Cupcakes ensanglantés

Voici un classique des pâtisseries d’Halloween : les cupcakes ensanglantés façon Dexter ! Le timing tombe d’ailleurs parfaitement puisque la série reprend le 7 novembre. De quoi donc célébrer son retour ! En terme de composition, il s’agit de red velvet cupcakes surmontés d’un glaçage au cream cheese et décorés avec des bris de « caramel » transparents et du coulis de framboises. La seule difficulté réside dans les bris de glace car il faut bien respecter la température de cuisson du sirop de sucre si vous voulez une plaque bien solide qui se cassera sans soucis. Surtout n’utilisez pas de sirop de glucose, sinon le « verre » sera mou et ne pourra pas être brisé. En dehors de ça, c’est sincèrement l’autoroute de la facilité. C’est très probablement un des gâteaux les plus simples que vous pouvez servir pour Halloween. C’est aussi surement un de ceux qui pourrait plaire au plus grand monde grâce à ses goûts assez neutres et basiques (vanille très légèrement cacaotée et framboises) et sa texture hyper moelleuse. Ce sont vraiment des cupcakes tout en douceur qui vous sont proposés ici.

Temps : 10mn de préparation + 18mn de cuisson pour les cupcakes, 5mn de préparation pour le glaçage, 25mn pour la décoration
Conservation : aucune une fois totalement montés (si vous faites les cupcakes sans la déco, 2/3j)
Pour 12 cupcakes

Ingrédients :

Pour les red velvet cupcakes :

  • 180mL de lait entier
  • 2 cuillères à café de vinaigre blanc
  • une pointe de colorant en poudre rouge (ou autre colorant à doser suivant le type)
  • 155g de farine
  • 100g de sucre
  • 50g de cassonade
  • 15g de cacao en poudre non sucré
  • 0.75 cuillère à café de bicarbonate
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 60g de beurre fondu
  • 55g d’huile neutre
  • 1 gros œuf
  • 1.5 cuillère à café d’extrait de vanille liquide

Pour le glaçage :

  • 375g de philadelphia
  • 90g de sucre glace
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide

Pour le décor :

  • 150g de sucre
  • 75g d’eau
  • 50g de coulis de framboises (maison ou pas)

Recette :

Pour les red velvet cupcakes :

  • Préchauffez le four à 180°. Mélangez le lait, le vinaigre et le colorant et laissez reposer 10mn à température ambiante.
  • Dans un premier saladier, mélangez la farine, le sucre, la cassonade, le cacao le bicarbonate et le sel. Incorporez le beurre fondu et l’huile puis l’œuf et la vanille et enfin le lait progressivement. La pâte doit être lisse et homogène. Répartissez-la dans 12 caissettes disposées dans des moules à muffins. Enfournez 18mn : la pointe d’un couteau doit ressortir propre ou légèrement humide avec des miettes de gâteau. Le temps de cuisson peut paraitre énorme au vu de la taille des cupcakes mais c’est bien le bon. Laissez refroidir 10mn dans le moule avant de les transférer sur une grille jusqu’à complet refroidissement.

Pour le glaçage :

  • Battez le philadelphia avec le sucre glace et l’extrait de vanille liquide. Versez le glaçage dans une poche à douille munie d’une douille cannelée et conservez au réfrigérateur.

Pour le décor :

  • Versez le sucre et l’eau dans une casserole et chauffez le mélange jusqu’à 140°. Si vous n’avez pas de thermomètre, versez une goutte dans un verre d’eau bien froide : si la goutte se solidifie, le sirop est prêt. Versez le sirop de sucre sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et laissez durcir à température ambiante (30mn suffisent). Cassez la plaque de sucre en petits morceaux pour faire vos bris de glace.
  • Pochez votre glaçage sur les cupcakes (partez de l’extérieur en allant vers l’intérieur en faisant un mouvement de spirale). Enfoncez quelques morceaux de sucre et versez un peu de coulis de framboises dessus pour faire le sang. 

Note :
– Comme souvent à Halloween, je vous propose plus des idées de design que des recettes très originales. Vous pouvez donc décliner cette idée de cupcakes ensanglantés de beaucoup de manières différentes. Vous pouvez faire un insert de coulis framboises ou de coulis à la vanille coloré par exemple, partir sur une base de fondant ou chocolat ou de coulant et non de cupcakes, faire une chantilly mascarpone pour plus de légèreté ou une buttercream pour plus de fermeté. Le champ des possibles est vraiment extrêmement vaste. Je ne vous cache pas d’ailleurs que si j’avais pu j’aurais très certainement fait une chantilly assez ferme au lieu d’un glacage au philadelphia mais le fait de les transporter rendait cette option impossible.
– Vous pouvez préparer vos cupcakes à l’avance et conserver votre glaçage quelques heures au frigo avant de le pocher. En revanche, il est préférable de faire la déco au dernier moment car le sucre pourrait fondre et le coulis va se solidifier à l’air libre.

S’mores popcorn

C’est parti pour Halloween. Pour vous laisser le temps de faire votre liste de courses pour le week end prochain, je vous partage mes essais de l’année super tôt cette fois-ci. Connaissez vous les s’mores ? Il s’agit d’un encas sucré d’origine américaine très populaire, composé de marshmallows légèrement fondus au feu de bois et de chocolat, emprisonnés dans deux biscuits Graham crackers. Il est consommé surtout l’été autour des feux de camps mais avec un bon chalumeau ou une cheminée, on peut le reproduire tout le long de l’année pour notre plus grand plaisir. On en voit énormément dans les films américains et c’est ça qui m’a donné envie de le combiner à des popcorns pour un snack d’Halloween 100% cinéma ! Personnellement j’ai adoré. J’ai trouvé le rendu super addictif entre le moelleux du popcorn, le croquant des Golden Grahams (qui viennent ici remplacer les graham crackers en une version légèrement plus sucrée), le moelleux des chamallows et la gourmandise du chocolat au lait. J’ai quasiment tout mangé toute seule, mon compagnon n’ayant pas trop aimé le fait que le popcorn ne soit pas caramélisé. Pour être encore plus respectueux de la tradition, vous pouvez faire fondre vos marshmallows ou utiliser de la pâte de guimauve (Fluff) à la place. Ça sera surement terriblement bon mais particulièrement difficile à manger proprement par contre !

Temps : 10/15mn de préparation
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique à température ambiante
Pour 6 personnes (490kcal/part)

Ingrédients :

  • 2 cuillères à soupe d’huile
  • 125g de grains de maïs à éclater
  • 125g de mini marshmallows
  • 100g de Golden Grahams
  • 250g de chocolat au lait

Recette :

  • Versez l’huile dans une grande casserole sur feu moyen. Ajoutez le maïs, mélangez pour que tous les grains soient enrobés d’huile et refermez la casserole avec un couvercle. Le maïs va commencer d’exploser au bout de quelques minutes. Secouez la casserole (sans l’ouvrir) de temps en temps pour faire tomber les grains encore entier au fond. Retirez la casserole du feu quand les « pop » caractéristiques se font rares (cela devrait prendre environ 5mn). Versez le popcorn sur deux plaques de cuisson et retirez les grains qui n’auraient pas explosé. Ajoutez les marshmallows et les golden grahams de façon bien homogène sur le popcorn. Faites fondre le chocolat au lait au micro-ondes par tranches de 30s et versez-le en filet partout sur le mélange. Laissez prendre à température ambiante avant de mettre dans un conteneur hermétique.

Tacos ananas crevettes

Voilà mon premier essai de cuisine mexicaine. Et pour marquer le coup, je me suis attaquée à un monument : le tacos. Je suis consciente que c’est une recette qui peut paraître étrange à partager fin octobre mais cette semaine il fait CHAUD. Hier il faisait 24°, quasiment la température qu’on a eu tout l’été. L’appel des tacos se fit donc assez fort entre deux raclettes. Mais ne vous alarmez pas sur la quantité des ingrédients, la liste est très longue mais il s’agit quasiment exclusivement d’épices et d’assaisonnement. S’il vous en manque certains, vous pouvez les substituer par d’autres assez similaires que vous affectionnez. Rien n’est figé dans le marbre quand il s’agit de saveurs et d’épices. Niveau recette aussi, il n’y a aussi aucune raison de paniquer car il n’y a rien de bien compliqué. Il n’y a que quelques lignes par étape et il s’agit majoritairement de tout mélanger et de laisser ensuite reposer. Rien de bien sorcier donc. Tout est très ludique et je pense que vous adorerez. D’ailleurs, ces tacos ne sont pas très relevés mais si vous aimez la cuisine épicée, vous pouvez ajouter du piment. Mon vrai gros coup de cœur dans cette recette ira à la crème d’avocat que j’ai trouvé INCROYABLE. Meilleure que le guacamole alors que je suis pourtant une fan. Je pourrais en manger à la petite cuillère non stop.

Temps : 30mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : 24h dans des récipients hermétiques séparés
Pour 4 personnes

Ingrédients :

Pour la marinade :

  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron vert
  • 2 cuillères à café de piment doux en poudre (chili powder)
  • 2 cuillères à café de cumin en poudre
  • 2 cuillères à café d’oignons en poudre
  • 2 cuillères à café d’ail en poudre
  • 1 cuillère à café de paprika fumé
  • 1 cuillère à café de coriandre en poudre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de poivre
  • 0.5 cuillère à café de piment de Cayenne
  • 900g de grosses crevettes crues décortiquées et déveinées (sans la queue)

Pour la crème d’avocat :

  • 1 avocat et demi
  • 215g de yaourt à la grec
  • 3 cuillères à soupe de mayonnaise
  • 1.5 cuillère à soupe de jus de citron vert
  • 0.75 cuillère à café de sel
  • 0.5 cuillère à café de cumin en poudre
  • 0.5 cuillère à café d’oignons en poudre

Pour la salade de chou à l’ananas :

  • 200g de chou vert (1/4 de chou environ)
  • 300g d’ananas (1/2 ananas environ)
  • un demi oignon rouge
  • 10g de coriandre fraiche (une demie botte)
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron vert
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 0.25 cuillère à café de poivre
  • (facultatif : 1 piment jalapeño pour les plus aguerris (je n’en ai pas mis))

Pour la cuisson et le montage :

  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 30g de beurre
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron vert
  • 10 mini tortillas au maïs (ou au blé ; si vous n’en trouvez pas vous pouvez emporte-piècer 5 grosses)

Recette :

Pour la marinade :

  • Mélangez tous les ingrédients de la marinade ensemble, exception faite des crevettes, et versez-les dans un sac congélation. Séchez les crevettes avec du papier absorbant puis ajoutez-les dans le sac. Fermez ce dernier et agitez bien pour enrober toutes les crevettes. Laissez mariner à température ambiante 15 à 30mn (1h maximum si vous laissez mariner au réfrigérateur). Pendant ce temps, préparez les autres composants de la recette.

Pour la crème d’avocat :

  • Versez tous les ingrédients de la crème d’avocat dans un blender et mixez jusqu’à ce que la préparation soit lisse et homogène. N’hésitez pas à racler les parois régulièrement si besoin. Filmez au contact et entreposez au réfrigérateur de le temps de faire la suite.

Pour la salade de chou à l’ananas :

  • Lavez le chou, séchez-le, hachez-le finement et versez-le dans un grand saladier. Coupez l’ananas en dés. Pelez et émincez l’oignon rouge finement. Prélevez les feuilles de la botte de coriandre, lavez-les, séchez-les et cisaillez-les finement. Ajoutez tous les composants préparés au saladier avec le jus de citron, le sel et le poivre. Mélangez bien et réservez au frigo également.

Pour la cuisson :

  • Versez moitié de l’huile et du beurre dans une grande sauteuse sur feu moyen-vif. Quand elle est chaude, ajoutez moitié des crevettes et cuisez-les jusqu’à ce qu’elles soient roses (environ 2mn et demi de chaque côté). Versez une cuillère à soupe de jus de citron vert dessus, mélangez et versez dans un plat. Répétez l’opération avec la seconde moitié des ingrédients. (Divisez la cuisson vous permettra qu’elle soit bien uniforme. Sinon, votre poêle risque d’être trop petite et elles ne seront pas correctement cuites.)

Pour le montage :

  • Réchauffez les tortillas une dizaine de secondes de chaque côté dans une poêle à sec sur feu moyen. (Cette étape est facultative mais elle permet d’avoir une meilleure texture pour les galettes !) Ajoutez une bonne cuillère à soupe de crème d’avocat sur vos tortillas, puis la salade et enfin les crevettes. Servez immédiatement !

Croustidélices de Frédéric Bau

Dans l’esprit des buckeyes partagés récemment qui me servent d’exutoire gourmand en rentrant du boulot, je vous présente les croustidélices de Frédéric Bau, issus de son ouvrage « Simplement chocolat ». Il s’agit de petites douceurs au chocolat qui rappellent un peu les roses des sables. Composées de crêpes dentelles, de cranberries séchées et de raisins secs, elles allient donc tout ce qui est bon : le moelleux et le sucré des fruits secs, le croustillant des gavottes et la puissance du chocolat. C’est vraiment super bon et surtout faisable en un tour de main avec les enfants (sauf la partie bain marie à réserver aux parents ;)). En plus vous pouvez en faire un grand nombre et les conserver longtemps ! Une bonne idée de cadeau gourmand à garder en tête pour Noël (même si c’est dans looooongtemps).

Temps : 15mn de préparation
Conservation : plusieurs semaines dans une boite en métal hermétique (à température ambiante s’il ne fait pas très chaud, sinon au frigo)
Pour une vingtaine de croustidélices

Ingrédients :

  • 250g de chocolat de votre choix (je vous conseille le chocolat noir car les croustidélices sont déjà assez sucrés avec les autres éléments de la recette)
  • 100g de cranberries séchées
  • 80g de raisins secs
  • 80g de crêpes dentelles

Recette :

  • Hachez votre chocolat. Versez-en 2/3 (soit environ 165g) dans un cul de poule et faites-le fondre au bain-marie à 50-55° (45-50° pour le chocolat au lait et 40° pour le chocolat blanc). Retirez le cul de poule du bain marie et ajoutez le reste du chocolat haché. Mélangez jusqu’à ce que le chocolat soit totalement fondu et parfaitement lisse. Ajoutez les cranberries et les raisins secs et mélangez à nouveau. Émiettez les crêpes dentelles et ajoutez-les. Mélangez bien pour qu’elles soient totalement enrobées de chocolat. Versez une cuillère de la préparation dans des empreintes en silicone de 5cm de diamètre environ ou faites des tas sur une feuille de papier aluminium. Tassez un peu avec les doigts pour former un ensemble homogène, mais pas trop pour ne pas écraser les croustidélices. Essayez d’aller assez vite car le chocolat fige rapidement. Laissez 5mn à température ambiante pour que le chocolat finisse de se solidifier avant de ranger dans une boite hermétique.

Note : Si vous n’avez pas de thermomètre ou n’avez juste pas envie de vous prendre la tête avec le tempérage, pas de soucis. Ce n’est pas obligatoire. Laissez juste fondre votre chocolat jusqu’à ce qu’il soit totalement fluide.

Sirop de pomme à la cannelle maison

L’automne est vraiment là. Il fait froid dehors, le vent fouette les fenêtres, les feuilles mordorées virevoltent autour de nous et Halloween est partout dans les magasins : il est donc temps de se mettre à la page. Et quoi de mieux pour ça que de rendre hommage au fruit phare de la saison : la pomme. Même si c’est un fruit qu’on trouve toute l’année chez nous, c’est vraiment en automne, lors de la pleine saison, qu’il est le meilleur. Je n’ai donc pas pu résister quand j’ai vu la recette de Jujube. Et après quelques ajustements au niveau de la méthode, je me suis retrouvée avec un sublime sirop, épais mais pas trop, qui sent bon la pomme et la cannelle. Un véritable coup de cœur pour une fan de ces saveurs comme moi. Rien qu’à l’odeur, je savais que ce serait un délice. J’adore quand mon appartement est embaumée par ces délicieuses odeurs d’épices. Vous pouvez le déguster normalement comme tout sirop mais je pense aussi qu’il pourrait facilement sublimer un thé aux épices si vous avez pour habitude de le sucrer !

Temps : 10mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : quelques mois au frigo (apparemment plus d’un an dans un bocal stérilisé mais je n’ai pas testé)
Pour un peu plus d’un demi-litre de sirop

Ingrédients :

  • 3 pommes
  • 600g de sucre
  • le jus d’1 citron
  • 1 cuillère à soupe de cannelle en poudre

Recette :

  • Nettoyez les pommes, essuyez-les et coupez-les en morceaux. Passez-les à l’extracteur de jus (si vous avez une centrifugeuse il faudra aussi enlever les pépins) et versez 400mL du jus récolté dans une casserole. Ajoutez le sucre, le jus de citron et la cannelle et chauffez sur feu vif jusqu’à atteindre l’ébullition sans cesser de remuer pour que le sirop ne caramélise pas au fond de la casserole. Cela devrait prendre environ 10mn. Réduisez sur feu moyen et prolongez la cuisson de 15mn en remuant régulièrement jusqu’à ce que le jus réduise et devienne sirupeux. Ecumez, filtrez si besoin, laissez refroidir à température ambiante, mettez en bouteille (ou dans des bocaux stérilisés c’est encore mieux) et entreposez au réfrigérateur jusqu’à dégustation. N’hésitez pas à mélanger le sirop avant de vous servir, la cannelle ayant tendance à rester au fond. 

Poulet alfredo au bacon

Cette fois-ci, on reste sur le continent européen pour une nouvelle recette de poulet. Nulle épice ici mais une sauce italienne généreuse à la crème, au beurre, à l’ail et au parmesan. Un véritable délice qui tient bien au corps pour affronter l’hiver. J’y ai ajouté du bacon pour le croustillant mais ce n’est pas obligatoire si vous voulez rester fidèle à la recette originale. Servez avec du riz ou des légumes comme des brocolis ou du chou-fleur. Pour un plat végétarien, vous pouvez zapper le poulet (et le bacon évidemment) et servir la sauce alfredo avec des pâtes !

Temps : 30mn de préparation/cuisson
Conservation : 2j dans une boite hermétique au frigo
Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 100g de poitrine de porc fumée (bacon)
  • du poivre et du sel
  • 4 blancs de poulet
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 30g de beurre
  • 2 gousses d’ail
  • 300mL de crème entière liquide
  • 85g de parmesan râpé

Recette :

  • Dans une poêle anti-adhésive, déposez le bacon et cuisez-le sur feu moyen jusqu’à ce qu’il soit croustillant des deux côtés. Cela devrait prendre environ 5mn. Laissez refroidir.
  • Salez et poivrez le poulet des deux côtés. Chauffez l’huile dans une grande poêle anti-adhésive sur feu moyen et déposez-y le poulet. Cuisez-le environ 5mn de chaque côté. Il doit être cuit à cœur. Si ce n’est pas le cas, prolongez la cuisson de quelques minutes. Quand il est prêt, retirez-le de la poêle. Ajoutez-y alors le beurre et, une fois fondu, les gousses d’ail écrasées au presse-ail. Laissez-les dorer 2mn puis versez la crème, un quart de cuillère à café de sel et un quart de cuillère à café de poivre. Mélangez et laissez mijoter à petit bouillon pendant 5mn : la crème va épaissir. Pendant ce temps, coupez le bacon en petits morceaux. Ajoutez-le ainsi que le parmesan râpé à la crème et mélangez jusqu’à ce que la sauce soit bien homogène. Remettez le poulet dans la crème, chauffez 2/3mn pour qu’il soit bien chaud et servez immédiatement.

Sprits (ou biscuits viennois) de Pierre Hermé

Voilà un classique des biscuits français. Un qu’on a probablement tous mangé un jour. Un délicieux sablé en forme de W aux courbes bien arrondies, à moitié recouvert de chocolat. Eh bien Pierre Hermé (encore lui, la BIBLE des pâtissiers) nous a partagé sa recette qui s’avère être une tuerie. Encore meilleure que ceux qu’on a pu manger enfant car le goût de vanille et super puissant, le biscuit encore plus friable, presque fondant en bouche et le chocolat au lait plus généreux (merci le fait maison ;)). Si vous aimez faire vos biscuits maison n’hésitez vraiment pas. Vous pouvez même modifier le type de chocolat ou la taille des biscuits pour coller parfaitement à vos envies. Il ne faut plus perdre une seconde.

Temps : 25mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : 1 semaine dans une boite hermétique
Pour 15 biscuits

Ingrédients :

  • 190g de beurre mou
  • 75g de sucre glace
  • une demie gousse de vanille
  • 30g de blanc d’œuf (soit 1 blanc normal)
  • 225g de farine
  • 2 pincées de fleur de sel
  • 125g de chocolat au lait pâtissier (Jivara de Valrhona pour moi)

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Travaillez le beurre pour qu’il soit bien crémeux puis incorporez le sucre glace et les graines de la gousse de vanille fendue en deux et grattée. Ajoutez le blanc d’œuf et mélangez (je vous conseille d’utiliser votre robot muni de la feuille car le blanc d’œuf est difficile à incorporer). Ajoutez la farine et la fleur de sel et travaillez la pâte jusqu’à ce qu’elle soit homogène. Versez-la dans une poche à douille munie d’une douille cannelée de 18mm environ et pochez vos sprits sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé (pour vous aider à visualiser le mouvement, il faut faire un S collé avec un retour de plus à la fin ou un W avec des angles lisses, donc entre le S et le W quoi ;)). La pâte pourrait être un peu dure à pocher au début mais si vous la réchauffez en frottant la paume de votre main sur la poche, cela devrait l’assouplir. Enfournez 15mn : les biscuits seront encore assez pâles. Laissez-les refroidir sur la plaque de cuisson.
  • Une fois totalement refroidis, faites fondre le chocolat au lait au bain-marie ou au micro-ondes par tranches de 30s en faisant attention de ne pas brûler le chocolat. Prenez un sprits, trempez-le à moitié dans le chocolat (dans le sens de la longueur !) et déposez-le sur une feuille de papier sulfurisé. Faites ça pour tous les biscuits. Laissez-les à température ambiante jusqu’à ce que le chocolat durcisse. Attention ils sont très friables.

Soupe de patates douces au cheddar

Avec le froid vient ma première soupe de la saison. Je suis partie sur la recette de Barbara à base de saveurs hyper réconfortantes que sont la patate douce et le cheddar et je l’ai modifiée à ma convenance. Une soupe généreuse et assez originale par ses accents américains. N’hésitez pas à adapter la quantité de liquide suivant le résultat désiré : une soupe plutôt épaisse avec du corps ou très claire.

.

.

Temps : 15mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans un récipient hermétique au frigo
Pour 4 à 6 personnes
.

Ingrédients :

  • 1,3kg de patates douces (1kg une fois épluchées)
  • 2 carottes
  • 2 litres de bouillon de poulet (2L d’eau avec 2 cubes)
  • 450g de cheddar râpé

.

Recette :

  • Épluchez les patates douces et les carottes (n’hésitez pas à utiliser un couteau plutôt qu’un économe pour les patates, ce sera bien plus facile) et coupez-les en morceaux. Versez-les dans une grosse casserole avec le bouillon de poulet et portez à ébullition. Laissez cuire 30mn, à couvert, en maintenant l’ébullition sur feu moyen. Les légumes doivent être tendres : un couteau doit les traverser sans difficulté. Mixez à l’aide d’un mixeur plongeant ou d’un blender (dans ce cas laissez refroidir avant pour éviter le choc thermique). Si besoin, ajoutez de l’eau jusqu’à obtenir la consistance désirée (plus ou moins fluide). Remettez sur le feu, ajoutez le cheddar et mélangez jusqu’à ce qu’il soit totalement fondu.

Note : La quantité d’eau est à adapter suivant votre matériel. Mes casseroles entrainent beaucoup d’évaporation à la cuisson malgré le couvercle. Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez diminuer la quantité de bouillon de moitié (mais pas le nombre de cubes pour ne pas influer sur la saveur), quitte à remettre du liquide au moment de mixer pour fluidifier jusqu’à la consistance voulue.

Thumbprints chocolat noisettes

Nouvelle recette de biscuits avec ces délices venus des États-Unis que sont les thumbprints (littéralement empreintes de pouce) : il s’agit de biscuits super sablés, qui s’effritent très facilement, et dans lesquels on creuse une cavité au centre (normalement grâce à son pouce, d’où le nom ;)) pour y mettre la garniture de son choix. Dans cette recette chipée chez Chocolat et caetera, les biscuits sont roulés dans les éclats de noisettes et fourrés de ganache. On a donc un contraste hyper intéressant entre le sablé du biscuit, le croquant des noisettes et le fondant de la ganache. Contrairement à Guillemette qui a opté pour un chocolat noir, j’ai pour ma part réalisé une ganache au chocolat Caramelia (chocolat au lait au caramel) car malgré ce qu’on pourrait croire vu la quantité de sucre, le biscuit n’est pas du tout sucré grâce au cacao. J’ai donc voulu ajouter une petite touche de douceur pour le goûter.

.

.

Temps : 35mn de préparation et 11mn de cuisson
Conservation : une semaine dans une boite en métal hermétique
Pour une trentaine de biscuits
.

Ingrédients :

Pour la ganache :

  • 120g de crème liquide entière
  • 200g de chocolat au lait au caramel (Caramelia de Valrhona pour moi)

Pour les biscuits :

  • 220g de beurre demi-sel mou
  • 150g de sucre
  • 280g de farine
  • 60g de cacao
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 100g de noisettes concassées

.

Recette :

Pour la ganache :

  • Portez la crème à ébullition dans une casserole. Versez-la en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. La ganache doit être lisse et brillante. S’il reste quelques morceaux non fondus, passez-la juste quelques secondes au micro-ondes. Réservez à température ambiante jusqu’à ce que la ganache ait refroidi puis filmez-la au contact et entreposez-la au réfrigérateur le temps de faire les biscuits (cela lui permettra de prendre de la consistance et donc d’en mettre plus quand on passera au fourrage).

Pour les biscuits :

  • Préchauffez le four à 180° C. Battez le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux. Ajoutez la farine, le cacao et la levure tamisés et mélangez jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte homogène. Prélevez une bonne cuillère à café de pâte (une vingtaine de grammes) et roulez-la entre vos mains pour former une boule. Roulez celle-ci dans les noisettes concassées et déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte en disposant les biscuits en quinconce et espacés de 5cm au moins. Appuyez légèrement au centre avec le manche d’une cuillère en bois ou votre index pour creuser les biscuits (normalement il faudrait faire ça avec le pouce mais je trouve le rendu moins joli et moins pratique car ça écrase plus le biscuit que ça ne le creuse). Enfournez 11mn : les biscuits ne doivent pas être trop cuits (temps de cuisson à adapter suivant le nombre de gâteaux que vous réalisez : j’en ai fait 32 ils étaient donc un peu plus gros que ceux de Guillemette qui du coup ne les faisait cuire que 6 à 8mn). Si les creux se sont trop refermés sous l’action de la levure, n’hésitez pas à appuyer de nouveau au centre à l’aide du manche de votre cuillère en bois pour qu’ils soient bien marqués. Laissez refroidir à température ambiante.
  • Une fois vos biscuits refroidis, sortez la ganache du frigo et déposez-en une cuillère à café au centre de chacun.

Boulettes de veau à la scarmoza fumée

Et voilà, encore une recette extraordinaire de Bernard. Décidément, chaque essai est une réussite avec lui. Cette fois-ci, je me suis penchée sur une de ses recettes salées de boulettes de viande. Celle-ci a de sublimes accents italiens avec son fourrage à la scarmoza fumée. Autant vous dire que le winter body est en route car ce n’est pas avec cette recette que vous pourrez tenir un régime. Oui c’est gras, très gras, mais tellement bon…

.

.

Temps : 35mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 5/6 personnes (une trentaine de boulettes)

.

Ingrédients :

  • 2 grandes tranches de pain de mie
  • un peu de lait
  • 250g de veau haché
  • 125g de bœuf haché (à 15% de matière grasse de préférence)
  • 125g de chair à saucisse (ou de veau haché supplémentaires)
  • 2 gousses d’ail
  • 100g de parmesan râpé
  • 2 œufs
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0,5 cuillère à café de poivre
  • 0,25 cuillère à café de paprika fumé
  • une pincée de piment de Cayenne
  • 200g de scarmoza fumée
  • 20g de beurre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

.

Recette :

  • Enlevez la croute du pain de mie et trempez-le dans du lait. Enlevez l’excédent de liquide en serrant les tranches, rompez-les en petits morceaux et versez dans un saladier. Ajoutez les viandes et travaillez le tout à la main jusqu’à obtenir une préparation bien homogène (n’hésitez pas à utiliser des gants). Ajoutez alors les gousses d’ail écrasées au presse-ail, le parmesan et les œufs. Travaillez à nouveau le mélange puis ajoutez les épices en les répartissant bien et mélangez à nouveau. Votre farce doit être bien homogène.
  • Coupez la scarmoza en cubes de 2cm de côté (Bernard dit d’enlever la croute, personnellement je l’ai laissée et j’ai apprécié ce surplus de goût même si la texture est plus épaisse). Prenez une cuillère à soupe de farce, mettez un cube de scarmoza au centre, refermez la boulette et roulez-la entre vos mains pour la modeler comme il faut. Recommencez jusqu’à épuisement de la farce.
  • Faites fondre le beurre avec l’huile dans une grande sauteuse sur feu moyen (l’huile empêchera le beurre de brûler). Ajoutez les boulettes. Retournez-les régulièrement pour qu’elles soient cuites de tous les côtés. Cela devrait prendre environ 20mn. Servez immédiatement.