Cookie géant de Noël (sans four)

Dans la liste de vos demandes pour Noël, j’en ai eu une assez spécifique de recettes sans four. Autant pour l’apéritif ou l’entrée, c’est assez facile de trouver des idées (verrines, toasts, soupes, etc), autant pour un plat de résistance ou un dessert le défi devient plutôt ardu si vous voulez un peu de consistance. Comme j’adore faire des biscuits pour Noël, je me suis donc dit exit la bûche et bienvenue le cookie. Certes, ce n’est pas très Noël dans l’âme, mais c’est un biscuit assez facilement customisable pour lui donner un goût de fêtes ! Je vous offre donc ma recette de cookie de Noël sans four au bon goût d’épices à pain d’épices, aux pépites de chocolat et aux écorces d’oranges confites.

Temps : 10mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite en métal hermétique
Pour 1 cookie géant (8 personnes)

Ingrédients :

  • 80g de beurre mou
  • 90g de cassonade
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 œuf
  • 1 orange moyenne (le zeste et 50mL de jus)
  • 180g de farine
  • 2 cuillères à café de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à café d’épices à pain d’épices
  • 100g de pépites de chocolat
  • 50g d’écorces d’oranges confites

Recette :

  • Battez le beurre avec les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse et soit crémeux. Ajoutez l’œuf ainsi que le zeste et le jus d’orange. Mélangez de nouveau. Incorporez ensuite la farine, la levure, le sel et les épices puis, une fois la pâte homogène, les pépites et les écorces d’oranges confites coupées en dés.
  • Découpez deux cercles de papier sulfurisé de 24cm de diamètre et déposez-en un au fond d’une poêle de même diamètre (à fond épais de préférence pour éviter que la pâte ne brûle). Versez la pâte dans la poêle sur le papier sulfurisé et aplatissez-la avec la paume de vos mains pour qu’elle prenne tout le diamètre de la poêle et ait une épaisseur la plus régulière possible. Faites cuire 10mn à couvert sur feu plutôt vif (pour vous donner une idée j’ai mis l’intensité à 7/9 sur mes plaques à induction). Faites glisser le cookie sur une assiette, mettez le second papier sulfurisé au fond de la poêle et retournez le cookie dans la poêle (attention à ne pas vous brûler). Prolongez la cuisson de 10Mn à couvert. Attention, pour cette recette plus que toute autre, il faudra adapter le temps de cuisson et la puissance du feu à vos plaques, soyez vigilants. N’hésitez pas à décorer votre cookie pour lui donner un air plus festif avec de la chantilly, des vermicelles, des paillettes alimentaires, etc.

Note : Vous pouvez faire cuire ces cookies traditionnellement en format individuel 10mn à 180° ou dans un moule de 24cm au four 20mn environ à 180°.
 

Donuts à l’orange et leur glaçage au chocolat au lait (au four)

Ça faisait un moment que je ne vous avais pas proposé de recette de donuts sur le blog. Et pourtant, j’ADORE ces petits gâteaux. Eh oui, ne vous faites pas de fausse joie, il s’agit encore une fois de donuts cuits au four et non des délicieux beignets américains dégoulinants de gras que nous aimons tous. Nous restons ici sur une alternative un petit peu plus diététique. Et comme la saison des oranges est là et que, vous le savez maintenant, il s’agit de mon association préférée, je vous offre une recette de donuts orange/chocolat !!!! De délicieux petits gâteaux légèrement parfumés avec des zestes d’orange enrobés dans un glaçage brillant au chocolat au lait. Un véritable ravissement au goûter. Vous pouvez même envisager d’ajouter des pépites à la pâte pour encore plus de gourmandise… Attention par contre, il s’agit d’un glaçage mou/fondant, pas d’un qui va figer une fois à température ambiante. Les choses vont donc dégénérer très vite à la dégustation (mais uniquement pour le meilleur, faites moi confiance ;))

Temps : 25mn de préparation, 10mn de cuisson, 30mn de repos
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique (au frigo de préférence et bien protégé pour ne pas qu’ils se dessèchent)
Pour 9 donuts

Ingrédients :

Pour les donuts :

  • 150g de farine
  • 75g de sucre
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 0,75 cuillère à café de levure
  • 120mL de lait
  • 1 gros œuf
  • 30g d’huile
  • le zeste d’une orange
  • 10ml de jus d’orange

Pour le glaçage fondant au chocolat au lait :

  • 120mL de crème liquide entière
  • 20g de miel liquide
  • 140g de chocolat au lait pâtissier

Recette :

  • Commencez par préparer les donuts. Préchauffez le four à 180°. Dans un premier saladier, mélangez la farine, le sucre, le sel et la levure. Dans un second, mélangez le lait, l’œuf, l’huile, le zeste et le jus d’orange. Versez les ingrédients liquides sur les poudres doucement et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Beurrez et farinez vos moules à donuts si nécessaire puis remplissez-les jusqu’à 1-2 mm du bord central. Enfournez 10mn. La pâte doit être élastique au toucher et un couteau doit ressortir complètement sec. Laissez refroidir 5mn avant de démouler sur une grille.

  • Une fois les donuts totalement refroidis, passez à la préparation du glaçage. Dans une petite casserole, portez à ébullition la crème et le miel. Mélangez bien pour que le miel se dissolve. Pendant ce temps, concassez le chocolat en morceaux et déposez-le dans un saladier. Versez la crème sur le chocolat en trois fois en fouettant bien entre chaque ajout pour que le mélange soit homogène. Préparez une grille de refroidissement et déposez-la sur du papier absorbant ou sur une plaque de cuisson non trouée. Trempez vos donuts dans le glaçage aux ¾ et déposez-les au fur et à mesure sur la grille. Vous aurez alors une première couche de glaçage extrêmement fine. Laissez sécher 30mn à température ambiante et trempez-les une seconde fois dans le glaçage qui aura alors légèrement épaissi. Déposez-les à nouveau sur la grille pendant 30mn. Cette fois-ci, vous aurez une couche de glaçage assez épaisse et super fondante typique des donuts américains.

Jus de fruits exotiques

Et hop une nouvelle recette de jus sur le blog ! Et celle-ci je n’en suis pas peu fière car j’ai enfin trouvé comment optimiser l’utilisation de fruits dont le jus est difficile à extraire comme la mangue et la banane. Tout ce gâchis me rendait un peu triste donc il fallait bien trouver une parade. Et c’est tout naturellement que je me suis dirigée vers mon blender, comme pour un smoothie, et spoiler alerte : ça marche affreusement bien. La seule ombre au tableau est de salir à la fois votre extracteur de jus et votre blender, mais bon, c’est peu cher payé pour un jus maison super frais ! Attention en revanche, si vous voulez tester la technique du blender avec d’autres fruits se prêtant peu à l’extracteur de jus, il vous faudra impérativement ajouter du liquide avec les fruits si vous voulez obtenir un résultat sans morceau (dans cette recette on aurait pu utiliser le jus extrait précédemment sans soucis à la place de l’eau de coco par exemple !). Sinon, vous obtiendrez un résultat épais, bien plus proche d’un smoothie que d’un jus.

.

.

Temps : 15mn de préparation
Conservation : 24h dans une bouteille bien étanche (après il n’y aura plus de vitamines)
Pour environ 1.7L

.

Ingrédients :

  • 1 ananas bien mûr
  • 3 goyaves
  • 1 orange
  • 2 mangues bien mûres
  • 1 banane
  • 30cL d’eau de coco
  • (j’aurais bien ajouté de la papaye aussi mais il n’y en avait plus)

.

Recette :

  • A l’aide d’un couteau bien aiguisé, coupez les extrémités de l’ananas, taillez la peau et découpez la chair en rondelles puis en petits morceaux. Coupez les goyaves et l’orange en quartiers assez fins. Versez tous ces éléments dans votre extracteur de jus ou votre centrifugeuse (dans ce cas, enlevez la peau des goyaves et de l’orange) et transvasez le jus obtenu dans un grand pichet. Épluchez les mangues et la banane. Prélevez-en la chair, coupez cette dernière en morceaux et mixez-la dans un blender avec l’eau de coco jusqu’à ce obtenir un jus bien lisse. Mélangez ce second jus avec le premier et passez un petit coup de mixeur plongeant si nécessaire pour supprimer d’éventuels morceaux restants. Consommez immédiatement !

Tiramisu orange/chocolat

Bonjour à tous ! Ça y est, il est temps de quitter l’Inde, de faire ses valises et de rentrer bien au chaud à la maison. Enfin presque, car bien que customisé, le tiramisu est LE dessert italien par excellence (même si une version orange/chocolat me vaudrait probablement la colère de certains puristes !). Mais pourquoi se priver alors que c’est si bon et que la saison des oranges va bientôt se terminer ???
Niveau recette, rien de nouveau. J’ai juste mélangé mes recettes de tiramisu orange/grand Marnier et de tiramisu au chocolat pour obtenir une association qui fonctionne à tous les coups, pour un dessert toujours aussi gourmand et crémeux en bouche.

.

.

Temps : 30mn de préparation + 3h de réfrigération
Conservation : 2/3j au réfrigérateur
Pour 4 (gros) tiramisus

.

Ingrédients :

Pour la sauce chocolat :

  • 100mL de lait
  • 30g de cassonade
  • 2 cuillères à soupe de cacao en poudre non sucré
  • 100g de chocolat noir
  • 1 cuillère à soupe d’huile neutre
  • 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille

Pour la crème mascarpone :

  • 2 œufs
  • 50g de sucre
  • le zeste d’une orange non traitée
  • 250g de mascarpone
  • 10g de sucre glace

Pour le montage :

  • le jus d’une orange
  • optionnel : 1 cuillère à café de rhum ou de Grand Marnier
  • 14 boudoirs environ

Recette :

Pour la sauce au chocolat :

  • Dans une casserole, versez le lait, la cassonade, le cacao et le chocolat coupé en morceaux. Faites fondre sur feu doux. Une fois que la sauce est bien homogène, ajoutez l’huile et l’extrait de vanille hors du feu et réservez.

Pour la mousse mascarpone et le montage :

  • Séparez les blancs et les jaunes d’œuf. Fouettez les jaunes avec le sucre et les zestes d’orange jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Incorporez le mascarpone puis fouettez à nouveau jusqu’à ce que les fouets laissent des traces dans la crème comme pour une chantilly. Montez les blancs en neige ferme, incorporez-y le sucre glace et continuez de fouetter jusqu’à ce que les blancs soient brillants. Incorporez-les ensuite délicatement au mélange au mascarpone.
  • Versez le jus d’orange dans une assiette creuse (avec le rhum ou le grand Marnier si désiré) puis trempez-y rapidement les biscuits à la cuillère en enlevant l’excédant de liquide si nécessaire. Couvrez le fond des verrines de biscuits (1.5 boudoirs pour moi), ajoutez de la mousse mascarpone puis de la sauce au chocolat, un nouvel étage de biscuits (2 boudoirs), de la mousse mascarpone et enfin de la sauce au chocolat. Placez au moins 3h au frais.

Jus de carotte tropical

Nouvelle semaine, nouveau jus ! Je m’amuse énormément avec mon nouvel extracteur donc j’ai tenu à vous partager ça. Histoire de faire un peu plus original que la semaine dernière, j’ai cette fois conjugué les fruits exotiques à la carotte comme c’est bourré de vitamines ! Je voulais également une couleur vive qui me donnerait envie de me jeter dessus le matin. C’est chose faite ! Concernant les ingrédients, on pourrait croire qu’il y a énormément de saveurs et qu’on peut se perdre entre elles mais le jus d’orange et l’eau de coco sont uniquement là à titre de « liquides neutres » pour délayer la boisson et en avoir une plus grande quantité. Vous verrez, on ne les sent vraiment pas ! Pour être sure que vous trouviez un résultat quasiment similaire au mien, je vous ai mis la quantité de fruits utilisés mais aussi leurs poids une fois la chair récupérée et l’équivalence en jus obtenu. Avec des fruits exotiques trop petits, vous pourriez ne pas du tout les sentir, face à une carotte très dominante malgré sa quantité. Cela peut vous permettre également d’acheter directement les jus correspondants et d’en faire le mélange sans passer par la case extracteur si vous avez la flemme ou que vous n’avez pas d’appareil !

.

.

Temps : 10mn de préparation
Conservation : 24h dans une bouteille bien étanche (après il n’y aura plus de vitamines)
Pour 1L de jus

.

Ingrédients :

  • 4 carottes de taille moyenne (soit 125mL de jus)
  • 1 mangue (soit 150g de chair/100mL de jus)
  • 1 petit ananas Victoria (soit 300g de chair/200mL de jus)
  • 1cm de gingembre frais
  • 1/2 citron vert (soit 25mL de jus)
  • 3 oranges de taille moyenne (soit 375mL de jus)
  • 175mL d’eau de coco

.

Recette :

  • Lavez les carottes et coupez en l’extrémité. Épluchez la mangue. A l’aide d’un couteau bien aiguisé, couper les extrémités de l’ananas, taillez la peau et découpez la chair en rondelles. Coupez tous ces fruits et légumes en morceaux. Épluchez le morceau de gingembre. Coupez le demi citron vert en 4. Versez tous ces éléments dans votre centrifugeuse ou votre extracteur de jus et transvasez le jus obtenu dans un grand pichet.
  • Roulez les oranges avec la paume de votre main sur votre plan de travail pour les attendrir puis coupez-les en deux et pressez-les à l’aide d’un presse agrumes (si votre extracteur est assez puissant, vous pouvez les découper en morceaux et les passer dedans). Ajoutez le jus d’orange aux autres jus. Ajoutez l’eau de coco. Mélangez bien et dégustez. 

Conseils :
– Si vous utilisez un extracteur de jus, passez tout d’abord les carottes seules. Vous pourrez récupérer les « chutes » et les utiliser en guise d’entrée comme des carottes râpées !
– N’hésitez pas à passer les fruits plusieurs fois dans l’extracteur pour récupérer un maximum de jus.

Glace au pain d’épices (sans œuf)

La voici, la voilà, la seconde raison pour laquelle j’ai fait le pain d’épices de Philippe Conticini hier ! Bien évidemment, la première, c’était tout simplement parce que… c’est juste trop bon, voilà tout. La seconde c’est que je voulais essayer de faire une glace avec, sur le principe de ma glace miel/cannelle, mais avec des vrais morceaux de gâteau dedans. Et sincèrement c’est délicieux. La glace est bien moelleuse grâce au miel et on sent très bien le goût du pain d’épices. Je suis super satisfaite ! Cette glace sera parfaite pour servir avec votre dessert de Noël si vous vous orientez sur des agrumes ou du chocolat ^^

.

.

Temps : 15mn de préparation, 30mn d’infusion, 1h de réfrigération et 30mn de turbinage
Conservation : quelques semaines au congélateur
Pour environ 750mL de glace

.

Ingrédients :

  • 350mL de lait frais entier
  • 150g + 50g de pain d’épices (une tranche de 1.5cm d’épaisseur environ)
  • 200mL de crème liquide entière
  • le zeste d’une orange bio
  • une cuillère à café d’épices à pain d’épices
  • 70g de miel

.

Recette :

  • Dans une première casserole, portez le lait à ébullition. Hors du feu, ajoutez-y les 150g de pain d’épices et laissez infuser pendant 30mn. Dans une seconde casserole, portez à ébullition la crème. Hors du feu, ajoutez le zeste d’orange râpée et les épices. Laissez infuser pendant 30mn également.
  • A l’issue du temps d’infusion, ajoutez le miel à la crème et portez-la à nouveau à ébullition en mélangeant régulièrement. Versez-la ensuite dans un mixeur avec le lait et le pain d’épices infusé et mixez jusqu’à obtenir une préparation lisse et homogène. Entreposez au réfrigérateur au moins 1h.
  • Une fois la préparation refroidie, mélangez-la une dernière fois, démarrez votre sorbetière et versez-la dedans. Laissez la machine tourner une vingtaine de minutes jusqu’à ce que la glace ait une consistance solide mais souple. Ajoutez alors les 50g de pain d’épices restants, après les avoir découpés en dés. Laissez turbiner votre machine encore quelques minutes pour bien répartir les morceaux de pain d’épices puis versez la glace dans un récipient qui va au congélateur. Laissez la reposer quelques heures avant de la déguster. Si vous n’avez pas de sorbetière, versez l’appareil dans un récipient et entreposez-le au congélateur en le remuant de temps en temps pour éviter qu’un maximum de cristaux ne se forment.

Gâteau truffé orange/chocolat

Ce week-end j’ai eu une grosse envie de gâteau au chocolat et à l’orange. Je n’arrivais pas à me sortir cette idée de la tête. Je pense que c’est vraiment l’association que je préfère et qui m’obsède à cette période (probablement parce qu’elle me rappelle Noël). Mais je voulais quand même pouvoir vous proposer une recette qui change de celle du moelleux que vous avez déjà de disponible sur le blog (une de mes recettes de gâteaux préférées soit dit en passant). Je suis donc partie sur une idée de gâteau « truffé » : un gâteau bien plus dense et fondant que le précédent, que j’ai agrémenté d’écorces d’orange confite pour plus de gourmandise. Je suis vraiment satisfaite du résultat ! Je me dis même que j’aurais pu pousser le vice en faisant une petite crème anglaise à l’orange pour l’accompagner, mais j’y ai pensé trop tard. Par contre il faut bien respecter le temps de réfrigération du gâteau car tiède il sera mousseux (et pas une texture mousseuse très agréable, croyez-en mon expérience) et les saveurs ne seront pas assez développées !
PS : Je m’excuse encore une fois pour la qualité des photos, je n’ai toujours pas retrouvé mon studio photo dans les cartons…

.

.

Temps : 25mn de préparation, 25mn de cuisson, 12h de réfrigération
Conservation : 5j au frigo dans une boite hermétique
Pour un gâteau de 22cm (10 personnes environ)

.

Ingrédients :

  • 250g de chocolat à 70%
  • 230g de beurre
  • 6 œufs
  • le zeste d’une orange finement râpée
  • 125g + 30g de sucre
  • 75g de poudre d’amandes
  • 1 pincée de sel
  • 100g d’écorces d’orange confites

.

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 190°.
  • Faites fondre le chocolat coupé en morceaux et le beurre au bain-marie, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse. Réservez. Séparez les blancs des jaunes dans deux grands saladiers. Versez le zeste d’orange et les 125g de sucre sur les jaunes et battez jusqu’à ce que le mélange blanchisse et épaississe. Incorporez ensuite le chocolat tiédi, puis la poudre d’amandes. La pâte doit être bien homogène. Montez les blancs en neige avec la pincée de sel. Lorsque le fouet commence à laisser une trace dans les blancs, versez environ 1/3 du sucre restant sans cesser de battre. Quand les blancs sont bien fermes, ajoutez la fin du sucre et continuez de fouetter jusqu’à ce qu’ils soient brillants et fassent un bec d’oiseau. Incorporez-les très délicatement à la masse chocolatée à l’aide d’une maryse et mélangez bien pour que la pâte soit parfaitement homogène. Incorporez enfin les écorces d’orange confites coupées en dés.
  • Versez la pâte dans un moule beurré et fariné (ou en silicone) de 22cm de diamètre. Enfournez 25mn environ : la pointe d’un couteau doit ressortir légèrement humide du centre du gâteau. Laissez refroidir, démoulez sur un plat puis entreposez au réfrigérateur pendant 12h. Sortez du frigo 10/15mn avant de servir.

Pim’s orange

La voici : la dernière recette de biscuits qui viendra clôturer ma thématique axée sur le goûter pour la rentrée (qui est déjà loin maintenant). Elle apparait en dernier car, bien qu’elle soit très facile à réaliser, j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois et essayer différentes techniques pour la gelée afin d’en trouver une qui se rapprochait assez de l’originale. J’ai tout d’abord écarté les préparations à base de marmelade d’oranges amères dans lesquelles un liquide était ajouté puis l’ensemble regélifié. En effet, ces garnitures étaient trop liquides et « absorbées » par le biscuit : il ne restait que les écorces sous la fine couche de chocolat. Le résultat était plutôt bon mais assez amer et ne se rapprochait pas assez de l’originale. J’ai donc ensuite essayé de gélifier tout simplement du jus d’orange. Après avoir galéré pour trouver les bonnes proportions de gélifiant et la bonne épaisseur… je me suis perçue que le résultat n’était pas du tout mais alors pas du tout là : le goût n’avait rien à voir. Un véritable échec (qui a coûté la vie à de nombreuses oranges). Le dernier essai, le plus concluant, fut au final le plus simple : faire ramollir de la marmelade d’orange douce et la laisser se resolidifier naturellement. Et là le résultat est vraiment top ! Je me sens bête de ne pas y avoir pensé directement. En tout cas n’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ma version si vous la testez !

.

.

Temps : 45mn de préparation + 10mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique
Pour une quarantaine de Pim’s

.

Ingrédients :

Pour la génoise :

  • 3 œufs
  • 63g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 50g de maïzena
  • 25g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 pincée de sel

.

Pour la gelée à l’orange :

  • environ 450g de marmelade d’orange douce (soit 1 pot + 1/4 à peu près)

.

Pour les coques en chocolat :

  • 200g de chocolat noir
  • 10g de beurre ou 2g de beurre de cacao

.

.

Recette :

Pour la génoise :

  • Préchauffez le four à 180°. Séparez les blancs des jaunes d’œufs. Battez les jaunes avec les sucres jusqu’à ce qu’ils blanchissent puis incorporez les poudres tamisées. Montez les blancs en neige ferme avec la pincée de sel. Incorporez une cuillère à soupe de blancs au premier mélange en fouettant vivement pour détendre la pâte puis incorporez le reste très délicatement à l’aide d’une maryse. La pâte doit faire le ruban, comme pour une bûche roulée !
  • A l’aide d’une cuillère à café (ou d’une poche à douille munie d’une douille lisse pour les plus rigoureux), faites des ronds de pâte de 4/5cm de diamètre sur des plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé en les espaçant de quelques centimètres (vous aurez 2 ou 3 fournées avec cette quantité de pâte). Enfournez environ 10mn jusqu’à ce que les génoises soient légèrement dorées. Laissez-les refroidir 5mn sur la plaque avant de les déposer sur une grille jusqu’à refroidissement complet.

.

Pour la gelée à l’orange :

  • Versez la marmelade dans un bol et passez-la quelques secondes au micro-ondes afin de la liquéfier légèrement. Déposez environ une cuillère à soupe de gelée sur chaque génoise. Laissez refroidir complètement à température ambiante pour que la gelée redurcisse (une dizaine de minutes suffira).

.

Pour les coques en chocolat :

  • Pour les plus feignants (avec cette technique vous aurez bien une coque en chocolat mais elle ne sera pas croquante et brillante comme celle des Pim’s originaux) : Faites fondre le chocolat avec le beurre au bain-marie ou au micro-ondes. Homogénéisez puis nappez délicatement les génoises avec le chocolat (personnellement je n’utilise pas d’ustensile : je les trempe directement dans le chocolat pour qu’il n’y ait pas d’excédent et le moins de coulures possible mais il y a risque de chute avec cette technique ;)). Entreposez au frigo jusqu’à ce que le chocolat prenne.
  • Pour les plus motivés (qui veulent obtenir une coque en chocolat brillante et croquante sous la dent) : Il faudra tempérer le chocolat. Pour cela, faîtes fondre 2/3 de votre chocolat doucement au bain-marie jusqu’à ce qu’il atteigne une température de 50 à 55°. Retirez votre récipient du bain-marie, ajoutez le tiers restant de chocolat et mélangez jusqu’à ce que ce dernier soit fondu puis que la masse descende à 35°. A ce moment là, ajoutez le beurre de cacao et mélangez bien pour que le chocolat soit fluide et lisse. Continuez de mélanger jusqu’à ce que le chocolat atteigne les 31/32° : il est alors prêt à être utilisé. Si vous n’avez pas de beurre de cacao, il faudra respecter une courbe de température en trois étapes : faire fondre et chauffer le chocolat jusqu’à ce qu’il atteigne les 50/55°, le faire redescendre à 28/29° puis le faire remonter à 31/32°. Nappez-en délicatement les génoises (comme dit précédemment personnellement je les trempe dans le chocolat). Laissez prendre le chocolat à température ambiante (ce sera l’affaire de quelques minutes avec du chocolat tempéré).

Tiramisu orange/grand Marnier

     Je sais que mon blog manque de « classiques » et s’il en est un qui fait la quasi unanimité dans le coeur des gens et qui est très souvent cité comme leur dessert préféré c’est le tiramisu ! Mais malheureusement je n’aime pas le café… Du coup je vous propose une version alternative orange/grand Marnier dont j’ai piqué l’idée à Bernard et que j’ai adaptée aux proportions de ma recette de tiramisu aux framboises :D. C’était un délice. Je les ai tous mangés toute seule en 3 jours (guilty as charged). Le tiramisu était délicatement parfumé, avec pile poil la bonne dose d’alcool, de biscuit et de mousse. Même le cacao que je trouve très souvent étouffant achevait très bien le tout avec ce petit côté chocolaté qui va très bien avec l’orange. Je compte refaire très rapidement cette recette, avec du citron très certainement, c’est ma nouvelle obsession !

.

IMG_20200304_213643__01

.

Temps : 30mn de préparation + 3h de réfrigération
Conservation : 2/3j au réfrigérateur (saupoudrez alors au dernier moment)
Pour 4 verrines

.

Ingrédients :

  • 2 œufs
  • 50g de sucre
  • le zeste d’une orange non traitée
  • 250g de mascarpone
  • 1 + 1 cuillère à soupe de grand Marnier
  • 10g de sucre glace
  • 50mL de jus d’orange
  • 12 biscuits à la cuillère (j’ai utilisé 1.5 biscuit par étage par verrine)
  • cacao en poudre

.

Recette :

  • Séparez les blancs et les jaunes d’œuf. Fouettez les jaunes avec le sucre et les zestes d’orange jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux. Incorporez le mascarpone ainsi qu’une cuillère à soupe de grand Marnier puis fouettez à nouveau jusqu’à ce que les fouets laissent des traces dans la crème comme pour une chantilly. Montez les blancs en neige ferme, incorporez-y le sucre glace et continuez de fouetter jusqu’à ce que les blancs soient brillants. Incorporez-les ensuite délicatement au mélange au mascarpone.
  • Ajoutez une cuillère à soupe de grand Marnier au jus d’orange dans une assiette creuse puis trempez-y rapidement les biscuits à la cuillère en enlevant l’excédant de liquide si nécessaire. Couvrez le fond des verrines de biscuits, ajoutez de la crème sur mi hauteur, puis un nouvel étage de biscuits et finissez en ajoutant le reste de crème. Lissez le sommet des verrines à l’aide d’un couteau puis placez les au moins 3h au frais. Saupoudrez de cacao au moment de servir.

.

  • Pour une version sans alcool spéciale enfant, il suffit d’enlever le Grand Marnier dans la crème et de tremper les biscuits uniquement dans du jus d’orange, rien de plus facile !

 

Galettes des rois individuelles oranges confites et pépites de chocolat

     Bonne année à tous ! J’espère qu’elle vous apportera à votre famille et vous tout ce que vous désirez : santé, réussite, amour et beaucoup de gourmandise 😉
On se retrouve enfin après une (courte) pause d’une semaine ! Je n’ai pas trop pu cuisiner depuis Noël et je me suis retrouvée sans article intéressant à vous partager, j’ai donc décidé de prendre un peu de temps pour moi après une période de novembre/décembre productive ! Point de couronne pour cette Epiphanie mais une recette de galette des rois (un peu en retard mais il parait qu’on peut en manger tout le mois de janvier après tout !) qui s’écarte des classiques frangipane et crème d’amandes que j’ai déjà pu vous partager. Je suis encore en quête d’une technique infaillible pour que mes galettes soient aussi belles que bonnes mais soyez certains que dès que je l’aurai trouvée je vous la partagerai directement ! En tout cas concernant le goût, aucune crainte, je suis très satisfaite de ma recette de base à laquelle je compte apporter son petit twist tous les ans pour varier les plaisirs ! Cette année, j’ai décidé de commencer avec une base simple de crème d’amandes légèrement aromatisée avec du zeste d’orange et du Grand Marnier et agrémentée de pépites de chocolat et d’écorces d’orange. Croyez moi c’est un vrai délice *o*
(Si vous désirez faire une grosse galette, doublez toutes les proportions par deux et suivez les instructions de mes précédentes recettes pour la confection et la cuisson!)

     Recette éditée au 12/01/2020 pour un meilleur visuel

.

IMG_20200106_181002__01

.

Temps : 15mn de préparation ; 1h de réfrigération et 25mn de cuisson
Conservation : Quelques jours dans du papier aluminium
Pour 3 galettes « individuelles » de 10cm de diamètre (3 à 6 personnes car elles sont quand même maousses)

.

Ingrédients :

  • 75g de beurre mou
  • 75g de sucre glace
  • 75g de poudre d’amandes
  • 3/4 de cuillère à café de fécule de pomme de terre
  • 2 pincées de sel
  • 2 œufs (1.5 + 0.5 œufs)
  • 1 cuillère à soupe de Grand Marnier
  • le zeste d’1/2 orange
  • 25g de pépites de chocolat
  • 25g d’écorces d’oranges confites
  • 1 rouleau de pâte feuilletée (ou 250/300g de pâte feuilletée maison)

.

Recette :

  • Mélangez le beurre, le sucre glace, la poudre d’amandes, la fécule et une pincée de sel ensemble. Ajoutez 1 œuf et demi (battez les deux œufs ensemble, prélevez-en 75g pour la pâte et conservez les 25g restants pour la dorure) et le Grand Marnier. Ne travaillez pas trop le mélange : il ne doit pas devenir mousseux. Incorporez le zeste d’orange, les pépites de chocolat et les écorces d’oranges confites coupées en dés. Réservez.
  • Étalez votre pâton de pâte feuilletée en un disque de 30cm de diamètre sur un plan de travail fariné. Découpez-y 3 cercles de 10cm de diamètre puis reformez une boule avec la pâte, réétalez-la afin d’obtenir la même épaisseur que pour les autres disques et découpez 3 cercles de 11/12 cm de diamètre. Déposez les 3 cercles de 10cm sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en les espaçant. Tracez légèrement un cercle de 8cm de diamètre à l’intérieur de chacun des trois cercles. Déposez-y la crème d’amande (il y aura beaucoup de garniture, c’est normal, j’aime personnellement les galettes généreuses !). Les bordures de 2cm doivent rester parfaitement nettes. Placez la fève dans une des galettes. Mouillez les bords à l’aide d’un pinceau humidifié avec de l’eau. Déposez les trois cercles de pâte restants sur les premiers en essayant de chasser l’air vers l’extérieur et soudez les pâtes ensemble en appuyant avec vos doigts sur les bords. Enlevez l’excédent de pâte tout autour des galettes (vous pouvez enlever environ 2cm de pâte, le fait d’avoir une seconde pâte plus large au dessus permet simplement de rendre le soudage plus facile). A l’aide d’un pinceau, dorez une première fois vos galettes en les badigeonnant avec le demi-oeuf battu avec une pincée de sel en faisant attention de ne pas mettre de jaune d’œuf sur les côtés des galettes (cela empêcherait la pâte de bien monter). Laissez reposer 1H au réfrigérateur : le fait de refroidir la pâte feuilletée permettra qu’elle se développe mieux une fois au four.
  • Préchauffez le four à 200°. Dorez votre galette une seconde fois. Faites un trou au milieu de la tarte puis dessinez à l’aide du dos d’un couteau des motifs dessus. Chiquetez les côtés de la galette. Enfournez 10mn puis baissez la température du four à 180° et prolongez la cuisson de 15/20mn.
  • Si vous voulez des galettes brillantes comme celles que vous achetez en boulangerie, un peu avant la fin de la cuisson, faites chauffer 12.5g de sucre avec 12.5g d’eau dans une casserole jusqu’à ce que le mélange devienne translucide. Dès que les galettes sortent du four, badigeonnez-les du sirop de sucre ainsi obtenu à l’aide d’un pinceau.