les herbes. Réservez.
  • Chauffez l’huile dans une poêle sur feu vif. Assaisonnez les côtelettes des deux côtés avec le sel et le poivre, déposez-les dans la poêle (attention de ne pas vous brûler) et saisissez-les 2/3mn de chaque côté. Réduisez la chaleur sur feu moyen et poursuivez la cuisson pendant 3/4mn de chaque côté jusqu’à ce qu’elles soient cuites (les miennes étaient super fines donc les vôtres pourrait demander un poil plus de cuisson). Versez la sauce balsamique sur les côtelettes pour les 2 dernières minutes de cuisson. Retirez du feu. Si votre poêle passe au four, passez à la suite, sinon versez l’intégralité de son contenu dans un autre plat type plat à gratin. Lavez les pêches, coupez-les en tranches et ajoutez-les à la poêle. Enfournez celle-ci 4/5mn sous le grill jusqu’à ce que les pêches commencent à ramollir et caraméliser. Retirez du four. Servez les côtelettes avec les pêches, un peu de sauce balsamique, la fêta émiettée et des herbes fraîches supplémentaires.

Salade de riz au porc et aux pommes inspiration Jamie Olivier

Je pense que, comme moi, quand vient l’été, vous êtes toujours en quête d’inspiration pour trouver de nouvelles salades de riz ou de pâtes qui changeront du train train quotidien. Eh bien c’est une recette très originale de Jamie Olivier que Chic chic chocolat a déniché pour nous et que je vous propose aujourd’hui avec quelques ajustements. Il s’agit d’une salade de riz bien parfumée avec des lardons de porc et des pommes en deux façons. Tous les éléments se marient très bien et le goût est vraiment au rendez-vous. Point bonus, cette recette étant délicieuse qu’elle soit chaude, froide ou bien tiède, vous pouvez la ressortir peu importe la saison !

.

.

Temps : 30mn de préparation + 40mn de cuisson
Conservation :
Pour 6 personnes

.

Ingrédients :

  • 500g de poitrine de porc fumée
  • 2 feuilles de laurier
  • 2 brins de romarin
  • 2 + 1 pommes Granny Smith
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • le jus d’une orange
  • 2/3 brins de thym
  • 300g de riz
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
  • 2 ciboules
  • une vingtaine de feuilles de coriandre fraiche
  • du sel et du poivre

.

Recette :

  • Découpez la poitrine de porc en lardons de 1cm d’épaisseur environ. Chauffez une poêle sur feu moyen et ajoutez les lardons de porc, le laurier et le romarin. Laissez dorer 10/15mn en remuant de temps en temps jusqu’à ce que le porc ait une jolie couleur de tous les côtés. Pendant ce temps, lavez, séchez et coupez en morceaux deux pommes.
  • Préchauffez le four à 180°. Enlevez le laurier et le romarin de la poêle ainsi que le maximum de gras possible. Versez les lardons dans un plat (vous pouvez les laisser dans votre poêle si elle passe au four) avec les morceaux de pommes, le miel, le jus d’orange et le thym. Mélangez et enfournez pendant 30mn. Remuez de temps en temps pour ne pas que le mélange brûle. Les morceaux de viande et de pommes doivent être bien dorés en fin de cuisson,
  • Pendant ce temps, faites cuire votre riz dans un grand volume d’eau salée en respectant le temps de cuisson indiqué sur le paquet (une dizaine de minutes en principe). Rincez à l’eau claire, égouttez et versez dans un grand saladier. Ajoutez le contenu du plat par dessus dès la sortie du four et déglacez immédiatement le fond de ce dernier avec le vinaigre pour récupérer les sucs. Versez sur le riz également. Épluchez, coupez la pomme restante en morceaux et ajoutez-la au riz avec la ciboule lavée, séchée et émincée et les feuilles de coriandre lavées, séchées et grossièrement hachées. Mélangez bien. Goûtez la salade puis rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Dégustez chaud, froid ou tiède : elle est délicieuse dans tous les cas.

Note : Dans la recette initiale, les pommes sont toutes cuites. Comme j’ai trouvé que le résultat manquait un peu de texture et de fraicheur j’ai décidé d’en conserver une partie crue. J’ai également enlevé l’huile qui servait à faire revenir le porc, puisque la viande est assez grasse comme ça, et les 50g noix car je ne suis pas super fan mais vous pouvez les ajouter. Mettez-les alors dans le plat avec les pommes et les lardons avant le passage au four.

Nems impériaux au porc

Eh oui, vous ne rêvez pas, encore une recette ! Soit 4 en 4 jours ! Mais il faut bien que je m’active puisque cette année le nouvel an chinois et la St Valentin tombent la même semaine (pour tout vous dire je suis tellement à côté de mes pompes que j’étais persuadée depuis 2 semaines que les deux tombaient le même jour car je m’étais convaincue que la St Valentin était le 12 mais bon bref, ça c’est la fatigue !). Après nos trois recettes spéciales St Valentin, on enchaine donc sur l’Asie. Comme je n’avais jamais fait de nems de ma vie autres que des nems sucrés, j’y suis vraiment allée à tâtons en suivant au pied de la lettre la recette de Rock The Bretzel, en tout cas en terme de marche à suivre (j’ai bien évidemment changé quelques proportions, on ne se refait pas…). Tout y était très bien expliqué donc je suis plutôt satisfaite du résultat pour cette première fois. Bien évidemment, ils n’étaient pas tous parfaits mais le façonnage que je redoutais s’est avéré assez enfantin au final. Seule la cuisson à l’huile m’a donné du fil à retordre, comme à chaque fois. Niveau texture, ils étaient top. Niveau saveurs, je pense que je rectifierai quelques petites choses dans le futur pour qu’ils soient plus à mon goût mais ils étaient quand même très goûtus. En tout cas, j’espère qu’ils vous donneront assez envie pour essayer d’en faire maison cette année et que vous prendrez autant de plaisir que moi à les réaliser pour la nouvelle année chinoise !

.

.

Temps : 50mn de préparation et 20mn de cuisson environ
Conservation : quelques jours au frigo dans une boite hermétique (à réchauffer au four)
Pour 20 nems

.

Ingrédients :

  • 25g de champignons noirs séchés
  • 75g de vermicelles de riz
  • 2 carottes
  • 1 oignon
  • quelques brins de persil plat
  • 400g de porc haché
  • 2 œufs
  • 50g de pousses de soja
  • du sel et du poivre
  • 20 feuilles de riz
  • de l’huile de friture (environ 0.75/1L si vous n’avez pas de friteuse)

.

Recette :

  • Commencez par préparer la farce. Réhydratez les champignons noirs dans l’eau bouillante et les vermicelles de riz dans l’eau froide pendant 10mn. Égouttez les champignons, essuyez-les et hachez-les en petits morceaux. Essuyez et coupez également les vermicelles en morceaux. Lavez, épluchez les carottes et râpez-les. Émincez finement l’oignon et le persil. Une fois tous vos ingrédients prêts, mixez le porc avec les champignons et les vermicelles de riz. Ajoutez ensuite les œufs, l’oignon, les carottes, les pousses de soja et le persil et mixez à nouveau. Salez et poivrez (ne soyez pas timide sur la quantité : il en faut beaucoup pour que la farce soit assaisonnée) et mélangez bien.
  • Pour le façonnage, remplissez une poêle large ou un grand récipient d’eau froide et mettez-y les galettes de riz à tremper deux par deux (pendant 30s environ). Une fois votre galette bien humidifiée, déposez-la sur un torchon propre. Déposez une grosse cuillère à soupe de farce au milieu en bas de votre galette de riz. Enroulez la galette autour de la farce sur moitié de la hauteur. Repliez les côtés vers le centre pour bien enfermer la garniture puis continuez d’enrouler jusqu’au bout. Il faut serrer mais pas trop pour ne pas que la garniture fasse exploser vos nems à la cuisson. Déposez votre nem sur une feuille de papier cuisson. Répétez l’opération jusqu’à épuisement de la farce en faisant bien attention à ne pas coller les nems entre eux (s’ils collent, vous risquez de déchirer les feuilles de riz en essayant de les détacher). (A ce stade, Rock the Bretzel indiquait de réserver les nems au frais une nuit afin qu’ils ne gonflent pas à la cuisson, chez moi cela n’a rien changé donc je pense que vous pouvez passer cette étape).
  • Pour la cuisson, versez votre huile dans une grande casserole. Cuisez vos nems dans une huile à 170° (entre 165 et 180°) 2 par 2 pour que la température de l’huile ne redescende pas trop (j’ai donné quelques conseils sur la cuisson à l’huile dans cet article si vous avez des interrogations). Une fois bien dorés, égouttez-les sur du sopalin et dégustez rapidement !

Filet mignon aux raisins secs

Bonsoir à tous ! J’espère que vous avez passé un bon week-end. Personnellement, j’en ai profité pour me reposer au vu de la semaine que je viens de passer au travail. Mais rassurez vous, je n’ai pas oublié que je vous avais promis des recettes plus diversifiées cette année, surtout du salé. Pour me mettre en jambe, j’ai choisi en premier lieu la recette du filet mignon aux raisins secs du Petit Larousse Cuisinier. C’est un plat que ma maman nous fait depuis des années et qui est un véritable coup de cœur. Il a l’avantage d’être très facile et rapide à cuisiner, ce qui me permet de prendre mes marques doucement dans ma cuisine. J’espère que ce plat saura vous séduire autant qu’il m’a séduite !

.

.

Temps : 15mn
Conservation : 24/48h dans une boite hermétique au frigo
Pour 3/4 personnes

.

Ingrédients :

  • 1 filet mignon de porc
  • 2 cuillères à soupe d’huile
  • du sel et du poivre
  • 65g de raisins secs blonds
  • 20cL de crème fraîche épaisse
  • 2 cuillères à soupe de cognac
  • 1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne

.

Recette :

  • Coupez le filet mignon en tranches de 1,5cm d’épaisseur. Chauffez l’huile dans une sauteuse puis déposez-y les médaillons et cuisez-les 3mn de chaque côté sur feu moyen en les assaisonnant avec le sel et le poivre à mi-cuisson. Retirez-les de la poêle et réservez-les au chaud le temps de faire la sauce.
  • Versez les raisins secs, la crème fraîche épaisse et le cognac dans la sauteuse. Laissez cuire sur feu moyen quelques minutes jusqu’à ce que la sauce épaississe. Salez, poivrez et ajoutez la moutarde. Mélangez bien. Servez la viande immédiatement et versez la sauce par dessus. Ce plat se marie très bien avec des pâtes fraiches ou du riz !

Porc au caramel

     Cela fait très très trèèèès longtemps que je veux vous proposer une recette de porc au caramel. J’étais tombée sur une excellente version que je voulais absolument vous partager sauuuuf… que je l’ai perdue ! J’ai donc du en refaire. Après, est ce vraiment grave de devoir remanger du porc au caramel ? Il y a probablement pire comme destin ;p. N’ayant pas réussi à retrouver ma recette miracle, j’ai donc mixé plusieurs autres et le résultat est super. Je n’ai pas mis de sauce soja alors que j’en ai vu plusieurs fois donc je pense que je tenterai d’autres versions que je vous partagerai également !

.

IMG_20200425_182908__01

.

Temps : 15mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : environ 3j au frigo
Pour 3/4 personnes

.

Ingrédients :

  • 800g d’échine de porc (ou de poitrine)
  • 20 + 80g de sucre
  • 3 cuillères à soupe de nuoc-mâm
  • 1 cuillère à café de poudre de fond de volaille
  • 350mL d’eau
  • 2 cuillères à soupe d’huile de sésame
  • 1 échalote
  • 0.5 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 0.5 cuillère à café de quatre-épices
  • poivre noir

.

Recette :

  • Coupez la viande en morceaux de 3cm environ. Mélangez-la dans un récipient avec 20g de sucre, le nuoc-mâm et la poudre de fond de volaille. Enrobez bien tous les morceaux et réservez. Versez les 80g de sucre restants dans une sauteuse et faites-les fondre à feu moyen jusqu’à ce qu’ils se transforment en caramel. Ajoutez l’eau (attention aux éclaboussures). Le caramel va figer, c’est normal. Remuez alors jusqu’à ce qu’il soit dissout dans l’eau. Versez la viande, sa marinade ainsi que l’huile de sésame et portez à ébullition. Pendant ce temps, émincez finement l’échalote puis ajoutez-la à la viande avec les épices. Mélangez bien puis baissez le feu jusqu’à obtenir une toute petite ébullition. Laissez alors réduire la sauce en mélangeant de temps en temps pour que la viande n’accroche pas à la sauteuse. Le porc au caramel est prêt lorsque la sauce est épaisse et sirupeuse et le porc moelleux. Cela devrait prendre 30mn environ. Si votre porc ne vous parait pas cuit, ajoutez un peu d’eau et poursuivez la cuisson. Poivrez et servez.

Saucisses caramélisées miel et soja à la Nigella

     Je vous propose une petite recette trouvée chez C’est moi qui l’ai fait qui peut servir autant pour l’apéritif que comme plat principal si vous l’accompagnez de riz ou de légumes. J’avais déjà fait du poulet caramélisé sur ce principe mais jamais des saucisses et c’est vraiment excellent ! Le plat est super facile à faire et demande peu de temps de préparation mais d’être assez vigilant pendant la cuisson. Mais croyez moi ce sera un temps largement rentabilisé car ces saucisses valent vraiment le coup. J’ai doublé les proportions de sauce afin que tous les morceaux soient bien enrobés comme j’aime. C’était un délice !

.

IMG_20190413_212030__01__01

.

Temps : 5mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : 1/2J max au frigo
Pour 4 personnes (plus si vous servez en apéritif)

.

Ingrédients :

  • 600g de saucisses de porc
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’arachide
  • 4 cuillères à soupe de miel
  • 4 cuillères à café de sauce soja
  • 1 cuillère à café de sauce Worcestershire

.

Recette :

  • Préchauffez votre four à 215°. Coupez les saucisses en 4 et disposez-les dans un plat allant au four. Mélangez tous les autres ingrédients ensemble et versez la sauce de façon bien régulière sur les saucisses. Mélangez un peu pour bien recouvrir les saucisses et enfournez 25Mn. Mélangez régulièrement à partir de 10mn de cuisson pour réenrobez les saucisses de sauce et que cette dernière ne brûle pas.