Pancakes rhum raisins, sauce au sirop d’érable

ENFIN mes saisons préférées arrivent et leurs lots de délices avec. Oui je sais, je pourrais faire des pancakes plus ou moins toute l’année mais rien que penser à la chaleur qui se dégage des poêles quand il fait 30° dans la pièce, beurk. Alors que maintenant je peux en profiter pour me réchauffer les mains en même temps quand il fait frisquet le matin… Enfin bref, revenons-en aux pancakes. Comme vous le savez, il s’agit d’une de mes grandes addictions. J’adore ça et je tente plein de variétés différentes. C’est comme ça que je me suis dit qu’il était temps de tester l’association rhum/raisins. Je sais qu’il y a beaucoup de réfractaires aux raisins secs mais personnellement je suis fan. Que ce soit dans les biscuits, dans les plats salés ou maintenant dans les pancakes, je suis souvent convaincue avant même d’avoir essayé. Et je n’ai vraiment pas été déçue. Ils s’associent parfaitement au moelleux des pancakes et la sauce au sirop d’érable est vraiment incroyable. Elle complète parfaitement le plat. Pour ceux qui aimeraient moins sentir le goût des raisins mais apprécient quand même leur présence, vous pouvez remplacer moitié par des pépites de chocolat ou  même les substituer totalement par des cranberries. Ça sera tout aussi bon !

Temps : 15mn de préparation, 15mn de repos et 10mn de cuisson environ (avec la crêpe party)
Conservation : 2/3j dans du film transparent au frigo
Pour 16 pancakes

Ingrédients :

Pour les pancakes :

  • 200g de raisins secs (ou 100g de raisins secs et 100g de pépites de chocolat suivant vos préférences)
  • 275g de farine
  • 30g de sucre
  • un sachet de levure chimique
  • 1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • 0,5 cuillère à café de cannelle en poudre
  • une pincée de sel
  • 2 œufs
  • 350mL de lait
  • 1 cuillère à soupe de rhum
  • 1 cuillère à soupe d’huile neutre
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide

Pour la sauce au sirop d’érable :

  • 100g de beurre
  • 100g de sirop d’érable
  • 1 cuillère à soupe de rhum
  • 50g de raisins secs
  • une pincée de fleur de sel

Recette :

Pour les pancakes :

  • Versez les raisins secs dans un petit bol et recouvrez d’eau bouillante. Réservez pendant 5mn.
  • Dans un premier saladier, mélangez la farine, le sucre, la levure, le bicarbonate, la cannelle et le sel ensemble. Réservez. Dans un second, mélangez les œufs, le lait, le rhum, l’huile et la vanille. Versez les poudres par-dessus et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène, pas plus. Incorporez enfin les raisins secs égouttés et séchés (ainsi que les pépites de chocolat si vous décidez d’en mettre) sans trop travailler la pâte. Laissez reposer 15mn.
  • Chauffez une poêle et beurrez-la ou huilez-la légèrement. Faites-y des tas de pâte d’une dizaine de centimètres de diamètre (une grosse louche avec la louche de ma crêpe party). Faites cuire jusqu’à ce que la pâte soit cuite en dessous et assez ferme pour que le pancake puisse être retourné et que des bulles apparaissent au dessus. Retournez à l’aide d’une spatule et laissez cuire la seconde face. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. N’hésitez pas à beurrer à nouveau la poêle entre les pancakes si nécessaire. (Comme d’habitude j’ai utilisé ma crêpe party pour faciliter les choses).

Pour la sauce au sirop d’érable :

  • Versez tous les ingrédients dans une petite casserole sur feu moyen et chauffez jusqu’à ce que le beurre soit totalement fondu. Mélangez bien pour homogénéiser la sauce et servez immédiatement avec les pancakes.

Tablette de chocolat au lait, raisins secs et noisettes

Ma nouvelle petite lubie : faire mes propres tablettes de chocolat. Ça revient beaucoup moins cher que certaines tablettes du marché (même avec du chocolat pâtissier assez coûteux), vous pouvez être généreux sur la garniture et surtout vous pouvez VARIER. Vous pouvez facilement tempérer plusieurs centaines de grammes de chocolat d’un coup et faire une tablette avec des noisettes, une avec des oranges confites, une avec des fruits rouges… L’important est de vous faire plaisir !

Temps : 30mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : plusieurs mois à température ambiante, bien enveloppée dans de l’aluminium
Pour 1 tablette (d’un peu plus de 100g car mes moules me le permettent)

Ingrédients :

  • 20g de noisettes émondées
  • 20g de raisins secs
  • 100g de chocolat au lait pâtissier
  • 1g de beurre de cacao (facultatif)

Recette :

  • Commencez par torréfier les noisettes. Préchauffez le four à 180°C. Étalez les noisettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfournez immédiatement pour 15 minutes. Si elles ne sont pas émondées, versez-les sur un torchon propre et frottez-les vigoureusement pour enlever la peau à la sortie du four. Pendant ce temps, versez les raisins dans un petit bol et recouvrez d’eau bouillante. Réservez.
  • Quand les noisettes ont assez refroidi pour être manipulées, concassez-les grossièrement. Égouttez ensuite les raisins secs, séchez-les avec du sopalin et versez-les avec les noisettes dans un bol.
  • Tempérez enfin le chocolat. Hachez le chocolat au lait et faites-en fondre 2/3 avec le beurre de cacao au bain-marie jusqu’à ce qu’il atteigne 45-50°. Hors du feu, ajoutez le tiers restant et laissez le chocolat refroidir jusqu’à atteindre 27-28°. Remettez-le enfin sur le bain-marie jusqu’à atteindre 30-31°. Versez votre chocolat dans le bol avec les noisettes et les raisins secs et mélangez bien pour que le mélange soit homogène. Versez-le dans un moule à tablette. Tapez plusieurs fois le moule sur le plan de travail pour ôter les éventuelles bulles d’air, lisser la surface et réservez plusieurs heures à température ambiante jusqu’à ce que le chocolat se solidifie.

Mini soda bread orange-raisins secs (petits pains irlandais)

Pour continuer dans la lignée des recettes de la Saint Patrick, j’ai regardé du côté de nos amis irlandais pour avoir un peu d’inspiration. Ayant mangé récemment de la moussaka, je n’avais pas trop envie de m’attaquer à leur iconique sheperd’s pie ou un autre plat en sauce. Je voulais cuisiner quelque chose d’un peu passe partout, facile et rapide. J’ai donc fini par jeter mon dévolu sur leur fameux soda bread. Il s’agit d’un pain express quasiment impossible à louper car il n’est pas soumis aux aléas de la levure remplacée ici par du bicarbonate de soude qui va agir comme agent levant au contact de l’acidité du lait ribot. Il ne demande donc aucun temps de pousse et aucun pétrissage (le temps de pause de ma recette correspond juste au temps de macération des raisins). Il suffit d’amalgamer les ingrédients et tadaaaa. Il s’agit donc d’un pain très simple à l’origine. Vous pouvez ne garder de la recette que la farine, le bicarbonate, le sel et le lait pour faire un pain tout ce qu’il y a de plus standard. J’ai décidé personnellement d’en faire une version plus gourmande à base d’orange, de raisins secs, d’une partie de farine complète, d’un peu de sucre et de beurre. J’ai obtenu des petits pains très moelleux, parfaits à déguster au petit déjeuner avec un thé et du beurre à la façon de muffins anglais.

Temps : 15mn de préparation, 30mn de pause et 20mn de cuisson
Conservation : 48h dans un torchon ou un sac hermétique à température ambiante
Pour 6 petits pains

Ingrédients :

  • 1 orange
  • 60g de raisins secs blonds
  • 125g de farine de blé complète
  • 125g de farine de blé normale
  • 0.75 cuillère à café de bicarbonate
  • 0.75 cuillère à café de sel
  • 25g de sucre
  • 30g de beurre froid
  • 180mL de lait ribot froid (aussi appelé babeurre ou buttermilk ; peut-être remplacé par du lait normal dans lequel vous aurez ajouté 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc 10mn avant de commencer à préparer la pâte)

Recette :

  • Zestez l’orange et réservez. Versez les raisins dans un petit bol et pressez le jus de l’orange par dessus jusqu’à ce qu’ils soient totalement recouverts. Laissez reposer 30mn. Si besoin, profitez-en pour préparer le lait ribot en versant 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc dans 180mL de lait et réservez également.
  • Préchauffez le four à 180°. Dans un saladier, mélangez les farines, le bicarbonate, le sel et le sucre. Ajoutez le beurre coupé en petits dés puis travaillez-le du bout des doigts jusqu’à obtenir de tous petits morceaux. Versez le lait ribot, les zestes d’orange et les raisins égouttés et mélangez avec une cuillère en bois jusqu’à ce que la pâte soit homogène. A ce stade, elle sera très collante, c’est normal. Farinez légèrement votre plan de travail ainsi que vos mains et formez 6 boules de 90g environ. La farine doit simplement vous aider à former les boules de pain car la pâte est très collante, en aucun cas vous ne devez travailler la pâte dans la farine pour en intégrer plus jusqu’à ce qu’elle ne soit plus du tout collante. Déposez les petits pains sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. A l’aide d’un couteau aiguisé, incisez le dessus des pains en forme de croix et enfournez 15/20mn jusqu’à ce qu’ils soient dorés et qu’ils sonnent creux. Laissez refroidir sur une grille de refroidissement avant de déguster. 

Riz sauté végétarien au curry de Madras

Voilà encore une délicieuse recette piochée chez Bernard ! Il s’agit d’un riz sauté végétarien sucré-salé plein de saveurs qui vous donnera un petit coup de chaud grâce à la présence du curry de Madras. C’est vraiment délicieux et très simple à faire. En plus c’est une bonne façon de recycler du riz qui pourrait vous rester sur les bras puisqu’il faut qu’il soit fait de la veille et refroidi pour que les grains se détachent parfaitement à la cuisson. Pour ceux qui voudraient ajouter de la viande car ils ne conçoivent pas un repas sans, je vous conseille d’opter pour des crevettes ou du poulet qui se marieront très bien avec les légumes et saveurs présents !

Temps : 20mn de préparation/cuisson
Conservation : 2/3j dans un récipient hermétique au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 50g de raisins secs
  • un demi oignon
  • 1 carotte
  • 3 gousses d’ail
  • 2 + 4 cuillères à soupe d’huile (j’ai utilisé de l’huile de sésame)
  • 2 œufs
  • 100g de petits pois (frais ou surgelés)
  • 500g de riz basmati cuit et refroidi de la veille (environ 240g de riz sec)
  • 2 cuillères à café de curry de Madras en poudre
  • 1 cuillère à café de sel

Recette :

  • Versez les raisins secs dans un bol et couvrez-les d’eau bouillante (cette étape sert à les réhydrater pour qu’ils soient plus moelleux à la dégustation). Réservez. Épluchez et ciselez l’oignon, la carotte et les gousses d’ail et réservez également.
  • Chauffez une grande poêle ou un wok sur feu vif avec 2 cuillères à soupe d’huile. Cassez-y les œufs et mélangez-les rapidement. Laissez cuire jusqu’à ce que le premier côté soit doré, retournez l’omelette et laissez cuire le second côté de la même façon. Réservez dans une assiette.
  • Ajoutez les 4 cuillères à soupe d’huile restantes puis l’oignon, la carotte, l’ail et les petits pois (toujours sur feu vif). Laissez cuire environ 5mn jusqu’à ce que la carotte et l’oignon soient cuits en mélangeant régulièrement pour que les légumes ne brûlent pas. Ajoutez le riz, mélangez bien puis ajoutez le curry et le sel. Mélangez puis laissez le plat sans le toucher quelques minutes pour que le riz grille légèrement en-dessous (n’hésitez pas à descendre un peu le feu si vous avez peur de brûler votre riz). Ajoutez l’omelette coupée en morceaux ainsi que les raisins bien égouttés et pressés dans du papier absorbant pour enlever tout excès d’humidité. Mélangez une dernière fois et servez chaud avec les toppings de votre choix (des oignons frits pour ajouter encore plus de croustillant ici mais vous pouvez mettre de la coriandre, des cacahuètes, du sésame, etc).

Note :
– Si le riz ne grille pas Jcar il n’y a pas assez d’huile, poussez les ingrédients pour faire un peu de place dans la poêle, versez un peu d’huile, laissez-la chauffer puis mélangez-la avec le riz.

Stollen facile

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais personnellement je suis une fan de stollen. J’en achète chaque fois que je vais aux marchés de Noël en Alsace. Entre la pâte moelleuse, les fruits confits et la pâte d’amande, c’est comme si quelqu’un avait lu dans mon esprit pour créer la brioche parfaite. Sauf que traditionnellement, le stollen nécessite un façonnage particulier et je n’avais pas très envie de me lancer dans cette opération. Je voulais une recette facile et rapide. J’ai trouvé mon bonheur chez B comme bon qui propose une recette avec un façonnage simplifié : on se concentre ici sur le goût et le moelleux. Personnellement je n’ai besoin de rien de plus ! A l’origine, sa recette était d’ailleurs encore plus rapide que la version que je vous propose. Elle ne comportait pas de pousse intermédiaire entre la pâte et le façonnage. Toutefois, je trouve qu’il est important d’ajouter au moins un temps de repos léger à ce moment là pour être sur d’avoir une brioche moelleuse. J’ajouterai que les proportions sont données pour une ÉNORME brioche. N’hésitez donc pas à faire 2 stollens ou à diviser les quantités par 2 pour faire un stollen de taille normale si vous ne pouvez pas en manger une grande quantité rapidement. Il ne faudrait pas risquer d’avoir une brioche sèche.

Temps : 40mn de préparation, 2h de pousse et 35mn de cuisson
Conservation : 2 jours bien emballé dans un torchon propre
Pour 1 gigantesque stollen (ou 2 petits)

Ingrédients :

  • 200g de raisins secs
  • 2 cuillères à soupe de rhum
  • 200mL de lait
  • 1.5 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 60g de beurre fondu tièdi
  • 2 œufs
  • 500g de farine
  • 40g de sucre
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 50g d’écorces d’orange confites
  • 1 barre de pâte d’amande de 250g environ (composée de 50% d’amande minimum, sinon elle va fondre à la cuisson)

Pour la finition :

  • 20g de beurre
  • 20g de sucre glace

Recette :

  • Dans un bol, versez les raisins secs, le rhum et assez d’eau bouillante pour couvrir les raisins afin de les réhydrater (ils seront ainsi plus moelleux à la dégustation). Réservez le temps de faire la brioche.
  • Chauffez le lait très légèrement pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt). Versez-le dans la cuve de votre robot muni du crochet, ajoutez la levure, laissez reposer 10mn et mélangez. Ajoutez le beurre fondu et les œufs et mélangez brièvement avant d’ajouter la farine, le sucre et le sel en déposant ces derniers sur la farine pour qu’ils ne soient pas en contact avec la levure. Pétrissez à vitesse lente jusqu’à ce que la pâte s’amalgame et se décolle des parois (5mn environ). Ajoutez les écorces d’orange confites coupées en dés ainsi que les raisins (égouttés puis pressés dans du papier absorbant pour enlever tout excès d’humidité) puis continuez de pétrir 5 à 10mn jusqu’à ce que la pâte soit lisse, souple, élastique et se décolle des parois. Couvrez la cuve d’un torchon et laissez la pâte reposer 1h dans un endroit chaud (un four préchauffé à 30° pour moi).
  • Dégazez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et étalez-la en un rectangle de 2cm d’épaisseur. Façonnez la barre de pâte d’amande pour qu’elle soit un peu plus petite que la longueur de votre pâton et placez-la au centre de la pâte. Repliez chaque côté vers le centre en commençant par les plus petits côtés, comme pour un portefeuille. Pincez les jointures pour souder la pâte. Déposez la brioche sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et laissez reposer 1h dans un endroit chaud (un four préchauffé à 30° pour moi).
  • Préchauffez le four à 180° et enfournez le stollen 35/40mn, jusqu’à ce qu’il soit doré. Laissez refroidir le stollen puis badigeonnez-le avec le beurre fondu et saupoudrez-le généreusement de sucre glace ensuite.

Croustidélices de Frédéric Bau

Dans l’esprit des buckeyes partagés récemment qui me servent d’exutoire gourmand en rentrant du boulot, je vous présente les croustidélices de Frédéric Bau, issus de son ouvrage « Simplement chocolat ». Il s’agit de petites douceurs au chocolat qui rappellent un peu les roses des sables. Composées de crêpes dentelles, de cranberries séchées et de raisins secs, elles allient donc tout ce qui est bon : le moelleux et le sucré des fruits secs, le croustillant des gavottes et la puissance du chocolat. C’est vraiment super bon et surtout faisable en un tour de main avec les enfants (sauf la partie bain marie à réserver aux parents ;)). En plus vous pouvez en faire un grand nombre et les conserver longtemps ! Une bonne idée de cadeau gourmand à garder en tête pour Noël (même si c’est dans looooongtemps).

Temps : 15mn de préparation
Conservation : plusieurs semaines dans une boite en métal hermétique (à température ambiante s’il ne fait pas très chaud, sinon au frigo)
Pour une vingtaine de croustidélices

Ingrédients :

  • 250g de chocolat de votre choix (je vous conseille le chocolat noir car les croustidélices sont déjà assez sucrés avec les autres éléments de la recette)
  • 100g de cranberries séchées
  • 80g de raisins secs
  • 80g de crêpes dentelles

Recette :

  • Hachez votre chocolat. Versez-en 2/3 (soit environ 165g) dans un cul de poule et faites-le fondre au bain-marie à 50-55° (45-50° pour le chocolat au lait et 40° pour le chocolat blanc). Retirez le cul de poule du bain marie et ajoutez le reste du chocolat haché. Mélangez jusqu’à ce que le chocolat soit totalement fondu et parfaitement lisse. Ajoutez les cranberries et les raisins secs et mélangez à nouveau. Émiettez les crêpes dentelles et ajoutez-les. Mélangez bien pour qu’elles soient totalement enrobées de chocolat. Versez une cuillère de la préparation dans des empreintes en silicone de 5cm de diamètre environ ou faites des tas sur une feuille de papier aluminium. Tassez un peu avec les doigts pour former un ensemble homogène, mais pas trop pour ne pas écraser les croustidélices. Essayez d’aller assez vite car le chocolat fige rapidement. Laissez 5mn à température ambiante pour que le chocolat finisse de se solidifier avant de ranger dans une boite hermétique.

Note : Si vous n’avez pas de thermomètre ou n’avez juste pas envie de vous prendre la tête avec le tempérage, pas de soucis. Ce n’est pas obligatoire. Laissez juste fondre votre chocolat jusqu’à ce qu’il soit totalement fluide.

Hot cross buns

Voici une recette de Pâques un peu tardive mais que je tenais impérativement à tester car je bave devant tous les ans, sans jamais oser me lancer. Il s’agit des hot cross buns : des petits pains sucrés aux épices et aux raisins secs, décorés d’une croix. En bref, tout ce que j’aime ! Il s’agit d’une spécialité anglaise, le plus souvent servie à Pâques. C’est un véritable délice au petit déjeuner, un peu tiédi. Je pense que j’en essayerai une autre version que celle de Cakes in the city, avec de l’orange la prochaine fois. Ça n’en sera que meilleur !

Temps : 45mn de préparation, 2h de pousse et 30mn de cuisson
Conservation : 4/5j à température ambiante dans une boite hermétique (ou le plat recouvert de papier alu)
Pour 15 buns

Ingrédients :

Pour les petits pains :

  • 370mL de lait + un peu pour dorer
  • 2 sachets de levure de boulanger déshydratée
  • 150g de raisins secs
  • 625g de farine T65
  • 70g de beurre fondu
  • 70g de sucre
  • 1 œuf
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • 1 cuillère à café de 4 épices
  • 0.5 cuillère à café de sel

Pour les croisillons :

  • 50g de farine
  • 50g de sucre glace
  • 2.5 cuillères à soupe d’eau (37mL d’eau)

Pour le glaçage :

  • une grosse cuillère à soupe de miel

Recette :

Pour les petits pains :

  • Chauffez très légèrement le lait pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt). Versez-le dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, mélangez et laissez reposer 10mn. Dans le même temps, dans un bol, versez les raisins secs et couvrez-les d’eau bouillante afin de les réhydrater. Réservez.
  • Versez la farine, le beurre fondu refroidi, le sucre, l’œuf, les épices et le sel sur le lait. Pétrissez avec le crochet jusqu’à ce que la pâte soit totalement homogène. Égouttez, séchez puis ajoutez les raisins à la pâte avant de continuer à la pétrir pendant encore 5/10mn : elle doit être souple et lisse. Couvrez la cuve d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30°).
  • Dégazez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et partagez-la en 15 pâtons de 90g environ. Façonnez-les en boules et déposez-les dans un plat chemisé de papier sulfurisé (je n’avais qu’un plat de 35x23cm, j’ai trouvé qu’il était trop petit et ne permettait pas un développement optimale, je vous conseille donc d’utiliser deux plats plus petits que le mien ou un plus grand). Laissez de nouveau lever la pâte pendant 1h dans un endroit chaud, à couvert.

Pour les croisillons :

  • Une fois la pâte levée, préchauffez le four à 150° puis préparez la pâte à croisillons. Mélangez la farine et le sucre glace puis ajoutez l’eau. Vous devez obtenir une pâte assez ferme. Étalez-la sur un plan de travail fariné (ou entre deux feuilles de papier sulfurisé) sur 2mm d’épaisseur et découpez-y 30 fines lanières de la longueur de vos petits pains.
  • Dorez vos buns avec un peu de lait à l’aide d’un pinceau puis déposez deux lanières sur chaque petit pain, de façon à faire une croix. Enfournez 30mn environ, jusqu’à ce que ce que les brioches soient légèrement dorées.
  • A la sortie du four, passez le miel quelques secondes au micro-ondes pour le liquéfier puis badigeonnez-en les buns à l’aide d’un pinceau. Servez tiède.

Filet mignon aux raisins secs

Bonsoir à tous ! J’espère que vous avez passé un bon week-end. Personnellement, j’en ai profité pour me reposer au vu de la semaine que je viens de passer au travail. Mais rassurez vous, je n’ai pas oublié que je vous avais promis des recettes plus diversifiées cette année, surtout du salé. Pour me mettre en jambe, j’ai choisi en premier lieu la recette du filet mignon aux raisins secs du Petit Larousse Cuisinier. C’est un plat que ma maman nous fait depuis des années et qui est un véritable coup de cœur. Il a l’avantage d’être très facile et rapide à cuisiner, ce qui me permet de prendre mes marques doucement dans ma cuisine. J’espère que ce plat saura vous séduire autant qu’il m’a séduite !

.

.

Temps : 15mn
Conservation : 24/48h dans une boite hermétique au frigo
Pour 3/4 personnes

.

Ingrédients :

  • 1 filet mignon de porc
  • 2 cuillères à soupe d’huile
  • du sel et du poivre
  • 65g de raisins secs blonds
  • 20cL de crème fraîche épaisse
  • 2 cuillères à soupe de cognac
  • 1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne

.

Recette :

  • Coupez le filet mignon en tranches de 1,5cm d’épaisseur. Chauffez l’huile dans une sauteuse puis déposez-y les médaillons et cuisez-les 3mn de chaque côté sur feu moyen en les assaisonnant avec le sel et le poivre à mi-cuisson. Retirez-les de la poêle et réservez-les au chaud le temps de faire la sauce.
  • Versez les raisins secs, la crème fraîche épaisse et le cognac dans la sauteuse. Laissez cuire sur feu moyen quelques minutes jusqu’à ce que la sauce épaississe. Salez, poivrez et ajoutez la moutarde. Mélangez bien. Servez la viande immédiatement et versez la sauce par dessus. Ce plat se marie très bien avec des pâtes fraiches ou du riz !

Coleslaw

     Le coleslaw est une salade de chou typique des Etats-Unis, souvent servie en entrée ou en accompagnement avec un burger par exemple. C’est un plat beaucoup moins répandu dans nos contrées et pourtant, c’est vraiment délicieux. Si vous avez goûté la version industrielle baignant dans la sauce, ne vous en faites pas, le coleslaw maison n’a vraiment pas le même goût. Je vous avoue que c’est un plat qui ne m’inspirait pas du tout et pourtant, la première fois que ma maman en a fait, je suis devenue totalement accro. Alors évidemment, comme d’habitude, elle a rajouté pas mal de trucs à la recette originale mais ça le rend encore meilleur, croyez-moi 😉

.

IMG_20200819_221418__01

.

Temps : 10mn de préparation + 2h au réfrigérateur
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique
Pour 4 personnes (2 si vous ne mangez que ça)

.

Ingrédients :

  • 100g de raisins secs blonds (optionnel : il n’y en a pas dans le coleslaw original mais comme pour le taboulé, ça apporte vraiment un plus à la salade !)
  • 1 yaourt nature
  • 40g de mayonnaise
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc
  • du sel et du poivre
  • 200g de chou blanc (soit 1/2 chou environ )
  • 150g de carottes (soit 2 carottes environ)
  • environ 10g de brins de ciboulette (optionnel là encore : la recette originale n’en comporte pas mais cela permet de relever le goût)

.

Recette :

  • Versez les raisins secs dans un bol et recouvrez-les d’eau bouillante (cela permettra de les faire gonfler et qu’ils soient plus moelleux). Réservez.
  • Dans votre saladier, préparez votre sauce en mélangeant le yaourt, la mayonnaise, le sucre et le vinaigre blanc. Mélangez bien et assaisonnez avec le sel et le poivre. Réservez.
  • Lavez les légumes. Coupez le chou en gros morceaux et mixez-le rapidement dans votre robot muni du couteau jusqu’à obtenir de fines lamelles. Versez dans le saladier. Épluchez les carottes, coupez-les au moins en 4 puis passez-les aussi au mixeur muni du couteau jusqu’à obtenir des petits morceaux. Versez dans le saladier. Mélangez. Égouttez les raisins secs, séchez-les dans du sopalin en serrant un peu pour enlever le surplus de liquide puis ajoutez-les avec la ciboulette ciselée dans le saladier. Mélangez une dernière fois pour que la sauce et l’assaisonnement soient bien répartis. Entreposez le saladier au frigo après l’avoir recouvert de film étirable. Laissez refroidir au moins 2h avant de servir.

.

Note : Si vous voulez faire un coleslaw au sens le plus traditionnel, enlevez les raisins secs et la ciboulette et râpez les carottes et hachez le chou au lieu de les passer au mixeur (cela ne change pas le goût mais uniquement le visuel, la technique du mixeur est juste bien plus rapide). Dans ce cas, vous pouvez ajouter un peu de moutarde pour relever la sauce !

Taboulé

     Voici une recette qui m’effrayait un peu avant que je la débute. S’agissant d’une première dans un type de cuisine que je ne maîtrise pas, j’avais vraiment peur de me louper. Mais je suis tombée sur la super recette de C’est ma fournée qui en fait un jeu d’enfant ! La semoule n’est pas du tout compacte ou sèche (on sent bien tous les grains séparés à la dégustation), la garniture (que j’ai légèrement modifiée) est bien présente (ce qui n’est pas le cas dans la plupart des taboulés industriels), la quantité de citron qui me faisait un peu douter est en fait parfaite. Ce taboulé est frais et délicieux. C’était un vrai plaisir et c’est bien plus facile et rapide à faire que ce que j’imaginais. C’est vraiment agréable de manger un taboulé qui n’est pas « pollué » par un paquet de sauce qui en dénature le goût ! Plus d’excuses donc pour ne pas vous lancer !

.

IMG_20200711_192234__01

.

Temps : 20mn de préparation et 2H de réfrigération
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique au frigo
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

  • 125g de raisins secs
  • 300g de couscous moyen (de marque Dari conseille Valérie et j’avoue qu’il est parfait)
  • 70g de jus de citron jaune (environ 1 citron et demi)
  • 80g d’eau
  • 25g d’huile d’olive
  • 2 cuillères à café de sel fin
  • 20g de feuilles de menthe fraîche (de feuilles, pas « en tout », il vous faudra donc un poids total supérieur car il faudra enlever les tiges)
  • 20g de feuilles de coriandre (même remarque)
  • 70g d’oignons nouveaux
  • 1 concombre bio
  • 3 belles tomates bio

.

Recette :

  • Versez les raisins secs dans un bol et recouvrez-les d’eau bouillante (cela permettra de les faire gonfler et qu’ils soient plus moelleux). Réservez.
  • Dans un grand saladier, versez le couscous, le jus de citron, l’eau et l’huile d’olive. Mélangez bien à l’aide d’une fourchette afin que les grains se détachent tous les uns des autres. Ajoutez le sel puis mélangez à nouveau. Lavez vos bouquets de menthe fraiche de coriandre et vos oignons nouveaux. Retirez les tiges des herbes afin de ne conserver que les feuilles. Coupez les extrémités des oignons. Mixez la menthe, la coriandre et les oignons nouveaux ensemble puis versez le tout dans le couscous. Lavez le concombre, coupez-le en deux, égrainez-le puis coupez-le en petits dés. Versez dans la semoule. Faites de même avec les tomates. Égouttez les raisins secs, séchez-les dans du sopalin en serrant un peu pour enlever le surplus de liquide puis ajoutez-les aussi au couscous. Mélangez bien pour que la garniture soit répartie de façon homogène dans la semoule puis entreposez au frigo en recouvrant le saladier de film étirable pour que le taboulé ne sèche pas. Laissez refroidir au moins 2h avant de servir.