Amaretti à la pistache

Comme j’ai fait un bon paquet de pâte de pistache dans l’optique du cake à la pistache que j’ai publié dernièrement je me retrouve avec de la pistache à écouler. Me voilà donc avec une nouvelle recette d’amaretti. Je suis repartie sur la base des amaretti à la cannelle que j’avais réalisés et j’ai tout simplement ajusté les saveurs : remplacer une partie de poudre d’amande par de la poudre de pistache, ajouter de la pâte de pistache et une petite pistache au centre. Rien de bien sorcier et compliqué mais une petite bombe en bouche si vous aimez les biscuits moelleux, les amandes et la pistache !

Temps : 15mn de préparation, 30mn de réfrigération et 15mn de cuisson
Conservation : 1 semaine dans une boite en métal hermétique
Pour une vingtaine d’amaretti

Ingrédients :

  • 150g de poudre d’amande
  • 50g de poudre de pistache
  • 150g de sucre de canne blond
  • 2 blancs d’œuf
  • 1 cuillère à soupe bien bombée de pâte de pistache
  • une vingtaine de pistaches
  • un peu de sucre glace pour saupoudrer

Recette :

  • Mélangez la poudre d’amande, la poudre de pistache et le sucre dans un saladier. Incorporez les blancs d’œuf puis la pâte de pistache. Travaillez la pâte avec une maryse jusqu’à ce qu’elle soit homogène. Réservez 30mn au réfrigérateur.
  • Préchauffez le four à 180°. Prélevez une grosse cuillère à café de pâte, roulez-la entre vos mains pour qu’elle ait la forme et la taille d’une noix et déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte en disposant les biscuits en quinconce. Écrasez-les légèrement avec la paume de la main, enfoncez une pistache au centre de chacun puis saupoudrez de sucre glace. Enfournez 15mn. Laissez refroidir sur la plaque avant de conserver dans une boite hermétique.

Notes :
– Pour ne pas que la pâte vous colle aux mains, n’hésitez pas à les humidifier et à les laver sans les sécher dès qu’elles recommencent à coller.
– N’hésitez pas à torréfier la poudre d’amande et la poudre de pistache avant utilisation en les enfournant 10mn dans un four à 180° pour renforcer leurs saveurs.

Pizza tomates cerises, mozza, prosciutto et roquette

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle pizza aux couleurs de l’Italie qui fera sûrement plus sensation que mes deux dernières assez « originales » à la butternut ou aux champignons avec une pizza aux tomates cerises, à la mozzarella, au prosciutto et à la roquette. Des saveurs totalement typiques donc, qui plairont au plus grand nombre. Pour l’occasion, j’ai testé une nouvelle recette de pâte à pizza vraiment top trouvée chez Délice céleste composée partiellement de lait. Résultat : une pâte ultra moelleuse qui permet de faire une grosse pizza pour 6/8 personnes facilement. Entre ça et la garniture, nous avons vraiment passé un repas de rêve.

Temps : 15mn de préparation + 1h de pousse pour la pâte ; 20mn de préparation + 25mn de cuisson pour la pizza
Conservation : 2/3j au frigo dans une boite hermétique
Pour 1 pizza de 35x25cm environ (6/8 personnes)

Ingrédients :

Pour la pâte à pizza (vous pouvez évidemment l’acheter toute prête) :

  • 100mL d’eau
  • 100mL de lait
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 300g de farine
  • 1 cuillère à café de sel
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Pour les tomates cerises :

  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 4 gousses d’ail
  • 500g de tomates cerises
  • 2 cuillères à soupe de thym frais (ou autre herbe type basilic)
  • 2 cuillères à soupe d’origan frais (ou autre herbe type basilic)
  • 3 pincées de sel
  • 1 pincée de poivre

Pour la finition :

  • environ 65g de pesto
  • 250g de mozzarella râpée
  • 30g de parmesan
  • 80g de prosciutto
  • 30g de roquette

Recette :

Pour la pâte à pizza :

  • Chauffez très légèrement le lait et l’eau pour qu’ils soient tièdes (un tout petit peu plus chauds que la température de votre doigt) et versez-les dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, laissez reposer 10mn et mélangez. Ajoutez la farine, le sel et l’huile d’olive et pétrissez à l’aide du crochet jusqu’à ce que la pâte soit lisse et homogène. Transférez-la sur un plan de travail fariné et pétrissez-la légèrement jusqu’à former une boule. Huilez un gros saladier, déposez la pâte dedans puis couvrez-le avec un linge propre ou du film alimentaire. Laissez la pâte pousser environ 1h00 dans un endroit chaud (un four préchauffé à 30° puis éteint pour moi) jusqu’à ce qu’elle double de volume. Versez-la sur un plan de travail fariné. Pétrissez-la légèrement et laissez-la reposer au frigo le temps de procéder à la suite de la recette.

Pour les tomates cerises :

  • Dans une grosse poêle sur feu moyen, faites chauffer l’huile avec les gousses d’ail écrasées au presse-ail. Quand elles sont dorées, ajoutez les tomates cerises lavées et séchées ainsi que les herbes, le sel et le poivre. Mélangez bien et laissez cuire une dizaine de minutes jusqu’à ce que les tomates soient tendres. Ecrasez-les alors grossièrement avec le dos d’une fourchette et réservez.

Pour la finition et la cuisson :

  • Préchauffez le four à 230°. Sortez la pâte à pizza du frigo. Farinez votre plan de travail et votre pâton puis aplatissez-le à l’aide de vos mains en le repoussant vers l’extérieur petit à petit pour l’étirer jusqu’à ce que la pizza fasse une taille de environ 35x30cm (la taille d’une plaque de cuisson en gros). Évitez d’utiliser un rouleau à pâtisserie car il chasserait l’air de la pâte qui serait alors plus dure. Laissez un bord plus épais sur l’extérieur qui formera la croûte et déposez sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.
  • Tartinez le pesto sur la pâte en laissant la croûte propre puis répartissez les tomates cerises par-dessus. Parsemez de mozzarella râpée et de parmesan puis ajoutez le prosciutto (vous pouvez aussi l’ajouter à la sortie du four si vous préférez qu’il reste cru et ne croustille pas). Enfournez 15mn environ jusqu’à ce que la croûte soit dorée. Ajoutez le prosciutto si vous ne l’avez pas mis précédemment puis la roquette au dernier moment. Servez chaud.

Cannelloni ricotta épinards

Voilà une recette simple et efficace : des cannelloni ricotta épinards. Un plat familial, généreux et encore une fois végétarien qui est un classique dans beaucoup de familles. Ici, pas de prise de tête, on part sur une recette express : on achète les pâtes fraîches, les épinards hachés surgelés et la sauce tomate déjà faite. Bien évidemment rien ne vous empêche de faire ces éléments maison pour que le plat soit encore meilleur mais ce n’est pas obligatoire. Vous avez totalement le droit d’avoir la flemme de passer 3h en cuisine tous les jours 😉

Temps : 20mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 3/4 personnes

Ingrédients :

  • 400g d’épinards hachés surgelés (j’utilise les findus à la crème : attention si vous utilisez des épinards standards car ils perdront beaucoup d’eau à la cuisson contrairement à ceux-là, il faudra donc prévoir une plus grosse quantité initiale)
  • 500g de ricotta
  • 1 œuf
  • 35g de parmesan râpé
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0,25 cuillère à café de poivre
  • 0,25 cuillère à café de noix de muscade râpée
  • 6 feuilles (250g) de pâte à lasagnes fraîche (vous pouvez utiliser des cannelloni directement si vous en trouvez mais ce n’était pas mon cas ; dans ce cas s’il ne s’agit pas de pâte fraîche n’oubliez pas de les faire précuire préalablement quelques minutes dans un grand volume d’eau salée)
  • 600g de sauce tomate (au basilic pour moi)
  • environ 100g de gruyère râpé

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Décongelez les épinards au micro-ondes en respectant les consignes du paquet. S’ils sont encore gorgés d’eau (ce qui sera le cas si vous utilisez des épinards normaux contrairement aux épinards pré-préparés comme moi), pressez-les pour enlever le maximum d’eau possible.
  • Dans un saladier, mélangez la ricotta, l’œuf, le parmesan et l’ail écrasé au presse-ail. Incorporez ensuite les épinards puis assaisonnez avec le sel, le poivre et la muscade. Prenez une première feuille de pâte et roulez-la en essayant de former un tube de environ 5cm de diamètre (roulez-la dans le sens qui vous permettra d’avoir un cannelloni le plus long possible, sinon la couche de pâte sera trop épaisse et la garniture pas assez présente : ce ne sera pas très bon). Humidifiez légèrement l’extrémité de la bande et appuyez pour souder le cannelloni. Tenez-la fermement en déposant un embout plaqué contre le plat (celui que vous utiliserez pour la cuisson, il faut qu’il fasse environ 35x23cm si vous voulez que tous les cannelloni tiennent dedans) pour que la farce ne s’échappe pas puis, à l’aide d’une cuillère à soupe, remplissez le tube de farce au maximum. Allongez-le délicatement dans le plat en essayant que la garniture ne s’échappe pas et placez-le dans un coin. Répétez l’opération avec les 5 autres feuilles en déposant les cannelloni côte à côte, bien collés pour qu’ils tiennent tous dans le plat. Versez la sauce tomate par dessus et enfournez 20mn. Parsemez de fromage râpé et prolongez la cuisson pendant 10mn. Servez chaud.

Note :

– La technique moins barbare pour rouler les cannelloni consiste à prendre votre feuille de pâte, déposer la garniture sur un bout et à rouler ensuite la pâte en serrant bien pour que la garniture ne s’échappe pas. J’ai essayé de faire comme ça mais je trouve qu’il est très difficile de remplir les cannelloni généreusement ainsi. Il n’y aura pas assez de garniture à l’intérieur. J’ai donc opté pour une technique beaucoup moins conventionnelle et un peu moins pratique à réaliser mais qui fonctionne particulièrement bien !

Panna cottas chocolat blanc, framboise, citron vert

Je vous avais déjà proposé il y a bientôt 2 ans une recette de panna cotta au coulis de framboises sur le blog. Comme j’avais à nouveau envie d’en déguster pour le dessert mais que je ne fais jamais deux fois la même recette, j’y ai apporté un petit twist. En effet, j’ai enlevé la vanille pour la substituer par du chocolat blanc encore plus gourmand et j’ai ajouté du citron vert dans le coulis pour casser l’apport de sucre du chocolat comme je l’avais fait dans mes Eton mess framboises/citron vert. Le mélange marche du tonnerre ! Les verrines sont ultra rafraîchissantes et même si on dirait qu’il y a peu de coulis à cause des étages, rassurez vous la framboise prend sans réserve sa place de reine dans ce dessert !

Temps : 20mn de préparation + 2x2h de refroidissement
Conservation : 3j au réfrigérateur (filmées au contact ou couvertes)
Pour 4 verrines

Ingrédients :

Pour le coulis framboises/citron vert :

  • 300g de framboises (fraîches ou surgelées)
  • 30g de sucre
  • le jus et le zeste d’un citron vert

Pour les panna cotta au chocolat blanc :

  • 2 x 1,5 feuille de gélatine (j’en ai mis plus que d’habitude pour être sure que le coulis ne transperce pas la panna cotta au centre mais ne vous en faites pas, elle reste très crémeuse!)
  • 2 x 250ml de crème liquide entière
  • 2 x 15g de sucre glace
  • 2 x 50g de chocolat blanc

Pour la décoration (facultatif) :

  • quelques framboises fraîches
  • quelques zestes de citron vert
  • des copeaux de chocolat blanc

Recette :

Pour le coulis framboises/citron vert :

  • Dans une casserole, faites chauffer les framboises, le sucre, le jus de citron et les zestes jusqu’à ce que les framboises s’écrasent facilement. Mixez jusqu’à obtenir un mélange homogène puis filtrez pour enlever tous les grains. Réservez.

Pour les panna cotta :

  • Déposez votre gélatine dans un grand bol d’eau froide 15mn avant de commencer.
  • Dans une casserole, portez 250mL de crème et 15g de sucre glace à ébullition en mélangeant régulièrement. Pendant ce temps, faites fondre 50g de chocolat blanc au micro-ondes. Quand la crème frémit, incorporez 1,5 feuille de gélatine essorée hors du feu puis versez en un peu sur le chocolat blanc. Quand le mélange crème/chocolat est homogène, ajoutez le reste de la crème et mélangez bien. Laissez la crème revenir à température ambiante puis répartissez-la dans 4 verrines. Entreposez au réfrigérateur 2h.
  • A l’issue des 2h, quand les crèmes sont bien prises, déposez 2 cuillères à soupe du coulis de framboises délicatement dans chaque verrine. Mettez les verrines au congélateur et pendant que le coulis prend au froid, procédez comme précédemment pour préparer un 2e étage de panna cotta. Laissez tiédir à température ambiante avant de la répartir sur le coulis pour ne pas qu’il fonde. Entreposez à nouveau 2h au réfrigérateur avant de répartir le reste de coulis de framboises par-dessus. Décorez à l’envie avec des framboises fraiches, des zestes de citron vert ou des copeaux de chocolat blanc.

Note :
– Vous pouvez bien évidemment faire des panna cottas traditionnelles avec un seul étage pour aller plus vite !

Spaghetti carbonara de Cyril Lignac

Bon, je l’avoue, c’était la première fois que je faisais de vraies spaghetti carbonara… Je suis une aficionado des fausses carbo où on coupe l’œuf avec de la crème… C’était une totale découverte que d’utiliser uniquement des œufs pour la sauce. Et ma foi, même si je pense que je préférerais toujours la version à la française pour son crémeux incomparable, j’ai trouvé ça excellent (et bien plus consistant), surtout avec la charcuterie grillée. La seule difficulté de cette recette justement est de se procurer du guanciale, souvent trouvable uniquement dans des épiceries spécialisées italiennes. Mais vous pouvez le remplacer par de la pancetta sans soucis.

Temps : 20mn de préparation/cuisson
Conservation : 24h dans un récipient hermétique au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 120g de guanciale (ou de pancetta si vous n’en trouvez pas)
  • 400g de spaghetti fraîches
  • 2 œufs
  • 4 jaunes d’œuf
  • 1 cuillère à café de poivre noir
  • 120g de pecorino râpé
  • 80g de parmesan râpé

Recette :

  • Coupez le guanciale en lardons et versez-le dans une grande sauteuse sur feu moyen. Laissez cuire 7mn environ, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les lardons soient bien croustillants. Retirez-les de la poêle à l’aide d’une pince et réservez-les sur du sopalin pour absorber l’excédent de gras. Dans le même temps, cuisez les pâtes fraîches al dente en respectant les indications du paquet (en principe 4mn dans une casserole d’eau bouillante salée). Dans un saladier, battez les œufs avec les jaunes et le poivre puis incorporez-y les fromages râpés (vous pouvez en garder un peu de côté pour saupoudrer au moment du service).
  • Une fois les lardons enlevés de la poêle, versez une louche d’eau de cuisson des pâtes dans la sauteuse (sans essuyer le gras : on le garde pour donner du goût aux pâtes) et portez à ébullition. Ajoutez alors les pâtes et faites les rouler en va-et-vient pendant 4/5mn. Hors du feu, ajoutez le mélange œuf/fromage et mélangez pendant 1mn. Remettez chauffer sur feu très doux, ajoutez les lardons (là encore gardez-en un peu pour le dressage) et faites de nouveau rouler les pâtes pendant 2/3mn. Servez à l’assiette immédiatement avec le guanciale et le fromage râpé mis de côté précédemment.

Tiramisu aux fruits rouges de Cyril Lignac

Attention, si vous avez du sang italien dans les veines, je vous conseille de fermer les yeux car vous allez être confrontés à une hérésie. Notre très cher Cyril Lignac nous propose une recette de tiramisu aux fruits rouges à base… de crème. Et oui vous avez bien lu ! Exit ici les blancs en neige dans la crème au mascarpone, ils sont remplacés par une crème montée. J’ai décidé de vous présenter cette recette quand même car le résultat est certes moins mousseux mais bien plus crémeux. Il pourrait donc faire le plaisir de certains, même si ma préférence va personnellement à la crème mascarpone traditionnelle. Par contre les quantités de cette recette sont ENORMES. Cyril Lignac indique qu’il s’agit d’un tiramisu pour 4 personnes mais comme vous pouvez le voir j’ai rempli un énorme contenant et… il m’en restait !!! C’est pour ça que mes couches ne sont pas égales. J’ai eu sur les bras l’équivalent de 2 verrines de mousse mascarpone quand je suis arrivée en haut du bord. Mais il était déjà trop tard. Je ne pouvais pas revenir sur le montage déjà réalisé. Le résultat aurait été désastreux. J’ai donc gardé le reste de crème que j’ai ajouté ensuite au moment du service. Je pense donc que vous pouvez facilement servir 10 personnes avec ces quantités.

Temps : 30mn de préparation + 2h de réfrigération
Conservation : 48h grand max au frigo bien filmé
Pour 10 verrines

Ingrédients :

Pour la crème mascarpone :

  • 3 jaunes d’œuf
  • 100g de sucre
  • 150g de mascarpone
  • 350ml de crème entière liquide

Pour le montage :

  • 4 expressos (remplacés ici par 150mL de coulis de framboises que j’ai dilué avec un peu d’eau chaude car je n’aime pas le café)
  • 21 biscuits à la cuillère (j’en ai mis 20)
  • 125g de fraises
  • 250g de framboises
  • 1 cuillère à soupe de sucre glace
  • le zeste d’un citron vert

Recette :

Pour la crème mascarpone :

  • Disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur 15mn avant de commencer.
  • Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que la préparation fasse le ruban. Incorporez le mascarpone puis fouettez à nouveau jusqu’à ce que les fouets laissent des traces dans la crème comme pour une chantilly. Versez votre crème dans le cul de poule sorti du congélateur et fouettez-la jusqu’à obtenir une crème fouettée ferme. Incorporez-la délicatement au mélange au mascarpone. Réservez.

Pour le montage :

  • Versez le café (ou comme moi du coulis de fruits rouges légèrement dilué) dans une assiette creuse et trempez-y les biscuits à la cuillère. Lavez et séchez les fraises et découpez-les en brunoise.
  • Déposez moitié des biscuits dans le fond des verrines, ajoutez moitié des fraises puis moitié de la crème mascarpone. Réalisez un second étage en disposant les éléments exactement dans le même ordre (biscuits, fraises, crème mascarpone). Lissez le sommet des verrines à l’aide d’un couteau. Déposez les framboises joliment sur la crème mascarpone et placez les tiramisu au moins 2h au réfrigérateur. Au moment de servir, saupoudrez très légèrement de sucre glace et de zestes de citron vert.

Tiramisu noix de coco chocolat

Comme mon conjoint n’aime pas trop la noix de coco, je fais peu de gâteaux et de desserts avec. Mais pour une fois j’avais une envie féroce de noix de coco et de chocolat. Comme ça faisait un petit moment que je n’avais pas fait de tiramisu, j’ai sauté sur l’occasion pour tester cette association sous cette forme. J’ai repris ma recette de crème mascarpone traditionnelle en y ajoutant de la crème de coco, j’ai substitué la crème normale à de la crème de coco pour faire une sauce coco/chocolat et j’ai trempé les biscuits dans l’eau de coco. J’avais comme ça de petites touches de coco dans tous les éléments. On pourrait même imaginer de faire soi-même des biscuits cuillères à la coco je suppose. Pour une fois, ma sauce au chocolat est assez épaisse, à la façon d’une ganache. Je trouve que le contraste est très intéressant avec le mousseux de la crème mascarpone. Vous m’en direz des nouvelles 😉

Temps : 20/25mn de préparation + 3h de réfrigération
Conservation : 2/3j au réfrigérateur
Pour 6 petites verrines

Ingrédients :

Pour la crème mascarpone à la coco :

  • 1 œuf
  • 25g de sucre
  • 125g de mascarpone
  • 100g de crème de coco
  • 5g de sucre glace

Pour la sauce chocolat coco :

  • 150g de crème de coco
  • 150g de chocolat noir

Pour le montage et la finition :

  • 100mL d’eau de coco (ou d’eau parfumée avec 1 cuillère à café de malibu ou 50mL de lait/crème de coco diluée avec 50mL d’eau)
  • 6 biscuits à la cuillère
  • un peu de noix de coco râpée (facultatif)

Recette :

  • Commencez par préparer la crème mascarpone. Séparez le blanc du jaune d’œuf. Fouettez le jaune avec le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Incorporez le mascarpone et fouettez à nouveau jusqu’à ce que les fouets laissent des traces dans la crème, comme pour une chantilly. Incorporez la crème de coco. Montez le blanc d’œuf en neige ferme. Incorporez-y le sucre glace et continuez de fouetter jusqu’à ce qu’il soit brillant. Incorporez-le délicatement au mélange au mascarpone. Réservez.
  • Passez ensuite à la sauce chocolat. Portez à ébullition la crème de coco dans une petite casserole. Versez-la sur le chocolat coupé en petits morceaux et laissez reposer 2/3mn le temps que le chocolat fonde. Mélangez jusqu’à ce que la crème soit homogène (au besoin, passez-la quelques secondes au micro-ondes si le chocolat n’est pas totalement fondu). Réservez.
  • Versez l’eau de coco dans une assiette creuse et trempez-y les biscuits à la cuillère en enlevant l’excédent de liquide si nécessaire. Couvrez le fond des verrines de biscuits, ajoutez une grosse cuillère à soupe de crème mascarpone puis finissez avec une petite cuillère à soupe de sauce au chocolat (en principe vous devriez tout utiliser donc n’hésitez pas à répartir les biscuits dans toutes les verrines, avant de diviser la crème mascarpone en 6 et de finir par la crème chocolat. Comme ça vous serez sur d’en avoir assez et de faire des verrines à peu près identiques). Lissez le sommet des verrines à l’aide d’un couteau et placez-les au moins 3h au réfrigérateur.
  • Au moment de servir, saupoudrez très légèrement de noix de coco râpée si vous le désirez.

Linguine alla norma

En ce moment je fais beaucoup de plats de pâtes végétariens. Même si ce n’est pas forcément du goût de mon conjoint qui aimerait une belle part de viande avec, personnellement ça me suffit amplement. J’ai chipé cette nouvelle spécialité italienne à Chic choc chocolat en y apportant quelques petites modifications. Les pasta alla norma sont des pâtes traditionnellement servies avec une sauce tomate au basilic, des aubergines frites et un peu de ricotta. J’ai zappé ici la ricotta pour une version plus allégée mais vous pouvez en ajouter pour respecter la tradition. Ca ne pourra qu’être excellent 😉

Temps : 35mn de préparation/ cuisson + 1h de repos
Conservation : 3/4j au frigo dans une boite hermétique
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 2 aubergines
  • environ 2,5 + 1 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 belles tomates
  • 2 gousses d’ail
  • 600ml de coulis de tomates
  • un demi bouquet de basilic
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0,25 cuillère à café de poivre
  • 400g de linguine
  • un peu de parmesan

Recette :

  • Lavez et coupez les aubergines en rondelles fines (moins d’1cm d’épaisseur). Déposez-les dans une passoire et saupoudrez-les de sel pour les faire dégorger. Réservez 1h. Rincez-les pour enlever l’excès de sel et épongez-les avec du papier absorbant. Badigeonnez les 2 faces de chaque rondelle d’un peu d’huile d’olive à l’aide d’un pinceau (il vous faudra environ 2,5 cuillères à soupe) et chauffez un grill (ou une poêle si vous n’avez pas de grill) sur feu moyen-vif. Laissez cuire les aubergines environ 3mn et demi sur chaque face jusqu’à ce qu’elles soient entièrement cuites et légèrement grillées. Quand les premières sont cuites, réservez-les et enchainez avec les suivantes. Recommencez l’opération jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus. (J’ai du m’y prendre en 3 fois, c’est pour cela que je vous conseille de commencer par les aubergines car ce sera en principe le plus long).
  • Pendant que les aubergines cuisent, préparez la sauce. Commencez par porter un grand volume d’eau à ébullition. Incisez en forme de crois le dessus des deux tomates et plongez-les dans l’eau bouillante une minute (pas plus). Pelez-les et réservez. Chauffez la cuillère à soupe d’huile restante sur feu vif. Quand elle est chaude, ajoutez les gousses d’ail émincées. Laissez-les cuire 2mn jusqu’à ce qu’elles soient dorées puis ajoutez les tomates pelées coupées en morceaux. Prolongez la cuisson de 2-3mn puis versez le coulis de tomate, le basilic lavé et haché, le sucre, le sel et le poivre. Diminuez la chaleur sur feu doux et laissez mijoter 10/15mn. Pendant ce temps, portez un gros volume d’eau bouillante salée à ébullition et faites cuire les pâtes en respectant les indications du paquet.
  • Quand tous les éléments sont prêts, égouttez les pâtes et ajoutez-les à la sauce. Mélangez bien et servez-les avec les aubergines grillées et un peu de parmesan.

Spaghetti à la sauce napolitaine et boulettes de viande

Quoi de plus réconfortant qu’un bon plat de pâtes à la sauce tomate accompagnées de leurs boulettes de viande ? Un classique de la cuisine italienne qui plaît au plus grand nombre et réussira toujours à accrocher un sourire quand on l’amène à table, même après une journée difficile. C’est ce que je vous propose aujourd’hui avec une sauce napolitaine prête en un tour de main (vous n’aurez qu’à mélanger tous les ingrédients et laissez votre cuisinière travailler à votre place) et de gourmandes, mais néanmoins extrêmement faciles et rapides à préparer, boulettes de viande au bœuf assaisonnées pile comme il faut. Un plat généreux mais tout en simplicité !

Temps : 30mn de préparation/cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

Pour la sauce :

  • 800g de tomates pelées en boite
  • 125mL de bouillon de volaille corsé (soit 0,5 cube de bouillon de volaille dilué dans 125mL d’eau bouillante)
  • 90g de double concentré de tomates
  • 1 cuillère à soupe de cassonade
  • 2 cuillères à café d’origan séché
  • 1 cuillère à café de paprika fumé
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0,5 cuillère à café de poivre
  • 0,5 cuillère à café de piment concassé (facultatif)

Pour les boulettes de viande :

  • 500g de viande de bœuf haché
  • 60g de chapelure (panko pour moi)
  • 50g de double concentré de tomates
  • 2 gousses d’ail écrasées au presse-ail
  • 10g de persil haché
  • 2 cuillères à café d’origan séché
  • 2 cuillères à café de sel
  • 0,5 cuillère à café de poivre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive (pas besoin de plus, les boulettes vont rendre du gras)
  • 400g de spaghetti
  • un peu de parmesan râpé pour servir

Recette :

  • Commencez par préparer la sauce. Versez tous les ingrédients dans une casserole et laissez mijoter pour 15/20mn jusqu’à ce que la sauce commence d’épaissir en remuant de temps en temps.
  • Pendant ce temps, préparez les boulettes de viande. Mixez tous les ingrédients ensemble à l’exception de l’huile et formez des boulettes pesant entre 25 et 30g (une bonne cuillère à soupe) en roulant la farce entre vos mains. Vous devriez en faire environ 20. Faites chauffer l’huile dans une grande sauteuse sur feu moyen. Ajoutez les boulettes et retournez-les régulièrement pour qu’elles soient dorées de tous les côtés (environ 10mn). Débarrassez-les sur du sopalin pour enlever l’excès de gras et versez-les dans la sauce napolitaine. Prolongez la cuisson 10mn dans la sauce sur feu moyen-doux.
  • Pendant que les boulettes finissent de cuire dans la sauce, faites cuire les pâtes dans un grand volume d’eau bouillante salée en respectant les indications du paquet. Égouttez. Répartissez les pâtes dans les assiettes. Versez de la sauce par dessus. Ajoutez les boulettes et parsemez de parmesan râpé.

Amaretti au chocolat

En ce moment je ne sais pas pourquoi mais j’ai un immense besoin de chocolat. Je me retrouve donc à tester plein de recettes différentes juste pour assouvir mes envies. Certaines recettes ne les satisfont pas du tout et d’autres, comme celle-ci, les comblent totalement (au moins temporairement ;)). Ces amaretti sont ultra chocolatés, moelleux à l’intérieur et craquants à l’extérieur : la bouchée parfaite de fin de repas.

Temps : 10mn de préparation et 20mn de cuisson
Conservation : environ 1 semaine dans une boîte en métal hermétique
Pour une vingtaine d’amaretti

Ingrédients :

  • 200g de poudre d’amandes
  • 80g de cassonade
  • 30g cacao en poudre non sucré
  • 100g de chocolat noir à 70 %
  • 3 blancs d’œufs
  • environ 40 g sucre glace

Recette :

  • Dans un saladier, mélangez la poudre d’amandes, la cassonade et le cacao en poudre tamisé. Faites fondre le chocolat au micro-ondes ou au bain-marie et ajoutez-le au mélange précédent. Travaillez la pâte jusqu’à obtenir une texture légèrement sablée. Incorporez ensuite les blancs d’œuf et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  • Préchauffez le four à 155°. Prenez une grosse cuillère à café de pâte (20g), roulez-la entre vos mains pour qu’elle ait la forme d’une truffe puis dans le sucre glace et déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte en disposant les biscuits en quinconce. Enfournez 20mn. Laissez refroidir sur la plaque avant de conserver dans une boite hermétique.