Roulés citron framboises (raspberry lemon sweet rolls)

ENFIIIIIN une nouvelle recette de boulange. Pas trop tôt… Des semaines que j’essaye de nouvelles recettes et qu’aucune ne me convient… Je commençais à désespérer… Pour cette recette, je me suis inspirée de ma dernière recette de cinnamon rolls à laquelle j’ai apporté une touche estivale en substituant la cannelle par des framboises et du citron. C’est vraiment délicieux. La brioche est bien moelleuse, un peu « gooey ». La framboise est bien présente car il y en a une belle quantité et les petites touches de citron dans tous les éléments permettent de lier l’ensemble. Pour contrebalancer l’acidité des fruits, j’ai bien évidemment ajouté un glaçage au philadelphia (on ne se refait pas…).

Temps : 45mn de préparation + 2h de pousse + 20mn de cuisson
Conservation : 4/5j à température ambiante dans une boite hermétique (ou le plat recouvert de papier alu)
Pour 12 cinnamon rolls

Ingrédients :

Pour la brioche :

  • 300mL de lait
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 600g de farine
  • 50g de sucre semoule
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 1 œuf
  • le zeste d’un citron
  • 45g de beurre mou

Pour la garniture :

  • 35g de beurre
  • 80g de sucre semoule
  • 350g de framboises surgelées
  • le zeste d’un citron
  • 1 cuillère à café de maïzena

Pour le glaçage :

  • 75g de cream cheese (philadelphia) à température ambiante
  • 35g de beurre mou
  • 35g de sucre glace
  • le zeste d’un citron

Recette :

Pour la brioche :

  • Chauffez très légèrement le lait pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt). Versez dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, mélangez et laissez reposer 10mn. Versez la farine, le sucre, le sel, l’œuf et le zeste de citron par-dessus en faisant attention que le sucre et le sel n’entrent pas en contact avec la levure. Pétrissez avec le crochet jusqu’à ce que la pâte soit totalement homogène puis incorporez le beurre mou coupé en petits morceaux. Continuez de pétrir environ 5mn jusqu’à ce que la pâte soit lisse, homogène, élastique et qu’elle se détache des parois. Couvrez la cuve d’un torchon et laissez-la lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de taille. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30°).
  • A l’issue de la pousse, abaissez votre pâte en un rectangle de 35x50cm environ sur un plan de travail fariné.

Pour la garniture :

  • Faites fondre le beurre et badigeonnez-en la pâte sur toute la surface. Saupoudrez le sucre de façon homogène sur l’intégralité de la pâte. Dans un bol, mélangez les framboises, le zeste de citron et la maïzena et répartissez l’ensemble de façon bien homogène sur la totalité de la pâte.
  • Roulez le côté long du rectangle sur lui-même en serrant bien la pâte (attention de ne pas la percer avec les framboises surgelées qui seront dures). Une fois au bout, appuyez légèrement sur la jointure pour la souder. A l’aide d’un couteau bien aiguisé, coupez le boudin en 12 parts (tous les 4cm). Déposez-les dans un plat à gratin de 35x23cm environ en les espaçant légèrement. Couvrez à nouveau d’un torchon et laissez lever pendant 1h.
  • Préchauffez le four à 180° et enfournez les roulés à la framboise pendant 20mn jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés.

Pour le glaçage :

  • Pendant que les rolls cuisent, préparez le glaçage. Dans un bol, fouettez le cream cheese, le beurre et le sucre glace jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène. A la sortie du four, étalez le glaçage sur les roulés à l’aide d’une spatule et zestez un citron par dessus. Dégustez tièdes ou froids.

Tourbillons croustillants cannelle chocolat

Voilà un bon moment que j’ai fait ces tourbillons croustillants cannelle/chocolat de Tiegan. Ça devait être en octobre ou novembre. Je voulais vous les partager immédiatement mais entre les recettes de Thanksgiving, Noël, galette des rois et Chandeleur le temps a filé et je n’en ai pas eu l’occasion. Je me rattrape aujourd’hui car l’hiver n’étant pas terminé, on est encore largement dans les temps pour ces douces saveurs d’épices. Ces tourbillons ont la même base que les roulés à la cannelle : une pâte moelleuse que l’on étale avant de saupoudrer du sucre, de la cannelle et, ici, du chocolat par-dessus. Seule différence, au lieu de rouler la pâte, on va venir la replier pour enfermer la garniture, la couper en fines bandes qui seront roulées sur elles-mêmes pour donner cet aspect de chignon et finir avec un topping à la cannelle. Cela leur donne une texture plus ferme et croustillante que leurs cousins les cinnamon rolls. Il vous reviendra de déterminer quelle sorte est votre préférée 😉

Temps : 45mn de préparation, 1h40 de repos/pousse, 20mn de cuisson
Conservation : 48h dans une boite hermétique
Pour 12 tourbillons

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 250mL de lait
  • 1 paquet de levure de boulanger déshydratée
  • 10g de miel
  • 335g de farine
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 15g de beurre mou

Pour la garniture :

  • 60g de beurre mou
  • 50g de sucre
  • 1 cuillère à café bombée de cannelle
  • 90g de pépites de chocolat

Pour le topping :

  • 30g de beurre
  • 2 cuillères à café de cannelle
  • 45g de sucre blond
  • 5g de farine

Recette :

Pour la pâte :

  • Chauffez le lait très légèrement pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chauds que la température de votre doigt). Versez-le dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure et le miel, laissez reposer 10mn et mélangez. Ajoutez la farine et le sel et mélangez rapidement à l’aide du crochet jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Incorporez alors le beurre coupé en morceaux et pétrissez pendant 5mn jusqu’à ce que la pâte forme une boule. Couvrez la cuve d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four éteint, précédemment préchauffé à 30°).

Pour la garniture :

  • Dégazez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et abaissez-la en un rectangle de 40x35cm environ (0,6cm d’épaisseur). Étalez le beurre mou sur la pâte délicatement pour ne pas la percer. Mélangez le sucre et la cannelle et saupoudrez-les sur le beurre. Répartissez enfin les pépites de chocolat sur moitié de la pâte (20x35cm) et appuyez légèrement à l’aide d’un rouleau à pâtisserie pour les enfoncer. Repliez la seconde moitié de la pâte sur la première et appuyez à l’aide du rouleau pour faire adhérer. Coupez en 12 bandes de 3x20cm. Tournez chaque bande sur elle-même jusqu’à former un chignon. Déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé au fur et à mesure. Si des pépites de chocolat tombent de la pâte, replacez-les dessus. Couvrez la plaque d’un torchon et laissez lever pendant 30mn environ. (Je vous conseille de la mettre dans un four éteint, précédemment préchauffé à 30°).

Pour le topping :

  • Préchauffez le four à 190°. Faites fondre le beurre et mélangez-le avec la cannelle, le sucre et la farine. Répartissez le mélange sur les tourbillons et enfournez pendant 18/20mn jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Dégustez tiède.

Chinois banane/chocolat

Oula oula ça fait bien 3 mois que je ne vous ai pas proposé de viennoiseries pour le petit déjeuner. C’est intolérable… Pour passer un bon week-end, voici donc une recette de chinois banane/chocolat. Pour être honnête, j’ai eu des difficultés à élaborer cette recette car il n’est pas aisé de faire ressortir le goût de la banane dans une viennoiserie non fourrée sans utiliser d’arôme alimentaire. Pour la crème pâtissière, je n’ai pu ajouter qu’une seule banane. Le gout est donc subtile. J’ai essayé avec plus mais la consistance de la crème devient trop liquide (pareil si vous mixez le fruit à l’intérieur, ne faites pas cette erreur). Il m’a donc fallu ajouter des dés de banane. Avoir du fruit frais est toujours une bonne idée. Toutefois, pour pouvoir rouler la pâte, il ne faut pas en mettre trop. Après plusieurs essais je me suis donc arrêtée sur une moyenne de une banane et demie/deux bananes. Ne vous attendez donc pas à sauter de votre chaise sous le poids des saveurs exceptionnelles de bananes. Il y en a, mais peu pour pouvoir avoir une recette aboutie, comestible, bien cuite et visuellement satisfaisante, mais il y en a quand même ! Et ne vous en faites pas, même si je suis un peu alarmiste, on sent bien le goût à la dégustation. Je ne veux juste pas que vous soyez déçus en pensant croquer dans un morceau de banane enroulé dans un peu de brioche ! Et si vous voulez en renforcer le goût, vous le pouvez d’ailleurs. Déjà en zappant les pépites de chocolat. Acte criminel à mes yeux car la combinaison est merveilleuse (quasiment tout est meilleur avec du chocolat) mais possible. En flambant vos morceaux de bananes avant de les parsemer sur la pâte aussi. La caramélisation et le rhum permettront de rehausser le goût. De mon côté, je ne suis pas partie sur cette voie (tentante pourtant) car je voulais une brioche consommable par le plus grand monde. Et même si après la flambée en principe il n’y a plus d’alcool, le goût de rhum déplait à beaucoup d’enfants.
D’ailleurs sachez que ma photo ne correspond pas au résultat que vous aurez. Votre brioche sera plus large et moins haute. Cette photo correspond à un essai dans un moule de 20cm. Les parts étaient monstrueuses mais j’ai trouvé le visuel accrocheur donc j’ai gardé la photo ! Votre brioche, elle, ressemblera bien plus aux chinois qu’on trouve habituellement en boulangerie ou magasin.

Temps : 1h de préparation, 1h de pousse, 45mn de cuisson
Conservation : 2/3j à température ambiante dans une boite hermétique (ou le plat recouvert de papier alu)
Pour 1 chinois

Ingrédients :

Pour la crème pâtissière à la banane :

  • 250mL de lait
  • 10g de beurre
  • 10 + 25g de sucre
  • 2 jaunes d’œuf
  • 20g de maïzena
  • 5g de farine
  • 1 banane bien mûre

Pour la brioche :

  • 240g de lait
  • 7g de levure de boulanger déshydratée
  • 2 œufs
  • 550g de farine (T55 pour moi)
  • 95g de sucre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 75g de beurre mou

Pour la garniture et la dorure :

  • 75g de pépites de chocolat noir
  • 1.5-2 bananes (selon leur taille) coupées en dés de taille moyenne
  • 1 œuf

Recette :

Pour la crème pâtissière à la banane :

  • Dans une casserole, portez le lait, le beurre et 10g de sucre à ébullition. Dans le même temps, dans un cul de poule, battez les jaunes avec les 25g de sucre restants jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Incorporez ensuite la maïzena et la farine. Une fois à ébullition, versez le lait sur le mélange précédent petit à petit, sans cesser de remuer. Transvasez la crème dans la casserole puis chauffez à feu moyen jusqu’à ce qu’elle épaississe (il faudra compter environ 30s à ébullition).
  • Mixez la banane à l’aide d’un blender et incorporez-la à la crème. Attention, ne mixez pas la banane directement dans la crème et ne donnez pas un coup de mixeur plongeant dans la crème pâtissière non plus après avoir incorporé la purée de banane : la crème deviendrait totalement liquide et perdrait son onctuosité. Versez dans un plat. Une fois à température ambiante, filmez au contact et entreposez au réfrigérateur. Avant toute utilisation de cette crème je vous conseille de la fouetter dans un saladier afin de la rendre souple et lisse.

Pour la brioche :

  • Chauffez très légèrement le lait pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt). Versez-le dans la cuve de votre robot muni du crochet, ajoutez la levure, laissez reposer 10mn et mélangez. Ajoutez les œufs, la farine, le sucre et le sel en déposant le sucre et le sel sur la farine pour qu’ils ne soient pas en contact avec la levure. Pétrissez à vitesse lente jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois. Ajoutez alors le beurre coupé en petits morceaux et continuez de pétrir jusqu’à ce qu’elle se décolle à nouveau des parois. Couvrez la cuve d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30°).
  • Préchauffez le four à 180°. Dégazez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et formez un rectangle de 25x35cm. Couvrez de crème pâtissière (il vous en restera) en gardant une bordure de 2cm sur les côtés. Parsemez de pépites de chocolat et de morceaux de bananes. Roulez le côté long du rectangle sur lui-même en serrant bien la pâte. Une fois au bout, appuyez légèrement sur la jointure pour la souder. A l’aide d’un couteau bien aiguisé, coupez le boudin en 7 parts (tous les 5cm). Déposez-les dans un moule à manqué en silicone (ou préalablement beurré) de 24cm de diamètre : placez-en un au milieu et les 6 autres tout autour. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez d’œuf battu et enfournez 45mn en couvrant d’un papier aluminium dès que le chinois est assez doré pour qu’il ne brûle pas. Laissez refroidir dans le moule pendant 10 minutes avant de démouler et de laisser refroidir complètement.

Scones mangue et pépites de chocolat

Les scones sont une spécialité britannique qui m’a toujours intriguée. Je n’ai jamais pu en manger mais je me suis toujours interrogée dessus. Je ne comprenais pas l’attrait des gens pour cette « viennoiserie » un peu hybride entre le pain et le gâteau. Je m’imaginais un résultat assez sec, pas du tout moelleux, presque étouffe-chrétien à cause des photos qu’on pouvait trouver dans les vieux livres de cuisine. Eh bien je me trompais totalement. Les scones sont moelleux et divins. Et dans cette version, le chocolat et la mangue se complètent parfaitement. Quant au visuel, les vôtres seront plus beaux que les miens qui étaient parfaits à 15mn mais que j’ai oublié un peu dans le four parce que je faisais autre chose en même temps (ça m’apprendra). J’étais toute triste de les voir un peu étalés alors qu’ils étaient beaux comme des camions 5mn avant… Mais bon ils étaient quand même délicieux !

.

.

Temps : 15/20mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : 2 jours dans un sac ou une boite hermétique à température ambiante
Pour 8 scones

.

Ingrédients :

  • 240g de farine
  • 1 cuillère à soupe de levure chimique
  • 45g de sucre
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 90g de beurre froid
  • 240mL de crème fraiche épaisse
  • 0.5 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 1 mangue
  • 100g de pépites de chocolat noir

Pour la « dorure » :

  • 1 cuillère à soupe de crème fraiche épaisse
  • 2 cuillères à soupe de cassonade

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 205°.
  • Dans un saladier, mélangez ensemble la farine, la levure, le sucre et le sel. Ajoutez le beurre froid coupé en petits dés et travaillez-le avec les doigts afin d’obtenir une texture sableuse comme pour un crumble. C’est normal s’il reste des gros morceaux à ce stade. Ajoutez la crème fraiche et la vanille et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène, pas plus. Incorporez la chair de la mangue coupée en dés et les pépites de chocolat et mélangez délicatement pour ne pas écraser les bouts de mangue.
  • Transférez la pâte sur un plan de travail fariné. Formez une boule et étalez-la avec la paume de la main jusqu’à obtenir une épaisseur de 2cm. Coupez la pâte en 8 triangles et déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.
  • Badigeonnez les scones avec la crème fraiche épaisse à l’aide d’un pinceau et saupoudrez un peu de cassonade dessus. Enfournez de 15 à 18mn : les scones doivent être moelleux et légèrement dorés. Laissez refroidir quelques minutes sur la plaque avant de les transférer sur une grille jusqu’à refroidissement complet.

Hot cross buns

Voici une recette de Pâques un peu tardive mais que je tenais impérativement à tester car je bave devant tous les ans, sans jamais oser me lancer. Il s’agit des hot cross buns : des petits pains sucrés aux épices et aux raisins secs, décorés d’une croix. En bref, tout ce que j’aime ! Il s’agit d’une spécialité anglaise, le plus souvent servie à Pâques. C’est un véritable délice au petit déjeuner, un peu tiédi. Je pense que j’en essayerai une autre version que celle de Cakes in the city, avec de l’orange la prochaine fois. Ça n’en sera que meilleur !

Temps : 45mn de préparation, 2h de pousse et 30mn de cuisson
Conservation : 4/5j à température ambiante dans une boite hermétique (ou le plat recouvert de papier alu)
Pour 15 buns

Ingrédients :

Pour les petits pains :

  • 370mL de lait + un peu pour dorer
  • 2 sachets de levure de boulanger déshydratée
  • 150g de raisins secs
  • 625g de farine T65
  • 70g de beurre fondu
  • 70g de sucre
  • 1 œuf
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • 1 cuillère à café de 4 épices
  • 0.5 cuillère à café de sel

Pour les croisillons :

  • 50g de farine
  • 50g de sucre glace
  • 2.5 cuillères à soupe d’eau (37mL d’eau)

Pour le glaçage :

  • une grosse cuillère à soupe de miel

Recette :

Pour les petits pains :

  • Chauffez très légèrement le lait pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt). Versez-le dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, mélangez et laissez reposer 10mn. Dans le même temps, dans un bol, versez les raisins secs et couvrez-les d’eau bouillante afin de les réhydrater. Réservez.
  • Versez la farine, le beurre fondu refroidi, le sucre, l’œuf, les épices et le sel sur le lait. Pétrissez avec le crochet jusqu’à ce que la pâte soit totalement homogène. Égouttez, séchez puis ajoutez les raisins à la pâte avant de continuer à la pétrir pendant encore 5/10mn : elle doit être souple et lisse. Couvrez la cuve d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30°).
  • Dégazez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et partagez-la en 15 pâtons de 90g environ. Façonnez-les en boules et déposez-les dans un plat chemisé de papier sulfurisé (je n’avais qu’un plat de 35x23cm, j’ai trouvé qu’il était trop petit et ne permettait pas un développement optimale, je vous conseille donc d’utiliser deux plats plus petits que le mien ou un plus grand). Laissez de nouveau lever la pâte pendant 1h dans un endroit chaud, à couvert.

Pour les croisillons :

  • Une fois la pâte levée, préchauffez le four à 150° puis préparez la pâte à croisillons. Mélangez la farine et le sucre glace puis ajoutez l’eau. Vous devez obtenir une pâte assez ferme. Étalez-la sur un plan de travail fariné (ou entre deux feuilles de papier sulfurisé) sur 2mm d’épaisseur et découpez-y 30 fines lanières de la longueur de vos petits pains.
  • Dorez vos buns avec un peu de lait à l’aide d’un pinceau puis déposez deux lanières sur chaque petit pain, de façon à faire une croix. Enfournez 30mn environ, jusqu’à ce que ce que les brioches soient légèrement dorées.
  • A la sortie du four, passez le miel quelques secondes au micro-ondes pour le liquéfier puis badigeonnez-en les buns à l’aide d’un pinceau. Servez tiède.

Pains au chocolat de Philippe Conticini

Bonsoir à tous ! Petite parenthèse dans le cadre de notre mois spécial Noël, mais c’est pour la bonne cause croyez moi ! Qui n’aime pas les pains au chocolat ??? Personne je pense. Et si en plus la recette vient tout droit de Monsieur Philippe Conticini (merci à Ok ce bon pour le partage), ça ne peut être que démentiel ! S’agissant d’une première pour moi, le résultat n’était clairement par parfait, je l’avoue (et ça se voit) mais il était tout de même très réussi. Je pense que mon erreur a été de ne pas remettre un petit coup de rouleau après avoir découpé mes rectangles de pâte alors que j’avais bien vu qu’ils s’étaient un peu rétractés. En dehors de ça (qui m’a valu des couches de pâte un poil trop épaisses parfois), les pains au chocolat étaient vraiment délicieux. Je vous recommande FORTEMENT cette recette du grand maître. D’autant plus que la recette est longue du fait de ses nombreux temps de pause mais elle n’est pas si difficile que ça à réaliser !

.

.

Temps : 1h30 de préparation + 7h00 et une nuit de repos + 15mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique (le mieux est de les congeler)
Pour 15 pains au chocolat environ

.

Ingrédients :

Pour la poolish :

  • 95g de farine
  • 15g de levure fraiche de boulanger
  • 90g de lait

.

Pour la pâte :

  • 85g de beurre
  • 15g de levure fraîche de boulanger
  • 85g d’eau
  • 340g de farine de gruau T45 (vous pouvez utiliser de la farine T45 normale mais la farine de gruau est la meilleure pour faire des viennoiseries)
  • 8g de sel fin
  • 55g de sucre

.

Pour le feuilletage :

  • 250g de beurre
  • 1 œuf pour la dorure
  • une 30aine de bâtons boulanger en chocolat (ceux de 5g de préférence)

.

Recette :

Pour la poolish :

  • Mélangez la farine avec la levure de boulanger émiettée puis ajoutez le lait. Fouettez vigoureusement jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène. Couvrez le saladier d’un linge propre et laissez reposer à température ambiante pendant 1h jusqu’à ce que la poolish ait doublé de volume.

.

Pour la pâte :

  • Faîtes fondre le beurre et laissez-le refroidir. En parallèle, délayez la levure de boulanger dans l’eau et réservez.
  • Dans le bol du robot muni du crochet, versez la poolish et recouvrez-la avec la farine, le sel, le sucre et le beurre refroidi. Pétrissez pendant 2mn puis ajoutez la levure délayée. Pétrissez à nouveau pendant 10mn jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène. Filmez au contact et laissez lever la pâte dans un endroit chaud pendant 30mn (dans votre four éteint et préalablement préchauffé à 30°). Reformez une boule avec votre pâte, filmez-la à nouveau et laissez-la reposer au frigo pendant une nuit.

.

Pour le feuilletage :

  • Sortez votre beurre du frigo 1h avant de travailler la pâte.
  • Sur un plan de travail fariné, abaissez la pâte en un rectangle de 35x20cm environ. Filmez-la et entreposez-la au congélateur 30mn afin qu’elle raffermisse. Pendant ce temps, travaillez le beurre entre deux feuilles de papier sulfurisé jusqu’à obtenir un carré de 1cm d’épaisseur et 17cm de côté (n’hésitez pas à le taper avec votre rouleau à pâtisserie pour réussir à l’étaler). Remettez-le au frigo jusqu’au moment de sortir votre pâte du congélateur.
  • Déposez le beurre au milieu de la pâte et enfermez-le dedans en repliant les 4 côtés de la pâte dessus. Verrouillez bien les côtés. Sur un plan de travail fariné, étalez maintenant votre pâte en un rectangle trois fois plus long que large, sur 8mm d’épaisseur environ (il vaut mieux commencer en tapant la pâte avec votre rouleau pour éviter que le beurre ne sorte de la pâte), et donnez-lui un tour portefeuille (ou tour double) (cf image ci dessous). Afin d’effectuer un tour portefeuille, rabattez les extrémités des rectangles jusqu’à ce qu’elles se rejoignent, bord à bord, au centre. Puis, rabattez l’un des côtés sur le second afin d’obtenir un seul rectangle appelé portefeuille. Filmez la pâte puis réservez-la minimum 1h au frais.tour double
  • Recommencez l’opération en veillant bien à toujours mettre la pliure du même côté (je l’oriente personnellement toujours à gauche, comme pour un livre, histoire d’avoir un moyen mnémotechnique, avant de l’étaler) et à toujours re-fariner votre plan de travail. Réservez de nouveau au frais, filmée, minimum 1h. Répétez l’opération une 3e fois.
  • A la fin de ce temps de repos, étalez la pâte sur un plan de travail fariné en un rectangle de 3 à 4mm d’épaisseur. A l’aide d’un couteau aiguisé, découpez alors des rectangles de 7/8cm sur 15cm. Si votre pâte se rétracte, n’hésitez pas à donner un petit coup de rouleau à pâtisserie afin qu’elle retrouve une épaisseur de 3 à 4mm lorsque vous la roulerez.
  • Déposez un premier bâton de chocolat au bord d’un rectangle de pâte. Roulez la pâte pour emprisonner le bâton. Déposez le second bâton collé à ce morceau de pâte puis roulez l’ensemble sur toute la longueur de pâte restante en tenant bien les bâtonnets dans cette disposition (je vous mets au timer d’une vidéo de Cedric Grolet qui montre le geste qui est bien plus facile à observer qu’à expliquer). Disposez vos pains au chocolat sur 3 plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé en les espaçant bien. Laissez à nouveau pousser dans un endroit chaud pendant 2h (votre four préchauffé à 30° fera là encore très bien l’affaire) jusqu’à ce que les pains au chocolat aient doublé de volume.
  • Préchauffez votre four à 230°et déposez au fond de celui-ci votre lèche-frite (ou un plat à gratin) rempli d’eau chaude. Battez l’œuf et badigeonnez-en vos pains au chocolat à l’aide d’un pinceau en faisant attention à n’en mettre que sur la surface et pas sur les côtés où il y a le chocolat (sinon la pâte ne se développera pas). Enfournez 12 à 15mn, jusqu’à ce que les pains au chocolat soient bien colorés. Laissez légèrement refroidir avant de déguster.

Cinnamon rolls (2020)

Voici une de mes voire ma viennoiserie préférée ! Depuis que j’ai découvert les cinnamon rolls à Starbucks (merci Starbucks) je suis archi fan : entre leur texture bien moelleuse, limite chewy, leur bon goût de cannelle et leur glaçage au philadelphia légèrement fondu, je ne peux pas résister. J’avais déjà fait des cinnamon rolls il y a quelques années mais j’ai voulu tester une nouvelle version. Celle-ci est bien plus moelleuse que la précédente. C’est très rare que j’utilise de l’huile à la place du beurre dans mes viennoiseries mais j’ai l’impression que la brioche se conserve bien mieux : elle reste moelleuse plus longtemps. Et puis ce n’est pas la saison pour faire un régime de toute façon donc autant ne pas regarder les calories ! Par contre j’avoue que j’ai du mettre plus de farine que d’habitude pour compenser parce que la pâte collait beaucoup mais rien qui n’a pu empêcher la brioche d’être super moelleuse. Pour la garniture, pas de surprise : du beurre, de la cassonade et de la cannelle comme avant. C’est comme ça que je préfère mes cinnamon rolls ! Pour le glaçage, j’ai repris la recette de la garniture de mes whoopie pies car je trouve que cet ordre d’incorporation permet d’éviter les grumeaux et qu’elle n’est pas trop sucrée ! J’espère sincèrement que vous aimerez cette recette de cinnamon rolls autant que moi. Je sais que même si c’est une viennoiserie qui se popularise, elle reste encore méconnue par certains alors que c’est une merveille. En plus en cette période, sa saveur épicée rappelle Noël. Vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas essayer !

.

.

Temps : 45mn de préparation + 1h de pousse + 20mn de cuisson
Conservation : 4/5j à température ambiante dans une boite hermétique (ou le plat recouvert de papier alu)
Pour 12 cinnamon rolls

.

Ingrédients :

Pour la brioche :

  • 360mL de lait
  • 120mL d’huile (environ 110g)
  • 1 sachet de levure de boulanger instantanée
  • 45g de sucre
  • 0.75 cuillère à café de sel
  • 350g de farine T45
  • 350g de farine T55
  • 2 œufs

.

Pour la garniture :

  • 50g de beurre
  • 125g de cassonade
  • 2 cuillères à soupe de cannelle en poudre

.

Pour le glaçage (il en restera surement) :

  • 90g de beurre mou
  • 90g de sucre glace
  • 170g de cream cheese type Philadelphia
  • une pincée de sel
  • 0.5 cuillère à café d’extrait de vanille

.

.

Recette :

Pour la brioche :

  • Chauffez très légèrement le lait et l’huile pour qu’ils soient tièdes (un tout petit peu plus chauds que la température de votre doigt). Versez dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, mélangez et laissez reposer 5mn. Ajoutez le sucre, le sel et les farines et mélangez avec le crochet. Incorporez les œufs. Pétrissez avec le crochet jusqu’à ce que la pâte soit totalement homogène puis continuez de pétrir encore 5mn. A l’issue de ce délai, si la pâte est trop collante, ajoutez un peu de farine et si elle est trop sèche ajoutez un tout petit peu de lait.
  • Huilez un saladier et placez-y la boule de pâte ainsi obtenue. Couvrez d’un torchon et laissez-la lever pendant 30mn environ jusqu’à ce qu’elle double de taille. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30° afin de ne pas avoir de mauvaise surprise liée aux aléas de la température de la pièce, il faudra compter potentiellement 1h de pousse sinon). Pendant ce temps, beurrez un plat rectangulaire de environ 35x23cm.
  • A l’issue de la pousse, abaissez votre pâte en un rectangle de 35x50cm environ sur un plan de travail fariné.

.

Pour la garniture :

  • Faites fondre le beurre et badigeonnez-en la pâte sur toute la surface. Mélangez la cassonade et la cannelle dans un bol et saupoudrez de façon bien homogène sur l’intégralité de la pâte.
  • Roulez le côté long du rectangle sur lui-même en serrant bien la pâte. Une fois au bout, appuyez légèrement sur la jointure pour la souder. A l’aide d’un couteau bien aiguisé, coupez le boudin en 12 parts (tous les 4cm). Déposez-les dans le plat préalablement beurré en les espaçant légèrement. Couvrez à nouveau d’un torchon et laissez lever pendant 30mn.
  • Préchauffez le four à 180° et enfournez les cinnamon rolls pendant 20mn jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés.

.

Pour le glaçage :

  • Pendant que les cinnamon rolls cuisent, préparez le glaçage. Dans le bol de votre robot muni de la feuille, crémez le beurre avec le sucre glace pendant 2-3mn. Ajoutez le philadelphia petit à petit jusqu’à ce que le glaçage soit homogène puis ajoutez le sel et la vanille. Changez la feuille pour le fouet et fouettez la garniture pendant au moins 5mn pour qu’elle soit légère et crémeuse. Etalez le glaçage sur vos cinnamon rolls à l’aide d’une spatule (à leur sortie du four si vous voulez qu’il fonde légèrement jusqu’à l’intérieur de vos rolls ou lorsque les rolls auront légèrement refroidi) et dégustez tièdes ou froids.

Potato rolls

     Last but not least pour notre semaine spéciale Thanksgiving qui s’achève donc aujourd’hui (HAPPY THANKSGIVING EVERYBODY !) : des potato rolls. Il s’agit de petits pains américains à bause de flocons de pommes de terre (oui oui comme dans la purée mousseline) que j’ai découvert chez Your cup of cake. On ne sent pas du tout la pomme de terre mais cela leur donne un moelleux incomparable. Ces petits pains ressemblent énormément à des pains au lait. Ils sont super moelleux et vraiment délicieux. Croyez-moi. Probablement la meilleure recette de petits pains que j’ai pu essayer à ce jour !!! (J’en veux encoooore !!!!)

.

IMG_20191126_222959__01__01

.

Temps : 45mn de préparation, 15mn de refroidissement, 2h de pousse et 15/20mn de cuisson
Conservation : quelques jours dans du papier alu à température ambiante
Pour 36 potato rolls

.

Ingrédients :

  • 750mL de lait
  • 150g de sucre
  • 170g + 40g + 20g de beurre à température ambiante
  • 100g de flocons de pommes de terre
  • 1 cuillère à soupe de sel
  • 1cuillère à soupe de levure de boulanger sèche
  • 4 œufs à température ambiante
  • 420g de farine + pour le plan de travail

.

Recette :

  • Chauffez le lait dans une casserole sur feu moyen jusqu’à ce qu’il commence de frémir (des petites bulles commenceront d’apparaitre : attention à ne pas le faire bouillir !) puis réservez après avoir enlevé la peau du lait si celle-ci s’est formée. Dans le bol de votre robot (ou avec vos petites mains), mélangez le sucre, 170g de beurre, les flocons de pommes de terre et le sel jusqu’à ce que la pâte s’agglomère. Ajoutez ensuite le lait et mélangez bien. Le mélange sera très liquide mais ne vous inquiétez pas, c’est normal. Laissez refroidir jusqu’à ce que la pâte prenne de la consistance (les flocons vont gonfler grâce au lait) et que sa température soit revenue aux alentours de 30/40° afin de ne pas tuer la levure (cela devrait prendre environ 15mn). Ajoutez alors la levure et les œufs et mélangez bien. Incorporez enfin la farine et pétrissez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Formez une boule, couvrez-la d’un torchon humide et laissez-la lever pendant 1h00 environ. (Vous pouvez mettre la pâte à lever dans un four préchauffé à 30° afin de diminuer ce temps de pousse).
  • Dégazez la pâte, ajoutez lui assez de farine afin de pouvoir la travailler et qu’elle ne colle plus puis divisez-la en trois parts égales. Sur un plan de travail fariné, étalez chaque morceau de pâte en un cercle de 24cm de diamètre et 0.7cm d’épaisseur environ. Etalez les 40g de beurre sur la pâte (environ 13g par pâte donc) puis découpez chaque cercle en 12 parts. Roulez chaque triangle sur lui même en partant de l’extérieur comme pour faire des croissants et placez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat en les espaçant bien (il vous faudra deux plaques pour cette quantité de pâte). Laissez la pâte pousser pour encore une heure environ (elle doit doubler de volume).
  • Préchauffez le four à 180° et enfournez les petits pains pour 15 à 20mn. 5mn avant la fin de la cuisson, badigeonnez-les du reste de beurre à l’aide d’un pinceau.

Cinnamon rolls

     Aujourd’hui, une recette que j’avais fait il y a quelques temps pour lutter contre la grisaille. J’avais envie de faire des viennoiseries mais je ne savais pas trop quoi. Quand j’ai vu la photo des cinnamon rolls de Guillemette dans ses Desserts des jours heureux, j’ai totalement craqué (et à raison). D’ailleurs si vous ne connaissez pas son blog, sincèrement allez le voir, personnellement je bave devant chacune de ses recettes!!!

     En tout cas, ces cinnamon rolls sont fa-bu-leux !  Depuis que j’ai commencé à tester des recettes (il y a plusieurs années de ça quand même), c’est probablement une des recettes qui nous a le plus plu à la maison, surtout à ma mère qui a des étoiles dans les yeux à chaque fois qu’on en parle et m’en réclame très régulièrement ! 😀 Donc n’hésitez surtout pas si vous aimez la cannelle.

.

Ingrédients pour une quinzaine de rolls :

Pour la pâte :

  • 1 petit oeuf
  • 10 cL de lait
  • 250g de farine (T55 de préférence)
  • 1 pincée de sel
  • 40g de sucre
  • 1 paquet de levure de boulanger instantanée
  • 35g de beurre demi-sel à température ambiante
  • 1 jaune d’oeuf

Pour la garniture : 

  • 35g de beurre demi-sel selon la recette originale
  • 40g de cassonade
  • 2 cuillerée à soupe de cannelle en poudre

.

Recette :

Pour la pâte :

  • Fouettez l’oeuf et le lait dans un petit bol. Versez ensuite la farine, le sel, le sucre et la levure dans une jatte. Creusez un puits au milieu et versez y l’œuf et le lait. Mélangez du bout des doigts en rabattant la farine petit à petit vers le centre. Une fois que le mélange est plus ou moins homogène, pétrissez quelques minutes jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois. Si votre pâte est trop liquide n’hésitez pas à ajouter un peu de farine. Incorporez ensuite le beurre.

  • Sur un plan de travail fariné, pétrissez encore la pâte quelques minutes jusqu’à ce qu’elle soit complétement lisse. Formez une boule et déposez la dans un bol couvert d’un torchon propre dans un four à 35° pendant 1 heure environ (ou un endroit chaud comme sur un radiateur). La pâte doit doubler de volume.

.

Pour la garniture :

  • Faites fondre le beurre et laissez le refroidir. Pendant ce temps chassez l’air de la pâte en la tapant énergiquement et étalez la sur le plan de travail fariné en un rectangle de 20cm de longueur. Répartissez le beurre sur la pâte avec un pinceau puis saupoudrez avec la cannelle et la cassonade. Roulez la pâte dans le sens de la longueur et faites des tranches de environ 2 cm d’épaisseur. Déposez les une plaque recouverte de papier sulfurisé (ou d’un silpat) et laissez de nouveau monter pendant 1h.

  • Préchauffez le four à 220° (th 7). Avec un pinceau, badigeonnez les roulés de jaune d’oeuf et enfournez pendant environ 10mn jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

.

Source : Desserts des jours heureux