Poulet à l’orange façon Panda express

Allez, une petite der pour la route… Comme vous le savez, la cuisine asiatique est une de mes préférées. Je ne pouvais donc pas terminer cette année avec des recettes de Noël sans une dernière recette d’inspiration asiatique avant. Encore une fois, il s’agit de poulet frit (moelleux cette fois, comme des beignets) mais la sauce est plus originale que d’habitude. Il s’agit d’une sauce à l’orange sucrée salée : une vraie tuerie que je dois à C’est ma fournée. Je trouve les proportions et la texture vraiment parfaite. C’est par contre évidemment une recette qui ne plaira pas à tout le monde que ce soit à cause de la présence de l’orange ou du sucré-salé : je sais qu’il s’agit de saveurs clivantes. Je vous conseille aussi d’être généreux avec l’accompagnement car les saveurs sont marquées : le poulet seul pourrait être écœurants.

Temps : 30mn de préparation + 18mn de cuisson

Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo (mais le poulet va perdre tout le charme de sa texture)
Pour 4 personnes

Ingrédients :

Pour les beignets de poulet :

  • 60g de maïzena
  • 40g de farine
  • 5g de sel
  • un pincée de poivre
  • 1 œuf
  • 40g d’eau
  • 8g d’huile neutre (type colza ou tournesol)
  • 1kg de hauts de cuisse de poulet (pour obtenir 500g une fois désossé)
  • de l’huile pour la friture

Pour la sauce :

  • 10g d’huile neutre (type colza ou tournesol)
  • 5g de gingembre frais
  • 1 petite gousse d’ail
  • une pincée de flocons de piment
  • 65g de sucre en poudre
  • 65g de cassonade
  • 80g + 30g de jus d’orange
  • les zestes d’une demie-orange finement râpée
  • 70g de vinaigre de riz
  • 40g de sauce soja salée
  • 10g de maïzena
  • un filet d’huile de sésame

Recette :

Pour les beignets de poulet :

  • Dans un saladier, mélangez la maïzena, la farine, le sel et le poivre puis incorporez l’œuf, l’eau et l’huile ensemble. Désossez les hauts de cuisse, enlevez la peau et le cartilage puis coupez la viande en morceaux de taille moyenne. Versez le poulet dans la pâte à beignet et mélangez pour totalement les enrober.
  • Versez l’huile de friture dans une sauteuse (ou utilisez une friteuse directement). Chauffez le bain d’huile à 170° (entre 165 et 180°) et cuisez-y vos morceaux de poulet en trois fois (pas tout d’un coup pour ne pas trop baisser la température de l’huile) en les retournant avec un écumoire à mi-cuisson. C’est l’affaire de 3mn par face si votre huile est à la bonne température. A l’aide d’un écumoire, sortez-les de l’huile une fois cuits et égouttez-les sur du sopalin.

Pour la sauce :

  • Faîtes chauffez l’huile dans une grande poêle ou une sauteuse sur feu doux. Quand elle est chaude, ajoutez le gingembre frais épluché et finement râpé, la gousse d’ail finement râpée et le piment. Laissez cuire 2mn en remuant constamment puis ajoutez les sucres. Augmentez le feu sur feu vif puis ajoutez 80g de jus d’orange, le zeste d’orange, le vinaigre de riz et la sauce soja. Mélangez bien puis versez la maïzena délayée dans les 30g de jus d’orange restants sans cesser de remuer. Remuez vivement jusqu’à épaississement : la sauce va avoir une texture un peu comme une confiture mais en plus liquide (c’est très rapide). Ajoutez alors les beignets de poulet et mélangez pour les enrober. Ajoutez un filet d’huile de sésame, mélangez à nouveau et servez immédiatement, accompagné de riz par exemple.

Muffins citrouille noix de pécan

Attention tuerie. Et encore sur une recette à la purée de citrouille… Je pense que j’ai trouvé l’ingrédient miracle de l’automne en essayant ces boites de purée de citrouille toutes faites. J’étais un peu dubitative au début mais je trouve la purée de courge tellement pénible à préparer que j’ai fini par céder. Et je ne regrette absolument pas malgré le prix des frais de port. C’est de la purée 100% citrouille sans sucre ou sel ajouté. C’est incroyablement pratique, bon et sain. Et quand je vois que ça me permet de faire des pancakes ou des muffins aussi délicieux, je me dis que l’investissement est rentable. Ces muffins sont bien parfumés, moelleux, légèrement croustillants sur le dessus avec le sucre… J’ai ajouté un peu de noix de pécan pour la mâche mais ce n’est pas obligatoire : vous pouvez leur substituer des pépites de chocolat si vous préférez.

Temps : 15mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique
Pour 18 muffins

Ingrédients :

Pour les muffins :

  • 100g de noix de pécan
  • le zeste d’une orange finement râpée
  • 80g de sucre semoule
  • 80g de cassonade
  • 300g de farine
  • 2 cuillères à café d’épices à pain d’épices
  • 1 cuillère à soupe de levure chimique
  • 0,25 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 2 gros œufs
  • 175mL de lait
  • 175mL de purée de citrouille
  • 50g de jus d’orange
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 115g de beurre fondu

Pour le sucre à la cannelle :

  • 20g de sucre
  • 1 cuillère à café de cannelle

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Commencez par torréfier les noix de pécan en les enfournant 10mn dans le four chaud. Pendant ce temps, préparez la pâte à muffins. Dans un premier saladier, à l’aide d’une maryse, écrasez les zestes d’orange avec les sucres pour les parfumer. Ajoutez-y la farine, les épices, la levure, le bicarbonate et le sel. Mélangez et réservez. Dans un second saladier, fouettez les œufs, le lait, la purée de citrouille, le jus d’orange et la vanille jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporez les poudres sans trop travailler la pâte puis le beurre fondu et enfin les noix de pécan torréfiées grossièrement hachées. Répartissez la pâte dans 18 empreintes à muffins (beurrées et farinées ou munies de caissettes si nécessaire) remplies aux 3/4. Dans un petit bol, mélangez les ingrédients du sucre à la cannelle et saupoudrez-en un peu sur chaque muffin. Enfournez 15mn : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Laissez refroidir sur une grille.

Notes :
– Vous pouvez remplacer les noix de pécan par des pépites de chocolat voire totalement les supprimer : les muffins sont délicieux « natures » aussi.
– Si vous n’aimez pas l’orange, enlevez les zestes de la recette mais ne touchez pas au jus d’orange qui ne se sent pas du tout après cuisson (ou substituez-le par un autre liquide).

Mini soda bread orange-raisins secs (petits pains irlandais)

Pour continuer dans la lignée des recettes de la Saint Patrick, j’ai regardé du côté de nos amis irlandais pour avoir un peu d’inspiration. Ayant mangé récemment de la moussaka, je n’avais pas trop envie de m’attaquer à leur iconique sheperd’s pie ou un autre plat en sauce. Je voulais cuisiner quelque chose d’un peu passe partout, facile et rapide. J’ai donc fini par jeter mon dévolu sur leur fameux soda bread. Il s’agit d’un pain express quasiment impossible à louper car il n’est pas soumis aux aléas de la levure remplacée ici par du bicarbonate de soude qui va agir comme agent levant au contact de l’acidité du lait ribot. Il ne demande donc aucun temps de pousse et aucun pétrissage (le temps de pause de ma recette correspond juste au temps de macération des raisins). Il suffit d’amalgamer les ingrédients et tadaaaa. Il s’agit donc d’un pain très simple à l’origine. Vous pouvez ne garder de la recette que la farine, le bicarbonate, le sel et le lait pour faire un pain tout ce qu’il y a de plus standard. J’ai décidé personnellement d’en faire une version plus gourmande à base d’orange, de raisins secs, d’une partie de farine complète, d’un peu de sucre et de beurre. J’ai obtenu des petits pains très moelleux, parfaits à déguster au petit déjeuner avec un thé et du beurre à la façon de muffins anglais.

Temps : 15mn de préparation, 30mn de pause et 20mn de cuisson
Conservation : 48h dans un torchon ou un sac hermétique à température ambiante
Pour 6 petits pains

Ingrédients :

  • 1 orange
  • 60g de raisins secs blonds
  • 125g de farine de blé complète
  • 125g de farine de blé normale
  • 0.75 cuillère à café de bicarbonate
  • 0.75 cuillère à café de sel
  • 25g de sucre
  • 30g de beurre froid
  • 180mL de lait ribot froid (aussi appelé babeurre ou buttermilk ; peut-être remplacé par du lait normal dans lequel vous aurez ajouté 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc 10mn avant de commencer à préparer la pâte)

Recette :

  • Zestez l’orange et réservez. Versez les raisins dans un petit bol et pressez le jus de l’orange par dessus jusqu’à ce qu’ils soient totalement recouverts. Laissez reposer 30mn. Si besoin, profitez-en pour préparer le lait ribot en versant 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc dans 180mL de lait et réservez également.
  • Préchauffez le four à 180°. Dans un saladier, mélangez les farines, le bicarbonate, le sel et le sucre. Ajoutez le beurre coupé en petits dés puis travaillez-le du bout des doigts jusqu’à obtenir de tous petits morceaux. Versez le lait ribot, les zestes d’orange et les raisins égouttés et mélangez avec une cuillère en bois jusqu’à ce que la pâte soit homogène. A ce stade, elle sera très collante, c’est normal. Farinez légèrement votre plan de travail ainsi que vos mains et formez 6 boules de 90g environ. La farine doit simplement vous aider à former les boules de pain car la pâte est très collante, en aucun cas vous ne devez travailler la pâte dans la farine pour en intégrer plus jusqu’à ce qu’elle ne soit plus du tout collante. Déposez les petits pains sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. A l’aide d’un couteau aiguisé, incisez le dessus des pains en forme de croix et enfournez 15/20mn jusqu’à ce qu’ils soient dorés et qu’ils sonnent creux. Laissez refroidir sur une grille de refroidissement avant de déguster. 

Madeleines à l’orange talonnées de chocolat façon Pierre Hermé

Quand on veut être sur de réussir des gâteaux, le plus simple est de se tourner vers Pierre Hermé, élu meilleur pâtissier du monde en 2016. Si quelqu’un sait comment avoir une madeleine avec une belle bosse, c’est bien lui ! J’ai donc repris sa recette et simplement substitué le zeste de citron par un zeste d’orange et talonné ces petites douceurs de chocolat. Le résultat est là comme vous pouvez le voir : j’ai eu de belles madeleines à bosses, bien moelleuses et légèrement caramélisées sur les côtés. Je regrette juste de ne pas avoir de moules plus grands pour qu’elles soient encore plus grosses et plus bossues !

Temps : 20mn de préparation, 12h de réfrigération et 10mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite en métal hermétique à température ambiante
Pour une vingtaine de mini madeleines

Ingrédients :

  • 100g de beurre
  • 2 œufs
  • 120g de sucre
  • 100g de farine
  • 3g de levure
  • 1 pincée de sel
  • le zeste d’une orange bio
  • 100g de chocolat noir à 50%

Recette

  • Faites fondre le beurre et réservez le temps qu’il refroidisse. Pendant ce temps, dans un saladier, fouettez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez la farine, la levure et le sel ensemble, puis les zestes d’une orange finement râpée et enfin le beurre fondu refroidi. Quand la pâte est bien homogène, mettez-la en poche et entreposez au réfrigérateur minimum 12h. Mettez également les moules à madeleine au frigo si possible.
  • Pochez de la pâte dans les moules à madeleine jusqu’à ce que les empreintes soient pleines aux ¾. Préchauffez le four à 210° et remettez les moules au frigo le temps que le four soit prêt. Quand il est chaud, enfournez environ 10mn : les madeleines doivent être légèrement dorées. Laissez reposer 5mn avant de démouler et de laisser totalement refroidir sur une grille.
  • Faites fondre votre chocolat (le mieux est de le tempérer mais si vous n’avez pas le temps ou pas l’envie, ce n’est pas trop grave) et mettez-en une petite cuillère à café dans chaque empreinte. Étalez-le à l’aide d’un pinceau et replacez les madeleines dans les empreintes en appuyant légèrement pour qu’elles adhèrent au chocolat. Laissez figer à température ambiante avant de démouler.

Notes :
– Si vous n’avez pas de poche à douilles, ce n’est pas un problème. Laissez votre pâte dans le saladier et filmez au contact pendant la phase de refroidissement. Utilisez ensuite tout simplement une petite cuillère pour remplir le moule.
– Il est important de ne mettre qu’une petite cuillère à café de chocolat dans les empreintes. Si vous en mettez trop, il risque de ne pas adhérer aux madeleines mais de rester collé dans le moule. Si vous faites l’erreur, tout n’est pas perdu. Vous pouvez entreposer le moule au réfrigérateur mais votre chocolat risque d’avoir des traces blanches.

Crêpes Suzette

Comme vous le savez, je partage très peu souvent de recettes que je n’ai pas trop aimées. Je ne le fais que s’il s’agit d’un classique de la cuisine, que beaucoup de gens aiment le plat en question et qu’ils pourraient donc vouloir la recette. Eh bien c’est le cas des crêpes Suzette. Ça faisait des années que je voulais gouter cette spécialité française et je ne suis pas vraiment conquise (alors que je suis pourtant partie sur la recette enseignée en école hôtelière selon le Chef Philippe). Il faut dire que la recette ne partait pas forcément gagnante avec moi car, malgré des notes d’agrumes que j’affectionne tout particulièrement, la sauce est composée d’une énorme quantité de beurre. Et même si j’adore mon beurre en tartine ou dans mes gâteaux, je ne suis vraiment pas fan dans tout ce qui est sauce ou crème (comme les bûches à la crème au beurre…). Pourtant, à la dégustation, ce n’est pas écœurant pour un sous. L’acidité du citron vient casser le gras du beurre. Vous vous retrouverez donc avec un dessert très raffiné, bien acidulé et, malgré les apparences, très peu sucré. Il sent juste beaucoup trop l’alcool pour moi. Si je devais en réaliser une version très personnelle et non conforme à la tradition, je pense que j’augmenterais drastiquement le sucre, que je diminuerais la quantité d’alcool pour bien sentir l’orange et que je supprimerais quasiment la totalité du beurre pour avoir un beau caramel à l’orange pas trop gras mais plein de saveurs ! Nonobstant, j’y ai tout de même apporté ma touche personnelle en parfumant mes crêpes avec un zeste d’orange et du Grand Marnier pour renforcer le goût de la sauce. Natures, ces crêpes sont délicieuses avec un peu de chocolat noir.
(Petite parenthèse pour vous souhaiter un joyeux Nouvel an chinois 2022 même si ma recette n’est pas dans l’esprit ;))

Temps : 20mn de préparation, 1h de repos, 15mn de cuisson
Conservation : 24h au réfrigérateur (à réchauffer avant dégustation)
Pour 8/10 personnes

Ingrédients :

Pour les crêpes :

  • 250 g de farine
  • 500mL de lait
  • 3 œufs
  • 20g de sucre
  • 2 pincées de sel
  • 20g de beurre fondu
  • le zeste d’une orange finement râpée
  • 15mL de Grand Marnier

Pour la sauce Suzette :

  • 50g de sucre
  • le jus de 2 oranges et le zeste d’une
  • le jus de 2 citrons
  • 125g de beurre
  • 150ml de Grand-Marnier

Recette :

Pour les crêpes :

  • Versez la farine dans un saladier et faites-y un puits. Incorporez moitié du lait jusqu’à obtenir une préparation homogène. Ajoutez les œufs puis successivement le sucre, le sel, le beurre fondu, le zeste d’orange et le reste du lait. Laissez reposer une heure. Ajoutez le Grand Marnier et mélangez. Faites chauffer votre poêle avec un peu de beurre. Versez-y une louche de pâte et répartissez-la finement et uniformément. Lorsque la première face est cuite, retournez la crêpe et cuisez l’autre côté. Répétez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte. Laissez refroidir.

Pour la sauce Suzette :

  • Versez le sucre dans une grande poêle et faites-le fondre du feu moyen. Lorsqu’il se transforme en caramel bien blond, ajoutez le jus de 2 oranges et le zeste d’une orange râpée en grands filaments. Le caramel va durcir. Portez-le à ébullition et laissez-le cuire à petits bouillons jusqu’à ce que les morceaux de caramel aient totalement fondu. Baissez légèrement le feu et ajoutez le jus de citron. Laissez réduire la sauce plusieurs minutes sur feu moyen et ajoutez le beurre coupé en petits morceaux. Mélangez jusqu’à ce qu’il soit parfaitement incorporé et ajoutez le Grand Marnier. Portez à nouveau à ébullition, coupez le feu et faites flamber la sauce à l’aide d’une allumette. 
  • Déposez une crêpe dans la sauce. Retournez-la pour l’imprégner des 2 côtés. Pliez-la en 2 puis encore en 2 pour avoir un triangle (toujours dans la poêle pour l’imbiber le plus possible). Recommencez jusqu’à épuisement des crêpes ou de la sauce (si vous pouvez laisser les crêpes dans la sauce le temps de faire les suivantes, c’est encore mieux pour les garder au chaud). Servez chaud.

Note :
– Contrairement à d’habitude, j’ai utilisé uniquement du lait pour que les crêpes soient plus épaisses et moelleuses. J’en ai ainsi fait une dizaine au lieu des 18/20 habituelles. Suivant l’imbibage de vos crêpes avec la sauce, il pourrait vous en rester une ou deux à déguster au naturel !

Punch aux canneberges épicé (avec ou sans alcool)

Comme j’adore en faire, je tenais absolument à vous partager une recette de « cocktail » pour les fêtes. Je pensais que ça serait une promenade de santé et pourtant ça n’a finalement pas été une mince affaire. Au début j’étais plutôt partie sur une base lactée type chaï latte en m’inspirant du lait de poule américain. Le résultat était buvable mais l’alcool n’apportait rien de réellement positif. Je n’y voyais vraiment pas d’intérêt. Du coup je me suis finalement dirigée vers des saveurs hivernales plus fruitées. Je suis restée du côté des États-Unis avec une association beaucoup utilisée dans leurs gâteaux (merci Sugar rush Christmas) : canneberges et orange, avec une bonne dose d’épices. Le résultat est vraiment excellent et plutôt surprenant de notre côté de l’Atlantique ce qui pourra faire son petit effet sur vos invités. Pour la version alcoolisée, j’ai tenté deux alcools différents : la vodka et le rhum. Le résultat était meilleur avec le rhum mais il masquait trop le goût de la canneberge et des épices. J’ai donc finalement opté pour le premier. J’espère que mon punch 2021 vous plaira ! Bonne dégustation à tous 😉

Temps : 10mn de préparation
Conservation : la base du punch avant l’ajout de l’eau pétillante peut se conserver plusieurs semaines dans une bouteille fermée au frigo, après ajout de l’eau pétillante il faut consommer le punch au plus vite
Pour 1.25L environ

Ingrédients :

  • 125mL d’eau
  • 200g de canneberges fraiches
  • 150g de miel
  • 2.5cm de gingembre frais
  • 10 grains de poivre de la Jamaïque (aussi appelé Piment de Jamaïque ou allspice berries : il s’agit de poivre avec une saveur un peu giroflée que vous pouvez remplacer par moitié de grains de poivres normaux et moitié de clous de girofles)
  • 6 clous de girofle
  • 4 bâtons de cannelle
  • 500mL de jus de canneberges
  • 250mL de jus d’orange
  • facultatif : 200mL de vodka
  • 375mL d’eau pétillante (ou de Canada dry si vous aimez cela)

Recette :

  • Commencez par préparer un sirop de canneberges aux épices. Versez l’eau, les canneberges, le miel, le gingembre pelé et finement tranché ainsi que les épices dans une casserole. Portez à ébullition en mélangeant pour dissoudre le miel. Laissez bouillir 2/3mn jusqu’à ce que les canneberges commencent d’éclater. Stoppez immédiatement la cuisson et laissez refroidir.
  • Enlevez les épices et versez le sirop avec les canneberges dans un gros pichet (si vous désirez enlever les canneberges pour avoir un punch sans « morceaux », filtrez le sirop à l’aide d’un chinois). Ajoutez le jus de cranberries, le jus d’orange et la vodka (pour la version alcoolisée). Mélangez et conservez au frais. Juste avant de servir, ajoutez l’eau pétillante. Servez bien frais avec des glaçons (si vous désirez glacer vos verres, je vous indique comment faire dans les notes en dessous).

Notes :
– Si vous laissez bouillir trop longtemps votre sirop, vos canneberges vont se transformer en purée. Ce n’est pas très grave mais vous ne tirerez pas beaucoup de goût d’épices du sirop obtenu car une partie restera emprisonnée dans la purée que vous n’ajouterez donc pas au cocktail. Si c’est le cas, vous pouvez ajuster la dose d’épices une fois les liquides ajoutés pour rehausser le gout (je vous conseille d’utiliser du 4 épices).
– Pour givrer vos verres, humidifiez le rebord du verre avec un peu de sirop (j’utilise du sirop de sucre de canne car il est translucide) et retournez-le dans du sucre aux épices (pour le faire, mélangez 15g de sucre avec 1 cuillère à café d’épices de votre choix, personnellement j’ai choisi des épices à main d’épices mais vous pouvez utiliser de la cannelle toute simple)
Vous pouvez ajouter des tranches d’orange, des canneberges fraiches, des bâtons de cannelle, des étoiles de badiane ou autres pour embellir le punch au moment du service.

Cookie géant de Noël (sans four)

Dans la liste de vos demandes pour Noël, j’en ai eu une assez spécifique de recettes sans four. Autant pour l’apéritif ou l’entrée, c’est assez facile de trouver des idées (verrines, toasts, soupes, etc), autant pour un plat de résistance ou un dessert le défi devient plutôt ardu si vous voulez un peu de consistance. Comme j’adore faire des biscuits pour Noël, je me suis donc dit exit la bûche et bienvenue le cookie. Certes, ce n’est pas très Noël dans l’âme, mais c’est un biscuit assez facilement customisable pour lui donner un goût de fêtes ! Je vous offre donc ma recette de cookie de Noël sans four au bon goût d’épices à pain d’épices, aux pépites de chocolat et aux écorces d’oranges confites.

Temps : 10mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite en métal hermétique
Pour 1 cookie géant (8 personnes)

Ingrédients :

  • 80g de beurre mou
  • 90g de cassonade
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 œuf
  • 1 orange moyenne (le zeste et 50mL de jus)
  • 180g de farine
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à café d’épices à pain d’épices
  • 100g de pépites de chocolat
  • 50g d’écorces d’oranges confites

Recette :

  • Battez le beurre avec les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse et soit crémeux. Ajoutez l’œuf ainsi que le zeste et le jus d’orange. Mélangez de nouveau. Incorporez ensuite la farine, la levure, le sel et les épices puis, une fois la pâte homogène, les pépites et les écorces d’oranges confites coupées en dés.
  • Découpez deux cercles de papier sulfurisé de 24cm de diamètre et déposez-en un au fond d’une poêle de même diamètre (à fond épais de préférence pour éviter que la pâte ne brûle). Versez la pâte dans la poêle sur le papier sulfurisé et aplatissez-la avec la paume de vos mains pour qu’elle prenne tout le diamètre de la poêle et ait une épaisseur la plus régulière possible. Faites cuire 10mn à couvert sur feu plutôt vif (pour vous donner une idée j’ai mis l’intensité à 7/9 sur mes plaques à induction). Faites glisser le cookie sur une assiette, mettez le second papier sulfurisé au fond de la poêle et retournez le cookie dans la poêle (attention à ne pas vous brûler). Prolongez la cuisson de 10Mn à couvert. Attention, pour cette recette plus que toute autre, il faudra adapter le temps de cuisson et la puissance du feu à vos plaques, soyez vigilants. N’hésitez pas à décorer votre cookie pour lui donner un air plus festif avec de la chantilly, des vermicelles, des paillettes alimentaires, etc.

Note : Vous pouvez faire cuire ces cookies traditionnellement en format individuel 10mn à 180° ou dans un moule de 24cm au four 20mn environ à 180°.
 

Donuts à l’orange et leur glaçage au chocolat au lait (au four)

Ça faisait un moment que je ne vous avais pas proposé de recette de donuts sur le blog. Et pourtant, j’ADORE ces petits gâteaux. Eh oui, ne vous faites pas de fausse joie, il s’agit encore une fois de donuts cuits au four et non des délicieux beignets américains dégoulinants de gras que nous aimons tous. Nous restons ici sur une alternative un petit peu plus diététique. Et comme la saison des oranges est là et que, vous le savez maintenant, il s’agit de mon association préférée, je vous offre une recette de donuts orange/chocolat !!!! De délicieux petits gâteaux légèrement parfumés avec des zestes d’orange enrobés dans un glaçage brillant au chocolat au lait. Un véritable ravissement au goûter. Vous pouvez même envisager d’ajouter des pépites à la pâte pour encore plus de gourmandise… Attention par contre, il s’agit d’un glaçage mou/fondant, pas d’un qui va figer une fois à température ambiante. Les choses vont donc dégénérer très vite à la dégustation (mais uniquement pour le meilleur, faites moi confiance ;))

Temps : 25mn de préparation, 10mn de cuisson, 30mn de repos
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique (au frigo de préférence et bien protégé pour ne pas qu’ils se dessèchent)
Pour 9 donuts

Ingrédients :

Pour les donuts :

  • 150g de farine
  • 75g de sucre
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 0,75 cuillère à café de levure
  • 120mL de lait
  • 1 gros œuf
  • 30g d’huile
  • le zeste d’une orange
  • 10ml de jus d’orange

Pour le glaçage fondant au chocolat au lait :

  • 120mL de crème liquide entière
  • 20g de miel liquide
  • 140g de chocolat au lait pâtissier

Recette :

  • Commencez par préparer les donuts. Préchauffez le four à 180°. Dans un premier saladier, mélangez la farine, le sucre, le sel et la levure. Dans un second, mélangez le lait, l’œuf, l’huile, le zeste et le jus d’orange. Versez les ingrédients liquides sur les poudres doucement et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Beurrez et farinez vos moules à donuts si nécessaire puis remplissez-les jusqu’à 1-2 mm du bord central. Enfournez 10mn. La pâte doit être élastique au toucher et un couteau doit ressortir complètement sec. Laissez refroidir 5mn avant de démouler sur une grille.

  • Une fois les donuts totalement refroidis, passez à la préparation du glaçage. Dans une petite casserole, portez à ébullition la crème et le miel. Mélangez bien pour que le miel se dissolve. Pendant ce temps, concassez le chocolat en morceaux et déposez-le dans un saladier. Versez la crème sur le chocolat en trois fois en fouettant bien entre chaque ajout pour que le mélange soit homogène. Préparez une grille de refroidissement et déposez-la sur du papier absorbant ou sur une plaque de cuisson non trouée. Trempez vos donuts dans le glaçage aux ¾ et déposez-les au fur et à mesure sur la grille. Vous aurez alors une première couche de glaçage extrêmement fine. Laissez sécher 30mn à température ambiante et trempez-les une seconde fois dans le glaçage qui aura alors légèrement épaissi. Déposez-les à nouveau sur la grille pendant 30mn. Cette fois-ci, vous aurez une couche de glaçage assez épaisse et super fondante typique des donuts américains.

Jus de fruits exotiques

Et hop une nouvelle recette de jus sur le blog ! Et celle-ci je n’en suis pas peu fière car j’ai enfin trouvé comment optimiser l’utilisation de fruits dont le jus est difficile à extraire comme la mangue et la banane. Tout ce gâchis me rendait un peu triste donc il fallait bien trouver une parade. Et c’est tout naturellement que je me suis dirigée vers mon blender, comme pour un smoothie, et spoiler alerte : ça marche affreusement bien. La seule ombre au tableau est de salir à la fois votre extracteur de jus et votre blender, mais bon, c’est peu cher payé pour un jus maison super frais ! Attention en revanche, si vous voulez tester la technique du blender avec d’autres fruits se prêtant peu à l’extracteur de jus, il vous faudra impérativement ajouter du liquide avec les fruits si vous voulez obtenir un résultat sans morceau (dans cette recette on aurait pu utiliser le jus extrait précédemment sans soucis à la place de l’eau de coco par exemple !). Sinon, vous obtiendrez un résultat épais, bien plus proche d’un smoothie que d’un jus.

.

.

Temps : 15mn de préparation
Conservation : 24h dans une bouteille bien étanche (après il n’y aura plus de vitamines)
Pour environ 1.7L

.

Ingrédients :

  • 1 ananas bien mûr
  • 3 goyaves
  • 1 orange
  • 2 mangues bien mûres
  • 1 banane
  • 30cL d’eau de coco
  • (j’aurais bien ajouté de la papaye aussi mais il n’y en avait plus)

.

Recette :

  • A l’aide d’un couteau bien aiguisé, coupez les extrémités de l’ananas, taillez la peau et découpez la chair en rondelles puis en petits morceaux. Coupez les goyaves et l’orange en quartiers assez fins. Versez tous ces éléments dans votre extracteur de jus ou votre centrifugeuse (dans ce cas, enlevez la peau des goyaves et de l’orange) et transvasez le jus obtenu dans un grand pichet. Épluchez les mangues et la banane. Prélevez-en la chair, coupez cette dernière en morceaux et mixez-la dans un blender avec l’eau de coco jusqu’à ce obtenir un jus bien lisse. Mélangez ce second jus avec le premier et passez un petit coup de mixeur plongeant si nécessaire pour supprimer d’éventuels morceaux restants. Consommez immédiatement !

Tiramisu orange/chocolat

Bonjour à tous ! Ça y est, il est temps de quitter l’Inde, de faire ses valises et de rentrer bien au chaud à la maison. Enfin presque, car bien que customisé, le tiramisu est LE dessert italien par excellence (même si une version orange/chocolat me vaudrait probablement la colère de certains puristes !). Mais pourquoi se priver alors que c’est si bon et que la saison des oranges va bientôt se terminer ???
Niveau recette, rien de nouveau. J’ai juste mélangé mes recettes de tiramisu orange/grand Marnier et de tiramisu au chocolat pour obtenir une association qui fonctionne à tous les coups, pour un dessert toujours aussi gourmand et crémeux en bouche.

.

.

Temps : 30mn de préparation + 3h de réfrigération
Conservation : 2/3j au réfrigérateur
Pour 4 (gros) tiramisus

.

Ingrédients :

Pour la sauce chocolat :

  • 100mL de lait
  • 30g de cassonade
  • 2 cuillères à soupe de cacao en poudre non sucré
  • 100g de chocolat noir
  • 1 cuillère à soupe d’huile neutre
  • 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille

Pour la crème mascarpone :

  • 2 œufs
  • 50g de sucre
  • le zeste d’une orange non traitée
  • 250g de mascarpone
  • 10g de sucre glace

Pour le montage :

  • le jus d’une orange
  • optionnel : 1 cuillère à café de rhum ou de Grand Marnier
  • 14 boudoirs environ

Recette :

Pour la sauce au chocolat :

  • Dans une casserole, versez le lait, la cassonade, le cacao et le chocolat coupé en morceaux. Faites fondre sur feu doux. Une fois que la sauce est bien homogène, ajoutez l’huile et l’extrait de vanille hors du feu et réservez.

Pour la mousse mascarpone et le montage :

  • Séparez les blancs et les jaunes d’œuf. Fouettez les jaunes avec le sucre et les zestes d’orange jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Incorporez le mascarpone puis fouettez à nouveau jusqu’à ce que les fouets laissent des traces dans la crème comme pour une chantilly. Montez les blancs en neige ferme, incorporez-y le sucre glace et continuez de fouetter jusqu’à ce que les blancs soient brillants. Incorporez-les ensuite délicatement au mélange au mascarpone.
  • Versez le jus d’orange dans une assiette creuse (avec le rhum ou le grand Marnier si désiré) puis trempez-y rapidement les biscuits à la cuillère en enlevant l’excédant de liquide si nécessaire. Couvrez le fond des verrines de biscuits (1.5 boudoirs pour moi), ajoutez de la mousse mascarpone puis de la sauce au chocolat, un nouvel étage de biscuits (2 boudoirs), de la mousse mascarpone et enfin de la sauce au chocolat. Placez au moins 3h au frais.