Muffins banane double dose de chocolat

Oui je sais, je vous ai déjà proposé un gâteau banane chocolat récemment… Mais que voulez vous. Ce moelleux, cette gourmandise… Je n’ai pas résisté et j’ai recommencé. Sauf que cette fois-ci je les ai utilisées sous forme de muffins pour pouvoir être parée niveau goûter pour la semaine. Comme toujours un véritable plaisir.
(Petite parenthèse pour vous prévenir qu’il risque d’y avoir pas mal de sucré sur le blog prochainement. J’essaye dans la mesure du possible de conserver un certain équilibre entre le sucré et le salé cette année mais tous mes derniers essais se sont avérés être des échecs alors que j’ai eu plus de chance niveau gâteaux/desserts. Il faudra donc ressortir votre bec sucré ;))

Temps : 15mn de préparation et 15mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique
Pour 18 muffins

Ingrédients :

  • 75g de beurre mou
  • 2 œufs
  • 100g de sucre
  • 0,5 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
  • 230g de farine
  • 45g de cacao en poudre non sucré
  • 1 sachet de levure chimique
  • 0,5 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • une pincée de sel
  • 350g de chair de bananes bien mûres (3 bananes moyennes)
  • 150g de pépites de chocolat noir

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans un grand saladier, fouettez le beurre, les œufs, le sucre et la vanille jusqu’à ce que le mélange soit majoritairement homogène. Dans un premier bol, mélangez la farine, le cacao, la levure, le bicarbonate et le sel. Dans un second, écrasez les bananes pour obtenir une purée. Incorporez moitié des poudres au premier saladier puis moitié de la purée de bananes, le reste des poudres, le reste des bananes et enfin les pépites de chocolat. Ne travaillez pas trop la pâte. Répartissez-la dans 18 empreintes à muffins (beurrées et farinées ou munies de caissettes si nécessaire) remplies aux 3/4. Enfournez 15mn. La pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Laissez refroidir sur une grille.

Compote de pommes maison

Voilà LA recette emblématique de l’automne pour moi : la compote de pommes. Je me suis dit qu’il était temps de vous donner une base sur laquelle partir pour qu’ensuite vous n’ayez plus qu’à faire parler votre imagination. Le sucre vanillé et la cannelle sont des choix personnels : vous pouvez ne pas sucrer du tout votre compote (certaines pommes sont assez sucrées naturellement), mettre de la cardamome, faire infuser une gousse de vanille… Le champ des possibles est très large ! Le jus de citron est en revanche fortement conseillé car il aide à conserver la compote plus longtemps. J’espère que cette recette vous régalera pendant les mois à venir 😉

Temps : 15mn de préparation + 20/30mn de cuisson
Conservation : 5j dans une boite hermétique au réfrigérateur
Pour 1kg de compote de pommes

Ingrédients :

  • 1kg de pommes (6 pommes environ)
  • 150mL d’eau
  • un sachet de sucre vanillé (ou 2 sachets de sucre vanillé et pas de cannelle si vous n’aimez pas ça)
  • 0,5 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 1 cuillère à café de jus de citron

Recette

  • Pelez les pommes, épépinez-les et coupez-les en petits morceaux. Versez-les dans une casserole avec l’eau, le sucre vanillé et la cannelle et laissez cuire sur feu moyen-doux pendant 20mn environ en remuant de temps en temps jusqu’à ce que les pommes soient molles. Ajoutez le jus de citron juste avant la fin de cuisson. Mixez les fruits jusqu’à obtenir la texture désirée et servez tiède ou froid !

Pancakes rhum raisins, sauce au sirop d’érable

ENFIN mes saisons préférées arrivent et leurs lots de délices avec. Oui je sais, je pourrais faire des pancakes plus ou moins toute l’année mais rien que penser à la chaleur qui se dégage des poêles quand il fait 30° dans la pièce, beurk. Alors que maintenant je peux en profiter pour me réchauffer les mains en même temps quand il fait frisquet le matin… Enfin bref, revenons-en aux pancakes. Comme vous le savez, il s’agit d’une de mes grandes addictions. J’adore ça et je tente plein de variétés différentes. C’est comme ça que je me suis dit qu’il était temps de tester l’association rhum/raisins. Je sais qu’il y a beaucoup de réfractaires aux raisins secs mais personnellement je suis fan. Que ce soit dans les biscuits, dans les plats salés ou maintenant dans les pancakes, je suis souvent convaincue avant même d’avoir essayé. Et je n’ai vraiment pas été déçue. Ils s’associent parfaitement au moelleux des pancakes et la sauce au sirop d’érable est vraiment incroyable. Elle complète parfaitement le plat. Pour ceux qui aimeraient moins sentir le goût des raisins mais apprécient quand même leur présence, vous pouvez remplacer moitié par des pépites de chocolat ou  même les substituer totalement par des cranberries. Ça sera tout aussi bon !

Temps : 15mn de préparation, 15mn de repos et 10mn de cuisson environ (avec la crêpe party)
Conservation : 2/3j dans du film transparent au frigo
Pour 16 pancakes

Ingrédients :

Pour les pancakes :

  • 200g de raisins secs (ou 100g de raisins secs et 100g de pépites de chocolat suivant vos préférences)
  • 275g de farine
  • 30g de sucre
  • un sachet de levure chimique
  • 1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • 0,5 cuillère à café de cannelle en poudre
  • une pincée de sel
  • 2 œufs
  • 350mL de lait
  • 1 cuillère à soupe de rhum
  • 1 cuillère à soupe d’huile neutre
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide

Pour la sauce au sirop d’érable :

  • 100g de beurre
  • 100g de sirop d’érable
  • 1 cuillère à soupe de rhum
  • 50g de raisins secs
  • une pincée de fleur de sel

Recette :

Pour les pancakes :

  • Versez les raisins secs dans un petit bol et recouvrez d’eau bouillante. Réservez pendant 5mn.
  • Dans un premier saladier, mélangez la farine, le sucre, la levure, le bicarbonate, la cannelle et le sel ensemble. Réservez. Dans un second, mélangez les œufs, le lait, le rhum, l’huile et la vanille. Versez les poudres par-dessus et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène, pas plus. Incorporez enfin les raisins secs égouttés et séchés (ainsi que les pépites de chocolat si vous décidez d’en mettre) sans trop travailler la pâte. Laissez reposer 15mn.
  • Chauffez une poêle et beurrez-la ou huilez-la légèrement. Faites-y des tas de pâte d’une dizaine de centimètres de diamètre (une grosse louche avec la louche de ma crêpe party). Faites cuire jusqu’à ce que la pâte soit cuite en dessous et assez ferme pour que le pancake puisse être retourné et que des bulles apparaissent au dessus. Retournez à l’aide d’une spatule et laissez cuire la seconde face. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. N’hésitez pas à beurrer à nouveau la poêle entre les pancakes si nécessaire. (Comme d’habitude j’ai utilisé ma crêpe party pour faciliter les choses).

Pour la sauce au sirop d’érable :

  • Versez tous les ingrédients dans une petite casserole sur feu moyen et chauffez jusqu’à ce que le beurre soit totalement fondu. Mélangez bien pour homogénéiser la sauce et servez immédiatement avec les pancakes.

Courgettes au parmesan au four

Aujourd’hui, petite recette de légumes ultra rapide à préparer. Vous n’aurez qu’à couper les courgettes en rondelles et les assaisonner légèrement et hop le four fait le reste. De quoi ne pas se prendre la tête en changeant un peu des courgettes natures.

Temps : 10mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 2 personnes

Ingrédients :

  • 4 courgettes de taille moyenne
  • 1,5 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à café d’ail en poudre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0,5 cuillère à café de poivre
  • une pincée de piment de Cayenne
  • 30g de parmesan râpé

Recette :

  • Préchauffez le four à 200°. Lavez les courgettes, coupez les extrémités puis détaillez-les en rondelles de 1cm d’épaisseur. Déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Dans un bol, mélangez l’huile d’olive, l’ail, le sel, le poivre et le piment puis badigeonnez-en la surface des courgettes. Parsemez de parmesan et enfournez 20mn : le parmesan doit être gratiné et les courgettes fondantes.

Chaï latte express

Il y a des jours où on rêverait de boire un chaï latte mais où on peut manquer de temps ou d’épices à infuser. Je me doute que vous ne gardez pas tous des épices brutes dans les placards comme des bâtons de cannelle, des grains de poivre ou des gousses de cardamome. Voilà donc une alternative pour vous dépanner si comme moi vous êtes fan de chaï latte : un mélange d’épices en poudre à garder de côté et à faire infuser avec un peu de lait et de thé noir dès que vous en avez envie !

Temps : 5mn de préparation
Conservation : plusieurs mois dans une boite hermétique à température ambiante
Pour 7 chaï lattes

Ingrédients :

Pour le mix d’épices chaï :

  • 2 cuillères à soupe de cannelle en poudre
  • 0,5 cuillère à soupe de gingembre en poudre
  • 0,5 cuillère à soupe de cardamome en poudre
  • 0,5 cuillère à soupe de clous de girofle en poudre (ou de 4 épices si vous n’êtes pas fan de girofle)
  • 0,5 cuillère à café de vanille en poudre

Pour un chaï latte :

  • 175mL de lait
  • 100mL d’eau
  • 1 sachet de thé noir
  • 1,5 cuillère à café d’épices chaï
  • 1 cuillère à soupe de miel

Recette :

  • Mélangez toutes les épices et conservez-les dans un récipient hermétique type pot à confiture.
  • Pour réaliser un chaï latte, versez tous les ingrédients dans une casserole et portez à ébullition. Laissez frémir pendant 3 à 5mn, le temps que le thé et les épices infusent. Filtrez puis dégustez.

Pommes dauphines maison

Ce soir, nous nous attaquons à un monument de la cuisine française. Bon, j’exagère peut-être un peu en disant monument mais personnellement j’adore les pommes dauphines. C’est une façon de cuisiner les pommes de terre plus raffinée que les frites qu’on peut facilement sortir pour les grandes occasions. Je pensais d’ailleurs que ce serait plus difficile à faire mais finalement pas du tout. A partir du moment où vous savez faire une pâte à choux et que vous avez un presse-purée, la recette va filer entre vos doigts très facilement. J’ai juste apporté une modification entre la recette que je vous partage et ma réalisation : la taille des pommes dauphines. En effet, quand je les ai réalisées, je me suis basée sur des blogs qui conseillaient de les faire d’une taille de 4cm environ. Je me suis donc armée de ma cuillère à glace et j’ai façonné 20 pommes dauphines de belle taille en deux temps trois mouvements. Le résultat était délicieux mais manquait quand même un peu de croustillant. Ce qu’on aime dans la pomme dauphine c’est cette couche extérieure bien dorée qui renferme une purée moelleuse. Or, avec un si gros volume, l’équilibre des textures n’était pas là : le cœur était bien trop gros. Je vous conseille donc de faire de petites pommes dauphines si vous n’êtes pas pressés : cela risque de vous prendre un poil plus longtemps mais le jeu en vaut la chandelle.

Temps : 30mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : 2j au réfrigérateur (mais comme toute friture elles seront beaucoup moins bonnes le lendemain)
Pour 4 à 6 personnes (une cinquantaine de petites pommes dauphines)

Ingrédients :

  • 600g de pommes de terre à chair farineuse (type Bintje)
  • du sel et du poivre
  • 150g d’eau
  • 60g de beurre
  • 100g de farine
  • 3 œufs
  • de l’huile de friture

Recette :

  • Épluchez les pommes de terre, coupez les en 4 et déposez-les dans une grande casserole d’eau froide salée. Portez à ébullition et laissez cuire 15/20mn jusqu’à ce qu’elles soient cuites à cœur : un couteau doit les traverser sans difficulté. Réduisez-les en purée à l’aide d’un presse-purée ou d’un moulin à légumes, versez-les dans un saladier et assaisonnez. Réservez.
  • Dans une casserole, faîtes chauffer l’eau et le beurre. Une fois le beurre totalement fondu, assaisonnez le mélange puis portez-le à ébullition. Hors du feu, ajoutez la farine en une fois et mélangez jusqu’à obtenir un pâton homogène. Desséchez alors la pâte : remettez-la sur le feu et travaillez-la avec une cuillère en bois jusqu’à ce qu’elle se décroche des bords de la casserole et qu’une fine pellicule se forme au fond de celle-ci. Transvasez la pâte dans un saladier. Travaillez-la pour la refroidir un peu jusqu’à ce qu’elle ne fume plus. Incorporez ensuite les œufs un à un puis la purée de pommes de terre. Mélangez jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.
  • Versez l’huile de friture dans un grande sauteuse ou une friteuse. Chauffez le bain d’huile à 170° (entre 165 et 180°). A l’aide de deux cuillères à café, formez des boules de pâte et plongez-les petit à petit dans le bain de friture. Ne plongez pas plus d’un tiers de la pâte en même temps pour ne pas faire trop redescendre la température de l’huile. Laissez-les cuire jusqu’à ce qu’elles soient dorées (2mn environ) puis retirez-les de l’huile et déposez-les sur du sopalin. Réitérez l’opération deux fois avec le reste de la pâte. Dégustez immédiatement.

Riz au lait à la vanille de Cyril Lignac

Je suis particulièrement heureuse de vous proposer cette recette aujourd’hui. J’ai testé pas mal de recettes de riz au lait au fil du temps mais j’ai été constamment déçue. La texture était toujours bonne, assez fondante et moelleuse mais le goût n’était jamais satisfaisant. Le riz était trop plat, pas assez vanillé, pas assez sucré. Bref j’ai enchaîné déception sur déception. J’avais fini par me dire d’ailleurs que le riz au lait n’était pas fait pour moi. Enfin tout ça c’était avant de tomber sur cette recette de Cyril Lignac. Non seulement la texture est top mais le goût est parfait. Le riz est sucré sans être écœurant et surtout bien vanillé. La petite pointe de fleur de sel est aussi très agréable. Bref un véritable coup de cœur pour ce dessert qui nous fait faire un pas de plus dans l’automne.

Temps : 5mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : 2j au réfrigérateur filmé au contact
Pour environ 650g de riz au lait

Ingrédients :

  • 120g de riz rond
  • 450g + 3 cuillères à soupe de lait entier
  • 45g de sucre semoule
  • 2 gousses de vanille
  • un pincée de fleur de sel

Recette :

  • Portez un volume d’eau à ébullition, plongez-y le riz 2mn pour crever les grains puis égouttez-le. Pendant que le riz égoutte, versez les 450g de lait entier, le sucre et les graines des gousses de vanille fendues et soigneusement grattées dans une casserole. Portez le lait à ébullition en mélangeant pour ne pas que le sucre colle au fond de la casserole. Versez alors le riz puis portez à nouveau à ébullition. Baissez immédiatement le feu pour obtenir un petit frémissement et laissez cuire le riz pendant 25mn sans cesser de mélanger. Le riz doit être fondant. Vérifiez la texture en goûtant le riz au lait et au besoin prolongez la cuisson quelques minutes mais en surveillant bien la texture du riz. Quand le riz est prêt, versez les 3 cuillères à soupe de lait froid pour stopper la cuisson et une pincée de fleur de sel. Mélangez bien, versez dans un bol et dégustez tiède ou froid selon vos préférences.

Polenta crémeuse, légumes d’été et saucisses fumées

Je suis vraiment désolée de ne vous proposer cette recette estivale que maintenant alors qu’il n’y a plus guère d’aubergines ou de tomates qui vaillent le coup dans les magasins mais j’avais pris un peu de retard cet été quand j’ai pris ma petite pause. Je me retrouve donc avec quelques vestiges du passé qu’il me convient encore de vous partager. C’est pour cela qu’aujourd’hui, on revient quelques semaines en arrière pour ce plat de polenta au parmesan accompagnée de légumes d’été type ratatouille et de saucisses pour avoir un plat parfaitement complet. Ça ne paye pas forcément de mine mais le crémeux de la polenta et son petit côté salé dû au parmesan fonctionnent très bien avec les tomates, les courgettes et les aubergines. Vous pouvez même vous dispenser des saucisses si vous n’êtes pas très viande (ou que vous faîtes attention à votre ligne).

Temps : 45mn de préparation/cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au réfrigérateur (mais la polenta sera beaucoup moins bonne)
Pour 4 personnes

Ingrédients :

Pour les légumes et la viande :

  • 4 saucisses fumées
  • 1 cuillère à soupe d’huile (facultatif)
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 2 petites aubergines
  • 1 + 1 cuillère à soupe de thym frais
  • 2 petites courgettes
  • 2 poivrons rouges
  • 800g de tomates pelées
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
  • 1 cuillère à soupe d’origan frais
  • 1 cuillère à soupe de sel
  • une pincée de sucre
  • une pincée de poivre

Pour la polenta :

  • 375mL de bouillon de volaille (soit 1 cube de bouillon de volaille dissout dans 375mL d’eau bouillante)
  • 375mL de lait
  • 75g de polenta
  • 45g de parmesan râpé
  • une pincée de poivre

Recette :

Pour les légumes et la viande :

  • Coupez les saucisses en rondelles de 1/1.5cm d’épaisseur environ et faites-les revenir dans une grande poêle sur feu moyen pendant environ 10mn en les retournant à mi-cuisson pour qu’elles dorent des deux côtés (profitez en pour vous avancer sur la découpe de vos légumes). Quand elles sont cuites, retirez les de la poêle et réservez.
  • Si elles n’ont pas rendu beaucoup de gras, ajoutez 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. Quand celle-ci est chaude, ajoutez l’oignon pelé et émincé ainsi que les gousses d’ail écrasées au presse-ail. Laissez cuire 5mn jusqu’à ce que les oignons soient caramélisés. Ajoutez alors les aubergines coupées en morceaux et 1 cuillère à soupe de thym frais. Laissez cuire 5mn supplémentaires. Ajoutez les courgettes coupées en morceaux et les poivrons rouges coupés en fines lamelles, mélangez et laissez à nouveau cuire l’ensemble 5mn. Ajoutez enfin les tomates pelées, le vinaigre balsamique, l’origan, le thym restant, le sel, le sucre et le poivre et prolongez la cuisson pendant 15mn à feu moyen. Quand il restera 5mn de cuisson, ajoutez les saucisses pour les réchauffer. Pendant ce temps, préparez la polenta.

Pour la polenta :

  • Versez le bouillon et le lait dans une casserole et portez à ébullition. Versez la polenta en pluie en mélangeant en même temps (pour éviter les grumeaux) et laissez cuire le temps indiqué sur le paquet (2mn pour moi) sans cesser de remuer. Lorsque la polenta est cuite, incorporez le parmesan. Poivrez et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire. Servez immédiatement avec les légumes et les saucisses !

 

Gâteau banane cacao, croustillant cannelle cacao

Ce n’est pas trop la saison des gâteaux à la banane mais il se trouve que j’ai eu un petit soucis de frigo dernièrement. Mes fruits ont donc mûri beaucoup trop vite et je me suis retrouvée avec un tas de bananes sur les bras. Comme d’habitude, j’ai décidé d’en faire un gâteau car elles apportent énormément de moelleux. Pour la gourmandise, je les ai associées avec du cacao et des pépites de chocolat ainsi qu’un croustillant (type semi crumble) : au top pour le goûter.

Temps : 20mn de préparation et 55mn de cuisson
Conservation : 4/5j dans une boite hermétique à température ambiante
Pour un gâteau de 24cm de diamètre (12 personnes)

Ingrédients :

Pour le gâteau :

  • 115g de beurre mou
  • 225g de cream-cheese (philadelphia) à température ambiante
  • 125g de cassonade
  • 25g de sucre semoule
  • 2 œufs
  • 2 grosses bananes écrasées
  • 250g de farine
  • 60g de cacao en poudre non sucré
  • 1,5 cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • 0,5 cuillère à café de sel
  • 125g de pépites de chocolat

Pour le croustillant :

  • 30g de farine
  • 15g de cacao en poudre non sucré
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • 45g de cassonade
  • 20g de flocons d’avoine
  • 30g de beurre fondu
  • 50g de pépites de chocolat

Recette :

Pour le gâteau :

  • Préchauffez le four à 180°. Travaillez le beurre, le philadelphia et les sucres dans un saladier jusqu’à ce que le mélange soit crémeux et homogène. Incorporez ensuite et les œufs et les bananes écrasées puis la farine, le cacao, la levure, le bicarbonate et le sel ensemble. Quand la pâte est bien homogène, incorporez les pépites de chocolat rapidement sans trop travailler la pâte. Versez dans un moule de 24cm de diamètre, beurré et fariné si nécessaire.

Pour le croustillant :

  • Dans un bol, mélangez la farine, le cacao, la cannelle, la cassonade et les flocons d’avoine. Incorporez ensuite le beurre fondu et travaillez la préparation jusqu’à ce qu’elle soit homogène et fasse des petits paquets (comme pour un crumble). Saupoudrez sur la pâte et enfournez 40mn. Sortez le gâteau du four, répartissez les pépites de chocolat par dessus et réenfournez pour 15mn environ : la pointe d’un couteau doit ressortir légèrement humide, avec quelques miettes dessus. Laissez refroidir. A déguster tiède ou froid.

Bœuf croustillant au caramel poivré

Il n’y a pas à dire, en matière de cuisine aux accents asiatiques, j’ai deux bibles sur internet : Half baked harvest (dont je vous parle très régulièrement mais qui est un blog américain, donc difficile d’accès pour certains) et Bernard. Parce que oui, non seulement Bernard nous a offert certaines des recettes de gâteaux qui ont fait le plus le tour d’internet en France car elles sont exceptionnelles (comme celle du cake au citron) mais il nous partage aussi régulièrement des pépites en terme de cuisine salée, et surtout asiatique. Ses recettes sont originales, savoureuses et souvent très accessibles. C’est un véritable plaisir. Mon conjoint étant un fan de poivre, je me suis donc laissée tenter par sa recette de bœuf croustillant au caramel poivré et je n’ai pas été déçue. La viande est moelleuse et la sauce vraiment du tonnerre. Un nouveau classique qui pourra s’aligner à côté du porc au caramel à la maison 😉

Temps : 40mn de préparation + 5mn de cuisson (j’ai utilisé une friteuse donc j’ai pu faire une seule cuisson)
Conservation : 2/3j au réfrigérateur
Pour 4 personnes (2/3 si comme nous vous êtes de gros mangeurs)

Ingrédients :

Pour la viande :

  • 400g d’entrecôte de bœuf
  • 1 gros blanc d’œuf
  • 3 pincées de sucre
  • 2 pincées de sel
  • 2 pincées de mélange 5 épices
  • 1 pincée de poivre
  • de la fécule de tapioca (environ 50g)

Pour la sauce au caramel poivrée :

  • 140g de sucre
  • 340mL d’eau bouillante
  • 2 gousses d’ail
  • 4 cuillères à café de sauce soja
  • 4 cuillères à café de sauce d’huître
  • 1 cuillère à café de sauce nuoc-mâm
  • 0.5 à 1 cuillère à café de poivre noir (1 si vous ne craignez vraiment pas le poivre)
  • 2 cuillères à café de maïzena (initialement de la farine de riz mais la sauce n’épaississait pas avec chez moi donc je l’ai substituée par de la maïzena et c’était parfait)

Recette :

  • Enlevez le gras de la viande puis découpez-la en morceaux de 3cm environ. Versez-la dans un saladier avec le blanc d’œuf. Ajoutez le sucre, le sel, le 5 épices et le poivre et mélangez bien. Versez la fécule de tapioca dans un saladier et ajoutez-y les morceaux de bœuf un par un en veillant à ce qu’ils soient parfaitement enrobés. Secouez régulièrement le saladier et laissez-les dedans au fur et à mesure. Quand toute la viande est enrobée, laissez reposer 10/15mn. Pendant ce temps, préparez la sauce.
  • Commencez par préparer un caramel à sec. Placez un wok ou une grande sauteuse sur feu moyen-vif. Versez un tiers du sucre et secouez-le pour bien l’étaler. Attendez qu’il soit fondu et ajoutez un nouveau tiers de sucre en le répartissant bien sur le caramel déjà fondu. Faites de même avec le dernier tiers. Quand votre caramel a une jolie couleur ambrée, versez l’eau bouillante et mélangez. Si votre caramel fige, laissez-le cuire en mélangeant jusqu’à ce qu’il soit à nouveau liquide. Ajoutez alors les gousses d’ail écrasées au presse-ail, la sauce soja, la sauce d’huître et la sauce nuoc-mâm. Laissez cuire 3/4mn et ajoutez le poivre. Versez la maïzena dans un petit bol, ajoutez un peu d’eau pour la dissoudre, puis versez-la dans la sauce tout en mélangeant. Portez à ébullition puis laissez la sauce épaissir en maintenant une petite ébullition. N’oubliez pas de mélanger de temps en temps.
  • Pendant que la sauce épaissit, faites cuire la viande. Versez l’huile de friture dans un wok ou une friteuse. Chauffez le bain d’huile à 170° (entre 165 et 180°) et cuisez-y moitié de vos morceaux de bœuf (pas plus pour ne pas trop baisser la température de l’huile) jusqu’à ce qu’ils soient légèrement colorés (si vous utilisez une friteuse, vous pouvez tous les cuire en même temps). Retirez-les de l’huile et laissez-les reposer sur du sopalin le temps de faire cuire la seconde moitié.
  • Une fois que tous vos morceaux sont cuits, versez-les dans la sauce. Mélangez bien pour qu’ils soient parfaitement enrobés et servez immédiatement avec du riz.