Stollen facile

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais personnellement je suis une fan de stollen. J’en achète chaque fois que je vais aux marchés de Noël en Alsace. Entre la pâte moelleuse, les fruits confits et la pâte d’amande, c’est comme si quelqu’un avait lu dans mon esprit pour créer la brioche parfaite. Sauf que traditionnellement, le stollen nécessite un façonnage particulier et je n’avais pas très envie de me lancer dans cette opération. Je voulais une recette facile et rapide. J’ai trouvé mon bonheur chez B comme bon qui propose une recette avec un façonnage simplifié : on se concentre ici sur le goût et le moelleux. Personnellement je n’ai besoin de rien de plus ! A l’origine, sa recette était d’ailleurs encore plus rapide que la version que je vous propose. Elle ne comportait pas de pousse intermédiaire entre la pâte et le façonnage. Toutefois, je trouve qu’il est important d’ajouter au moins un temps de repos léger à ce moment là pour être sur d’avoir une brioche moelleuse. J’ajouterai que les proportions sont données pour une ÉNORME brioche. N’hésitez donc pas à faire 2 stollens ou à diviser les quantités par 2 pour faire un stollen de taille normale si vous ne pouvez pas en manger une grande quantité rapidement. Il ne faudrait pas risquer d’avoir une brioche sèche.

Temps : 40mn de préparation, 2h de pousse et 35mn de cuisson
Conservation : 2 jours bien emballé dans un torchon propre
Pour 1 gigantesque stollen (ou 2 petits)

Ingrédients :

  • 200g de raisins secs
  • 2 cuillères à soupe de rhum
  • 200mL de lait
  • 1.5 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 60g de beurre fondu tièdi
  • 2 œufs
  • 500g de farine
  • 40g de sucre
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 50g d’écorces d’orange confites
  • 1 barre de pâte d’amande de 250g environ (composée de 50% d’amande minimum, sinon elle va fondre à la cuisson)

Pour la finition :

  • 20g de beurre
  • 20g de sucre glace

Recette :

  • Dans un bol, versez les raisins secs, le rhum et assez d’eau bouillante pour couvrir les raisins afin de les réhydrater (ils seront ainsi plus moelleux à la dégustation). Réservez le temps de faire la brioche.
  • Chauffez le lait très légèrement pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt). Versez-le dans la cuve de votre robot muni du crochet, ajoutez la levure, laissez reposer 10mn et mélangez. Ajoutez le beurre fondu et les œufs et mélangez brièvement avant d’ajouter la farine, le sucre et le sel en déposant ces derniers sur la farine pour qu’ils ne soient pas en contact avec la levure. Pétrissez à vitesse lente jusqu’à ce que la pâte s’amalgame et se décolle des parois (5mn environ). Ajoutez les écorces d’orange confites coupées en dés ainsi que les raisins (égouttés puis pressés dans du papier absorbant pour enlever tout excès d’humidité) puis continuez de pétrir 5 à 10mn jusqu’à ce que la pâte soit lisse, souple, élastique et se décolle des parois. Couvrez la cuve d’un torchon et laissez la pâte reposer 1h dans un endroit chaud (un four préchauffé à 30° pour moi).
  • Dégazez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et étalez-la en un rectangle de 2cm d’épaisseur. Façonnez la barre de pâte d’amande pour qu’elle soit un peu plus petite que la longueur de votre pâton et placez-la au centre de la pâte. Repliez chaque côté vers le centre en commençant par les plus petits côtés, comme pour un portefeuille. Pincez les jointures pour souder la pâte. Déposez la brioche sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et laissez reposer 1h dans un endroit chaud (un four préchauffé à 30° pour moi).
  • Préchauffez le four à 180° et enfournez le stollen 35/40mn, jusqu’à ce qu’il soit doré. Laissez refroidir le stollen puis badigeonnez-le avec le beurre fondu et saupoudrez-le généreusement de sucre glace ensuite.

Muffins anglais

Voici la recette indispensable de tout brunch anglais (et de tout brunch en général si vous voulez mon humble avis) : celle des muffins anglais (ou english muffins, à ne pas confondre avec les muffins que vous adorez déguster au goûter ;)). Pour être honnête, comme pour les crumpets, j’ai découvert ces petites merveilles grâce à l’ancien petit déjeuner McDonald’s (une tue-rie, dommage que ça ne se fasse plus). Et depuis, même si j’en mangeais peu souvent car les versions industrielles sont souvent décevantes et étouffe-chrétien, j’étais restée archi fan. En faisant le tri dans mes recettes, je me suis donc lancée dans l’aventure. Et franchement, je n’ai pas été déçue du résultat : ces muffins sont super moelleux et ont cette mie aérée mais assez ferme typique qui les rend délicieux aussi bien avec du beurre et de la confiture qu’avec des œufs et du jambon !

.

.

Temps : 20mn de préparation 1h10 de repos et 45mn de cuisson (16mn par « fournée »)
Conservation : jusqu’à 5j dans une boite hermétique, toastés-les alors pour qu’ils retrouvent tout leur moelleux
Pour 8 muffins

.

Ingrédients :

  • 350g de lait
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 15g de beurre
  • 500g de farine T55
  • 10g de sucre
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • un peu de semoule de blé ou de maïs extra fine (je me suis trompée et j’ai utilisé de la farine de maïs, ça a très bien fonctionné)

.

Recette ;

  • Chauffez très légèrement le lait pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt). Versez-le dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, laissez reposer 10mn et mélangez. Dans le même temps, faites fondre votre beurre et réservez pour qu’il refroidisse.
  • Versez la farine, le sucre et le sel sur le mélange lait/levure et pétrissez pendant 2 minutes à l’aide du crochet, jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Ajoutez le beurre fondu refroidi et continuez de pétrir pendant 5mn pour avoir une belle pâte, lisse et souple. Couvrez la cuve d’un torchon et laissez lever à température ambiante pendant 30mn environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30°).
  • Dans un plan de travail légèrement « fariné » avec la semoule, étalez la pâte sur une épaisseur de 1.5cm. « Farinez » également la surface de votre pâte. Contrairement aux pains et brioches traditionnelles où vous pouvez travailler un peu votre pâte sur le plan de travail avant d’en faire ce que vous voulez, il vaut mieux éviter ici car vous mettriez de la semoule à l’intérieur de votre pâte et vos muffins changeraient donc de texture en bouche. Emporte-piècez vos muffins (j’en ai fait 8 de 8cm pour avoir une taille standard). Disposez sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Couvrez avec le torchon et laissez à nouveau monter pendant 30mn (à température ambiante ou dans votre four).
  • Dans une poêle antiadhésive, faites cuire les muffins 8 minutes de chaque côté sans matière grasse (vous pouvez en faire plusieurs à la fois pour gagner du temps). Ils doivent être dorés de chaque côté. Dégustez chaud ou froid !

Pains au lait aux pépites de chocolat

J’ai l’impression d’en avoir souvent faits et pourtant aucune recette de pains au lait ou de brioches aux pépites de chocolat sur mon blog. C’est vraiment très étrange, je ne me l’explique pas. Mais du coup grâce à cette recette de Croquez, craquez, c’est désormais chose faite. Elle vous donnera de superbes pains au lait, légèrement chocolatés et surtout très moelleux. Parfaits pour le petit déjeuner !

.

.

Temps : 40mn de préparation, 3h00 de pousse, une nuit de repos, 10mn de cuisson
Conservation : 3j dans un sachet hermétique
Pour 10 petits pains

.

Ingrédients :

  • 10g de levure fraiche de boulanger
  • 115mL de lait + un peu pour la dorure
  • 250g de farine T55
  • 30g de sucre semoule
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 œuf
  • 115g de beurre mou
  • 75g de pépites de chocolat (+un peu pour ajouter dessus si vous voulez)
  • 1 jaune d’œuf

.

Recette :

La veille :

  • Chauffez très légèrement le lait pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt). Versez-le dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, laissez reposer 10mn et mélangez. Versez la farine, le sucre, le sel et l’œuf dessus et mélangez à l’aide du crochet. Une fois votre pâte homogène, incorporez le beurre, coupé en petits morceaux. Continuez de la pétrir jusqu’à ce qu’elle se décolle des parois et qu’elle soit lisse, souple et élastique (entre 5 et 10mn). Couvrez la cuve d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30°).
  • Dégazez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné. Formez un rectangle avec votre pâton, enveloppez-le de film alimentaire et laissez-le reposer toute une nuit au réfrigérateur.

Le jour J :

  • Sortez la pâte du frigo et déposez-la sur un plan de travail légèrement fariné. Versez les 75g de pépites sur la pâte et passez un coup de rouleau à pâtisserie pour les enfoncer légèrement. Divisez la pâte en 10 pâtons de 55g environ et réservez 10mn à température ambiante, sous un torchon propre, pour que la pâte soit plus maniable. Façonnez les morceaux de pâte en boules et déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en les espaçant bien. Ajoutez des pépites de chocolat supplémentaires sur les petits pains si vous voulez. Couvrez à nouveau d’un torchon et laissez pousser 2h (là encore dans un four préchauffé à 30°).
  • Préchauffez le four à 180°. Battez le jaune d’œuf avec un peu de lait et badigeonnez-en les pains au lait à l’aide d’un pinceau. Enfournez 8 à 10mn : les petits pains doivent être légèrement dorés. Laissez refroidir sur une grille.

Naans au fromage

Voilà l’ultime recette de notre semaine indienne car que serait un repas indien sans naan ??? Je ne sais pas vous mais personnellement quand je vais au resto, je suis aussi impatiente de déguster mon naan que mon plat. C’est vraiment un régal, surtout fourré au fromage avec un peu d’ail. J’espère que vous aimerez la version de chic chic chocolat autant que moi car je les ai trouvés quasiment parfaits ! Il n’y a rien à dire de plus.

.

.

Temps : 30mn de préparation, 1h de pousse et 25mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans du film alimentaire (à réchauffer avant de servir)
Pour 10 naans

.

Ingrédients :

  • 120mL de lait
  • 1 cuillère à café bombée de levure de boulanger déshydratée
  • 450g de farine T55
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 2 œufs
  • 1 yaourt nature
  • 70mL d’huile neutre
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 40g de beurre
  • 2 gousses d’ail
  • 20 vaches qui rit

.

Recette :

  • Chauffez très légèrement le lait pour qu’il soit tiède (un tout petit peu plus chaud que la température de votre doigt) et ajoutez-y la levure de boulanger. Mélangez et réservez 10mn.
  • Dans le bol de votre robot muni du crochet, versez le mélange lait/levure, la farine, la levure chimique, les œufs, le yaourt, l’huile et le sel. Pétrissez lentement pendant 7/8 minutes puis formez une boule. Couvrez d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30° afin de ne pas avoir de mauvaise surprise liée aux aléas de la température de la pièce).
  • Dans une petite casserole, faites fondre le beurre. Une fois totalement fondu, ajoutez les gousses d’ail écrasées à l’aide d’un presse-ail. Réservez. En parallèle, séparez votre pâte en 10 morceaux de 85g environ. Prenez-en un premier et étalez-le finement sur un plan de travail fariné. Prenez deux vaches qui rit (une/une et demie si vous n’arrivez pas bien à étaler votre pâte), découpez-les en deux dans l’épaisseur et répartissez-les sur le naan. Repliez le naan en deux, soudez bien les bords en appuyant avec vos doigts puis, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, ré-étalez le naan assez finement (mais pas trop pour ne pas faire ressortir le fromage). Faites chauffer un peu de beurre dans une poêle et déposez-y le naan. Faites cuire quelques minutes de chaque côté pour qu’il soit bien cuit. Déposez-le sur une assiette, badigeonnez-le de beurre à l’ail à l’aide d’un pinceau, salez légèrement et réservez. Réitérez l’opération jusqu’à épuisement des morceaux de pâte (vous aurez largement  le temps de façonner le naan suivant pendant que le précédent cuira, tout s’enchaine de façon très fluide vous verrez, vous pouvez même en cuire plusieurs à la fois si votre poêle est assez grande). Servez chaud.

Brioche des rois chocolat/oranges confites

Bonjour à tous ! Je pense que vous ne l’ignorez pas mais aujourd’hui est le VRAI jour de l’Epiphanie !!! Même si elle est devenue une tradition se déroulant majoritairement le premier dimanche de janvier, cette fête est normalement fixée le 6 ! Il est donc encore temps de vous présenter une nouvelle recette. Et pour concilier mes habitudes (la galette) et celles de mon conjoint (la brioche), j’ai réalisé une de chaque cette année. Par contre, hors de question de faire une recette de brioche traditionnelle : j’en ai déjà faite une il y a deux ans et je voulais me renouveler un peu. N’ayant pas mangé assez d’orangettes pendant les fêtes (bon d’accord c’est un peu un mensonge mais j’aime tellement ça…), j’ai voulu retrouver ces saveurs dans une brioche des rois parfaitement de saison ! J’ai trouvé mon bonheur chez Délices d’Orient de qui j’ai quasiment tout repris. Sa recette est un vrai plaisir. J’en ai juste modifié la décoration et ajouté quelques précisions pour faciliter votre réalisation. Comme je voulais une ganache très douce, j’ai mélangé chocolat noir et chocolat au lait. J’ai également remplacé ses chocolats par du sucre en grains pour respecter la tradition et apporter une touche de texture craquante. Résultat : cette brioche est au top. Elle est vraiment ÉNORME mais reste moelleuse. La garniture et la décoration sont super gourmandes et je trouve le visuel assez accrocheur. Je suis super contente. Merci au sud pour ses délicieuses traditions qui régalent mes petits déjeuners et mes gouters de ces derniers jours !

.

.

Temps : 1h de préparation + 2h et une nuit de pousse + 30/35mn de cuisson
Conservation : 3J dans une boite hermétique (avec du papier aluminium sur les extrémités en plus si possible)
Pour une brioche de 16 parts environ

.

Ingrédients :

Pour la pâte à brioche :

  • 160mL de lait tiède (à la température de votre doigt)
  • 20g de levure fraiche de boulanger
  • 420g de farine T55
  • 40g de cacao en poudre non sucré
  • 3 œufs
  • 50g de sucre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 3 cuillères à soupe de miel
  • 1 cuillère à soupe de fleur d’oranger
  • 100g de beurre mou

.

Pour la garniture :

  • 100g de pépites de chocolat
  • 100g d’écorces d’oranges confites coupées en dés
  • 1 fève

.

Pour la décoration :

  • 140mL de crème liquide entière
  • 100g de chocolat noir
  • 40g de chocolat au lait
  • quelques écorces d’oranges confites
  • du sucre en grains

.

.

Recette :

Pour la brioche :

  • 10mn avant de commencer la préparation de votre brioche, émiettez la levure dans le lait tiède et réservez. Une fois les 10mn passées, mélangez le tout pour que la levure soit parfaitement délayée.
  • Dans le bol de votre robot muni du crochet, versez l’intégralité des ingrédients de la pâte à brioche sauf le beurre. Pétrissez 10mn à vitesse lente puis ajoutez progressivement le beurre mou coupé en morceaux et continuez de pétrir jusqu’à incorporation complète. Couvrez le bol d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30° afin de ne pas avoir de mauvaise surprise liée aux aléas de la température de la pièce, il faudra compter potentiellement le double de temps de pousse sinon).
  • Dégazez la pâte dans le bol (elle sera encore très collante donc cela vous permettra d’éviter de perdre de la matière sur un plan de travail, même bien fariné) puis transférez-la dans une grande boite hermétique. J’insiste sur le fait que la boite doit être à la fois grande ET hermétique : grande car votre brioche va continuer de pousser et que si vous la restreignez elle risque de ne pas se développer et d’être tassée ET hermétique car sinon elle sèchera et formera une croute plus épaisse. Réservez-la au réfrigérateur toute une nuit.
  • Le lendemain, sur un plan de travail bien fariné, étalez la pâte en un grand rectangle (de environ 30x50cm). Parsemez de pépites de chocolat (vous pouvez alors donner un petit coup de rouleau à pâtisserie pour les enfoncer dans la pâte et faciliter le roulage) puis de dés d’oranges confites. Placez votre fève où vous le désirez sur la bordure d’un des longs côtés. Roulez alors ce côté du rectangle sur lui-même en serrant bien la pâte. Une fois au bout, appuyez légèrement sur la jointure pour la souder. Scellez ensuite les deux extrémités afin d’obtenir un anneau. Si vous ne trouvez pas l’anneau assez grand, vous pouvez rouler votre boudin de pâte très délicatement sur le plan de travail pour l’étirer avant de le sceller. Si vous éprouvez une difficulté à souder vos extrémités, coupez 0.5cm de chaque côté et réessayez : ces parties « intérieures » étant moins farinées elles seront plus aptes à coller et se sceller. Déposez votre brioche sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et laissez-la pousser à nouveau 1h pour qu’elle double de volume (dans votre four préchauffé à 30° de préférence là aussi).
  • A l’issue du temps de pousse, préchauffez le four à 180°. Enfournez votre brioche et descendez immédiatement la température du four sur 160°. Laissez-la cuire 30/35mn puis laissez-la refroidir sur une grille.

.

Pour la décoration :

  • Commencez par préparer une ganache. Pour cela, portez la crème à ébullition et versez-la en trois fois sur les chocolats coupés en morceaux en mélangeant bien entre chaque ajout. Versez la ganache ainsi obtenue immédiatement sur la brioche (toujours posée sur sa grille et de préférence au dessus d’un plat qui permettra de récupérer de malchanceuses coulures). Placez joliment quelques écorces d’oranges confites pour décorer, parsemez de sucre en grains et servez !

Cinnamon rolls (2020)

Voici une de mes voire ma viennoiserie préférée ! Depuis que j’ai découvert les cinnamon rolls à Starbucks (merci Starbucks) je suis archi fan : entre leur texture bien moelleuse, limite chewy, leur bon goût de cannelle et leur glaçage au philadelphia légèrement fondu, je ne peux pas résister. J’avais déjà fait des cinnamon rolls il y a quelques années mais j’ai voulu tester une nouvelle version. Celle-ci est bien plus moelleuse que la précédente. C’est très rare que j’utilise de l’huile à la place du beurre dans mes viennoiseries mais j’ai l’impression que la brioche se conserve bien mieux : elle reste moelleuse plus longtemps. Et puis ce n’est pas la saison pour faire un régime de toute façon donc autant ne pas regarder les calories ! Par contre j’avoue que j’ai du mettre plus de farine que d’habitude pour compenser parce que la pâte collait beaucoup mais rien qui n’a pu empêcher la brioche d’être super moelleuse. Pour la garniture, pas de surprise : du beurre, de la cassonade et de la cannelle comme avant. C’est comme ça que je préfère mes cinnamon rolls ! Pour le glaçage, j’ai repris la recette de la garniture de mes whoopie pies car je trouve que cet ordre d’incorporation permet d’éviter les grumeaux et qu’elle n’est pas trop sucrée ! J’espère sincèrement que vous aimerez cette recette de cinnamon rolls autant que moi. Je sais que même si c’est une viennoiserie qui se popularise, elle reste encore méconnue par certains alors que c’est une merveille. En plus en cette période, sa saveur épicée rappelle Noël. Vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas essayer !

.

.

Temps : 45mn de préparation + 1h de pousse + 20mn de cuisson
Conservation : 4/5j à température ambiante dans une boite hermétique (ou le plat recouvert de papier alu)
Pour 12 cinnamon rolls

.

Ingrédients :

Pour la brioche :

  • 360mL de lait
  • 120mL d’huile (environ 110g)
  • 1 sachet de levure de boulanger instantanée
  • 45g de sucre
  • 0.75 cuillère à café de sel
  • 350g de farine T45
  • 350g de farine T55
  • 2 œufs

.

Pour la garniture :

  • 50g de beurre
  • 125g de cassonade
  • 2 cuillères à soupe de cannelle en poudre

.

Pour le glaçage (il en restera surement) :

  • 90g de beurre mou
  • 90g de sucre glace
  • 170g de cream cheese type Philadelphia
  • une pincée de sel
  • 0.5 cuillère à café d’extrait de vanille

.

.

Recette :

Pour la brioche :

  • Chauffez très légèrement le lait et l’huile pour qu’ils soient tièdes (un tout petit peu plus chauds que la température de votre doigt). Versez dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure, mélangez et laissez reposer 5mn. Ajoutez le sucre, le sel et les farines et mélangez avec le crochet. Incorporez les œufs. Pétrissez avec le crochet jusqu’à ce que la pâte soit totalement homogène puis continuez de pétrir encore 5mn. A l’issue de ce délai, si la pâte est trop collante, ajoutez un peu de farine et si elle est trop sèche ajoutez un tout petit peu de lait.
  • Huilez un saladier et placez-y la boule de pâte ainsi obtenue. Couvrez d’un torchon et laissez-la lever pendant 30mn environ jusqu’à ce qu’elle double de taille. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30° afin de ne pas avoir de mauvaise surprise liée aux aléas de la température de la pièce, il faudra compter potentiellement 1h de pousse sinon). Pendant ce temps, beurrez un plat rectangulaire de environ 35x23cm.
  • A l’issue de la pousse, abaissez votre pâte en un rectangle de 35x50cm environ sur un plan de travail fariné.

.

Pour la garniture :

  • Faites fondre le beurre et badigeonnez-en la pâte sur toute la surface. Mélangez la cassonade et la cannelle dans un bol et saupoudrez de façon bien homogène sur l’intégralité de la pâte.
  • Roulez le côté long du rectangle sur lui-même en serrant bien la pâte. Une fois au bout, appuyez légèrement sur la jointure pour la souder. A l’aide d’un couteau bien aiguisé, coupez le boudin en 12 parts (tous les 4cm). Déposez-les dans le plat préalablement beurré en les espaçant légèrement. Couvrez à nouveau d’un torchon et laissez lever pendant 30mn.
  • Préchauffez le four à 180° et enfournez les cinnamon rolls pendant 20mn jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés.

.

Pour le glaçage :

  • Pendant que les cinnamon rolls cuisent, préparez le glaçage. Dans le bol de votre robot muni de la feuille, crémez le beurre avec le sucre glace pendant 2-3mn. Ajoutez le philadelphia petit à petit jusqu’à ce que le glaçage soit homogène puis ajoutez le sel et la vanille. Changez la feuille pour le fouet et fouettez la garniture pendant au moins 5mn pour qu’elle soit légère et crémeuse. Etalez le glaçage sur vos cinnamon rolls à l’aide d’une spatule (à leur sortie du four si vous voulez qu’il fonde légèrement jusqu’à l’intérieur de vos rolls ou lorsque les rolls auront légèrement refroidi) et dégustez tièdes ou froids.

Pain brioché orange/raisins secs

     Bonjour à tous ! J’espère que vous avez passé un très bon Noël et que vous avez été gâtés (ou que vous avez gâté vos estomacs ;)). On se retrouve aujourd’hui pour une recette qui sent bon l’hiver avec son arôme d’orange et ses raisins secs. Il s’agit d’un sublime pain brioché que j’ai piqué chez Sandra, la référence en matière de boulange. Ne vous y trompez pas, il s’agit bien ici d’un pain brioché et non d’une brioche. Il est donc un peu moins aéré et moelleux qu’une brioche traditionnelle, tout en restant très parfumé et gourmand à la dégustation. Une très bonne alternative entre le pain et la brioche donc, qui peut être utilisée tant au petit-déjeuner tartiné de beurre ou de confiture que pour accompagner certains fromages. Il se suffit également à lui même dégusté tel quel ou légèrement grillé.

.

IMG_20191207_120611__01

.

Temps : 50mn/1h00 de préparation + 2h20 de pousse (temps réductible)  + 25mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans du papier aluminium ou un sac fermé
Pour 1 pain brioché

.

Ingrédients :

  • 120g de raisins secs (Vous pouvez remplacer une partie par des écorces d’oranges confites si vous aimez cela)
  • 550g de farine T65
  • 1 cuillère à café de levure sèche instantanée
  • 35g de sucre
  • 250ml + 1 cuillère à soupe de jus d’orange fraichement pressé (soit le jus de trois oranges environ)
  • 20ml + 1 cuillère à soupe de Grand Marnier
  • 60ml d’eau
  • 1 jaune d’œuf
  • le zeste de 3 oranges bio finement râpées
  • 1 cuillère à café de sel
  • 40g de beurre mou
  • 1 blanc d’oeuf pour la dorure

.

IMG_20191207_120636__01

.

Recette :

  • Dans un bol, versez les raisins secs, une cuillère à soupe de Grand Marnier et assez d’eau bouillante pour couvrir les raisins afin de les réhydrater (ils seront ainsi plus moelleux à la dégustation). Réservez ainsi le temps de faire la brioche.
  • Mettez la farine, la levure sèche instantanée et le sucre dans le bol de votre robot (ou un gros saladier) en faisant attention à ce que le sucre ne touche pas directement la levure et mélangez. Creusez un puits et versez-y les 250mL de jus d’orange, les 20mL de Grand Marnier, l’eau, le jaune d’œuf et les zestes d’orange. Incorporez petit à petit la farine aux liquides en mélangeant doucement à l’aide d’une cuillère en bois ou de la feuille de votre robot. La pâte ne doit être ni sèche ni collante : ajoutez du jus d’orange ou de la farine en fonction pour obtenir la texture désirée. Pétrissez ensuite quelques minutes puis incorporez le sel dissout dans la cuillère à soupe de jus d’orange et ensuite le beurre coupé en petits morceaux. Pétrissez à nouveau la pâte (à la main ou au crochet) une dizaine de minutes jusqu’à ce qu’elle soit souple et lisse. Elle ne doit pas trop coller. Ajoutez, là encore, un peu de farine ou de jus d’orange si nécessaire afin d’obtenir la texture désirée. Videz l’eau du bol des raisins, pressez-les afin d’enlever l’excédent d’eau, séchez-les avec de l’essuie-tout et incorporez-les à la pâte en pétrissant jusqu’à ce qu’ils soient répartis de façon homogène. Faîtes une boule avec la pâte et déposez-la dans un saladier légèrement beurré ou huilé. Couvrez d’un torchon humide et laissez lever pendant 1h30/2h00, la pâte doit doubler de volume (ce temps peut être raccourci, presque divisé par deux, si vous placez le saladier dans un four préchauffé à 30° (pas plus pour ne pas tuer la levure)).
  • Versez la pâte sur un plan de travail fariné, dégazez-la et divisez-la en trois morceaux de poids identiques (370g environ). Formez des boudins comme expliqué ici et laissez-les détendre 5mn sous un torchon. Allongez-les ensuite en brins de 40cm de long environ puis tressez-les ensemble. Assemblez les extrémités en les pinçant l’une avec l’autre afin de former une couronne. Déposez cette dernière sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat et déposez au centre un petit bol ou un ramequin résistant à la chaleur afin que le trou ne se referme pas. Couvrez à nouveau la couronne d’un torchon humide et laissez-la pousser 45mn environ (ce temps peut là encore être réduit dans un four préchauffé à 30°). La pâte est prête à être enfournée quand, en appuyant légèrement à sa surface, l’empreinte formée revient lentement à sa place.
  • Préchauffez le four à 180°. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez la couronne avec le blanc d’oeuf battu mélangé à un peu d’eau. Enfourner 25 à 30mn : la couronne doit être dorée dessus, cuite dessous et sonner creux. Laissez refroidir sur une grille et retirez délicatement le ramequin lorsque le pain a un peu refroidi.

Flocon de neige brioché au nutella

     Cette brioche fera votre plaisir au petit-déjeuner comme au goûter, visuellement comme gustativement ! Je la trouve personnellement vraiment trop mignonne et elle fait son petit effet à la présentation alors même qu’elle n’est pas spécialement difficile à faire. Le façonnage est assez enfantin et demande simplement un peu de délicatesse. Quant au goût… du nutella, du nutella, du NU-TE-LLA ! Personnellement j’adore. La texture de la brioche est à la fois ferme sur le dessus et moelleuse à l’intérieur. Je n’avais jamais mangé de kringle estonien et je vais vraiment devoir essayer puisque cette pâte en est inspirée et qu’elle est délicieuse. En tout état de cause, vous pouvez avoir un visuel plus « propre » que le mien si vous mettez moins de nutella comme Manue à qui j’ai piqué la recette (je suis tellement triste d’avoir cassé le centre à cause d’une mauvaise manipulation, elle était pourtant magnifique avant mais je n’ai pas réussi à la réparer :'() mais dans ce cas le goût de pâte à tartiner sera moins prononcé. A vous de choisir votre camp 😉

.

IMG_20191004_151417__01

.

Temps : 55mn de préparation, 1h40 de pousse, 30mn de congélation, 25mn de cuisson
Conservation : quelques jours dans du papier alu
Pour 1 brioche

.

Ingrédients :

  • 300 g de farine T55
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 15 g de levure fraîche de boulangerie
  • 12 cl de lait tiède
  • 1 œuf
  • 30 g de beurre mou coupé en dès
  • 200g de nutella (moins pour un visuel parfait mais la brioche aura moins de goût, faites à votre convenance)

.

Recette :

  • Dans le bol de votre robot muni du pétrin, mettez la farine, le sel, le sucre, la levure fraîche émiettée, le lait tiède et l’œuf en faisant attention à ce que la levure n’entre pas en contact direct avec le sucre et le sel pour ne pas la « tuer ». Pétrissez jusqu’à ce que la pâte soit humide et à peu près homogène puis ajoutez le beurre et pétrissez doucement une dizaine de minutes. Formez une boule avec la pâte puis déposez-la dans un cul de poule propre couvert d’un linge humide. Laissez-la reposer dans un endroit chaud jusqu’à ce qu’elle double de volume (cela vous prendra 1h environ dans un four préchauffé à 30°, sinon il faudra plus de temps).

  • Déposez le pâton sur un plan de travail fariné. Divisez-le en 4 morceaux de 125g environ. Laissez-les reposer une dizaine de minutes pour qu’ils se détendent puis formez des boules. Étalez chaque boule (sur le plan de travail fariné) en un cercle de plus de 20cm de diamètre (attention la pâte sera très fine).

  • Réchauffez le nutella au micro-ondes une trentaine de secondes afin qu’il soit facile à travailler puis étalez-en une première couche sur le premier disque de pâte. Posez le second disque de pâte dessus, tartinez-le de nutella et faîtes de même avec le 3e disque de pâte. Finissez en déposant votre 4e disque de pâte (sans tartiner de nutella sur celui-ci bien évidemment). Placez ensuite votre pâte au congélateur 30mn afin de pouvoir effectuer une découpe bien nette.

  • Une fois la pâte sortie du congélateur, déposez un moule ou un cul de poule de 20cm de diamètre dessus (ou tracez simplement un cercle si vous voulez utiliser un compas, sait-on jamais ;)) et coupez en suivant le tour afin d’avoir votre cercle final. Déposez un coquetier ou un petit verre au centre et découpez 16 quartiers autour. Afin de faciliter les choses, en partant de la base de votre verre, coupez d’abord la pâte en 4, puis chaque quart en 2 et chaque huitième encore en 2. Prenez deux quartiers (un dans chaque main) et roulez-les vers l’intérieur 2 fois délicatement afin de ne pas casser la pâte qui sera très fragile à la base. Répétez l’opération pour tous les quartiers. Laissez à nouveau la brioche pousser pendant 30mn dans un four préchauffé à 30° (plus longtemps à température ambiante) sans la couvrir d’un torchon dessus cette fois sinon celui-ci collera à la pâte et risque de déchirer le dessus de votre flocon !

  • 1576780958975Préchauffez le four à 160° et enfournez le flocon 25mn environ. Laissez-le refroidir avant de le servir saupoudré de sucre glace.

 

Brioches au potiron

     Histoire de varier les plaisirs (mais pas spécialement les saveurs, Halloween oblige), on se retrouve aujourd’hui pour une recette de brioches au potiron en forme de citrouilles ! J’ai trouvé cette recette sur le blog de La gourmandise est un joli défaut pour laquelle, à défaut de potimarron que je n’ai pas trouvé, j’ai utilisé du potiron. Visuellement le résultat est super (même pour juste décorer votre table) et les brioches ont un goût subtil de potiron tout en étant bien moelleuses. Pour tout vous dire je les ai dévorées au petit déjeuner avec un peu de nutella, c’était un délice !

.

IMG_20191020_212723__01

.

Temps : 40mn de préparation, 2h30 de repos, 15mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans du papier sulfurisé
Pour 8 brioches

.

Ingrédients :

  • 50mL de lait
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydraté
  • 250g de farine de blé
  • 300g de farine d’épeautre
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 1 cuillère à café de mélange pour pain d’épices
  • 65g de sucre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 235g de purée de potiron (maison ou tout simplement en faisant cuire comme indiqué sur le sachet des cubes de potiron surgelés de chez Picard puis en les mixant (attention il faut faire cuire plus de potiron que la quantité de purée demandée car cette dernière sera moindre du fait de l’évaporation, 235g de purée = 420g de potiron surgelé environ))

  • 2 œufs
  • 100g de beurre à température ambiante coupé en morceaux
  • de la ficelle alimentaire
  • 8 amandes non émondées

.

IMG_20191020_212943__01

.

Recette :

  • Faites tiédir le lait dans une casserole sur feu doux (cela permet un meilleur contrôle de la température) puis délayez-y la levure. Attention, le lait ne doit pas être trop chaud afin de ne pas « tuer » la levure (personnellement j’utilise mon doigt comme repère : il faut que le lait soit à peu près à la même température). Dans la cuve de votre robot, versez les farines, les épices, le sucre, le sel, la purée de potiron, les œufs et le lait en faisant bien attention à ce que le lait n’entre pas en contact avec le sel et le sucre (afin de ne pas tuer la levure encore une fois). Pétrissez les ingrédients lentement pendant environ 5 minutes pour que la pâte soit bien homogène puis incorporez le beurre petit à petit en augmentant la vitesse du robot. Quand la pâte est de nouveau homogène, formez une boule, couvrez-la d’un torchon humide et laissez-la lever pendant 1h30 environ. Elle doit doubler de volume. (Si comme moi vous mettez la pâte à lever dans un four préchauffé à 30°, pas plus afin de ne pas tuer la levure, le temps de pousse sera plus ou moins divisé par deux).
  • Dégazez la pâte sur un plan de travail fariné en l’aplatissant avec la paume de la pain. Reformez une boule et laissez-la de nouveau lever pendant 15mn sous un torchon humide.
  • Coupez ensuite la pâte en 8 morceaux de poids identiques et façonnez-les en boules. A l’aide de ficelle alimentaire, ficelez chaque boule de pâte comme une paupiette (cf les photos ci-dessous ou la technique expliquée ici, il suffit juste de ne pas faire le tour sur le côté du début). Vous pouvez marquer la pâte en 6 ou 8 quartiers selon vos préférences visuelles ! Cette étape va plutôt vite et est plutôt facile une fois qu’on prend le coup de main. Déposez vos brioches sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat puis laissez-les lever 45mn sous un torchon humide.

1572114229566

  • Préchauffez le four à 180° puis enfournez 15 à 20mn (surveillez bien la cuisson). Une fois les brioches refroidies, enlevez dé-li-ca-tement les ficelles et plantez-y une amande pour faire le pédoncule !

Baguette tradition

     Je suis une grosse adepte du tout fait maison, même pour les trucs un peu relou (comme la pâte de pistache, la confiture de lait, etc). Pourtant, je n’avais jamais vraiment fait mon propre pain. Quand j’habitais à Lyon ou à Mâcon, il y avait de très bonnes boulangeries à côté de chez moi et pas chères de surcroit. Je m’en tirais pour environ 2.40€ les 4 baguettes. Je trouvais que c’était plutôt une bonne raison pour faire ma feignasse. Mais quand je suis arrivée à Paris j’ai juste halluciné. Je savais que le coût de la vie était plus cher mais 1.20€ UNE baguette. UNE SEULE. Soit 2 fois plus que dans mon ancien chez moi. Pour du pain sans goût et sans texture… Juste NON, IMPOSSIBLE, VETO TOTAL. J’ai donc mis les mains dans le cambouis pour mon plus grand bonheur.

     Pour mon premier essai j’ai misé sur une recette de baguette tradition de Pains et viennoiseries. Cette recette m’a d’ailleurs laissé un peu perplexe car elle indiquait 8g de levure fraiche pour 1.5kg de farine (ce qui n’est pas, mais alors pas du tout la quantité recommandée dans les recettes que j’ai pu lire ailleurs ou même sur le sachet de levure). Je me suis donc fiée à mon instinct et le résultat est correct je pense ;). Ce pain est très bon, aéré comme il faut, parfait pour le petit déjeuner. J’ai encore du boulot à faire pour le façonnage mais pour une première fois, ça me parait pas trop mal !

.

20171014_124844

.

Temps : 40mn de préparation + environ 13h30 de pousse/repos + 25/30mn de cuisson par fournée
Conservation : 48h dans un placard ou plusieurs mois au congélateur
Pour 6 baguettes de 250g environ

.

Ingrédients :

  • 1kg de farine
  • 670mL d’eau à température ambiante (20° dans la recette)
  • 42g (soit un cube) de levure de boulanger fraîche
  • 20g de sel

.

20171014_123032~2

.

Recette :

  • Sur le plan de travail, préparez une fontaine avec la farine et versez l’eau au centre. Incorporez la farine petit à petit du bout des doigts, puis, une fois le tout amalgamé, pétrissez pendant 5 minutes jusqu’à obtenir une texture souple et lisse. Avec un robot, utilisez la feuille jusqu’à ce que la pâte soit amalgamée, puis le crochet pour pétrir 5mn. Mettez la pâte en boule et couvrez-la d’un torchon humide pendant 30mn.
  • Incorporez à la pâte la levure émiettée, puis le sel et pétrissez pendant 10mn (toujours avec le crochet si vous utilisez le robot). Mettez de nouveau la pâte en boule, couvrez-la d’un torchon humide et laissez-la reposer 30mn.
  • Repliez la pâte sur elle-même et laissez la reposer 5mn. Puis façonnez une boule, posez-la dans un saladier et recouvrez de film plastique. Laissez reposer 12h minimum au frigo. (Je pense que cette phase pourrait être accélérée : ma pâte avait déjà triplé de volume après seulement 2h au frigo. Si vous êtes pressés, vous pouvez sûrement la laisser à température ambiante ou dans un endroit chaud comme un four préchauffé à 45° pendant 1h).
  • Pesez des pâtons de environ 250g et façonnez délicatement les baguettes sans les violenter et sans dégazer la pâte. Pour cela, faîtes rouler les pâtons entre vos mains sur un plan de travail fariné (ou si vous êtes barbare comme moi, saisissez les deux bouts de votre pâton et faîtes tourner la pâte sur elle-même dans les airs pour l’agrandir comme avec une corde à sauter).
  • Déposez les baguettes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laissez-les lever pendant 30mn.
  • Préchauffez le four à 250° et déposez au fond de celui-ci un plat à gratin rempli d’eau chaude (ou votre lèche-frite). A l’aide d’une lame de rasoir ou un couteau très tranchant, incisez régulièrement le dessus de vos baguettes. Enfournez 25/30mn jusqu’à ce que les baguettes soient cuites et un peu dorées.