Snickerdoodles

Si vous ne connaissez pas encore les snickerdoodles, laissez-moi vous les présenter. Il s’agit de biscuits d’origine américaine dont la pâte ressemble énormément à celle des cookies (moins les pépites de chocolat) et qui sont enrobés de sucre à la cannelle. Depuis le temps que j’avais mes yeux dessus je suis super contente d’avoir enfin testé. En terme de texture, c’est tout ce que j’en attendais : des biscuits très moelleux qui fondent en bouche. Un véritable plaisir. Côté goût, je m’attendais à une saveur de cannelle plus prononcée (étant une fanatique de cette épice) mais au final elle est assez subtile, faisant des ces biscuits un ami de ceux qui peuvent craindre l’excès d’épices dans certains gâteaux. C’est donc le biscuit de Noël américain par excellence. Il est parfait pour accompagner un thé ou un chocolat chaud devant la cheminée. Seule ombre au tableau : ils ne se conservent pas très longtemps. S’agissant de biscuits très moelleux, ils sèchent assez vite. Normalement vous devriez les avoir finis avant qu’il n’y ait de soucis tellement ils sont délicieux mais n’oubliez pas de les ranger dès refroidissement dans une boite en métal hermétique pour éviter tout problème !

Temps : 15mn de préparation, 30mn de réfrigération et 12mn de cuisson
Conservation : 48h dans une boite hermétique à température ambiante
Pour 16 snickerdoodles

Ingrédients :

  • 180g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 0,5 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 115g de beurre mou
  • 85g de sucre blond
  • 50g de sucre
  • 1 gros œuf
  • 0,5 cuillère à café de vanille liquide

Pour l’enrobage :

  • 50g de sucre
  • 2 cuillères à café de cannelle en poudre

Recette :

  • Dans un bol, mélangez la farine, la levure, la cannelle et le sel. Réservez. Battez le beurre avec les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse et soit crémeux. Ajoutez l’œuf et la vanille. Mélangez puis incorporez les poudres. Une fois la pâte homogène, entreposez-la une trentaine de minutes au réfrigérateur pour qu’elle soit plus facile à modeler.
  • Préchauffez le four à 180°. Dans une assiette creuse, mélangez le sucre et la cannelle. Prenez une cuillère à soupe de pâte, roulez-la en boule et enrobez-la entièrement de sucre à la cannelle. Placez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Espacez bien les boules en les plaçant en quinconce. Enfournez 12mn jusqu’à ce qu’elles soient légèrement dorées (les biscuits seront encore mous). Laissez-les reposer 5mn sur la plaque avant de les faire refroidir sur une grille.
  • (Étape supplémentaire facultative : Après les 5mn de repos sur la plaque, vous pouvez replonger les snickerdoodles dans le sucre à la cannelle. Ils seront moins jolis mais meilleurs. Attention par contre car ils seront assez mous. Il faudra donc être délicat pour ne pas les casser. Si vous avez peur de vous bruler, vous pouvez juste saupoudrer du sucre à la cannelle en extra dessus).

Donuts à l’orange et leur glaçage au chocolat au lait (au four)

Ça faisait un moment que je ne vous avais pas proposé de recette de donuts sur le blog. Et pourtant, j’ADORE ces petits gâteaux. Eh oui, ne vous faites pas de fausse joie, il s’agit encore une fois de donuts cuits au four et non des délicieux beignets américains dégoulinants de gras que nous aimons tous. Nous restons ici sur une alternative un petit peu plus diététique. Et comme la saison des oranges est là et que, vous le savez maintenant, il s’agit de mon association préférée, je vous offre une recette de donuts orange/chocolat !!!! De délicieux petits gâteaux légèrement parfumés avec des zestes d’orange enrobés dans un glaçage brillant au chocolat au lait. Un véritable ravissement au goûter. Vous pouvez même envisager d’ajouter des pépites à la pâte pour encore plus de gourmandise… Attention par contre, il s’agit d’un glaçage mou/fondant, pas d’un qui va figer une fois à température ambiante. Les choses vont donc dégénérer très vite à la dégustation (mais uniquement pour le meilleur, faites moi confiance ;))

Temps : 25mn de préparation, 10mn de cuisson, 30mn de repos
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique (au frigo de préférence et bien protégé pour ne pas qu’ils se dessèchent)
Pour 9 donuts

Ingrédients :

Pour les donuts :

  • 150g de farine
  • 75g de sucre
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 0,75 cuillère à café de levure
  • 120mL de lait
  • 1 gros œuf
  • 30g d’huile
  • le zeste d’une orange
  • 10ml de jus d’orange

Pour le glaçage fondant au chocolat au lait :

  • 120mL de crème liquide entière
  • 20g de miel liquide
  • 140g de chocolat au lait pâtissier

Recette :

  • Commencez par préparer les donuts. Préchauffez le four à 180°. Dans un premier saladier, mélangez la farine, le sucre, le sel et la levure. Dans un second, mélangez le lait, l’œuf, l’huile, le zeste et le jus d’orange. Versez les ingrédients liquides sur les poudres doucement et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Beurrez et farinez vos moules à donuts si nécessaire puis remplissez-les jusqu’à 1-2 mm du bord central. Enfournez 10mn. La pâte doit être élastique au toucher et un couteau doit ressortir complètement sec. Laissez refroidir 5mn avant de démouler sur une grille.

  • Une fois les donuts totalement refroidis, passez à la préparation du glaçage. Dans une petite casserole, portez à ébullition la crème et le miel. Mélangez bien pour que le miel se dissolve. Pendant ce temps, concassez le chocolat en morceaux et déposez-le dans un saladier. Versez la crème sur le chocolat en trois fois en fouettant bien entre chaque ajout pour que le mélange soit homogène. Préparez une grille de refroidissement et déposez-la sur du papier absorbant ou sur une plaque de cuisson non trouée. Trempez vos donuts dans le glaçage aux ¾ et déposez-les au fur et à mesure sur la grille. Vous aurez alors une première couche de glaçage extrêmement fine. Laissez sécher 30mn à température ambiante et trempez-les une seconde fois dans le glaçage qui aura alors légèrement épaissi. Déposez-les à nouveau sur la grille pendant 30mn. Cette fois-ci, vous aurez une couche de glaçage assez épaisse et super fondante typique des donuts américains.

Cobbler épicé aux poires

Que diriez-vous de découvrir le pendant américain du crumble britannique ? Je vous présente le cobbler ! Il s’agit d’un dessert également composé de fruits recouverts de pâte, mais celle-ci est plus dense que la pâte du crumble, qui est elle plus sableuse. On se rapproche plus d’une pâte à biscuit ici. Pour en faire un dessert parfaitement automnal, j’ai choisi comme fruits les poires et j’ai parfumé ma pâte avec des épices à pain d’épices (il n’y a jamais assez d’épices à pain d’épices dans ma vie). Vous pouvez bien évidemment utiliser les fruits de votre choix et changer les épices (ou ne pas du tout en mettre). Cela ne tient qu’à vous !

Temps : 20mn de préparation 30mn de cuisson
Conservation : 2/3j au réfrigérateur recouvert de papier film (à réchauffer avant de servir)
Pour environ 8 personnes

Ingrédients :

Pour les fruits :

  • 30g de beurre
  • 4 poires moyennes
  • une lichette de jus de citron
  • 75g de cassonade
  • 30g de farine
  • 0,5 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille

Pour le cobbler :

  • 180g de farine
  • 100g de sucre blond
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 2 cuillères à café d’épices à pain d’épices
  • une pincée de sel
  • 60g de beurre froid
  • 60mL de lait

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Faites fondre le beurre dans une poêle sur feu moyen. Épluchez les poires, évidez-les et coupez-les en cubes de 1,5cm de côté environ. Arrosez-les d’un peu de jus de citron et ajoutez-les dans la poêle avec la cassonade, la farine, la cannelle et le sel. Mélangez pour que les morceaux de poires soient bien enrobés. Laissez cuire jusqu’à ce que le sucre se transforme en caramel assez clair. Ajoutez la vanille, mélangez une dernière fois et versez dans un plat allant au four de 18×26cm environ. Réservez le temps de préparer la pâte.
  • Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre blond, la levure, les épices et le sel. Ajoutez le beurre froid coupé en petits morceaux et travaillez-le avec une fourchette jusqu’à obtenir des petits morceaux de pâte, comme pour un crumble (vous pouvez aussi mixer la pâte avec un robot). Versez le lait petit à petit sur la pâte, sans cesser de mélanger, jusqu’à ce qu’elle soit totalement agglomérée. Déposez-la en petits tas sur les poires. Il faut qu’il y en ait un peu partout pour que chaque part de cobbler ait de la pâte et des fruits. Enfournez 30/35mn jusqu’à ce que la pâte soit dorée. Servez chaud avec de la crème fouettée (non sucrée) ou de la glace à la vanille.

Sacher whoopies

Je pense que la Sachertorte est un de mes gâteaux préférés. J’adore le contraste entre la puissance du chocolat noir et l’acidulé de l’abricot. C’est un véritable petit bijou de la pâtisserie autrichienne. Quand j’ai vu les sacher whoopies de Doriann, mon sang n’a donc fait qu’un tour : je DEVAIS les essayer. Le concept est vraiment génial je trouve. Mais une fois les coques faites, j’ai eu peur qu’un enrobage chocolat et un poudrage au cacao masquent trop l’abricot que je voulais vraiment sentir. J’ai donc écarté ces deux composants de la recette de Doriann, même si cela signifiait m’éloigner un peu de la recette originale de la Sachertorte, et renforcé la quantité d’abricot dans la ganache pour les mêmes raisons. J’ai d’ailleurs essayé une ganache avec encore plus de confiture à l’intérieur. Malheureusement, elle n’avait plus assez de consistance et devenait trop coulante. J’en suis donc arrivée à un compromis où je vous propose deux alternatives : l’une avec une ganache à la confiture d’abricot, plus rapide à effectuer et avec un goût d’abricot plus subtil, et une autre avec la même ganache mais un cœur de confiture d’abricot pur, plus « fruitée » mais un poil plus longue au montage. Les deux vous offriront des gâteaux très moelleux avec une ganache super soyeuse. Il n’y a plus qu’à faire votre choix concernant l’intensité de l’abricot 😉

Temps : 40/50mn de préparation (suivant l’option choisie), 1h de réfrigération, 12mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite en métal hermétique au frigo (bien penser à les sortir 30mn avant de les manger pour qu’ils retrouvent leur moelleux)
Pour 14 whoopîes

Ingrédients :

Pour les coques :

  • 80g de beurre mou
  • 100g de sucre
  • 1 petit œuf
  • 100g de chocolat noir fondu
  • 120g de farine
  • 0.5 cuillère à café de levure
  • 1 pincée de sel
  • 20g de cacao en poudre non sucré

Pour la garniture :

  • 20g de crème liquide entière
  • 40g de chocolat noir
  • 70g de confiture d’abricots

ou

  • 10g de crème liquide entière
  • 20g de chocolat noir
  • 35g + environ 75g de confiture d’abricot

Recette :

Pour les coques :

  • Fouettez le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux. Incorporez ensuite l’œuf puis le chocolat noir fondu. Ajoutez enfin la farine, la levure, le sel et le cacao et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène. Filmez et entreposez au réfrigérateur pendant 1h.

Pour la garniture :

  • Dans une casserole, portez à ébullition la crème. Versez-la en trois fois sur le chocolat coupé en morceaux en mélangeant bien entre chaque ajout. Si des morceaux de chocolat subsistent, passez la ganache quelques secondes au micro-ondes. Incorporez la confiture d’abricot (seulement les 35 premiers grammes si vous optez pour la 2e option de recette) et filmez au contact. Entreposez au réfrigérateur le temps que les coques soient prêtes.

Pour la cuisson des coques :

  • Préchauffez le four à 160°. Formez 28 boules de pâte de la taille d’une truffe (soit 15g chacune) et déposez-les en quinconce sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en les espaçant légèrement. Enfournez 12mn. Laissez les coques refroidir 10mn sur une plaque puis transférez-les sur une grille de refroidissement.

Pour le montage :

  • Une fois vos coques totalement refroidies, passez au montage. Si vous optez pour la première option, prenez une bonne cuillère à café de ganache, déposez-la au centre d’une coque, posez une seconde coque par-dessus et appuyez jusqu’à ce que la ganache atteigne les bords du gâteau. Recommencez jusqu’à épuisement des coques.
  • Pour la seconde option, versez la ganache dans une poche à douille munie d’un embout rond de 1cm. Prenez moitié des coques et pochez la ganache le long du bord extérieur. Ajoutez une petite cuillère à café de confiture d’abricot au centre des cercles de ganache et posez la seconde moitié des coques par dessus. Appuyez légèrement pour faire adhérer.

 

Buckeyes

Il n’est plus nécessaire de présenter l’amour des américains pour le beurre de cacahuètes. Et pour notre plus grand plaisir, ils l’ont bien évidemment décliné en tout un tas de douceurs devenues des classiques. Les buckeyes sont ainsi des boules de beurre de cacahuètes trempées dans le chocolat. Rien de plus simple, rien de plus efficace, rien de plus régressif et délicieux. J’ai effectué une petite modification concernant le type de beurre utilisé par rapport à la recette originelle et j’ai aussi ajouté un peu de cassonade. Il n’y en a pas du tout en principe mais cela permet de complexifier la texture et de faire ressortir le goût du beurre de cacahuètes !

.

.

Temps : 30mn de préparation + 1h de réfrigération
Conservation : 2 semaines au réfrigérateur (pensez à les sortir un peu avant de les déguster pour qu’ils retrouvent leur crémeux)
Pour environ 40 buckeyes

.

Ingrédients :

  • 250g de beurre de cacahuètes crémeux (surtout pas le crunchy)
  • 70g de beurre demi-sel mou (il s’agit normalement de beurre doux mais je trouve qu’une pointe de sel permet de « casser » le sucre et de sublimer le beurre de cacahuètes)
  • 20g de cassonade (ultra facultatif car ce n’est pas un ingrédient de base des buckeyes mais permet là encore de rehausser le goût du beurre de cacahuètes)
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 225g de sucre glace
  • 225g de chocolat noir à 50%
  • 2 cuillère à soupe d’huile de coco (si vous n’en avez pas, une autre huile neutre type colza ou tournesol fera l’affaire)

.

Recette :

  • Travaillez le beurre de cacahuètes avec le beurre mou jusqu’à obtenir un mélange homogène et hyper crémeux. Ajoutez la cassonade et la vanille et mélangez. Incorporez ensuite le sucre glace et travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit bien homogène. Prenez une petite cuillère à café de pâte, roulez-la entre vos mains pour qu’elle ait la forme d’une truffe et déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte puis entreposez au réfrigérateur au moins 30mn pour que les buckeyes se solidifient.
  • Faites fondre le chocolat avec l’huile de coco au bain-marie ou au micro-ondes. Homogénéisez puis laissez refroidir jusqu’à ce que le glaçage soit à température ambiante. A l’aide d’un cure-dent, trempez presque totalement les truffes dans le chocolat : il ne doit rester qu’un petit cercle non glacé. Déposez à nouveau les buckeyes sur le papier sulfurisé et entreposez au réfrigérateur jusqu’à ce que le chocolat fige totalement. Passez très légèrement un couteau sur les trous pour les refermer avant de servir.

Cobbler au chocolat

Très sincèrement, je ne sais pas trop comment vous décrire ce dessert. Le cobbler, traditionnellement, est un dessert américain très proche du crumble britannique. Il consiste en des fruits, tout simplement surmontés de pâte. Rien de plus simple et de plus commun. Mais j’ai découvert récemment qu’il était possible d’en faire au chocolat. Et dans ce cas là, on casse absolument tous les codes de la recette car nul fruit et nul pâte par dessus. On remplace ces éléments par une espèce de pâte à gâteau pour la couche de dessous et on la surplombe de cacao, de sucre et surtout… d’eau chaude !!! Et le résultat est étonnant. Vous obtenez un gâteau de type génoise, assez aérien et spongieux, croustillant à la surface et traversé d’un coulis au chocolat à l’intérieur. C’est super régressif, assez addictif quand on met le nez dans le plat et surtout particulièrement étonnant. Une seule recommandation : n’utilisez pas un moule à bord bas car le dessert va énormément gonfler au début de la cuisson avec de retrouver une taille normale à la fin.

.

.

Temps : 10mn de préparation + 35mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo (à réchauffer au micro-ondes)
Pour 8 personnes
.

Ingrédients :

  • 130 g de farine
  • 30g + 40g de cacao en poudre non sucré
  • 100g + 50g de sucre
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 125g de lait
  • 75g de beurre fondu
  • 1,5 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 100g de cassonade
  • 375g d’eau chaude

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°C. Mélangez la farine, 30g de cacao, 100g de sucre, la levure et le sel. Incorporez-y le lait, le beurre fondu et l’extrait de vanille. Mélangez vigoureusement la préparation jusqu’à ce qu’elle soit lisse et homogène. Versez-la dans un moule beurré de 20cm de diamètre à bords hauts.
  • Dans un bol, mélangez les 40g de cacao et les 50g de sucre restants avec la cassonade. Saupoudrez ce mélange uniformément sur la pâte puis versez l’eau chaude par dessus. Veillez à en verser partout mais ne mélangez surtout pas. Enfournez 40mn environ : l’eau se sera totalement transformée en sirop de cacao, la préparation commencera de dégonfler et le cobbler sera surmonté d’une couche croustillante. Servez chaud avec de la glace à la vanille.

Carrot (pan)cakes

Voilà une recette qui fleure bon le retour de l’automne avec toutes ces épices que j’aime tant. Étant une FAN inconditionnelle du carrot cake, j’ai décidé de le transformer en pancakes pour pouvoir en profiter aussi le matin et c’est vraiment dé-li-cieux. On retrouve bien le bon goût d’épices si typique, le moelleux du carrot cake et le croquant des noix de pécan. N’hésitez pas à les servir avec un peu de crème épaisse, du miel et un peu plus de noix de pécan (caramélisées si vous voulez) pour toujours plus de gourmandise.

.

.

Temps : 10mn de préparation + 10mn de cuisson (si vous utilisez une crêpe party comme moi, sinon comptez le double)
Conservation : quelques jours dans du papier d’alu au frigo (n’hésitez pas à les réchauffer un peu au micro ondes)
Pour 12 pancakes

.

Ingrédients :

  • 150g de farine
  • 1 cuillère à café de levure
  • 0,75 cuillère à café de bicarbonate de sodium
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 0,25 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 0,75 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 0,50 cuillère à café de cardamome en poudre
  • 0,25 cuillère à café de noix de muscade râpée
    • ou 2 cuillères à café d’épices à pain d’épices à la place de l’ensemble des épices
  • 100g de carottes râpées (l’équivalent d’une grosse carotte)
  • 35g de noix de pécan (que vous pouvez torréfier 10mn dans un four à 180° avant de commencer pour faire ressortir un maximum de saveurs)
  • 1 gros œuf
  • 35g de cassonade
  • 240ml de lait ribot (aussi appelé babeurre ou buttermilk ; peut-être remplacé par du lait normal dans lequel vous aurez ajouté 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc 10mn avant de commencer à préparer la pâte)
  • 0,5 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 2 cuillères à soupe d’huile (ou 30g de beurre fondu)

.

Recette :

  • Dans un premier saladier, mélangez la farine, la levure, le bicarbonate, le sel et les épices. Ajoutez ensuite les carottes râpées et les noix de pécan hachées, mélangez bien et réservez. Dans un second saladier, battez l’œuf avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez ensuite le lait ribot, l’extrait de vanille et l’huile. Mélangez bien. Ajoutez les ingrédients liquides aux poudres et fouettez jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de grumeaux.
  • Chauffez une poêle et beurrez-la ou huilez-la légèrement. Faites-y des tas de pâte d’une dizaine de centimètres de diamètre (une grosse louche avec la louche de ma crêpe party). Faites cuire jusqu’à ce que la pâte soit cuite en dessous et assez ferme pour que le pancake puisse être retourné et que des bulles apparaissent au dessus. Retournez à l’aide d’une spatule et laissez cuire la seconde face. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. N’hésitez pas à beurrer à nouveau la poêle entre les pancakes si nécessaire.

Petite astuce : J’utilise désormais ma crêpe party Tefal afin de faire cuire mes pancakes : la taille est parfaite, je peux en faire 4 à la fois, il suffit de l’huiler légèrement une seule fois, ça ne colle pas, c’est plus rapide, retourner les pancakes se fait de façon simplifiée, le nettoyage est facile. Bref : c’est juste PAR-FAIT !

Muffins citron framboises

Comment mieux faire la transition entre l’été et la rentrée qu’avec de délicieux muffins framboises citron ? Toutes les saveurs de l’été dans un petit gâteau super moelleux à déguster avec un bon thé dès le retour du boulot. Doux, fruité et super léger, un must du tea time.

.

.

Temps : 15mn de préparation + 25/30mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique
Pour 12 muffins

.

Ingrédients

Pour les muffins :

  • 60g de beurre mou
  • 100g de sucre
  • 1 œuf
  • Le zeste de 2 citrons
  • 300mL (270g) de crème aigre ou crème sûre (ou 300mL de crème liquide entière mélangée à 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc10mn avant de commencer la préparation des cupcakes)
  • 240g de farine
  • un demi sachet de levure chimique
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 300g de framboises

Pour le glaçage :

  • 100g de sucre glace
  • 25g de jus de citron (soit le jus d’un demi citron environ)

.

Recette ;

Pour les muffins :

  • Préchauffez le four à 180°. Travaillez le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et soit bien crémeux. Incorporez l’œuf puis les zestes de 2 citrons finement râpés et la crème aigre. Incorporez la farine, la levure et le sel ensemble. Ne travaillez pas trop la pâte. Incorporez délicatement les framboises pour ne pas les écraser puis répartissez la pâte dans 12 moules à muffins (beurrés et farinés si nécessaire ou dans des caissettes). Enfournez 25/30mn : les muffins doivent être légèrement dorés et la lame d’un couteau doit ressortir sèche.

Pour le glaçage :

  • Pendant que les muffins cuisent, préparez le glaçage en mélangeant le sucre glace avec le jus de citron. Vous devez obtenir une préparation bien blanche qui ne soit pas trop liquide. A la sortie du four, laissez les muffins refroidir une dizaine de minutes avant de verser le glaçage par dessus. Attendez que le glaçage ait figé pour servir.

Donuts au four tout chocolat

Je vous avais déjà proposé des donuts au four (alternative bien plus healthy que leurs comparses à l’huile et qui se rapprochent plus du gâteau que du beignet) il y a un peu plus d’un an avec une version à la vanille glacée au chocolat. Eh bien je récidive aujourd’hui avec une version totalement chocolat que je dois à Chic Chic Chocolat. Tout comme la version à la vanille, celle-ci vous donnera des petits gâteaux incroyablement moelleux. Et pour ne rien gâcher ils ont un goût puissant de chocolat non seulement grâce au cacao et au glaçage mais aussi grâce au café. Et si vous vous inquiétez de la présence de ce dernier, rassurez-vous, une fois cuits vous ne sentirez plus rien ! C’est seulement si vous les sortez un poil en sous cuisson que le goût du café ressortira un peu. Si vous détestez carrément et ne voulez pas prendre le risque, pas de soucis, incorporez simplement l’eau bouillante. Par contre si vous êtes fan, je vous propose une alternative : faites cuire la pâte dans des petits moules à muffins remplis à moitié et enfournez les environ 10mn là aussi jusqu’à avoir un cœur fondant : c’est encore meilleur qu’en version donut. Vous aurez des gâteaux d’un moelleux incomparable et très chocolatés grâce au goût du café. Et même pas besoin de vous embarrasser à faire le glaçage. C’est délicieux ! 😉

.

.

Temps : 30mn de préparation + 10mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique à température ambiante
Pour 15 donuts

.

Ingrédients :

Pour les donuts :

  • 120g de farine
  • 30g de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 + 1 pincée de sel
  • 110g de sucre
  • 3 œufs
  • 65g d’huile de tournesol
  • 1 dosette de café
  • 90mL d’eau bouillante

Pour le glaçage :

  • 100g de chocolat noir
  • 20g de beurre
  • 20g de golden syrup (ou du sirop d’érable si vous n’en avez pas)
  • 3 cuillères à soupe d’eau bouillante
  • des vermicelles en chocolat

.

Recette :

Pour les donuts :

  • Préchauffez le four à 160°.
  • Dans un saladier, tamisez la farine, le cacao, la levure et une pincée de sel. Ajoutez ensuite le sucre. Mélangez. Séparez les blancs des jaunes d’œuf et incorporez les jaunes et l’huile aux poudres. Dissolvez la dosette de café dans l’eau bouillante et incorporez le café à la pâte. Montez ensuite les blancs en neige ferme avec une pincée de sel et incorporez-les délicatement au mélange précédent à l’aide d’une maryse.
  • Beurrez et farinez vos 15 moules à donuts si nécessaire puis remplissez-les jusqu’à 1-2 mm du bord central. Enfournez 10mn. La pâte doit être élastique au toucher et un couteau doit ressortir complétement sec. Laissez refroidir 5mn avant de démouler sur une grille.

Pour le glaçage :

  • Faites fondre le chocolat, le beurre et le golden syrup au bain-marie ou au micro-ondes. Ajoutez l’eau et émulsionnez-bien jusqu’à avoir un beau glaçage bien lisse et brillant. Trempez les donuts dans le glaçage en les secouant légèrement pour enlever l’excédent et parsemez immédiatement de vermicelles en chocolat. Laissez figer avant de servir !

 

Grilled cheese pesto mozza parmesan

C’est une semaine presque totalement américaine qui se profile à l’horizon avec la recette du jour. Et pour changer un peu de d’habitude : ce sera du salé ! Mais comme pour les pancakes, ce sera facile, rapide et parfait pour un brunch ou un repas tout simple. En tant que fan de séries américaines, le grilled cheese est un incontournable que je connais depuis des années tant on le retrouve un peu partout. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un peu l’équivalent de notre Croque-Monsieur français mais sans viande (donc un sandwich beurré et poêlé avec du fromage bien fondant qui dégouline à l’intérieur). Comme je suis dans une période très pesto en ce moment, j’ai décidé d’en faire une version plus italienne en utilisant de la mozza et du parmesan au lieu du traditionnel cheddar : un délice ! Mon seul regret : ne pas avoir pris de pain tranché directement car je suis incapable de faire des tranches régulières si elles ne sont pas énormes…

.

.

Temps : 5mn de préparation +5mn de cuisson
Conservation : A manger immédiatement
Pour 2 personnes

.

Ingrédients :

  • 4 tranches de ciabatta (ou autre pain assez large comme une boule)
  • du beurre mou
  • 1 boule de mozzarella
  • 50g de pesto
  • environ 15g de parmesan râpé (le mieux est d’acheter du parmesan et de le râper soi-même car il aura plus de goût mais pour une version minute le parmesan râpé en sachet ira très bien)

.

Recette :

  • Beurrez une face de chaque tranche de pain et tartinez l’autre de pesto. Coupez la boule de mozzarella en tranches et déposez le fromage sur deux des tranches de pain, côté pesto. Fermez les sandwichs en déposant les deux tranches de pain restantes, côté pesto, sur la mozzarella. Chauffez une grande poêle anti-adhésive (très important sinon le parmesan va coller à la poêle et ce sera un enfer croyez-moi) sur feu moyen et faites-y fondre une noix de beurre. Parsemez moitié du parmesan sur la surface des deux grilled cheese. Appuyez légèrement avec une cuillère pour le faire adhérer au beurre et déposez les sandwichs dans la poêle, côté parmesan en bas. Laissez griller pendant 2mn, le temps que le parmesan fasse une croute bien dorée et croustillante à votre sandwich. Parsemez le reste du parmesan sur le dessus de vos sandwichs, appuyez légèrement pour faire adhérer puis retournez-les et prolongez la cuisson de 2mn pour que la seconde face soit dorée. Il faut que la mozzarella soit coulante au milieu ! Servez immédiatement.