Eton mess poire chocolat

A chaque année sa recette d’Eton mess. Alors que les dernières fois je me suis tournée vers des saveurs estivales comme les fraises et les framboises, cette fois-ci, j’ai décidé de m’éloigner un peu plus de la recette d’origine en utilisant de la poire, de la vanille et du chocolat. Une verrine parfaite pour finir un repas, que vous pouvez totalement servir pour de grandes occasions comme Noël avec ces saveurs (on peut même envisager de pocher les poires dans un sirop aux épices à pain d’épices pour une note encore plus festive). Les différents éléments sont assez faciles à préparer, il faut juste prévoir un petit temps car la meringue prend du temps à cuire et les poires à infuser. En dehors de ça, il n’y a aucune difficulté particulière. Vous pouvez même prévoir la confection du dessert sur plusieurs jours en faisant les meringues et les poires la veille (en conservant les premières dans une boite en métal hermétique à température ambiante et les secondes dans un bol filmé au frigo) pour qu’il ne vous reste plus qu’à faire la chantilly et le montage le lendemain. Ainsi, ces verrines un peu longues à préparer peuvent se transformer en dessert express à dresser minute !

Temps : 5/10mn de préparation +1h15 de cuisson pour les meringues ; 15mn de préparation (+1h d’infusion) + 15mn de cuisson pour les poires ; le temps de refroidissement de ces 2 éléments (environ 1h) ; 5mn de préparation pour la meringue ; 15mn pour le montage
Conservation : Aucune (si vous le mettez au frigo, la chantilly va s’affaisser, le chocolat durcir et vous ne sentirez plus la texture de la meringue qui va fondre)
Pour 4 grosses verrines (vous pouvez en faire 8 sans soucis)

Ingrédients :

Pour la meringue :

  • 2 blancs d’œuf
  • 100g de sucre

Pour les poires pochées à la vanille :

  • 500mL d’eau
  • 125g de sucre
  • 1 cuillère à café de jus de citron
  • 1 gousse de vanille
  • 3 poires (4 si elles sont petites)

Pour la chantilly :

  • 200mL de crème entière liquide
  • 30g de mascarpone
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide

Pour le montage :

  • 160g de chocolat noir à 50/55% (+15g facultatifs pour la déco)

Recette :

Pour la meringue :

  • Préchauffez le four à 120°. Montez les blancs en neige. Lorsque le fouet commence à laisser une trace dans les blancs, versez environ 1/3 du sucre sans cesser de battre. Quand la neige est bien ferme ajoutez le reste du sucre et continuez de fouetter pendant quelques minutes. La meringue doit être lisse, brillante et faire un bec d’oiseau. A l’aide d’une cuillère à soupe, faites 10 tas de meringue sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfournez 1h15. Laissez refroidir sur une grille.

Pour les poires pochées à la vanille :

  • Dans une casserole de taille moyenne, versez l’eau, le sucre, le citron et la gousse de vanille fendue et grattée. Portez à ébullition et mélangez jusqu’à ce que le sucre soit totalement dissout. Laissez infuser 1h hors du feu (si vous n’avez pas le temps, vous pouvez zapper le temps d’infusion et passer directement au pochage mais vos poires sentiront moins la vanille).
  • Épluchez les poire, coupez-les en 2 et prélevez-en le cœur. Remettez le sirop sur le feu et ramenez-le à petit bouillon. Déposez les poires dans le sirop et laissez-les pocher 15mn. Retirez du feu et laissez-les refroidir dans le sirop de pochage.

Pour la chantilly :

  • Pendant le temps de refroidissement de la meringue et des poires, placez votre fouet et votre cul de poule au congélateur.
  • Une fois tous les éléments refroidis, versez votre crème et votre mascarpone dans le cul de poule et fouettez-les jusqu’à obtenir une crème fouettée ferme. Ajoutez le sucre vanillé et l’extrait de vanille liquide et fouettez encore quelques secondes pour bien les incorporer. Réservez.

Pour le montage :

  • Faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes et égouttez les poires au sirop puis procédez au montage. Dans chaque verrine, alternez morceaux de poires, chocolat noir, meringues émiettées et chantilly deux fois (ça vous fera environ 1.5 cuillère à soupe de poire, 1.5 cuillère à soupe de chocolat fondu, 1 meringue et 2 cuillères à soupe de chantilly par couche). Lissez la couche de chantilly supérieure puis décorez avec des brisures de meringue, quelques dés de poire (s’il vous en reste) et un peu de chocolat fondu. Servez immédiatement.

Bouchées clémentine, crème de marrons, chocolat

Rien de tel qu’un bon thé ou un bon chocolat chaud accompagné d’un petit gâteau pour lutter contre la grisaille de l’automne. Et autant, je vous ai proposé pléthore des premiers ces dernières semaines (ici, ici ou ici) mais j’ai été plutôt timide pour les seconds. Voilà donc pour me faire pardonner des petits gâteaux moelleux crème de marron, clémentine et chocolat prêts en un tour de main et dévorés tout aussi rapidement ! J’ai trouvé la recette chez Ready, steady… Cook et elle est incroyable !

Temps : 10/15mn de préparation et 12mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique à température ambiante
Pour 18 bouchées environ

Ingrédients :

  • 40g de beurre
  • 250g de crème de marron
  • 2 œufs
  • le zeste d’une clémentine bio finement râpée
  • 40g de farine
  • 60g de chocolat noir

Recette :

  • Faîtes fondre le beurre au micro-ondes puis mélangez-le à la crème de marron dans un saladier. Incorporez les œufs et le zeste de clémentine puis la farine. Mélangez jusqu’à ce que la préparation soit homogène. Répartissez-la dans des moules à mini-muffins (de 3,5cm de diamètre environ) jusqu’à 4/5e de la hauteur puis enfournez 12/13mn : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Laissez refroidir 5mn pour ne pas vous brûler puis démoulez-les sur une grille pour refroidissement.
  • Quand les bouchées ont refroidi, faites fondre le chocolat au micro-ondes ou au bain-marie et trempez-le haut de chaque bouchée dedans. Laissez refroidir à température ambiante jusqu’à durcissement.

Note :
– Si vous voulez renforcer le goût des agrumes, mettez le zeste de 2 clémentines ou d’une orange.

Toile d’araignée beurre de cacahuètes chocolat

Attention petite tuerie. Voilà ma seule recette spéciale Halloween de cette année 2022. Il devait y en avoir deux à la base mais j’ai un projet qui me tient énormément à cœur qui arrive cette semaine et je n’aurai donc pas le temps de faire une deuxième recette chronophage avant Halloween. Je vous avoue que ça ne me pose pas du tout de soucis pour une fois. Il y a déjà beaucoup de choix sur le blog et j’adore cette seule et unique recette de l’année trouvée dans ma bible : Half Baked Harvest. Comme d’habitude j’ai fait quelques modifications à droite à gauche comme la quantité de sucre, la fleur de sel et autres mais la recette originale et l’inspiration viennent de sa recette de génie. Ces barres beurre de cacahuètes/chocolat sont hyper addictives : elles sont moelleuses, fondantes, sucrées mais pas écœurantes et je trouve la décoration totalement choupie et originale. Bref, je suis ultra fan. Comme d’habitude, il y a quelques petits défauts dans la décoration (j’aurais voulu mes pattes plus fines et « velues » mais j’ai eu un soucis de poche à douilles) mais le rendu est super cool, j’en suis très contente !

Temps : 10mn de préparation + 18mn de cuisson pour le gâteau ; 5mn pour la garniture et 1h de durcissement ; 10mn de préparation pour le glaçage et 1h de refroidissement ; 30mn pour la décoration
Conservation : 4/5j au frigo (pensez à sortir le gâteau 15mn avant dégustation pour que le beurre de cacahuètes retrouve tout son moelleux)
Pour une vingtaine de parts

Ingrédients :

Pour le gâteau moelleux au beurre de cacahuètes :

  • 175g de beurre
  • 125g de beurre de cacahuètes crémeux
  • 150g de cassonade
  • 2 gros œufs
  • 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille liquide
  • 250g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 0,5 cuillère à café de sel

Pour la garniture :

  • 350g de beurre de cacahuètes crémeux
  • de la fleur de sel (une grosse pincée)

Pour le glaçage :

  • 100g de beurre mou
  • 200g de sucre glace
  • 50g de cacao en poudre non sucré
  • 65mL de lait chaud
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille liquide

Pour la décoration :

  • 75g de chamallows
  • 50/60g de chocolat noir
  • 20 maltesers
  • des paillettes de sucré argentées ou noires (aussi appelées sprinkles, sucre coloré ou cristaux de sucre)
  • 20 yeux en sucre

Recette :

Pour le gâteau moelleux au beurre de cacahuètes et la garniture :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans un bol, ajoutez le beurre et le beurre de cacahuètes et chauffez-les au micro-ondes à puissance maximale par tranches de 30s jusqu’à ce que le beurre soit totalement fondu. Versez dans un saladier et incorporez la cassonade, les œufs et la vanille. Mélangez bien puis incorporez enfin la farine, la levure et le sel. Versez dans un plat (ou un moule) de 23x33cm chemisé de papier sulfurisé et lissez la pâte pour avoir une épaisseur homogène. Enfournez 18mn environ : dès que la pointe d’un couteau ressort sèche.
  • Ajoutez immédiatement le beurre de cacahuètes sur le gâteau dès la sortie du four en en déposant des cuillères à soupe à différents endroits. Laissez-le fondre légèrement grâce à la chaleur dégagée par le gâteau et étalez-le uniformément à l’aide d’une spatule. Ajoutez un peu de fleur de sel sur toute la surface et laissez totalement refroidir pour que le beurre de cacahuètes se re-solidifie.

Pour le glaçage :

  • Dans le bol de votre robot muni de la feuille, versez le beurre mou, le sucre glace et le cacao et travaillez le mélange jusqu’à ce qu’il soit grossièrement homogène. Ajoutez le lait chaud et la vanille et laisse tourner le robot jusqu’à ce que le mélange soit parfaitement homogène cette fois-ci. Étalez le glaçage sur le beurre de cacahuètes en une couche homogène et réservez au frigo au moins 1h pour qu’il puisse se solidifier.

Pour la décoration :

  • Commencez par faire la toile d’araignée. Pour cela, sortez le gâteau du frigo et démoulez-le délicatement en tirant le papier sulfurisé sur les côtés. Enlevez le papier sulfurisé et déposez le gâteau sur une grille de refroidissement, surélevée si possible. Versez les chamallows dans un bol et faites les fondre au micro-ondes (20/30s à pleine puissance suffisent). Mélangez avec une cuillère pour homogénéiser et prenez une cuillère à soupe de guimauve dans vos mains. Pressez vos paumes l’une contre l’autre puis éloignez-les plusieurs fois jusqu’à ce que la guimauve forme des fils. Pour les déposer sur le gâteau, abaissez vos mains sur les côtés du gâteau jusqu’à ce que les fils touchent la surface. Ils devraient « casser » et se coller au gâteau : il ne vous en restera qu’un peu collé dans les paumes des mains. Recommencez avec une nouvelle cuillère à soupe de chamallows fondus en changeant l’épaisseur des fils ainsi que leurs orientations au moment de les déposer pour faire joli. Arrêtez-vous dès que vous trouvez qu’il y a assez de toile d’araignée sur votre gâteau.
  • Passez ensuite à la confection des araignées. Faites fondre le chocolat au micro-ondes et versez-le dans une petite poche à douilles avec une ouverture extrêmement fine. Sur une feuille de papier aluminium déposé sur une plaque rigide (qui rentrera dans votre frigo), dessinez 10 lignes de chocolat un tout petit peu plus petites que deux billes de Maltesers collées côte à côte (donc de environ 3,5cm) et 3 lignes qui les traversent perpendiculairement pour faire les pattes. Essayez de faire les traits pour les pattes assez fins mais avec une certaine hauteur (ce que j’ai malheureusement échoué à faire car j’ai trop coupé ma poche à douilles, je n’arrivais donc pas à bien maîtriser l’écoulement du chocolat). Cela permettra à plus de sucre d’adhérer et donc à donner un meilleur effet « velu » aux pattes de vos araignées. Déposez immédiatement 2 Maltesers sur chaque ligne de chocolat en les collant pour faire la tête et le corps des araignées puis saupoudrez les paillettes de sucre sur les pâtes pour leur donner un côté velu. Déposez un petit point de chocolat au dos de chaque œil et déposez-en deux sur chaque tête d’araignées. Comme la surface est ronde, il se peut qu’ils glissent un peu donc il faudra être minutieux et patient. Soutenez-les le temps que le chocolat fige un peu si nécessaire. Déposez au frigo au moins 15mn jusqu’à ce que le chocolat fige puis décollez les araignées délicatement du papier aluminium et déposez-les sur le gâteau. Voilà, votre gâteau toile d’araignée est prêt !

1666721097457

Notes :
– Vous pouvez mettre des gants pour manipuler le chamallow fondu mais si vous n’en avez pas, il se décolle parfaitement bien à l’eau chaude.
– Je vous donne les proportions pour faire 10 araignées mais vous pouvez évidemment en faire autant que vous le désirez. Si vous avez une bombe de froid, la pose des yeux sera d’ailleurs bien plus facile (je n’en avais pas donc c’est tout à fait possible sans, ne vous inquiétez pas).
– La décoration est assez salissante donc n’hésitez pas à vous laver régulièrement les mains pour ne pas mettre de traces de chocolat sur la guimauve ou le blanc des yeux.
PS : Je sais que les araignées ont 8 pattes mais il est déjà difficile d’en caser 6 avec la taille des Maltesers donc ne me jugez pas…

Moelleux amande poire chocolat

Et oui encore des poires ! En ce moment ma vie pâtissière se résume à la citrouille, les poires et les pommes, encore et encore. Mais que voulez-vous, j’adore les fruits de l’automne. Je suis donc ravie de les utiliser en boucle dans différentes recettes. D’ailleurs pour tout vous dire, je pensais qu’il serait très facile de vous proposer un gâteau à base de poire et de chocolat mais ça s’est avéré plus compliqué que prévu. J’ai essayé plusieurs recettes de suite qui ne m’ont pas apporté satisfaction (immense déception concernant le cake poire/chocolat que j’ai essayé car j’en salivais d’avance…) jusqu’à celle-ci. Il s’agit d’une recette de J’en reprendrai bien un bout que j’ai tout simplement dessucré. Il est extrêmement simple et rapide à réaliser, le batteur fera tout le travail pour vous 😉

Temps : 15mn de préparation + 35mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans du papier aluminium à température ambiante
Pour 1 gâteau (8 personnes)

Ingrédients :

  • 3 œufs
  • 100g de sucre semoule
  • 150g de poudre d’amandes
  • 4 gouttes d’extrait d’amande amère
  • 75g de beurre mou
  • 125g de pépites de chocolat noir
  • 1 grosse poire bien mûre (ou 2 petites)

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans un gros saladier, fouettez les œufs et le sucre ensemble à l’aide d’un batteur électrique jusqu’à ce que le mélange blanchisse et triple de volume. Incorporez ensuite la poudre d’amandes et l’extrait d’amande amère puis le beurre mou coupé en petits morceaux, toujours avec le batteur. Travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit lisse et homogène. Ajoutez ensuite les pépites de chocolat noir puis la poire épluchée et coupée en morceaux. Mélangez pour les répartir dans la pâte puis versez dans un moule de 18cm de diamètre (beurré et fariné si nécessaire). Enfournez 30/35mn : la pointe d’un couteau doit ressortir propre. Dégustez tiède ou froid.

Crumble poire chocolat

Que diriez-vous d’une nouvelle recette de crumble ? Je trouve que l’automne est une saison qui se prête magnifiquement à ce dessert, qui est parfait servi tiède. Comme je vous ai déjà proposé une recette du classique pomme cannelle, cette fois j’ai décidé de mettre à l’honneur l’autre star de la saison : la poire. Pour parfaitement la compléter, je l’ai associée au chocolat pour plus de gourmandise. Attention par contre, la poire est un fruit plus sucré que la pomme. Il vous faudra donc utiliser du chocolat fort en cacao pour ne pas que vos crumbles, qui sont un dessert déjà sucré, deviennent écœurants à la dégustation !

Temps : 20mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 2/3j au réfrigérateur recouvert de papier film (à réchauffer avant de servir)
Pour 4 gros crumbles

Ingrédients :

Pour les poires :

  • 4 poires bien mûres
  • environ 15g de beurre
  • une pincée de vanille en poudre

Pour le crumble :

  • 50g de cassonade
  • 50g de farine
  • 70g de poudre d’amandes
  • 60g de beurre froid
  • 50g de chocolat noir à minimum 66% de cacao (sinon les crumbles seront trop sucrés)

Recette :

Pour les poires :

  • Pelez, épépinez puis coupez les poires en morceaux. Faites fondre le beurre dans une grande sauteuse puis versez-y les poires. Laissez cuire une dizaine de minutes en remuant de temps en temps pour que les poires soient cuites de façon uniforme. (Pour les faire légèrement caraméliser, vous pouvez saupoudrer d’un peu de sucre à la vanille en milieu de cuisson.) Saupoudrez légèrement de vanille en fin de cuisson. Pendant que les poires cuisent, préparez la pâte à crumble.

Pour le crumble :

  • Mélangez la cassonade, la farine et la poudre d’amandes dans un saladier. Coupez votre beurre en dés, versez-le dans le saladier avec les poudres puis travaillez-le du bout des doigts pour obtenir une texture sableuse, comme une chapelure.
  • Préchauffez le four à 200°. Une fois cuites, versez les poires dans 4 ramequins et parsemez le chocolat noir concassé par-dessus. Recouvrez de pâte à crumble bien uniformément puis enfournez 20mn environ : la pâte à crumble doit être dorée. Servez encore chaud, avec un peu de chantilly ou de la glace à la vanille.

Flan pâtissier au chocolat de Yann Brys

Attention petite dinguerie. Je pense vous l’avoir déjà dit mais je ne suis pas trop fan de flan ou de flan pâtissier en général. La texture ne m’est pas forcément très agréable. Mais là… Je n’ai RIEN à redire. Cette recette de Yann Brys est magique. La pâte est très gourmande, bien cacaotée et apporte une belle texture. Le flan quant à lui est très chocolaté, pas trop sucré et uuuultra fondant. C’est vraiment tout ce que j’attends de ce genre de gâteau : avoir envie de plonger la cuillère encore et encore car le résultat est addictif et pas du tout écœurant. Si vous aimez les flans pâtissiers ou que vous êtes chocoaddict, n’hésitez pas une seule seconde et lancez-vous. Vous ne le regretterez pas !

Temps : 45mn de préparation, 2h de refroidissement (+une nuit avant dégustation) et 1h05 de cuisson
Conservation : 4/5j bien filmé au frigo
Pour 10/12 personnes

Ingrédients :

Pour la pâte brisée au cacao :

  • 135g de farine T55
  • 112g de beurre mou
  • 18g de sucre semoule
  • 2g de sel
  • 15g de cacao en poudre non sucré
  • 37g de lait
  • 20g de jaune d’œuf (le jaune d’un œuf de gros calibre)

Pour l’appareil à flan chocolaté :

  • 500g de lait entier
  • 150g de crème entière liquide
  • 120g de jaunes d’œuf (soit 6 jaunes d’œufs de gros calibre ou 7/8 d’œufs normaux)
  • 125g de sucre semoule
  • 20g de farine
  • 24g de fécule de maïs (maïzena)
  • 150g de chocolat noir à 70%

Recette :

Pour la pâte brisée au cacao :

  • Dans le robot muni de la feuille (ou du bout des doigts), travaillez la farine et le beurre jusqu’à obtenir une texture sableuse. Ajoutez le sucre, le sel et le cacao et mélangez à nouveau. Incorporez enfin le lait et le jaune d’œuf et travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle s’agglomère. Faites-en une boule, filmez-la et entreposez-la au réfrigérateur pendant 1h.
  • Sur un plan de travail fariné ou entre deux feuilles de papier sulfurisé, étalez votre pâte sur 7mm d’épaisseur. Beurrez légèrement un moule à bords hauts de 20cm de diamètre puis foncez-le en faisant des rebords de 5cm de hauteur. Personnellement je fais un cercle de pâte de 20cm que je place dans le moule, puis une ou plusieurs bande(s) de 5cm de haut que je soude à la base (et entre elles) en appuyant au niveau des jointures. Réservez au congélateur pendant 1h.

Pour l’appareil à flan chocolaté :

  • Préchauffez le four à 175°. Dans une casserole, chauffez le lait et la crème jusqu’à ce qu’ils soient tièdes. En parallèle, fouettez les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez-y la farine et la fécule puis moitié du mélange lait-crème. Mélangez puis reversez l’ensemble dans la casserole. Chauffez sur feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe. Ajoutez alors le chocolat coupé en morceaux et mélangez jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu et que la crème soit lisse et homogène. Versez l’appareil à flan sur le fond de pâte cacaoté et enfournez 15mn. Baissez la température du four sur 160° et prolongez la cuisson de 50mn : le flan est cuit lorsqu’il est encore légèrement tremblotant au centre. Laissez totalement refroidir avant de déguster (laissez-le reposer une nuit au réfrigérateur de préférence).

Scones noix de coco et pépites de chocolat

Et hop 3e recette de scones en 3 mois… Je ne sais pas quoi vous dire mais je pense que j’étais tombée dans une sorte d’addiction. Natures, sucrés, salés, j’ai testé pas mal de sortes cet été. Mais promis, ceux-là risquent d’être les derniers car je me dois de revenir à mon premier amour du petit déjeuner en automne : les pancakes. Néanmoins, même si les scones ne sont pas en première place dans mon cœur, cette recette de scones à la noix de coco et aux pépites de chocolat est géniale (probablement ma préférée pour le moment). Ces petits pains sont ULTRA MOELLEUX. Une véritable dinguerie. Le contraste du sucre et de l’amertume entre la coco et le chocolat est parfaite du point de vu gourmandise et la noix de coco apporte une texture originale. De quoi faire de délicieux brunch et petits déjeuners.

Temps : 20mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique à température ambiante (pensez à la passer un peu au micro-ondes avant dégustation pour qu’ils retrouvent leur moelleux)
Pour 8 scones

Ingrédients :

Pour les scones :

  • 250g de farine
  • 50g de sucre semoule
  • 1 cuillère à soupe de levure chimique
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 90g de beurre froid
  • 200mL de crème de coco
  • 0.5 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 100g de noix de coco râpée
  • 125g de chunks de chocolat noir

Pour le glaçage (facultatif) :

  • 50g de noix de coco râpée
  • 60g de sucre glace
  • 15g de lait (ou de crème) de coco

Recette :

  • Préchauffez le four à 200°C. Dans le bol de votre mixeur, mélangez la farine, le sucre, la levure et le sel. Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux et mixez par à-coups jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajoutez la crème de coco et l’extrait de vanille et mixez à nouveau rapidement pour que la pâte soit majoritairement homogène (quelques morceaux farineux peuvent subsister). Versez dans un saladier et incorporez la noix de coco râpée et les chunks à l’aide d’une spatule. Versez la pâte sur un plan de travail fariné et travaillez-la jusqu’à ce qu’elle forme une boule. Étalez-la sur une épaisseur de 2cm environ et détaillez-y 8 scones à l’aide d’un couteau (faîtes des triangles si votre pâte est ronde ou des rectangles si elle ne l’est pas, peu importe, il faut juste une épaisseur et une taille régulière de scones). Déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfournez-les 15 à 18mn : ils doivent être légèrement dorés. Laissez les refroidir sur une grille.
  • Pendant ce temps, faites torréfier les 50g de noix de coco râpée en les étalant sur une plaque de cuisson que vous enfournerez 4-5mn à 170°. En parallèle, mélangez le sucre glace et le lait de coco dans un petit bol jusqu’à ce que le glaçage soit homogène. Une fois les scones tiédis, nappez-les avec le glaçage et parsemez-les de noix de coco râpée toastée. Dégustez dès que le glaçage a figé pour qu’ils soient encore moelleux et tièdes !

Cookies au chocolat de Christophe Felder

Poulala autant vous dire que cette recette je n’y croyais pas trop au début. Certes il s’agit d’une recette de Christophe Felder (un des plus merveilleux chefs pâtissiers de France) mais des cookies sans œuf ? Et sans chocolat dans la pâte ? Autant vous dire que j’ai eu peur qu’ils soient trop fades ou qu’ils aient une texture bizarre. Eh bien PAS DU TOUT. Ces cookies sont uuuultra moelleux (même après plusieurs jours) et surtout bien chocolatés. En plus, comme tous les cookies, ils sont extrêmement rapides à faire si vous avez une envie urgente de chocolat. Une recette à garder sous le coup en cas de pénurie d’œuf, vous vous remercierez plus tard 😉

Temps : 15mn de préparation, 15mn de réfrigération et 13mn de cuisson
Conservation : 5j dans une boite en métal hermétique à température ambiante
Pour 12 beaux cookies

Ingrédients :

  • 150g de beurre mou
  • 100g de cassonade
  • 50g de sucre semoule
  • 175g de farine
  • 30g de cacao en poudre non sucré
  • 5g de levure chimique
  • 3g de fleur de sel (5g dans la recette originale mais j’ai trouvé les cookies un peu trop salés)
  • 100g de pépites ou de chunks de chocolat noir

Recette :

  • Dans un saladier, travaillez le beurre mou avec les sucres jusqu’à ce que le mélange soit crémeux et homogène. Incorporez la farine, le cacao, la levure et la fleur de sel ensemble puis les chunks de chocolat. Entreposez la pâte au réfrigérateur 15mn le temps de préchauffer le four à 180°. Prélevez de la pâte à l’aide d’une cuillère à glace et déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte en déposant les boules de pâte en quinconce. Aplatissez-les légèrement avec la paume de la main et enfournez 12/13mn. Les cookies seront encore mous, c’est normal. Laissez-les refroidir 15mn sur la plaque avant de les transférer sur une grille. A déguster tièdes ou froids.

Note :
– Dans la recette originale, on forme un boudin avec la pâte à cookie qu’on entrepose 15Mn au congélateur avant de couper des tranches de 3cm d’épaisseur qu’on enfourne 11mn à 160°. J’ai décidé de ne pas suivre cette partie de la recette car je voulais d’énoooormes cookies et que je n’aime pas trop l’aspect visuel des cookies qu’on découpe d’un boudin de pâte. Je trouve ça beaucoup trop industriel et sans âme. Mais rien ne vous empêche de suivre la recette à la lettre de votre côté. Il s’agit d’une recette de Christophe Felder quand même… 😉

Meringues roses au chocolat

Aujourd’hui encore, je vous propose une recette ultra facile à faire : des meringues. Il y en a déjà des variantes sur le blog, certaines étant axées sur la saveur, d’autres sur le visuel. Eh bien celles-ci sont un peu une combinaison des deux. Elles sont non seulement très belles grâce au dressage mais ont aussi un bon goût de vanille et de chocolat. De quoi régaler facilement tous les accros du sucre.
Une seule mise en garde. Comme vous pouvez le voir sur mes photos, mes meringues sont légèrement abimées. Cela est du au fait que je les ai réalisées pendant la canicule. Je n’avais pas du tout pensé sur le moment que le chocolat ne durcirait pas avec une température extérieure de 40°. J’ai donc du les mettre au frigo pour compenser ce qui est atroce pour les meringues. Les meringues DÉTESTENT l’humidité. Elles étaient donc magnifiques à la sortie du four mais ont commencé à craqueler après quelques heures au frigo. Impossible de faire autrement malheureusement si je voulais les prendre en photo car je ne pouvais pas les déplacer sinon… Il faisait tellement chaud d’ailleurs qu’en 5mn pour prendre la photo le chocolat avait déjà recommencé à fondre. L’enfer sur Terre… Réservez donc cette recette pour une journée avec une température tempérée, ne reproduisez pas mon erreur 😉

Temps : 15mn de préparation + 1h30 de cuisson
Conservation : quelques jours dans une boîte en métal hermétique (surtout pas au frigo)
Pour 25 roses de taille moyenne

Ingrédients :

  • 50g de sucre semoule
  • 50g de sucre glace (ou uniquement du sucre semoule)
  • une pointe de colorant en poudre rose
  • 2 blancs d’œuf (100g)
  • 1 pincée de sel
  • 0.5 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 125g de chocolat noir

Recette :

  • Préchauffez le four à 100°. Mélangez les sucres et le colorant dans un petit récipient et gardez celui-ci à côté de vous. Montez les blancs en neige avec une pincée de sel. Lorsque le fouet commence à laisser une trace dans les blancs mousseux, versez les sucres en 3 fois sans cesser de battre. Quand la neige est bien ferme, ajoutez la vanille et continuez de fouetter pendant 2-3 minutes jusqu’à ce que la meringue soit lisse, brillante et fasse un bec d’oiseau.
  • Recouvrez une plaque de cuisson de papier sulfurisé. Transvasez la meringue dans une poche à douille munie d’un embout F6 (douille cannelée) et pochez les meringues en forme de rose. Pour cela, partez du centre et tournez autour jusqu’à avoir une rose de la largeur de votre choix (comme pour dessiner un escargot). Recommencez jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus de meringue.  Enfournez 1h30 environ jusqu’à ce que les meringues soient sèches. Laissez-les refroidir plusieurs heures jusqu’à ce qu’elles durcissent (de préférence dans le four pour qu’elles ne fissurent pas).
  • Faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes et plongez délicatement la base des meringues dedans. Déposez sur du papier aluminium et laissez figer à température ambiante.

Note :
– Si vous n’avez pas de colorant en poudre mais utilisez du colorant gel ou liquide, versez-le directement dans les blancs d’œuf au lieu de les mélanger aux sucres.

Brioche rugelach au chocolat

Et hop encore une incroyable recette de brioche. Et comme toutes les brioches qui sont magnifiques ET délicieuses que j’ai pu tester, celle-ci vient encore du blog de Sandra. J’ai toujours été fan de rugelach donc quand j’ai vu qu’elle avait transformé ces petites douceurs en brioche, je n’ai pas hésité très longtemps. Le résultat est HYPER moelleux, très chocolaté et incroyablement facile à manger puisque les petits croissants de pâte se détachent très facilement. De mon côté, j’ai opté pour la quantité totale de pâte et j’ai utilisé un grand moule de 25cm de diamètre dans lequel j’ai superposé 2 étages de rugelachs mais vous pouvez également faire 2 brioches ou même diviser la quantité de pâte par 2 si vous n’êtes pas nombreux.

Temps : 1h15mn de préparation + 3h05 de pousse + 20mn de cuisson
Conservation : 3j dans du papier alu à température ambiante
Pour 1 grosse brioche de 26cm ou 2 moyennes de 20cm

Ingrédients :

Pour la garniture au chocolat :

  • 100g de crème liquide
  • 100g de chocolat noir à 60% de cacao minimum
  • 30g de cassonade
  • 20g de cacao en poudre non sucré
  • 20g de beurre
  • 85g de pâte à tartiner

Pour la pâte à brioche :

  • 500g de farine
  • 4g de sel
  • 60g de sucre semoule
  • un sachet de sucre vanillé
  • 160g de lait tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt)
  • 40g d’eau tiède (un tout petit peu plus chaude que la température de votre doigt)
  • 20g de levure fraîche de boulanger
  • 1 œuf
  • 2 jaunes d’œuf
  • 100g de beurre mou

Pour la dorure :

  • 1 jaune d’œuf
  • 1 cuillère à café de crème liquide

Pour le sirop de sucre :

  • 17g de sucre semoule
  • 20g d’eau

Recette :

Pour la garniture au chocolat :

  • Chauffez la crème jusqu’à frémissement et versez-la sur le chocolat coupé en morceaux et la cassonade. Laissez reposer 2mn puis mélangez jusqu’à ce que la ganache soit homogène. Incorporez ensuite le cacao puis le beurre et enfin la pâte à tartiner. Mélangez jusqu’à ce que la garniture soit homogène, filmez au contact et laissez reposer à température ambiante le temps de préparer la pâte à brioche pour que la crème au chocolat prenne la consistance d’une pâte à tartiner souple.

Pour la brioche :

  • Dans la cuve de votre robot muni du crochet, mélangez la farine, le sel et les sucres. Faites un puits au centre et versez-y le lait et l’eau tièdes, la levure émiettée, l’œuf et les jaunes. Pétrissez la pâte à vitesse lente pendant 5mn. Incorporez ensuite le beurre coupé en petits morceaux et continuez de pétrir la pâte une dizaine de minutes une fois le beurre totalement absorbé. La pâte doit être lisse, souple, élastique et légèrement collante. Formez une boule et déposez-la dans un saladier. Couvrez d’un torchon et laissez pousser pendant 1h/1h30 dans un endroit chaud jusqu’à ce que la pâte double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four éteint, précédemment préchauffé à 30°).
  • Dégazez ensuite la pâte et entreposez-la au réfrigérateur pendant minimum 1h (toujours dans le saladier couvert).
  • Dégazez à nouveau la pâte en la travaillant sur un plan de travail fariné et divisez-la en 2 pâtons de même poids (environ 480g). Conservez le second pâte dans le saladier, à couvert, pendant que vous façonnez le premier. Étalez le premier pâton en un rectangle de 15x45cm. Étalez un quart de la garniture sur les 2/3 de la pâte de façon à laisser une bande de 15x15cm vide. Repliez cette extrémité nue sur le tiers central du rectangle puis repliez la seconde extrémité de la même façon sur la bande du milieu (comme pour un tour simple lorsque vous faites une pâte feuilletée). Filmez et entreposez au réfrigérateur pendant 20mn. Pendant ce temps, procédez de la même façon avec le second pâton.
  • Reprenez le premier pâton et étalez-le à nouveau, en un rectangle de 30x40cm cette fois-ci. Procédez doucement pour ne pas former de trop grosses bulles d’air aux extrémités de la pâte (si c’est le cas ce n’est pas grave mais cela risque d’être un peu plus salissant car si la pâte se perce, la garniture va un peu couler). Tartinez le rectangle avec 1/4 de garniture puis coupez le rectangle en 2 dans la largeur pour obtenir 2 rectangles de 15x40cm. Découpez ensuite chacun de ces rectangles en 5 pour obtenir 10 petits rectangles de 15x8cm et coupez chacun de ces rectangles en 2 par la diagonale pour obtenir 20 triangles. Roulez-les pour obtenir des croissants et déposez-les au fur et à mesure joliment dans un gros moule de 26cm chemisé de papier sulfurisé (pas besoin si le moule est en silicone) ou un plus petit de 20cm, en les empilant si besoin. Procédez de la même façon avec le second pâton et déposez les triangles ainsi obtenus soit sur la première rangée déjà dans le moule si vous utilisez un gros moule soit dans un second moule de 20cm de diamètre si vous avez opté pour le petit. Couvrez le(s) moule(s) et laissez à nouveau lever pendant 45mn dans un endroit chaud.
  • Préchauffez le four à 190°. Battez l’œuf avec la crème et badigeonnez-en la/les brioche(s) à l’aide d’un pinceau. Enfournez 15 à 18mn pour une petite brioche et 20/23mn pour une grosse (dans ce cas là, n’hésitez pas à la couvrir de papier aluminium au bout de 15mn si elle est déjà dorée : le centre ne sera pas encore totalement cuit à cause de la superposition donc il faudra prolonger la cuisson).
  • Pendant que la brioche cuit, préparez un sirop de sucre en portant à ébullition le sucre et l’eau dans une petite casserole. Badigeonnez-en la brioche à la sortie du four. Dégustez tiède ou totalement refroidi !