Mousse au chocolat

Et hop une nouvelle recette de mousse au chocolat ! Cette fois-ci, je n’ai pas suivi la recette d’un grand chef mais une recette toute simple de Manue. Le résultat est excellent : la texture est bien mousseuse mais assez ferme, le gout bien chocolaté et pas trop sucré. Une bonne petite mousse facile à faire, sans prise de tête et prête en 10mn chrono armé de votre batteur !

Temps : 10mn de préparation et 4h de réfrigération
Conservation : 48h dans des verrines filmées au réfrigérateur
Pour 3-4 personnes

Ingrédients :

  • 40g de beurre
  • 100g de chocolat noir à 66%
  • 3 œufs
  • 40g de sucre (diminuez la quantité voire supprimez totalement le sucre si vous avez un chocolat moins fort)
  • 1 pincée de sel

Recette :

  • Faites fondre le beurre et le chocolat ensemble au micro-ondes ou au bain-marie et réservez. Séparez les blancs des jaunes d’œuf. Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez ensuite le mélange beurre/chocolat fondus refroidi. Battez les blancs en neige ferme avec une pincée de sel puis incorporez-les délicatement au mélange précédent à l’aide d’une maryse. Versez dans des verrines et entreposez au réfrigérateur au moins 4h.

Bûche glacée aux fruits exotiques façon vacherin

Je vous l’ai dit, cette année, on twiste un peu les choses pour Noël. J’ai donc décidé pour la première fois de faire une bûche glacée ! Ou plus précisément un vacherin glacé car le « biscuit » est en réalité une meringue. C’est une idée que j’ai piqué à Lady coquillette et le résultat est vraiment top. J’avais un peu peur que la bûche soit écœurante car trop sucrée, les deux seuls éléments composant cette bûche étant de la meringue et de la glace. Mais au final le sucre n’est pas omniprésent même sans le coulis, qui apporte un joli pep’s (je vous conseille de le faire). C’est vraiment une idée sympa et déclinable à l’infini suivant vos parfums préférés ! Et c’est aussi une recette incroyablement pratique car l’avantage quand tout est congelé c’est que non seulement les éléments se gardent longtemps (vous pouvez préparer votre bûche à l’avance, il ne vous restera que le coulis et la chantilly à faire au dernier moment) mais vous pouvez aussi prendre votre temps. Vous pouvez décider de faire l’insert demain et prendre plusieurs jours de pause avant de faire la meringue (et autant vous dire que j’ai bien profité de cet avantage de mon côté).

Temps : environ 1h/1h15 de préparation, 2/3h + une nuit de congélation et 1h de cuisson
Conservation : plusieurs semaines au congélateur pour le vacherin si vous respectez la chaîne du froid (par contre la chantilly et le coulis ne se conservent pas)
Pour 10/12 personnes

Ingrédients :

Pour l’insert glacé mangue/passion :

  • 300g de sorbet mangue-passion (ou 250g de sorbet mangue travaillés avec 50g de jus de passion si vous n’en trouvez pas)

Pour la meringue :

  • 60g de blancs d’œuf (soit 2 blancs)
  • 1 pincée de sel
  • 90g de sucre
  • 30g de sucre glace

Pour le contour glacé noix de coco :

  • 850g de crème glacée à la noix de coco

Pour le coulis exotique (facultatif) :

  • 3 fruits de la passion
  • 1 mangue
  • le jus d’un citron vert
  • du sucre vanillé (facultatif)

Pour la chantilly :

  • 100mL de crème entière liquide
  • 15g de mascarpone
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • le zeste d’un citron vert finement râpé

Recette :

Pour l’insert glacé mangue/passion :

  • Sortez le sorbet du congélateur 10mn en avance puis travaillez-le à l’aide d’une maryse pour l’assouplir. Garnissez votre moule à insert avec, filmez et remettez au congélateur 2/3h pour qu’il raffermisse.

Pour la meringue :

  • Préchauffez le four à 100°. Montez les blancs en neige avec une pincée de sel. Lorsque le fouet commence à laisser une trace dans les blancs mousseux, versez le sucre en 3 fois et continuez de fouetter jusqu’à ce que la meringue soit lisse, brillante et fasse un bec d’oiseau. Incorporez ensuite le sucre glace tamisé délicatement à l’aide d’une maryse. Versez dans une poche à douille. Préparez une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et dessinez un rectangle de la taille de votre base de moule à bûche (8x30cm pour moi). Commencez par pocher les contours avec la meringue puis remplissez intégralement le rectangle pour former la base meringuée de votre bûche. Avec le reste de la meringue, vous pouvez faire des petits décors pour votre bûche ! Enfournez 1h00 puis laissez sécher dans le four éteint et entrouvert pendant 30mn. Réservez sur une grille et retaillez si nécessaire pour que la meringue rentre parfaitement dans votre moule.

Pour le contour glacé noix de coco et le montage :

  • Sortez la crème glacée à la noix de coco du congélateur 10mn en avance puis travaillez-la à l’aide d’une maryse pour l’assouplir. Tapissez votre gouttière à bûche de rhodoid (facultatif mais le démoulage sera plus difficile sans). Garnissez votre moule à bûche au ¾ puis démoulez l’insert mangue/passion et enfoncez-le dans la crème glacée à la noix de coco (côté plat vers le haut). Si besoin, remettez un peu de crème glacée à la noix de coco sur les côtés jusqu’à ce qu’elle atteigne le même niveau que l’insert. Déposez alors la meringue, côté plat vers le haut, et appuyez pour qu’elle adhère à la glace. Filmez au contact puis entreposez au congélateur pendant une nuit.

Pour le coulis :

  • Coupez les fruits de la passion en deux et prélevez-en la chair à l’aide d’une cuillère à soupe. Versez-la dans un blender et mixez à faible vitesse pendant une trentaine de secondes pour détacher la chair des graines (pas plus pour ne pas les broyer). Passez au tamis afin de récolter le jus et versez celui-ci à nouveau dans le blender avec la chair de la mangue et le jus de citron vert. Mixez rapidement, goûtez, sucrez si nécessaire (vous n’êtes pas obligés car le vacherin est assez sucré), filmez et entreposez au frais jusqu’à dégustation.

Pour la chantilly :

  • Préparez la chantilly au dernier moment. Disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur 15mn avant de commencer la déco. Versez la crème et le mascarpone dans le cul de poule et fouettez-les jusqu’à obtenir une crème fouettée ferme. Ajoutez-y le sucre vanillé et fouettez encore quelques secondes pour bien l’incorporer. Transférez la chantilly ainsi obtenue dans une poche à douille munie de la douille de votre choix.
  • Sortez la bûche du congélateur. Trempez-la quelques secondes dans l’eau tiède et démoulez-la immédiatement sur votre plat de service. Pochez joliment la chantilly dessus, parsemez de zestes de citron vert et décorez à l’envie (quelques décos en meringue, des graines de passion, des morceaux de mangue, etc). Servez avec le coulis exotique !

Bûche poire, chocolat, croustillant spéculoos

C’est parti pour les choses sérieuses, lançons-nous dans les recettes de bûches de Noël ! Pour ma première réalisation, je me suis inspirée d’une bûche de Lilie Bakery. J’ai repris toute sa structure d’entremets ainsi que l’idée déco et j’ai ensuite modifié les différents éléments avec des recettes que je connais et que je maîtrise. J’ai commencé par faire pocher mes poires pour leur donner une belle texture et un bon goût vanillé puis j’en ai utilisé une partie pour faire un insert et l’autre pour faire une mousse à base de crème montée. Le fait d’utiliser des poires fraîches donne énormément de saveur au gâteau. Si elles ne sont pas mûres, votre bûche risque de n’avoir aucun goût donc soyez vigilants là-dessus. En base de l’entremets, on retrouve un gâteau au chocolat que j’avais déjà utilisé dans ma recette de bûche à la menthe ainsi que le croustillant spéculoos hyper bon de Lilie que j’ai conservé. Enfin, un glaçage miroir tout simple au cacao pour ajouter une touche de sucre (le gâteau est très peu sucré comme les poires sont pochées dans un sirop léger) et un beau visuel ! De quoi ravir tout le monde à table !

Temps : 15mn de préparation, 1h d’infusion, 15mn de pochage et le temps de refroidissement pour les poires pochées ; 10mn de préparation et 4h de congélation pour l’insert ; 10mn de préparation + 15mn de cuisson pour le gâteau ; 5mn de préparation pour le croustillant ; 15mn de préparation pour la mousse ; 10mn pour le montage ; 20mn pour le glaçage ; le temps de déco soit environ 1h30 de préparation active
Conservation : aucune (mais peut-être préparée 48h à l’avance si laissée au congélateur)
Pour 1 bûche 10/12 personnes

Ingrédients :

Pour les poires pochées à la vanille :

  • 1L d’eau
  • 250g de sucre
  • 2 cuillère à café de jus de citron
  • 1 gousse de vanille
  • 1kg de poires bien mûres (environ 4 grosses ou 6/7 petites)

Pour l’insert à la poire :

  • 4g de gélatine (2 feuilles)
  • 200g + 100g des poires précédemment pochées

Pour le gâteau au chocolat :

  • 23g de beurre demi-sel
  • 15g de chocolat noir à 70%
  • 1 œuf
  • 23g de sucre
  • 23g de miel
  • 38g de crème entière liquide
  • 23g de farine
  • 0.25 cuillère à café de levure chimique
  • 20g de poudre d’amandes
  • 20g de cacao en poudre non sucré

Pour le croustillant spéculoos :

  • 65g de pâte de spéculoos
  • 55g de chocolat au lait
  • 55g de crêpes dentelles

Pour la mousse à la poire :

  • 6g de gélatine (3 feuilles)
  • 300g des poires précédemment pochées
  • 300g de crème entière liquide
  • 15g de sucre vanillé

Pour le glaçage miroir au cacao :

  • 12g de gélatine (6 feuilles)
  • 250g de sucre
  • 80g d’eau
  • 80g de cacao en poudre non sucré
  • 160g de crème entière liquide

Recette :

Pour les poires pochées à la vanille (J-1) :

  • Dans une grande casserole, versez l’eau, le sucre, le citron et la gousse de vanille fendue et grattée. Portez à ébullition et mélangez jusqu’à ce que le sucre soit totalement dissout. Laissez infuser 1h hors du feu (ATTENTION : ne passez pas outre le temps d’infusion dans cette recette sinon votre insert et votre mousse seront fades).
  • Épluchez les poires, coupez-les en 4 et prélevez-en le cœur. Remettez le sirop sur le feu et ramenez-le à petits bouillons. Déposez les poires dans le sirop et laissez-les pocher 15mn. Retirez du feu et laissez-les refroidir dans le sirop de pochage.

Pour l’insert à la poire (J-1):

  • Mettez les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide 15mn avant de commencer la préparation de l’insert. Mixez finement 200g de poires pochées, versez-les dans une casserole et portez à ébullition. Hors du feu, ajoutez immédiatement la gélatine essorée et mélangez jusqu’à ce qu’elle soit parfaitement dissoute. Coupez les 100g de poires restants en dés et ajoutez-les à la purée de poire. Laissez un peu refroidir puis versez dans votre moule à insert. Couvrez de film alimentaire et placez au congélateur 4h une fois que votre purée est froide.

Pour le gâteau au chocolat (J-1):

  • Préchauffez le four à 160°. Faites fondre le beurre et le chocolat dans un bol au micro-ondes, homogénéisez et réservez. Dans un saladier, fouettez l‘œuf avec le sucre et le miel jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez le beurre et le chocolat fondus puis la crème. Ajoutez enfin la farine, la levure, la poudre d’amandes et le cacao en poudre tamisés. Mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène puis versez-la dans un moule à cake. Enfournez 15mn environ : la pointe d’un couteau doit ressortir légèrement humide. Laissez refroidir puis démoulez sur une grille. Retaillez ensuite le gâteau pour qu’il soit à la dimension de votre gouttière à bûche. Réservez.

Pour le croustillant spéculoos (J-1) :

  • Versez la pâte de spéculoos et le chocolat au lait dans un bol et faites-les fondre au micro-ondes ou au bain-marie. Homogénéisez puis émiettez les crêpes dentelles et ajoutez-les. Mélangez puis étalez le croustillant directement sur le gâteau au chocolat à l’aide d’une spatule. Réservez.

Pour la mousse à la poire (J-1) :

  • Mettez les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide et disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur 15mn avant de commencer la préparation de la mousse.
  • Mixez finement les poires pochées, versez-les dans une casserole et portez à ébullition. Hors du feu, ajoutez immédiatement la gélatine essorée et mélangez jusqu’à ce qu’elle soit parfaitement dissoute. Laissez ensuite refroidir la purée de poire jusqu’à ce qu’elle soit tiède voire froide (maximum 28°).
  • Sortez le cul de poule et les fouets du congélateur. Versez la crème dans le cul de poule et montez la crème en crème fouettée. Une fois que la crème fouettée est ferme, ajoutez le sucre et continuez de fouetter la préparation quelques secondes pour homogénéiser. Incorporez-en une première cuillère à la purée de poire en fouettant vigoureusement puis le reste délicatement à l’aide d’une maryse.

Pour le montage (J-1) :

  • Sortez l’insert du congélateur. Tapissez votre gouttière à bûche de rhodoid (facultatif mais le démoulage sera plus difficile sans). Versez une partie de la mousse dans la gouttière à bûche (pour la remplir à moitié environ). Entreposez 5mn au congélateur pour que la mousse soit un peu plus ferme. Démoulez l’insert et enfoncez-le un peu dans la mousse (partie ronde vers le bas). Versez de la mousse jusqu’à 1cm du bord environ puis déposez le biscuit au chocolat, côté avec le croustillant au spéculoos sur la mousse. Appuyez légèrement pour faire adhérer puis filmez au contact. Réservez au congélateur jusqu’au lendemain.

Pour le glaçage miroir au cacao (Jour J) :

  • Mettez les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide 15mn avant de commencer la préparation du glaçage.
  • Dans une première casserole, faites chauffer à feu moyen le sucre et l’eau jusqu’à obtention d’un sirop (le mélange devient translucide). Versez sur le cacao et mélangez. Portez la crème à ébullition dans une seconde casserole et ajoutez la gélatine essorée. Mélangez jusqu’à ce que cette dernière soit parfaitement dissoute puis ajoutez la crème au sirop de cacao. Mixez à l’aide d’un mixeur plongeant en faisant bien attention de ne pas faire de bulles d’air puis passez le glaçage au chinois. Laissez-le refroidir jusqu’à ce qu’il atteigne 35°.
  • Démoulez la bûche et placez la sur une grille elle-même placée sur un plat. Versez la totalité du glaçage immédiatement, en une seule fois et sur la totalité de la bûche en faisant attention de ne pas laisser de petits trous. Attendez 1-2mn puis déplacez immédiatement votre bûche sur le plat de service à l’aide d’une spatule. Décorez à l’envie ! Pour ma part, j’ai poché le reste de ma mousse de poires pour ne pas gâcher (même si le rendu est moins joli qu’une chantilly plus lisse), émietté des spéculoos finement par-dessus puis ajouté quelques lamelles de poires pochées puisqu’il m’en restait un peu ! Laissez décongelez la bûche quelques heures au frigo.

Notes :

– Si vous ne souhaitez pas prendre le temps de pocher vos poires, vous pouvez utiliser des poires au sirop en boîte toutes prêtes. Dans ce cas, il vous faudra ajouter de la vanille et un peu de jus de citron dans l’insert et dans la mousse.
– Si vos poires sont fermes et que vous avez un peu de mal à les mixer en purée fine, ajoutez un peu du sirop de pochage quand vous mixez. Cela permettra de fluidifier la purée et de lui donner un goût encore plus puissant de vanille !
– N’hésitez pas à préparer votre bûche sur plus de 2 jours. Tout le J-1 est faisable sur une journée en commençant le matin mais vous pouvez étaler les préparations beaucoup plus pour ne pas y passer votre journée : les poires à J-3, l’insert à J-2 avec le gâteau et le croustillant, la mousse en J-1 avec le montage et le glaçage le jour J par exemple. Dans ce cas, il faudra juste bien penser à filmer vos éléments, les mettre au frigo, etc.

Eton mess poire chocolat

A chaque année sa recette d’Eton mess. Alors que les dernières fois je me suis tournée vers des saveurs estivales comme les fraises et les framboises, cette fois-ci, j’ai décidé de m’éloigner un peu plus de la recette d’origine en utilisant de la poire, de la vanille et du chocolat. Une verrine parfaite pour finir un repas, que vous pouvez totalement servir pour de grandes occasions comme Noël avec ces saveurs (on peut même envisager de pocher les poires dans un sirop aux épices à pain d’épices pour une note encore plus festive). Les différents éléments sont assez faciles à préparer, il faut juste prévoir un petit temps car la meringue prend du temps à cuire et les poires à infuser. En dehors de ça, il n’y a aucune difficulté particulière. Vous pouvez même prévoir la confection du dessert sur plusieurs jours en faisant les meringues et les poires la veille (en conservant les premières dans une boite en métal hermétique à température ambiante et les secondes dans un bol filmé au frigo) pour qu’il ne vous reste plus qu’à faire la chantilly et le montage le lendemain. Ainsi, ces verrines un peu longues à préparer peuvent se transformer en dessert express à dresser minute !

Temps : 5/10mn de préparation +1h15 de cuisson pour les meringues ; 15mn de préparation (+1h d’infusion) + 15mn de cuisson pour les poires ; le temps de refroidissement de ces 2 éléments (environ 1h) ; 5mn de préparation pour la meringue ; 15mn pour le montage
Conservation : Aucune (si vous le mettez au frigo, la chantilly va s’affaisser, le chocolat durcir et vous ne sentirez plus la texture de la meringue qui va fondre)
Pour 4 grosses verrines (vous pouvez en faire 8 sans soucis)

Ingrédients :

Pour la meringue :

  • 2 blancs d’œuf
  • 100g de sucre

Pour les poires pochées à la vanille :

  • 500mL d’eau
  • 125g de sucre
  • 1 cuillère à café de jus de citron
  • 1 gousse de vanille
  • 3 poires (4 si elles sont petites)

Pour la chantilly :

  • 200mL de crème entière liquide
  • 30g de mascarpone
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide

Pour le montage :

  • 160g de chocolat noir à 50/55% (+15g facultatifs pour la déco)

Recette :

Pour la meringue :

  • Préchauffez le four à 120°. Montez les blancs en neige. Lorsque le fouet commence à laisser une trace dans les blancs, versez environ 1/3 du sucre sans cesser de battre. Quand la neige est bien ferme ajoutez le reste du sucre et continuez de fouetter pendant quelques minutes. La meringue doit être lisse, brillante et faire un bec d’oiseau. A l’aide d’une cuillère à soupe, faites 10 tas de meringue sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfournez 1h15. Laissez refroidir sur une grille.

Pour les poires pochées à la vanille :

  • Dans une casserole de taille moyenne, versez l’eau, le sucre, le citron et la gousse de vanille fendue et grattée. Portez à ébullition et mélangez jusqu’à ce que le sucre soit totalement dissout. Laissez infuser 1h hors du feu (si vous n’avez pas le temps, vous pouvez zapper le temps d’infusion et passer directement au pochage mais vos poires sentiront moins la vanille).
  • Épluchez les poire, coupez-les en 2 et prélevez-en le cœur. Remettez le sirop sur le feu et ramenez-le à petit bouillon. Déposez les poires dans le sirop et laissez-les pocher 15mn. Retirez du feu et laissez-les refroidir dans le sirop de pochage.

Pour la chantilly :

  • Pendant le temps de refroidissement de la meringue et des poires, placez votre fouet et votre cul de poule au congélateur.
  • Une fois tous les éléments refroidis, versez votre crème et votre mascarpone dans le cul de poule et fouettez-les jusqu’à obtenir une crème fouettée ferme. Ajoutez le sucre vanillé et l’extrait de vanille liquide et fouettez encore quelques secondes pour bien les incorporer. Réservez.

Pour le montage :

  • Faites fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes et égouttez les poires au sirop puis procédez au montage. Dans chaque verrine, alternez morceaux de poires, chocolat noir, meringues émiettées et chantilly deux fois (ça vous fera environ 1.5 cuillère à soupe de poire, 1.5 cuillère à soupe de chocolat fondu, 1 meringue et 2 cuillères à soupe de chantilly par couche). Lissez la couche de chantilly supérieure puis décorez avec des brisures de meringue, quelques dés de poire (s’il vous en reste) et un peu de chocolat fondu. Servez immédiatement.

Crumble poire chocolat

Que diriez-vous d’une nouvelle recette de crumble ? Je trouve que l’automne est une saison qui se prête magnifiquement à ce dessert, qui est parfait servi tiède. Comme je vous ai déjà proposé une recette du classique pomme cannelle, cette fois j’ai décidé de mettre à l’honneur l’autre star de la saison : la poire. Pour parfaitement la compléter, je l’ai associée au chocolat pour plus de gourmandise. Attention par contre, la poire est un fruit plus sucré que la pomme. Il vous faudra donc utiliser du chocolat fort en cacao pour ne pas que vos crumbles, qui sont un dessert déjà sucré, deviennent écœurants à la dégustation !

Temps : 20mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 2/3j au réfrigérateur recouvert de papier film (à réchauffer avant de servir)
Pour 4 gros crumbles

Ingrédients :

Pour les poires :

  • 4 poires bien mûres
  • environ 15g de beurre
  • une pincée de vanille en poudre

Pour le crumble :

  • 50g de cassonade
  • 50g de farine
  • 70g de poudre d’amandes
  • 60g de beurre froid
  • 50g de chocolat noir à minimum 66% de cacao (sinon les crumbles seront trop sucrés)

Recette :

Pour les poires :

  • Pelez, épépinez puis coupez les poires en morceaux. Faites fondre le beurre dans une grande sauteuse puis versez-y les poires. Laissez cuire une dizaine de minutes en remuant de temps en temps pour que les poires soient cuites de façon uniforme. (Pour les faire légèrement caraméliser, vous pouvez saupoudrer d’un peu de sucre à la vanille en milieu de cuisson.) Saupoudrez légèrement de vanille en fin de cuisson. Pendant que les poires cuisent, préparez la pâte à crumble.

Pour le crumble :

  • Mélangez la cassonade, la farine et la poudre d’amandes dans un saladier. Coupez votre beurre en dés, versez-le dans le saladier avec les poudres puis travaillez-le du bout des doigts pour obtenir une texture sableuse, comme une chapelure.
  • Préchauffez le four à 200°. Une fois cuites, versez les poires dans 4 ramequins et parsemez le chocolat noir concassé par-dessus. Recouvrez de pâte à crumble bien uniformément puis enfournez 20mn environ : la pâte à crumble doit être dorée. Servez encore chaud, avec un peu de chantilly ou de la glace à la vanille.

Riz au lait à la vanille de Cyril Lignac

Je suis particulièrement heureuse de vous proposer cette recette aujourd’hui. J’ai testé pas mal de recettes de riz au lait au fil du temps mais j’ai été constamment déçue. La texture était toujours bonne, assez fondante et moelleuse mais le goût n’était jamais satisfaisant. Le riz était trop plat, pas assez vanillé, pas assez sucré. Bref j’ai enchaîné déception sur déception. J’avais fini par me dire d’ailleurs que le riz au lait n’était pas fait pour moi. Enfin tout ça c’était avant de tomber sur cette recette de Cyril Lignac. Non seulement la texture est top mais le goût est parfait. Le riz est sucré sans être écœurant et surtout bien vanillé. La petite pointe de fleur de sel est aussi très agréable. Bref un véritable coup de cœur pour ce dessert qui nous fait faire un pas de plus dans l’automne.

Temps : 5mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : 2j au réfrigérateur filmé au contact
Pour environ 650g de riz au lait

Ingrédients :

  • 120g de riz rond
  • 450g + 3 cuillères à soupe de lait entier
  • 45g de sucre semoule
  • 2 gousses de vanille
  • un pincée de fleur de sel

Recette :

  • Portez un volume d’eau à ébullition, plongez-y le riz 2mn pour crever les grains puis égouttez-le. Pendant que le riz égoutte, versez les 450g de lait entier, le sucre et les graines des gousses de vanille fendues et soigneusement grattées dans une casserole. Portez le lait à ébullition en mélangeant pour ne pas que le sucre colle au fond de la casserole. Versez alors le riz puis portez à nouveau à ébullition. Baissez immédiatement le feu pour obtenir un petit frémissement et laissez cuire le riz pendant 25mn sans cesser de mélanger. Le riz doit être fondant. Vérifiez la texture en goûtant le riz au lait et au besoin prolongez la cuisson quelques minutes mais en surveillant bien la texture du riz. Quand le riz est prêt, versez les 3 cuillères à soupe de lait froid pour stopper la cuisson et une pincée de fleur de sel. Mélangez bien, versez dans un bol et dégustez tiède ou froid selon vos préférences.

Verrines façon banoffee

Ça faisait un bon moment que je ne vous avais pas proposé de dessert façon verrine. J’ai souvent tendance à toujours me tourner vers les mêmes classiques : tiramisu, panna cotta, mousse… Quand j’ai vu les banoffee de Zero miettes sous forme de verrine je n’ai donc pas hésité longtemps puisqu’il s’agit du dessert préféré d’un de mes amis. Et laissez moi vous dire que c’est délicieux. Ultra gourmand et régressif, la quantité des ingrédients est parfaite en terme d’équilibre. Par contre, il faut avoir une bonne faim car ces verrines sont GIGANTESQUES. Vous pouvez facilement les diviser par 2.

Temps : 15/20mn de préparation + 2h de réfrigération (facultatif)
Conservation : 24h au réfrigérateur
Pour 4 gigantesques verrines

Ingrédients :

  • 10 spéculoos
  • 2 bananes
  • environ 150g de confiture de lait
  • 200mL de crème entière liquide
  • 50g de mascarpone (à défaut, 50mL de crème supplémentaires)
  • 1 sachet de sucre vanillé

Recette :

  • 10mn avant de commencer vos verrines, disposez votre cul de poule avec les fouets de votre batteur au congélateur.
  • Mettez les spéculoos dans un petit sac congélation fermé et écrasez-les grossièrement à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Répartissez les brisures ainsi obtenues dans les verrines. Coupez ensuite les bananes en rondelles et disposez joliment l’équivalent d’une demie banane par verrine sur le spéculoos. Ajoutez deux grosses cuillères à soupe de confiture de lait par-dessus dans chaque verrine (si elle n’est pas assez liquide, n’hésitez pas à la passer quelques secondes au micro-ondes pour la liquéfier un peu). Sortez enfin votre cul de poule et le fouet du congélateur et versez votre crème et votre mascarpone à l’intérieur. Fouettez-les jusqu’à obtenir une crème fouettée ferme. Ajoutez-y alors le sucre vanillé et fouettez encore quelques secondes pour bien l’incorporer. Versez la chantilly dans une poche à douille munie de la douille de votre choix et pochez-la joliment dans les verrines. Entreposez au réfrigérateur au moins 2h avant dégustation (facultatif mais la verrine sera meilleure).

Crumble pêche myrtille cardamome

Le crumble est un dessert que je déguste plutôt vers l’automne en principe car il demande une cuisson au four et qu’il est bien meilleur dégusté tiède (ce qui n’est pas très attirant en cas de forte chaleur). Mais cette année, je me suis laissée convaincre par les fruits d’été sur les étals pour une version plus originale que d’habitude. J’ai donc mêlé des fruits jaunes assez sucrés avec des fruits rouges plus acides pour le contraste de saveurs. J’ai aussi remplacé une partie de la poudre d’amande de mon crumble habituel par des flocons d’avoine pour un rendu plus rustique. Le mélange des genres est vraiment délicieux ! A servir encore et toujours avec une boule de glace pour plus de gourmandise 😉

Temps : 15mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 2/3j au réfrigérateur recouvert de film alimentaire (à réchauffer avant de servir)
Pour 6/8 personnes

Ingrédients :

Pour les fruits :

  • 5 pêches
  • 375g de myrtilles (ou autre fruits rouges acides comme des mûres, du cassis…)
  • 50g de cassonade
  • 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille liquide

Pour le crumble :

  • 100g de cassonade
  • 100g de farine
  • 40g de poudre d’amandes
  • 40g de flocons d’avoine (remplaçable par la même quantité de poudre d’amandes)
  • 1 cuillère à café de cardamome (facultatif)
  • 100g de beurre froid

Recette :

  • Préchauffez le four à 200°.

Pour les fruits :

  • Lavez les pêches, coupez-les en deux, dénoyautez-les puis coupez-les en tranches (j’ai du couper chaque demie pêche en 6 ou 8). Ajoutez-les dans un saladier avec les myrtilles, la cassonade et la vanille et mélangez bien pour enrober les fruits de sucre. Versez le contenu du saladier dans un plat à tarte ou rectangulaire de 18x26cm.

Pour le crumble :

  • Mélangez la cassonade, la farine, la poudre d’amandes, les flocons d’avoine et la cardamome dans un saladier. Coupez votre beurre en dés, versez-le dans le saladier avec les poudres puis travaillez-le du bout des doigts pour obtenir une texture sableuse, comme une chapelure. Répartissez le crumble sur les fruits de façon bien uniforme puis enfournez 30mn environ : la pâte à crumble doit être dorée. Servez encore chaud, avec un peu de chantilly ou de la glace à la vanille avec du sirop d’érable par exemple.

Mousse à la pêche et coulis de framboises

Je ne vais pas le nier, j’ai quasi exclusivement des recettes de mousses au chocolat sur le blog… Je n’y peux rien, je suis une choco-addict. Chaque fois que j’en vois une j’ai du mal à me retenir de l’essayer pour savoir si elle sera meilleure ou non que la précédente. Mais cet été comme vous avez pu le voir, j’essaye de me soigner et de vous proposer plus de recettes avec des fruits. Quand j’ai vu cette recette de mousse à la pêche et coulis de fruits rouges de Lady coquillette je n’ai donc pas su résister. Elle avait l’air démentiel. J’ai respecté sa recette à la lettre sauf au niveau de la quantité de pêches que j’ai augmenté car je trouvais qu’on ne sentait pas assez le goût par rapport aux fruits rouges qui ont une saveur plus marquée. En tout cas le résultat est vraiment délicieux. La framboise et la pêche se marient parfaitement bien !

Temps : 25mn de préparation, 10mn de cuisson, 4h15 de réfrigération
Conservation : 24h au frigo (la mousse va commencer de se rétracter ensuite)
Pour 8 verrines

Ingrédients :

Pour le coulis de framboises :

  • 200g de framboises
  • 20g de sucre glace

Pour la mousse à la pêche :

  • 2.5 feuilles de gélatine (5g)
  • 5 pêches jaunes (pour obtenir 500g de chair)
  • 1.5 cuillère à soupe de jus de citron
  • 1.5 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 150g de yaourt grec
  • 4 blancs d’œuf
  • 1 pincée de sel
  • 50g de sucre glace

Recette :

Pour le coulis de framboises :

  • Mixez les framboises avec le sucre glace jusqu’à obtenir un coulis homogène. Filtrez si vous craignez beaucoup les grains (facultatif, je ne l’ai pas fait) puis répartissez dans 8 verrines. Entreposez au réfrigérateur le temps de préparer la mousse à la pêche.

Pour la mousse à la pêche :

  • Déposez vos feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau froide pendant 10/15mn. Pendant ce temps, incisez légèrement les pêches avec un couteau et immergez-les 1mn dans une casserole d’eau portée à ébullition. Rincez-les à l’eau froide pour ne pas vous brûler puis pelez-les (la peau se détache désormais facilement) et dénoyautez-les. Coupez la chair des pêches en morceaux et versez-la dans une casserole avec le jus de citron. Faites compoter sur feu moyen pendant 10mn environ en remuant régulièrement pour que les fruits n’accrochent pas au fond de la casserole. Mixez puis ajoutez la vanille et les feuilles de gélatine essorées. Mélangez et laissez tiédir une quinzaine de minutes.
  • Quand le mélange est à température ambiante, incorporez le yaourt grec. Dans un autre saladier, montez les blancs en neige avec une pincée de sel. Lorsque le fouet commence à laisser une trace dans les blancs, versez environ 1/3 du sucre sans cesser de battre. Quand la neige est bien ferme ajoutez le reste du sucre et continuez de fouetter pendant quelques minutes. Les blancs doivent être lisses et brillants. Incorporez-les à la préparation à la pêche délicatement à l’aide d’une maryse et répartissez la mousse dans les verrines sur le coulis de framboises. Entreposez au réfrigérateur au moins 4h. Dégustez frais !

Soupe de pêches, yaourt et cardamome

Voilà un dessert tout en fraicheur pour finir un repas (ou même à consommer dès le matin à la place d’un smoothie pour faire le plein d’énergie). Il s’agit d’une soupe de pêches faîte à base de fruits frais, de yaourt et d’un sirop de sucre, légèrement aromatisée au cardamome. La recette originale de Turbigo prévoyait de la verveine mais je n’en ai malheureusement pas trouvé. Je suis un peu déçue car je pense que le résultat aurait été encore plus frais. Néanmoins, je me suis réconfortée avec un peu de cardamome, une de mes épices préférées qui a l’avantage de très bien se marier avec la pêche. Deuxième petite déception : la photo. Ma soupe de pêche était incroyablement belle, bien rosée. On l’aurait presque crue artificielle tellement la couleur était jolie. Et quand j’ai vu les photos… déception. La couleur n’est pas du tout ressortie dessus. Elle fait très orangée. Elle a presque la même couleur que les gousses de cardamome. Je ne me l’explique pas trop. Heureusement que le goût et la fraîcheur du dessert rattrapent ça.

Temps : 15mn de préparation
Conservation : 2/3j dans un récipient hermétique
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 3 pêches jaunes
  • 2 pêches blanches
  • 1 yaourt nature
  • 0,5 cuillère à café de de cardamome en poudre
  • 100 ml d’eau
  • 60 g de sucre semoule

Recette :

  • Incisez une petite croix à l’extrémité des pêches à l’aide d’un couteau et plongez-les une dizaine de secondes dans une casserole d’eau bouillante jusqu’à ce que la peau commence de se détacher. Retirez-les immédiatement et plongez-les dans un saladier d’eau froide pour stopper la cuisson. Pelez-les puis récupérez-en la chair. Versez celle-ci dans un blender avec le yaourt et la cardamome et commencez à mixer doucement. Pendant ce temps, préparez un sirop de sucre en versant l’eau et le sucre dans une petite casserole. Faites chauffer sur feu moyen jusqu’à ce que le sucre soit totalement dissout puis augmentez la chaleur sur feu vif jusqu’à ce que le sirop atteigne l’ébullition. Retirez immédiatement du feu et versez le sirop dans le blender par l’ouverture sur le dessus*, sans cesser de mixer la préparation. Augmentez la vitesse du blender et mixez jusqu’à ce que la soupe de pêche soit parfaitement lisse. Réservez au réfrigérateur au moins 1 à 2h avant de servir pour qu’elle soit bien froide.

Note :
– * Si votre blender ne supporte pas les préparations trop chaudes, préparez votre sirop de sucre en premier pour qu’il ait le temps de refroidir pendant que vous préparez les autres éléments de la soupe.