Ingrédients

Le beurre :

    Si vous n’avez pas de beurre demi-sel ou de beurre salé pour une recette, pas de panique ! Sachez que le beurre demi-sel compte entre 3 à 5g de sel (fin) aux 100g et le beurre salé 7 à 10g. Ajoutez donc le grammage de sel à du beurre doux pour vous dépanner.

.

Les oeufs :

     Sans précision dans la recette, il s’agit d’oeufs de calibre moyen. J’utilise personnellement des gros oeufs sauf pour les recettes où la précision est de mise comme les macarons.

     Un oeuf moyen pèse environ 60g soit 10g de coquille, 20g de jaune et 30g de blancs. Cela peut vous permettre de visualiser environ le nombre d’oeufs nécessaires quand les recettes précisent la quantité en grammes (comme pour les macarons).

.

Température des ingrédients :

     Sauf indication contraire, les ingrédients doivent toujours être à température ambiante quand vous les utilisez.

.

Température et cuisson du four :

     Les températures et temps de cuisson sont toujours donnés à titre indicatif. Chaque four est différent.

     Si vous avez un four à chaleur tournante, il faut normalement cuire le même temps qu’indiqué dans la recette mais avec une température diminuée de 15° (et non cuire moins longtemps à la même température). Toutefois aujourd’hui avec la popularisation des fours à chaleur tournante, il est délicat de savoir si les temps indiqués sont pour four traditionnel ou four à chaleur tournante. Je vous conseille donc de lire les indications en début d’ouvrage (qui le précisent parfois) ou, à défaut, d’être vigilants pour la première recette afin de pouvoir le déterminer par vous même. Pour ma part, j’utilise un four à chaleur tournante. Si vous avez un four traditionnel, il faudra donc augmenter un peu la température de votre four.

     Si votre four est toujours à thermostat, un thermostat équivaut à 30°. Ainsi th1=30°, th2=60°, th3=90°, th4=120°, th5=150°, th6=180°, th7=210°, th8=240° et ainsi de suite.

.

Une cuillérée :

     A chaque fois qu’une recette comprend une mesure en cuillère (à thé, petite ou à soupe), il s’agit d’une cuillère rase. Lorsque la cuillère doit être bombée, elle le précise.

 

Publicités