Chai latte

Voilà une recette qui me tient particulièrement à cœur : le chai latte. Je ne compte plus les litres de boisson que j’ai pu boire à Starbucks et le nombre de recettes testées pour arriver à un résultat qui me convienne. Attention, ne vous attendez pas à un copier/coller de votre thé préféré du géant industriel américain. Il serait impossible de le reproduire sans recourir à BEAUCOUP de sucre. Eh oui car après avoir maintes et maintes fois observé leur processus, il semblerait qu’ils utilisent juste le sirop chai de Monin dans du lait bouillant (en tout cas en France). Et qui dit sirop, dit une grosse quantité de sucre qui aura réduit. Peut-être tenterai-je un jour de faire une version parfaitement semblable mais là je suis partie sur une version plus saine et bien épicée comme j’aime. Après tous ces tests, vous trouverez des tonnes de conseils au dessous de la recette, qui elle n’est pas très longue de son côté. Par exemple, je vous y explique de ne pas paniquer concernant la liste des ingrédients car vous pouvez faire une version quasiment tout aussi bonne avec moitié moins d’épices, il faut juste conserver les bonnes !

Temps : 10mn de préparation
Pour 2 mugs (ou une énorme tasse)

Ingrédients :

  • 500mL d’eau
  • 3 bâtons de cannelle
  • 8 graines de cardamome
  • 5 grains de poivre
  • 2 clous de girofle
  • 1 étoile de badiane
  • 0.25 cuillère à café de noix de muscade moulue (j’ai râpé une noix fraiche mais de la muscade en poudre sera parfaite)
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre (vous pouvez utiliser du gingembre frais mais je trouve ça très difficile à doser pour obtenir l’intensité voulue dans une boisson)
  • 1 cuillère à soupe de thé chai (ou de thé noir normal si vous n’en avez pas)
  • 250mL de lait
  • 25g de miel
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide

Recette :

  • Versez l’eau et toutes les épices hormis la vanille dans une casserole. Portez à ébullition pendant 3Mn. Ajoutez le thé et prolongez l’ébullition pendant 5mn. Ajoutez enfin le lait et le miel et laissez bouillir pendant encore 3mn en mélangeant bien pour dissoudre le miel. Filtrez à l’air d’une passoire, ajoutez la vanille, mélangez et servez bien chaud (surmonté d’un peu de chantilly saupoudrée de cannelle comme moi si vous voulez plus de gourmandise).

Notes :
– J’ai essayé de moudre les épices ou de les torréfier mais je n’ai pas vraiment senti de différence à la dégustation alors que ce sont des étapes supposées renforcer le goût des épices. Libre à vous d’essayer pour tester mais la recette sera plus longue et vous aurez plus de vaisselle 😉
– Vous n’êtes pas obligés de mettre toutes les épices. Pour une version simplifiée mais toujours pleine de saveurs, conservez seulement la cannelle, la cardamome, le poivre et le gingembre !
– Dans beaucoup de recettes la vanille est mise avec les autres épices à bouillir mais je trouve que loin de la renforcer, son goût disparait totalement. Si vous voulez en mettre, il faut donc la verser au dernier moment dans le mug.
– Contrôlez bien la température : il est nécessaire d’avoir une grosse ébullition mais il ne faut pas que le thé déborde de la casserole.
– Le but est de faire réduire le thé aux épices pour avoir un concentré plein de saveurs qui ne sera pas trop dilué une fois le lait ajouté. Il est donc important de ne JAMAIS COUVRIR la casserole. Vous recherchez l’évaporation. Si vous avez l’impression que le volume ne réduit pas, n’hésitez pas à prolonger de quelques minutes l’ébullition avant de mettre le lait.
– Adaptez la quantité de miel à vos goûts. C’est une boisson qui se veut sucrée de base donc je vous conseille de commencer avec 20g de miel si vous n’aimez pas le thé trop sucré puis d’augmenter petit à petit suivant vos préférences (avec 25 à 30g je trouve personnellement ça parfait).

Pizza ricotta, butternut rôtie aux épices, oignons caramélisés et bacon

Plus le temps passe, plus mes intitulés de pizza sont longs. Promis juré, je reviendrai aux basiques un jour ! Mais j’avais terriblement envie d’une pizza automnale avec de la courge (et des épices évidemment, pour en sublimer le gout). J’ai réfléchi à ce qui pouvait s’associer avec et j’ai donc immédiatement exclu une base à la tomate. Mais je ne voulais pas non plus d’une base hyper lourde à la crème. J’ai donc utilisé de la ricotta que j’ai légèrement parfumée avec du cumin. J’ai aussi ajouté des oignons caramélisés pour leur fondant et leur côté sucré/salé et du bacon pour la gourmandise. Il ne manquait plus qu’un peu de fromage et je suis restée dans les tons orangés avec du cheddar. C’est une pizza qui ferait presque Thanksgiving avec toutes ces saveurs ! Et croyez moi c’est aussi délicieux qu’original. Personnellement j’adore l’association de tous ces éléments ensemble (normal c’est pour ça que je les ai choisis vous me direz). En plus vous aurez votre dose de légumes dans une pizza, que demander de plus ?

Temps : 15mn de préparation, 1h30 de pousse, 10mn de frigo pour la pâte ; 45mn de préparation et 15mn de cuisson pour la pizza
Conservation : 2/3j au frigo dans une boîte hermétique
Pour 6 personnes

Ingrédients :

Pour la pâte à pizza :

  • 120ml d’eau tiède (40/45°)
  • 1,5 cuillère à café de levure sèche de boulanger
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 180g de farine
  • 0.25 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive + un peu pour huiler le bol

Pour la garniture :

  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de paprika fumé
  • 1 cuillère à soupe de miel
  • 0.25 cuillère à café de cannelle en poudre
  • une pincée de poivre
  • une pincée de sel
  • 600g de chair de courge butternut (soit la chair d’une petite courge)
  • 150g de poitrine de porc fumée (bacon)
  • 10g de beurre demi-sel
  • 3 petits oignons doux (ou 2 moyens)
  • 250mL de cidre doux
  • 250g de ricotta
  • 0.5 cuillère à café de cumin en poudre
  • 150g de dés de cheddar (j’ai essayé avec du cheddar râpé mais les dés donnent un meilleur résultat car ils mettent plus de temps à fondre, ainsi le fromage sera encore un peu fondant)

Recette :

Pour la pâte à pizza :

  • Versez l’eau tiède, la levure et le miel dans la cuve de votre robot muni du crochet. Mélangez, laissez reposer 10mn et mélangez à nouveau. Ajoutez la farine, le sel et l’huile et mélangez à vitesse lente jusqu’à ce que la pâte forme une boule autour du crochet. Si la pâte est trop collante, ajoutez de la farine. Si elle est trop sèche, ajoutez un peu d’eau.
  • Transférez la pâte sur un plan de travail fariné et pétrissez-la légèrement jusqu’à former une boule. Huilez un gros saladier, déposez-la dedans puis couvrez-la avec un linge propre ou du film alimentaire. Laissez la pâte monter 1h30 dans un endroit chaud (un four préchauffé à 30° puis éteint pour moi). La pâte doit doubler de volume.
  • Versez-la sur un plan de travail fariné. Pétrissez-la légèrement et laissez-la reposer 10mn au frigo avant utilisation.

Pour la garniture :

  • 40mn avant la fin de poussée de la pâte, commencez de préparer la garniture. Préchauffez le four à 220°. Mélangez l’huile d’olive, le paprika, le miel, la cannelle, le poivre et le sel dans un bol. Réservez. Coupez la courge butternut en dés. Versez-la dans un saladier avec la préparation à l’huile et mélangez pour enrober tous les morceaux. Versez ces derniers sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en faisant attention à ce qu’il n’y en ait que sur une seule couche. Les légumes ne doivent pas se superposer. Enfournez 20/25mn jusqu’à ce que la butternut soit tendre, en mélangeant à mi-cuisson. Laissez refroidir à température ambiante une fois cuite (mais laissez le four allumé).
  • Pendant que la butternut rôtit, découpez le bacon en petits morceaux. Dans une poêle anti-adhésive, cuisez-le sur feu moyen jusqu’à ce qu’il soit croustillant des deux côtés. Cela devrait prendre 5mn. Réservez.
  • Dans la même poêle, faites fondre le beurre sur feu moyen. Émincez les oignons. Ajoutez-les. Mélangez et laissez cuire pendant 10mn, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce qu’ils commencent à ramollir. Salez et poivrez puis ajoutez le cidre. Laissez cuire jusqu’à évaporation totale : les oignons devraient alors être dorés et caramélisés.
  • Dans un bol, fouettez la ricotta avec le cumin et réservez.
  • Une fois la pâte à pizza prête, farinez votre plan de travail et votre pâton puis aplatissez-le à l’aide de vos mains en le repoussant vers l’extérieur petit à petit pour l’étirer, tout en le tournant régulièrement pour conserver une forme ronde (et un bord de la pâte plus épais qui formera la croute). Répétez l’opération jusqu’à ce que la pizza fasse 26cm de diamètre environ (pour une fois j’ai fait un rectangle pour faciliter la découpe). Évitez d’utiliser un rouleau à pâtisserie car il chasserait l’air de la pâte qui serait alors plus dure. Déposez la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et tartinez le mélange à la ricotta sur toute la surface, exception faite de la bordure. Répartissez ensuite de façon bien homogène les oignons, le bacon, la butternut et enfin les dés de cheddar. Si votre pizza est trop petite, n’hésitez pas à laisser une partie de la garniture de côté. Il ne faut pas la surcharger non plus. Enfournez 15/20mn jusqu’à ce que la croute soit dorée. Vous pouvez ajouter quelques feuilles de sauge, des dés de pommes (pour les adeptes du sucré salé) ou des graines de courges grillées avant de servir !

Cobbler épicé aux poires

Que diriez-vous de découvrir le pendant américain du crumble britannique ? Je vous présente le cobbler ! Il s’agit d’un dessert également composé de fruits recouverts de pâte, mais celle-ci est plus dense que la pâte du crumble, qui est elle plus sableuse. On se rapproche plus d’une pâte à biscuit ici. Pour en faire un dessert parfaitement automnal, j’ai choisi comme fruits les poires et j’ai parfumé ma pâte avec des épices à pain d’épices (il n’y a jamais assez d’épices à pain d’épices dans ma vie). Vous pouvez bien évidemment utiliser les fruits de votre choix et changer les épices (ou ne pas du tout en mettre). Cela ne tient qu’à vous !

Temps : 20mn de préparation 30mn de cuisson
Conservation : 2/3j au réfrigérateur recouvert de papier film (à réchauffer avant de servir)
Pour environ 8 personnes

Ingrédients :

Pour les fruits :

  • 30g de beurre
  • 4 poires moyennes
  • une lichette de jus de citron
  • 75g de cassonade
  • 30g de farine
  • 0,5 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille

Pour le cobbler :

  • 180g de farine
  • 100g de sucre blond
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 2 cuillères à café d’épices à pain d’épices
  • une pincée de sel
  • 60g de beurre froid
  • 60mL de lait

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Faites fondre le beurre dans une poêle sur feu moyen. Épluchez les poires, évidez-les et coupez-les en cubes de 1,5cm de côté environ. Arrosez-les d’un peu de jus de citron et ajoutez-les dans la poêle avec la cassonade, la farine, la cannelle et le sel. Mélangez pour que les morceaux de poires soient bien enrobés. Laissez cuire jusqu’à ce que le sucre se transforme en caramel assez clair. Ajoutez la vanille, mélangez une dernière fois et versez dans un plat allant au four de 18×26cm environ. Réservez le temps de préparer la pâte.
  • Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre blond, la levure, les épices et le sel. Ajoutez le beurre froid coupé en petits morceaux et travaillez-le avec une fourchette jusqu’à obtenir des petits morceaux de pâte, comme pour un crumble (vous pouvez aussi mixer la pâte avec un robot). Versez le lait petit à petit sur la pâte, sans cesser de mélanger, jusqu’à ce qu’elle soit totalement agglomérée. Déposez-la en petits tas sur les poires. Il faut qu’il y en ait un peu partout pour que chaque part de cobbler ait de la pâte et des fruits. Enfournez 30/35mn jusqu’à ce que la pâte soit dorée. Servez chaud avec de la crème fouettée (non sucrée) ou de la glace à la vanille.

Tacos ananas crevettes

Voilà mon premier essai de cuisine mexicaine. Et pour marquer le coup, je me suis attaquée à un monument : le tacos. Je suis consciente que c’est une recette qui peut paraître étrange à partager fin octobre mais cette semaine il fait CHAUD. Hier il faisait 24°, quasiment la température qu’on a eu tout l’été. L’appel des tacos se fit donc assez fort entre deux raclettes. Mais ne vous alarmez pas sur la quantité des ingrédients, la liste est très longue mais il s’agit quasiment exclusivement d’épices et d’assaisonnement. S’il vous en manque certains, vous pouvez les substituer par d’autres assez similaires que vous affectionnez. Rien n’est figé dans le marbre quand il s’agit de saveurs et d’épices. Niveau recette aussi, il n’y a aussi aucune raison de paniquer car il n’y a rien de bien compliqué. Il n’y a que quelques lignes par étape et il s’agit majoritairement de tout mélanger et de laisser ensuite reposer. Rien de bien sorcier donc. Tout est très ludique et je pense que vous adorerez. D’ailleurs, ces tacos ne sont pas très relevés mais si vous aimez la cuisine épicée, vous pouvez ajouter du piment. Mon vrai gros coup de cœur dans cette recette ira à la crème d’avocat que j’ai trouvé INCROYABLE. Meilleure que le guacamole alors que je suis pourtant une fan. Je pourrais en manger à la petite cuillère non stop.

Temps : 30mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : 24h dans des récipients hermétiques séparés
Pour 4 personnes

Ingrédients :

Pour la marinade :

  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron vert
  • 2 cuillères à café de piment doux en poudre (chili powder)
  • 2 cuillères à café de cumin en poudre
  • 2 cuillères à café d’oignons en poudre
  • 2 cuillères à café d’ail en poudre
  • 1 cuillère à café de paprika fumé
  • 1 cuillère à café de coriandre en poudre
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de poivre
  • 0.5 cuillère à café de piment de Cayenne
  • 900g de grosses crevettes crues décortiquées et déveinées (sans la queue)

Pour la crème d’avocat :

  • 1 avocat et demi
  • 215g de yaourt à la grec
  • 3 cuillères à soupe de mayonnaise
  • 1.5 cuillère à soupe de jus de citron vert
  • 0.75 cuillère à café de sel
  • 0.5 cuillère à café de cumin en poudre
  • 0.5 cuillère à café d’oignons en poudre

Pour la salade de chou à l’ananas :

  • 200g de chou vert (1/4 de chou environ)
  • 300g d’ananas (1/2 ananas environ)
  • un demi oignon rouge
  • 10g de coriandre fraiche (une demie botte)
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron vert
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 0.25 cuillère à café de poivre
  • (facultatif : 1 piment jalapeño pour les plus aguerris (je n’en ai pas mis))

Pour la cuisson et le montage :

  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 30g de beurre
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron vert
  • 10 mini tortillas au maïs (ou au blé ; si vous n’en trouvez pas vous pouvez emporte-piècer 5 grosses)

Recette :

Pour la marinade :

  • Mélangez tous les ingrédients de la marinade ensemble, exception faite des crevettes, et versez-les dans un sac congélation. Séchez les crevettes avec du papier absorbant puis ajoutez-les dans le sac. Fermez ce dernier et agitez bien pour enrober toutes les crevettes. Laissez mariner à température ambiante 15 à 30mn (1h maximum si vous laissez mariner au réfrigérateur). Pendant ce temps, préparez les autres composants de la recette.

Pour la crème d’avocat :

  • Versez tous les ingrédients de la crème d’avocat dans un blender et mixez jusqu’à ce que la préparation soit lisse et homogène. N’hésitez pas à racler les parois régulièrement si besoin. Filmez au contact et entreposez au réfrigérateur de le temps de faire la suite.

Pour la salade de chou à l’ananas :

  • Lavez le chou, séchez-le, hachez-le finement et versez-le dans un grand saladier. Coupez l’ananas en dés. Pelez et émincez l’oignon rouge finement. Prélevez les feuilles de la botte de coriandre, lavez-les, séchez-les et cisaillez-les finement. Ajoutez tous les composants préparés au saladier avec le jus de citron, le sel et le poivre. Mélangez bien et réservez au frigo également.

Pour la cuisson :

  • Versez moitié de l’huile et du beurre dans une grande sauteuse sur feu moyen-vif. Quand elle est chaude, ajoutez moitié des crevettes et cuisez-les jusqu’à ce qu’elles soient roses (environ 2mn et demi de chaque côté). Versez une cuillère à soupe de jus de citron vert dessus, mélangez et versez dans un plat. Répétez l’opération avec la seconde moitié des ingrédients. (Divisez la cuisson vous permettra qu’elle soit bien uniforme. Sinon, votre poêle risque d’être trop petite et elles ne seront pas correctement cuites.)

Pour le montage :

  • Réchauffez les tortillas une dizaine de secondes de chaque côté dans une poêle à sec sur feu moyen. (Cette étape est facultative mais elle permet d’avoir une meilleure texture pour les galettes !) Ajoutez une bonne cuillère à soupe de crème d’avocat sur vos tortillas, puis la salade et enfin les crevettes. Servez immédiatement !

Sirop de pomme à la cannelle maison

L’automne est vraiment là. Il fait froid dehors, le vent fouette les fenêtres, les feuilles mordorées virevoltent autour de nous et Halloween est partout dans les magasins : il est donc temps de se mettre à la page. Et quoi de mieux pour ça que de rendre hommage au fruit phare de la saison : la pomme. Même si c’est un fruit qu’on trouve toute l’année chez nous, c’est vraiment en automne, lors de la pleine saison, qu’il est le meilleur. Je n’ai donc pas pu résister quand j’ai vu la recette de Jujube. Et après quelques ajustements au niveau de la méthode, je me suis retrouvée avec un sublime sirop, épais mais pas trop, qui sent bon la pomme et la cannelle. Un véritable coup de cœur pour une fan de ces saveurs comme moi. Rien qu’à l’odeur, je savais que ce serait un délice. J’adore quand mon appartement est embaumée par ces délicieuses odeurs d’épices. Vous pouvez le déguster normalement comme tout sirop mais je pense aussi qu’il pourrait facilement sublimer un thé aux épices si vous avez pour habitude de le sucrer !

Temps : 10mn de préparation + 25mn de cuisson
Conservation : quelques mois au frigo (apparemment plus d’un an dans un bocal stérilisé mais je n’ai pas testé)
Pour un peu plus d’un demi-litre de sirop

Ingrédients :

  • 3 pommes
  • 600g de sucre
  • le jus d’1 citron
  • 1 cuillère à soupe de cannelle en poudre

Recette :

  • Nettoyez les pommes, essuyez-les et coupez-les en morceaux. Passez-les à l’extracteur de jus (si vous avez une centrifugeuse il faudra aussi enlever les pépins) et versez 400mL du jus récolté dans une casserole. Ajoutez le sucre, le jus de citron et la cannelle et chauffez sur feu vif jusqu’à atteindre l’ébullition sans cesser de remuer pour que le sirop ne caramélise pas au fond de la casserole. Cela devrait prendre environ 10mn. Réduisez sur feu moyen et prolongez la cuisson de 15mn en remuant régulièrement jusqu’à ce que le jus réduise et devienne sirupeux. Ecumez, filtrez si besoin, laissez refroidir à température ambiante, mettez en bouteille (ou dans des bocaux stérilisés c’est encore mieux) et entreposez au réfrigérateur jusqu’à dégustation. N’hésitez pas à mélanger le sirop avant de vous servir, la cannelle ayant tendance à rester au fond. 

Boulettes de veau à la scarmoza fumée

Et voilà, encore une recette extraordinaire de Bernard. Décidément, chaque essai est une réussite avec lui. Cette fois-ci, je me suis penchée sur une de ses recettes salées de boulettes de viande. Celle-ci a de sublimes accents italiens avec son fourrage à la scarmoza fumée. Autant vous dire que le winter body est en route car ce n’est pas avec cette recette que vous pourrez tenir un régime. Oui c’est gras, très gras, mais tellement bon…

.

.

Temps : 35mn de préparation + 20mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique au frigo
Pour 5/6 personnes (une trentaine de boulettes)

.

Ingrédients :

  • 2 grandes tranches de pain de mie
  • un peu de lait
  • 250g de veau haché
  • 125g de bœuf haché (à 15% de matière grasse de préférence)
  • 125g de chair à saucisse (ou de veau haché supplémentaires)
  • 2 gousses d’ail
  • 100g de parmesan râpé
  • 2 œufs
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0,5 cuillère à café de poivre
  • 0,25 cuillère à café de paprika fumé
  • une pincée de piment de Cayenne
  • 200g de scarmoza fumée
  • 20g de beurre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

.

Recette :

  • Enlevez la croute du pain de mie et trempez-le dans du lait. Enlevez l’excédent de liquide en serrant les tranches, rompez-les en petits morceaux et versez dans un saladier. Ajoutez les viandes et travaillez le tout à la main jusqu’à obtenir une préparation bien homogène (n’hésitez pas à utiliser des gants). Ajoutez alors les gousses d’ail écrasées au presse-ail, le parmesan et les œufs. Travaillez à nouveau le mélange puis ajoutez les épices en les répartissant bien et mélangez à nouveau. Votre farce doit être bien homogène.
  • Coupez la scarmoza en cubes de 2cm de côté (Bernard dit d’enlever la croute, personnellement je l’ai laissée et j’ai apprécié ce surplus de goût même si la texture est plus épaisse). Prenez une cuillère à soupe de farce, mettez un cube de scarmoza au centre, refermez la boulette et roulez-la entre vos mains pour la modeler comme il faut. Recommencez jusqu’à épuisement de la farce.
  • Faites fondre le beurre avec l’huile dans une grande sauteuse sur feu moyen (l’huile empêchera le beurre de brûler). Ajoutez les boulettes. Retournez-les régulièrement pour qu’elles soient cuites de tous les côtés. Cela devrait prendre environ 20mn. Servez immédiatement.

Poulet thaï cacahuètes coco

Attention tuerie !!!! Voici une recette de poulet thaï dont vous ne pourrez bientôt plus vous passer. Je dois encore cette merveilleuse découverte à la fabuleuse Tieghan, qui tient à mon sens le meilleur blog de cuisine que j’ai pu consulter. Cette recette vous donnera un poulet super tendre et moelleux, assaisonné pile comme il faut, bien relevé mais adouci par cette sauce coco/cacahuètes très crémeuse et généreuse. Un véritable plaisir. La mangue vient apporter la touche de fraicheur nécessaire pour rendre la recette parfaite. Pour les accros de la cuisine vraiment relevée, vous pouvez ajouter un piment à la mangue pour lui donner un coup de fouet 😉

.

.

Temps : 15mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 2/3j dans une boite hermétique
Pour 4 personnes
.

Ingrédients :

  • 2 + 2 cuillères à soupe de pâte de curry rouge (environ 90g)
  • 2 cuillères à café de gingembre en poudre
  • 1 + 2 cuillères à soupe d’huile de sésame (à défaut de l’huile d’olive)
  • 4 filets de poulet (environ 600g)
  • 5g de basilic frais
  • 5g de coriandre fraiche
  • 400g (500ml) de crème de coco
  • 60mL de sauce soja
  • 60mL d’eau
  • 2 cuillères à soupe de sauce Nuoc-mâm
  • 125g de beurre de cacahuète lisse (creamy, sans morceau)
  • le jus d’un citron vert

Pour la mangue :

  • 1 mangue
  • le jus et le zeste d’1 citron vert
  • (1 piment)

.

Recette :

  • Dans un bol, mélangez 2 cuillères à soupe de pâte de curry rouge, le gingembre et 1 cuillère à soupe d’huile de sésame. Enduisez entièrement les filets de poulet avec cette pâte et laissez reposer 5mn. Chauffez les 2 cuillères à soupe d’huile restantes dans une grande sauteuse sur feu vif et ajoutez-y le poulet. Saisissez la viande 2mn de chaque côté jusqu’à ce qu’elle soit dorée. Ajoutez les 2 cuillères à soupe de pâte de curry restantes ainsi que le basilic et la coriandre lavés, séchés et hachés. Baissez la chaleur sur feu doux et ajoutez la crème de coco, la sauce soja, l’eau et la sauce Nuoc-mâm. Laissez mijoter pendant 20mn en couvrant partiellement la sauteuse. Ajoutez ensuite le beurre de cacahuètes et le jus de citron vert, mélangez bien et prolongez la cuisson de 5mn environ, jusqu’à ce que la sauce épaississe (vous pouvez enlever le poulet de la sauteuse le temps de mélanger la sauce pour faciliter l’incorporation du beurre de cacahuètes, sinon il se pourrait qu’il n’y en ait qu’à certains endroits et pas à d’autre car il sera difficile d’homogénéiser avec le poulet dedans).
  • Pendant la cuisson du poulet, coupez la mangue en dés et mélangez-la avec le jus et le zeste de citron vert. Pour les plus résistants, ajoutez un piment lavé, séché, épépiné et coupé en morceaux.
  • Servez le poulet avec du riz, la sauce et la mangue. Vous pouvez ajouter des cacahuètes pour le croquant et un peu de concombre finement coupé en rondelles pour la fraicheur.

Saucisses cocktail au bacon sweet and spicy

Voici une recette super rapide à préparer et qui saura faire plaisir aux adeptes de l’apéro et aux amoureux de salé. Ces saucisses cocktails ont tout ce qu’il faut : le moelleux des saucisses, le croustillant du bacon caramélisé, du sucré/salé, des épices. Bref, c’est super addictif et ça se mange comme des petits pains.

.

.

Temps : 10mn de préparation et 15mn de cuisson
Conservation : 4/5j au frigo dans une boite hermétique (mais je ne le conseille pas car les saucisses perdront tout leur attrait : vous ne pourrez pas retrouver le croustillant même après un nouveau passage au four)
Pour 30 saucisses-cocktails
.

Ingrédients :

  • 10 tranches de poitrine fumée (le VRAI bacon)
  • 50g de cassonade
  • 30 saucisses-cocktail (soit un peu moins de 300g)
  • du piment doux en poudre (chili powder)

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Coupez les tranches de poitrine fumée en 3 dans le sens de la largeur. Versez la cassonade dans une assiette creuse ou un bol et trempez-y une face de chaque morceau de bacon en appuyant légèrement pour que le sucre adhère bien. Enroulez chaque saucisse dans un bout de bacon, face sucrée vers l’extérieur (n’hésitez pas à vous aider de cure-dents pour maintenir les plus récalcitrants) et déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Saupoudrez de piment (plus ou moins selon vos goûts) et enfournez 15mn : le bacon doit être cuit et le sucre bien caramélisé. Servez immédiatement.

Carrot (pan)cakes

Voilà une recette qui fleure bon le retour de l’automne avec toutes ces épices que j’aime tant. Étant une FAN inconditionnelle du carrot cake, j’ai décidé de le transformer en pancakes pour pouvoir en profiter aussi le matin et c’est vraiment dé-li-cieux. On retrouve bien le bon goût d’épices si typique, le moelleux du carrot cake et le croquant des noix de pécan. N’hésitez pas à les servir avec un peu de crème épaisse, du miel et un peu plus de noix de pécan (caramélisées si vous voulez) pour toujours plus de gourmandise.

.

.

Temps : 10mn de préparation + 10mn de cuisson (si vous utilisez une crêpe party comme moi, sinon comptez le double)
Conservation : quelques jours dans du papier d’alu au frigo (n’hésitez pas à les réchauffer un peu au micro ondes)
Pour 12 pancakes

.

Ingrédients :

  • 150g de farine
  • 1 cuillère à café de levure
  • 0,75 cuillère à café de bicarbonate de sodium
  • 0,25 cuillère à café de sel
  • 0,25 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 0,75 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 0,50 cuillère à café de cardamome en poudre
  • 0,25 cuillère à café de noix de muscade râpée
    • ou 2 cuillères à café d’épices à pain d’épices à la place de l’ensemble des épices
  • 100g de carottes râpées (l’équivalent d’une grosse carotte)
  • 35g de noix de pécan (que vous pouvez torréfier 10mn dans un four à 180° avant de commencer pour faire ressortir un maximum de saveurs)
  • 1 gros œuf
  • 35g de cassonade
  • 240ml de lait ribot (aussi appelé babeurre ou buttermilk ; peut-être remplacé par du lait normal dans lequel vous aurez ajouté 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc 10mn avant de commencer à préparer la pâte)
  • 0,5 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 2 cuillères à soupe d’huile (ou 30g de beurre fondu)

.

Recette :

  • Dans un premier saladier, mélangez la farine, la levure, le bicarbonate, le sel et les épices. Ajoutez ensuite les carottes râpées et les noix de pécan hachées, mélangez bien et réservez. Dans un second saladier, battez l’œuf avec la cassonade jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez ensuite le lait ribot, l’extrait de vanille et l’huile. Mélangez bien. Ajoutez les ingrédients liquides aux poudres et fouettez jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de grumeaux.
  • Chauffez une poêle et beurrez-la ou huilez-la légèrement. Faites-y des tas de pâte d’une dizaine de centimètres de diamètre (une grosse louche avec la louche de ma crêpe party). Faites cuire jusqu’à ce que la pâte soit cuite en dessous et assez ferme pour que le pancake puisse être retourné et que des bulles apparaissent au dessus. Retournez à l’aide d’une spatule et laissez cuire la seconde face. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte. N’hésitez pas à beurrer à nouveau la poêle entre les pancakes si nécessaire.

Petite astuce : J’utilise désormais ma crêpe party Tefal afin de faire cuire mes pancakes : la taille est parfaite, je peux en faire 4 à la fois, il suffit de l’huiler légèrement une seule fois, ça ne colle pas, c’est plus rapide, retourner les pancakes se fait de façon simplifiée, le nettoyage est facile. Bref : c’est juste PAR-FAIT !

Popcorn chicken coco et sa sauce thaï épicée coco/citron vert

Il y a quelques mois, je vous ai présenté le concept de popcorn chicken : ces bouchées de poulet panées, super moelleuses à l’intérieur et croustillantes à l’extérieur. Eh bien j’ai récidivé mais cette fois-ci avec une version encore plus exotique dans laquelle la panure est faite à base de noix de coco râpée et surtout le poulet accompagné d’une sauce thaï sucrée salée épicée à ne pas mettre entre les mains des plus sensibles.

.

.

Temps : 25mn de préparation + 15mn de cuisson
Conservation : 2/3j au réfrigérateur (mais l’extérieur ne sera plus croustillant)
Pour 25 morceaux environ (4/6 personnes)
.

Ingrédients :

  • 1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
  • 90g de yaourt à la grec
  • 1kg de blanc de poulet
  • 80g de noix de coco râpée
  • 40g de chapelure Panko
  • 0,5 cuillère à café de paprika
  • 1 cuillère à café de sel
  • 0,5 cuillère à café de poivre noir
  • environ 8 cuillères à soupe d’huile d’olive (120mL)

Pour la sauce thaï épicée coco/citron vert :

  • 40g de sauce thaï sweet chili (au piment doux)
  • 80g de crème de coco
  • 2 cuillères à soupe de ketchup
  • le zeste et le jus d’1 citron vert

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 210°.
  • Dans un bol, mélangez la moutarde et le yaourt à la grec. Coupez le poulet en morceaux de 5cm sur 2,5cm environ. Mettez-les dans un sac congélation et verser le contenu du bol dessus. Fermez le sac et bien agiter pour enrober les morceaux.
  • Dans un bol, mélangez la noix de coco, la chapelure et les épices. Prélevez un morceau de poulet du sac, plongez-le dans le bol, enrobez-le de chapelure et pressez assez fort pour y faire adhérer une jolie quantité. Déposez sur une plaque de cuisson couverte de papier sulfurisé et recommencez jusqu’à épuisement du poulet en espaçant bien les morceaux (il vous faudra très certainement deux plaques). A l’aide d’un pinceau, badigeonnez légèrement le poulet avec l’huile d’olive en faisant attention à ne pas décrocher la chapelure (je vous conseille de tapoter les morceaux plus que de les « brosser ») et enfournez pour 15/20mn : les morceaux de poulet doivent être bien dorés. Même si c’est tentant, ne les retournez pas à mi-cuisson, la panure risquerait de se décrocher.
  • Pendant ce temps, préparez la sauce en mélangeant tous les ingrédients dans un bol. Servez ensemble dès la sortie du four.