Poulet à l’orange façon Panda express

Allez, une petite der pour la route… Comme vous le savez, la cuisine asiatique est une de mes préférées. Je ne pouvais donc pas terminer cette année avec des recettes de Noël sans une dernière recette d’inspiration asiatique avant. Encore une fois, il s’agit de poulet frit (moelleux cette fois, comme des beignets) mais la sauce est plus originale que d’habitude. Il s’agit d’une sauce à l’orange sucrée salée : une vraie tuerie que je dois à C’est ma fournée. Je trouve les proportions et la texture vraiment parfaite. C’est par contre évidemment une recette qui ne plaira pas à tout le monde que ce soit à cause de la présence de l’orange ou du sucré-salé : je sais qu’il s’agit de saveurs clivantes. Je vous conseille aussi d’être généreux avec l’accompagnement car les saveurs sont marquées : le poulet seul pourrait être écœurants.

Temps : 30mn de préparation + 18mn de cuisson

Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo (mais le poulet va perdre tout le charme de sa texture)
Pour 4 personnes

Ingrédients :

Pour les beignets de poulet :

  • 60g de maïzena
  • 40g de farine
  • 5g de sel
  • un pincée de poivre
  • 1 œuf
  • 40g d’eau
  • 8g d’huile neutre (type colza ou tournesol)
  • 1kg de hauts de cuisse de poulet (pour obtenir 500g une fois désossé)
  • de l’huile pour la friture

Pour la sauce :

  • 10g d’huile neutre (type colza ou tournesol)
  • 5g de gingembre frais
  • 1 petite gousse d’ail
  • une pincée de flocons de piment
  • 65g de sucre en poudre
  • 65g de cassonade
  • 80g + 30g de jus d’orange
  • les zestes d’une demie-orange finement râpée
  • 70g de vinaigre de riz
  • 40g de sauce soja salée
  • 10g de maïzena
  • un filet d’huile de sésame

Recette :

Pour les beignets de poulet :

  • Dans un saladier, mélangez la maïzena, la farine, le sel et le poivre puis incorporez l’œuf, l’eau et l’huile ensemble. Désossez les hauts de cuisse, enlevez la peau et le cartilage puis coupez la viande en morceaux de taille moyenne. Versez le poulet dans la pâte à beignet et mélangez pour totalement les enrober.
  • Versez l’huile de friture dans une sauteuse (ou utilisez une friteuse directement). Chauffez le bain d’huile à 170° (entre 165 et 180°) et cuisez-y vos morceaux de poulet en trois fois (pas tout d’un coup pour ne pas trop baisser la température de l’huile) en les retournant avec un écumoire à mi-cuisson. C’est l’affaire de 3mn par face si votre huile est à la bonne température. A l’aide d’un écumoire, sortez-les de l’huile une fois cuits et égouttez-les sur du sopalin.

Pour la sauce :

  • Faîtes chauffez l’huile dans une grande poêle ou une sauteuse sur feu doux. Quand elle est chaude, ajoutez le gingembre frais épluché et finement râpé, la gousse d’ail finement râpée et le piment. Laissez cuire 2mn en remuant constamment puis ajoutez les sucres. Augmentez le feu sur feu vif puis ajoutez 80g de jus d’orange, le zeste d’orange, le vinaigre de riz et la sauce soja. Mélangez bien puis versez la maïzena délayée dans les 30g de jus d’orange restants sans cesser de remuer. Remuez vivement jusqu’à épaississement : la sauce va avoir une texture un peu comme une confiture mais en plus liquide (c’est très rapide). Ajoutez alors les beignets de poulet et mélangez pour les enrober. Ajoutez un filet d’huile de sésame, mélangez à nouveau et servez immédiatement, accompagné de riz par exemple.

Purée de patates douces au sirop d’érable

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu une envie subite de manger une purée de patates douces. Peut-être l’arrivée prochaine de Thanksgiving, je ne sais pas trop. En tout cas j’avais cette envie au fond de moi. Sauf que je n’en ai jamais fait ou mangé. J’ai donc totalement improvisé. Je me suis dit qu’on mettait du beurre et du lait ou de la crème dans une purée de pommes de terre donc j’ai fait la même chose puis j’ai ajouté du sirop d’érable pour le côté américain et fini par assaisonner un peu au feeling. Traditionnellement, on retrouve des épices un peu plus « sucrées » type cannelle ou noix de muscade mais je voulais un peu de punch. Vous pouvez bien évidemment modifier l’assaisonnent, que ce soit les épices ou les herbes. Au vu des différentes recettes que j’ai vu sur internet, vous pouvez aussi à mon avis twister les autres ingrédients comme enlever le beurre ou en mettre le double, n’utiliser que du lait ou de la crème ou même probablement utiliser du cream cheese à la place comme pour ma purée de chou fleur. Les possibilités ont l’air immense (et toutes délicieuses).

Temps : 25mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : 3/4j dans un récipient hermétique au réfrigérateur
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 1,5kg de patates douces
  • 100mL de lait
  • 100mL de crème entière liquide
  • 50g de beurre
  • 50g de sirop d’érable
  • 1 à 2 cuillères à café de sel (cela dépendra d’à quel point vous aurez salé l’eau de cuisson)
  • 1 cuillère à café d’ail en poudre
  • 1 cuillère à café de thym séché
  • une pincée de poivre
  • une pincée de piment de Cayenne

Recette :

  • Pelez et coupez les patates douces en grosses rondelles (si vous n’avez pas d’économe, vous pouvez enlever la peau après cuisson, elle se détachera toute seule). Versez-les dans une casserole d’eau froide salée, portez à ébullition et laissez cuire 15mn environ : un couteau doit les traverser sans difficulté. Égouttez les patates douces, remettez-les dans la casserole et écrasez-les au presse-purée (ou à la fourchette si vous n’en avez pas). Chauffez sur feu doux et ajoutez le lait et la crème chauds en plusieurs fois en mélangeant entre chaque puis le beurre coupé en petits morceaux. Quand celui-ci est totalement incorporé, ajoutez enfin le sirop d’érable puis les épices et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Servez chaud.

Bœuf croustillant au caramel poivré

Il n’y a pas à dire, en matière de cuisine aux accents asiatiques, j’ai deux bibles sur internet : Half baked harvest (dont je vous parle très régulièrement mais qui est un blog américain, donc difficile d’accès pour certains) et Bernard. Parce que oui, non seulement Bernard nous a offert certaines des recettes de gâteaux qui ont fait le plus le tour d’internet en France car elles sont exceptionnelles (comme celle du cake au citron) mais il nous partage aussi régulièrement des pépites en terme de cuisine salée, et surtout asiatique. Ses recettes sont originales, savoureuses et souvent très accessibles. C’est un véritable plaisir. Mon conjoint étant un fan de poivre, je me suis donc laissée tenter par sa recette de bœuf croustillant au caramel poivré et je n’ai pas été déçue. La viande est moelleuse et la sauce vraiment du tonnerre. Un nouveau classique qui pourra s’aligner à côté du porc au caramel à la maison 😉

Temps : 40mn de préparation + 5mn de cuisson (j’ai utilisé une friteuse donc j’ai pu faire une seule cuisson)
Conservation : 2/3j au réfrigérateur
Pour 4 personnes (2/3 si comme nous vous êtes de gros mangeurs)

Ingrédients :

Pour la viande :

  • 400g d’entrecôte de bœuf
  • 1 gros blanc d’œuf
  • 3 pincées de sucre
  • 2 pincées de sel
  • 2 pincées de mélange 5 épices
  • 1 pincée de poivre
  • de la fécule de tapioca (environ 50g)

Pour la sauce au caramel poivrée :

  • 140g de sucre
  • 340mL d’eau bouillante
  • 2 gousses d’ail
  • 4 cuillères à café de sauce soja
  • 4 cuillères à café de sauce d’huître
  • 1 cuillère à café de sauce nuoc-mâm
  • 0.5 à 1 cuillère à café de poivre noir (1 si vous ne craignez vraiment pas le poivre)
  • 2 cuillères à café de maïzena (initialement de la farine de riz mais la sauce n’épaississait pas avec chez moi donc je l’ai substituée par de la maïzena et c’était parfait)

Recette :

  • Enlevez le gras de la viande puis découpez-la en morceaux de 3cm environ. Versez-la dans un saladier avec le blanc d’œuf. Ajoutez le sucre, le sel, le 5 épices et le poivre et mélangez bien. Versez la fécule de tapioca dans un saladier et ajoutez-y les morceaux de bœuf un par un en veillant à ce qu’ils soient parfaitement enrobés. Secouez régulièrement le saladier et laissez-les dedans au fur et à mesure. Quand toute la viande est enrobée, laissez reposer 10/15mn. Pendant ce temps, préparez la sauce.
  • Commencez par préparer un caramel à sec. Placez un wok ou une grande sauteuse sur feu moyen-vif. Versez un tiers du sucre et secouez-le pour bien l’étaler. Attendez qu’il soit fondu et ajoutez un nouveau tiers de sucre en le répartissant bien sur le caramel déjà fondu. Faites de même avec le dernier tiers. Quand votre caramel a une jolie couleur ambrée, versez l’eau bouillante et mélangez. Si votre caramel fige, laissez-le cuire en mélangeant jusqu’à ce qu’il soit à nouveau liquide. Ajoutez alors les gousses d’ail écrasées au presse-ail, la sauce soja, la sauce d’huître et la sauce nuoc-mâm. Laissez cuire 3/4mn et ajoutez le poivre. Versez la maïzena dans un petit bol, ajoutez un peu d’eau pour la dissoudre, puis versez-la dans la sauce tout en mélangeant. Portez à ébullition puis laissez la sauce épaissir en maintenant une petite ébullition. N’oubliez pas de mélanger de temps en temps.
  • Pendant que la sauce épaissit, faites cuire la viande. Versez l’huile de friture dans un wok ou une friteuse. Chauffez le bain d’huile à 170° (entre 165 et 180°) et cuisez-y moitié de vos morceaux de bœuf (pas plus pour ne pas trop baisser la température de l’huile) jusqu’à ce qu’ils soient légèrement colorés (si vous utilisez une friteuse, vous pouvez tous les cuire en même temps). Retirez-les de l’huile et laissez-les reposer sur du sopalin le temps de faire cuire la seconde moitié.
  • Une fois que tous vos morceaux sont cuits, versez-les dans la sauce. Mélangez bien pour qu’ils soient parfaitement enrobés et servez immédiatement avec du riz.

 

Blinis mirabelles et foie gras

Je pense qu’il est temps d’être honnête avec moi-même : en dehors du sucré, ce que je préfère préparer pour Noël c’est sûrement l’apéro. Le nombre d’articles de mon blog ne ment pas… Et cette année encore une fois, c’est le plus grand nombre de recettes que je vais vous partager. Le pire c’est que je fais ça de façon totalement involontaire. Je viens de m’en rendre compte ! Je pense que c’est du au fait que j’aidais surtout ma maman à préparer l’apéritif et le dessert à la maison pour les fêtes. C’est vraiment les deux parties les plus faciles à appréhender quand on est jeune ! Du coup, pour continuer la tradition, voici une recette de blinis à la compotée de mirabelles épicée et au foie gras. C’est très facile et rapide à faire. Il y a juste du temps de cuisson qui nécessite seulement de remuer de temps en temps. Pas besoin d’être près du feu et de surveiller constamment. Vous pourrez vous concentrer sur des éléments plus complexes. Et pour le montage, quelques minutes suffisent et tout le monde peut mettre la main à la pâte !

Temps : 10mn de dressage et 25mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique (un peu plus si les éléments sont conservés séparés)
Pour 25 mini-blinis

Ingrédients :

  • 350g d’oreillons de mirabelles surgelés
  • 10mL de vinaigre de cidre
  • une pincée de 4 épices
  • une pincée de cannelle
  • 25 mini blinis
  • 1 bloc de foie gras de 100g
  • un peu de poivre et de fleur de sel

Recette :

  • Versez les mirabelles avec le cidre et les épices dans une casserole. Chauffez sur feu moyen à couvert pendant 15mn puis prolongez la cuisson de 5mn environ sans couvercle jusqu’à obtenir une belle compotée. Mélangez de temps en temps mais sans écraser les oreillons pour conserver au maximum les fruits entiers, ce sera plus joli et plus pratique pour le montage. Laissez refroidir à température ambiante.
  • Préchauffez le four à 180° et réchauffez-y les blinis déposés sur une plaque de cuisson 3/4mn. Pendant ce temps, découpez le bloc de foie gras en 25 morceaux. Déposez un peu de compotée de mirabelles sur chaque blini à la sortie du four. Surmontez d’un peu de foie gras, poivrez légèrement et déposez un peu de fleur de sel par-dessus.

Saucisses cocktail au bacon sweet and spicy

Voici une recette super rapide à préparer et qui saura faire plaisir aux adeptes de l’apéro et aux amoureux de salé. Ces saucisses cocktails ont tout ce qu’il faut : le moelleux des saucisses, le croustillant du bacon caramélisé, du sucré/salé, des épices. Bref, c’est super addictif et ça se mange comme des petits pains.

.

.

Temps : 10mn de préparation et 15mn de cuisson
Conservation : 4/5j au frigo dans une boite hermétique (mais je ne le conseille pas car les saucisses perdront tout leur attrait : vous ne pourrez pas retrouver le croustillant même après un nouveau passage au four)
Pour 30 saucisses-cocktails
.

Ingrédients :

  • 10 tranches de poitrine fumée (le VRAI bacon)
  • 50g de cassonade
  • 30 saucisses-cocktail (soit un peu moins de 300g)
  • du piment doux en poudre (chili powder)

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Coupez les tranches de poitrine fumée en 3 dans le sens de la largeur. Versez la cassonade dans une assiette creuse ou un bol et trempez-y une face de chaque morceau de bacon en appuyant légèrement pour que le sucre adhère bien. Enroulez chaque saucisse dans un bout de bacon, face sucrée vers l’extérieur (n’hésitez pas à vous aider de cure-dents pour maintenir les plus récalcitrants) et déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Saupoudrez de piment (plus ou moins selon vos goûts) et enfournez 15mn : le bacon doit être cuit et le sucre bien caramélisé. Servez immédiatement.

Porc au caramel

     Cela fait très très trèèèès longtemps que je veux vous proposer une recette de porc au caramel. J’étais tombée sur une excellente version que je voulais absolument vous partager sauuuuf… que je l’ai perdue ! J’ai donc du en refaire. Après, est ce vraiment grave de devoir remanger du porc au caramel ? Il y a probablement pire comme destin ;p. N’ayant pas réussi à retrouver ma recette miracle, j’ai donc mixé plusieurs autres et le résultat est super. Je n’ai pas mis de sauce soja alors que j’en ai vu plusieurs fois donc je pense que je tenterai d’autres versions que je vous partagerai également !

.

IMG_20200425_182908__01

.

Temps : 15mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : environ 3j au frigo
Pour 3/4 personnes

.

Ingrédients :

  • 800g d’échine de porc (ou de poitrine)
  • 20 + 80g de sucre
  • 3 cuillères à soupe de nuoc-mâm
  • 1 cuillère à café de poudre de fond de volaille
  • 350mL d’eau
  • 2 cuillères à soupe d’huile de sésame
  • 1 échalote
  • 0.5 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 0.5 cuillère à café de quatre-épices
  • poivre noir

.

Recette :

  • Coupez la viande en morceaux de 3cm environ. Mélangez-la dans un récipient avec 20g de sucre, le nuoc-mâm et la poudre de fond de volaille. Enrobez bien tous les morceaux et réservez. Versez les 80g de sucre restants dans une sauteuse et faites-les fondre à feu moyen jusqu’à ce qu’ils se transforment en caramel. Ajoutez l’eau (attention aux éclaboussures). Le caramel va figer, c’est normal. Remuez alors jusqu’à ce qu’il soit dissout dans l’eau. Versez la viande, sa marinade ainsi que l’huile de sésame et portez à ébullition. Pendant ce temps, émincez finement l’échalote puis ajoutez-la à la viande avec les épices. Mélangez bien puis baissez le feu jusqu’à obtenir une toute petite ébullition. Laissez alors réduire la sauce en mélangeant de temps en temps pour que la viande n’accroche pas à la sauteuse. Le porc au caramel est prêt lorsque la sauce est épaisse et sirupeuse et le porc moelleux. Cela devrait prendre 30mn environ. Si votre porc ne vous parait pas cuit, ajoutez un peu d’eau et poursuivez la cuisson. Poivrez et servez.