Jus de carotte tropical

Nouvelle semaine, nouveau jus ! Je m’amuse énormément avec mon nouvel extracteur donc j’ai tenu à vous partager ça. Histoire de faire un peu plus original que la semaine dernière, j’ai cette fois conjugué les fruits exotiques à la carotte comme c’est bourré de vitamines ! Je voulais également une couleur vive qui me donnerait envie de me jeter dessus le matin. C’est chose faite ! Concernant les ingrédients, on pourrait croire qu’il y a énormément de saveurs et qu’on peut se perdre entre elles mais le jus d’orange et l’eau de coco sont uniquement là à titre de « liquides neutres » pour délayer la boisson et en avoir une plus grande quantité. Vous verrez, on ne les sent vraiment pas ! Pour être sure que vous trouviez un résultat quasiment similaire au mien, je vous ai mis la quantité de fruits utilisés mais aussi leurs poids une fois la chair récupérée et l’équivalence en jus obtenu. Avec des fruits exotiques trop petits, vous pourriez ne pas du tout les sentir, face à une carotte très dominante malgré sa quantité. Cela peut vous permettre également d’acheter directement les jus correspondants et d’en faire le mélange sans passer par la case extracteur si vous avez la flemme ou que vous n’avez pas d’appareil !

.

.

Temps : 10mn de préparation
Conservation : 24h dans une bouteille bien étanche (après il n’y aura plus de vitamines)
Pour 1L de jus

.

Ingrédients :

  • 4 carottes de taille moyenne (soit 125mL de jus)
  • 1 mangue (soit 150g de chair/100mL de jus)
  • 1 petit ananas Victoria (soit 300g de chair/200mL de jus)
  • 1cm de gingembre frais
  • 1/2 citron vert (soit 25mL de jus)
  • 3 oranges de taille moyenne (soit 375mL de jus)
  • 175mL d’eau de coco

.

Recette :

  • Lavez les carottes et coupez en l’extrémité. Épluchez la mangue. A l’aide d’un couteau bien aiguisé, couper les extrémités de l’ananas, taillez la peau et découpez la chair en rondelles. Coupez tous ces fruits et légumes en morceaux. Épluchez le morceau de gingembre. Coupez le demi citron vert en 4. Versez tous ces éléments dans votre centrifugeuse ou votre extracteur de jus et transvasez le jus obtenu dans un grand pichet.
  • Roulez les oranges avec la paume de votre main sur votre plan de travail pour les attendrir puis coupez-les en deux et pressez-les à l’aide d’un presse agrumes (si votre extracteur est assez puissant, vous pouvez les découper en morceaux et les passer dedans). Ajoutez le jus d’orange aux autres jus. Ajoutez l’eau de coco. Mélangez bien et dégustez. 

Conseils :
– Si vous utilisez un extracteur de jus, passez tout d’abord les carottes seules. Vous pourrez récupérer les « chutes » et les utiliser en guise d’entrée comme des carottes râpées !
– N’hésitez pas à passer les fruits plusieurs fois dans l’extracteur pour récupérer un maximum de jus.

Panna cottas vanille allégées, au coulis de mangue

Bonsoiiiir ! Voilà un petit dessert à préparer pour le week-end et qui vous permettra de respecter vos résolutions de 2021 si elles impliquent manger un peu plus sain ;). Pour la petite histoire, je me suis pris la tête assez longtemps sur son intitulé. D’un côté, j’ai vraiment voulu reproduire la façon de faire une panna cotta mais en l’allégeant, ce qui me donnait envie de parler de panna cottas allégées. De l’autre, une panna cotta est supposée être une crème cuite (c’est même la traduction littérale de ce dessert) et point du tout de crème dans cette recette, même pas une petite goutte. Et le goût n’est pas non plus similaire puisque le yaourt grecque a un goût plus affirmé que celui de la crème. Mais bon, après des heures d’hésitation je me suis dit qu’il fallait trancher et normalement avec ma petite explication vous ne devriez pas être pris au dépourvu ! C’est une excellente verrine, très allégée par rapport à une panna cotta classique, un peu moins crémeuse mais tout de même avec une texture très agréable en bouche et surtout : le goût de la mangue rehaussé par la vanille est divin ! (Quel fruit fabuleux que la mangue)

.

.

Temps : 15mn de préparation, 1h d’infusion (facultatif) et 4h de refroidissement
Conservation : 3j au réfrigérateur
Pour 4 « panna cottas » (les proportions vous donneront de grosses verrines si vous en faites 4 comme moi, si vous voulez tomber à moins de 150kcal le dessert, faites des parts plus petites !)

.

Ingrédients :

  • 2g de feuilles de gélatine
  • 100mL de lait
  • 25g de sucre glace
  • 1 gousse de vanille
  • 400g de yaourt à la grecque
  • 250g de purée de mangue (celle que j’achète est déjà sucrée, si vous la faites maison en mixant de la mangue fraiche, n’hésitez pas à la goûter une fois mixée puis à la sucrer si nécessaire)

.

Recette :

  • Déposez votre gélatine dans un grand bol d’eau froide 10mn avant de commencer.
  • Dans une casserole, portez le lait, le sucre glace et la gousse de vanille fendue et grattée à ébullition en mélangeant régulièrement. A ce stade, vous pouvez décider de renforcer le goût de la vanille en la laissant infuser de 10mn à 1h. Dans ce cas, une fois l’infusion terminée, portez de nouveau le mélange à ébullition et  passez à la suite de la recette. Hors du feu, enlevez la gousse de vanille et incorporez la gélatine essorée. Ajoutez ensuite le yaourt à la grecque et mélangez bien. Laissez la préparation revenir à température ambiante puis répartissez-la dans 4 verrines. Entreposez-les au réfrigérateur 4h. 
  • Répartissez la purée de mangue de façon bien égale entre les verrines. Servez bien frais.

Note : Si vous désirez un coulis qui soit ferme et non coulant, Incorporez 4g de gélatine réhydratée à la purée de mangue portée à ébullition. Laissez-la alors refroidir avant de la verser sur les panna cottas et entreposez au réfrigérateur au moins 2h (dans ce cas je vous conseille de laisser les panna cottas prendre 1h au réfrigérateur, de faire le coulis, de le verser sur les panna cottas une fois refroidi puis de garder au frais à nouveau 3h).

Jus mangue, kiwi, banane, citron vert, gingembre

Oulala ça en fait des mots pour une recette aussi petite… Mais au moins comme ça, vous ne serez pas pris au dépourvu par la composition de ce jus hahaha. Comme je vous l’avais dit, je vais essayer cette année de faire des recettes un peu plus variées (même si je risque au début de rester dans une dynamique plutôt sucrée le temps de faire des tests et de progresser pour tout ce qui est salé). Et qui dit variété dit également développement de catégories de recettes peu présentes sur le blog comme les jus, ce qui est enfin possible grâce au sublime cadeau de Noël de mon copain : un extracteur de jus !!! Je suis super chanceuse ! Ça me permettra de vous proposer un nouveau type de boissons plus saines et/ou detox. Pour mon premier essai, je ne savais pas trop quels fruits associer, j’étais un peu perdue. J’ai donc décidé de me baser sur une recette de chef Nini. J’y ai juste ajouté un kiwi et du citron vert pour que le jus soit un peu plus acide et un peu moins épais. Mais ne vous en fait pas, malgré cet ajout, ce jus reste doux et onctueux avec juste ce qu’il faut de peps grâce au gingembre et au citron vert. C’est une excellente association croyez moi !

.

.

Temps : 10mn de préparation
Conservation : 24h dans une bouteille bien étanche
Pour un verre de 25cL

.

Ingrédients :

  • 1 mangue
  • 2 kiwis
  • 1 banane
  • un demi citron vert
  • 1cm de gingembre frais

.

Recette :

  • Épluchez la mangue, les kiwis et la banane et coupez leurs chairs en morceaux. Coupez le demi citron vert en 4 et épluchez le morceau de gingembre. Versez tous ces éléments dans votre centrifugeuse ou votre extracteur de jus et dégustez.

 

Conseils :
– Si vous utilisez un extracteur de jus, passez tout d’abord la mangue, les kiwis et la banane ensemble sans le gingembre et le citron vert. S’agissant de fruits très épais qui entraineront de la perte, cela vous permettra de récupérer une partie de leur chair que vous pourrez déguster plus tard. Une fois les fruits récupérés, vous pourrez passer le citron vert et le gingembre.
– N’hésitez pas à passer les fruits plusieurs fois dans l’extracteur de jus pour récupérer un maximum de jus.

Cookies au beurre noisette

Bonsoir à tous ! On se retrouve en ce début d’année pour une petite recette tranquille. Après les galettes, il faut savoir se reposer et revenir aux essentiels. Et quoi de plus simple et de plus réconfortant que des cookies ? Pour varier un peu ma recette traditionnelle, j’ai réalisé ceux-là avec du beurre noisette au lieu du beurre pommade. Il s’agit tout simplement d’une façon de faire fondre le beurre qui lui donne un arrière goût caramélisé. Je l’avais déjà utilisé dans ces cookie bars au dulce de leche à tomber. C’est super gourmand. Et plus qu’au goût, je trouve que le beurre noisette révèle tout ses talents en matière de texture. L’extérieur était encore plus croustillant que d’habitude tout en conservant ce cœur moelleux des cookies qu’on adore tous.

.

.

Temps : 35mn de préparation, 1h de réfrigération et 12mn de cuisson
Conservation : 3/4j dans une boite en métal hermétique
Pour 24 cookies :

.

Ingrédients :

  • 225g de beurre
  • 180g de cassonade
  • 50g de sucre
  • 1 gros œuf + 1 jaune
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille liquide
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • 270g de farine
  • 1 cuillère à café de bicarbonate
  • 0,5 cuillère à café de sel fin
  • 150g de pépites de chocolat
  • de la fleur de sel pour saupoudrer

.

Recette :

  • Faites fondre le beurre et laissez le chauffer jusqu’à obtenir un beurre noisette (il va mousser puis « chanter » puis roussir et dégager une odeur de noisette). Versez-le immédiatement dans un saladier afin de stopper la cuisson. Laissez-le refroidir 5/10mn jusqu’à ce qu’il soit tiède (à peu près la température de votre doigt). Incorporez alors les sucres puis l’œuf, le jaune, l’extrait de vanille et le lait ensemble. Dans un autre bol, mélangez la farine, le bicarbonate, le sel et les pépites de chocolat. Incorporez les poudres au premier mélange. Mélangez bien pour que la pâte soit homogène et les pépites bien réparties. Entreposez 1h au réfrigérateur.
  • Préchauffez le four à 180°. A l’aide d’une cuillère à soupe, prélevez de la pâte, formez une boule à peu près de la taille d’une balle de golf et déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte en disposant les cookies en quinconce (il vous faudra 3 plaques normalement). Saupoudrez d’un peu de fleur de sel et enfournez 12mn. Transvasez sur une grille jusqu’à refroidissement complet.

Brioche des rois chocolat/oranges confites

Bonjour à tous ! Je pense que vous ne l’ignorez pas mais aujourd’hui est le VRAI jour de l’Epiphanie !!! Même si elle est devenue une tradition se déroulant majoritairement le premier dimanche de janvier, cette fête est normalement fixée le 6 ! Il est donc encore temps de vous présenter une nouvelle recette. Et pour concilier mes habitudes (la galette) et celles de mon conjoint (la brioche), j’ai réalisé une de chaque cette année. Par contre, hors de question de faire une recette de brioche traditionnelle : j’en ai déjà faite une il y a deux ans et je voulais me renouveler un peu. N’ayant pas mangé assez d’orangettes pendant les fêtes (bon d’accord c’est un peu un mensonge mais j’aime tellement ça…), j’ai voulu retrouver ces saveurs dans une brioche des rois parfaitement de saison ! J’ai trouvé mon bonheur chez Délices d’Orient de qui j’ai quasiment tout repris. Sa recette est un vrai plaisir. J’en ai juste modifié la décoration et ajouté quelques précisions pour faciliter votre réalisation. Comme je voulais une ganache très douce, j’ai mélangé chocolat noir et chocolat au lait. J’ai également remplacé ses chocolats par du sucre en grains pour respecter la tradition et apporter une touche de texture craquante. Résultat : cette brioche est au top. Elle est vraiment ÉNORME mais reste moelleuse. La garniture et la décoration sont super gourmandes et je trouve le visuel assez accrocheur. Je suis super contente. Merci au sud pour ses délicieuses traditions qui régalent mes petits déjeuners et mes gouters de ces derniers jours !

.

.

Temps : 1h de préparation + 2h et une nuit de pousse + 30/35mn de cuisson
Conservation : 3J dans une boite hermétique (avec du papier aluminium sur les extrémités en plus si possible)
Pour une brioche de 16 parts environ

.

Ingrédients :

Pour la pâte à brioche :

  • 160mL de lait tiède (à la température de votre doigt)
  • 20g de levure fraiche de boulanger
  • 420g de farine T55
  • 40g de cacao en poudre non sucré
  • 3 œufs
  • 50g de sucre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 3 cuillères à soupe de miel
  • 1 cuillère à soupe de fleur d’oranger
  • 100g de beurre mou

.

Pour la garniture :

  • 100g de pépites de chocolat
  • 100g d’écorces d’oranges confites coupées en dés
  • 1 fève

.

Pour la décoration :

  • 140mL de crème liquide entière
  • 100g de chocolat noir
  • 40g de chocolat au lait
  • quelques écorces d’oranges confites
  • du sucre en grains

.

.

Recette :

Pour la brioche :

  • 10mn avant de commencer la préparation de votre brioche, émiettez la levure dans le lait tiède et réservez. Une fois les 10mn passées, mélangez le tout pour que la levure soit parfaitement délayée.
  • Dans le bol de votre robot muni du crochet, versez l’intégralité des ingrédients de la pâte à brioche sauf le beurre. Pétrissez 10mn à vitesse lente puis ajoutez progressivement le beurre mou coupé en morceaux et continuez de pétrir jusqu’à incorporation complète. Couvrez le bol d’un torchon et laissez la pâte lever pendant 1h environ jusqu’à ce qu’elle double de volume. (Je vous conseille de la mettre dans un four préchauffé à 30° afin de ne pas avoir de mauvaise surprise liée aux aléas de la température de la pièce, il faudra compter potentiellement le double de temps de pousse sinon).
  • Dégazez la pâte dans le bol (elle sera encore très collante donc cela vous permettra d’éviter de perdre de la matière sur un plan de travail, même bien fariné) puis transférez-la dans une grande boite hermétique. J’insiste sur le fait que la boite doit être à la fois grande ET hermétique : grande car votre brioche va continuer de pousser et que si vous la restreignez elle risque de ne pas se développer et d’être tassée ET hermétique car sinon elle sèchera et formera une croute plus épaisse. Réservez-la au réfrigérateur toute une nuit.
  • Le lendemain, sur un plan de travail bien fariné, étalez la pâte en un grand rectangle (de environ 30x50cm). Parsemez de pépites de chocolat (vous pouvez alors donner un petit coup de rouleau à pâtisserie pour les enfoncer dans la pâte et faciliter le roulage) puis de dés d’oranges confites. Placez votre fève où vous le désirez sur la bordure d’un des longs côtés. Roulez alors ce côté du rectangle sur lui-même en serrant bien la pâte. Une fois au bout, appuyez légèrement sur la jointure pour la souder. Scellez ensuite les deux extrémités afin d’obtenir un anneau. Si vous ne trouvez pas l’anneau assez grand, vous pouvez rouler votre boudin de pâte très délicatement sur le plan de travail pour l’étirer avant de le sceller. Si vous éprouvez une difficulté à souder vos extrémités, coupez 0.5cm de chaque côté et réessayez : ces parties « intérieures » étant moins farinées elles seront plus aptes à coller et se sceller. Déposez votre brioche sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et laissez-la pousser à nouveau 1h pour qu’elle double de volume (dans votre four préchauffé à 30° de préférence là aussi).
  • A l’issue du temps de pousse, préchauffez le four à 180°. Enfournez votre brioche et descendez immédiatement la température du four sur 160°. Laissez-la cuire 30/35mn puis laissez-la refroidir sur une grille.

.

Pour la décoration :

  • Commencez par préparer une ganache. Pour cela, portez la crème à ébullition et versez-la en trois fois sur les chocolats coupés en morceaux en mélangeant bien entre chaque ajout. Versez la ganache ainsi obtenue immédiatement sur la brioche (toujours posée sur sa grille et de préférence au dessus d’un plat qui permettra de récupérer de malchanceuses coulures). Placez joliment quelques écorces d’oranges confites pour décorer, parsemez de sucre en grains et servez !

Galette des rois noisette/chocolat au lait

Bonsoir !!! Je vous souhaite à tous une excellente année 2021 ! J’espère qu’elle sera pleine de bonheur et de joies, que vous et vos proches serez en bonne santé et que tous vos projets se réaliseront (sauf si vous êtes un génie du mal qui a pour vocation de conquérir le monde). Je suis un peu en retard pour vous présenter mes vœux (et j’en suis désolée) mais apparemment on peut le faire tout le mois de janvier (comme pour la galette pour laquelle je suis également en retard oups) donc je suis sauve : OUF !

Je me suis fixée pas mal d’objectifs cette année (comme vous sûrement), dont plusieurs relatifs à la cuisine et au blog. Je vais essayer de faire de mon mieux pour vous proposer un contenu plus qualitatif et plus varié. Maintenant que je vis hors de Paris, plus sereinement, j’espère pouvoir enfin changer les choses. Je vais mettre les bouchées doubles en espérant ne pas vous décevoir et vous laisser tomber !! (Enfin dans les limites permises par mon travail).

Je vous avoue qu’il y aurait énormément de choses dont je voudrais vous parler aujourd’hui mais, étant déjà en retard, je vais en revenir à la recette (c’est ce qui vous intéresse au final non ?!). Cette année, j’ai opté pour une recette de galette des rois avec une base de crème de noisettes (certains n’aimant pas trop l’amande) et un chouïa microscopique (ou pas) de chocolat au lait pour apporter un peu de gourmandise et d’originalité (et pour ne pas faire trop peur à ma famille qui a commencé à pâlir à l’énumération de mes idées de garnitures loufoques). Cette galette n’a pas fait long feu, j’ai à peine eu le temps de prendre la photo (avec les moyens du bord). Elle a fait plaisir aux plus petits et aux plus grands. C’est une très bonne alternative pour tous ceux qui ne sont pas adeptes de la galette traditionnelle à la frangipane ! Pour les autres, n’hésitez pas à aller voir mes autres recettes spéciales Epiphanie → ici ← (ne me mentez pas, je sais que même si le premier dimanche de janvier est passé vous allez en déguster encore au moins 2/3 fois dans le mois, comme moi ;)). Et pour ceux qui ne sont vraiment pas fan de la galette de façon générale, une alternative arrivera très très bientôt sur le blog !

.

.

Temps : 25mn de préparation, 1h de réfrigération et 35/40mn de cuisson
Conservation : Quelques jours dans du papier aluminium
Pour une galette de 28cm de diamètre (10/12 parts)

.

Ingrédients :

  • 150g de beurre mou
  • 100g de sucre glace
  • 150g de poudre de noisettes
  • 1,5 cuillère à café (5g) de fécule de pomme de terre
  • 1 + 1 pincées de sel
  • 150g de chocolat au lait
  • 2 + 1 œufs
  • 2 rouleaux de pâte feuilletée (ou 500g de pâte feuilletée maison)
  • 1 fève

.

Recette :

  • Mélangez le beurre, le sucre glace, la poudre de noisettes (que vous pouvez faire torréfier à 180° pendant 10mn avant de commencer la recette pour en renforcer le goût), la fécule et une pincée de sel ensemble. Faites fondre le chocolat au lait au micro-ondes ou au bain-marie puis incorporez-le au mélange précédent. Ajoutez enfin les 2 œufs. Ne travaillez pas trop le mélange : il ne doit pas devenir mousseux.
  • Séparez votre pâte feuilletée en deux et étalez sur un plan de travail fariné le premier pâton en un disque de 28cm de diamètre et le second en un disque de 30cm de diamètre. Déposez votre première pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Tracez légèrement un cercle de 26cm de diamètre dessus. Déposez-y la crème de noisettes de façon régulière. La bordure de 2cm doit rester parfaitement nette. Placez la fève vers le bord. Mouillez la bordure à l’aide d’un pinceau humidifié avec de l’eau. Déposez la seconde pâte sur la première en essayant de chasser l’air vers l’extérieur et soudez les deux ensemble en appuyant avec vos doigts sur les bords. Enlevez l’excédent de pâte tout autour de la galette (vous pouvez enlever environ 2cm de pâte, le fait d’avoir une seconde pâte plus large au dessus permet simplement de rendre le soudage plus facile). A l’aide d’un pinceau, dorez une première fois votre galette en la badigeonnant avec le dernier œuf battu avec une pincée de sel en faisant attention de ne pas mettre de jaune d’œuf sur les côtés de la galette (cela empêcherait la pâte de bien monter). Laissez reposer 1H au réfrigérateur : le fait de refroidir la pâte feuilletée permettra qu’elle se développe mieux une fois au four.
  • Préchauffez le four à 200°. Dorez votre galette une seconde fois. Faites un trou au milieu de la tarte puis dessinez à l’aide du dos d’un couteau des motifs dessus. Chiquetez les côtés de la galette. Enfournez 10mn puis baissez la température du four à 180° et prolongez la cuisson de 25/30mn.
  • Si vous voulez une galette brillante comme celle que vous achetez en boulangerie, un peu avant la fin de la cuisson, faites chauffer 25g de sucre avec 25g d’eau dans une casserole jusqu’à ce que le mélange devienne translucide. Dès que la galette sort du four, badigeonnez-la du sirop de sucre ainsi obtenu à l’aide d’un pinceau.

Empanadas aux sot-l’y-laisse de dinde et tomme de Savoie

Pour ce Noël 2020, j’avais prévu au départ de vous proposer deux alternatives apéritives, qui auraient aussi pu être servies en guise de plat à d’autres occasions. Malheureusement, mes panna cottas marrons/champignons se sont avérées être un échec. Elles étaient beaucoup trop insipides. Il ne me reste donc qu’une heureuse recette à vous proposer : ces empanadas assez festives aux sot-l’y-laisse de dinde et à la tomme de Savoie. C’est vraiment très simple à faire et vraiment délicieux ! Vous pouvez les déguster à l’apéritif ou avec une salade en guise de plat principal. Je les ai faites à partir d’une base de pâte brisée car c’est beaucoup plus facile et rapide à faire mais je vous conseille d’utiliser de la pâte feuilletée pour un résultat plus léger, ça n’en sera que meilleur !

.

.

Temps : 5mn de préparation + 1h de repos pour la pâte ; 30mn de préparation, 30mn de réfrigération + 20mn de cuisson pour les empanadas
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour environ 12 empanadas

.

Ingrédients :

Pour la pâte brisée (je vous donne la recette que j’ai réalisée mais je vous conseille d’utiliser 500g de pâte feuilletée en lieu et place de la pâte brisée car le résultat sera bien meilleur) :

  • 300g de farine
  • 150g de beurre pommade
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 80g d’eau

.

Pour la garniture :

  • 200g de sot-l’y-laisse de dinde
  • 100g de tomme de Savoie
  • 1 jaune d’œuf

.

Recette :

Pour la pâte brisée :

  • Dans la cuve du robot munie de la feuille, mettez la farine, le beurre coupé en dés, le sel et l’eau et pétrissez jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène. Filmez la pâte et réservez-la au frais pendant au moins 1h.

.

Pour la garniture :

  • Dans une poêle, cuisez les sot-l’y-laisse dans une poêle, sur feu doux, pendant 10mn en les retournant régulièrement. Laissez-les refroidir puis effilochez-les en petits morceaux. Réservez. Coupez la tomme de Savoie en fines lamelles et réservez également.
  • Sortez la pâte brisée (ou feuilletée) du frigo et étalez-la finement (2/3mm environ) sur un plan de travail fariné. Découpez des ronds de pâte de 10cm de diamètre. Déposez de la garniture (sot-l’y-laisse ET tomme de Savoie) sur la moitié inférieure des chaussons en faisant bien attention de ne pas toucher les bords. A l’aide d’un pinceau, humidifiez les bords avec de l’eau puis repliez les chaussons. Soudez bien les bords en appuyant avec vos doigts. Déposez les chaussons sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Badigeonnez-les de jaune d’œuf à l’aide d’un pinceau puis réservez 30mn au réfrigérateur.
  • Préchauffez le four à 180°. Enfournez les empanadas 20mn environ, jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée.

Glace au pain d’épices (sans œuf)

La voici, la voilà, la seconde raison pour laquelle j’ai fait le pain d’épices de Philippe Conticini hier ! Bien évidemment, la première, c’était tout simplement parce que… c’est juste trop bon, voilà tout. La seconde c’est que je voulais essayer de faire une glace avec, sur le principe de ma glace miel/cannelle, mais avec des vrais morceaux de gâteau dedans. Et sincèrement c’est délicieux. La glace est bien moelleuse grâce au miel et on sent très bien le goût du pain d’épices. Je suis super satisfaite ! Cette glace sera parfaite pour servir avec votre dessert de Noël si vous vous orientez sur des agrumes ou du chocolat ^^

.

.

Temps : 15mn de préparation, 30mn d’infusion, 1h de réfrigération et 30mn de turbinage
Conservation : quelques semaines au congélateur
Pour environ 750mL de glace

.

Ingrédients :

  • 350mL de lait frais entier
  • 150g + 50g de pain d’épices (une tranche de 1.5cm d’épaisseur environ)
  • 200mL de crème liquide entière
  • le zeste d’une orange bio
  • une cuillère à café d’épices à pain d’épices
  • 70g de miel

.

Recette :

  • Dans une première casserole, portez le lait à ébullition. Hors du feu, ajoutez-y les 150g de pain d’épices et laissez infuser pendant 30mn. Dans une seconde casserole, portez à ébullition la crème. Hors du feu, ajoutez le zeste d’orange râpée et les épices. Laissez infuser pendant 30mn également.
  • A l’issue du temps d’infusion, ajoutez le miel à la crème et portez-la à nouveau à ébullition en mélangeant régulièrement. Versez-la ensuite dans un mixeur avec le lait et le pain d’épices infusé et mixez jusqu’à obtenir une préparation lisse et homogène. Entreposez au réfrigérateur au moins 1h.
  • Une fois la préparation refroidie, mélangez-la une dernière fois, démarrez votre sorbetière et versez-la dedans. Laissez la machine tourner une vingtaine de minutes jusqu’à ce que la glace ait une consistance solide mais souple. Ajoutez alors les 50g de pain d’épices restants, après les avoir découpés en dés. Laissez turbiner votre machine encore quelques minutes pour bien répartir les morceaux de pain d’épices puis versez la glace dans un récipient qui va au congélateur. Laissez la reposer quelques heures avant de la déguster. Si vous n’avez pas de sorbetière, versez l’appareil dans un récipient et entreposez-le au congélateur en le remuant de temps en temps pour éviter qu’un maximum de cristaux ne se forment.

Pain d’épices de Philippe Conticini

Voilà une quête bien longue et difficile que celle de trouver le pain d’épices parfait (enfin parfait à mes yeux). Mais s’agissant d’un gâteau toujours excellent (car très difficile à louper), c’est un plaisir de tester de nouvelles recettes chaque année. Après le pain d’épices de Christophe Michalak l’année dernière (non publié mais réalisé en masterclass), c’est au tour de celui de Philippe Conticini de faire un tour dans ma cuisine. C’est une recette très parfumée et surtout très moelleuse. Je suis sure qu’elle fera beaucoup d’heureux !

.

.

Temps : 15mn de préparation, 10mn de repos et 35mn de cuisson
Conservation : 1 à 2 semaines, bien emballé dans du film alimentaire, à température ambiante ou au frigo
Pour un pain d’épices

.

Ingrédients :

  • 135g de lait demi écrémé
  • 1 clou de girofle
  • 90g de beurre
  • 80g de vergeoise
  • 110g de miel liquide (si possible de sapin)
  • 2 petits œufs (70g d’œuf environ)
  • 105g de farine T45
  • 60g de farine de sarrasin
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 3g de bicarbonate de soude
  • 1g de gingembre en poudre
  • 2g de cannelle en poudre
  • 2g d’épices à pain d’épices
  • 1g de réglisse en poudre
  • 18g de mélasse
  • le zeste d’un citron bio
  • 20g de zestes d’oranges confites
  • 20 g de gingembre confit taillé en fines lamelles
  • 30 g d’amandes effilées et grillées

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 170°.
  • Portez le lait à ébullition. Ajoutez le clou de girofle et laissez infuser 5mn hors du feu.
  • Dans une casserole, faites fondre le beurre, la vergeoise et le miel ensemble. Mélangez et laissez tiédir. Incorporez alors les œufs.
  • Dans un petit saladier, mélangez les farines, la fleur de sel, le bicarbonate, les épices, la mélasse, le zeste de citron et les zestes d’oranges confites hachés. Incorporez les poudres au mélange précédent puis ajoutez le gingembre confit et les amandes effilées et enfin le lait tiède.
  • Versez la pâte dans un moule à cake beurré et fariné. Laissez reposer 10mn puis enfournez 35mn.

Profiteroles

Voici un dessert que je trouve assez festif quoi qu’assez répandu et simple à faire et qui est parfait pour clôturer un repas dans la gourmandise : les profiteroles. Rien de bien compliqué ou de bien long si vous achetez votre glace car vous n’aurez alors qu’à faire des choux et une sauce au chocolat minute. C’est un dessert qui a aussi l’avantage de pouvoir être intégralement préparé à l’avance (les choux, la glace et la sauce) pour un dressage minute ce qui est super pratique si vous vous lancez dans un repas long et compliqué avant.

.

.

Temps : 25mn de préparation + 30mn de cuisson et le temps de refroidissement pour les choux ; 10mn pour le montage
Conservation : aucune
Pour 4 personnes

.

Ingrédients :

Pour les choux :

  • 45g d’eau
  • 45g de lait entier
  • 2g de sucre semoule
  • 2g de sel
  • 40g de beurre
  • 50g de farine
  • environ 90g d’œuf battus (soit 2 œufs) + un œuf pour la dorure (vous pouvez également faire un craquelin si vous voulez)

.

Pour les profiteroles :

  • environ 1/2 litre de la glace vanille
  • de la sauce au chocolat (ici ou ici ou une ganache au chocolat toute simple faite avec 50% de crème et 50% de chocolat noir)

.

Recette :

Pour les choux :

  • Préchauffez votre four à 220°. Dans une casserole, faîtes chauffer l’eau, le lait, le sucre, le sel et le beurre ensemble. Une fois le beurre totalement fondu, portez le mélange à ébullition. Hors du feu, ajoutez la farine en une fois et mélangez jusqu’à obtenir un pâton homogène. Desséchez alors la pâte : remettez-la sur le feu et travaillez-la avec une cuillère en bois jusqu’à ce qu’elle se décroche des bords de la casserole et qu’une fine pellicule se forme au fond de celle-ci (sur de petites quantités, cette étape peut se faire en seulement quelques secondes, c’est normal car il y a alors très peu d’humidité). Transvasez la pâte dans un saladier et incorporez environ 3/4 des œufs en mélangeant régulièrement. Il faudra alors être vigilant et incorporez le reste petit à petit en vérifiant la consistance de la pâte à chou régulièrement. Pour cela, faites une fente dans la pâte à l’aide d’une spatule : si la pâte reste droite il faut ajouter de l’oeuf, si elle se referme progressivement c’est parfait, si elle se referme vite vous avez ajouté trop d’œuf. Une fois que la consistance de votre pâte à choux est bonne, transvasez-la immédiatement dans une poche à douille.
  • Dressez des choux réguliers en quinconce sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé (le silpat est à éviter). Pour un joli pochage, placez la poche à douille à la hauteur qui sera la hauteur finale de vos choux et maintenez une pression régulière jusqu’à obtenir le diamètre souhaité : il ne faut pas monter la poche au fur et à mesure.  Cette quantité de pâte vous permettra de dresser 12 choux de 4/4.5cm de diamètre en plaçant la poche à 2.5cm de hauteur environ. Battez l’œuf et badigeonnez-en vos choux à l’aide d’un pinceau.
  • Enfournez la plaque de choux dans votre four préchauffé et éteignez-le immédiatement. Laissez vos choux ainsi pendant 15mn dans le four éteint puis rallumez ce dernier sur 170° et prolongez la cuisson pendant 15mn : vos choux doivent être légers et dorés. Laissez refroidir vos choux sur une grille.

.

Pour les profiteroles :

  • Sortez votre glace 10/15mn avant de dresser vos profiteroles.
  • Une fois que vos choux sont froids, coupez-les en deux et garnissez-les de glace à la vanille. Déposez 3 choux par assiette et nappez de sauce au chocolat chaude. Servez immédiatement.