Cookies chocolat/framboises

     Après l’association framboises/chocolat de ma galette des rois, je n’étais pas comblée. Il m’en fallait encore, il m’en fallait plus… Plus de chocolat, plus de framboises, plus de gourmandise ! Histoire d’assouvir cette envie le plus rapidement possible, j’ai décidé de la transformer en cookies. De délicieux cookies super moelleux au cacao avec des chunks de chocolat, des framboises et un tout petit peu de fleur de sel pour le peps. Un vrai régal. Ils étaient tellement bons que j’en ai fait deux fois en l’espace de quelques jours !

.

IMG_20200121_235715__01

.

Temps : 10mn de préparation + 12mn de cuisson
Conservation : environ une semaine dans une boite en métal hermétique
Pour environ 15 cookies

.

Ingrédients :

  • 80g de beurre mou
  • 100g de cassonade
  • 1 gros œuf
  • 155g de farine
  • 25g de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café de fleur de sel
  • 50g de chunks de chocolat noir (ou de chocolat coupé en petits morceaux)
  • 100g de framboises surgelées

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Travaillez le beurre mou avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez l’œuf puis ajoutez la farine, le cacao, la levure et la fleur de sel. Une fois la pâte homogène, ajoutez les chunks et les framboises surgelées et mélangez bien (il faut vraiment que les framboises soient surgelées car sinon elles s’écraseront quand vous les incorporerez). N’hésitez pas à travailler la pâte à la main pour que ce soit plus facile avec les framboises.
  • Chemisez des plaques de cuisson de papier sulfurisé ou de silpat puis, à l’aide d’une cuillère à soupe, déposez des tas de pâte dessus en les espaçant de 5cm environ. Enfournez 10/12mn (selon la grosseur de vos cookies) puis laissez-les refroidir 5 minutes sur la plaque avant de les mettre à refroidir sur une grille.

Galette des rois framboise chocolat

     C’est parti pour ma deuxième (et probablement dernière, mais on ne sait jamais :p) galette de 2020 ! Pour varier les plaisirs, mon copain a opté parmi tous les parfums que je lui ai proposé pour une galette framboise/chocolat. Cette version est composée de pâte feuilletée, de crème d’amande au chocolat et de framboises fraiches (enfin surgelées mais des vrais fruits quoi !). Elle était vraiment dé-li-cieuse. Et pour une fois je suis super heureuse du résultat ! Je la trouve presque parfaite gustativement ET visuellement, c’est la première fois que ça m’arrive ! J’étais comblée en la sortant du four (je la couvais du regard comme une maman inquiète tellement je voulais la réussir). Je vous propose donc une mise à jour de ma façon de faire pour un meilleur résultat ! (Comme quoi le travail paye quand on persévère !)

.

IMG_20200110_204925__01__01

.

Temps : 25mn de préparation, 1h de réfrigération et 35/40mn de cuisson
Conservation : Quelques jours dans du papier aluminium
Pour une galette de 28cm de diamètre (10/12 parts)

.

Ingrédients :

  • 150g de beurre mou
  • 150g de sucre glace
  • 150g de poudre d’amandes
  • 1,5 cuillère à café (5g) de fécule de pomme de terre
  • 1 + 1 pincées de sel
  • 150g de chocolat noir
  • 2 + 1 œufs
  • 2 rouleaux de pâte feuilletée (ou 500g de pâte feuilletée maison)
  • 150g de framboises surgelées (vu que ce n’est pas la saison)
  • 1 fève

.

IMG_20200110_183622__01__01

.

Recette :

  • Mélangez le beurre, le sucre glace, la poudre d’amandes, la fécule et une pincée de sel ensemble. Faites fondre le chocolat au micro-ondes ou au bain-marie puis incorporez-le au mélange précédent. Ajoutez enfin les 2 œufs. Ne travaillez pas trop le mélange : il ne doit pas devenir mousseux.
  • Séparez votre pâte feuilletée en deux et étalez sur un plan de travail fariné le premier pâton en un disque de 28cm de diamètre et le second en un disque de 30cm de diamètre. Déposez votre première pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Tracez légèrement un cercle de 26cm de diamètre dessus. Déposez-y la crème d’amande de façon régulière. La bordure de 2cm doit rester parfaitement nette. Répartissez les framboises sur la crème d’amande au chocolat en appuyant légèrement pour les enfoncer. Placez la fève vers le bord. Mouillez la bordure à l’aide d’un pinceau humidifié avec de l’eau. Déposez la seconde pâte sur la première en essayant de chasser l’air vers l’extérieur et soudez les deux ensemble en appuyant avec vos doigts sur les bords. Enlevez l’excédent de pâte tout autour de la galette (vous pouvez enlever environ 2cm de pâte, le fait d’avoir une seconde pâte plus large au dessus permet simplement de rendre le soudage plus facile). A l’aide d’un pinceau, dorez une première fois votre galette en la badigeonnant avec le dernier oeuf battu avec une pincée de sel en faisant attention de ne pas mettre de jaune d’œuf sur les côtés de la galette (cela empêcherait la pâte de bien monter). Laissez reposer 1H au réfrigérateur : le fait de refroidir la pâte feuilletée permettra qu’elle se développe mieux une fois au four.
  • Préchauffez le four à 200°. Dorez votre galette une seconde fois. Faites un trou au milieu de la tarte puis dessinez à l’aide du dos d’un couteau des motifs dessus. Chiquetez les côtés de la galette. Enfournez 10mn puis baissez la température du four à 180° et prolongez la cuisson de 25/30mn.
  • Si vous voulez une galette brillante comme celle que vous achetez en boulangerie, un peu avant la fin de la cuisson, faites chauffer 25g de sucre avec 25g d’eau dans une casserole jusqu’à ce que le mélange devienne translucide. Dès que la galette sort du four, badigeonnez-la du sirop de sucre ainsi obtenu à l’aide d’un pinceau.

Fers à cheval à la noisette

     Troisième et dernière recette de sablés de Noël : des fers à cheval à la noisette. Il s’agit de biscuits que je faisais déjà dans mon enfance dans une version sans noisette mais avec du nutella (un délice également ;)). Cette version là a une texture plus sablée grâce à la poudre de noisette. Le goût de cette dernière est très prononcé, le chocolat noir et la fleur de sel sont ainsi nécessaires afin de casser le sucre qu’elle apporte. Ne faites pas l’impasse là dessus, ils donnent une autre dimension à la recette !

.

IMG_20191220_153140__01

.

Temps : 40mn de préparation, 1h de repos, 15mn de cuisson, 15mn de refroidissement
Conservation : plusieurs semaines dans une boite en métal hermétique
Pour 25 biscuits

.

Ingrédients :

  • 150g de farine
  • 125g de poudre de noisettes
  • 1 cuillère à café de fleur de sel
  • 60g de sucre
  • 1 jaune d’œuf
  • 130 g de beurre à température ambiante
  • 60 à 70g de chocolat noir

.

Recette :

  • Mélangez la farine, la poudre de noisettes, la fleur de sel et le sucre ensemble. Incorporez ensuite le jaune d’œuf puis le beurre coupé en petits morceaux. Pétrissez jusqu’à obtenir une boule (n’hésitez pas à utiliser vos mains, ce sera bien plus rapide et donnera un meilleur résultat qu’avec une cuillère en bois). Emballez la pâte dans du film alimentaire et laissez-la reposer au moins 1h au frigo.
  • Préchauffez le four à 170°. Prélevez un morceau de pâte de la taille d’une grosse truffe, formez une boule avec en le roulant entre la paume de vos mains puis transformez cette boule en boudin et donnez lui la forme d’un fer à cheval. Déposez ce dernier sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Enfournez 15mn environ jusqu’à ce que les biscuits soient dorés. Laissez les biscuits refroidir quelques minutes sur la plaque avant de les laisser refroidir complétement sur une grille (attention en les décollant du papier, ils sont très fragiles !). Faites fondre le chocolat au bain-marie et trempez les extrémités des fers à cheval dans le chocolat fondu. Laissez durcir sur une feuille de papier cuisson, de silpat ou une grille (attention là encore en les décollant lorsque vous les rangerez car ils sont très fragiles).

Basler brunsli

     Après cette petite pause chocolat, on part pour de nouveaux sablés de Noël (ne vous en faites pas il y aura aussi un peu de salé et des bûches en temps voulu). Je vous propose aujourd’hui des brunslis de Bâle. Je vous avais déjà proposé une première version à un Noël précédent et en voici une deuxième issue de la cuisine de Bernard ! J’aime énormément ces biscuits et je me devais d’essayer sa variante qui ressemble encore plus à ce qu’on peut trouver dans les marchés de Noël que la première (qui était pourtant néanmoins excellente). Par contre je ne vous cache pas que râper le chocolat est une étape fastidieuse donc si vous n’avez pas trop le temps je vous renvoie sur ma première recette qui devrait vous donner entière satisfaction !

.

IMG_20191220_152535__01

.

Temps : 30mn de préparation, une nuit de repos et 12mn de cuisson
Conservation : plusieurs semaines dans une boîte en métal hermétique
Pour 20 brunslis

.

Ingrédients :

  • 135g d’amandes entières (ou de poudre d’amandes directement si vous avez un peu la flemme)
  • 90g de sucre + un peu pour saupoudrer
  • 15g de cacao en poudre non sucré
  • 1/4 de cuillère à café de cannelle
  • 1 pincée de 4 épices
  • 50g de chocolat noir râpé
  • 45g de blancs d’oeuf (soit le blanc de environ 1 oeuf et demi)

.

Recette :

  • Mixez les amandes entières en poudre pas trop fine (ou utilisez de la poudre d’amande entière si jamais vous n’avez pas envie de vous embêter avec cette étape). Versez la poudre ainsi obtenue dans un cul de poule avec le sucre, le cacao et les épices. Râpez le chocolat dessus et mélangez. Ajoutez le blanc d’oeuf et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène (n’hésitez pas à utiliser vos mains, ce sera bien plus rapide et donnera un meilleur résultat qu’avec une cuillère en bois).
  • Saupoudrez une feuille de papier sulfurisé de sucre. Étalez la pâte dessus sur une épaisseur de 4/5mm (vous pouvez vous aider en déposant une seconde feuille de papier sulfurisé sur la pâte car celle-ci colle beaucoup). Saupoudrez le dessus de la pâte de sucre. Laissez la pâte sécher à température ambiante pendant au moins une nuit. Préchauffez le four à 145°.  Emporte-piecez la pâte et déposez les brunslis sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Enfournez 12mn environ (moins si vous faites des brunslis pour petits que les miens, plus s’ils sont plus gros, le temps de cuisson est donné pour 20 biscuits ici). Laissez tiédir légèrement sur la plaque avant de laisser refroidir complétement sur une grille.

Truffes after eight

     J’aime énormément l’association menthe/chocolat, c’est une de mes préférées. C’est pour ça que je fais souvent des truffes avec ces saveurs pour Noël (et que je dévore un bon paquet d’after eight aussi…). D’habitude, j’utilise du Get pour les aromatiser car le sirop de menthe a un très mauvais résultat sauf que là, je n’en avais pas sous la main… Il me restait par contre une fin de paquet d’after eight et je me suis dit « pourquoi pas tenter ? » (avec quand même une petite peur quant au résultat parce que ça aurait été triste de gâcher des chocolats aussi bons…). Eh bien… ça fonctionne ! (En même temps sinon vous n’auriez pas d’article). Ces truffes sont bien chocolatées, très fraiches et fondantes en bouche. Un délice !

.

IMG_20191220_151644__01

.

Temps : 20mn de préparation + 4h de refroidissement
Conservation : plusieurs semaines dans une boite métallique au frigo
Pour 20 truffes

.

Ingrédients :

  • 70g de crème liquide entière
  • 100g de chocolat noir
  • 12 after eight (environ 110g)
  • 15g de beurre
  • du cacao en poudre (environ 10g)

.

Recette :

  • Dans une casserole, portez la crème à ébullition et versez-la en trois fois sur le chocolat noir et les after eight coupés en morceaux, en incorporant bien la crème au chocolat à chaque fois à l’aide d’une maryse, comme pour une ganache. Ajoutez ensuite le beurre coupé en morceaux et mélangez bien jusqu’à ce que la pâte à truffe soit homogène. Filmez au contact et laissez reposer 4 heures au réfrigérateur.
  • Une fois la ganache solidifiée, versez le cacao en poudre dans une assiette creuse. Prélevez une cuillère à café de ganache, roulez-la entre la paume de vos mains jusqu’à former une boule puis roulez-la dans le cacao. Tapez les truffes contre l’assiette pour enlever l’excédent de cacao. Recommencez jusqu’à épuisement de la ganache. Entreposez au frais jusqu’à dégustation.

Truffes au beurre de cacahuètes

     Afin de changer un peu des années précédentes, et influencée par les blogs américains sur lesquels je me perds en ce moment, j’ai décidé de changer un peu et de faire des truffes au beurre de cacahuètes cette année ! Il s’agit tout simplement d’une préparation au beurre de cacahuètes enrobée d’une fine couche de chocolat noir et relevée d’un peu de fleur de sel pour magnifier le goût. Un délice ! Ces truffes là sont différentes de celles que j’avais faites pour Halloween car je voulais vraiment une sensation de beurre de cacahuètes qui fond en bouche et j’ai obtenu exactement ce que j’avais en tête, je suis vraiment ravie !!! J’ai aussi tenté d’y incorporer des cacahuètes pour avoir plus de texture mais au final j’ai trouvé que cela n’apportait pas grand chose donc je suis restée sur mon idée de base que je vous présente dès maintenant !

.

IMG_20191206_152128__01

.

Temps : 20mn de préparation, 2h de réfrigération et 1h de congélation
Conservation : plusieurs semaines au frigo dans une boite en métal hermétique
Pour 25 truffes

.

Ingrédients :

  • 225g de beurre de cacahuètes lisse
  • 30g de beurre à température ambiante
  • 100g de sucre glace
  • 0.5 cuillère à café de vanille liquide
  • 1 cuillère à café de fleur de sel
  • 150g de chocolat noir
  • 1 cuillère à café d’huile de colza

.

Recette :

  • Mélangez le beurre pommade et le beurre de cacahuètes. Une fois les beurres homogènes, incorporez le sucre glace, la vanille et la fleur de sel (si vous désirez en parsemer un peu sur les truffes une fois enrobées, diminuez un peu la quantité dans la pâte). Laissez la pâte à truffe 2h au réfrigérateur afin qu’elle soit maniable puis prélevez-en une cuillère à café et roulez-la entre la paume de vos mains jusqu’à former une boule. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. Disposez les truffes sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé et entreposez-la 1h au congélateur.
  • Faites fondre le chocolat au bain-marie avec la cuillère d’huile, laissez refroidir un peu puis enrobez chaque truffe de chocolat noir avant de les disposez sur une feuille de papier sulfurisé. Une fois le chocolat figé, conservez les truffes au réfrigérateur jusqu’à dégustation.

Truffes chocotella

     ALLEZ HOP C’EST PARTI ! On saute enfin vraiment à pieds joints dans les préparatifs des fêtes de Noël. Je pense d’ailleurs que j’alternerai entre recettes hivernales et recettes de Noël en décembre et que je ne ferai pas que de ces dernières. En tout cas, il s’agit ici tout simplement de truffes chocolat nutella (issues d’une légère modification de ma recette de ganache au nutella) que j’ai roulées dans des brisures de sablés aux noisettes. Au début je pensais mettre une noisette au cœur de ces truffes et les rouler dans des éclats de noisettes pour plus de mâche mais je me suis dis que quitte à faire ça, autant faire de vrais faux Ferreros rochers ! (Je pense que je m’y essayerai bientôt d’ailleurs ;)) J’ai aussi envisagé de rouler les truffes dans la poudre de noisette pour renforcer le goût du nutella mais je n’étais pas sûre que la texture serait agréable en bouche. La solution a donc été de mixer des sablés aux noisettes et ça rend plutôt bien au final ! (Par contre cette absence de luminosité due au temps me tue à chaque fois :()

.

IMG_20191206_152831__01__01

.

Temps : 15mn de préparation, 4h de réfrigération
Conservation : plusieurs semaines au frigo
Pour 25 truffes

.

Ingrédients :

  • 100mL de crème entière liquide
  • 100g de chocolat noir
  • 220g de Nutella
  • 60g (environ) de biscuits aux noisettes type Croissants de Lune (voire plus si vous faites des truffes plus petites)

.

Recette :

  • Dans une casserole, portez la crème à ébullition et versez-la en trois fois sur le chocolat noir coupé en morceaux, en incorporant bien la crème au chocolat à chaque fois à l’aide d’une maryse, comme pour une ganache. Parallèlement, détendez le nutella au micro-ondes une trentaine de secondes afin de le liquéfier. Incorporez-le alors au chocolat en mélangeant bien. La ganache doit être homogène Filmez au contact et laissez reposer 4 heures au réfrigérateur.
  • Une fois la ganache solidifiée, mixez les biscuits finement à l’aide d’un robot. Prélevez une cuillère à café de ganache, roulez-la entre la paume de vos mains jusqu’à former une boule puis roulez-la dans la poudre de biscuits. Recommencez jusqu’à épuisement de la ganache. Entreposez au frais jusqu’à dégustation.

Pâte à tartiner chocolat orange

     Que diriez-vous d’une recette de pâte à tartiner bien de saison chocolat/orange soit une des meilleures associations possible ♥_♥ (ceci est bien évidemment totalement objectif de ma part) ? J’ai trouvé cette recette délicieux chez OkCeBon et je n’ai (presque) rien changé hormis un tout petit ajout d’écorces d’oranges confites pour booster le goût ! Autant vous dire qu’elle me servira de référence jusqu’à ce que je perce le secret de la pâte à tartiner de Noël du Comptoir de Mathilde (telle est ma quête finale afin d’obtenir le St Graal de la pâte à tartiner hivernale !!!)

.

IMG_20191120_215005__01

.

Temps : 10mn de préparation + 2h de réfrigération
Conservation : plusieurs semaines dans un récipient fermé au frigo
Pour 500g de pâte à tartiner environ

.

Ingrédients :

  • une orange bio
  • 1 pincée de 4 épices
  • 10g de sucre
  • 100mL de crème liquide entière
  • 130g de chocolat noir
  • 40g de beurre
  • 100mL (soit 130g) de lait concentré sucré
  • 50g d’écorces d’oranges confites

.

Recette :

  • Lavez l’orange, zestez-la, pressez-la et mettez le jus et les zestes ainsi obtenus dans une casserole. Ajoutez-y le 4 épices et le sucre puis chauffez l’ensemble sur feu doux jusqu’à ce qu’il réduise de moitié (5mn environ) en remuant de temps en temps. Ajoutez la crème, mélangez, puis portez à ébullition. Versez le mélange ainsi obtenu en trois fois sur le chocolat noir coupé en morceaux, en incorporant bien la crème au chocolat à chaque fois à l’aide d’une maryse, comme pour une ganache. Incorporez le beurre et le lait concentré, puis les écorces d’oranges confites hachées en tous petits morceaux. Une fois la pâte à tartiner bien homogène, versez-la dans des pots et laissez-la prendre au moins 2h au réfrigérateur avant de pouvoir l’utiliser.

Cookies orange et pépites de chocolat

     Après une petite pause bien méritée suite au rush d’Halloween, je reviens vers vous pour une recette toute simple, aux sublimes saveurs hivernales, idéale pour le goûter en ces vacances de Toussaint : des cookies orange et pépites de chocolat ! Rien à dire de plus hormis qu’ils sont super parfumés et moelleux comme on les aime. Un délice !

.

IMG_20191025_160750__01

.

Temps : 10mn de préparation + 12mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite métallique hermétique
Pour 17 cookies environ

.

Ingrédients :

  • 195g de farine
  • 0,75 cuillère à café de levure chimique
  • 0,5 cuillère à café de bicarbonate
  • 0,75 cuillère à café de fleur de sel
  • 35g de sucre en poudre
  • Le zeste d’une demie orange (bio du coup)
  • 115g de beurre doux à température ambiante
  • 120g de cassonade
  • 1 gros oeuf
  • 1 cuillère à café de Grand Marnier (facultatif mais c’est meilleur)
  • 125g de pépites de chocolat
  • 50g d’oranges confites coupées en dés

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans un premier récipient, mélangez ensemble la farine, la levure, le bicarbonate et la fleur de sel et réservez. Dans un second de petite taille, écrasez le sucre avec les zestes d’orange jusqu’à ce qu’il soit entièrement parfumé. Dans le troisième, crémez le beurre avec les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse et soit bien homogène. Incorporez l’œuf et le Grand Marnier puis les poudres et enfin les pépites de chocolat et les dés d’orange confite.
  • Tapissez vos plaques de cuisson de papier sulfurisé ou de silpat et déposez-y des tas de pâte équivalents à une grosse cuillère à soupe chaucun en n’oubliant pas de les espacer (les tas s’étaleront à la cuisson). Enfournez les cookies 12 à 15mn puis laissez-les refroidir 2/3mn sur la plaque avant de les transvaser sur une grille jusqu’à refroidissement complet.

Monster cake (layer cake chocolat caramel)

     Eh oui, aujourd’hui, 30 octobre 2019, à la veille de la fête d’Halloween, je vous dévoile la toute dernière recette réalisée expressément pour cette soirée (et la plus belle également). Il s’agit d’un monster cake (bon plutôt mignon reconnaissons-le mais c’est un monstre quand même !) composé d’une base de gâteau moelleux au chocolat, de caramel au beurre salé et évidemment d’un glaçage vanille au philadelphia pour la déco (et le fourrage aussi, on ne va pas bouder plus de garniture et de gourmandise ;)). Je me suis quasi exclusivement basée sur la recette de layer cake de Lilie Bakery pour réaliser ce gâteau (en diminuant drastiquement la quantité de sucre du gâteau que j’ai trouvé beaucoup trop élevée en raison de la présence du caramel et du glaçage). Le résultat est vraiment délicieux ! Le gâteau est bien moelleux et même si on ne le voit pas trop du fait de sa couleur trop proche des génoises, le caramel est bien présent, très soyeux et tout bonnement divin. En plus son côté salé casse le sucre du reste et donne une plus grande dimension gustative au gâteau. Je suis super contente de l’équilibre global. Concernant la déco, je vous avoue avoir un peu galéré car je ne suis pas une aficionado de la pâte à sucre et de la poche à douille (donc de tout ce qui permet de la réaliser en gros) mais au final les choses se sont bien passées (sauf pour le moment où j’ai du tout recommencer car j’ai fait tomber un couteau en plein milieu..). J’aime beaucoup le visuel même si je suis un peu déçue car j’ai mis tellement de temps à prendre ma photo que les éléments en pâte à sucre ont subi le revers de la gravité et… glissé tout simplement, gâchant un peu le visuel dont j’étais si fière à l’origine. Mais bon tant pis c’est la vie ! Je vous conseille donc suite à mes déboires de décorer votre gâteau le plus tard possible (que ce soit concernant les « poils » du monstre ou le placement des éléments en pâte à sucre). Seul réel inconvénient de ce gâteau, c’est qu’il faut le manger vite car le glaçage prendra le goût de votre frigo très rapidement (en moins de 48h). Mais est ce vraiment un inconvénient de devoir manger un tel gâteau au final ? 😉

.

IMG_20191020_213313__01

.

Temps : 40mn de préparation, 20mn de cuisson, le temps de refroidissement des gâteaux, 45mn pour le montage et la décoration environ et 30mn de repos
Conservation : 48h max au frigo
Pour 16 parts environ

.

Ingrédients :

Pour le caramel (vous en utiliserez environ moitié) :

  • 110g de sucre semoule
  • 65g de beurre salé
  • 75mL de crème liquide entière

.

Pour les gâteaux :

  • 255mL de lait demi-écrémé + 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 105g de cacao en poudre non sucré
  • 330g de farine
  • 300g de sucre en poudre
  • 2,25 cuillères à café de levure
  • 2,25 cuillères à café de bicarbonate
  • 0,75cc de sel
  • 130mL d’eau chaude
  • 80mL d’huile
  • 3 œufs
  • 2 cuillères à café de vanille

.

Pour le « glaçage » :

  • 200mL de crème liquide entière
  • 145g de sucre glace
  • 160g de philadelphia
  • 400g de mascarpone
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille
  • du colorant (orange et en poudre pour moi)

.

Pour la décoration :

  • de la pâte à sucre (noire, blanche, rose et orange pour moi)
  • une poche à douille + une douille 233 pour faire les poils
  • facultatif : une spatule pour glaçage et un plateau tournant histoire de se simplifier la vie (je n’en avais pas)

.

IMG_20191020_214458__01

.

Recette :

Pour le caramel :

  • Faites chauffer le sucre dans une poêle à feu moyen (lorsque vous le versez dans la casserole essayez de bien le répartir et de ne pas faire de tas pour avoir une caramélisation homogène). Dès qu’il prend une couleur ambrée, ajoutez le beurre salé coupé en petits morceaux et mélangez vivement. Une fois le mélange homogène, retirez la poêle du feu et ajoutez-y la crème liquide (attention aux éclaboussures). Mélangez jusqu’à ce que le caramel au beurre salé soit lisse et homogène. Versez ce dernier dans un récipient (un pot à confiture fera parfaitement l’affaire) et laissez-le refroidir et épaissir à température ambiante (vous pouvez le placer au réfrigérateur une fois qu’il sera refroidi afin de faciliter son étalage lors du montage).

.

Pour les gâteaux :

  • Mélangez le lait et le citron et laissez reposer pendant 15mn avant d’homogénéiser le tout. Préchauffez le four à 175°. Mélangez les ingrédients secs d’un côté (cacao, farine, sucre, levure, bicarbonate et sel) et les ingrédients liquides de l’autre (lait, eau chaude, huile, oeuf et vanille) puis incorporez les seconds aux premiers petit à petit en mélangeant bien.

  • Une fois la pâte bien homogène, beurrez et farinez 3 moules ronds de 18cm de diamètre (j’ai personnellement fait 3 fournées faute de multiples moules). Répartissez la pâte de façon égalitaire entre chaque pour une cuisson identique (comptez 450g de pâte par moule) et enfournez 20mn environ. La pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Laissez refroidir les gâteaux 5mn dans les moules avant de les démouler et de les laisser finir de refroidir sur une grille. (Si vous souhaitez servir votre gâteau le lendemain je vous conseille de vous arrêter à cette étape et de faire la suite le plus tard possible. Dans ce cas conservez vos gâteaux refroidis dans des boites hermétiques ou du papier aluminium jusqu’au lendemain).

.

Pour le « glaçage » :

  • Une fois les gâteaux totalement refroidis, disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur pendant 15mn (facultatif mais cela facilitera la montée de la chantilly). Montez votre crème liquide en chantilly. Lorsqu’elle est ferme et que les fouets y laissent des traces, ajoutez le sucre glace et continuez de battre jusqu’à ce qu’elle soit bien ferme et homogène. Pendant que votre chantilly monte, détendez le mascarpone et le philadelphia en les travaillant à l’aide d’une maryse. Lorsque votre chantilly est prête, ajoutez-y le mélange philadelphia/mascarpone et continuez de battre. Une fois la consistance ferme, ajoutez la vanille et le colorant. Lorsque votre « glaçage » est homogène, réservez au réfrigérateur.

.

Pour le montage et la décoration :

  • Si nécessaire, égalisez vos gâteaux en coupant le dessus afin d’avoir une surface plane. Déposez votre premier gâteau sur votre plat (ou votre plateau tournant si vous en avez un). Étalez une bonne couche de caramel puis du glaçage par dessus. Déposez votre second gâteau. Étalez comme précédemment du caramel et du glaçage et déposez votre dernier gâteau. Vérifiez que vos gâteaux sont bien alignés puis masquez l’intégralité de votre gâteau d’une fine couche de glaçage (si vous avez une spatule à glaçage cette étape sera plus facile). Il faut que le résultat soit lisse et régulier. Si les gâteaux se décalent pendant cette étape, veillez à bien les réaligner. Placez au frais une trentaine de minutes pour que le glaçage prenne.
  • Pendant ce temps, préparez les éléments en pâte à sucre :
    • Pour les cornes, partez d’un gros boudin de pâte à sucre noire dont vous affinerez un bout et aplatirez l’autre pour lui donner de l’épaisseur à la base.
    • Pour la bouche, étalez de la pâte à sucre noire et découpez-y une demie-lune (8cm de longueur pour la mienne je crois). Si vous le désirez, ajoutez une langue en étalant de la pâte à sucre rose que vous découperez en une demie-lune plus petite et déposerez sur la pâte à sucre noire (normalement appuyer suffi mais si cela ne colle pas humidifiez-la un peu).
    • Pour les yeux, abaissez les pâtes à sucre blanche, orange et noire et découpez deux cercles dans chaque en les faisant de plus en plus petit (respectivement 6, 4 et 2 cm environ). Empilez-les dans cet ordre et ajoutez un petit rond blanc au centre du noir. Là encore si les éléments ne collent pas assez quand vous appuyez, n’hésitez pas à les humidifier légèrement.
  • Sortez votre gâteau du frigo, munissez-vous d’une poche à douille, de votre douille 233 et de votre glaçage coloré et pochez une première ligne de poils à la base de votre gâteau. Placez votre bouche puis recouvrez l’intégralité de votre gâteau de poils (essayez de ne pas en mettre très épais au niveau des yeux). Une fois votre gâteau complétement poilu, fixez les yeux au dessus de la bouche en appuyant légèrement (vous pouvez les faire dépasser du gâteau pour que le rendu soit moins tassé et plus esthétique) puis déposez les cornes au dessus. Réservez au frais avant de déguster (mais de préférence pas trop longtemps pour que la pâte à sucre ne glisse pas).