Scones noix de coco et pépites de chocolat

Et hop 3e recette de scones en 3 mois… Je ne sais pas quoi vous dire mais je pense que j’étais tombée dans une sorte d’addiction. Natures, sucrés, salés, j’ai testé pas mal de sortes cet été. Mais promis, ceux-là risquent d’être les derniers car je me dois de revenir à mon premier amour du petit déjeuner en automne : les pancakes. Néanmoins, même si les scones ne sont pas en première place dans mon cœur, cette recette de scones à la noix de coco et aux pépites de chocolat est géniale (probablement ma préférée pour le moment). Ces petits pains sont ULTRA MOELLEUX. Une véritable dinguerie. Le contraste du sucre et de l’amertume entre la coco et le chocolat est parfaite du point de vu gourmandise et la noix de coco apporte une texture originale. De quoi faire de délicieux brunch et petits déjeuners.

Temps : 20mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique à température ambiante (pensez à la passer un peu au micro-ondes avant dégustation pour qu’ils retrouvent leur moelleux)
Pour 8 scones

Ingrédients :

Pour les scones :

  • 250g de farine
  • 50g de sucre semoule
  • 1 cuillère à soupe de levure chimique
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 90g de beurre froid
  • 200mL de crème de coco
  • 0.5 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 100g de noix de coco râpée
  • 125g de chunks de chocolat noir

Pour le glaçage (facultatif) :

  • 50g de noix de coco râpée
  • 60g de sucre glace
  • 15g de lait (ou de crème) de coco

Recette :

  • Préchauffez le four à 200°C. Dans le bol de votre mixeur, mélangez la farine, le sucre, la levure et le sel. Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux et mixez par à-coups jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajoutez la crème de coco et l’extrait de vanille et mixez à nouveau rapidement pour que la pâte soit majoritairement homogène (quelques morceaux farineux peuvent subsister). Versez dans un saladier et incorporez la noix de coco râpée et les chunks à l’aide d’une spatule. Versez la pâte sur un plan de travail fariné et travaillez-la jusqu’à ce qu’elle forme une boule. Étalez-la sur une épaisseur de 2cm environ et détaillez-y 8 scones à l’aide d’un couteau (faîtes des triangles si votre pâte est ronde ou des rectangles si elle ne l’est pas, peu importe, il faut juste une épaisseur et une taille régulière de scones). Déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfournez-les 15 à 18mn : ils doivent être légèrement dorés. Laissez les refroidir sur une grille.
  • Pendant ce temps, faites torréfier les 50g de noix de coco râpée en les étalant sur une plaque de cuisson que vous enfournerez 4-5mn à 170°. En parallèle, mélangez le sucre glace et le lait de coco dans un petit bol jusqu’à ce que le glaçage soit homogène. Une fois les scones tiédis, nappez-les avec le glaçage et parsemez-les de noix de coco râpée toastée. Dégustez dès que le glaçage a figé pour qu’ils soient encore moelleux et tièdes !

Pâte à tartiner ultra souple

Je continue de tester des pâtes à tartiner pour trouver des perles rares et celle-ci méritait un peu d’attention. Même si elle n’est pas aussi bonne que la pâte à tartiner de Monsieur Michalak (n°1 dans mon coeur depuis 1 an et demi maintenant), c’est une meilleure version de la pâte à tartiner pour les pressés que je vous ai proposée il y a 5 ans. Moins sucrée donc moins écœurante, tartinable dès la sortie du frigo, avec un goût plus prononcé de noisette grâce à l’huile, elle est niquel si vous êtes pressé ou que vous n’avez pas de robot pour faire un praliné maison. (Recette piquée à C’est moi qui l’ai fait).

Temps : 5/10mn de préparation
Conservation : quelques semaines au frigo dans un pot hermétique
Pour 475g (un gros bol)

Ingrédients :

  • 175g de crème entière liquide
  • 25g de miel
  • 75g de chocolat noir
  • 175g de chocolat au praliné (pralinoise)
  • 25g d’huile de noisette (d’huile de palme dans la recette originale mais je n’en avais pas et l’huile de noisette renforce le goût « pâte à tartiner » de la recette donc ça m’a paru être un bon substitut !)

Recette :

  • Portez la crème et le miel à ébullition en mélangeant pour bien dissoudre le miel et versez en trois fois sur les chocolats coupés en morceaux en mélangeant bien entre chaque ajout. Si des morceaux de chocolat subsistent, passez la ganache au micro-ondes quelques secondes. Ajoutez l’huile puis mixez la pâte à tartiner au mixeur plongeant pour avoir une préparation bien lisse et surtout homogène. Versez dans un pot, refermez-le et conservez au réfrigérateur.

 

Confiture de pêche à la vanille

Je ne vous en propose pas souvent mais chaque fois c’est un plaisir : une nouvelle recette de confiture. Ce n’est que la 3e du blog mais je me demande si elle ne passe pas top 1 directement. En tout cas elle est bien meilleure que les confitures industrielles que j’ai pu manger ces dernières années, aussi bonnes qu’elles soient. Si vous avez un tas de pêches qui risquent de se gâter ou que vous avez juste envie de confiture de pêche maison, cette recette est pour vous 😉

Temps : 30mn de préparation, 20mn de repos et 15mn de cuisson
Conservation : environ 1 an dans un placard à l’abri de l’humidité
Pour 6-7 pots de confiture standard

Ingrédients :

  • 2,5kg de pêches (soit une quinzaine de pêches pour obtenir environ 1925g une fois épluchées et dénoyautées)
  • 1,25kg de confisuc
  • le jus d’un citron
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille liquide

Recette :

  • Stérilisez vos pots : plongez-les ouverts dans l’eau bouillante avec les bouchons pendant 10mn (vous pouvez débuter la confection de la confiture pendant ce temps) et retournez-les sur un torchon propre à l’aide d’une pince en faisant attention à ne pas vous brûler puis essuyez-les.
  • Incisez légèrement les pêches avec un couteau et immergez-les 1mn dans une casserole d’eau à ébullition. Rincez-les à l’eau froide pour ne pas vous brûler puis pelez-les (la peau se détache désormais facilement) et dénoyautez-les. Coupez la chair des pêches en morceaux et versez-la dans une casserole avec le jus de citron et le sucre. Mélangez et laissez reposer les fruits 20mn pour qu’ils commencent de rendre leur jus.
  • Faites ensuite chauffer le mélange et laissez-le compoter (petit frémissement) sur feu moyen pendant 15mn environ jusqu’à ce que la confiture épaississe. Mélangez régulièrement pour que les fruits n’accrochent pas au fond de la casserole. Vous pouvez vérifier la cuisson de la confiture avec le test de l’assiette froide : placez cette dernière dans le congélateur pendant cinq minutes. Versez une goutte de confiture sur l’assiette. Si elle se fige, c’est qu’elle est bien cuite. Écumez (étape facultative) puis mixez la confiture avec l’extrait de vanille jusqu’à obtenir la consistance désirée (vous pouvez laisser des morceaux si vous aimez ça). Répartissez la confiture dans les pots stérilisés, refermez-les puis retournez-les. Laissez-les ainsi une dizaine de minutes avant de les remettre à l’endroit. Laissez prendre à température ambiante jusqu’à refroidissement complet.

Brioche rugelach au chocolat

Et hop encore une incroyable recette de brioche. Et comme toutes les brioches qui sont magnifiques ET délicieuses que j’ai pu tester, celle-ci vient encore du blog de Sandra. J’ai toujours été fan de rugelach donc quand j’ai vu qu’elle avait transformé ces petites douceurs en brioche, je n’ai pas hésité très longtemps. Le résultat est HYPER moelleux, très chocolaté et incroyablement facile à manger puisque les petits croissants de pâte se détachent très facilement. De mon côté, j’ai opté pour la quantité totale de pâte et j’ai utilisé un grand moule de 25cm de diamètre dans lequel j’ai superposé 2 étages de rugelachs mais vous pouvez également faire 2 brioches ou même diviser la quantité de pâte par 2 si vous n’êtes pas nombreux.

Temps : 1h15mn de préparation + 3h05 de pousse + 20mn de cuisson
Conservation : 3j dans du papier alu à température ambiante
Pour 1 grosse brioche de 26cm ou 2 moyennes de 20cm

Ingrédients :

Pour la garniture au chocolat :

  • 100g de crème liquide
  • 100g de chocolat noir à 60% de cacao minimum
  • 30g de cassonade
  • 20g de cacao en poudre non sucré
  • 20g de beurre
  • 85g de pâte à tartiner

Pour la pâte à brioche :

  • 500g de farine
  • 4g de sel
  • 60g de sucre semoule
  • un sachet de sucre vanillé
  • 160g de lait tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt)
  • 40g d’eau tiède (un tout petit peu plus chaude que la température de votre doigt)
  • 20g de levure fraîche de boulanger
  • 1 œuf
  • 2 jaunes d’œuf
  • 100g de beurre mou

Pour la dorure :

  • 1 jaune d’œuf
  • 1 cuillère à café de crème liquide

Pour le sirop de sucre :

  • 17g de sucre semoule
  • 20g d’eau

Recette :

Pour la garniture au chocolat :

  • Chauffez la crème jusqu’à frémissement et versez-la sur le chocolat coupé en morceaux et la cassonade. Laissez reposer 2mn puis mélangez jusqu’à ce que la ganache soit homogène. Incorporez ensuite le cacao puis le beurre et enfin la pâte à tartiner. Mélangez jusqu’à ce que la garniture soit homogène, filmez au contact et laissez reposer à température ambiante le temps de préparer la pâte à brioche pour que la crème au chocolat prenne la consistance d’une pâte à tartiner souple.

Pour la brioche :

  • Dans la cuve de votre robot muni du crochet, mélangez la farine, le sel et les sucres. Faites un puits au centre et versez-y le lait et l’eau tièdes, la levure émiettée, l’œuf et les jaunes. Pétrissez la pâte à vitesse lente pendant 5mn. Incorporez ensuite le beurre coupé en petits morceaux et continuez de pétrir la pâte une dizaine de minutes une fois le beurre totalement absorbé. La pâte doit être lisse, souple, élastique et légèrement collante. Formez une boule et déposez-la dans un saladier. Couvrez d’un torchon et laissez pousser pendant 1h/1h30 dans un endroit chaud jusqu’à ce que la pâte double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four éteint, précédemment préchauffé à 30°).
  • Dégazez ensuite la pâte et entreposez-la au réfrigérateur pendant minimum 1h (toujours dans le saladier couvert).
  • Dégazez à nouveau la pâte en la travaillant sur un plan de travail fariné et divisez-la en 2 pâtons de même poids (environ 480g). Conservez le second pâte dans le saladier, à couvert, pendant que vous façonnez le premier. Étalez le premier pâton en un rectangle de 15x45cm. Étalez un quart de la garniture sur les 2/3 de la pâte de façon à laisser une bande de 15x15cm vide. Repliez cette extrémité nue sur le tiers central du rectangle puis repliez la seconde extrémité de la même façon sur la bande du milieu (comme pour un tour simple lorsque vous faites une pâte feuilletée). Filmez et entreposez au réfrigérateur pendant 20mn. Pendant ce temps, procédez de la même façon avec le second pâton.
  • Reprenez le premier pâton et étalez-le à nouveau, en un rectangle de 30x40cm cette fois-ci. Procédez doucement pour ne pas former de trop grosses bulles d’air aux extrémités de la pâte (si c’est le cas ce n’est pas grave mais cela risque d’être un peu plus salissant car si la pâte se perce, la garniture va un peu couler). Tartinez le rectangle avec 1/4 de garniture puis coupez le rectangle en 2 dans la largeur pour obtenir 2 rectangles de 15x40cm. Découpez ensuite chacun de ces rectangles en 5 pour obtenir 10 petits rectangles de 15x8cm et coupez chacun de ces rectangles en 2 par la diagonale pour obtenir 20 triangles. Roulez-les pour obtenir des croissants et déposez-les au fur et à mesure joliment dans un gros moule de 26cm chemisé de papier sulfurisé (pas besoin si le moule est en silicone) ou un plus petit de 20cm, en les empilant si besoin. Procédez de la même façon avec le second pâton et déposez les triangles ainsi obtenus soit sur la première rangée déjà dans le moule si vous utilisez un gros moule soit dans un second moule de 20cm de diamètre si vous avez opté pour le petit. Couvrez le(s) moule(s) et laissez à nouveau lever pendant 45mn dans un endroit chaud.
  • Préchauffez le four à 190°. Battez l’œuf avec la crème et badigeonnez-en la/les brioche(s) à l’aide d’un pinceau. Enfournez 15 à 18mn pour une petite brioche et 20/23mn pour une grosse (dans ce cas là, n’hésitez pas à la couvrir de papier aluminium au bout de 15mn si elle est déjà dorée : le centre ne sera pas encore totalement cuit à cause de la superposition donc il faudra prolonger la cuisson).
  • Pendant que la brioche cuit, préparez un sirop de sucre en portant à ébullition le sucre et l’eau dans une petite casserole. Badigeonnez-en la brioche à la sortie du four. Dégustez tiède ou totalement refroidi !

Brioche perdue roulée façon chaï latte

Le saviez-vous ? Il est tout à fait possible de parfumer votre pain perdu en aromatisant le lait dans lequel vous le trempez. Chocolat, cannelle, vanille, amande : on peut imaginer beaucoup de déclinaisons possibles. Mon premier choix s’est porté sur le chaï, mon thé préféré. Après avoir réalisé du chaï latte et du chaï latte glacé, je n’avais aucun doute sur le fait que j’allais adorer cette saveur sous forme de pain perdu. Il n’en est devenu que plus gourmand et plus parfumé, ce qui l’a rendu encore meilleur que d’habitude.

Temps : 15mn de préparation + 5mn de cuisson
Conservation : 3/4j dans une boite hermétique au frigo (réchauffez-les 30s au micro-ondes avant de déguster)
Pour 8 roulés

Ingrédients :

  • 25g de crème
  • 25g de lait
  • 1 cuillère à café de thé chaï
  • 8 tranches de brioche ou de pain de mie (rassies pour éviter le gaspillage si vous voulez !)
  • 1 œuf
  • 15g de beurre
  • 1 sachet de sucre vanillé

Recette :

  • Versez la crème et le lait dans une casserole et chauffez jusqu’à ce qu’ils fument (attention ce sera très rapide au vu de la quantité). Ajoutez le thé et laissez reposer à couvert pendant 10mn.
  • Pendant ce temps, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étalez vos tranches de brioche le plus finement possible. Parez les bords et roulez-les en serrant bien. Appuyez légèrement sur les soudures pour les faire tenir. Réservez.
  • Filtrez le mélange lait/crème chaï pour enlever les feuilles de thé et versez-le dans une assiette creuse. Ajoutez l’oeuf et battez le mélange jusqu’à ce qu’il soit homogène. Faites fondre le beurre dans une petite poêle sur feux doux. Trempez entièrement chaque roulé dans le mélange précédent, laissez égoutter quelques secondes le surplus et déposez dans la poêle, soudure vers le bas. Lorsque la première face est dorée, retournez-les et prolongez la cuisson jusqu’à ce que la seconde face le soit également (cela ne devrait prendre que quelques minutes). Retirez du feu, saupoudrez de sucre vanillé et mangez chaud.

Notes :
– Vous pouvez saupoudrer vos brioches perdues d’un peu de cardamome en poudre pour renforcer le goût du chaï.
– Je vous conseille de couper vos tranches de brioche vous-même pour qu’elles aient une certaine épaisseur, sinon vos tranches ne seront pas très imbibées et vous ne sentirez sûrement pas assez le goût des épices.

Granola chocolat noisettes pécan

Ne vous en faîtes pas je sais qu’on est lundi. Je n’ai pas encore perdu totalement le sens des réalités. Mais malheureusement mes trois derniers essais de viennoiseries ne m’ont pas donné satisfaction. Je ne me voyais donc pas forcer une recette juste pour respecter le calendrier que j’essaye de m’imposer. En contrepartie, je vous propose quelque chose qu’on peut aussi manger au petit-déjeuner : du granola. Je sais qu’il faudrait que je change un peu et que je teste des recettes sans chocolat mais je n’y peux rien, je suis irrémédiablement appelée par le côté obscur de la force… Cette fois-ci, j’ai repris la recette du granola au chocolat et sirop d’érable de la dernière fois et j’ai tout simplement remplacé les amandes par des noix de pécan et des noisettes et l’huile de tournesol par de l’huile de noisette pour en renforcer le goût. Eh bien c’est encore meilleur et toujours aussi bon au petit déjeuner avec un peu de lait ou de yaourt nature !

Temps : 10mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : 3 semaines dans une boite hermétique
Pour environ 700g de céréales

Ingrédients :

  • 250g de flocons d’avoine
  • 100g de noix de pécan
  • 50g de noisettes
  • 35g de cacao en poudre non sucré
  • 150g de sirop d’érable
  • 2 cuillères à soupe d’huile de noisette
  • 1 pincée de sel
  • 1 blanc d’œuf
  • 100g de chunks de chocolat noir

Recette :

  • Préchauffez le four à 165°. Dans un grand saladier, mélangez les flocons d’avoine, les noix de pécan et les noisettes hachées grossièrement ainsi que le cacao. Ajoutez ensuite le sirop d’érable, l’huile et le sel et mélangez bien jusqu’à ce que les céréales semblent s’amalgamer. Dans un bol, fouettez le blanc d’oeuf jusqu’à ce qu’il soit mousseux et incorporez-le au mélange précédent. Il faut qu’il soit bien homogène, n’hésitez pas à le travailler avec les mains si nécessaire. Répartissez le granola sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfournez pour 25/30mn en remuant les céréales à mi-cuisson (cela évite qu’ils soient dorés d’un côté et mous de l’autre). Laissez totalement refroidir avant d’ajouter les chunks de chocolat et de transférer dans une boite hermétique.

Pancakes v2

Je dois vraiment vous saouler avec toutes mes recettes de pancakes. Je vous en propose toujours de nouvelles alors qu’il y en a déjà un bon paquet sur le blog. Et je vous avoue d’ailleurs que moi même j’essaye certaines recettes sans conviction en me disant que j’ai déjà ce qu’il faut dans les tiroirs. Mais cette recette que j’ai trouvé chez Pastry freak est là pour me montrer que j’ai tort de penser comme ça et raison de continuer d’essayer de nouvelles façons de faire car elle est superbe. La pâte est assez épaisse et donne des pancakes moelleux et fondants avec un super goût grâce au sucre vanillé. Je pense que ce sont les meilleurs pancakes natures que j’ai fait jusqu’à présent ! J’ai hâte d’avoir vos retours dessus !

Temps : 15mn de préparation/cuisson + une nuit de repos
Conservation : 2/3j dans du papier d’alu au frigo (n’hésitez pas à les réchauffer un peu au micro ondes)
Pour 20 pancakes (5 personnes)

Ingrédients :

  • 2 œufs
  • 60g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 20g de maïzena
  • 75g d’huile neutre (type colza ou pépin de raisin)
  • 250g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 330mL de lait ribot (aussi appelé babeurre ou buttermilk ; peut-être remplacé par du lait normal dans lequel vous aurez ajouté 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc 10mn avant de commencer à préparer la pâte)

Recette :

  • Dans un saladier, battez les œufs avec les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez ensuite la maïzena en fouettant bien pour qu’il n’y ait pas de grumeaux puis l’huile. Dans un bol mélangez la farine, la levure et le sel et incorporez les poudres à la première préparation en deux fois en alternant avec le lait. Mélangez jusqu’à ce que la pâte soit lisse et homogène. Couvrez de film alimentaire et laissez reposer une nuit au réfrigérateur.
  • Le lendemain, chauffez une poêle et beurrez-la ou huilez-la légèrement. Faites-y des tas de pâte d’une dizaine de centimètres de diamètre (une grosse louche avec la louche de ma crêpe party). Faites cuire jusqu’à ce que la pâte soit cuite en dessous et assez ferme pour que le pancake puisse être retourné et que des bulles apparaissent au dessus. Retournez à l’aide d’une spatule et laissez cuire la seconde face. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. N’hésitez pas à beurrer à nouveau la poêle entre les pancakes si nécessaire.

Petite astuce : J’utilise désormais ma crêpe party Tefal afin de faire cuire mes pancakes : la taille est parfaite, je peux en faire 4 à la fois, il suffit de l’huiler légèrement une seule fois, ça ne colle pas, c’est plus rapide, retourner les pancakes se fait de façon simplifiée, le nettoyage est facile. Bref : c’est PAR-FAIT !

Pain au cacao et chunks de chocolat

Du pain oui mais du pain gourmand ! Je vous avais prévenu qu’en ce moment je suis ACCRO au chocolat. Il y en a même dans mon pain. J’ai piqué cette recette à Bernard et elle est ma foi comme d’habitude excellente : le pain est vraiment super moelleux, assez amer avec le cacao mais les chunks apportent beaucoup de douceur. Vous pouvez le manger nature tout comme faire des tartines avec (pourquoi pas une petite confiture de fraise, du beurre et du miel ou des fruits???). Laissez libre cours à vos envies !

Temps : 20mn de préparation, 2h15 de pousse et 15mn de cuisson
Conservation : 48h dans un linge propre à température ambiante
Pour 1 pain moyen (de 600g)

Ingrédients :

  • 250g de farine T55
  • 30g de cacao en poudre non sucré
  • 1 sachet de levure sèche de boulanger
  • 10g de sucre
  • 180ml d’eau tiède
  • 20g de beurre demi-sel mou
  • 100g de chunks de chocolat

Recette :

  • Dans la cuve de votre robot munie du crochet, mélangez la farine, le cacao, la levure sèche de boulanger et le sucre. Ajoutez l’eau tiède (un peu plus chaude que la température de votre doigt) petit à petit en pétrissant à vitesse lente. Une fois l’eau incorporée, pétrissez 10mn Ajoutez le beurre coupé en petits morceaux et poursuivez le pétrissage pendant environ 5mn : la pâte doit être lisse, homogène et se décoller des parois. Couvrez le bol d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h30 environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four éteint préalablement préchauffé à 30° afin de ne pas avoir de mauvaise surprise liée aux aléas de température, il faudra compter potentiellement le double de temps de pousse sinon).
  • Dégazez la pâte dans la cuve en l’écrasant avec le poing. Ajoutez les chunks et pétrissez la pâte jusqu’à ce qu’ils soient bien répartis. Formez une boule et déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. A l’aide d’une lame de rasoir, d’un couteau très tranchant ou de ciseaux, incisez régulièrement et profondément la surface du pain. Laissez de nouveau lever la pâte pendant 30/45mn dans un endroit chaud.
  • Préchauffez le four à 180° et enfournez 15mn environ : le pain est prêt lorsqu’il sonne creux.

Pancakes, bananes et sauce caramel de Cyril Lignac

Après les sandwich-rolls aux crevettes et le gratin de macaronis croustillant de Cyril Lignac, je me devais de tester quelque chose d’un poil plus sucré. Au vu de mon amour pour les gâteaux, j’aurais totalement pu opter pour un des nombreux postés au fil de ses émissions, mais non, mon cœur a craqué pour ces sublimes pancakes accompagnés de banane et d’une sauce au caramel. Il n’y a rien à dire dans cette recette : les pancakes sont ultra moelleux, le caramel et la banane s’accordent parfaitement. C’est une façon parfaite de commencer la journée !

Temps : 15/20mn de préparation + 15mn de cuisson (si vous utilisez une crêpe party, sinon le double)
Conservation : quelques jours dans du papier d’alu au frigo (n’hésitez pas à les réchauffer un peu au micro ondes)
Pour 4/5 personnes (16 pancakes)

Ingrédients :

Pour les pancakes :

  • 65g de beurre
  • 250g de farine
  • 30g de sucre
  • 1 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 2 œufs
  • 300ml de lait entier

Pour le caramel :

  • 230g de crème liquide entière
  • 200g de sucre
  • 4g de fleur de sel
  • un peu d’huile de pépins de raisins (ou autre huile neutre) pour la cuisson
  • 2 bananes

Recette :

Pour les pancakes :

  • Faites fondre le beurre au micro-ondes et laissez-le refroidir.
  • Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, la levure et le sel. Incorporez les œufs un à un puis le beurre fondu refroidi et enfin le lait. Ne travaillez pas trop la pâte. Laissez reposer à température ambiante le temps de faire le caramel.

Pour le caramel :

  • Portez la crème à ébullition dans une petite casserole et réservez. Dans une seconde casserole, versez le sucre et laissez-le cuire jusqu’à ce qu’il se transforme en caramel blond foncé. Ajoutez la crème et la fleur de sel en mélangeant vivement pour éviter les amas de caramel figé. Redonnez un bouillon pour faire fondre les éventuels morceaux de caramel (en principe en chauffant la crème cela ne devrait pas arriver mais si c’est le cas, vous pouvez laisser cuire à petit bouillon jusqu’à ce qu’ils fondent totalement, évitez juste de cuire le caramel à trop haute température pour ne pas le brûler) puis passez à la passette pour une sauce parfaitement lisse (je ne l’ai pas fait car je n’ai pas de chinois avec des mailles assez larges pour laisser passer le caramel mais j’ai fait attention à ne plus avoir de morceaux). Réservez à température ambiante pour que le caramel tiédisse.

Pour la cuisson et le service :

  • Huilez légèrement votre poêle à l’aide d’un papier absorbant. Faites-y des tas de pâte d’une dizaine de centimètres et laissez-les cuire jusqu’à ce que la pâte soit cuite en dessous, assez ferme pour que le pancake puisse être retourné et que des bulles apparaissent au dessus. Retournez à l’aide d’une spatule et laissez cuire la seconde face jusqu’à ce qu’elle soit dorée. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. N’hésitez pas à huiler à nouveau la poêle entre les pancakes si nécessaire.
  • Épluchez et coupez la banane en rondelles pas trop fines.
  • Déposez plusieurs pancakes par assiette, ajoutez quelques rondelles de bananes par-dessus et finissez avec quelques cuillères de caramel.

Notes :
– J’utilise désormais ma crêpe party Tefal afin de faire cuire mes pancakes : la taille est parfaite, je peux en faire 4 à la fois, il suffit de l’huiler légèrement une seule fois, ça ne colle pas, c’est plus rapide, retourner les pancakes se fait de façon simplifiée, le nettoyage est facile. Bref : c’est juste PAR-FAIT !
– Je vous ai laissé les quantités prévues à l’origine dans la recette concernant le caramel mais il vous en restera énormément. Vous pouvez donc soit diviser les quantités par deux, soit mettre le reste en pot pour servir avec des crêpes, un gâteau au chocolat, de la glace, etc.

Brioche perdue ultra chocolatée (au four)

Si vous voulez un petit déjeuner (ou un brunch) ultra décadent et chocolaté, cette recette est faite pour vous. On est sur du très très lourd ici. Et si même moi je dis que c’est ultra chocolaté, c’est que c’est VRAIMENT VRAIMENT chocolaté (vous trouverez d’ailleurs quelques conseils à la suite de la recette pour l’accompagner au mieux). Mais en même temps c’est tellement délicieux (moche mais délicieux)… Exit ici le côté légèrement caramélisé du pain perdu à la poêle (même si c’est extrêmement bon) : on se concentre sur le moelleux, sur le gooey (il s’agit d’un terme anglais que j’adore et dont je n’arrive pas à trouver une équivalence exacte en français : littéralement cela signifie « gluant » mais quand on parle de pâtisserie, ça renvoie à l’image du cinnamon rolls qui sort du four ultra moelleux, presque pâteux, à l’insert caramel dans un cookie ou au brownie qui colle presque aux dents tellement il est fondant, bref tout ce que j’aime en pâtisserie du quotidien). Bienvenue dans un monde de moelleux et de chocolat qui vous fera démarrer la journée du bon pied !

Temps : 20mn de préparation, 30mn de repos et 40mn de cuisson
Conservation : 4/5j au frigo recouvert de papier aluminium
Pour 8/10 personnes

Ingrédients :

  • 200mL de crème entière liquide
  • 600mL de lait
  • 200g de chocolat noir à 70%
  • une brioche entière (de 400g environ), rassie de préférence (cela l’empêchera de se désagréger lorsque vous l’imbiberez, laissez-la 24h à l’air libre si vous pouvez)
  • 4 gros œufs
  • 100g de sucre
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille liquide
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 200 + 50g de pépites de chocolat noir

Recette :

  • Versez la crème et le lait dans une casserole et chauffez-les sur feu moyen jusqu’à frémissement (pas de feu vif, il faut qu’ils chauffent doucement). Versez sur le chocolat coupé en morceaux et laissez reposer 2/3mn le temps que le chocolat fonde. Battez ensuite la préparation jusqu’à obtenir un mélange homogène. Réservez quelques minutes à température ambiante le temps qu’elle refroidisse (il ne faut pas qu’elle cuise les œufs). Pendant ce temps, coupez la brioche en cubes de 2.5cm de côté environ.
  • Dans un saladier, fouettez les œufs, le sucre la vanille et le sel. Ajoutez la préparation lactée et mélangez jusqu’à ce que l’ensemble soit lisse et homogène. Versez moitié du mélange dans un gros saladier et ajoutez-y la brioche coupée en morceaux et 200g de pépites de chocolat. Mélangez bien pour que tous les morceaux soient imbibés. Versez dans un plat allant au four de 23x33cm environ (un plat à gratin standard). Versez le reste de la préparation chocolatée par dessus de façon homogène et parsemez les 50g de pépites de chocolat restants (je pense que de bon gros morceaux de chocolat auraient donné un résultat encore meilleur si vous voulez tenter l’expérience). Couvrez le plat de papier aluminium et laissez reposer à température ambiante pendant 30mn (au plus 24h au frigo si vous voulez préparer le pain perdu à l’avance). Ce temps de repos est primordial pour que la brioche soit parfaitement imbibée et ne sèche pas à la cuisson.
  • Préchauffez le four à 180°. Enfournez 20mn tel quel puis prolongez la cuisson de 20mn supplémentaires en enlevant le papier aluminium. La lame d’un couteau doit ressortir légèrement humide, avec des miettes dessus. Servez chaud avec les accompagnements de votre choix.

Note : Si vous conservez la même quantité de chocolat que moi dans la recette, accompagnez votre pain perdu d’un élément pour contrebalancer la puissance du chocolat noir : des fruits rouges, une crème fouettée, du caramel beurre salé, etc. Il vous faut un peu d’acidité, de sucré ou de légèreté.
N’hésitez pas à mettre autre chose que des pépites de chocolat dans la garniture : noix de pécan, cranberries séchées, écorces d’oranges confites, pépites de beurre de cacahuètes, le choix est vaste !