Tarte rustique champignons oignons comté

Et hop la première recette végétarienne de cette année ! Je vous avoue que je n’ai même pas fait attention en choisissant cette recette. J’avais juste envie d’une belle tarte aux champignons quand j’ai vu la photo de Free the pickle. Et miracle, elle s’avérait être végétarienne. Que demander de plus ? Eh bien elle est aussi ultra simple à faire et demande peu de temps de préparation, il y a juste beaucoup de cuisson (normal pour une tarte). De quoi ravir les amoureux de ce « légume » !
(Désolée pour la photo, comme je me suis brûlée récemment, j’ai de la peine à manier des éléments chauds donc je n’ai pu prendre la photo qu’une fois la tarte refroidie donc le fromage avait un peu figé, c’est dommage car elle a l’air moins gourmande qu’à la sortir du four)

Temps : 15mn de préparation + 1h de cuisson
Conservation : 3/4j au frigo
Pour une tarte (4 personnes)

Ingrédients :

  • 2 oignons
  • 500g de champignons de Paris
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 10g de beurre
  • 1 branche de romarin
  • du sel et du poivre
  • 1 pâte brisée
  • 3 cuillères à soupe de moutarde
  • 100 g de comté râpé

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Pelez et émincez les oignons. Équeutez, lavez et émincez les champignons. Chauffez l’huile avec le beurre dans une grande poêle sur feu moyen et ajoutez les oignons, les champignons et le romarin. Faites-les revenir 10/15mn jusqu’à ce qu’ils soient dorés en mélangeant de temps en temps : il faut que l’eau rendue par les champignons soit totalement évaporée. Mélangez et assaisonnez l’ensemble. Déroulez la pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Tartinez le fond de tarte de moutarde en laissant 2/3cm nets sur la bordure. Recouvrez avec les champignons et les oignons (pensez à l’enlever la branche de romarin) puis le fromage râpé. Repliez les bords de la pâte par-dessus la garniture puis enfournez 40/45mn jusqu’à ce que la pâte soit dorée.

Galette des rois frangipane noix de pécan-sirop d’érable

Je vous vois d’ici : « Keuwaaaa mais keskecé que cette galette bizarroïde ??? Qu’est-ce qu’elle nous a fait ??? C’est une nouvelle tendance instagram ce truc ? ». Eh bien évidemment, ce n’est pas du tout le cas et ce n’est pas du tout fait exprès… Si vous me suivez depuis plusieurs années, vous savez que les galettes des rois sont ma bête noire. On peut le dire franchement : il m’arrive toujours une merde quand j’essaye d’en faire une… Et là j’étais siiii proooche du but… Pâte feuilletée maison : check. Crème pâtissière à l’érable : check. Crème de pécan : check. Formation de la galette, dessin et dorure : check, check et check. Tout se passait ultra bien. Je m’étais appliquée sur le dessin, la galette était magnifique. Et là : le drame. Ma galette s’est prise pour une gymnaste olympique et a fait un parfait saut périlleux arrière pour finir sur le plan de travail (en gros elle m’a échappé des mains quand j’allais la mettre au frigo)… Coup de pot : elle s’en est sortie quasiment indemne. Le dessin était un peu cabossé mais toute la garniture était encore dedans et aucun trou dans la pâte. La mauvaise nouvelle ? La garniture avait légèrement glissé dans la soudure des pâtes feuilletées qui n’adhéraient plus tout… J’ai tout essayé : réappuyer, refroidir la pâte, faire pression avec un cercle. Rien n’y a fait. Mais je trouvais ça trop triste de la jeter alors que j’étais sure qu’elle serait délicieuse en goût (et j’ai passé du temps sur cette pâte feuilletée maison que diantre, je ne voulais pas la balancer aux ordures). J’ai donc décidé de l’enfermer dans un cercle à pâtisserie bien serré en espérant que la garniture resterait prisonnière de la galette. Après cuisson, je n’avais pas perdu de garniture mais elle était en revanche remontée sur les côtés de la galette, lui donnant cet aspect un peu bizarre avec une « croûte » de pécan. J’ai donc hésité longuement avant de vous proposer la recette car le visuel est un loupé total. Mais après dégustation, je n’ai plus trop eu d’hésitations. La frangipane pécan est vraiment une tuerie. Et comme je sais que le processus fonctionne puisque j’ai déjà fait plusieurs galettes avec et que j’ai seulement eu un petit accident pour le visuel, je me suis dit que j’allais quand même vous la proposer ! Il s’agira probablement de ma seconde et dernière recette de galette de l’Epiphanie, il ne faut pas abuser des bonnes choses (même si on ne sait jamais si je suis inspirée en fin de mois…). En revanche j’aurai une recette de brioche à vous proposer prochainement pour ceux qui n’aimeraient pas la galette !

Temps : 30mn de préparation + 1h00 de réfrigération + 40mn de cuisson
Conservation : plusieurs jours dans du papier aluminium
Pour une galette de 26 cm (12 parts environ)

Ingrédients :

Pour la crème pâtissière au sirop d’érable :

  • 100g de sirop d’érable
  • 90mL de lait entier
  • 1 jaune d’œuf
  • 10g de sucre
  • 10g de fécule de maïs
  • 9g de beurre mou

Pour la crème de pécan :

  • 100g de beurre mou
  • 100g de sucre glace
  • 100g de poudre de noix de pécan torréfiées*
  • 1 cuillère à café de fécule de maïs
  • une grosse pincée de fleur de sel
  • 100g d’œuf (2 œufs)

Pour la galette :

  • 500g de pâte feuilletée maison (ou deux rouleaux de pâte feuilletée)
  • 1 fève
  • 1 jaune d’œuf + 2g de crème entière liquide pour la dorure

Recette :

Pour la crème pâtissière au sirop d’érable :

  • Versez le sirop d’érable dans une petite casserole et portez-le à petite ébullition pendant 5mn : il doit caraméliser et prendre en goût mais pas brûler. Pendant ce temps, portez le lait à ébullition également. Versez le lait sur le sirop d’érable en mélangeant jusqu’à ce que le liquide soit homogène. Fouettez le jaune avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporez alors la maïzena. Versez ensuite le mélange sirop d’érable/lait bouillant petit à petit et fouettez jusqu’à ce que ce que le liquide soit homogène. Reversez ce mélange dans la casserole et faites-le chauffer jusqu’à ébullition (le mélange épaissit). Laissez refroidir un peu (jusqu’à atteindre environ 50°) puis incorporez le beurre mou coupé en morceaux. Réservez (au frigo de préférence et filmé si vous prenez du temps entre les différentes étapes).

Pour la crème de pécan :

  • Mélangez le beurre mou, le sucre glace, la poudre de pécan, la fécule et le sel ensemble. Ajoutez ensuite les œufs et mélangez jusqu’à incorporation, pas plus. Ne travaillez pas trop le mélange : il ne doit pas devenir mousseux. Réservez.

Pour la galette :

  • Incorporez la crème pâtissière à la crème de pécan pour obtenir votre frangipane. Versez cette dernière dans une poche à douille et laissez-la reposer au réfrigérateur le temps de préparer vos pâtes (voire plus longtemps si vous la trouvez liquide).
  • Séparez votre pâte feuilletée en deux et étalez le premier pâton sur un plan de travail fariné en un disque de 26cm de diamètre et le second en un disque de 28cm de diamètre. Déposez votre première pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Tracez légèrement un cercle de 24cm de diamètre dessus. Pochez-y la frangipane pécan de façon régulière. La bordure de 2cm doit rester parfaitement nette. Placez la fève vers le bord. Mouillez la bordure à l’aide d’un pinceau humidifié avec de l’eau. Déposez la seconde pâte sur la première en essayant de chasser l’air vers l’extérieur et soudez les deux ensemble en appuyant avec vos doigts sur les bords. Laissez reposer 1H au réfrigérateur. Le fait de refroidir la pâte feuilletée permettra qu’elle se développe mieux une fois au four.
  • Enlevez l’excédent de pâte tout autour de la galette à l’aide d’un couteau bien aiguisé (pour éviter d’écraser le feuilletage). Retournez délicatement votre galette sur la plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé (face bombée en contact avec le papier). A l’aide d’un pinceau, dorez votre galette en la badigeonnant avec le jaune d’œuf battu avec la crème en faisant attention de ne pas mettre de jaune sur les côtés de la galette (cela empêcherait la pâte de bien monter). Faites un trou au milieu de la tarte (voire plusieurs à des endroits différents) puis dessinez des motifs dessus à l’aide d’un couteau bien aiguisé. Chiquetez les côtés de la galette et entreposez-la au réfrigérateur le temps que le four soit prêt (il est important que la pâte soit bien froide quand vous la mettrez au four).
  • Préchauffez le four à 200°. Enfournez la galette 10mn puis baissez la température du four à 180° et prolongez la cuisson de 25/30mn. Laissez refroidir légèrement avant de déposer sur une grille de refroidissement.

Notes :
– *Pour faire la poudre de pécan torréfiée : Préchauffez le four à 180°C. Étalez les noix de pécan sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Enfournez pendant 10 minutes puis laissez refroidir et mixez finement.
– Vous pouvez ajouter des noix de pécan entières dans la galette en les enfonçant dans la frangipane si vous voulez.
– Évitez de mettre du rhum dans la crème de pécan. L’association fonctionne très bien mais le goût du sirop d’érable est extrêmement subtile, vous ne le sentiriez donc plus.

Tarte aux myrtilles

La saison des myrtilles bat encore son plein. Il est donc temps d’en profiter et de se faire plaisir avec une succulente tarte. J’en avais déjà fait une il y a quelques années mais impossible de retrouver la recette. J’en ai donc cherché une autre et je suis tombée sur celle de Mes brouillons de cuisine qui lui ressemblait énormément. Elle est composée d’une pâte sucrée, d’une crème d’amande fourrée aux myrtilles fraîches et de myrtilles fraîches enrobées de confiture de myrtilles. De quoi avoir un bon goût de fruit couplé au craquant de la pâte et au moelleux de la crème d’amande. Impossible d’être déçu !

Temps : 25/30mn de préparation + 2h de réfrigération pour la pâte ; 20/25mn de préparation et 40mn de cuisson pour la tarte
Conservation : 2j au réfrigérateur
Pour 1 tarte (8 personnes)

Ingrédients :

Pour la pâte sucrée :

  • 100g de beurre mou (à température ambiante)
  • 80g de sucre glace
  • 200g de farine
  • 2g de sel
  • 40g d’œuf (1 petit œuf)

Pour la crème d’amande :

  • 70g de beurre mou (à température ambiante)
  • 80g de sucre glace
  • 80g d’œuf entier (2 petits œufs)
  • 80g de poudre d’amandes
  • 12g de maïzena
  • 200g de myrtilles fraîches

Pour la finition :

  • 120g de confiture de myrtilles
  • 400g de myrtilles fraîches

Recette :

Pour la pâte sucrée :

  • Dans un saladier ou le bol du robot muni de la feuille, crémez le beurre avec le sucre glace. Lorsque le mélange est bien homogène, incorporez la farine et le sel ensemble puis l’œuf. Ne travaillez pas trop la pâte : si vous la travaillez trop, elle se rétractera à la cuisson. Une fois qu’elle s’est agglomérée formez une boule immédiatement, aplatissez-la, filmez-la puis entreposez-la 30mn/1h au réfrigérateur.
  • Sortez votre pâte du réfrigérateur et laissez-la s’assouplir 5/10mn à température ambiante. Étalez-la sur un plan de travail fariné ou entre deux feuilles de papier cuisson sur une épaisseur de 0.4/0.5mm.  Beurrez un cercle à pâtisserie de 24cm de diamètre environ, foncez-le avec la pâte et déposez-le sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Pour vous aider à foncer une tarte correctement si vous n’y arrivez pas, je vous renvoie sur ce lien. Les explications sont très claires et la technique fonctionne très bien ! Placez ensuite votre pâte au frigo pendant 1h minimum. Cela permettra qu’elle ne bouge pas à la cuisson (sans la lester). Quand votre pâte est assez froide, préparez la crème d’amande.

Pour la crème d’amande :

  • Préchauffez le four à 180°. Dans un saladier, travaillez le beurre en pommade à l’aide d’une maryse. Incorporez le sucre glace puis les œufs un par un, la poudre d’amande et enfin la maïzena. Garnissez le fond de tarte avec la crème d’amande puis répartissez les myrtilles par-dessus. Appuyez légèrement dessus pour les enfoncer dans la crème et enfournez 40mn : le fond de tarte et la crème d’amande doivent être dorés. A la sortie du four, débarrassez sur une grille et laissez refroidir.

Pour la finition :

  • Passez la confiture au micro-ondes une dizaine de secondes pour qu’elle se liquéfie. Quand elle est liquide, ajoutez les myrtilles fraîches dedans et mélangez bien jusqu’à ce qu’elles soient toutes enrobées. Répartissez-les sur la tarte et réservez jusqu’au moment du service.

Tarte courgettes mozza basilic et sa pâte à l’huile d’olive

Encore un plat très estival dans sa composition : des courgettes, de la mozza, du basilic, de l’huile d’olive. Tout ce qu’il faut pour penser au sud et aux vacances. C’est une sublime recette que j’ai trouvé chez Nanou et j’ai adoré ! C’était la première fois que je faisais une pâte à l’huile d’olive et je trouve que ça se prête parfaitement à ce genre de tarte salée. La farine d’épeautre aussi se marie très bien avec les courgettes en terme de goût car elle rappelle le goût des pignons de pin je trouve (c’est d’ailleurs pour ça que j’en ai ajouté un peu). De quoi régaler toute votre famille avec un repas gourmand et léger à la fois !

Temps : 20/25mn de préparation + 30/35mn de cuisson
Conservation : 48h dans une boite hermétique
Pour 4 personnes

Ingrédients :

Pour la pâte brisée à l’huile d’olive :

  • 160g de farine d’épeautre T80
  • 60g de farine d’épeautre semi complète
  • 1 pincée de sel
  • 60g d’huile d’olive
  • 75g d’eau

Pour la garniture :

  • 3 courgettes de taille moyenne (2 peuvent être suffisantes, 3 étaient un peu trop pour moi, j’avais vraiment une immense pile de courgettes, n’hésitez donc pas à ne pas tout mettre si vous sentez que ça devient excessif)
  • 1 citron confit au sel
  • 1,5 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • du sel et du poivre
  • une petite poignée de pignons de pin
  • 1 boule de mozzarella
  • environ 50g de pesto
  • quelques feuilles de basilic frais
  • un peu de fleur de sel

Recette :

Pour la pâte brisée à l’huile d’olive :

  • Versez tous les ingrédients de la pâte dans un saladier et mélangez-les jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène. Étalez celle-ci sur un plan de travail légèrement fariné jusqu’à obtenir un cercle de pâte de environ 35cm de diamètre (pas besoin qu’il soit bien régulier puisqu’il s’agit d’une tarte rustique, sans moule, la dimension est là pour vous aidez à avoir la bonne épaisseur de pâte!). Déposez le fond de tarte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Réservez.

Pour la garniture :

  • Préchauffez le four à 180°. Lavez les courgettes, essuyez-les et coupez-les finement en tranches à l’aide d’une mandoline (je n’en ai pas, j’ai donc coupé des rondelles au couteau de moins de 0,5cm d’épaisseur). Déposez-les dans un saladier avec le citron confit coupé en petits dés et l’huile d’olive. Mélangez jusqu’à ce que les rondelles de courgettes soit bien enrobées puis assaisonnez avec le poivre et le sel. Déposez joliment les courgettes sur le fond de pâte en laissant une bordure de environ 3cm sur le côté. Repliez la bordure sur les courgettes en appuyant bien au niveau de la pliure pour que la pâte ne bouge pas à la cuisson puis enfournez 30mn (35 pour moi). 5mn avant que la tarte ne soit cuite, ajoutez les pignons de pin par-dessus. Quand elle est prête, laissez-la tiédir quelques minutes avant d’ajouter la mozzarella coupée en morceaux, des petites cuillères de pesto, quelques feuilles de basilic et un peu de fleur de sel par-dessus.

Note :

– Cette tarte peut se manger chaude comme froide. A vous donc de décider comment vous voulez finir sa préparation. Comme je voulais que la mozza fonde légèrement, je l’ai déposée sur les courgettes directement à la sortie du four. Si vous désirez la manger plutôt froide, attendez qu’elle ait totalement refroidie avant d’ajouter la mozzarella qui conservera alors toute sa texture !

Tarte aux asperges

Eh oui encore des asperges ! Mais il faut dire que le timing pour en profiter est vraiment très court et que c’est un légume parfait pour servir à Pâques. Je me dépêche donc d’en profiter avant qu’il n’y en ait plus ! Après les pâtes, voici une déclinaison sous forme de tarte. Cette recette est tellement bonne que j’en ai fait 2 fois en 4j. Je suis d’ailleurs un peu déçue de ne pas avoir pu la photographier la première fois car elle était magnifique avec une belle pâte feuilletée maison. Pour la seconde, je n’en avais plus donc j’ai du faire avec une pâte du commerce. Et il n’y a pas à dire, en terme de goût, ça change vraiment tout même si je sais qu’il est impossible de toujours la faire soi-même. J’ai trouvé cette pépite chez C’est ma fournée ! J’ai conservé toutes ses proportions mais j’ai changé la méthode de cuisson des asperges en procédant à une cuisson au four comme pour mes pâtes. Quitte à ce que le four soit chaud, autant en profiter ! Surtout qu’il n’y a pas besoin de surveiller pendant ce temps. Vous pourrez donc vaquer à vos occupations. Le seul point négatif de cette recette c’est qu’elle ne nourrira que 4 personnes. Il ne faut donc pas être très nombreux pour en profiter (ou alors la servir à l’apéritif ou en entrée).

Temps : 50mn de préparation/cuisson (mais rassurez vous il y a bien plus de cuisson que de temps de préparation au final)
Conservation : 2j dans une boite hermétique au frigo
Pour 1 tarte (4 personnes)

Ingrédients :

  • environ 200g de pâte feuilletée (si vous en prenez une du commerce, essayez de choisir une rectangulaire, vous aurez moins de rafistolage à faire)
  • 500g d’asperges vertes fraîches
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • du sel et du poivre
  • 100g de crème liquide entière
  • 1 œuf
  • 15g de parmesan râpé
  • une poignée de pignons de pin (facultatif)

Recette :

  • Préchauffez le four à 180°. Abaissez la pâte feuilletée sur un plan de travail fariné sur quelques millimètres et foncez-la dans un moule rectangulaire de 35x11cm (ou rond de 22cm). Piquez le fond de tarte à l’aide d’une fourchette, recouvrez de papier cuisson et lestez à l’aide de billes en céramique ou de légumes secs. Enfournez 20mn, enlevez le papier et les billes de céramique (attention de ne pas vous brûler) et prolongez la cuisson 5mn pour bien cuire le fond.
  • Pendant ce temps, préparez les asperges. Épluchez-les (la petite vidéo tuto). Déposez-les dans un plat allant au four, versez l’huile par-dessus, assaisonnez de sel et de poivre et mélangez bien pour enrober toutes les asperges. Enfournez 10/15mn suivant l’épaisseur de vos légumes : les asperges doivent être légèrement grillées et tendres. Un couteau doit les traverser sans problème. Je vous conseille d’enfourner les asperges sans attendre que la pâte ne finisse de cuire. Avec les dimensions du moule, ça ne devrait pas poser de problème et vous allez gagner beaucoup de temps.  Remuez le plat une ou deux fois pendant la cuisson pour que la coloration soit homogène. Coupez les pointes des asperges pour qu’elles aient la même longueur que la largeur du moule et réservez-les. 
  • Coupez le corps des asperges en 2 ou 3 et mixez-les avec la crème à l’aide d’un mixeur plongeant. Une fois le mélange bien homogène, Incorporez l’œuf, le parmesan et assaisonnez. Versez l’appareil sur le fond de tarte et déposez les pointes d’asperges joliment dessus. Parsemez de pignons de pin (je ne les ait pas torréfiés au préalable car je trouve que la cuisson au four se suffit à elle-même) et enfournez 20mn environ jusqu’à ce que l’appareil soit cuit : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche. Démoulez et servez immédiatement.

Tartelettes 100% fraises

Les fraises sont encore sur nos étals donc j’en ai profité pour un dernier baroud d’honneur avec ces tartelettes 100% fraises. Elles sont composées d’une très simple pâte sucrée (volée au Maître des classiques, Monsieur Pierre Hermé dans son fameux Larousse des desserts), d’un crémeux fraise pour lequel je me suis inspirée d’une recette de Christophe Michalak et de (beaucoup) de fraises fraiches. Au niveau du goût je suis vraiment super heureuse du résultat, surtout pour une semi improvisation. Au niveau du visuel, je n’ai pas trouvé de petites fraises pour que ce soit plus propre, j’espère que ce sera votre cas. J’aurais bien voulu aussi vous proposer une photo de la découpe mais avec ce montage c’était beaucoup trop difficile : les fraises ne sont pas stables et la crème coule très légèrement. Donc tant pis, ce sera pour une autre fois.

.

.

Temps : 15mn de préparation et 3h de réfrigération pour le crémeux ; 45mn de préparation, 3h de réfrigération et 25mn de cuisson pour la pâte ; 20mn de préparation pour le montage
Conservation : 2 jours au frigo (filmées ou dans une boite si possible)
Pour 8 tartelettes

.

Ingrédients :

Pour le crémeux fraise :

  • 4g de gélatine
  • 200g de fraises
  • 10g de jus de citron
  • 20g + 40g de sucre
  • 3 jaunes d’œuf (60g)
  • 2 œufs
  • 85g de beurre froid

Pour la pâte sucrée :

  • 125g de beurre pommade
  • 85g de sucre glace
  • 25g de poudre d’amandes
  • une demie gousse de vanille
  • 1 œuf
  • 250g de farine T55
  • 4g de sel

Pour le montage :

  • 1kg de fraises

.

Recette :

Pour le crémeux fraise :

  • Mettez votre gélatine dans un grand bol d’eau froide 15mn avant de débuter la recette.
  • Lavez et équeutez les fraises. Mixez-les avec le jus de citron et 20g sucre. Versez dans une casserole et chauffez le tout. Le mélange doit simplement être chaud, pas atteindre l’ébullition. Ajoutez les 40g de sucre restants ainsi que les jaunes et les œufs. Mélangez bien et chauffez jusqu’à ce que le mélange atteigne 83° sans cesser de remuer. Il va épaissir. Ajoutez alors la gélatine essorée, mélangez bien puis ajoutez le beurre froid coupé en petits morceaux.  Mixez à l’aide d’un petit mixeur ou d’un mixeur plongeant jusqu’à obtenir une crème bien lisse et homogène. Laissez refroidir jusqu’à ce que le crémeux soit à température ambiante puis filmez au contact et réservez au frais au moins 3 heures.

Pour la pâte sucrée :

  • Dans un saladier ou le bol du robot muni de la feuille, crémez le beurre avec le sucre glace. Lorsque le mélange est bien homogène, incorporez la poudre d’amande puis les graines de la demie gousse de vanille grattée avec l’œuf et enfin la farine et le sel ensemble. Ne travaillez pas trop la pâte : une fois qu’elle s’est agglomérée formez une boule immédiatement, aplatissez-la, couvrez-la de film alimentaire puis entreposez-la 2h au réfrigérateur. Si vous la travaillez trop, elle se rétractera à la cuisson.
  • Sortez votre pâte du réfrigérateur et laissez-la s’assouplir 10/15mn à température ambiante. Étalez-la sur un plan de travail fariné ou entre deux feuilles de papier cuisson sur une épaisseur de 0.4/0.5mm.  Beurrez 8 moules à tartelettes de 8cm de diamètre, Foncez-les avec la pâte et déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Pour vous aider à foncer une tarte correctement si vous n’y arrivez pas, je vous renvoie sur ce lien. Les explications sont très claires et la technique fonctionne très bien ! Placez ensuite votre pâte au frigo pendant 1h. Cela permettra qu’elle ne bouge pas à la cuisson (et ce sans la lester).
  • Préchauffez le four à 180°. Piquez les fonds de tarte avec une fourchette puis enfournez 25mn : la pâte doit être dorée. N’hésitez pas à tourner votre plaque si la coloration n’est pas homogène. Si vous avez peur que la pâte s’affaisse à la cuisson, recouvrez vos fonds de tarte de papier sulfurisé lestés avec des billes en céramique et procédez aux 10 premières minutes de cuisson ainsi. Pensez bien à enlever les billes ET le papier pour les 15 suivantes pour que la pâte puisse dorer. Laissez refroidir puis limez les bords à l’aide d’une râpe pour avoir une finition parfaitement nette.

Pour le montage :

  • Garnissez vos fonds de tartelettes avec le crémeux fraise et lissez à ras à l’aide d’une spatule. Lavez, équeutez et séchez les fraises. Gardez en 8 intactes et coupez le reste en 2. Déposez les fraises entières au centre des tartelettes et entourez-les de fraises coupées. Conservez les tartelettes au frigo jusqu’au moment de servir.

.

Note :

  • Comme vous pouvez le voir, l’aspect final aurait mérité d’être un poil plus propre mais je n’avais pas assez de petites fraises pour cela. Privilégiez donc des fraises de petit calibre pour la finition si vous pouvez vous le permettre (je sais que c’est difficile quand on ne peut acheter directement chez les producteurs mais sait-on jamais).
  • N’hésitez pas si vous voulez encore plus de fraises à tapisser le fond de vos tartelettes avec un confit ou des petits dés de fraises fraiches !
  • N’hésitez pas à utiliser vos chutes de pâtes (en les transformant en sablés par exemple ou en les conservant au congélateur pour une utilisation future)

Croustade aux asperges

Deuxième recette spéciale Pâques, le plat principal : une croustade aux asperges. J’ai trouvé la recette chez Isa. Il s’agit d’un genre de tarte salée à base de pâte levée, couverte de béchamel, d’asperges et de cheddar râpé. C’est vraiment DÉ-LI-CIEUX. Entre la pâte levée et la béchamel, la croustade est super moelleuse et fondante. Le cheddar apporte de la gourmandise et souligne bien le goût des asperges. Foncez !

.

.

Temps : 15mn de préparation pour la pâte + 45mn de préparation et 15mn de cuisson pour la garniture
Conservation : 2/3j dans du papier alu
Pour 6/8 personnes

.

Ingrédients :

Pour la pâte levée :

  • 80mL d’eau tiède
  • 5g de levure de boulanger sèche (1 cuillère à café)
  • 12g de sucre (1 cuillère à soupe)
  • 1 œuf battu
  • 0.5 cuillère à café de sel
  • 225g de farine
  • 45g de beurre mou

Pour la garniture :

  • 500g d’asperges vertes
  • 30g de beurre
  • 20g de farine
  • 250mL de lait
  • 50mL de crème liquide entière
  • du sel et du poivre
  • quelques branches de persil
  • 200g de cheddar râpé

.

Recette :

Pour la pâte levée :

  • Dans le bol de votre robot muni du crochet, mélangez l’eau, la levure et le sucre et réservez pendant 10mn. Mélangez puis ajoutez l’œuf, le sel et la farine. Pétrissez jusqu’à obtenir une pâte homogène. Incorporez progressivement le beurre mou coupé en dés et continuez de pétrir pendant 10mn jusqu’à incorporation complète. Vous devez obtenir une pâte souple qui ne colle pas. Couvrez le bol d’un torchon et laissez lever pendant 20mn environ. (Je vous conseille de le mettre dans un four préchauffé à 30°). Pendant ce temps, préparez la garniture.

Pour la garniture :

  • Préchauffez le four à 200°.
  • Épluchez et parez les asperges puis plongez-les dans un grand volume d’eau bouillante salée pendant 2mn pour les blanchir. Égouttez et réservez.
  • Préparez la béchamel. Faîtes fondre le beurre dans une casserole. Une fois, le beurre totalement fondu, hors du feu, ajoutez la farine en une fois. Mélangez jusqu’à obtenir une masse. Remettez la casserole sur le feu puis ajoutez le lait et la crème petit à petit, en mélangeant à l’aide d’un fouet. Laissez cuire sur feu moyen sans cesser de fouetter jusqu’à ce que la béchamel épaississe. Assaisonnez avec le sel et le poivre. Lavez, séchez et hachez le persil puis incorporez-le à la béchamel. Réservez.
  • Abaissez la pâte levée en un rectangle de 25x35cm environ. Déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Étalez la béchamel dessus en laissant une bordure de 5cm. Déposez joliment les asperges dessus, accolées, les unes à la suite des autres. Parsemez le cheddar râpé en laissant toujours les côtés propres. Badigeonnez la bordure d’eau à l’aide d’un pinceau puis repliez la pâte sur elle-même pour faire une bordure. Enfournez 15mn environ jusqu’à ce que la pâte soit dorée sur les bords. Servez immédiatement.

Tarte au chocolat

Bonsoir à tous ! Ce week-end pas de recette spéciale petit déj comme j’ai pu le faire les semaines précédentes (même si j’en ai une dans les tuyaux, ne vous en faites pas ;)) mais un classique de la pâtisserie que j’adore : la tarte au chocolat. J’en ai très peu mangé dans mon enfance. Ce n’est pas quelque chose que ma mère préparait. Mais il faut l’avouer, s’il y a une chose que le self réussissait à Paris, c’était les desserts (très probablement parce qu’ils étaient industriels malheureusement…). Et donc POUR UNE FOIS j’ai pu découvrir à la cantine quelque chose que je trouve excellent tant par le goût que par la texture. Pour retrouver ce dessert, j’ai utilisé une recette de Il était une fois la pâtisserie, un de mes blogs préférés comme vous le savez. Et comme d’habitude, le résultat était top ! La ganache au chocolat est ferme mais onctueuse et super chocolatée (comme j’utilise du chocolat à 66% j’ai du la sucrer un poil sinon mon conjoint aurait grincé des dents) et la pâte apporte juste ce qu’il faut de sucre et de texture pour sublimer la ganache. Il faudra que j’essaye une version avec moitié de chocolat noir et moitié de chocolat au lait pour la douceur. Je pense que ça serait tip top ! En attendant que je réalise ça, ce dessert est à réserver aux amoureux de chocolat 😉

.

.

Temps : 45mn de préparation + 3h de réfrigération pour la pâte et 10mn de préparation pour la ganache
Conservation : 4/5j à température ambiante dans une boite hermétique
Pour 1 tarte (8 personnes environ)

.

Ingrédients :

Pour la pâte sucrée :

  • 130g de beurre mou
  • 80g de sucre glace
  • 30g de poudre d’amande
  • 1 œuf
  • 240g de farine (+ un peu pour le plan de travail)
  • 0.5 cuillère à café de sel

.

Pour la ganache au chocolat :

  • 200mL de crème liquide entière
  • facultatif : 2 cuillères à soupe de miel (il en faudra si vous utilisez comme moi du chocolat à 66%)
  • 200g de chocolat noir coupé en morceaux
  • 50g de beurre
  • 1 pincée de sel

.

.

Recette :

Pour la pâte sucrée :

  • Dans un saladier ou le bol du robot muni de la feuille, crémez le beurre avec le sucre glace. Lorsque le mélange est bien homogène, incorporez la poudre d’amande puis l’œuf et enfin la farine et le sel ensemble. Ne travaillez pas trop la pâte : une fois qu’elle s’est agglomérée formez une boule immédiatement, aplatissez-la, couvrez-la de film alimentaire puis entreposez-la 2h au réfrigérateur. Si vous la travaillez trop, elle se rétractera à la cuisson.
  • Sortez votre pâte du réfrigérateur et laissez-la s’assouplir 10/15mn à température ambiante. Étalez-la sur un plan de travail fariné ou entre deux feuilles de papier cuisson sur une épaisseur de 0.4/0.5mm.  Beurrez un cercle à pâtisserie de 22cm de diamètre environ, foncez-le avec la pâte et déposez-le sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou de silpat. Pour vous aider à foncer une tarte correctement si vous n’y arrivez pas, je vous renvoie sur ce lien. Les explications sont très claires et la technique fonctionne très bien ! Placez ensuite votre pâte au frigo pendant 1h. Cela permettra qu’elle ne bouge pas à la cuisson (et ce sans la lester).
  • Préchauffez le four à 200°. Juste avant d’enfourner, baissez à 160° puis enfournez 30mn : la pâte doit être dorée. N’hésitez pas à tourner votre plaque si la coloration n’est pas homogène. Laissez refroidir.

.

Pour la ganache au chocolat :

  • Pendant que la pâte refroidit, préparez la ganache. Dans une casserole, portez à ébullition la crème avec le miel. Versez-la en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout. S’il reste quelques morceaux non fondus, passez la ganache juste quelques secondes au micro-ondes. Incorporez ensuite le beurre coupé en petits morceaux et le sel, en utilisant un mixeur plongeant si nécessaire. La ganache doit être lisse et brillante. Versez-la sur le fond de tarte régulièrement, lissez si nécessaire puis laissez prendre à température ambiante. Si vous mettez votre tarte à figer au réfrigérateur, votre ganache perdra son brillant. Dégustez une fois la ganache prise.

Tarte rustique abricot noisette

     Il y a quelques mois j’ai flashé sur la sublime tarte d’Un déjeuner au soleil : le contraste des abricots et de la noisette, sa pâte légèrement caramélisée sur les bords… Ralala, une merveille. J’en ai donc profité avant la fin de la saison des abricots pour la mettre en pratique (en modifiant juste quelques détails dans l’assaisonnement) et c’était un véritable délice ! Assurez-vous simplement d’avoir des abricots bien mûrs pour qu’ils ne soient pas acides, c’est tout. Le reste se fera très simplement ! Parce que ce qui est bien avec les tartes rustiques, c’est qu’il n’y a pas besoin de moule et pas de prise de tête sur l’étalage de la pâte : l’imperfection est la règle, seul le goût compte 😉

.

IMG_20200815_022652__01

.

Temps : 30mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 3/4j au frigo dans une boite hermétique
Pour 1 tarte (8 personnes)

.

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 90g de beurre mou
  • 80g de sucre
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 œuf
  • 190g de farine
  • 40g de noisettes en poudre
  • 20g de maïzena
  • 1 pincée de sel

.

Pour la garniture :

  • 3 cuillères à soupe de confiture d’abricots
  • 1 cuillère à café de miel
  • 1 cuillère à soupe d’eau
  • 8 abricots bien mûrs mais pas trop mous
  • 3 cuillères à soupe de noisettes en poudre
  • quelques noisettes entières
  • le zeste d’un citron
  • 1 blanc d’œuf
  • du sucre

.

IMG_20200815_022551__01

.

Recette :

Pour la pâte :

  • Dans un saladier ou le bol du robot muni de la feuille, crémez le beurre avec le sucre et la cannelle. Lorsque le mélange est bien homogène, incorporez l’œuf puis la farine, la noisette en poudre, la maïzena et le sel ensemble. Travaillez le mélange jusqu’à obtenir une pâte bien homogène. Formez une boule, aplatissez-la, couvrez-la de film alimentaire puis entreposez-la 2h au réfrigérateur.
  • Laissez la pâte quelques minutes à température ambiante pour qu’elle soit assez souple pour être manipulée. Étalez-la sur un plan de travail fariné (ou entre deux feuilles de papier sulfurisé) en un cercle (plus ou moins régulier) de 3mm d’épaisseur. Déposez-la sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé puis remettez prendre au frigo une dizaine de minutes si nécessaire (s’il fait trop chaud votre pâte deviendra difficilement manipulable et vous ne pourrez pas rabattre les côtés dans faire de craquelures).

.

Pour la garniture :

  • Préchauffez le four à 180°.
  • Dans un récipient, mélangez la confiture, le miel et l’eau. Lavez les abricots, séchez-les, dénoyautez-les, coupez-les en quatre puis enrobez-les avec le mélange précédent. Sortez votre pâte du frigo, répartissez la poudre de noisette dessus puis les abricots en veillant à laisser environ 4cm vides sur les bords. Découpez quelques noisettes, parsemez-les sur les abricots puis faites de même avec le zeste de citron. Repliez la pâte vers le centre joliment. Badigeonnez le bord de blanc d’œuf puis saupoudrez-le de sucre.
  • Enfournez 30mn jusqu’à ce que la pâte soit bien cuite et dorée. S’il vous reste un peu de mélange à la confiture d’abricot, vous pouvez en badigeonner les abricots à la sortie du four !

Tarte à la tomate et à la moutarde

     Voici LA tarte estivale par excellence : la tarte à la tomate et à la moutarde. Elle est super simple et rapide à faire et délicieuse aussi bien froide que chaude ! C’est une des recettes que j’utilise le plus lorsque je suis en panne d’inspiration l’été et que j’en ai marre des salades composées et des tomates/mozza. J’espère qu’elle saura vous dépanner aussi 😉

.

IMG_20200811_203908__01

.

Temps : 10mn de préparation + 30mn de cuisson
Conservation : 48h dans une boite hermétique
Pour 1 tarte (4 personnes)

.

Ingrédients :

  • 1 rouleau de pâte feuilletée
  • 3 grosses cuillères à soupe bien bombées de moutarde
  • 4 tomates de taille moyenne
  • du sel et du poivre
  • des herbes de Provence
  • 30g de gruyère râpé

.

Recette :

  • Préchauffez le four à 200°. Déroulez votre rouleau de pâte feuilletée et déposez-le sur une plaque de cuisson, en laissant le papier sulfurisé en dessous. Piquez le fond de tarte avec une fourchette puis étalez la moutarde sur toute la surface. Lavez les tomates, séchez-les puis découpez-les en tranches de 1cm d’épaisseur environ. Répartissez-les joliment sur la moutarde, en laissant environ 1.5 cm de libre sur le bord. Repliez la bordure, assaisonnez avec le sel, le poivre et les herbes puis parsemez de gruyère. Enfournez 30mn environ : le fond de tarte doit être bien cuit. Surveillez de temps en temps que la pâte ne gonfle pas et piquez-la pour la faire retomber si nécessaire.